István Markó lance un défi à Sylvestre Huet

Avec un courage dont je suis incapable, qui frise l’abnégation, István Markó (membre du comité scientique du Collectif des climato-réalistes) s’est penché sur la presse de caniveau le dernier article de Sylvestre Huet dans Libération. Il adresse à celui-ci cette lettre ouverte, à diffuser le plus largement possible. Style délicieusement suranné pour un défi dans la grande tradition des duels d’antan. On en regrette de ne pas vivre au XVIIIè siècle. Benoît Rittaud.

*****************

Monsieur Huet,

Dans votre article du 15 octobre 2015, paru dans le journal Libération, vous vous moquez d’un certain nombre de personnes, dont je fais partie, que vous qualifiez de « climato-sceptiques ».

Si je peux accepter sans problème que l’on ironise sur ma personne, je ne puis toutefois pas tolérer que l’on tente de m’abaisser publiquement en discréditant mes connaissances scientifiques et mes capacités de chercheur. Je prends donc votre commentaire comme une offense, surtout venant d’une personne ayant un cursus scientifique aussi étayé que le vôtre.

Dès lors, étant donné vos immenses connaissances scientifiques, plus spécifiquement climatologiques, largement supérieures aux miennes, je vous invite à un débat public avec moi sur la thématique du climat, à l’endroit et à la date qui vous conviendront, à partir du 12 novembre 2015.

Je me doute bien que n’étant pas un lâche vous aurez à cœur d’accepter cette invitation. Ce sera pour vous l’occasion de montrer que vous êtes non seulement capable d’injurier à distance, mais aussi de débattre du fond.

Sentiments distingués,

Professeur Docteur István E. Markó

Cc. : Mr Pierre Fraidenraich, directeur général ; Mr Guillaume Launay, rédacteur en chef électronique ; Mr Christophe Boulard, rédacteur en chef technique.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

91 Comments     Poster votre commentaire »

51.  Rosa | 20/10/2015 @ 22:50 Répondre à ce commentaire

Murps (#31),
« Ca fait des années qu’on ne parle plus de cette histoire de couche d’ozone aux propriétés fantoches, un peu comme l’histoire des pluies acides. »

Ho ho ho, ha ha ha … a oui, vous en êtes à ce stade de non information ! C’est extrêmement intéressant pour situer le niveau.

52.  Rosa | 20/10/2015 @ 23:05 Répondre à ce commentaire

Bob (#47),
A propos de Gerlich & Tscheuschner, leurs arguments font aussi partie de la « Top 10 list of stupid skeptic arguments » de Roy Spencer …

53.  Bob | 20/10/2015 @ 23:07 Répondre à ce commentaire

Rosa (#51),

Hum, c’est pas avec ce genre de déclaration péremptoire sans aucun argument sérieux que vous allez améliorer votre standing sur ce site. Plutôt le contraire. Et ça situe le niveau, comme vous dites.

54.  Nathalie MP | 20/10/2015 @ 23:16 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#50), Merci beaucoup pour l’exemple et la méthode.

55.  Bob | 20/10/2015 @ 23:20 Répondre à ce commentaire

Rosa (#52),
Oui, sauf que Spencer est « climatologue » et que les deux autres sont des spécialistes de physique mathématique. La physique sans concession parce qu’il faut comprendre le sens profond des équations, ce qui échappe visiblement à beaucoup de ces amateurs.
Spencer et quelques autres (notamment des chimistes) ont clairement du mal à comprendre ce qu’expliquent G et T. On ne peut pas trop leur en vouloir vu leur background.
Mais bof, c’est sans importance. Rira bien qui rira le dernier.

56.  Murps | 21/10/2015 @ 0:08 Répondre à ce commentaire

Rosa (#51), voici une petite vidéo de l’INRA sur les pluies acides … enfin ce qui reste de la théorie des pluies acides, c’est à dire rien du tout…

http://mediatheque.inra.fr/med.....67/private

Pour la couche de zone :
voici un lien récent qui explique que ça se rebouche, tout va bien.
http://www.lemonde.fr/pollutio.....52666.html

Convalescente mais tout sera réglé en 2050. Ouf !!!

Et un autre lien de ces derniers jours qui explique que…
http://www.goodplanet.info/act.....d-de-2006/
Ou lala !!! ça va très mal !!!

Cette année, on se rend compte qu’on arrive à un +trou d’ozone+ qui approche le record observé en 2006 », a déclaré Sophie Godin-Beekmann, directeur de recherche au CNRS, lors de la présentation à la presse d’un rapport de l’Académie des sciences sur « L’évolution de l’ozone atmosphérique ».

« On observe le phénomène, on n’a pas encore analysé pourquoi il est plus grand cette année », a-t-elle ajouté.

En clair, on y comprend rien, les mesures sont bien trop récentes et parcellaires.
Pauvres sciences de la terre, utilisées à des fins carriéristes, politiques et partisanes.

57.  7ic | 21/10/2015 @ 0:11 Répondre à ce commentaire

Bob (#55),

Gerlich et Tscheuschner ont été pendant longtemps la référence des négateurs de l’effet de serre.

58.  de Rouvex | 21/10/2015 @ 0:33 Répondre à ce commentaire

yvesdemars (#44), Il s’est fait virer par Antenne Deux, alors ??

59.  Nicias | 21/10/2015 @ 7:03 Répondre à ce commentaire

Bob (#55),

Une équation se lit de gauche à droite… ou de droite à gauche. La Nature est plus difficile dans ses choix.

60.  miniTAX | 21/10/2015 @ 9:16 Répondre à ce commentaire

« On observe le phénomène, on n’a pas encore analysé pourquoi il est plus grand cette année », a-t-elle ajouté.

Murps (#56), et elle ajouta : « nous manquons de moyens, avec des fonds supplémentaires, nous pourrons prouver, scientifiquement bien sûr, que l’Homme (la pollution, le RCA, les 4×4, la finance mondialisée… ajouter la mention utile) est responsable de ce (nouveau) trou dans la couche d’ozone ».

61.  Cho_Cacao | 21/10/2015 @ 10:00 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#48),

Merci pour votre réponse, qui démontre une fois de plus que vous êtes à la fois inutilement agressif mais aussi incapable de comprendre ce que vous lisez et même ce que vous dites.

Plus précisément, il semble que vous vouliez surtout voir dans ce que j’écris ce que vous pensez que je veux dire. Je parle en effet de certains calculs qu’a effectués Arrhénius il y a plus de cent ans, et il semble que vous ayez magiquement deviné à quel article je ferais allusion. Vous citez en effet un manuscrit d’Arrhénius de 1906 « publié 20 ans plus tard » que la référence que vos dons de voyant vous ont suggérée.

Oui, mais 20 ans plus tard que quoi ? Il n’y a en effet aucun article d’Arrhénius datant de 1886 concernant le climat, le premier datant de 1896. Ma première conclusion est donc que que vous ne savez pas faire une soustraction, ce qui en dit long sur votre maîtrise de la science en général.

Ceci étant dit, il est connu que les chiffres obtenus par Arrhénius dans son premier article sont qualitativement en accord avec ce qui a été prévu par la suite, mais un peu « fantaisistes ». La raison en est principalement des valeurs de coefficient d’extinction peu fiables et quelques approximations un peu « violentes » (négliger l’effet des nuages p.ex.). Mais tout cela a été amélioré par la suite, comme vous le savez certainement.

62.  phi | 21/10/2015 @ 10:16 Répondre à ce commentaire

Cho_Cacao (#60),
Je cite GT :

First, Arrhenius estimates that 18:7% of the Earth’s infrared radiation would not be emitted into space because of its absorption by carbonic acid. This could be taken into account by reducing the Earth’s effective radiation temperature Teff to a reduced temperature Treduced.

Treduced = Teff*(1-0.187)^0.25

C’est très éloigné de la théorie contemporaine. Arrhenius se tient au raz des pâquerettes et fait un calcul relatif à la réduction de la fenêtre atmosphérique par le CO2 uniquement.

Il y a toutefois une constante remarquable : la persistance dans l’erreur grossière car dans les deux cas la convection est ignorée dans son rôle de principal agent de refroidissement de la surface.

63.  Cho_Cacao | 21/10/2015 @ 10:32 Répondre à ce commentaire

phi (#61),

Bonjour,

je pense sérieusement que l’article de GT est une horreur, pour différentes raisons.

– Tout d’abord, il est aux limites de la lisibilité et ressemble plus à un manifeste qu’à un article scientifique.

– La façon dont ils critiquent les travaux d’Arrhnéius est essez étrange. Ils disent en effet à plusieurs reprises que ces calculs sont « fantastiques » (à prendre au second degré ici), mais n’expliquent jamais ce qui est faux dans son travail.

– Plusieurs manquements évidents ont été signalés dans leur travaux. Ils négligent par exemple la capacité calorifique de l’air et les transferts de chaleur non-radiatifs, ce qui mène à des résultats absurdes (par example que la température la nuit devrait descendre de … 100 °C!).

– Finalement, ce sont des physiciens, certes, mais qui travaillent dans un domaine qui se situe à des milles des transferts de chaleur et autres bilans énergétiques, sans parler même des spécificités des modèles climatiques. T travaille sur les supraconducteurs et autres propriétés électroniques des solides. G est carrément un mathématicien qui se focalise sur la géométrie des métriques non-euclidiennes.

J’ai toujour pensé qu’on bon scientifique ne s’improvise pas « spécialiste » dans un domaine qu’il connaît à peine. On remarquera par ailleurs que leur article n’a convaincu personne…

64.  Ben | 21/10/2015 @ 10:52 Répondre à ce commentaire

Pour ceux qui veulent parler d’Arrhénius, de G&T et autres, merci de vous rendre sur la page dédiée.

65.  williams | 21/10/2015 @ 11:11 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#60),

Dire que l’homme est responsable de ce (nouveau) trou dans la « couche d’ozone” est abusif car comme toujours.

Car l’homme n’a rien fait de particulier cette année comparé aux années précédentes où il a été dit que l’ozone stratosphérique s’améliorait suivant les données.

Puis cet hiver australe a été bien froid sur tout le continent Antarctique (même la péninsule) ce qui joue bp sur le trou d’ozone qui apparaît à chaque printemps austral : http://data.giss.nasa.gov/cgi-.....38;pol=rob

Car ce trou d’ozone est surtout dû au PSC qui se forme l’hiver aux Pôles et aux UV qui revient au printemps même si quand on nous parlait du trou d’ozone ils nous parlaient pas des PSC… comme toujours pour dire que ceci est la faute de l’homme principalement : http://la.climatologie.free.fr.....phere1.htm

Williams

66.  volauvent | 21/10/2015 @ 11:26 Répondre à ce commentaire

Cho_Cacao (#63),

Défendre les travaux dArrhénius, qui n’avait à l’époque aucun des outils et des connaissances nécessaires à l’élaboration d’une théorie sur le CO2 et son effet, et dont l’analogie avec une serre a été démentie quelques années plus tard par Wood!
Aucun scientifique, même le plus fervent défenseur des thèses du GIEC, ne le fait plus.
Dans quel monde vivez vous?

67.  Bob | 21/10/2015 @ 11:26 Répondre à ce commentaire

Ben (#64),
Inutile de prolonger cette discussion maintes fois abordée sur Skyfall.
Et surtout pas à ce niveau de cours d'école primaire.

Juste un dernier mot :

  "This could be taken into account by reducing the Earth’s effective
radiation temperature Teff to a reduced temperature Treduced."

C'est évidemment stupide. On ne peut faire cela dans la loi de Stefan parce que si on change la température, on déplace la courbe d'émission du corps noir.
La loi de Stefan résulte de l'intégration de la formule de Planck à laquelle il faudrait remonter si on veut vraiment essayer de jouer à ce (stupide) jeu-là.
La physique, c'est pas seulement "manipuler" des équations sans en comprendre le sens. C'est ce qu'on essayé de montrer G et T.

68.  7ic | 21/10/2015 @ 11:31 Répondre à ce commentaire

Bob (#67),

Attention, Nicias-Bolloré m’a mis en modération automatique pour des propos de ce genre (comprendre censure au vu du flux de commentaires).

Il y a déjà eu des discussions scientifique de niveaux ici? Vous avez un lien?

69.  Nicias | 21/10/2015 @ 13:28 Répondre à ce commentaire

7ic (#68),

Jusqu’ici, tous tes commentaires ont été débloqués, et pour ces dernières semaines avec célérité. Les prochaines fois que tu te permettra de critiquer ma modération, ou ce qui en est à l’origine, c’est à dire, tes crachats sur Skyfall, comme quoi par exemple on aurait aucune « discussion scientifique de niveau » ici, ou toute provocation, ou tout commentaire d’une ligne, ou quoi que ce soit susceptible de m’énerver que tu aurais commis à l’insu de ton plein gré ou non, c’est poubelle.

70.  Murps | 21/10/2015 @ 14:48 Répondre à ce commentaire

7ic (#68), faut avoir un sacré toupet pour parler de censure sur skyfall.

71.  miniTAX | 21/10/2015 @ 20:49 Répondre à ce commentaire

Plus précisément, il semble que vous vouliez surtout voir dans ce que j’écris ce que vous pensez que je veux dire. Je parle en effet de certains calculs qu’a effectués Arrhénius il y a plus de cent ans, et il semble que vous ayez magiquement deviné à quel article je ferais allusion. »

Cho_Cacao (#61), « il semble que », « il semble que »… bref, tu sers toujours ta même bouillie de bigot réchauffiste pour faire diversion dès qu’on met ton nez dans ton caca, c’est d’un pitoyable tellement c’est prévisible.
Et comme tu ne sais pas lire, je le reprécise, je ne « devine rien », je répondais précisément à ta question. Si tu ne comprends pas des réponses simples, relis avec le doigt (oui je rêve, car malhonnête comme tu es, ta question était simplement de la rhétorique pour troller et non pas pour t’informer).

Ceci étant dit, il est connu que les chiffres obtenus par Arrhénius dans son premier article sont qualitativement en accord avec ce qui a été prévu par la suite, mais un peu “fantaisistes”. La raison en est principalement des valeurs de coefficient d’extinction peu fiables et quelques approximations un peu “violentes” (négliger l’effet des nuages p.ex.).

Oui oui, ses chiffres sont « fantaisistes », la sensibilité a été divisée par 4 par Arrhénius lui-même d’un article à l’autre, les approximations sont « violentes », les nuages n’ont PAS été pris en compte, à aucun moment (ce que tu qualifie par l’euphémisme « négliger », admirez la rigueur du bigot réchauffiste), etc…
Mais à part ça, sa théorie est bonne. Blanc c’est comme noir, le cheval c’est comme le hérisson ( « qualitativement » , ils ont tous 4 pattes, non ?)… c’est bien connu, rien ne peut falsifier la théorie de l’effet de serre, c’est le propre d’une religion.

Mais tout cela a été amélioré par la suite, comme vous le savez certainement.

Bien sûr qu’on sait ! On sait que la FARCE a « amélioré » une théorie fausse en théorie archi-fausse, il n’y a qu’à voir par exemple comment les prédictions de CMIP5 sont complètement à côté de la plaque par rapport aux températures réelles, et ce juste au bout de 5 ans, ne parlons même pas des prophéties faites par les modèles dans les années 80.
Eh, sérieux, mon petit, ‘faut te tenir au jus, parce que malgré tes voeux pieux et ta méthode Coué, la divergence béante entre ce que disent les modèles et la réalité, elle n’est pas près de se réduire et encore moins disparaître.

72.  Nicias | 21/10/2015 @ 21:37 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#71),

J’ai débloqué ton commentaire. En temps normal j’aurais édité les passages problématiques, je ne peux pas à cause d’un pépin de pc. C’est à dire lorsque tu accuses ton contradicteur d’être « malhonnête » ou de troller. Il est insupportable qu’à l’heure où Verdier se fait traiter de menteur dans les médias grands public, on fasse de même ici

73.  Nicias | 21/10/2015 @ 21:43 Répondre à ce commentaire

Nicias (#72),

Je fini. On impute pas de motif à son contradicteur. En tout cas pas à Cho Cacao. 7ic, c’est une autre paire de manche.

74.  Rosa | 21/10/2015 @ 23:43 Répondre à ce commentaire

Murps (#56),
Pluies acides. Dans ce cas précis, le buzz médiatique a vite été battu en brèche par la communauté scientifique qui est arrivée à un consensus. Les causes et les effets ont été identifiés et des mesures préventives adoptées. Toutes les mesures montrent que depuis les années 80 l’acidité des pluies diminue grâce aux filtres à la filtration du soufre. Ce qui n’est pas le cas pour les NOx.

75.  Rosa | 21/10/2015 @ 23:54 Répondre à ce commentaire

Bob (#55),
Oui vous avez raison : c’est sans importance. D’autant plus qu’en ces périodes propices à la recherche d’un H index fabuleux, personne ne s’est engouffré dans la brèche ( ?) ouverte par G&T. C’est plutôt étonnant voire mystérieux et pourquoi pas suspect.
Pour Ben ; j’arrête là.

76.  miniTAX | 22/10/2015 @ 9:14 Répondre à ce commentaire

Toutes les mesures montrent que depuis les années 80 l’acidité des pluies diminue grâce aux filtres à la filtration du soufre.

Rosa (#74), quand j’entends « consensus », j’ai mon détecteur de foutage de gueule qui sonne. Ce n’est pas la « communauté scientifique » mais juste quelques « experts » qui s’occupent pas des pluies acides, et les scientifiques ne sont jamais d’accord sur rien. Et comme par magie, ils seraient d’accord sur ce sujet là, mais de qui se moque t on ?

Que l’acidité des pluies diminue, localement, parce qu’on a désoufré le charbon (à des coûts astronomiques), c’est probable mais qu’il y ait des données crédibles, càd en quantité suffisante et avec une marge d’erreur assez faible pour le « montrer » c’est une autre paire de manche. Pour l’instant, vous vous contentez d’affirmer sans le moindre début de trace preuve. De là à insinuer que les pluies acides seraient d’une intensité suffisante pour causer la mort des forêts d’Europe, et mieux même, que les mesures anti-pollutions auraient été efficaces, c’est juste de la superstition. Il suffit de regarder les faits pour prouver que la théorie est à la rue : la pollution en Chine. Echec et mat !

Comme toutes les théories environnementales alarmistes embrassées avec fanatisme par les escrolos, c’est de la science zoombie : ça ressemble à de la science, ça sonne comme de la science mais c’est PAS de la science. D’ailleurs, c’est même le critère premier pour repérer de la pseudo-science : tout ce qui est adopté par les escrolos ! Que ce soit la phobie des OGMs, « l’extinction » des abeilles (tiens, on n’entends pas nos défenseurs de la Nature commenter sur les records de production de miel cette année, quelle surprise), le trou dans la couche d’ozone, l’hiver nucléaire, la surpopulation… et maintenant, le NOx, les ondes, l’effet cocktail…
L’écologisme, de la mouvance catastrophisme-totalitarisme (y en a t il d’autre ?), c’est le baiser de la mort à la science.

P.S. Pour la petite histoire, le vin de la Ruhr est historiquement réputé parce que la vigne des environs bénéficie depuis des siècles de l’effet prophylaxique de la … pollution massive au soufre des centrales au charbon. Mais ça évidemment, les propagandistes de l’hystérie des pluies acides ne vont pas en parler.

77.  the fritz | 22/10/2015 @ 10:22 Répondre à ce commentaire

http://sciences.blogs.liberati.....tique.html

78.  Bob | 22/10/2015 @ 10:29 Répondre à ce commentaire

Rosa (#75),

D’autant plus qu’en ces périodes propices à la recherche d’un H index fabuleux, personne ne s’est engouffré dans la brèche ( ?) ouverte par G&T

Allons donc !
C’est justement en ces périodes où tout le monde rêve d’un h index fabuleux et, aussi et surtout, de contrats de recherches juteux pour son labo, que personne ne va se risquer à tenter d’opposer la moindre critique aux pseudo-théories en vigueur. Même si on a des doutes sérieux, on ne les confie qu’en privé (ce qu’ils font).
La dissidence ne paye jamais dans la secte universitaire. C’est le placard immédiat.
Faut pas mentir comme ça;

A présent, même le public (éduqué) sait que le petit monde universitaire est le plus grand défenseur qui soit de l’orthodoxie et de l’immobilisme… Jusqu’à ce qu’un casse-cou, plus courageux que les autres, découvre quelque chose.
Comme c’est arrivé de temps en temps.
Mais de plus en plus rarement.

A propos du h index, un de nos prix Nobel (de physique) aimait à dire que son article le plus cité et le plus encensé … était faux.
Le crâne d’oeuf qui a inventé cet indice est un crétin. Cet indice favorise l’immobilisme intellectuel, l’endogamie et les chapelles : les plaies de la recherche.

79.  Arcandier | 22/10/2015 @ 11:10 Répondre à ce commentaire

Pour revenir au sujet : ça y est, Huet se défile. Il ne va quand même pas discuter avec quelqu’un qui n’a rien publié en climatologie. Le ton qu’il emploie sur son blog, c’est celui des cours de récréation : mes copains sont plus forts que toi, alors ta gueule.

80.  Bernnard | 22/10/2015 @ 11:30 Répondre à ce commentaire

Arcandier (#79),
C’était couru d’avance ! Il est archi nul en sciences et il se permet de critiquer des personnes compétentes en sciences.

81.  Bob | 22/10/2015 @ 11:32 Répondre à ce commentaire

Arcandier (#79),
Huet doit bénéficier de protections bien placées pour pouvoir pondre des navets aussi médiocres dans son journal. ça pourrait ne pas durer.
Mais c’est bien qu’il découvre sa vraie nature, je trouve. Les lecteurs sensés (s’il y en a encore pour ce journal) doivent se faire des cheveux.

82.  Ben | 22/10/2015 @ 11:38 Répondre à ce commentaire

Sur la dégonflitude de Huet, voir ici : http://www.skyfall.fr/?p=1671

83.  de Rouvex | 22/10/2015 @ 11:43 Répondre à ce commentaire

Ben (#82), Chien qui aboie ne mord pas…

84.  Cho_Cacao | 22/10/2015 @ 12:03 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#71),

Bah, au moins je vois que la mauvaise foi ne vous étouffe pas. Vous avez critiqué des travaux d’Arrhénius que je mentionnais, sans même savoir de quel article je parlais. Mais ce n’est pas de votre faute, finalement : bien des gens comme vous ne font que sortir leurs arguments pré-fabriqués, quels que soient les sujets ou le débat en cours. Vous aviez juste besoin de déverser votre bile – j’espère que vous vous sentez mieux, maintenant.

Ceci étant dit, je ne sais toujours pas quel article VOUS critiquez, puisque vous faites allusion à un mansucrit de 1886 dont je pense personne n’a jamais entendu parler. Peut-être pourriez-vous nous donner un lien ?

85.  Araucan | 22/10/2015 @ 23:03 Répondre à ce commentaire

Rosa (#74),
Sauf que sauf localement, le dépérissement des forêts ne provenait pas des pluies acides, mais de sécheresses à répétitions et de carences des sols….
Je signale que le moyen de « rattraper un peuplement atteint » est de mettre des engrais avec les cations nécessaires … Ou des phosphates selon le type de carences rencontrées…

86.  Bob | 22/10/2015 @ 23:13 Répondre à ce commentaire

Araucan (#85),
+1
Vous pouvez expliquer comment on reconnaît les carences rencontrées ? ça m'intéresse sur le plan pratique et à titre personnel. Je possède un bois qui me semble se détériorer parce qu'il a dû être atteint récemment par les "pluies acides"
Et j'ajoute que selon sa propre confession, NKM a dit qu'elle s'était éveillée à l'écologie au moment du dépérissement  de la forêt noire et des "pluies acides". Elle a dû sécher pas mal de cours à l'X (comme la majorité) et pendant sa formation complémentaire.

87.  Murps | 23/10/2015 @ 0:22 Répondre à ce commentaire

RV sur le fil info sceptique pour la suite de la conversation.
On est HS.
Merci.

88.  the fritz | 23/10/2015 @ 21:49 Répondre à ce commentaire

Nicias (#109)

89.  Araucan | 23/10/2015 @ 22:51 Répondre à ce commentaire

Bob (#86),
Les carences dépendent de l’espèce et du sol. Si c’est un problème de carence …
Vous pouvez demander un diagnostic de la part du département de la santé des forêts. Je crois que c’est gratuit.
A priori dans votre coin, ce ne sera pas un pb de « pluie acide ».
Votre bois est composé de quelles espèces ?

90.  Bob | 24/10/2015 @ 0:08 Répondre à ce commentaire

Araucan (#89),
Assez diversifiées. Bois 3ha très ancien. Pas entretenu, souvent coupé pour faire des buches,donc beaucoup de repousses sur souches. Autour ce sont des pâtures. Ce petit bois est sans doute resté intact parce qu’assez humide en son centre. Sol plutôt argileux.
Petits chênes (sauf en bordure où ils sont grands), Frênes, quelques résineux. Bon refuge pour les animaux (chevreuils, lièvres, renards, lapins etc.)
Non, certes, pas de pluies acides dans le coin !

91.  Araucan | 24/10/2015 @ 8:58 Répondre à ce commentaire

Bob (#90),
En ce moment, il y a une maladie sur le frêne : la chalarose. Le dépérissement peut être rapide.
Il faut aussi regarder s’il y a des champignons au pied des arbres.
Les chênes probablement des pédonculés ont pu souffrir de sécheresse.
Si vous avez le temps, envoyez moi des photos des symptômes de près et de loin (enfin, assez pour que je puisse voir l’espèce).