Qui a le droit de s’exprimer sur le climat ?

Un commentaire sur MM&M élevé ici au rang d’article.

par Joaquim, membre du Collectif des climato-réalistes.

 

Sur la question du : « quelle est ta formation », « qui es-tu pour t’exprimer », « quelles sont tes publications… » etc. Il faut rester ferme : tout citoyen peut faire entendre sa voix s’il le fait avec honnêteté et réflexion sincère.

Je ne suis pas géophysicien ni climatologue, mais je peux revendiquer comme des centaines de milliers de personnes une bonne compréhension et un bon décryptage des tableaux de synthèse de vulgarisation présentés par les journalistes et les politiques.
Tout le monde peut voir qu’en changeant les échelles on obtient une courbe effrayante ou rassurante. Qu’en choisissant la date de départ d’une courbe on obtient des pentes très différentes. Qu’une variation inférieure à la marge d’erreur n’est pas une information, qu’une courbe plate est une courbe plate, que sur terre il y a 2 pôles, que les Maldives n’ont pas disparu, que les modèles on échoué à prévoir la température du globe…

Tout le monde peut démasquer les présentations biaisées dès le départ (un exemple tout bête, en météo TV, on est assez souvent en dessous des « valeurs » de saison ou des « moyennes » saisonnières mais toujours au dessus des « normales » saisonnières, allez savoir pourquoi !).

Tout le monde peut démasquer des communications non scientifiques qui s’appuient sur l’émotion (comme toutes les propagandes d’ailleurs… y compris les pires…). Tout le monde sait que les ours blancs meurent aussi de vieillesse.

Tout le monde peut comprendre que dans des grands organismes internationaux ou des labos de recherche qui drainent des subventions gigantesques des États, il peut y avoir des intérêts personnels qui interfèrent avec la science et cela sans mettre en cause ni l’honorabilité ni l’honnêteté des membres de ces organismes.

Tout le monde peut comprendre que les politiques et les médias ont toujours intérêt à faire du sensationnalisme et à jouer sur les peurs irrationnelles.

Pour le décryptage de données provenant de recherches, bien sûr on a besoin des lumières de scientifiques, mais tout le monde peut et doit juger les données de synthèse qui circulent.

Pour moi c’est tout l’intérêt du Collectif que de regrouper, en plus des « lumières » scientifiques, un maximum de citoyens libres qui pensent et s’expriment à haute voix et en toute légitimité.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

53 Comments     Poster votre commentaire »

51.  Gilles des Landes | 10/09/2015 @ 13:46 Répondre à ce commentaire

A noter : une journaliste a tenté de s’exprimer sur le climat.
JP Pernaut au journal TF1 de 13:00 a fait un petit commentaire nuancé d’humour comme à son habitude.
Suite au reportage sur l’altitude du Mont Blanc (perso, je m’en fo.. un peu, mais, bon…) où l’on constate que le sommet est plus haut qu’au siècle dernier, le journaliste a dit avec un sourire pincé que c’était quand même curieux qu’alors qu’on nous annonce partout la fonte des glaces, au Mont Blanc, c’est le contraire qui se produit…
S’il persiste, il va se faire virer…

52.  de Rouvex | 10/09/2015 @ 14:51 Répondre à ce commentaire

MichelLN35 (#45), Ecophob (#47), et prétendre sans rire que le refroidissement a été contrecarré par la révolution industrielle, faut le faire ! l’industrie du 18e siècle, maousse costaude !!

53.  de Rouvex | 10/09/2015 @ 14:53 Répondre à ce commentaire

MichelLN35 (#49), merci pour ces docs partagés.