Débat sur France Culture

par Benoît Rittaud (alias Ben), membre du Collectif des climato-réalistes.

Ce matin (jeudi 17) de 10h à 10h54 (c'est précis !), je participe en direct à l'émission  philosophique "Les Nouveaux chemins de la connaissance" sur France Culture, produite et présentée par Adèle Van Reeth. Comme quoi il y a encore un peu de place sur Radio France pour le pluralisme de la pensée climatique, ce qui n'est hélas pas le cas sur toutes les ondes de notre radio nationale.

Il s'agit de la quatrième et dernière émission de la série de cette semaine sur le thème "Avis de tempête sur le climat ?" — merci pour le point d'interrogation. Le titre de l'émission proprement dite sera "Peut-on encore être climatosceptique ?" — là, en revanche, je me serais passé de la forme interrogative…

Je débatterai avec Jean-Pierre Dupuy, qui est à la fois philosophe, professeur émérite à l'Ecole Polytechnique, professeur titulaire à l'université Stanford, en Californie, et surtout l'un des signataires de l'"Appel pour stopper les crimes climatiques" qui est depuis la semaine dernière notre champion d'été du Climathon (après sa brillante victoire en semaine 35).

 

[Lien direct vers l'enregistrement de l'émission]

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

38 Comments     Poster votre commentaire »

1.  Marco40 | 17/09/2015 @ 8:25 Répondre à ce commentaire

Bonne émission ! Perso, je devrai attendre que ce soit en « replay »!

Cela serait bien si vous veniez 2 courbes et une poignée de chiffres (je sais, c’est à la radio, mais mettre les preuves sous le nez, c’est quand même commenté et cela donne du poids).
Courbes températures satellitaires, courbes sur les « événements climatiques extrêmes » et vu que c’est le buzz du moment, l’évolution de la population des ours blancs.

A sortir dès le début pour susciter la curiosité du journaliste.

Ceci pour questionner les journalistes sur leur manque de curiosité et poser la question du pourquoi un tel écart entre les faits et ce qui est propagé : ça devrait les mettre bien mal à l’aise!

Il y a quelques jours, on m’a rétorqué « que les glaciers qui fondaient » (dans les Alpes) étaient la preuve du réchauffement. J’ai répondu que, oui, certains fondaient, permettant de retrouver des traces de forêts anciennes et des vestiges de l’époque romaine…. Grand blanc en face 😀 😀 😀

Good luck!

2.  MichelLN35 | 17/09/2015 @ 10:59 Répondre à ce commentaire

Bravo Benoît, votre adversaire a été complètement ridiculisé. La journaliste a eu des petits instants de O. Galzi. Décidément la profession va peut-être finir par se retourner. Peut-être qu’elle (la profession) commence à prendre conscience que ça sent le roussi.

3.  Sandra | 17/09/2015 @ 11:12 Répondre à ce commentaire

Marco40 (#1), Rhaaa, ça me gonfle, le coup des glaciers qui fondent! Ben oui, ils fondent, et alors? Ce n’est pas la première fois au cours de leur existence. J’ai quitté le Club alpin suisse à cause de ça, notamment. Leur propagande m’a véritablement excédée (pour eux, c’est un fait: fonte = RCA, point barre, l’affaire est pliée). Et je déplore une telle attitude de la part d’un club censé promouvoir le sport en haute et moyenne montagne. Ok, la montagne est plus dangereuse certains étés à cause de la fonte, mais c’est un milieu en constante mutation et les alpinistes s’adaptent aux conditions. J’imagine que le CAF ne doit pas faire mieux que le CAS…

4.  Aleske | 17/09/2015 @ 11:21 Répondre à ce commentaire

Si le but de Jean-Pierre Dupuy était de meubler pendant 50 minutes pour éviter toute discussion et tout débat alors son objectif a été atteint.
Sinon … dans quelles sphères est-il parti ? Ses propos (je ne peux pas utiliser le terme d’argument) n’avaient aucun rapport avec le sujet et étaient incompréhensibles pour le commun des mortels.

Est-ce qu’un jour il pourrait y avoir un vrai débat entre deux véritables scientifiques vulgarisateurs parlant de faits plutôt qu’un « échange » stérile comme celui-ci ?
Ca avait autant d’intérêt scientifique que l’interview d’Olivier Galzi.

Mais j’espère moi aussi que ça va inciter les journalistes à ouvrir leurs portes (et donner la parole) à Benoit, Serge et autre.

5.  ppm 451 | 17/09/2015 @ 11:28 Répondre à ce commentaire

« Vous avez perdu, Benoît Rittaud »

Je suis d’accord avec cette phrase, dite en fin d’émission par votre contradicteur, et répétée par l’animatrice après la fin de l’émission. Et j’en suis même content : nous sommes suffisamment sûrs de nous-mêmes pour accepter un moment de tenir cette place (comme apparemment Serge Galam ailleurs, qui pour moi a fait une démonstration magistrale, presque sans rien dire).

Comme d’habitude dans les débats, le défenseur de l’opinion mainstream a prit pour lui la plus grosse partie du temps de parole ; il doit être compétent dans son domaine, mais il partait dans des développements secondaires qui ne rendaient pas claire son intervention.

Laissons croire et dire par les carbocentristes « qu’ ils ont gagné », puisque Barak Obama, le Pape et Al Gore sont sur la même longueur d’onde. Leur position apparemment consensuelle est extrêmement plus exposée au rappel de la réalité, qui finira par advenir face à ceux qui ne s’appuient que sur des modèles, jusqu’à refuser de voir qu’une courbe plate depuis 20 ans est… plate, tout simplement.

6.  Bernnard | 17/09/2015 @ 11:34 Répondre à ce commentaire

Exellent!
Bravo Benoit !
J’ai choisi la fin.
Jean-Pierre Dupuy:
La science du climat est fausse.
Vous avez perdu la bataille de l’opinion.
On en revient au consensus politique finalement.

7.  Nicias | 17/09/2015 @ 13:11 Répondre à ce commentaire

J’ai rajouté en fin d’article un lien pour écouter l’émission sur votre navigateur ou télécharger le fichier mp3 (~50Mo).

8.  Robert W | 17/09/2015 @ 14:02 Répondre à ce commentaire

Une émission certes de meilleure niveau que celle de iTélé : c’est France Culture !

Mais Jean-Pierre Dupuy déçoit depuis qu’il s’est embringué dans le « carbo-centrisme ». Il reste sur ses antiennes (auto-organisation, émergence, etc.) et ses références habituelles (Atlan, Varela et al.). Mais ses arguments sont forcés (à contre sens), et il devrait plutôt les utiliser pour critiquer l’approche « carbo-centriste » sur le système complexe du climat. Je ne comprends pas la position actuelle de Dupuy, après l’avoir lu il y a des années.
C’est un bon exemple d’un phénomène typiquement français, comment des chercheurs des « sciences de la complexité », mais pas tous, ont raccroché les concepts de « complexité », « émergence », « auto-organisation » aux thèses carbo-centristes, avec quelques fois un laïus sur l’écologie circulaire collaborative et durable, en forçant le trait.

QUESTION : Est-ce que d’autres lecteurs de skyfall partagent cette analyse sur le dévoiement d’une certaine science de la complexité, en tant que phénomène typiquement français ? De la même manière que le clivage démocrates/républicains sur le climat est un phénomène typiquement américain ?

L’impression que laisse cette émission, c’est que le grand public éclairé (qui écoute France Culture), se posera des questions car Dupuy se comporte comme une anguille qui fuit le débat. On peut l’espérer.

9.  Robert W | 17/09/2015 @ 14:17 Répondre à ce commentaire

💡

@Ben
Et c’est peut-être en relation avec ce que disait Ben dans l’émission sur les scientifiques qui se font avoir et qui sont récupéré par les politiques ? En France comme aux États Unis, mais pas de la même manière ?

10.  Bob | 17/09/2015 @ 14:25 Répondre à ce commentaire

A tous :
Evitez d’utiliser le mot Robert dans vos messages ou dans vos pseudos.
Résultat : 5 messages bloqués (je les ai débloqués) en modération.

Roro, roby et autres avatars passent…

11.  Jojobargeot | 17/09/2015 @ 14:31 Répondre à ce commentaire

Bravo Ben pour le pont de l’Alma, je confirme Newton ça fonctionne toujours pour construire des ponts.
Une chose est sûre à part la méthode coué et un narcissime atteignant des sommets tant il s’écoute parler, non AMHA il a perdu sur toute la ligne. L’auditeur lambda loin d’être aussi con que cet arrogant l’imagine a certainement hoché la tête maintes fois tant il fut pathétique avec ses propos mal appris. Bien joué au sujet des saisons, certainement qu’il voulait parler des cycles de Milankovitch, mais il s’est pris les pieds dans le tapis. Quand au « permaprost » prrrt! Non, franchement j’vois pas. Pergélisol c’est mieux et en français.
Ben t’as gagné.

12.  Jojobargeot | 17/09/2015 @ 14:44 Répondre à ce commentaire

MichelLN35 (#2), Oh que oui et son petit lapsus, sur la courbe en crosse de hockey en dit long sur sa connaissance du sujet. En tout cas elle le maitrisait bien mieux que « Dupuy sans fond »

13.  Laurent Berthod | 17/09/2015 @ 14:50 Répondre à ce commentaire

On notera la scientificité de l’argument « Vous avez perdu la bataille de l’opinion », et dans la bouche d’un prétendu épistémologue !

Dupuy à Polytechnique, Dufumier (aujourd’hui à la retraite) à l’Agro, Latour à Sciences-Po, la France est mal barrée, elle enfonce sa jeunesse, ses futures élites, dans la Shadokie !

14.  lionel vauxguibert | 17/09/2015 @ 15:23 Répondre à ce commentaire

Jean Pierre Dupuy mérite une nomination au Climathon (et un prix Nobel) pour avoir vaillamment déclaré
« la loi de Newton est fausse »
Comme les modèles climatiques utilisent certainement cette loi pour prendre en compte
l’équilibre de l’atmosphère (sans utiliser les précisions données par la relativité générale)
on pourrait en tirer de mauvaises conclusions.

Mais peut-être un blâme pour s’être exposé ainsi.

Lionel

PS: Monsieur Rittaud faites attention avec votre allusion au pont de l’Alma, qui pourrait
valoir un carton jaune.

15.  Thierry | 17/09/2015 @ 16:11 Répondre à ce commentaire

Cela me rappelle une mission Apollo dans les années 60 : le centre de Houston demanda à l’équipage de trois hommes qui était aux commandes de la capsule; après quelques secondes de silence un astronaute facétieux répondit :  » je crois que c’est Newton qui est aux commandes ».Un beau clin d’œil au scientifique anglais.
La NASA serait ravie de savoir qu’elle a établi ses  »conquêtes  » à partir d’une loi erronée.

Plus sérieusement, Benoît a évidemment raison : tous les modèles ont un domaine de validité.

16.  de Rouvex | 17/09/2015 @ 16:14 Répondre à ce commentaire

Robert W (#8), comme les chercheurs en sciences économiques et sociales du genre de Jacques Lesourne que je signalais récemment…

17.  Hug | 17/09/2015 @ 16:52 Répondre à ce commentaire

Aleske (#4),
Entièrement d’accord.
Le discours de ce gugusse est beaucoup trop abstrait et à mon avis il dessert plutôt la cause réchauffiste, c’est pas plus mal.

18.  kiki | 17/09/2015 @ 17:02 Répondre à ce commentaire

13. Laurent Berthod
entre ce J.P Dupuy à l’X et le F.Gemenne à sc.po et donc à la porte d’entrée de l’ENA
on se sent en confiance pour nos élites futures.ça rassure…

19.  Hug | 17/09/2015 @ 17:13 Répondre à ce commentaire

Sandra (#3),
Oui le Caf (ou plutôt la ffcam) est plutôt dans la pensée mainstream, mais il reste en fait plutôt à l’écart du battage médiatique sur le rca. Il s’en tient à sa ligne de conduite de toujours pour la protection de la montagne : notamment la lutte contre l’extension des domaines skiables et l’utilisation des engins motorisés (moto, quad…) en montagne. Donc ça va.
Ce sont plutôt les parcs nationaux qui participent à la propagande.

20.  Laurent Berthod | 17/09/2015 @ 18:38 Répondre à ce commentaire

kiki (#18), Je ne connais pas F. Gemenne. Qu’enseigne-t-il ? (Quelle discipline et quelles sottises ! )

21.  Bernnard | 17/09/2015 @ 19:02 Répondre à ce commentaire

Laurent Berthod (#20),

Je ne connais pas F. Gemenne

Reportez vous au billet suivant.
Vous le verrez face à Serge Galam.
En ce qui concerne son activité.

22.  Cyrille | 17/09/2015 @ 19:03 Répondre à ce commentaire

A Marco40
Quelles sont vos références sur les vestiges romains et forêts trouvées sous les glacier en train de fondre ?
Cet argument est imparable, mais j’aimerais bien être sur des sources..
Si quelqu’un a également d’autres sources, merci

23.  papijo | 17/09/2015 @ 19:28 Répondre à ce commentaire

Cyrille (#22),

Si quelqu’un a également d’autres sources, merci

Quelques exemples:
Alpes
Alaska
Chili

24.  Marco40 | 17/09/2015 @ 19:52 Répondre à ce commentaire

Cyrille (#22), Il y a un lien que j’ai « perdu », mais j’ai ceux -là :
http://www.dailymail.co.uk/sci.....orest.html

et

http://www.lagrue.ch/archives/.....gazine.htm

Pour les modos : les boutons pour insérer images, liens, etc… ont disparus!

25.  Nicias | 17/09/2015 @ 19:52 Répondre à ce commentaire

J’ai écouté l’émission. C’était très agréable. Merci à Adèle Van Reeth d’avoir produit un débat équilibré sur le temps de parole, et aussi d’avoir offert à Ben un adversaire très mauvais.
Jean-Pierre Dupuy était très bien comme vilain traitant ses adversaires de négationnistes face a la figure du gendre parfait qu’est Ben (Adèle a ri et bravo pour le choix du texte qui démarre l’émission, bien joué).
Jean-Pierre Dupuy s’est aventuré à parler de Newton et des modèles du climat. C’était stupide car la comparaison entre l’utilité et la validité des deux « modèles » ne fait pas photo, et Ben a bien saisit la perche.
Jean-Pierre Dupuy a été un peu meilleur comme philosophe (c’est une émission de philosophie et adopter son langage obscur et être extrêmement abstrait est un plus) ce qu’il a très bien compensé en était inutilement compliqué, incohérent et digressif sur la physique (quelles analogies bizarres ! et sérieusement ce gars préside le conseil éthique de l’IRSN, il a rien compris à l’effet sans seuil, au lieu de parler des morts imaginaires de Tchernobyl il aurait pu parler des innombrables malades avérés).

Et puis j’ai été agréablement surpris par la maitrise du sujet par Ben. Il n’est probablement pas sourd à ce qui ce dit ici, et sans doute mieux, il sait faire le tri.

26.  MichelLN35 | 17/09/2015 @ 20:10 Répondre à ce commentaire

Nicias (#25),

Je pense que l’on ne peut pas bien comprendre la mortalité à Tchernobyl sans avoir lu ce qu’en dit Jean de Kervasdoué dans « Les prêcheurs d’apocalypse » dans son chapitre 5, p. 93-117.

27.  sonis | 17/09/2015 @ 20:18 Répondre à ce commentaire

Bonsoir

J’ai écouté le débat : vraiment un grand bravo à Ben : vos répliques sont excellentes .. Votre adversaire donne l’impression de vouloir noyer son manque d’arguments dans un verbiage pseudo scientifique, mais j’ai retenu que les modèles des alarmistes sont faux.

Lorsque votre adversaire se pert dans des arguments incompréhensibles pour nous mortel et que vous lui faite remarqué que vous n’avez pas compris, il ne se remet pas en cause et vous accuse de fuire le débat ! C’est pourtant lui qui est incompréhensible et qui s’emmêle les méninges….

Pour rester à leur niveau, les Carbocentristes accusent les climato réaliste d’être financés par les pétroliers…. On pourrait s’intéresser aux liens des Carbocentristes avec l’industrie nucléaire, non ? Vous avez dit iRSN ?

28.  Fabge02 | 17/09/2015 @ 20:37 Répondre à ce commentaire

L’émission du 16 n’était pas mal non plus, Emmanuel Garnier a bien mentionné les incertitudes, y compris sur le temps présent.
Et l’émission de Mardi était aussi remarquable.

29.  H. | 17/09/2015 @ 21:51 Répondre à ce commentaire

Bonsoir,

J’ai écouté l’émission avec intérêt. Adèle Van Reeth a fait honneur à sa réputation et a su mener le débat de fort belle manière. Le seul bémol était qu’un des intervenants n’était pas à sa place en dépit de son « prestigieux parcours ». Jean-Pierre Dupuy n’a pas fait honneur à l’intelligence qu’il est pourtant censé représenter. De son intervention, j’ai simplement retenu l’histoire du Tyrannosaure et de son âge. Je ne crois pas que nous ayons perdu la bataille de l’opinion ( » Qui trop embrasse mal étreint  » dit le proverbe et la propagande réchauffiste commence à lasser) mais je sais qui a perdu la bataille de l’émission.
Mes plus sincères félicitations pour votre prestation.

Bonne soirée

31.  AntonioSan | 17/09/2015 @ 22:58 Répondre à ce commentaire

Parmi les signataires de ce monument de 350.org, Marc Dufumier (agronome)…
Ca ne s’invente pas…

32.  Abitbol | 18/09/2015 @ 0:27 Répondre à ce commentaire

Le contradicteur de Benoit ne voulait absolument pas parler science ou climat. Il a juste fait du name dropping, du citation dropping et du blabla philosophique pour noyer le poisson.
Bravo à Benoit pour son total control. Je veux savoir comment vous faites parce que je m’énerve parfois contre mes gosses (et le regrette) qui sont mille fois moins oripilant que ce Dupuy…

33.  Garrigues | 18/09/2015 @ 8:35 Répondre à ce commentaire

Bravo Benoît, excellent !!

Bien sûr, le chapitre Scientifique est Clé, mais il n’est pas le seul : le chapitre Economique l’est tout autant.

Il consiste à dire : les Ecolos EXIGENT que les Terriens dépensent des Sommes colossales pour se protéger contre le Réchauffement. Or il y a encore 800 millions de Terriens qui ne mangent pas à leur FAIM. Leur sortie de la Pauvreté sera ralentie par cette nouvelle Charge.

Donc, il faut des preuves indiscutables pour faire ce que disent les Ecolos.
Et ces preuves, à ce jour, on ne les a pas, tant s’en faut.

L’espère que le « journal de référence » commentera cet intéressant débat…

34.  pastilleverte | 18/09/2015 @ 9:41 Répondre à ce commentaire

Garrigues (#33),
Ah oui la FAIM, petit problème face AU défi intercosmogalactique du RCA !
Désolé de l’ironie (non agressive j’espère), mais on en est là,dans le discours de moults « responsables » politiques, voire économiques, et voire religieux.

35.  Laurent Berthod | 18/09/2015 @ 10:53 Répondre à ce commentaire

AntonioSan (#31), Dufumier à été prof à l!’Agro. Environnementeur, bonimenteur, escrscrolo.

36.  Laurent Berthod | 18/09/2015 @ 10:55 Répondre à ce commentaire

Bionimenteur.

37.  Marco40 | 18/09/2015 @ 22:23 Répondre à ce commentaire

Garrigues (#33), Très bonne approche!
Plus égoïstement national, vu le nombre de chômeurs et le marasme économique, à combien s’élèverait la nouvelle facture énergétique de la famille moyenne française?
Je ne serai pas surpris que ces coûts leurs seraient politiquement suicidaire s’ils étaient connus…

38.  papijo | 19/09/2015 @ 8:36 Répondre à ce commentaire

Marco40 (#37),

… à combien s’élèverait la nouvelle facture énergétique de la famille moyenne française?

Un élément de réponse (source: EIKE):