Devinez qui soutient le forum climat de demain ?

par Benoît Rittaud (alias Ben), membre du Collectif des climato-réalistes.

Je ne l'ai pas trouvé sur le site de l'événement lui-même, seulement sur la version papier de Libération (jeudi 2 octobre 2015, page 23).ForumLibeTotal

À servir à ceux qui ne prennent les climato-sceptiques que pour de vilains suppôts des industries pétrolières.

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

21 Comments     Poster votre commentaire »

1.  Ben | 2/10/2015 @ 18:29 Répondre à ce commentaire

.

2.  Murps | 2/10/2015 @ 19:29 Répondre à ce commentaire

Y aussi le vendeur de chocolat…
Qui l’eût crû ?

Et nous, on pourrait pas être un peu subventionnés ?
Même en nature je prends.
Champagne, foie gras… Je prend tout.
Même des paquets de chips ou des fraises tagada !

3.  François | 2/10/2015 @ 19:35 Répondre à ce commentaire

Ils subventionnent bien Greenpeace (et peut être d’autres ONG écolos si cela se trouve)…

4.  Bernnard | 2/10/2015 @ 19:53 Répondre à ce commentaire

Quand on voit la liste des intervenants, il y aura du beau monde !

Avec notamment, Gilles Boeuf, biologiste, Pascal Canfin, conseiller principal sur le climat au World Resources Institute et co-président de la commission présidentielle sur les financements innovants, Amy Dahan, historienne des sciences, Damien Demailly, coordinateur du programme Nouvelle Prospérité à l’Iddri, Jean-Louis Etienne, explorateur, M. Laurent Fabius, ministre des Affaires Etrangères et du Développement international, Jean Jouzel, climatologue, Célia Gautier, représentante de Réseau Action Climat, Susan George, écrivaine et militante altermondialiste, Anne Hidalgo, maire de Paris, Morten Kabell, adjoint au maire de Copenhague, Bruno Latour, anthropologue et sociologue, Yvan Mayeur, maire de Bruxelles, Alice Maréchal, étudiante à Sciences Po en Master Affaires Européennes, Edgar Morin, philosophe et sociologue, Patrick Pouyanné, PDG de Total, Bruno Lechevin, président de l’Ademe, Emmanuel Soulias, directeur général d’Enercoop, Célia Gautier, représentante de Réseau Action Climat Juliette Rousseau, coordinatrice de la Coalition Climat 21 et Laurence Tubiana, ambassadrice chargée des négociations sur le changement climatique,

5.  Jean-Louis Pinault | 3/10/2015 @ 6:56 Répondre à ce commentaire

A titre d’info, j’ai joint Jean-François Minster, Directeur scientifique du groupe TOTAL le 14/05/2014 pour lui présenter mon bouquin :
Retraité du BRGM je m’intéresse au changement climatique. Je viens de concrétiser un projet qui me tient à cœur depuis longtemps: la publication du livre « De la mélodie des océans au changement climatique: un combat contre l’ostracisme. »
C’est un sujet qui devrait intéresser le groupe Total; j’aimerais en tout cas connaître votre avis, le sujet entrant en plein dans votre champ de compétences.
REPONSE de Jean-François Minster,
Notre Groupe n’est pas expert en changement climatique.
Il fait par ailleurs confiance au processus scientifique et notamment au mécanisme mondial de publications ouvertes évaluées par les pairs.
Il considère enfin que le travail d’expertise réalisé par le GIEC sur le sujet est bien conforme à l’état de l’art sur le sujet, tel que nous le percevons à partir de nos lectures de la littérature scientifique référencée. Et sachez que j’insiste pour que nous ne nous contentions pas de lire des rapports.
Enfin, si je m’estime compétent dans le domaine de l’océanographie et du climat, ce qui me permet d’appréhender l’évolution de ces sujets, en revanche, je suis conscient que je ne suis plus à un niveau me permettant de juger de travaux pointus, étant éloigné par fonction du travail de labo depuis bientôt 20 ans.
En conséquence, ni notre Groupe, ni moi-même, ne pouvons vous apporter notre soutien.
Je vois bien que vous allez interpréter cela comme un  » ostracisme » de plus. Vous êtes bien entendu libre de vos opinions.

6.  volauvent | 3/10/2015 @ 10:20 Répondre à ce commentaire

Jean-Louis Pinault (#5),

Il ne fallait pas vous attendre à autre chose! Une grande entreprise française ne peut pas avoir un autre langage si le gouvernement a statué: elle doit respecter les institutions, et le GIEC en est une.
De plus, ce serait contre-productif pour sa réputation, alors même que celle ci est en permanence sur le fil du rasoir, et sans aucun bénéfice.
Que risque-t-elle dans cet affaire de climat? Une baisse de la consommation, donc des prix? On voit bien que d’autres facteurs sont bien plus importants pour ça.
De plus, TOTAL peut retirer du business de l’affaire (les pales d’éoliennes, c’est de la chimie…) et sa partie gaz profite plutôt du fait que le gaz émet moins de CO2.
En définitive, stratégiquement, ce serait complètement idiot pour eux d’aller à contre courant.

7.  Bob | 3/10/2015 @ 10:30 Répondre à ce commentaire

volauvent (#6),

En définitive, stratégiquement, ce serait complètement idiot pour eux d’aller à contre courant.

Je confirme et je dirais même presque « suicidaire ». Ces grandes boites suivront toujours l’état, quoiqu’il arrive.

8.  devinplombier | 3/10/2015 @ 11:08 Répondre à ce commentaire

le lien , avec le programme :
11h00 à 11h35
Rencontre avec Laurent Fabius
11h35 à 13h00
À quoi ressemblera la planète en 2050 ? jean jouzel

la société civile s’engage pour le climat

9.  Jojobargeot | 3/10/2015 @ 11:47 Répondre à ce commentaire

François (#3), Tututut! Ils ne donnent pas de subventions, ils s’aquitent du pizzo pour ne pas se faire chier dans les bottes à toutes occasions. Je sais, ce n’est pas politiquement correct, mais que voulez-vous, perso le politiquement correct, je m’assois dessus.

10.  Jojobargeot | 3/10/2015 @ 11:50 Répondre à ce commentaire

Jean-Louis Pinault (#5), Mélodie de l’Océan……..partition écrite par total uniquement avec des noires?

11.  Gilles des Landes | 3/10/2015 @ 12:06 Répondre à ce commentaire

Ben, vue la formulation du titre, j’ai eu un grosse frayeur pensant découvrir que le soutien était celui du Collectif !!!!

Jean-Louis Pinault (#5),
Cette réponse est un stéréotype ! 1) « nous ne sommes pas des experts » ; 2) « il y a des scientifiques compétents pour cela » ; 3) le GIEC constitue une référence fiable ; 4) enfin, accessoirement, j’ai les compétences pour suivre le sujet, mais ne peux réellement approfondir et porter un jugement objectif (est-ce une façon de laisser planer un doute ?).
En conclusion, votre livre peut être susceptible de contredire notre engagement commercial – pardon : notre politique environnementale (et le devenir de la Planète)…

12.  jdrien | 3/10/2015 @ 14:03 Répondre à ce commentaire

TOTAL a lancé une usine de liquéfaction de gaz au delà du cercle polaire (YAMAL). Bien que le projet prévoit des méthaniers brise-glace, il compte peut-être à terme sur le réchauffement climatique pour libérer les routes maritimes de l’océan arctique.
l’article du Monde:
http://www.lemonde.fr/planete/....._3244.html

13.  Murps | 3/10/2015 @ 14:50 Répondre à ce commentaire

Jojobargeot (#9), je partage cette analyse. Je pense que si les politiques estimaient que le climat se refroidit ou qu’il devient davantage pluvieux, Total paierait le « pizzo » contre le global cooling histoire de ne pas être emmerdé soit par les ONG militantes, soit par l’état lui-même, c’est à dire des élus qui peuvent, d’une manière ou d’une autre, renvoyer l’ascenseur si on les suit dans leurs délires.

Je pense aussi qu’au plus haut niveau de ces grosses boîtes, ils se fichent pas mal de savoir comment fonctionne le Giec. Le but de Total, c’est d’extraire et de commercialiser des hydrocarbures, de mettre que le but de l’épicier de votre quartier, c’est de vendre des épices, épissétout.

14.  yvesdemars | 3/10/2015 @ 16:22 Répondre à ce commentaire

épissétout?

épissiétout plutôt

15.  joaquim | 3/10/2015 @ 16:23 Répondre à ce commentaire

Ne jetons pas la pierre à Total.
Ils dépenses des fortunes pour former leurs cadres à la « CSR » :Corporate Social Responsability. En clair être de bons citoyens dans chaque pays séparément et à l’échelle du globe.
Pas facile quand on est pétrolier et que 80% de l’activité se trouve dans des pays en voie de développement où sévit la pire des corruptions à tous les niveaux et où les risques de faux pas irréversibles sont légion.
Alors on peut comprendre qu’ils se fassent les plus loyalistes possibles et ne contredisent pas les institutions reconnues comme étant les plus démocratiques de la planète (ONU, Administration américaine, Gouvernement Français, UE…).
Avec le Giec et le RCA ils sont sur le fil du rasoir. Ils sont nommément mis en cause comme étant parmi les plus gros pollueurs. Ne pas faire de vague, suivre le courant majoritaire et se montrer coopératifs (mais sans excès, ils ont un peu investi dans l’éolien puis se sont retirés, ils investissent dans le solaire photovoltaïque et aussi le nucléaire, et peuvent aussi soutenir quelques manifestation bobo…). Ils sont gentils avec tout le monde et méchants avec personne. c’est la seule politique qu’ils puissent choisir. Toute autre politique serait suicidaire.
Mais comme dit Murps, l’essentiel derrière tout ça, c’est d’extraire, traiter et vendre des hydrocarbures, le plus possible, le plus cher possible, le plus longtemps possible. Et c’est bien comme ça !

Ceci dit, les frontistes de gauche et les khmers verts doivent se sentir mal à l’aise de se retrouver aux côtés du pape, de l’administration Américaine, du gouvernement social traitre de la France et maintenant de Total et Nestlé…Dégustons sans modération l’ironie de la situation…

16.  Murps | 3/10/2015 @ 17:18 Répondre à ce commentaire

joaquim (#15), on ne peut pas en vouloir à un commerçant de faire du commerce ou de se faire de la publicité.

En revanche, ce qu’il faut bien faire remarquer, c’est qu’alors qu’on accuse sans aucune preuve les vilains climato-sceptiques d’être payés par les major pétrolières, il y a des conférences sur le climat qui sont financées par des vendeurs de pétrole.
Je ne parle même pas vendeurs de chocolat, des porteurs de courrier et des journaux étrangers.

17.  CK66 | 3/10/2015 @ 17:41 Répondre à ce commentaire

Je ne sais plus si j’avais posté l’info mais l’AGU lors de son meeting d’automne 2014 affichait fièrement ses sponsors … dans lesquels on retrouvait entre autres … EXXON et Chevron ! L’argent n’a décidément pas d’odeur , ni de couleur d’ailleurs !!

18.  joaquim | 3/10/2015 @ 17:57 Répondre à ce commentaire

Murps (#16),

Ne nous privons pas de renverser l’accusation…Et preuve à l’appui !

19.  AntonioSan | 3/10/2015 @ 18:00 Répondre à ce commentaire

Pour ceux qui lisent l’anglais, des nouvelles du coup d’etat vert en Australie…
http://joannenova.com.au/2015/.....open-door/
Un ancien de GoldmanSachs, Turnbull va etablir des marches carbone en Australie. C’est aussi cela le fascisme carbone.

20.  Climatisation | 5/10/2015 @ 19:23 Répondre à ce commentaire

Verras-t-on un jour un vrai changement ?
Tant que l’argent restera roi…

21.  yvesdemars | 5/10/2015 @ 20:26 Répondre à ce commentaire

AntonioSan (#19), oui car les australiens ont voté deux fois contre