Lancement d’une « task force » climato-réaliste

par le Collectif des climato-réalistes

« 2015 année la plus chaude », « les pôles fondent de plus en plus vite », « les climatosceptiques stipendiés par les lobbys »… voilà des gros titres réguliers de la presse. Pour remettre les pendules à l’heure à chaque fois que nécessaire, le Collectif souhaite constituer une « task force » qui réponde sur Skyfall de façon rapide et argumentée aux lieux communs et aux exagérations climatiques un peu trop généreusement dispensés par nos grands médias.

Nous lançons donc un appel à tous ceux qui sont disposés à consacrer un peu de temps à cette task force pour lui permettre de remplir cette lourde mission. Il s’agit :

1) De repérer très régulièrement, sur les journaux, radios ou émissions TV que vous avez l’habitude de lire ou d’écouter, tout discours alarmiste sur le climat ainsi que les politiques projetées pour y faire face, et leurs conséquences.

2) De rédiger, références et éléments à l’appui, une réponse circonstanciée (pas forcément longue) qui permette à chaque citoyen de se forger un avis en pleine connaissance de cause.

Le point 2 ne découle pas nécessairement du point 1 (le point 1 existe d’ailleurs déjà en partie sur le «  fil info des sceptiques  » de Skyfall).

Si vous pensez pouvoir répondre positivement à cette attente, adressez nous un courrier à collectifdesclimatorealistes@gmail.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

176 Comments     Poster votre commentaire »

151.  Gilles des Landes | 2/04/2016 @ 22:36 Répondre à ce commentaire

lemiere jacques (#150), des sous !!!! Yesssss!

152.  Herté07 | 3/04/2016 @ 1:53 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#146),
ici

153.  lemiere jacques | 3/04/2016 @ 8:10 Répondre à ce commentaire

Araucan (#149), oui, et la floraison ( des plantes qui fleurissent au printemps dans les régions à hiver marqué ) ne signerait qu’un hiver un peu plus doux pas une « augmentation globale de la temperature ».. comme dit minitax bruit… bruit météorologique + environnemental+ jardinier… et encore …si la production de fleurs n’est qu’un processus biologique simpliste inféodé à un changement de température à un moment donné… les bourgeons à fleurs du forsythia se « font » l’année précédente… pour d’autres plantes un hiver plus doux peut causer la pullulation de bestioles qui boulottent les bourgeons, et même si les fleurs en produisent en remplacement, ça change le bazar.. pour d’autres les bourgeons peuvent se développer en hiver doux et se faire ratatiner par UNE nuit de gel..si on ne prête pas attention on ne voit rien..ou quelques fleurs plus tard..

Un peu comme la dendrochronologie..une hypothèse d’abord. il est possible que la date de floraison d’une plante donnée soit corrélée à une augmentation globale de la temperature dans une région donnée , c’est pas impossible.. mais tu as un peu l’air d’un con quand tu conclus que la date de floraison de tel bidule est une preuve du réchauffement de la planète quand les températures de ton bled sont en fait en baisse..On voit ça assez souvent avec des bestioles dont la disparition ou la pullulation locale est supposée sentir la temperature de la planète, car le réchauffement global n’est pas global…

mais bon, c’est une donnée intéressante..mais pour quoi faire..

154.  Gilles des Landes | 6/04/2016 @ 18:59 Répondre à ce commentaire

Voici un échange épistolaire fort instructif, car il résume à mon sens l’ensemble des « arguments standards » des « croyants ».

Je souhaiterais avoir vos avis de scientifiques sur ma façon de répondre à une personne qui, visiblement ne risque pas d’être « convertie ».

J’ai ouvert sur mon site une nouvelle page pour accueillir les « réactions » , celle-ci constitue la première !

155.  Bob | 6/04/2016 @ 19:47 Répondre à ce commentaire

Gilles des Landes (#154),
AMHA, il n’y a pas grand chose à faire. C’est un crédule qui annone les antiennes lues dans les journaux genre Lhibé et Le Monde.
En espérant qu’il comprend un peu d’anglais, vous pouvez toujours lui balancer ces liens :
Lien1 et Lien2. pour lui montrer que la situation est très loin d’être aussi « settled » qu’il le croit.

156.  Bernnard | 6/04/2016 @ 20:12 Répondre à ce commentaire

Gilles des Landes (#154), Bob (#155),
J’ai lu la réaction de ce vélivole. C’est surprenant de voir une telle victime du matraquage des médias ! Un perroquet ne ferait pas mieux. C’est désespéré, mais qui sait !
Ça dépend de son âge. Je le crois assez jeune.
Si c’est le cas, il a le temps de se faire une idée plus conforme avec la réalité. Sinon, ce sera difficile de le persuader qu’il se trompe. La chape de plomb qui pèse sur la climatologie franco française est lourde à déplacer.
Que pense-t-on dans le milieu du vol à voile de ce réchauffement anthropique ? Normalement, des gens qui utilisent les courants atmosphériques ascensionnels devraient de poser des questions. Surprenant !

157.  testut | 6/04/2016 @ 21:02 Répondre à ce commentaire

Gilles des Landes (#154),
Gilles , dites lui qu’il plane

158.  Imaz-Aizpurua | 6/04/2016 @ 22:58 Répondre à ce commentaire

Gilles des Landes (#154),

Cet article ne sert à rien.

Dit le vélivole belge.
Parce qu’en dehors du DOGME ?
Parce que l’article risque de faire douter les autres vélivoles ?
Bravo Gilles !
JAIA

159.  scaletrans | 6/04/2016 @ 23:04 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#156),

Pas si sûr que ce soit un jeune; j’ai rencontré chez des quinqua bien établis dans leur confort intellectuel ce ton de donneur de leçon, ces arguments d’autorité et cet attachement évident à la liberté d’expression… J’en ai même dans ma famille qui sont dans cet état d’esprit, sont de toutes les réunions « eaux & rivières » et pourrissent la vie des propirétaires de moulins à eau (entre autres).

160.  testut | 6/04/2016 @ 23:18 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#159),

J’en ai même dans ma famille

Après pourrir la vie de la nation, cette galère de RCA pourrirait même la vie familiale ?

161.  lemiere jacques | 7/04/2016 @ 7:22 Répondre à ce commentaire

Gilles des Landes (#154), à mon sens , il faut commencer pas se mettre en accord sur les termes..préciser sur quoi porte votre scepticisme…et sur quoi porte sa conviction, il faut absolument prendre ce temps car ça peut être amusant de constater qu’il adhère à une théorie qu’il imagine plutôt qu’il connait … ensuite le débat est court… car un croyant dit ..les modèles sont » valides » et les autres non et, de toutes façons, on en sait rien..

Si la personne pose son ignorance et sa confiance dans les scientifiques, il faut essayer de ‘l’éduquer un peu… c’est pas facile… on peut faire appel à des images rappeler que le rca c’est l’hypothèse d’un déséquilibre energetique durable de la planète … et dire par exemple ceci..poser le rca comme prouvé c’est considérer que vous avez prouvé qu’une personne est devenue plus riche en ayant une connaissance très imparfaite de l’argent qui rentre et qui sort de ses comptes , en ne connaissant pas l’etat de ses avoirs, et en ayant des renseignements parcellaires sur son compte courant . le déséquilibre energetique est e cois ce qu’il y a de plus simple à comprendre…
On peut aussi insister sur l’ignorance crasse du climat, la couverture nuageuse, les variations climatiques naturelles : on y comprend rien en général.

on peut le diriger vers curry d’abord ou lire des textes de darriulat, il y en a un chez curry https://judithcurry.com/2013/10/12/a-physicist-reflects-on-the-climate-debate/

162.  lemiere jacques | 7/04/2016 @ 7:28 Répondre à ce commentaire

I naturally should like to be well informed of the bases on which such decisions are taken. I am prepared to adhere to some precaution principle and accept that we should be careful with injecting CO2 in the atmosphere at the scale of what it already contains when we do not know enough to be sure that it is reasonably harmless; I understand that answering many of the open questions in climate science may require more time than we can afford to wait. But I find it difficult to find a good summary document where I can read what I need. The IPCC report was not written with this in mind and it makes statements on the probability, or level of confidence, of model predictions that are not scientifically acceptable. The way they quantify their ignorance of many parameters and phenomena of relevance, as if they were arguments governed by statistics, or worse by voting, makes no sense to me.

c’est exactement ça, le baratin du giec n’est m^me pas acceptable sur le plan scientifique, quantification de l’ignorance…ça me dépasse aussi…

163.  scaletrans | 7/04/2016 @ 10:15 Répondre à ce commentaire

lemiere jacques (#161),

Comme Darriulat est français le texte existe peut-être déjà dans notre langue, sinon, il serait intéressant d’en faire une traduction.

164.  Cdt Michel e.r. | 7/04/2016 @ 14:22 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#163),

Ne serait-il pas plus simple de demander le texte en français à Pierre Darriulat ?
Son adresse courriel est disponible sur cette page.

165.  lemiere jacques | 7/04/2016 @ 22:45 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#163), scaletrans (#163), ça a peut être déjà été fait..il me semble avoir vu passer ça ici…

166.  Gilles des Landes | 8/04/2016 @ 7:30 Répondre à ce commentaire

Bob (#155), merci, cette base me paraît effectivement solide !

167.  Gilles des Landes | 8/04/2016 @ 7:43 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#156), Le pilote en question a la cinquantaine, il est pilote de haut niveau et cadre dirigeant d’entreprise…
Le milieu vol à voile n’est pas vraiment informé, d’autant plus que Météo France fait passer son info à travers les supports officiels, les revues… C’est d’ailleurs en réaction à un tel article que j’avais écrit le mien.

Parmi mes proches collègues vélivoles, j’ai eu des retours positifs, appuyant la qualité de mon argumentation face à une position plutôt dogmatique…

Imaz-Aizpurua (#158), merci JAIA, j’ai quelques « soutiens » du côté d’Itxassou… (base vélivole « historique » aujourd’hui menacée par des nouveaux arrivants qui se plaignent des nuisances et de la pollution liées au VàV…).

scaletrans (#159), testut (#160), Le livre d’Olivier Postel-Vinay a comme sous-titre « comment se fâcher en famille sur le réchauffement climatique »…

Désolé pour le tir groupé, mais il faut faire des économies pour sauver la Planète, vous savez ?

168.  Bernnard | 8/04/2016 @ 10:31 Répondre à ce commentaire

Gilles des Landes (#167),
Ce n’est pas qu’ils ne sont pas informés mais qu’ils sont plutôt déformés.
Dans ce milieu, où de manière fréquente, les gens sont confrontés à des turbulences de l’atmosphère, il me semble qu’ils devraient se rendre compte plus qu’ailleurs, qu’il n’y a pas plus ascendances que dans le passé, que la puissance des remous atmosphériques ne varie pas, qu’il fait toujours aussi froid à une même altitude etc…
Il faut vraiment avoir des œillères !

169.  papijo | 8/04/2016 @ 20:36 Répondre à ce commentaire

Gilles des Landes (#154),
A mon avis, il faut partir (du moins avec une personne prête à discuter au moins 30 minutes avec vous de graphiques et de textes rédigés en anglais !) de l’idée:
– Vous ne critiquez pas le GIEC, mais ce que les médias (avec l’aide des « pseudos-scientifiques » qui dirigent le GIEC – dont JJ, VMD …) disent du rapport rédigé par le GIEC, qui est en principe rédigé par des scientifiques « honnêtes » !
– Le rapport rédigé par les scientifiques ne valide aucune des prévisions catastrophistes des médias, par exemple (Chapitre 12. Table 12.4 page 1115, d’après info « Pensée Unique »)

– Les scientifiques du GIEC admettent honnêtement que leurs modèles de calcul surévaluent le réchauffement provoqué par le CO2 (chapitre 9 page 771 – les 3 figures du haut). Ces 3 figures donnent l’échauffement calculé par les modèles et mesurés par le HADCRUT (en °C par décennie):
– – figure 3: période 1952 à 2012: Très bon accord (Facile: les modèles étant sortis après l’an 2000, la prévision du passé est excellente !)
– – figure 2: période 1984 à 1998: Accord raisonnablement bon (le réchauffement est un peu plus faible que le calcul)
– – figure 1: période 1998 à 2012: Il s’agit de « véritable » prévision et les calculs trouvent un réchauffement 5 ou 6 fois plus important que le réchauffement réel.

Votre interlocuteur est-il d’accord pour prendre en compte ces affirmations des scientifiques du GIEC ? ou préfère-t-il les versions de Ségolène, Nicolas H. ou autres …. ?
Sources: Téléchargement du rapport 5

170.  testut | 9/04/2016 @ 21:05 Répondre à ce commentaire

papijo (#169),

Vous ne critiquez pas le GIEC, mais ce que les médias (avec l’aide des « pseudos-scientifiques » qui dirigent le GIEC – dont JJ, VMD …) disent du rapport rédigé par le GIEC, qui est en principe rédigé par des scientifiques « honnêtes » !

Comment le GIEC peut-il être honnête si ses dirigeants ne le sont pas ?

171.  papijo | 10/04/2016 @ 10:58 Répondre à ce commentaire

testut (#170),
Si vous voulez discuter sérieusement avec des gens raisonnables, il faut partir de « vérités » qu’ils peuvent accepter. Si vous démarrez en prétendant qu’il y a au GIEC des dizaines de milliers de chercheurs, tous des crapules et pas un seul d’honnête, je ne crois pas que votre interlocuteur vous suivra très loin (et il aura raison !).

Si face à la propagande alarmiste des écolos, il y a quelques scientifiques qui arrivent à faire passer un message contraire plus raisonnable, il faut s’en féliciter, donner plus de visibilité à leurs travaux et les utiliser pour démonter le discours ambiant !

172.  testut | 10/04/2016 @ 13:55 Répondre à ce commentaire

papijo (#171),

Si vous voulez discuter sérieusement avec des gens raisonnables, il faut partir de « vérités » qu’ils peuvent accepter

Je pensais que les gens raisonnables acceptent toutes les vérités ; je dirais même que s’ils ne les acceptent pas ils ne sont pas raisonnables

173.  Claude C | 10/04/2016 @ 19:00 Répondre à ce commentaire

papijo (#171)
Si face à la propagande alarmiste des écolos, il y a quelques scientifiques qui arrivent à faire passer un message contraire plus raisonnable, il faut s’en féliciter, donner plus de visibilité à leurs travaux et les utiliser pour démonter le discours ambiant !
d’accord avec papijo, donner de la visibilité aux scientifiques « raisonnés » je ne suis pas spécialiste mais les moyens existent …!
du boulot à venir pour la « task force » si elle prend corps…?

174.  lemiere jacques | 11/04/2016 @ 19:28 Répondre à ce commentaire

papijo (#169),
très juste…les médias sont non pas sceptiques du giec mais souvent ignorants de ce que raconte le giec…
en général sue ce qui est vert , les médias se montent une propre mayonnaises se confortant les uns les autres… aujourd’hui on a vu la la rapide évolution d’une étude qui dit que les produits d’entretiens contiennent des produits dangereux…ben oui. et il faut faire une étude pour ça et scientifique s’il vous lait, à l’affirmation les produits d’entretiens sont dangereux….. ce qui est assez peu clair…et j’ignore où ça va nous conduire sans doute des millions de morts prématurés…bannissons la javel..greepnpeace avait voulu faire ça…

175.  Gilles des Landes | 22/04/2016 @ 8:44 Répondre à ce commentaire

Dernière nouvelle à la mode, le blanchiment des coraux : 7 % de coraux sains sur la barrière australienne, mais 93 % HS. Tout ça à cause du RC(A) – en tout cas, c’est l’explication « officielle » -. Du boulot pour la Task force ?

176.  Christial | 22/04/2016 @ 11:53 Répondre à ce commentaire

papijo (#171),

Si face à la propagande alarmiste des écolos, il y a quelques scientifiques qui arrivent à faire passer un message contraire plus raisonnable, il faut s’en féliciter, donner plus de visibilité à leurs travaux et les utiliser pour démonter le discours ambiant !

Certes, mais le premier problème est que la science du GIEC ne prédit l’avenir qu’avec une imprécision très grande, par exemple la sensibilité de la température au CO2 varie du simple au triple.
Par ailleurs les conséquences à long terme du supposé RCA sortent largement du domaine scientifique et tend rapidement vers le catastrophisme.
Ajoutez-y le principe de précaution qui doit éviter le pire, la probabilité de ruine ie de catastrophes inacceptables et alors même les arguments scientifiques les plus robustes ne vous éviterons pas de vous engager dans un débat sans fin.

A ce stade de la connaissance scientifique, le débat est d’abord de nature politique.