Bulletin du Collectif des Climato-réalistes n° 24

À LA UNE

–  Carl Wunsch fustige le niveau « décourageant » du débat sur le climat

– La Cour des Comptes souligne l’inconnue de la facture de la transition énergétique

ALARMISME 

Un comité de plus 

En France, on ne manque pas de comités Théodule chargés de nous alerter sur les conséquences de nos émissions de gaz à effet de serre. La lettre mensuelle aux élus de l’ONERC (Observatoire National des Effets du Changement Climatique) nous apprend ainsi l’existence d’un Comité de suivi de la stratégie nationale de gestion intégrée du trait de côte, qui vient de proposer quarante mesures pour l’adaptation des territoires littoraux au changement climatique.

Selon le directeur du Goddard Institute de la NASA, le record de températures de février 2016 est « spécial »

“Wow » a sobrement twitté le 12 mars Gavin Schmidt, le directeur du Goddard Institute, ajoutant : « Normalement je ne commente pas les mois isolés…mais ce mois dernier a été vraiment …’spécial' ». Gavin Schmidt omet de préciser que c’est surtout le El Niño qui a été ‘spécial’. La Niña qui va suivre pourrait bien l’être aussi…

Quand les économistes invitent à la désobéissance civile

Professeur d’économie à l’Université de Lille, Jean Gadrey est aussi signataire de la fameuse pétition 350.org « Contre les crimes climatiques » jadis vainqueur au Climathon. Dans Alternatives Economiques, Il nous invite à rejoindre la vague mondiale de résistance (rien de moins) qui, du 4 au 15 mai 2016, ciblera les projets fossiles les plus « dangereux » de la planète. Selon ce mouvement, « l’urgence climatique devrait prendre la forme d’une désobéissance civile pacifique ». Pacifique, nous voilà rassurés.

James Hansen récidive

Le climatologue James Hansen, conseiller personnel d’Al Gore pour le mémorable film Une Vérité qui dérange, a publié le 22 mars dans la revue Atmospheric Chemistry and Physics un article estimant (en référence à ce qui s’est passé il y a 120 000 ans) que la  hausse du niveau des mers des 50 prochaines années sera beaucoup plus rapide que prévu. « Cela signifierait la perte de toutes les villes côtières, la plupart des grandes villes du monde et toute leur histoire », a déclaré Hansen dans une vidéo qui accompagne son article.

Hansen n’en est pas à son coup d’essai : l’on se souvient d’un autre article de lui, paru en 2007, où il prophétisait 5 mètres de hausse des océans pour 2100 à partir du modèle de peur exponentielle hautement sophistiqué consistant à doubler la hausse tous les dix ans…

SCIENCES

L’océanographe Carl Wunsch fustige un « débat d’un niveau décourageant »

Dans un récent article publié dans Marine Science, l’océanographe Carl Wunsch écrit  :

Au cours des dernières décennies, journalistes, blogueurs et politiciens tendancieux se sont immiscés dans l’océanographie se jetant sur les résultats du niveau de la mer, de l’acidité des océans, de la teneur en chaleur, du «hiatus», etc. Combiné avec les besoins en financement et à l’aspiration à la célébrité, il en résulte une littérature et un débat d’un niveau décourageant.

La teneur en vapeur d’eau dans la haute atmosphère surestimée

C’est une supposée rétroaction positive de la vapeur d’eau qui justifie les prévisions apocalyptiques des modèles du GIEC. Pas de chance : une étude publiée dans le Journal of Geophysical Research constate que l’estimation de la teneur en vapeur d’eau dans la haute atmosphère a été surestimée.

L’arctique canadien connaissait des étés plus chauds il y a quelques milliers d’années

Des chercheurs du  Laboratoire de Paléoclimatologie de l’Université d’Ottawa, se fondant sur l’analyse des sédiments d’un lac situé dans le centre de l’arctique canadien, ont montré que les températures moyennes de l’air de l’arctique canadien atteignaient jusqu’à 7,5° C en juillet il y a 5000 ans.

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Du business en vue pour les certificateurs

Selon BFM Business, Ségolène Royal a écrit le 18 mars à la Fédération bancaire française ainsi qu’à plusieurs banques pour leur demander de s’engager pour faire certifier leurs fonds d’investissements qui financent l’économie verte par le label « transition énergétique et écologique pour le climat », lancé par le gouvernement.

La Cour des Comptes dénonce l’inconnue de la facture

Le rapport 2016 de la Cour des Comptes relève qu’« Aucune évaluation n’a encore été réalisée, ni par l’État ni par EDF, sur les conséquences économiques potentielles de l’application de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte. » S’exprimant en 2014 à propos de la mise en œuvre par la France du Paquet énergie-climat, la Cour des Comptes relevait déjà que la mutation nécessaire à la transition énergétique « ne peut ni s’inventer, ni se conduire sans une implication et une acceptation sociale fortes. Sa définition doit pouvoir reposer sur un débat public informé et transparent ».

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

29 Comments     Poster votre commentaire »

1.  Usbek | 31/03/2016 @ 9:19 Répondre à ce commentaire

Le Bulletin n° 24 est en ligne

2.  Murps | 31/03/2016 @ 10:27 Répondre à ce commentaire

La mutation sur la transition énergétique

« ne peut ni s’inventer, ni se conduire sans une implication et une acceptation sociale fortes. Sa définition doit pouvoir reposer sur un débat public informé et transparent ».

Débat public informé et transparent ?????
Sans blagues ?

3.  Scaletrans | 31/03/2016 @ 10:30 Répondre à ce commentaire

Pour la teneur en vapeur d’eau, on le savait déjà depuis pas mal de temps: il n’y a pas de rétroaction positive.

4.  Math | 31/03/2016 @ 14:49 Répondre à ce commentaire

Toujours aussi complet : Un vrai plaisir.

5.  miniTAX | 1/04/2016 @ 0:54 Répondre à ce commentaire

Il nous invite à rejoindre la vague mondiale de résistance (rien de moins) qui, du 4 au 15 mai 2016, ciblera les projets fossiles les plus « dangereux » de la planète. Selon ce mouvement, « l’urgence climatique devrait prendre la forme d’une désobéissance civile pacifique ». Pacifique, nous voilà rassurés.

C’est assez effarant le niveau de crétinerie de nos professeurs d’université. Coluche aurait dit : « le gars il veut nous refourguer de l’intelligence mais il n’a pas un seul échantillon à montrer ». Si ces crânes d’oeuf veulent organiser une « vague de résistance », ils n’ont qu’à ne PAS utiliser une seule goutte de « fossile » pendant ces 12 jours, pas de carburant, pas de plastique, pas de marche sur le bitume, pas de médicament issus du para-pétrolier, pas de peinture, ni d’encre pour écrire leurs banderoles d’attardés, pas d’électricité issue des « renouvelables » qui ont besoin de millions de tonnes de fossiles en backup…

Les Exxon, Total, Enil et autres « satans » (si si, véridique, copyright Greenpisse) devraient eux aussi organiser 10 jours de résistance contre ces hypocrites, en ne livrant pas une seule goutte de « fossile » à Paris. Et les escrolos applaudiront des deux mains un tel geste pour la planète, pas !

6.  douar | 1/04/2016 @ 8:55 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#5),
« vague de résistance »
j’aurais plutôt dit « résistance vague » 😉

7.  saumon | 1/04/2016 @ 9:05 Répondre à ce commentaire

Bonjour
Je me permets de vous livrer une information importante pourtant passée inaperçue.r

« Le réchauffement climatique anthropique à l’origine de l’augmentation future du nombre de séismes. »

Dans la revue russe « глобальное потепление», un article suggère que l’augmentation de la température due au réchauffement climatique anthropique de prés de 1 degré depuis le début de l’ère industrielle augmente significativement le nombre de séismes.
En effet, les plaques tectoniques mesurent plusieurs milliers de km. En prenant une plaque de 5000 km, la variation de température d’un centième de degré entraine une dilatation linéaire de (5000 000X 10 E -5) / 100 soit 0,5 m par an. Cette valeur est très significative comparée au déplacement des plaques, cependant, la variation de température se propage lentement par conduction à travers la lithosphère, aussi, il y a un décalage temporel difficile à estimer de plusieurs décennies entre l’augmentation de la température terrestre et l’augmentation des séismes.

Le pire est donc à venir, encore un méfait méconnu du réchauffement climatique anthropique.
Soyez vigilant
Saumon

http://www.pressesdesmines.com.....h1Extr.pdf

coefficient de dilatation linéaire moyen environ 10 moins 5 (entre 5 et 25 10 moins 6)

8.  jdrien | 1/04/2016 @ 9:22 Répondre à ce commentaire

Mais le réchauffement climatique, c’est dans l’atmosphère à hauteur d’homme, quel impact cela peut avoir sur la masse des plaques tectoniques dont la température doit plutôt être influencée par le magma sous-jacent ?

9.  testut | 1/04/2016 @ 10:40 Répondre à ce commentaire

saumon (#7), jdrien (#8),
Et voilà; on pensait que la chaleur cachée allait au fond des océans ; soit disant elle rentre maintenant dans les plaques ; comme dit saumon, le pire est à venir 🙂

10.  scaletrans | 1/04/2016 @ 10:43 Répondre à ce commentaire

saumon (#7), jdrien (#8),

Le saumon est un poisson (d’avril ?) 😆

11.  Mano | 1/04/2016 @ 10:59 Répondre à ce commentaire

« Gavin Schmidt omet de préciser que c’est surtout le El Niño qui a été ‘spécial’ »

Le Niño actuel n’est pas plus « spécial » que celui de 1998, il est simplement comparable en intensité, par conséquent si on fait abstraction de ces deux Niños on ne peut que constater que le mois de février 2016 est vraiment « spécial ».

12.  testut | 1/04/2016 @ 11:06 Répondre à ce commentaire

J’ai trouvé l’article, c’est signé Francois

Глобальное потепление: факты, гипотезы, комментарии

О глобальном потеплении сейчас говорится и пишется много. Чуть ли ни каждый день появляются новые гипотезы, опровергаются старые. Нас постоянно пугают, тем, что нас ожидает в будущем (Хорошо запомнился комментарий одного из читателей журнала http://www.priroda.su «Нас так долго и страшно пугают, что уже и не страшно»). Многие высказывания и статьи откровенно противоречат друг другу, вводя нас в заблуждение. Глобальное потепление для многих уже стало «глобальной путаницей», а некоторые и вовсе потеряли всяческий интерес к проблеме изменения климата. Попробуем систематизировать имеющуюся информацию, создав своего рода мини энциклопедию глобального потепления.

1. Что такое глобальное потепление?

2. Способы получения информации о климатических изменениях

3. Факты, свидетельствующие о глобальном потеплении

4. Причины глобального потепления

5. Человек и парниковый эффект

6. Факторы, ускоряющие и замедляющие глобальное потепление

7. Возможные сценарии глобальных климатических изменений

8. Последствия глобального потепления

9. Способы предотвращения глобального потепления

1. Глобальное потепление — процесс постепенного роста средней годовой температуры поверхностного слоя атмосферы Земли и Мирового океана, вследствие всевозможных причин (увеличение концентрации парниковых газов в атмосфере Земли, изменение солнечной или вулканической активности и т.д.). Очень часто в качестве синонима глобального потепления употребляют словосочетание «парниковый эффект», но между этими понятиями есть небольшая разница. Парниковый эффект – это увеличение средней годовой температуры поверхностного слоя атмосферы Земли и Мирового океана вследствие роста в атмосфере Земли концентраций парниковых газов (углекислый газ, метан, водяной пар и т.д.). Эти газы выполняют роль плёнки или стекла теплицы (парника), они свободно пропускают солнечные лучи к поверхности Земли и задерживают тепло, покидающее атмосферу планеты. Более детально этот процесс мы рассмотрим ниже.

Впервые о глобальном потеплении и парниковом эффекте заговорили в 60-ых годах XX века, а на уровне ООН проблему глобального изменения климата впервые озвучили в 1980 году. С тех пор над этой проблемой ломают головы многие учёные, зачастую, взаимно опровергая теории и предположения друг друга.

François Голландия с сотрудничеством Владимира Путина

13.  Mano | 1/04/2016 @ 11:10 Répondre à ce commentaire

saumon (#7), cette information est vraiment du grand n’importe quoi!

Comme l’a démontré mon cousin russe Michel Mano les températures du globe ont chuté dramatiquement durant le 20ème siècle (http://sogeco31.blogspot.fr/20.....aison.html), et ce n’est pas près de s’arrêter.

Par conséquent c’est plutôt à une raréfaction des séismes que nous allons assister, la glace ayant tendance à tout figer comme chacun sait.

Ne me remerciez pas, c’est toujours un plaisir de vous apporter des informations utiles.

14.  miniTAX | 1/04/2016 @ 13:03 Répondre à ce commentaire

Le saumon est un poisson (d’avril ?)

scaletrans (#10),
Avec la « science » climatique, c’est poisson d’avril toute l’année.

15.  Manivelle | 1/04/2016 @ 13:35 Répondre à ce commentaire

Allez, faites lui plaisir, montrez lui que vous avez remarqué le dernier « billet » de Mano, notre dévot du « réchauffement climatique dû à notre usage massif de combustibles fossiles ».

Soyez sympa. Commentez et reconnaissez à quel point il est drôle !

16.  Le Rouméliote | 1/04/2016 @ 15:03 Répondre à ce commentaire

Comment on dit poisson d’avril en russe ?

17.  Hug | 1/04/2016 @ 15:17 Répondre à ce commentaire

Le Rouméliote (#16),
первое апреля ou « premier avril » prononcé à la russe, ce qui donne « primer aprila » (r roulés)

18.  Nicias | 1/04/2016 @ 15:25 Répondre à ce commentaire

Hug (#17),

Oui mais ils ont pas le même calendrier que nous. Ces barbares mangent une buche de Noël là ou la gastronomie française préconise une galette des rois !

19.  nivon | 1/04/2016 @ 15:58 Répondre à ce commentaire

saumon ( §7 )
La revue russe a dû s’inspirer de la déclaration de François Hollande, qui, à Manille, a prétendu que le réchauffement climatique provoquait des tremblements de terre ! A moins que ce ne soit Hollande qui ait lui-même suggéré à la revue russe cette découverte; afin de crédibiliser son annonce qui lui avait valu, à l’époque, des railleries.
Le débat est ouvert !…. Contrairement au  » consensus  » sur la science climatique.
Climatiquement vôtre. JEAN

20.  Bob | 1/04/2016 @ 18:20 Répondre à ce commentaire

Hug (#17),
prononcé à la Russe : Piervoié aprelia = le premier (jour) d’avril.

21.  nivon | 1/04/2016 @ 20:41 Répondre à ce commentaire

Testut ( §12 )
J’ai relevé une faute d’orthographe sur le texte diffusé par Testut.
…..Non, je rigole ! Premier avril oblige.
Climatiquement vôtre. JEAN

22.  Araucan | 2/04/2016 @ 0:11 Répondre à ce commentaire

Aux auteurs : dans quelle partie du rapport de la CC se situe la remarque sur la Transition énergétique ?

Merci d’avance

23.  Araucan | 2/04/2016 @ 0:52 Répondre à ce commentaire

Reglement de comptes ou réelle impossibilité diplomatique ?
http://www.novethic.fr/breves/.....cnucc.html

Ou
http://www.rfi.fr/france/20160.....e-executif

24.  Nicias | 2/04/2016 @ 8:55 Répondre à ce commentaire

Araucan (#22),

La partie sur EdF : « La maintenance des centrales nucléaires : une politique remise à niveau, des incertitudes à lever ».

25.  Araucan | 2/04/2016 @ 11:44 Répondre à ce commentaire

Nicias (#24), Merci !

26.  Pastilleverte | 2/04/2016 @ 21:51 Répondre à ce commentaire

Araucan (#23),
pauvre Laurence, victime collatérale de Madame « EX » ?
Et dire qu’elle avait failli devenir ministre de l’écologie sous Jospin…

27.  Pastilleverte | 2/04/2016 @ 21:53 Répondre à ce commentaire

saumon (#7),
Alors c’est l’histoire d’un saumon qui, à force de frapper la rivière avec sa queue pour remonter le courant, dilate les plaques tectoniques ce qui augment les séismes..
j’ai tout juste ?
(et désolé, je n’ai pas « consulté » le 1° avril…)

28.  Araucan | 2/04/2016 @ 22:52 Répondre à ce commentaire

Pastilleverte (#26),
Elles ne se supporteraient pas, enfin ce qui est sur est que SR ne supporte pas la concurrence, cf le cas précédent avec Fabius…
La roche tarpéienne est proche du Capitole …

29.  Araucan | 2/04/2016 @ 22:55 Répondre à ce commentaire

Pastilleverte (#26),
On lui trouvera un lot de consolation …