Climathon, semaine 21 : nouvelle étape

Par le jury du climathon (Benoît Rittaud, MisO, Murps & Yanarthus)

À l'approche de la COP21, mais aussi de la désignation du Champion de Printemps (qui aura lieu à l'issue de la semaine 24), les compétiteurs sont à la manœuvre pour se distinguer dans cette compétition de propagande climatique où la concurrence est toujours aussi rude. Et c'est une nouvelle percée, exceptionnelle de courage, qui l'emporte cette fois-ci sans contestation possible. Vieil habitué des podiums, le journal Le Monde emporte le titre de vainqueur de la semaine 21 du climathon pour avoir osé un style de propagande digne des plus riches heures du milieu du siècle dernier avec cette vignette "humoristique" (édition datée du 22 mai) :


climathon21

La loi sur la presse, et notamment le délit d'injure, est malheureusement aujourd'hui davantage restrictive qu'à l'époque bénie de l'affaire Dreyfus, où l'on pouvait caricaturer le dreyfusard Zola en le représentant debout sur les toilettes. Voilà peut-être la raison pour laquelle le dessinateur n'est pas allé plus loin dans l'abjection, offrant une marge de progression pour la suite de la compétition en plus d'ouvrir un nouveau champ des possibles. Gringoire, Je suis partout… voilà les vénérables références auxquelles on songe irrésistiblement devant cette caricature délicieusement ignoble de ceux dont la pensée n'est pas conforme.

Il faut le dire avec force : les exagérations, les contrevérités, les mensonges sur le climat ne suffisent plus. Il est grand temps d'ouvrir la porte aux insultes, aux qualificatifs injurieux, aux portraits dégradants et autres dénonciations calomnieuses de tous ceux qui propagent le cancer climatosceptique. Il y a d'autant moins à hésiter que l'Académicien climatosceptique le plus célèbre, Claude Allègre, est suffisamment affaibli par l'attaque cardiaque qu'il a subi il y a deux ans pour ne plus pouvoir se défendre. (Quant à Vincent Courtillot, le plus connu des autres Académiciens climatosceptiques, sa carrière scientifique est si dérisoire que le comparer à un clown semble parfaitement adapté.)

Depuis le temps que les gens sérieux qui écoutent le GIEC (pléonasme) répètent à l'envi leur prudence méthodologique et leur ouverture d'esprit à d'éventuels contre-arguments, il fallait qu'un Journal de Référence mette les points sur les "i" en présentant enfin la problématique comme il convient : la coupure n'est pas entre le GIEC et les climatosceptiques, mais entre les scientifiques sérieux et les clowns.

Le jury exprime toute sa confiance en la communauté des climatologues authentiques, mais aussi des blogueurs carbocentristes, pour valider par leur silence consentant la pertinence méthodologique de la catégorisation présentée par Le Monde.

Les accessits de la semaine

À côté d'une performance d'un tel niveau, les autres compétiteurs font pâle figure, alors même que cette semaine 21 n'a pas manqué de brillantes réalisations qu'il convient de saluer.

Le succès du climathon a pour effet notable que le nom de "climathon" semble devenir synonyme de "propagande climatique". L'on se souvient en particulier du bel accessit en semaine 7 du "climathon" de "Code for climate" (dont nous n'avons malheureusement pas eu de nouvelles récentes). Un peu tard, le jury découvre cet autre "climathon", organisé par la région Pays de Loire, qui aurait bien mérité un accessit en son temps. Ce n'est donc pas tout à fait un climathon mais un "climatUp", qui semble une suite du précédent, qui obtient le premier accessit de la semaine. Notons le soutien du Programme des Nations Unies pour l’Environnement, des bracelets qui plantent des arbres, de l’inévitable Fondation Nicolas Hulot et d’HEC : le campus de l’école de commerce de Jouy-en-Josas accueillait ce week-end une « expérience d’innovation entrepreneuriale pour le climat ». Il s’agissait, en 36 h, « de penser le projet le plus utile à la planète, le plus viable, le plus innovant, le plus disruptif et le plus abouti pour obtenir des soutiens en prix financier, d’incubation, produits ou mentorat de nos partenaires » : « Inspirer, motiver, soutenir l’entreprenariat pro-climat : tel est le but du Climatup ».

Le schéma de principe de cette action est lui aussi une très belle réussite :

processus-climatup01

Une tête de mort surmontée d’ampoules faisant des éclairs, un liquide en ébullition qui actionne une roue dentée d’où sortent quatre candidats (tous mâles, c’est quand même une affaire sérieuse) tout droit sortis de "Questions pour un champion" devant leurs pupitres radioactifs : de quoi faire rêver bien des Sauveurs de Planète.

Autre accessit décerné à Brigitte Sabard, Vice-présidente du Groupe de recherche en écologie arctique, qui sort sa cage à oiseaux et soigne ses éléments de langage : "Les Inuits se comparent aujourd’hui au canari dans la mine", nous dit-elle. "L’Arctique est à la fois un révélateur et un catalyseur des changements climatiques. Cette région est sentinelle car elle subit de plein fouet le réchauffement global deux fois plus vite et deux fois plus fortement ". Vient ensuite cette phrase pour le moins énigmatique, aux accents mystiques qui emporte logiquement les faveurs du jury : "S’intéresser à l’Arctique c’est un peu comme se regarder dans un miroir et passer du global au local." Pour rassurer un peu tout le monde après ces annonces qui risqueraient de nous empêcher de dormir cette nuit : la sentinelle semble bouger encore, et pourrait même se remettre peu à peu si on en juge par la courbe accrochée à son chevet. Mais une rechute est toujours possible, alors ne désespérons pas de revoir bientôt une évolution résolument baissière.

seaice.anomaly.arctic

C'est que le canari doit être bien âgé maintenant, après avoir été signalé dans maints endroits de la planète. Ainsi, après avoir été vainement annoncée dans le Pacifique, voilà-t-y pas que la chaleur manquante (celle qui fait que le réchauffement climatique, qui marque une "pause" depuis près de vingt ans, va très bientôt revenir se venger) a une fois de plus été retrouvée. Joël Ignasse nous rapporte en effet sur le site de Sciences et Avenir les résultats d'une nouvelle-nouvelle-nouvelle étude selon laquelle "la stabilisation de la température océanique dans les années 2000 est due à un transfert de chaleur du Pacifique vers l’océan Indien." Ainsi donc, "Après la pause, il pourrait bien y avoir une période de hausse rapide des températures de surface des océans. Les records de 2014 préfigurent-ils cette tendance ? Seules les observations à venir permettront de le dire."

Bref, ça pourrait… ou pas. Faute de mieux, on va y croire.

Le festival de Cannes a choisi de diffuser en clôture du festival un documentaire tout ce qu'il y a de comme il faut sur Claude Lorius, le scientifique qui découvrit le réchauffement climatique d'origine humaine. (Pour singer le vainqueur de cette semaine : un élément de chauvinisme franco-franchouillard s'est dissimulé dans la phrase précédente, saurez-vous le retrouver ?) Le jury n'ayant pas été convié à la diffusion, il doit se contenter de supposer que cela mérite un accessit (au moins), mais a en revanche le regret de devoir décerner un blâme à Thierry Gandillot, des Échos, pour en avoir fait une critique absolument pas à la hauteur. Le jury rappelle en effet qu'il ne suffit pas à un journaliste de signaler que le réchauffement climatique est très très grave "n'en déplaise à Claude Allègre", ni qu'"on est de tout cœur avec [Claude Lorius]" et qu'"on se désole comme lui du peu de cas que font les politiques" du problème pour pouvoir s'autoriser à exercer un quelconque esprit critique. Il est donc par principe plus que regrettable que l'article s'autorise à affirmer que "Le film (…) est fort didactique et fort pompeux", qu'"on se serait contenté de regarder ce documentaire en seconde partie de soirée à la télévision", et même qu'"On comprend mal pourquoi, indépendamment de l’aspect militant de l’opération, le programmer en clôture du festival de Cannes". Le peu de cas que ce journaliste semble faire des impératifs de la propagande est consternant. Espérons ne pas avoir à y revenir.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

38 Comments     Poster votre commentaire »

1.  CK66 | 28/05/2015 @ 15:10 Répondre à ce commentaire

Je n’ai pas le canard local ( cf : l’indépendant Perpignan du 28 05 2015 ) dans les doigts mais un article sur la COP21 et sa recherche de sponsors apparait en page France . Fabius désire 20 % de sponsoring ( et qui n’en aurait que 10 % à ce jour ) dont voici une liste ( non exhaustive puisque ma mémoire me joue des tours semble-t-il ) : SNCF , Renault , ERDF , EDF , ENGIE , Air France , …. ceux que j’ai pu oublier ne sont guère moins  » pollueurs  » , curieusement il ne me semble pas avoir vu de pétrolier dans cette liste ( volontairement cachés par l’auteur de l’article ???? )

2.  Marco33 | 28/05/2015 @ 15:36 Répondre à ce commentaire

CK66 (#1), Oh! que des entreprises ayant un même gros actionnaire !!!!
Vive le capitalisme de connivence!

Mais je me plais aussi à penser que ces avalanches outrancières alors que nous sommes malgré tout encore assez loin du COP21, pourrait se retourner contre leurs auteurs.
Il y a un scepticisme grandissant envers la propagande communication institutionnelle. et leurs excès aisément démontables permettent un travail de sape (à mon niveau) certes très localisé mais qui fait mouche.

Nos politiques dans leur bulle n’ont toujours pas compris la rupture avec les français : des records de chômage, un record de faillites d’entreprises et leurs axes majeurs de communication sont des sujets sociétaux périphériques.
Cette volonté hautement ridicule de se prendre pour le phare de l’humanité en voulant sauver la planète, démontre leur décalage et leur incompréhension des préoccupations d’une majorité de français.
Qu’ils continuent à croire que la montée du FN est dû au racisme…..

Je ne suis vraiment pas optimiste pour notre pays. Mais pour ce qui est de la secte réchauffiste, leur martelage n’empêche pas la progression du scepticisme.
Cela me fait passer à une bulle boursière…..

3.  Marco33 | 28/05/2015 @ 15:37 Répondre à ce commentaire

oups!
Cela me fait penser à une bulle boursière…..

4.  Bernnard | 28/05/2015 @ 15:55 Répondre à ce commentaire

CK66 (#1),

Fabius désire 20 % de sponsoring

En fait Fabius souhaite des sponsors 20% du coût de la conférence:

Laurent Fabius souhaite que le soutien, financier ou en nature, apporté par les entreprises représente 20% du coût de la conférence. Il atteint pour l'instant "10%, la moitié de notre objectif"

5.  Hug | 28/05/2015 @ 16:12 Répondre à ce commentaire

En parlant de clown. Il y en a un qui vient d’être invité à la cop21.
On apprend même qu’il viendra dès juillet prochain à la conférence organisée par l’unesco au sujet de la farce.
Je sens qu’on a pas fini de s’amuser et que le jury va avoir du boulot. 8)

6.  Astre Noir | 28/05/2015 @ 16:30 Répondre à ce commentaire

Pour un accessit pour la semaine 22, j’ai trouvé ça, ça à l’air rigolo (et même clownesque)

7.  douar | 28/05/2015 @ 16:45 Répondre à ce commentaire

Astre Noir (#6),
D’accord, je comprends mieux pourquoi Latour semble désespéré

8.  CK66 | 28/05/2015 @ 17:00 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#4),
Oui , c’est cela , je me suis donc mal exprimé , merci de rectifier . Ceci dit , 80 % vont rester à la charge du contribuable de l’État .
Nul doute que les hôtels seront de F1 , les restos certainement des fastfood et autres Kebabs ( sandwiches et hamburgers ) , les transports assurés en Vélib et 2CV et les symposiums seront distillés dans des salles de fêtes communales … en un mot , ÉCONOMIQUE

9.  CK66 | 28/05/2015 @ 18:12 Répondre à ce commentaire

oups : des F1 et des salles des fêtes …

10.  Bob | 28/05/2015 @ 18:21 Répondre à ce commentaire

douar (#7),
Latour affirme que :

Or au regard de la science, nous sommes dans une situation apocalyptique au sens banal du terme. Toutes les hypothèses les plus pessimistes des scientifiques ont été dépassées

En voilà un qui mérite, au moins, un accessit au climathon.
Pauvres Sciences Pot !

11.  yvesdemars | 28/05/2015 @ 20:42 Répondre à ce commentaire

Bob (#10), Bob (#10), en voilà un qui prend ses désirs pour des réalité, ca s’appelle de la psychose en termes médicaux

12.  miniTAX | 29/05/2015 @ 11:36 Répondre à ce commentaire

Le Monde, un journal longtemps apologiste du paradis communiste et des Khmers rouges, pas étonnant qu’on retrouve ses vieilles manies, avec ses courbettes aux Yallatoyah verts.
Ce sera drôle de voir ses triples saltos arrières quand il va se déPolPotiser de l’Eglise de Climatologie quand le réchauffisme s’effondrera. Enfin, ce serait drôle si ces clowns de journaleux ne nous coûtaient pas si chers.

13.  derouvex | 29/05/2015 @ 17:41 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#12), Ayatollahs ?

14.  Laurent Berthod | 29/05/2015 @ 21:32 Répondre à ce commentaire

douar (#7),

Encore un clown. Sinistre, en plus !

15.  pastilleverte | 29/05/2015 @ 21:35 Répondre à ce commentaire

CK66 (#1),
de source sûre concernant Air France, ce n’est pas parce que l’Etat en détient environ 16%, premier actionnaire, mais parce qu’un cadre sup en charge d l’environnement a « tanné » le PDG pour que la compagnie « s’invite à la fête »… Y’ a pas que moi qui suis maso …

16.  pastilleverte | 29/05/2015 @ 21:37 Répondre à ce commentaire

Hug (#5),
Que Royal(e) invite Son Altesse futur peut être jamais héritier du trône, quoi de plus normal ? 🙂

17.  pastilleverte | 29/05/2015 @ 21:38 Répondre à ce commentaire

Bob (#10),
Profonde pensée peut être émise à la suite de (trop grande ) dégustation de très bons vins de Bourgogne, dont la famille Latour est propriétaire ?

18.  Hug | 29/05/2015 @ 22:11 Répondre à ce commentaire

Au fait à propos d’académie et de clowns, je me rends compte que Jouzel n’est pas membre de l’académie ! Comment se fait-il qu’un type qui a reçu d’illustres récompenses (Nobel, vetlesen), qui est vice-président du GIEC – cet organisme Grace auquel on va éviter de transformer notre planète en pôle à frire – n’ait pas été coopté ? Oui bon le Nobel, c’est celui de la paix et en fait il ne l’a pas reçu mais le Vetlesen, si. Alors ?

19.  ck66 | 30/05/2015 @ 5:02 Répondre à ce commentaire

Hug (#18),
Parce qu’il est trop jeune … peut-être ??? Warf !!

20.  ck66 | 30/05/2015 @ 5:35 Répondre à ce commentaire

Voici qui mérite d’être cité , une étude vient de paraitre sur le fait que les observations ne prouvent pas que les modèles soient faux ( cf : docteur Gupta … dont un des membres du comité de relecture n’est autre que j. Cook ) mais là n’est pas le propos , il y est écrit :  » les modèles sont peut-être imparfaits mais ils sont très utiles a la prévision du temps ( pas du climat ?? Tiens donc ? ) , au design des avions et aux tests de nouveaux vaccins  »
Perso , avec 95 % de modèles dans l’erreur , c’est fini les vaccinations et encore plus les avions …

21.  Jdrien | 30/05/2015 @ 8:21 Répondre à ce commentaire

Pour les avions, si les modèles sont fiables, c’ est qu’ils sont constamment validés et améliorés par les observations : essais au sol et en vol

22.  MichelLN 35 | 30/05/2015 @ 9:10 Répondre à ce commentaire

Hug (#18),

A propos de la « minorité » climat sceptique de l’Académie, je me suis demandé comment sont désignés les secrétaires perpétuels, président, délégués de section dans l’Académie.

D’autre part, Sciama dans La Recherche et Brézin (actuel président de l’UR) nous parlent d’une « infime minorité » en présentant un amphithéatre où j’ai pu compter 38 climat sceptiques dont l’actuel président et deux secrétaires perpétuels, sur 264, cela fait presque 15%, pas si petite la minorité, surtout si on considère qu’on est académicien à vie et que, peut-être, tous ne peuvent pas toujours sièger en raison de leur âge.

Il serait bon, à mon humble avis, que soutenions de vive voix et par tous les moyens, cette « minorité » qui semble bien majoritaire dans certaines sections comme les sciences de l’Univers, en dénonçant vigoureusement partout la cabale politico-médiatique qui me semble annoncer une chasse aux sorcières.

Qu’en pensez-vous ?

23.  Ecophob | 30/05/2015 @ 13:05 Répondre à ce commentaire

MichelLN 35 (#22), absolument d’accord, car ce qu’il manque aux septiques c’est une union. Mais, comment aider ces académiciens ?

24.  the fritz | 30/05/2015 @ 13:52 Répondre à ce commentaire

MichelLN 35 (#22), Ecophob (#23),
La science triomphera sans le recours aux mouvements religieux , politiques ou corporatifs

25.  lemiere jacques | 30/05/2015 @ 14:03 Répondre à ce commentaire

Les écolos ont obligés de vivre sur la peur, l’expérience montre que leur prédictions apocalyptiques étaient fausses…
dès qu’il veulent arrenter de jouer les prophète de l’apocalypse pour nous expliquer que l’apocalypse a déjà commencé, ou bien ils mentent ,ou bien ils omettent de regarder le bon coté des choses.

M

26.  the fritz | 30/05/2015 @ 14:23 Répondre à ce commentaire

lemiere jacques (#25),

Les écolos ont obligés de vivre sur la peur

Vous y croyez ? Tout le monde s’en fout du climat, et tout le monde bouffe des OGM,

27.  Murps | 30/05/2015 @ 15:15 Répondre à ce commentaire

the fritz (#26), non vous avez raison tous les deux.
Le fond de commerce des zécolos c’est la peur. C’est vendeur mais tout le monde s’en fout.
Heureusement d’ailleurs.

28.  Marco33 | 30/05/2015 @ 15:43 Répondre à ce commentaire

Murps (#27),

C’est vendeur mais tout le monde s’en fout.
Heureusement d’ailleurs.

Oui, sauf quand cela commence a avoir un impact concret.
L’exemple parfait est le scandale des portiques éco-taxes : à l’origine, tout le monde (parmis les élus, droite-gauche) était d’accord pour faire payer les « transporteurs-pollueurs », puis quand cela est devenu concret, la réaction populaire fut violente.

Au final, retour à la case départ, juste en ayant gâché quelques centaines de millions d’euros… Pas grave : on peut laaargement s’endetter….

29.  Gilles des Landes | 30/05/2015 @ 20:07 Répondre à ce commentaire

Candidat qui persiste et signe : http://www.larepubliquedespyre.....ne_info%5D

Ce serait hilarant si les propos étaient tenus par un « écolo » ; mais, là, c’est vraiment affligeant de voir ce salmigondis d’annonces infondées (6 à 7 degrés avant 2060…). Et c’est un scientifique de renom, par conséquent dans l’esprit du public, IL dit la vérité .

30.  Bernnard | 30/05/2015 @ 20:29 Répondre à ce commentaire

Gilles des Landes (#29),
Ils devraient être deux!
http://www.nicematin.com/derni.....33295.html

31.  the fritz | 30/05/2015 @ 23:42 Répondre à ce commentaire

Gilles des Landes (#29), Bernnard (#30),
Mais arrêtez ; rien qu’à voir leur tête je vais faire des cauchemars cette nuit

32.  Cdt Michel e.r. | 31/05/2015 @ 4:53 Répondre à ce commentaire

Gilles des Landes (#29),

Et c’est un scientifique de renom

De quel renom en dehors de la pseudo-science climastrologique ?

Quelques douzaines de scientifiques de seconde zone seulement sont « réchauffistes »
Le cœur des partisans alarmistes se compose seulement de quelques douzaines d’universitaires, pour la plupart de troisième zone, dont la réputation est minime en dehors de l’alarmisme climatique. Ils se sont approprié la niche, ont négligé le champ interdisciplinaire de la climatologie, se sont proclamés autorités mondiales, ont déclaré une crise globale, reçu de généreuses subventions pour l’étudier et sont devenus l’objet d’une attention internationale. Ils ont été aidés et encouragés par différents compagnons de route qui y voient un avantage pour divers autres agendas.

J L Duret

34.  scaletrans | 31/05/2015 @ 11:57 Répondre à ce commentaire

Cdt Michel e.r. (#32),

JL Duret pourrait citer ses sources: http://www.skyfall.fr/?p=1372 😈

35.  Ecophob | 31/05/2015 @ 12:03 Répondre à ce commentaire

the fritz (#24), le RCA n’est pas un problème de vérité scientifique, mais de propagande politique. Si demain les températures moyennes redescendent, personne ne s’en rendra compte et les journaux pourront continuer de prétendre que l’on va vers un réchauffement si l’on ne fait rien. On veut nous imposer de la décroissance et un partage des richesses quelque soit la réalité scientifique. La science n’est qu’un alibi auquel personne de ne s’intéresse.

36.  the fritz | 31/05/2015 @ 13:57 Répondre à ce commentaire

Ecophob (#35),

On veut nous imposer de la décroissance et un partage des richesses

Moi je veux bien prendre la moitié de la fortune de Bill Gates 😆

37.  CK66 | 31/05/2015 @ 16:08 Répondre à ce commentaire

Ecophob (#35),

La politique n’est plus … les enjeux économiques et financiers sont prédominants . Je doute que nos politiques soient plus c-ns que les autres pour ne pas savoir que cette  » farce  » n’a lieu d’être que pour mieux servir les intérêts des décideurs économiques et financiers avec comme valets largement rétribués , les décideurs politiques .

38.  Hug | 31/05/2015 @ 19:14 Répondre à ce commentaire

Fabius en remet une couche sur le climat et la sécurité.
L’itw complet ici.
Je ne pensepas que cela mérite un climathon mais un accessit pour récidive.
Quelques citations savoureuses quand même:

Imaginez que les coûts du solaire et de l’éolien ont été divisés par 100 depuis vingt ans !

Ah bon ? Je vois pas bien quels progrès ont été faits sur les moulins à vent pour réduire leurs coûts de telle manière. Et pour les panneaux solaires, à part les faire fabriquer en Chine, je vois pas bien non plus.

Je connais les dirigeants chinois, je sais leur engagement contre le réchauffement sincère et profond.

😀 😀