Collectif des climato-réalistes : J+10

par le Collectif des climato-réalistes.

Rappel, pour soutenir le collectif, écrivez à collectifdesclimatorealistes@gmail.com

"De tout cœur avec vous." "Excellente initiative." "Je vous soutiens avec joie." "J'aimerais faire un don"… Les marques de sympathie n'ont pas manqué après l'annonce du lancement du Collectif des climato-réalistes sur Skyfall, repris et signalé sur plusieurs sites et blogs, dont Pensée Unique, Contrepoints, oldgaffer, le blog de Nathalie MP, celui de Jean-Pierre Bardinet hébergé par Médiapart, ou encore le site (presque) homonyme climatorealiste.com sans oublier nos amis des Gadz'Arts d'Aix (déjà membres du Collectif), et sans doute d'autres. C'est également avec joie que nous accueillons dans notre liste de soutiens le site La Terre du Futur de passionnés autodidactes de climat et de météo. Toute l'équipe de Skyfall s'est quant à elle mobilisée pour poursuivre la modernisation du site et l'intégration réussie du Collectif : merci à elle, et tout spécialement au taulier en chef, Nicias.

Ayant sans doute remarqué le positionnement libéral de plusieurs de nos soutiens associatifs, de nombreuses personnes ont souhaité nous préciser qu'elles étaient "de gauche", voire, pour l'une d'elles, militante syndicaliste ainsi qu'à ATTAC. C'est l'occasion de rappeler que l'adhésion au Collectif n'implique aucune espèce d'adhésion politique, idéologique ou intellectuelle particulière. Nous ne sommes le faux nez de personne, et l'adhésion au Collectif, qu'il vienne d'individus ou d'associations, n'implique rien d'autre qu'une préoccupation devant les excès de l'alarmisme climatique. Merci donc à toutes vos marques de soutien qui, venues de Belgique, du Canada, de France (dont l'une de Nouvelle Calédonie) et de Suisse, émanant de toutes les professions et de tous les âges, nous permettent d'espérer que la sphère francophone sera en mesure d'exprimer elle aussi son désaccord avec le prétendu "consensus" sur la question climatique et les politiques qui en découlent. Nous n'avons pas encore pu répondre à chacun de vous individuellement, mais sachez que nous avons lu vos nombreux messages avec un réel plaisir.

Une première liste des personnes physiques qui soutiennent le Collectif figure sur la page permanente du Collectif (vous la trouverez sur le menu de gauche de la page d'accueil de Skyfall). Vérifiez que vous y êtes bien, et prévenez-nous en cas de souci (orthographe, votre site web ou votre page Facebook, votre profession…) à l'adresse collectifdesclimatorealistes@gmail.com. Nous avons franchi la barre des cent soutiens individuels il y a déjà quelques jours. Ainsi donc, sans aucun soutien institutionnel ou para-institutionnel, nous dépassons déjà le nombre de signataires des révolutionnaires du clavier et leur "Appel pour en finir avec les crimes climatiques" vainqueurs de la semaine 35 du Climathon. Voilà un bon début, mais nous devons aller plus loin. N'oublions pas que Ségolène Royal, ministre française de l'Écologie, a sans honte affirmé ceci devant la représentation nationale le 22 juillet dernier :

Je rappelle que le GIEC a reçu le prix Nobel de la paix, et l’on comprend bien pourquoi : il a réussi à gagner la bataille des idées, puisque plus personne aujourd’hui n’est, ou n’ose se prétendre, climatosceptique.

Montrons à madame la ministre qu'elle se trompe ! Pour cela, tous ensemble, relayons et faisons relayer l'existence du Collectif ! Écrivez et faites écrire votre soutien (toujours à l'adresse collectifdesclimatorealistes@gmail.com) pour que grossisse notre liste ! Ensemble, nous montrerons que, n'en déplaise à Ségolène Royal, nous existons bel et bien.

Pour finir, voici quelques éléments d'information sur le Collectif et son fonctionnement.

• Vos suggestions sont les bienvenues pour faire vivre et connaître le Collectif. Nous nous préparons à débarquer sur Facebook et Twitter, et prévoyons la publication d'une Newsletter. Si vous avez des informations à faire circuler (conférence, article, interview…), n'hésitez pas à passer par nous.

• Au-delà des suggestions, nous aurons aussi besoin de bras. Certains se sont spontanément portés volontaires, merci à eux et à tous ceux qui pourront passer un peu de leur temps à proposer des articles, à relayer des informations, à aider à l'organisation d'un événement…

• Le Collectif n'exerce pas de sélection parmi ses soutiens (hors de personnes morales qui, pour une raison ou pour une autre, feraient plus de mal que de bien en terme de gestion d'image, mais cela n'a encore concerné personne pour l'instant). Il n'est donc pas nécessaire de disposer de diplômes ou de titres particulier pour figurer dans la liste (mais n'oubliez pas de mentionner votre profession quand vous nous écrivez). En clair, notre mobilisation est ouverte à tous, pour les raisons que Joaquim a parfaitement résumées dans son article de l'autre jour.

• Le Collectif ne dispose d'aucun fonds, de quelque nature que ce soit – ne serait-ce que parce qu'il n'a aucune structure légale qui le lui permettrait. Nous n'appelons pas aux dons, le fonctionnement du Collectif est entièrement bénévole. Il est toutefois possible que, si le besoin venait à s'en faire sentir, le Collectif finisse par se fonder en association (de droit français – c'est le plus simple dans la mesure où la grosse majorité de nos soutiens se trouve en France, même si le Collectif a une vocation francophone et non française). Cela n'est pas à l'ordre du jour, nous en reparlerons s'il y a lieu.

• Une personne a souhaité nous soutenir de façon pseudonyme pour ne pas risquer d'ennuis dans son travail. Ça aurait été utile pour mettre en évidence l'ambiance actuelle autour du climat mais, pour la crédibilité de la liste, cela ne sera malheureusement pas possible…

Mise à jour : Merci à Geoff Chambers d'avoir relayé l'information sur Bishop Hill pour les expatriés Anglais en France. Nicias

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

33 Comments     Poster votre commentaire »

1.  Nicias | 10/09/2015 @ 11:26 Répondre à ce commentaire

Jolie liste de soutiens individuels 🙂

2.  Bob | 10/09/2015 @ 11:48 Répondre à ce commentaire

Et merci aussi au site Pensee-Unique.fr qui a signalé, dès le début, la création du Collectif des Climato Réalistes dans sa page de liens.

3.  Nicias | 10/09/2015 @ 12:03 Répondre à ce commentaire

Bob (#2),

J’ai rajouté PU.

4.  Bob | 10/09/2015 @ 13:49 Répondre à ce commentaire

Nicias (#3),
Tu devrais rajouter, en gras et bien visible (en entête, encadré ?), l’adresse email où les candidats sympathisants doivent s’inscrire

5.  Robert W | 10/09/2015 @ 19:44 Répondre à ce commentaire

Surtout que B. Rittaud à été interviewé par un blog à la gauche du PS, reflets.info

Ce n’est pas une question « partisane ».


https://reflets.info/les-cassandres-du-giec-et-le-matheux-tetu/

6.  Bob | 10/09/2015 @ 19:49 Répondre à ce commentaire

Robert W (#5),
SVP changez de nom. Le mot Robert est automatiquement mis en modération pour des raisons bien connues des crypto-skyfalliens.

7.  Fred TDF | 10/09/2015 @ 20:46 Répondre à ce commentaire

C’est avec plaisir en effet, que la Terre du Futur s’est joint à votre collectif. La question a été posée à l’ensemble des intervenants et de l’équipe. Tout le monde a répondu présent et a été vivement d’accord avec l’idée.

C’est toute l’équipe de TDF qui vous remercie d’avoir créé ce collectif.

Bien amicalement

8.  Araucan | 10/09/2015 @ 21:35 Répondre à ce commentaire

Au collectif, pas pseudonyme mais anonyme ! 🙂

9.  Rene | 10/09/2015 @ 22:39 Répondre à ce commentaire

Joli début en effet. Espérons que par un prompt renfort nous nous verrons bientôt des milles.
En revanche, la lecture de la liste m’interpelle : les femmes se comptent sur les doigts d’une main.
Serait-ce que la gent féminine serait globalement carbocentriste ?
Ou bien qu’elle ne passe pas son temps sur les blogs anti-conformistes ?
Et question subsidiaire, comment rallier nos moitiés à la cause ?

10.  de Rouvex | 10/09/2015 @ 22:48 Répondre à ce commentaire

Rene (#9), Ah mais, cela ne nous regarde pas ! (Comme disaient des commentateurs sportifs bien connus…)

11.  Nicias | 10/09/2015 @ 23:02 Répondre à ce commentaire

Bob (#4),

Fait.

Geoff Chambers a relayé l’information sur Bishop Hill pour les expatriés Anglais en France. J’ai inséré une mise à jour en fin d’article à ce propos.

12.  Rene | 10/09/2015 @ 23:19 Répondre à ce commentaire

Je reviens sur l’idée d’utiliser Twitter, annoncée dans ce billet. Je ne connais pas trop le fonctionnement de Twitter, mais il me semble que c’est le nombre qui fera la force. Je suggère que tous les sympathisants ouvrent (si ce n’est déjà fait) un compte Twitter et qu’on s’abonne les uns les autres pour se suivre et surtout retweeter en masse les tweets de chacun.
J’ai commencé en créant un compte @Renedusud et par exemple tout à l’heure j’ai envoyé quelques tweets à l’émission de BFM « les décodeurs de l’éco » (@decodeurseco) qui ce soir délirait sur la #COP21 après le battage de #Hollande aujourd’hui. Mais si on avait été une dizaine seulement, c’est 50 tweets qui auraient été reçus… Et si chacun des dix en avaient envoyé 5 autres, retweetés par les autres, c’est 500 qui auraient été reçus…
Mais pour le moment je n’ai aucun « follower »… donc je crains de passer mon temps à pisser dans un violon…

13.  Murps | 11/09/2015 @ 19:13 Répondre à ce commentaire

Rene (#12), c’est quoi twitter ???

Naon je plaisante. Par contre, si je comprend bien vous seriez un adepte des opérations pyramidales façon Ponzi ?
Donc, il faut que je crée un compte twitter ??

14.  the fritz | 11/09/2015 @ 20:14 Répondre à ce commentaire

Bob (#6),
« Roberval balance » par exemple si vous voulez absolument garder cette racine maudite ici

15.  Rene | 11/09/2015 @ 23:32 Répondre à ce commentaire

Murps (#13),
Je ne suis pas sûr d’avoir bien compris le fonctionnement de twitter, mais j’ai cru comprendre que l’important était qu’un tweet soit retweeté… Donc plus on est de tweeter, mieux c’est.
Et c’est gratuit….

16.  Bob | 11/09/2015 @ 23:35 Répondre à ce commentaire

Rene (#15),
Oui, perso, je crois que c’est une bonne idée !

17.  Murps | 12/09/2015 @ 12:25 Répondre à ce commentaire

Une personne a souhaité nous soutenir de façon pseudonyme pour ne pas risquer d’ennuis dans son travail. Ça aurait été utile pour mettre en évidence l’ambiance actuelle autour du climat mais, pour la crédibilité de la liste, cela ne sera malheureusement pas possible…

C’est à moitié étonnant seulement.
Suggestion : on pourrait peut-être recenser et afficher le nombre de personnes désireuses de s’associer au collectif mais n’osant pas donner leur nom et leur raison sociale par peur d’être mal vues professionnellement ou socialement.
On pourrait indiquer « 438 personnes on désiré s’inscrire et participer au collectif mais n’ont pas été acceptées car demandant l’anonymat par peur de représailles sur le plan professionnel ».

Il est quand même scandaleux que certains climato réalistes se sentent obligés de se cacher honteusement comme si ils pouvaient être soupçonnés de torturer des chatons !

Vous rendez-vous compte qu’on parle seulement de contester une malheureuse courbe de température et ses éventuelles conséquences ?
Tout cela va bien trop loin et ne présage rien de bon.

18.  Marco40 | 12/09/2015 @ 13:27 Répondre à ce commentaire

Murps (#17), Rappelez vous que Jacques Duran, créateur animateur de pensee-unique.fr disait à propos du choix de son anonymat du début : il y évoque le fait de ne pas causer de torts à ces anciens collègues (l’institution à laquelle il était rattachée aurait été suspectée de climatoscepticisme, il ne voulait donc pas créer d’ennuis à ces anciens collègues.)

Il écrit aussi ceci :

…C’était un pari très risqué qui ouvrait grande la porte aux attaques ad hominem les plus viles qui n’ont pas manqué et que j’ai subies, sans broncher et sans jamais y répondre, pendant des années. Pourtant, en dépit de mon anonymat, malgré les efforts déployés par certains pour discréditer mon site à tout prix, et au grand dam de beaucoup….

Sans compter ces articles de presses où l’on parle de criminaliser tous les hérétiques du RCA.
Il y a depuis quelques années, beaucoup de signaux (en France) d’une dégradation continue de la liberté des individus. Et RIEN ne montre une prise de conscience de ces pertes de libertés, bien au contraire.
Et à chaque fois, ils justifient ces pertes : sauver la planète, moins polluer, éviter des risques (!!!) ne plus financer le terrorisme ou les mafias, etc, etc…

19.  lemiere jacques | 12/09/2015 @ 14:29 Répondre à ce commentaire

Marco40 (#18), criminaliser les hérétiques du rca…très curieusement avant même de criminaliser l’emploi d’energie fossile!
A vrai dire, je saisis mal l’objectif d’un collectif et à titre personnel, compte tenu que je ne suis personne…je ne vois pas ce que cela change de participer ou non.
Il ne faut pas se tromper, ce n’est pas un débat scientifique.
La science est ténue et il suffit pour invalider tout le bazar de remettre en question la prétendue capacité du giec à estimer la probabilité de telle ou telle évolution du climat.
( à ce propos une remarque qui me semble de bon sens..nous avons N modèles differents crées par des institutions differentes, la capacité à évaluer telle ou telle évolution du climat avec certitude implique que tous les modèles sont convergents sur ce point sauf à imaginer que les conclusions du giec dépendent de l’existence ou non de telle université….la temperature projetée à l’instant T par les moyennes des runs issus du modèle de l’institution A doivent coïncider avec ceux de l’institution B.. soit ou bien les projections sont indépendantes de l’origines des modèles ou bien elles ne font pas sens .)
si c’était de la science ça serait réfutable….

Les succès de communication des verts sur les substances chimiques par exemples m’incitent à penser que seules les conséquences matérielles des politiques qui seront mises en place changeront la donne.

20.  Bob | 12/09/2015 @ 15:24 Répondre à ce commentaire

Marco40 (#18),
Il a écrit ça en 2007. A l’époque, il devait se sentir bien seul…
A présent, ça va beaucoup mieux.

21.  Marco40 | 12/09/2015 @ 16:03 Répondre à ce commentaire

Bob (#20), Oui, mais même si on est plus nombreux, avec des moyens de communications (et je m’en réjouis), peut-on dire que les actions coercitives des réchauffistes diminuent?
On est obligé de payer des taxes pour subventionner des énergies coûteuses, on nous empêche de circuler, et nous sommes maintenant dans la banalisation des propositions d’éliminer juridiquement les incroyants que nous sommes.
Et je passe sur le flicage no limit voté cet été et l’interdiction de payer en liquide au-dessus de 1000 euros.
La politique des petits pas… Ou comment glisser de la démocratie respectueuse des libertés individuelles à la dictature molle d’élites décidant de ce qui est bien ou mal pour les masses.
Peut-être que l’anonymat relatif utilisé sur le net, paraîtra bien naïf?

22.  Bob | 12/09/2015 @ 17:39 Répondre à ce commentaire

Marco40 (#21),
Je crois que l’anonymat sur internet est justifié pour des gens qui sont encore en fonction.
Il est des milieux où l’omerta est de rigueur.
Par exemple en climatologie et dans tout ce qui traite de l’environnement.
C’est une situation plutôt inquiétante mais c’est comme ça.

23.  the fritz | 12/09/2015 @ 19:15 Répondre à ce commentaire

Marco40 (#18),

Rappelez vous que Jacques Duran, créateur animateur de pensee-unique.fr disait à propos du choix de son anonymat du début : il y évoque le fait de ne pas causer de torts à ces anciens collègues

Il a écrit ça en 2007. A l’époque, il devait se sentir bien seul…

A ce propos , j’ai entretenu à l’époque avec Jean Martin alias Jacques Duran de nombreuses discussions sur l’intérêt de publier ; j’espère qu’il ne me tiendra pas rigueur de publier ce mail si jamais il le lit
———-
D’accord, néanmoins on commente les livres et revues sur les forums mais rarement l’inverse; je veux dire par là que l’impact de votre site et celui d’un livre sur le public n’est pas comparable; la difficulté , dans les temps qui courent, c’est éditer: pour l’instant je n’ai vu , en langue française que trois auteurs qui se permettent de mettre en doute le consensus dicté par le GIEC: Allègre, Leroux et Lenoir; tous les autres bouquins qui sortent sont dans le droit chemin du consensus et de la pensée unique; ceci étant, des bouquins il y en a , des bons et des moins bons , avec plus ou moins de con……..s; mais je suis preneur de votre sélection dans ce sujet;
je ne sais pas quelle est votre spécialité; moi je suis géologue pétrolier à la retraite, je connais donc assez bien les paléoclimats et depuis 5 ans j’ai lu une quantité assez impressionnante de livres et de revues concernant les climats et le réchauffement, mais je commence à saturer un peu parce que en fin de compte la plupart des auteurs racontent toujours la même chose.
Mais je suis bien sûr sceptique quant au rôle qu’on veut faire jouer au CO2;
j’ai rassemblé mes idées et points d’interrogations dans un manuscrit qui fait une centaine de pages, mais j’arrive difficilement à avoir des
commentaires et critiques parce que je ne trouve pas les gens compétents ayant l’esprit et les mains libres pour donner des critiques sans contraintes; il y a bien un problème français à ce sujet parce que les contacts avec la plupart des chercheurs CNRS sont voués à l’échec au départ, alors que les contacts avec les anglo saxons sont bien plus faciles.
Voilà ; je vous joins un plan de ce manuscrit; si certain des items ou l’ensemble vous branche, je peux vous envoyer une version du texte
De même, je vais me plonger un peu plus avant dans votre site; via les discussions que j’ai eu avec miniTAX (ici sur shyfall ) et un survol de vos en-têtes je vois des discussions passionnantes si cela ne vous mange pas votre emploi du temps
cordialement
Ce manuscrit existe toujours , il date de 2003 et est passé aux oubliettes ; son pdf fait 13 Ko ; si cela intéresse quelqu’un contactez Nicias

24.  Nicias | 12/09/2015 @ 19:28 Répondre à ce commentaire

the fritz (#23),

Je ne l’ai pas ton manuscrit !
Envoies le moi par mail, ça m’intéresse.
On peut peut être l’uploader et le mettre dans la page « Autres textes et traductions » ?

25.  Bob | 12/09/2015 @ 20:13 Répondre à ce commentaire

the fritz (#23),

je veux dire par là que l’impact de votre site et celui d’un livre sur le public n’est pas comparable;

C’est peut-être vrai mais le fait est qu’un bouquin sur ces sujets se vend typiquement à 1000 exemplaires (que ceux qui en on écrit me confirment ou me démentent) environ et que Jean Martin disait que PU avait plus de mille pages vues…par jour.

26.  the fritz | 12/09/2015 @ 20:23 Répondre à ce commentaire

Bob (#25),
Je ne sais pas ce qui a le plus d’impact : 1000 personnes qui achètent et qui lisent un bouquin ou 1000 ouvertures d’un site et trois lignes de lues et pour les blogs trois crottes de pondues par des rouberts 😉

27.  Murps | 12/09/2015 @ 21:22 Répondre à ce commentaire

the fritz (#26), vous voulez dire des robets bien sûr ?

28.  Bob | 13/09/2015 @ 11:08 Répondre à ce commentaire

the fritz (#26),
Vous caricaturez, (comme d’hab). On peut renverser votre proposition.
Tout dépend de la qualité des bouquins et des blogs.

Le grand problème des livres papier c’est l’absence des liens. Un (bon) blog est très souvent cité et lié, les lecteurs peuvent facilement suivre les liens sans aller à la BN et s’informer ou vérifier ce que vous écrivez etc.
C’est Irremplaçable ! Les lecteurs deviennent plus exigeants et ils ont raison.

Bref, Gutenberg, c’est bien mais c’est le passé. Internet, beaucoup plus riche c’est le présent et l’avenir.

29.  Bernnard | 13/09/2015 @ 11:52 Répondre à ce commentaire

Bob (#28),

Le grand problème des livres papier c’est l’absence des liens.

Je rajouterai liens consultables immédiatement.
Oui c’est absolument vrai ! C’est bien pourquoi un article sur le net est d’autant plus apprécié qu’on peut immédiatement se référer aux sources indiquées.
Le gain de temps est une donnée incontournable.
Le seul hic est qu’il faut toujours, à sa disposition, une machine pour lire l’article et suivre les liens.

30.  Ben | 13/09/2015 @ 13:59 Répondre à ce commentaire

the fritz (#26), Bob (#28), Bernnard (#29)
Avantage d’un site internet : il est consultable par tout un chacun facilement tout le temps.
Inconvénient : internet ne faisant pas de tri, il s’y voisine le meilleur comme le pire, et le fait d’avoir des lecteurs ne veut pas forcément dire grand chose (les sites complotistes en tout genre ont du succès).

Avantage d’un bouquin : ça créé l’événement et ça justifie une invitation dans les médias si l’éditeur n’est pas trop foireux. Prenez la phrase journalistique suivante : « Monsieur Tartempion bonjour, vous faites paraître ce mois-ci un livre paru aux éditions TrucMuche… », et essayez donc de remplacer « livre » par « site internet » : c’est tout de suite moins crédible.
Inconvénient du bouquin : c’est le temps long d’une lecture de fond. Ringard, quoi : il manque les liens, on peut pas lire ses mails en même temps…

Conclusion : il faut les deux, mon général. Pour prendre un exemple parfaitement au hasard, l’ami Jacques Duran, il gagnerait en visibilité médiatique à faire un bouquin, même sans forcément vendre beaucoup. Et il y aurait donc mécaniquement plus de gens pour fréquenter son site. Je lui en ai déjà parlé il y a longtemps, sans succès. Ah, ces retraités obnubilés par internet…

31.  jdrien | 13/09/2015 @ 14:00 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#29), A noter qu’un document PDF , bien qu’accessible par internet, a les mêmes limitations qu’un livre: pas de recherche et pas de liens.

32.  Murps | 13/09/2015 @ 15:20 Répondre à ce commentaire

jdrien (#31), que nenni, vous pouvez insérer des liens dans pdf !

33.  Bob | 13/09/2015 @ 17:06 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#29), Ben (#30),
Livres et sites internets poursuivent des objectifs différents.

Un bouquin, ça fait le point à un moment donné. C'est bien pour ceux qui débarquent dans le sujet et veulent en avoir une vision globale mais c'est un objet statique difficile à actualiser (sauf pour les gros bouquins de cours avec de multiples versions successives)

Un site internet, c'est dynamique en ce sens qu'il peut plus ou moins coller à l'actualité. Il intéresse plutôt les gens déjà au courant qui veulent suivre le "feuilleton" au jour le jour.
Or, la science (s'il s'agit de cela et pas de politique ou de philosophie) ça évolue en permanence. C'est dynamique.

Les deux sont utiles et complémentaires. L'un c'est une photo, l'autre une vidéo. Je ne vois pas de raison de préférer l'un par rapport à l'autre.

Pour ce qui est de l'impact, il est exact que les journaleux des mé(r)dias sont encore incapables de gérer autre chose qu'un bouquin, vite lu et (mal) digéré. Mais la crédibilité des médias me semble plutôt en berne depuis quelque temps.

Et il n'y a pas que les mé(r)dias…Il y a aussi les réseaux des citations sur la toile qui s'établissent peu à peu et les "denizens" comme dit Judith Curry. ça peut faire des milliers/dizaines de milliers de lecteurs (?) fidélisés qui utilisent et diffusent la dernière info ( ex. un graphique) pêchée (et vérifiée) sur un site bien documenté.
Là aussi, ce n'est pas la même cible qui est visée.