Bulletin du Collectif N°11

BULLETIN D’ACTUALITÉS N°11

L’équipe de rédaction vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année ! 



ACTUALITÉS DU COLLECTIF

Une délégation du Collectif a assisté à la journée de la « Cooler Heads Coalition » au California

Merci à la COP21 de nous avoir permis de nous rencontrer des deux côtés de la Manche et de l’Atlantique !

Si vous comprenez l’anglais, la restitution des conférences du 07 décembre au California est accessible ici
Et voici ici une croustillante animation visuelle et sonore pour restituer l’ambiance, « présentations » à partir de 4’30 » puis activisme à partie de 5’15 ».
Pour les « mal comprenant l’anglais », l’article en français d’Anne Dolhein en constitue une très bonne synthèse.
Et le 07 décembre en soirée, le film Climate Hustle, (parfait antidote de Une vérité qui dérange) présenté en avant première au Cinéma du Panthéon.

Continuez à nous apporter votre soutien

La liste des soutiens au Collectif des climato-réalistes comporte aujourd’hui près de 514 noms. Pour continuer à la faire grossir, apportez-nous et faites-nous apporter votre soutien à collectifdesclimatorealistes@gmail.com (nom, prénom, profession, éventuellement site internet et adresse postale).

La prochaine lettre d’information paraîtra le 07 janvier 2016. En attendant,

L’équipe de rédaction vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année !

COP 21 

James Hansen , père de la prise de conscience planétaire du changement climatique , a déclaré au Guardian à propos de la COP21 :

It’s a fraud really, a fake … It’s just worthless words. There is no action, just promises.

CLIMAT 

Un « Hyvert de Cocut »

Selon l’historien du climat Emmanuel Garnier auteur de « Les dérangements du Temps« , c’est ainsi qu’on nommait au moyen âge les hivers qui ne tenaient pas leur promesse (en terme de froidure).
Ainsi un chroniqueur de l’époque attribuait à l’hiver 1593 « une constitution plus automnale qu’hivernale… les bonnes gens l’appellent l’hiver trahison ».

Y a plus de saison 

Hiver trop doux titre BFM : « Jeudi 17 décembre 2015, il a fait presque 22,8° Celsius à Saint-Jean-de-Luz et 15,9° à Paris ». And so what ? Quelques records de douceur historiques « piochés » dans l’ouvrage « y a plus de saison » de Guillaume Séchet , à une époque où le CO2 n’exerçait pas encore ses ravages :
Du 25 au 31 décembre 1920, on bat des records de douceur avec 16° à Paris, 20° à Bordeaux et 21° à Clermont-Ferrand. Décembre 1925 , c’est l’été dans le midi : il fait 27° à Perpignan, 25° à Toulouse, 22° à Clermont Ferrand et 20° à Bordeaux. Du 18 au 20 décembre 1932, douceur exceptionnelle : 18° dans le nord et plus de 25° sur la côte basque où l’on se baigne.

Selon la NOAA, la température de l’air Arctique atteint un niveau record en 2015 

Selon un rapport de « l’Arctic report card 2015« , la température de l’air arctique a augmenté de 3°C depuis le début du 20e siècle. La faute à qui, à votre avis ?
Lors d’une conférence donnée le 10 février 2010 FermiLab (laboratoire des hautes énergies US) R. Lindzen a exposé une hypothèse très intéressante : constatant une remarquable stabilité des températures arctiques en été (et une grande variabilité en hiver) il conjecturait que

Au vu du comportement des températures estivales, le CO2 n’est pas, de manière évidente, un facteur déterminant.

Et pourtant, l’Arctique bat en ce moment tous les records de froid 

Régis Crepet de La Chaîne Météo décrypte de façon très pédagogique les causes de cet hiver très doux : le rôle du phénomène El Nino ainsi que celui de l’oscillation de l’Atlantique Nord (NAO) actuellement en phase positive .
Il explique aussi pourquoi en ce moment l’Arctique bat tous ses records de froid : depuis la fin du mois d’octobre, les températures atteignent des valeurs particulièrement basses, entre -55 et -60°C sur le centre du Groenland, soit une anomalie de -15 à -20°C aux moyennes dans cette partie du monde.

SCIENCES

La Terre va tourner moins vite à cause du réchauffement climatique

C’est ce qu’indique une étude publiée dans Sciences Advances le 11 décembre 2015 : les masses d’eau saisies sous forme de glaces au niveau des pôles, se déplacent vers l’équateur. La circonférence de la planète augmente, et la rotation de la Terre s’en trouverait freinée. Les explications en français par Rtl.fr et en anglais par le Washington post.

Le réchauffement climatique a bon dos : Il y a d’autres explications connues depuis longtemps : l’éloignement de la lune, les marées qui auraient pour effet d’augmenter la durée du jour de 1,7 ms par siècle.
Une étude moins connue d’une équipe franco-russe conduite par Jean-Louis Le Mouël (Institut de Physique du Globe de Paris) publiée en 2010 dans Geophysical Research Letters : ces chercheurs ont identifié une corrélation forte entre certaines variations de la longueur du jour et l’évolution décennale à multi-décennale de l’activité solaire. Les auteurs en déduisent que la vitesse de rotation de la Terre serait sensible à la modulation des rayons cosmiques. Conclusion de l’étude :

le rôle du Soleil dans les variations climatiques des dernières décennies a pu être notablement sous-évalué.

Pourquoi l’Europe se refroidira bientôt ?

Une équipe de scientifiques a reconstruit l’activité solaire sur plusieurs siècles (en partant de l’an 1200) et l’ont prédite jusqu’en 3200. Le schéma résultant montre que l’activité solaire décroît spectaculairement tous les 350 ans environ…et la décroissance à venir de l’activité solaire commence maintenant. Une traduction en français des conclusions de cette étude (faite par un membre du Collectif des climato-réalistes).

GEOPOLITIQUE

Bruno Tertrais : « Le réchauffement climatique facteur de guerre ? Ce n’est pas sérieux ! »

On se souvient du nouveau paradigme posé par Pascal Canfin selon lequel « les tensions qui ont conduit à la guerre civile en Syrie et à la déstabilisation du nord du Nigéria par Boko Haram trouvent bien une partie de leur origine dans les impacts du dérèglement climatique ». Paradigme relayé par Nicolas Hulot et repris en boucle par la presse et les politiques.

Dans un article de l’opinion du 07 décembre Bruno Tertrais, Maître de recherche à la fondation pour la recherche stratégique remet un peu de sérieux dans ce débat :

Les conflits sahéliens montrent que les facteurs politiques et humains sont la clé lorsque l’on recherche les causes des guerres. L’équation « changement climatique => diminution des ressources => violence à grande échelle » est fausse.

UN PEU PLUS DE REGLEMENTATION, CA PEUT PAS FAIRE DE MAL…

Dès 2016 les investisseurs institutionnels devront déclarer leur empreinte carbone

Selon Les Echos du 21 décembre, les mutuelles, gestionnaires de fonds, caisses de retraites, compagnies d’assurance, mais aussi associations et fondations devront informer leurs clients sur l’étendue du contenu carbone de leur portefeuille. Le décret vient d’être signé. Paris est donc à l’avant-garde : « la France est le seul pays au monde à s’être doté d’une telle réglementation «  se réjouit Arnaud Leroy, député PS instigateur Denis Baupin député écologiste de Paris de cet amendement à la loi de transition énergétique (pour la croissance verte).

FOLKLORE AMERICAIN

Une ville de la Caroline du Nord rejette une ferme solaire par peur que l’on siphonne l’énergie du soleil.

Le Huffighton Post rapporte que le Conseil Municipal d’une petite ville de la Caroline du Nord vient de voter (à 3 contre 1) pour un moratoire sur les fermes solaires. En effet les citoyens soupçonnaient que ces fermes puissent « siphonner toute l’énergie du soleil ».

Folklore américain chantait Sheila !

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

56 Comments     Poster votre commentaire »

51.  jG2433 | 2/01/2016 @ 8:30 Répondre à ce commentaire

kate (#50),
Bonne Année à vous !
Extrait de Hubert Lucot. – Grands mots d’ordre et petites phrases (P.O.L. éditeur, 2007) :

« Le temps passe trop vite. Les jours, les années. Il faudrait faire quelque chose. »

😉

http://www.pol-editeur.com/ind.....4682-183-4

52.  Claude C | 2/01/2016 @ 9:02 Répondre à ce commentaire

Très bonne année, un grand merci à tous et particulièrement aux « experts » qui me permettent de progresser doucement mais sûrement… 😉

53.  kate | 2/01/2016 @ 14:16 Répondre à ce commentaire

« Le temps passe trop vite. Les jours, les années. Il faudrait faire quelque chose. »

Exquis paradoxe, car, comme tout le monde sait, plus on fait des choses… et oui… plus ça passe vite….!

Merci jg2433 pour le lien – Nathalie Azoulai avec son « Titus n’aimait pas Bérénice » me paraît bien intéressant aussi et comme elle passe à Lyon le 28 janvier j’ai peut-être déjà un bon plan pour cette nouvelle année grace à vous!

54.  USBEK | 2/01/2016 @ 15:14 Répondre à ce commentaire

kate (#53),
En attendant se consoler avec les vers de Racine

Dans un mois, dans un an, comment souffrirons-nous,
Seigneur, que tant de mers me séparent de vous?
Que le jour recommence et que le jour finisse
Sans que jamais Titus puisse voir Bérénice,
Sans que de tout le jour je puisse voir Titus?
Mais quelle est mon erreur, et que de soins perdus!

Que de soins perdus avec les COPxxx !

55.  kate | 2/01/2016 @ 16:10 Répondre à ce commentaire

Merci USBEK pour ces mots mythiques de Racine
et leurs connections, au sommet, très malines!
Pour mousser des égos faut-ils donc tant de mots?
Mais quelle direz-vous est la racine de ces maux?

De ce flop21 dont on nous vante sans cesse
les multiples vertus et les vaines promesses
que les médias ignorants ainsi que la presse
vendent sans scrupules les improbables prouesses…?

Ses questions avec soins certains interprètent,
faits historiques à l’appui, l’un d’eux c’est Corbett:
Toute belle chose peut venir avec un « mais »,
En effet, dans ce cas, il faut sonder l’anglais…

Et même si ici on vous parle pétrole,
la suite imminente sur le GIEC sera drôle!

https://www.corbettreport.com/

56.  kate | 2/01/2016 @ 16:25 Répondre à ce commentaire

enfin en addendum, si vous me permettez
sur son site il parle déjà de l’IPCC!
😉