Bulletin des climato-réalistes n° 27

À LA UNE :

–  L’accord de Paris sera signé le 22 avril

– Le fonds souverain norvégien exclut 52 compagnies minières, acculant Peabody Energy au dépôt de bilan

CLIMAT 

Des problèmes avec les satellites surveillant la banquise

Depuis mi février, Anthony Watts subodorait que le décrochage de la courbe d’évolution de la  banquise arctique était dû à une défaillance du système de mesure satellitaire. Il avait alors interrogé Walt Meier, un des responsable du NSIDC, qui lui avait envoyé cette réponse cinglante : « je ne suis pas sûr de comprendre pourquoi vous pensez que ce genre de choses méritent un article de blog » (« I’m not sure why you think things like this are worth blogging about »). Finalement, oups : le 13 avril, le NSIDC reconnaît le problème. Les mesures sont suspendues jusqu’à nouvel ordre.

Les scientifiques ont perdu le Nord !

Selon une récente étude de la Nasa publiée dans la revue Science Advance, la trajectoire du pôle Nord a opéré un virage à 75° depuis l’an 2000 et se dirige désormais vers l’Angleterre. Le réchauffement climatique a modifié la trajectoire du pôle Nord titrent en cœur Slate, RTL ainsi que le site Science post. Curieusement, on ne voit pourtant nulle mention de réchauffement climatique dans le communiqué de la Nasa, qui explique quant à lui que la majeure partie du phénomène doit s’expliquer par un déficit d’eau en Eurasie (sous-continent indien et région de la mer Caspienne), l’axe de rotation étant très sensible aux changements qui se produisent autour de 45° de latitude.

Depuis 1900, le nombre de décès liés aux catastrophes naturelles en légère baisse

Rapportée par L’Express, une étude publiée lors d’une réunion de l’Union européenne des géosciences à Vienne comptabilise 35 000 phénomènes climatiques extrêmes entre 1900 et 2015. Le rapport note que, depuis le début du XXè siècle, le nombre de décès liés à des catastrophes naturelles est resté remarquablement constant, avec une légère baisse. Rappelons que, pourtant, la population mondiale a été multipliée par 7 pendant cette période.

SIGNATURE DE L’ACCORD DE PARIS

Jean Jouzel envoie un message d’espoir aux jeunes générations

A l’occasion de la signature de l’accord de Paris le 22 avril, Jean Jouzel était l’invité de l’émission La Grande table de France Culture. Après maintes explications alambiquées, il a conclu son intervention en livrant ce message d’espoir aux jeunes générations : « Ce ne sera pas la fin du monde, surtout pas, mais cela sera très très difficile ». Ce qui sera surtout très difficile, c’est de renverser la vapeur médiatique après 20 années de mise en scène du catastrophisme.

Le monde de la finance appelle à la signature de l’accord de Paris

Selon Le Monde, sept grandes organisations financières ont appelé à l’adhésion à l’accord de Paris, arguant que «Les pays qui adhéreront sans tarder à l’accord de Paris bénéficieront d’une certitude réglementaire accrue, qui aidera à attirer les milliers de milliards d’investissements pour soutenir la transition bas carbone.» Curieux de voir le monde de la finance appeler à signer un accord qui (s’il était appliqué) aurait toutes les chances de plomber l’économie mondiale. Un effet des mirages du business du carbone ? Le Monde ne nous le dit pas.

TRANSITION ENERGETIQUE

Les éoliennes vendent du vent

 «La moitié des éoliennes implantées en France tournent dans le vide et ne sont raccordées à rien», dénonce Le Canard Enchaîné du 13 avril. Cependant, selon Le Monde, Le canard s’est emballé et aurait reconnu une erreur (pan sur le bec !). Ludovic Grangeon, expert du domaine, explique ici  « comment les promoteurs ont fait des éoliennes une froide machine à fric qui leur permet de revendre leurs opérations une fois installées à des investisseurs qui recherchent des niches fiscales ».

EDF, l’impossible gouvernance

Au cours de l’émission Dialogues citoyens, François Hollande a confirmé jeudi l’objectif de réduction à 50% de la part du nucléaire dans la production d’électricité d’ici 2025, « étape par étape« . Un syndrome bien français, selon l’économiste Patrice Geoffron : « un engagement de campagne électorale de réduire de moitié la part du nucléaire sans garantie parallèle sur le financement de nouveaux investissements ».

Sortie du charbon : le fonds souverain norvégien exclut 52 sociétés

Le fonds de pension public norvégien s’est retiré du capital de 52 compagnies minières, américains et chinoises pour la plupart. Selon Le Figaro, « l’exclusion du charbon s’est ajoutée à une liste de critères éthiques qui interdit au fonds norvégien d’investir dans les entreprises coupables de violations des droits de l’Homme, fabriquant des armes particulièrement inhumaines ou encore produisant du tabac« . Les salariés de Peabody Energy, le plus gros producteur de charbon américain qui a déposé son bilan mercredi, apprécieront.

Prix du carbone : comment se tirer une balle dans le pied

Les industriels semblent résignés à la fixation d’un prix du carbone. En 2015 déjà, le Medef expliquait dans son manifeste pour la COP21 «qu’un prix du carbone était le meilleur moyen si ce n’est le seul pour favoriser la transition». Lors d’une conférence organisée le 11 avril par l’Institut Montaigne, les dirigeants invités (Veolia, Axa, Solvay, St Gobain) affichaient leur perplexité auprès de Laurence Tubiana. Le Figaro nous apprend que Gérard Mestrallet, PDG d’Engie, vient d’être nommé par Ségolène Royal à la tête d’une commission sur le prix du carbone.

Un tableau surréaliste : l’économie mondiale régulée par un prix du carbone déterminé à l’aune de supposés futurs dégâts environnementaux, et des industriels résignés à un prix du carbone mondial qui pèsera lourdement sur leurs coûts de production.

PAS DE LIBERTÉ POUR LES ENNEMIS DE LA LIBERTÉ

Y a-t-il consensus sur le consensus ?

Selon IOP Science, six études indépendantes auraient montré que le consensus sur le RCA est partagé par 90% à 100% des publications scientifiques sur le climat. Cette unanimité paraît douteuse à Judith Curry qui, citant un article intitulé « Paradoxe du consensus », conclut  que « Le fait que tant de scientifiques soient si étroitement d’accord sur les causes du réchauffement constitue  en lui-même, la preuve d’un manque de preuves ». Karl Popper pensait quant à lui qu’une proposition non réfutable n’est pas de l’ordre de la science, mais de la métaphysique.

La Nasa attaquée sur Internet par des adeptes de la théorie de complot

« La Nasa ridiculise les climato-sceptiques et complotistes », titre fièrement L’Express du 16 avril. A l’origine de la controverse, un débat (voir ici la vidéo) opposant Bill Nye, vulgarisateur et scientifique américain très populaire (et très carbocentriste), au climato-sceptique Marc Morano à propos du documentaire Climate Hustle (dont le Collectif a été honoré de l’avant-première au Panthéon le 7 décembre dernier). Selon le Washington Times, Bill Nye, surnommé « the science guy », est favorable aux peines de prison pour les « négationnistes » du climat.

Chasse aux sorcières

Un billet de Mediapart du 12 avril a révélé que Thierry Guerrier, présentateur occasionnel de l’émission «C dans l’air» sur France 5, est salarié par Total. Thierry Guerrier s’explique dans Le Parisien. Une future affaire Verdier ?

ExxonMobil sous pression

Selon une dépêche AFP du 13 avril, ExxonMobil fait face à une fronde d’actionnaires demandant une estimation des conséquences financières sur son activité des politiques publiques de lutte contre le réchauffement climatique. Selon le Wall Street Journal, l’entreprise se prépare à une bataille juridique de longue haleine. Ses représentants sont allés plaider la cause de leur entreprise mercredi devant un tribunal pour contester le bien-fondé de l’enquête gouvernementale cherchant à établir qu’elle aurait dissimulé les preuves de sa compréhension du changement climatique.

BÊTISIER

Les tortues « changent de sexe » à cause du réchauffement climatique

C’est le cri d’alarme poussé par un responsable de la Convention sur la conservation des espèces migratrices (CMS) rapporté par le magazine 7sur7.be. Explications : Il y a habituellement un équilibre entre embryons mâles et femelles, mais un sable plus chaud modifie cette répartition naturelle et augmente le nombre de mâles. Or avec plus de mâles, la possibilité de rencontrer une femelle va être de plus en plus difficile et cela aura un impact sur la reproduction.

 

Ce bulletin a été réalisé par le Collectif des climato-réalistes.

Retrouvez-nous sur Skyfall, ainsi que sur notre page Facebook.

Pour nous contacter, cliquez ici.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

50 Comments     Poster votre commentaire »

1.  Usbek | 21/04/2016 @ 11:04 Répondre à ce commentaire

Le Bulletin des Climato-réalistes n°27 est publié

2.  Richard | 21/04/2016 @ 14:57 Répondre à ce commentaire

Il y a encore un autre billet alarmist de slate.fr

3.  Murps | 21/04/2016 @ 16:23 Répondre à ce commentaire

Encore un billet qui me démoralise…

4.  Murps | 21/04/2016 @ 16:28 Répondre à ce commentaire

Richard (#2), je parlais du bulletin.
Mais après avoir lu l’article de slate, je suis encore plus démoralisé.

Il y en a, et pas qu’en France, qui sont devenus complètement cinglés…
Et il y en a qui n’ont rien compris au problème :

Fiona Fox, cheffe du Science Media Centre, un organisme britannique de communication pour les scientifiques, s’interroge:
«Les politiciens n’ont pas à être d’accord avec les scientifiques, mais y a-t-il vraiment quelqu’un qui pense qu’on puisse prendre de meilleures décisions sans écouter les preuves scientifiques au sujet des inondations, du changement climatique, des statines ou des e-cigarettes?»

Certes elle a raison sur le fond, mais dans la forme, actuellement, le problème c’est précisément le contraire : cette loi vise les gens qui pensent qu’il n’y a pas de réchauffement !!!!

5.  Jopechacabri | 21/04/2016 @ 21:33 Répondre à ce commentaire

Jean JOUZEL =>
il faut se méfier de l’eau qui dort,
Ce type est de la pire augure : avec ses boniments, il parle à mots couverts, et ne sème que la peur et la honte…
Je crois que c’est le plus malin et le plus tordu de tous, pour inséminer le Malthusianisme exacerbé !
En plus il ne fait que passer son temps à vomir son venin sur sa cible privilégiée : les jeunes.
Toute cette mascarade n’a qu’un seul but : avilir la jeunesse pour en faire des coupables d’exister, des moribond en puissance, qui pourrons attendre leur RSA sans rien dire… ça n’a que bien trop duré.
C’est dépitant.

6.  scaletrans | 21/04/2016 @ 21:53 Répondre à ce commentaire

Murps (#3),

C’est effectivement à pleurer. L’intelligence a-t-elle baissé à ce point dans le monde développé ?

7.  Bob | 21/04/2016 @ 23:40 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#6),
monde développé ? Oui, autrefois.
A présent, plutôt monde immergent.

8.  Richard | 22/04/2016 @ 15:52 Répondre à ce commentaire

Il est effectivement trop tard.

Les subventions du renouvelable (principalement éolique et solaire) les rendent « moins chère » que les autres moyens de production d’électricité. Du coup la variabilité des sources renouvelables créent de l’instabilité d’approvisionnement du système électrique. Le système est maintenant intrinsèquement variable alors que dans le passé la variabilité était un phénomène plus rare associé aux pics de demande.

La production nucléaire est obligée de gérer cette variabilité. Comme nous le savons, la production nucléaire n’est pas prévue pour une production variable donc la production nucléaire devient moins efficace (et donc moins rentable) .

La part du renouvelable remplace l’approvisionnement de l’électricité par gaz suivit par fioul et enfin suivit par charbon. En même temps la production de renouvelable est subventionnée par la capacité installée alors que la production thermique est financée selon sa production réelle. Donc on peut se trouver à payer deux fois. Une fois pour la capacité du renouvelable et une deuxième fois quand le renouvelable ne fonctionne pas. En France c’est EDF qui assure le paiement pour la capacité du renouvelable.

Aujourd’hui une centrale charbon n’est pas rentable à cause des malus (taxe CO2 etc…). En France les centrales charbon qui ne sont pas déjà fermées seront fermées d’ici 2030 (voir plus tôt). Ceci même après d’importants investissements pour réduire la pollution des rejets. (Une centrale charbon française émet significativement moins de pollution qu’une voiture pour une puissance équivalente).

La législation (principalement européenne) en place aujourd’hui fait qu’il est impossible pour une centrale charbon européenne de profiter de la baisse (historique) des cours de charbon pour fournir de l’électricité bon marché (et avec peu de pollution).

De façon générale, malgré la baisse de la part énergie liée à l’évolution des prix de gros, les petits consommateurs européens ont vu leur prix de l’électricité augmenter principalement en raison de la hausse des coûts du soutien aux EnR et des coûts des réseaux.

9.  papijo | 22/04/2016 @ 18:42 Répondre à ce commentaire

Richard (#8),
Il faut rajouter que si les particuliers ont vu le prix de l’électricité s’envoler, certains « industriels » ont vu cette évolution comme une aubaine car ils ont pu s’arranger pour se faire exempter de taxe aux ENRs au prétexte qu’ils devaient rester compétitifs vis à vis des tarifs internationaux hors Europe. Certains, notamment l’Allemagne ont largement abusé de l’astuce pour « subventionner » les entreprises amies, même non concernées par l’exportation en leur permettant de bénéficier de ces prix bas (Source).

Depuis, à la demande de certains états européens qui ont protesté contre cette concurrence, l’Europe a imposé des limites (très peu sévères d’ailleurs): Source. Le gouvernement allemand a bien sûr profité de ces nouvelles conditions imposées par l’Europe pour annoncer que la charge de l’EEG serait désormais mieux répartie au profit des ménages (il aurait été curieux qu’ils annoncent tout penauds: « on s’est fait taper sur les doigts parce qu’on avait pris votre argent pour le donner aux industriels! »). Ce changement d’assiette explique aussi la faible augmentation de l’EEG (en €/kWh) ces dernières années.

10.  lemiere jacques | 23/04/2016 @ 8:07 Répondre à ce commentaire

papijo (#9), en gros, ce qui se passe n’est pas surprenant, ce qui peut choquer c’est d’avoir instillé dans l’esprit des électeurs, que les énergies renouvelables feraient baisser le prix de l’électricité du moins à court moyen terme ( bientôt, demain, d’ici quelques années..)..l’horrible vérité qu’il faut cacher aux gens c’est qu’ils vont s’appauvrir, le moyen utilisé pour cacher cela c’est l’enfumage généralisé. La volonté de substituer aux indicateurs de richesses usuels pas parfaits certes, des indicateurs de bonheur est par exemple TOUT sauf innocente.
Demain c’est formidable on ira au travail en vélo et on vous paiera pour cela…

Derrière l’écologie vous avez une affirmation de la stupidité du marché, et des gens, comment vous ne dépensez pas 20000 euros d’isolation pour dépenser moins de chauffage? comment vous ne voulez pas acheter une lampe 10 euro pour replacer la vielle lampe de wc? comment ça vous voulez un aspirateur de 2000 Watt mais pourquoi faire ? mais achetez ce frigo super performant voyons il dépense moins de jus ( mais il vous faut deux vies pour le rentabiliser)?
et derrière cela il y a la connaissance suprême des choses: le prix de l’énergie va augmenter et comme par hasard son augmentation est organisée par ceux qui vous le disent…logique imparable…

bon sang de bon soir vous avez des gens qui vous expliquent qu’ils connaissent une source d’energie pas chère sans inconvénient et abondante et qui vous conseillent de l’économiser !?!

Le prix de l’énergie va augmenter..d’abord et avant tout du fait de la volonté politique, or de façon dérisoire, les politiques se justifient en évoquant notamment l’anticipation d’ une augmentation du prix de l’énergie. C’est beau, je dis chapeau.
Ça a si bien marché que désormais vous rencontrez des citoyens conscientisés mais embourgeoisés qui vous expliquent que le prix de l’essence , du pétrole, de l’électricité est trop bas… trop bas pour quoi? pour les inciter à en moins consommer, car ils en consomment, eux, des tonnes, ou trop bas pour ne pas inciter les autres, cette masse hideuse de gens sans conscience du drame qui se joue pour la planète ,avides de confort , à en consommer? Et ces gens ne supportent pas la moindre démonstration de l’hypocrisie crasse de leur discours, pas le moindre calcul de leurs émissions de CO2; eh! ils font du vélo! achète un laitue locale et font volontiers faire 10 km en bagnole pour aller chercher deux laitues qui valent 60 c au supermarché près de chez eux… je reconnais que je retire un plaisir coupable à mettre ces gens en face de la duplicité de leur mode de vie mais en général , ils vous fuient après le premier contact car vous comprenez, l’ouverture d’esprit étant leur marque de fabrique, il faut éviter la fréquentation des esprits obtus… Vous avez dit sectaire?

11.  douar | 23/04/2016 @ 9:53 Répondre à ce commentaire

lemiere jacques (#10),
Dans le même registre, l’actualité récente sur l’interdiction du diméthoate sur les cerises est éclairante.
En effet, son interdiction en France conduira de facto, à faire exploser les prix des cerises.
La réaction d’un syndicat, la Confédération paysanne (anticapitaliste, altermondialiste) est extraordinaire: les prix monteront, c’est donc très bien, les producteurs en profiteront (à condition qu’ils aient une récolte…). L’idée même que cette envolée des prix affectera les plus pauvres ne leur vient pas à l’esprit. Ce n’est pas leur problème.
On voit donc un syndicat agricole, très marquée à gauche, se moquer ouvertement des plus pauvres.

12.  Murps | 23/04/2016 @ 10:49 Répondre à ce commentaire

Il est clair que les politiques publiques nationales et européennes ont considérablement accentué les problèmes actuels des électriciens.

Pourtant, même au gouvernement, il y a des gens qui pondent des rapports exhaustifs à ce sujet, mais les ministres qui prennent les décisions ne doivent pas les lire, sans doute n’ont-ils pas le temps.

Si j’ai bien interprété la situation les décideurs sont en pleine schizophrénie, ils naviguent à vue, sur une base idéologique, clientéliste et népotiste :
– développer à tour de bras le renouvelable, en le subventionnant à l’acha

13.  Bernnard | 23/04/2016 @ 10:50 Répondre à ce commentaire

douar (#11),
Toujours ce foutu principe de précaution. Ce produit est facilement hydrolysable et sa solubilité dans l’eau est importante: il peut être éliminé ou détruit. C’est comme le glyphosate, on le suspect d’être nocif donc on jette le bébé avec l’eau du bain. C’est vrai que comme beaucoup d’organophosphorés il a une toxicité notable. Cette toxicité est connue et les caractéristiques physicochimiques de la molécule aussi.
Interdire est si simple!
Les cerises seront mangées par les oiseaux et je fais le pari que ceux-ci seront en bonne santé !

14.  Murps | 23/04/2016 @ 11:00 Répondre à ce commentaire

– développer à tour de bras le renouvelable, en le subventionnant à l’achat et à l’usage en pondant des ukazes techniques qui déstabilisent le réseau tout en voyant que la demande en électricité a baissé à cause de la crise

– prolonger la durée de vie des centrales tout en demandant de réduire le nucléaire à 50 %. Pourquoi 50 % ? Eh bien parce que voila bon, il ne faut pas rester à plus de 50%

– interdire à l’opérateur historique de monter ses prix pour faire face aux investissements et déséquilibres du marché induits par les politiques publiques chabraques, mais monter simultanément le prix de l’électricité avec la taxe CSPE.

15.  Gilles des Landes | 23/04/2016 @ 11:28 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#13),

Les cerises seront mangées par les oiseaux et je fais le pari que ceux-ci seront en bonne santé !

A-t-on jamais détecté de surmortalité chez les oiseaux-mangeurs-de-cerises, alors qu’on utilisait auparavant encore plus de pesticides ? Je n’en ai jamais entendu parler … (ne le disons pas trop fort, cela pourrait justifier une étude dans ce sens … et vous savez … si on veut démontrer qque chose … bon…)

Pour le reste, l’histoire d’EDF : vous avez remarqué, c’est la faute de l’EPR, pas des ENR (il est vrai qu’il ‘y a que la lettre du milieu qui change – détail -). Et bien sûr, les médias n’évoquent surtout pas le surcoût et la rentabilité des ENR ou le rachat de cette énergie « verte » au-dessus du prix du marché !

16.  Christial | 23/04/2016 @ 12:23 Répondre à ce commentaire

Rappel sans doute, Claude Allègre était EPR-sceptique, il préconisait d’attendre pour sauter une génération de réacteurs nucléaires et de prolonger au maximum le parc existant.
Enfin préconiser est un euphémisme quand on sait son caractère entier et la force de ses propos.

On n’écoute jamais assez ce que dit le visionnaire C. Allègre, trop en avance sur son temps et plus pertinent que ceux qui ont des prédictions astrologico-informatiques à l’horizon 2100.

17.  lemiere jacques | 23/04/2016 @ 16:33 Répondre à ce commentaire

douar (#11), et la France éclairant le monde… dans les autres pays, les autorités sanitaires sont si stupides qu’elles n’ont pas interdit le machin… on est vachement en avance, ou vachement ailleurs…et quelle horreur de ne pas interdire car si on peut démontrer qu’une peur qui a amené à prendre des mesures ruineuses ne reposait sur rien c’est ballot…quand on interdit un machin on a un peu sauvé le monde du moins, on ne peut pas démontrer que on ne l’a pas sauvé,on ne va pas chipoter… à propos l’afis a sorti un article où un type a regardé les études qui ont « prouvé » la responsabilité des pesticides dans les cas de parkinson.. avec des preuves comme ça…
à bas les pesticides, pourquoi? parce que.
et t’as vu? il y a des métaux lourds dans le poisson…foutue humanité qui alourdi de plus en plus les métaux…

18.  Marco40 | 23/04/2016 @ 20:11 Répondre à ce commentaire

douar (#11), Les producteurs français disparaîtront, car les français ne pourront plus les acheter et ils achèteront des fraises d’autres pays.
Et bien sûr, ce sera la faute de la mondialisation turbo-libérale…
lemiere jacques (#10), Tout à fait d’accord avec vous.

Ne pas oublier : notre société est enviée dans le monde entier d’après ces mêmes moralisateurs-sectaires. Etrangement, pas copié… Mais chut!!!

19.  scaletrans | 23/04/2016 @ 21:49 Répondre à ce commentaire

En France, nous appliquons les directives de l’UE après les avoir plaqué or. N’allez pas me dire que les exécutants ne savent pas ce qu’ils font. En d’autres temps, cela se serait appelé de la haute trahison.

20.  testut | 23/04/2016 @ 22:35 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#19),

En France,….

En France , nous n’avons pas de pétrole , et cerise sur le gâteau bientôt plus d’électricité ; mais bon , tant que les caisses de l’état permettent de maintenir en vie EDF, tout espoir n’est pas perdu; quand je pense qu’on était à la pointe du nucléaire avant la naissance des verts!!!! Enfin tout n’est pas perdu ; il restera le pétrole de schistes de Pechelbronn

21.  Murps | 23/04/2016 @ 23:52 Répondre à ce commentaire

testut (#20), on était aussi à la pointe des ogm…

22.  CK66 | 24/04/2016 @ 6:06 Répondre à ce commentaire

Les idées , les concepts , les projets , les brevets et leurs géniteurs ne s’exportent plus , ils s’exilent a l’étranger devant la frilosité maladive des investisseurs … idées , concepts , projets et brevets que nous importerons a grands frais dans une dizaine d’années … ou plus c-n que ça , tu meurs !!!

23.  Polaris | 24/04/2016 @ 11:09 Répondre à ce commentaire

La France, plutôt ses politiciens sont traumatisés par les scandales du passé. Le nuage de Chernobil qui s’est arrrété aux frontières, le sang contaminé, et j’en oublie, pour qu’on a introduit le principe de précaution dans la constitution. De ce fait et à cause d’un nombre d’associations qui veulent justifier les subventions généreuses de l’état, on ne peut plus rien faire en France, sauf faire peur. Nombreuses innovations dont on était à la pointe mondiale ne sont aujourd’hui plus réalisable et nos grosses têtes frustrés s’en vont sous des cieux plus prometteurs.
Quel gâchis!

24.  douar | 24/04/2016 @ 12:48 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#13),
le glyphosate n’est pas un organophosphoré.
C’est un analogue de la glycine, le truc tout bête.

25.  scaletrans | 24/04/2016 @ 12:57 Répondre à ce commentaire

Polaris (#23),

on ne peut plus rien faire en France, sauf faire peur.

Je retiens cet excellent raccourci !

26.  Bernnard | 24/04/2016 @ 13:16 Répondre à ce commentaire

douar (#24)
Le glyphosate de formule

contient du phosphore dans une molécule carbonée est un organo phosphoré.

Le diméthoate de formule

Est un organo thio phosphoré comme beaucoup d’insecticides. J’ai travaillé personnellement sur une insecticide organo-thio phosphoré qui est le dietion où on retrouve le radical methyléne -CH2- lié à un hétéroatome (soufre, azote, phosphore souvent ) , caractéristique de ces produits.
Ce sont des produits hautement hydrolysables.

27.  Bernnard | 24/04/2016 @ 14:24 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#26),
Juste une précision. Ces produits sont aussi des dérivés organiques de l’acide phosphorique ou phosphoreux.

28.  testut | 25/04/2016 @ 15:32 Répondre à ce commentaire

Quelques idées pour le prochain numéro
Zéro émissions : Le premier e-Prix de Paris, 7è étape du championnat du monde de Formule E, sorte de Formule 1 à propulsion 100 % électrique, se disputait autour des Invalides.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/auto-mot.....RLDOlEy.99
Fallait quand même changer pour une deuxième voiture au milieu de la course ; j’espère que tout cela sera recyclé en bonne et due forme
Dans le même style le pari réussi de Solar Impulse ; premier tour du monde en avion zéro émission ; quand même occuper une équipe de 70 personnes depuis 2012 (combien depuis 2003)

L’équipe de Solar Impulse au complet, dans la halle de construction, le 5 novembre 2007 à Dubendorf. © Solar Impulse, Stéphane Gros
avec 10 mois de vacances à Hawaï et se vanter de zéro émissions , c’est un peu se foutre du monde .
Dans le même style de projet fou , il y a celui de Stephen Hawking
http://www.rfi.fr/emission/201.....et-etoiles
envoyer des hommes vers alpha du centaure ; rapporté par Williams sur TDF ; en cherchant bien on se rend compte que Hawking est un réchauffiste convaincu
Le plus célèbre astrophysicien du monde, Stephen Hawking, vient d’annoncer sur BBC 4 que la plus grande menace pour notre humanité est… elle-même. Les avancées technologiques notamment les robots dotés d’intelligence artificielle et, pêle-mêle, la possibilité d’une guerre nucléaire, le réchauffement climatique, les virus issus de nos manipulations génétiques, peuvent nous faire basculer dans le néant beaucoup plus tôt que prévu, dès les siècles prochains…. Seul espoir pour lui : disperser l’humanité, en premier lieu sur Mars, et fissa….
Hawking serait-il le Jouzel de l’astrophysique ?
Autre sujet intéressant : la fin de la dernière glaciation avec une interview de Philippe Ciais , spécialiste du cycle du Carbone , dimanche après midi du 24 avril 2016
http://www.franceinter.fr/emis.....du-carbone
On avait déjà Bard qui a publié pour la cause du CO2 en cherchant des paléothermomètres qui effaceraient le retard de celui ci sur la montée des températures ; voilà Philippe Ciais qui nous trouve une autre réfutation de la théorie de Milankovitch : la cause les mammouths qui pullulaient il y a 20 000 ans et qui ont détruit la forêt boréale en faisant pousser les prairies pour se nourrir, d’où forte augmentation du taux de CO2 atmosphériques , augmentation des températures et disparition de ces ruminants avec leur toison à poils laineux ; il nous promet le même sort si nous ne faisons rien pour maintenir nos émissions de gaz délétères
Et justement pour arrêter celles-ci , il nous propose trois choses
– Laisser le fossile ( gaz, pétrole charbon) où il est
– Séquestrer dans les réservoirs profonds le CO2 atmosphérique
– Développer le biofuel
Ce que je ne comprends pas c’est qu’il n’ait pas proposer d’injecter directement le biodiesel dans les réservoirs pétroliers déplétés avant de le brûler ; cela doit être quand même bien plus facile
Mais je pense que lors de la quatrième conférence environnementale du quinquennat qui réunit en ce moment les 1000 têtes pensantes de l’Etat , nos problèmes énergétiques et environnementaux seront résolus

29.  testut | 26/04/2016 @ 9:58 Répondre à ce commentaire

Attaque en règle aussi contre Fessenheim: les antinucléaires ( surtout allemands) sur le pont ( de Kehl) et grand titre dans les dernières nouvelles d’Alsace
Tchernobyl, Fessenheim, même combat
Je pense que le combat sera beaucoup plus dure à mener (et à gagner) contre les verts antinucléaires que contre les verts anti CO2

30.  douar | 26/04/2016 @ 11:26 Répondre à ce commentaire

testut (#29),
Fermer Fessenheim coutera une blinde.
Vu l’état des finances d’EDF (et de son actionnaire majoritaire), je ne serais pas surpris d’une prolongation de cette centrale. Surtout que la fermeture est prévue en 2018, et d’ici là, il y a quelques mouvements politiques à prévoir.

31.  Usbek | 26/04/2016 @ 13:28 Répondre à ce commentaire

testut (#29),
Il y a aussi Yves Lenoir climato-sceptique de la 1ère heure, qui vient de sortir « La comédie atomique » sur Tchernobyl
L’émission « la tête au carré de Fr Inter » du 21 avril lui a donné la parole, sinon il est apparemment ostracisé par la presse mainstream
Devons nous en faire autant ?

32.  Curieux | 26/04/2016 @ 13:50 Répondre à ce commentaire

testut (#29),
Oh, pessimiste que vous êtes !
69% des lecteurs du Figolo sont opposés à la sortie du nucléaire.

33.  testut | 26/04/2016 @ 13:54 Répondre à ce commentaire

Usbek (#31),
C’était pourtant un gars bien ; et quel est sa conclusion: pour ou contre le nucléaire , parce que le titre est ambiguë

34.  Bob | 26/04/2016 @ 14:25 Répondre à ce commentaire

testut (#29),

Je pense que le combat sera beaucoup plus dure à mener (et à gagner) contre les verts antinucléaires que contre les verts anti CO2

Je ne pense pas. La plupart des dirigeants sont (bien forcés) pronuke.
Je ne vois pas 160 dirigeants se réunir pour signer un protocole de sortie du nuke…

35.  Bernnard | 26/04/2016 @ 14:33 Répondre à ce commentaire

testut (#33), Je pense que cette vidéo sur Internet répond à votre question. Sa prise de position est claire.

36.  Nicias | 26/04/2016 @ 15:23 Répondre à ce commentaire

testut (#33),

Dans l’émission, il dit que Tchernobyl a fait 900000 morts. Il cite aussi un film qui distingue une « radioactivité artificielle » dans le corps humain mesurée à 50 becquerels/kg (trois fois moins environ que celle de la banane).

37.  miniTAX | 26/04/2016 @ 15:55 Répondre à ce commentaire

testut (#33), Yves Lenoir est un escrolo, donc anti-nucléaire. Il est une sorte de pastèque mutante par un gène de climato-scepticisme qui s’est inséré par grand miracle on ne sait quand d’on ne sait où.
Donc comme avec tout ce que raconte un escrolo, 99% est à mettre à la poubelle, le 1% restant qui a un semblant de crédibilité est à vérifier 20 fois (et à jeter aussi à 99%).

38.  Usbek | 26/04/2016 @ 17:52 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#37),
Un peu dur pour Y. Lenoir
Voilà ce qu’il écrivait en 2003
http://www.dissident-media.org.....limat.html

39.  testut | 26/04/2016 @ 19:49 Répondre à ce commentaire

Usbek (#38), miniTAX (#37), et les autres
Il faut de tout pour faire un monde , même un écolo pro CO2

40.  Christial | 27/04/2016 @ 9:09 Répondre à ce commentaire

Je trouve qu’une pastèque mutante c’est déjà mieux que pire.
Si on pouvait récupérer ce gène et OGMiser les pastèques bio, ce serait un grand progrès pour l’humanité, non ?

41.  Jopechacabri | 27/04/2016 @ 23:56 Répondre à ce commentaire

testut (#39),
Pour revenir sur latac de Mathieu VIDARD (escrolo avéré)
l’exception confirmant la règle, il faut tout de même lui accorder
que pas plus tard que lundi dernier, il a accueilli Didier RAOULT
et la laissé s’exprimer presque jusqu’au bout…!
Avec évidemment toutes les remarques tendancieuses qu’il ne
pouvait s’empêcher de lui assener comme des bâtons dans les roues…
Didier Raoult ayant tout de même réussit a lui balancer un petit :
« les politiques et les journalistes ne peuvent pas magner autre choses
que des concepts très simples… »

42.  Larousse | 28/04/2016 @ 13:42 Répondre à ce commentaire

« ne peuvent pas magner autre choses »
manier 🙂

43.  Paul Matthews | 28/04/2016 @ 14:58 Répondre à ce commentaire

Une gelée historique affecte des vignobles de renom
Chinon, Bourgueil

Elles sont «paradoxalement dues à un effet du réchauffement climatique», soulignent les professionnels.

http://www.lefigaro.fr/conjonc.....-renom.php

ROTFL

44.  CK66 | 29/04/2016 @ 5:23 Répondre à ce commentaire

Larousse (#42),
Autres choses ou autre chose mais pas une compilation des deux .

45.  Anecdote | 29/04/2016 @ 22:58 Répondre à ce commentaire

Paul Matthews (#43),
Erreur de logique de base dans le raisonnement, dont se gaussent à juste titre les lecteurs dans leurs commentaires. Le réchauffement devrait bien sûr amoindrir l’intensité de ces gelées.

46.  Rouffi42 | 30/04/2016 @ 10:24 Répondre à ce commentaire

De plus mars a été froid je pense donc que la vigne n’était pas en avance cette année
Il suffit de regarder le muguet!

47.  Bob | 30/04/2016 @ 10:31 Répondre à ce commentaire

Rouffi42 (#46),
C’est bien vrai qu’il est vraiment pas flambard le muguet cette année. La vigne non plus d’ailleurs.
Mais il faut bien préparer le public aux demandes d’aides à venir, non ?

48.  Polaris | 1/05/2016 @ 10:29 Répondre à ce commentaire

Bob (#47),
Pourquoi ils devraient se justifier. Ils font ce qu’ils veulent. Le bon peuple a déjà assimilé le réchauffement global ,même s’ils gèlent, ils ne veulent plus mourir de chaleur par l’enfer qui leur a été promis. Aujourd’hui les ayatollahs peuvent raconter n’importe quoi.

49.  ardeche07 | 1/05/2016 @ 12:50 Répondre à ce commentaire

La COP 21 est un succès total, son but étant de faire baisser le thermostat de la planète, un peu trop peut etre, On se retrouve avec un déficit de 12°C ici en Ardèche.
Résultat, beaucoup de naufragés de la route sur le plateau Ardéchois, les secours sont débordés (Neige ,vent, congères).
Le préfet a déconseillé de monter au dessus de 600m.
Les automobilistes ont fait l’erreur de ranger leurs pneus neige en ce mois de mai…..

50.  testut | 1/05/2016 @ 12:58 Répondre à ce commentaire

ardeche07 (#49),
Pour les traditionnelles promenades du 1er mai , on propose cette année des randonnées en raquettes dans les Vosges