Climathon, semaine 26 : bac option climat

Par le jury du climathon

Galvanisée par la splendide victoire de Najat Vallaud-Belkacem au championnat de printemps, l'Éducation nationale française continue sur sa lancée avec un sujet de bac physique-chimie de spécialité dont l'exercice 3 est d'une rare qualité intellectuelle. et qui emporte donc la victoire lors de cette semaine 26.

Avant d'y venir, donnons quelques éléments de contexte. Cet exercice spécifique pour les élèves de spécialité est une "résolution de problèmes",  dans laquelle l'autonomie de nos "jeunes" (© Éducation nationale) doit être mise en valeur. Il s'agit d'un truc très à la mode actuellement d'un dispositif pédagogique novateur tout spécialement prisé en physique-chimie. Ledit "jeune" n'a strictement rien à connaître (il ne faudrait quand même pas exagérer l'intérêt de l'apprentissage à l'école). La seule chose à savoir faire est une règle de trois, ce qui devrait convenir pour l'étude des prophéties prévisions scénarios du GIEC.

La neutralité de l'exercice se repère dès le début avec une image aussi scientifique que sobre, et dont la légende montre bien que l'énoncé est purement factuel et n'a rien à voir avec une honteuse propagande subliminale.

Bac2015Image

Le début de l'exercice est un chef-d'œuvre de dissimulation des données quantitatives issues des observations de présentation lucide des périls qui nous menacent :

HausseMerCNRSQuel besoin y aurait-il, en effet, de signaler que la hausse actuelle ne montre aucune accélération depuis un siècle ! Si ce n'est pour faire peur avec le Déluge, à quoi cela servirait-il de faire de la science, on se le demande…

L'énoncé lance ensuite le fameux argument "Si ma tante en avait", aussi inusable qu'efficace pour effrayer les foules avec des chiffres imaginaires projections (le site signalé en référence indique qui il convient de féliciter) :

FonteAntarctiqueÀ propos de projections, le sujet ne retient évidemment que le scénario le plus inquiétant, sinon ce ne serait pas drôle. L'inculture pitoyable des auteurs du sujet La nécessité de simplifier les choses auprès de lycéens angoissés fait que le sujet évoque des "prévisions", alors qu'on le dit et on le répète depuis des années : le GIEC ne fait pas de prévisions, seulement des projections (ce qui change tout, à ce qu'il paraît). Et les auteurs du sujet en sont même à ignorer ce que signifie le GIEC (pour mémoire : "Groupe d'experts Intergouvernemental sur l'Évolution du Climat") :

BacPrevisionGIEC

Une fois de plus, les pages "Planète" du Journalderéférence s'illustrent cette semaine par leur enthousiasme bienvenu suite à une décision de la justice néérlandaise de contraindre l'État à réduire ses émissions de gaz à effet de serre. Interviewant sur cette décision (évidemment qualifié d'"historique", c'est bien le moins que puissent faire les pages "Planète") le "spécialiste en droit de l'environnement Laurent Neyret" qui lui sert pour l'occasion de monsieur Loyal, Le Monde, toujours à la pointe, réussit l'exploit de ne pas se poser une seule fois la question de la séparation des pouvoirs, accueillant cette judiciarisation du politique comme une excellente nouvelle. Évitons en effet de demander à Montesquieu ce qu'il en aurait pensé, et vive le gouvernement des experts, car de toute façon "la démonstration des juges n'a rien d'idéologique", nous rassure pleinement Laurent Neyret. On peut en revanche lui reprocher d'avoir ajouté que "Même si la décision de La Haye est infirmée en appel, elle aura montré qu'il est possible d'alerter un État et de l'obliger à agir". Allons, cher monsieur Neyret, un peu d'optimisme, que diable ! On risquerait de penser, sinon, que tout ça n'est qu'une pitoyable mascarade la justice ne serait pas à la hauteur de sa noble et nouvelle mission de sauver la planète et accessoirement que les plaignants se seraient livrés à une honteuse instrumentalisation de la justice ne seraient pas suffisamment motivés pour poursuivre.

Un tribunal d'inquisition indépendant qui, la Bible les rapports du GIEC sous le bras, juge de la vertu climatique d'un État… Demain, il s'occupera des entreprises… Après-demain, ce sera le tour des citoyens… Ah, quel beau monde on nous prépare !

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

115 Comments     Poster votre commentaire »

101.  Laurent Berthod | 9/07/2015 @ 13:40 Répondre à ce commentaire

de Rouvex (#107),

Il y a un blème ?

102.  Laurent Berthod | 9/07/2015 @ 13:45 Répondre à ce commentaire

S’il y avait un contre-climathon, ou un anticlimathon, je ne sais quelle est la meilleure dénomination, on devrait l’attribuer à Ivar Giaever, prix Nobel de physique, non ?

103.  Bernnard | 9/07/2015 @ 14:25 Répondre à ce commentaire

de Rouvex (#100),
Votre message a été répété 7 fois ! j’ai supprimé les exemplaires en trop.

104.  Bernnard | 9/07/2015 @ 14:26 Répondre à ce commentaire

Laurent Berthod (#102),
Sans aucun doute !

105.  Hug | 9/07/2015 @ 17:00 Répondre à ce commentaire

pastilleverte (#96),
Ne vous méprenez pas sur le sens de mon message ! Je souhaitais juste signaler qu’il y a des gens instruits qui continuent à réfuter l’héliocentrisme apparemment juste par idéologie, ce qui me semble pire que de se tromper sur ce sujet par simple ignorance.

106.  pastilleverte | 9/07/2015 @ 20:16 Répondre à ce commentaire

Hug (#105),
OK, pas de problème

107.  pastilleverte | 9/07/2015 @ 20:16 Répondre à ce commentaire

Laurent Berthod (#102),
+ 1

108.  de Rouvex | 13/07/2015 @ 0:23 Répondre à ce commentaire

Laurent Berthod (#101), Bernnard (#103), incroyable ! J’espère que celui-ci sera unique…

109.  Murps | 13/07/2015 @ 9:40 Répondre à ce commentaire

de Rouvex (#108), 7 fois, c’est un message biblique… Fallait poster dans le fil dédié à la bulle papale…

110.  lemiere jacques | 13/07/2015 @ 19:17 Répondre à ce commentaire

Murps (#94), je ne suis pas d’accord du tout avec cela…je trouve m^me que c'(est une faillite de l’enseignement non pas seulement des sciences mais de la logique…
un mouvement est relatif, des gens rationnels doivent demander par rapport à quoi…

C’est amusant car le procès de Galilée c’est un peu ça….il est interdit de penser autrement que le dogme..m^me quand il est creux.
EN quoi est ce un élément de culture générale d’oublier que la description d’un mouvement est relatif.
Et à l’évidence le référentiel naturel d’un homme c’est la terre « ferme »..

La description ( au premier ordre) du système solaire est plus simple dans un référentiel hélio centré… à la rigueur ça c’est de la culture générale..
la terre tourne autour du soleil est à la rigueur un pied de nez à l’église..et une vengeance absurde pour le pauvre Galilée.. pour le reste, c’est une phrase ambiguë…
enfin bon pas grave…
mais ce genre de truc c’est comme le concept de niveau de la mer… ou les raccourcis épidémiologiques..ou le climat se réchauffe d’ailleurs…ça énerve..et ça crée de la confusion chez les gens.
Alors certes, on fait tous ce genre de raccourcis, mais c’est un tort. Il y a assez de sabir et de jargon en science, pour y ajouter de l’ambiguïté.

111.  lemiere jacques | 13/07/2015 @ 19:21 Répondre à ce commentaire

lemiere jacques (#110), et dans le fond, c’est un comble car on est arrivé justement à devoir admettre comme une vérité…que « le climat se réchauffe » ou 2014 année la plus chaude en réalité on en sait rien…
oups j’ai ma souris qui déconne désolé….

112.  Bob | 13/07/2015 @ 19:29 Répondre à ce commentaire

lemiere jacques (#111),
C'est pas cher du tout, un mulot, de nos jours.
Mais surtout, gardez le vieux mulot pour vous…

113.  jdrien | 13/07/2015 @ 21:07 Répondre à ce commentaire

Il y a quand même des vérifications expérimentales de la rotation de la Terre sur elle-même: le pendule de Foucault, les effets de la force de Coriolis…

114.  lemiere jacques | 13/07/2015 @ 22:17 Répondre à ce commentaire

jdrien (#113), il y a des vérifications expérimentales de la rotation du soleil sur lui même dans un référentiel dit galiléen…là n’est pas la question.
c’est justement un des progrès de la science de rejeter au final la notion de référentiel galiléen et d’une certaine façon d’un mouvement qui plus un mouvement qu’un autre…
ne cherchez pas…comme l’a dit bernard la terre tourne autour de la terre ..dans un rérferentiel héliocentrique et le soleil tourne autour de la terre dans un référentiel géocentrique et le soleil et la terre tournent autour de leur barycentre, si on veut faire « physique » ..mais en fait autour aussi de tout point immatériel placé entre les deux…
non c’est une évidence qui n’en est pas une!
c ‘est le procès de galilée à l’envers! je ne vois que ça..la vengeance galiléenne. Le réferentiel de galilée a le mérite de l’élégance et de la simplicité mais curieusement si on s’intéresse à autre chose que le simple mouvement relatif terre soleil.

J’aimerais bien dire arrêtons d’en parler, ce n’est que mon point de vue..toutefois qu’on présente comme un élément évident de culture scientifique une affirmation aussi ambiguë eme sembme bizarre..voire presque malsain.
La description du mouvement d’un objet demande au préalable la définition d’un repère..

115.  jdrien | 14/07/2015 @ 14:50 Répondre à ce commentaire

lemiere jacques (#114), j’ai du mal à vous suivre, est-ce l’heure tardive ?
Le comportement d’une toupie qui tourne n’est pas celui d’une toupie ne tournant pas sur elle-même. Le choix du repère joue juste sur les équations décrivant le mouvement, pas sur le mouvement. Les physiciens ont inventé les repères qui leur simplifiaient les calculs. Comme disait mon père (prof de P&C), tout dépend du point de vue où l’on se place et de l’intérêt que l’on porte à la chose.