Nos enfants n’auront plus les pieds dans l’eau

« Précipitations extrêmes » :

Sur la période du 28 (10h) au 31 mai (10h), les départements les plus affectés par ces fortes pluies ont été le Loir-et-Cher, le Loiret et l’Yonne. Avec en moyenne 92,9 mm sur le département du Loiret, la quantité d’eau tombée en trois jours est sans équivalent sur la période 1960 à nos jours. De tels cumuls sont atteints en moyenne tous les 10 à 50 ans, localement tous les 100 ans.

En Île-de France, les cumuls relevés sur ces 3 jours sont atteints en moyenne tous les 10 à 50 ans (à Paris-Montsouris, on a relevé 83 mm).

Météo France, « Très fortes précipitations sur l’Hexagone« , le 02/06/2016.

On me souffle que le climatologue Jean Jouzel aurait participé à une émission télévisée sur la météo du mois de mai. « C’est conforme aux prévisions des climatologues (JJ acquiesce) » relate JG2433. Une occasion de rappeler que Jiji n’est pas seulement une personnalité médiatique mais aussi un scientifique et expert produisant des rapports pour le bien commun des Français.

Évolution des précipitations extrêmes France

Printemps. Nombre de jours avec plus de 20 mm de précipitations, pour la période de référence et les écarts entre les scénarios et la référence. Unité : jour. [A2: scénario haut d’émissions de GES ; B2 : scénario bas]

Source : Rapport Jouzel, « Le climat de la France au 21ème siècle« , volume 1.

Les résultats des modèles sont utilisés dans les études d’attribution. Si le résultat du modèle colle aux observations, le climatologue carbocentriste dit  « c’est la faute de l’homme et du CO2 ». Dans le cas contraire, il dit parfois qu’on ne sait pas, plus souvent il se tait. Le second cas étant plus fréquent que le premier, on peut se demander à quel point les concordances ne relèvent pas du simple hasard.

L’analyse des cartes ci-dessus relève du test de Rorschach ; ou de l’art contemporain, rayon peinture psychédélique en adoptant un meilleur code couleur.

Dans les détails, des zones passent alternativement du blanc (augmentation des pluies extrêmes) puis au jaune (baisse), puis à nouveau au blanc avec l’augmentation du CO2. Globalement, la carte devient plus jaune (baisse du nombres de pluies extrêmes) avec l’augmentation du CO2 et respectivement plus blanche moins l’augmentation est forte. En extrapolant, on peut dire que le risque d’augmentation des pluies extrême est maximal avec une augmentation nulle de nos émissions de CO2. Résultat absurde s’il en est.

Concernant le mois de mai en entier, toujours selon le rapport :

Si le signe des changements de précipitations moyennes est relativement incertain pour l’hiver et l’automne (1), les deux scénarios montrent une tendance à la diminution des précipitations au printemps et en été

Un évènement météo ponctuel ne saurait mettre à bas les projections climatiques de modèles qui n’ont de toutes façons jamais été validés. Les résultats des modèles en terme de précipitations, et encore plus de précipitations extrêmes, étaient déjà particulièrement calamiteux. Pour citer Bernard Morin : « ils ne tomberont pas plus bas ».

J’aurais aimé fonder cet article, non sur des projections invérifiables, mais sur les comparaisons entre les réalisations des modèles et les observations existantes. Mais les modèles sont présupposés être validés, il n’y a donc rien de tout cela dans les rapports de Jean Jouzel.

(1) La variation statistiquement la plus significative des précipitations moyennes observées au 20ème siècle en France concerne pourtant une hausse en hiver et non l’été : « En hiver on ne trouve que des cumuls en augmentation, ces augmentations sont significatives pour un tiers d’entre elles. En été, on note une majorité de baisses (65%), dont aucune cependant n’est significative » http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/dosclim1/biblio/pigb13/06_precipitations.htm

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

49 Comments     Poster votre commentaire »

1.  Nicias | 3/06/2016 @ 12:18 Répondre à ce commentaire

Dans un article du Monde cité ailleurs je crois, un météorologue avoue :

[Question du Monde :] Le réchauffement climatique est-il en cause ?
[…]
certains modèles climatiques prévoient, pour l’avenir, une hausse des précipitations hivernales et printanières, en raison du réchauffement.

C’est facile de faire un lien de cause à effet entre réchauffement et précipitations, il suffit de choisir dans la masse des résultats incohérents ceux de « certains modèles ».

2.  testut | 3/06/2016 @ 12:58 Répondre à ce commentaire

Le réchauffement climatique est-il en cause ?

Il faudrait pour commencer que ces gens ne fassent pas de fautes de syntaxes : le réchauffement climatique est-il « en cause » ou est-il « la cause » ; pour moi , c’est pas pareil; moi ce que j’en déduit s’il est « en cause » , c’est que le journaliste , vu qu’on avait déjà des inondations de ce style il y a cent ans , alors qu’on avait 270ppm de CO2 met en cause la théorie du GIEC
🙂 😉 etc…

3.  Miesbach | 3/06/2016 @ 13:09 Répondre à ce commentaire

Tout à fait d’accord avec l’analyse de testut.

4.  Ben | 3/06/2016 @ 16:02 Répondre à ce commentaire

Excellent papier, merci Nicias. Si je comprends bien, le volume 1 du rapport Jouzel ne vaut pas plus tripette que le volume 4, que j’avais désossé il y a deux ans (et qui figure en bonne place dans mon nouveau bouquin). Du travail en perspective…

5.  Pastilleverte | 3/06/2016 @ 17:41 Répondre à ce commentaire

Nicias (#1),
Ce serait bien le diable (qui, rappelons-le est dans les « détails »), que sur les 160 ? 180 ? 200? modèle « du » GIEC, il n’y en ait effectivement pas un qui « explique » n’importe quel événement météorologique « anormal »…
Et comme dirait Beauzamy : de toutes façons, on n’a pas suffisamment de données historiques (fiables).

6.  AntonioSan | 3/06/2016 @ 20:24 Répondre à ce commentaire

Meme Le Figaro ne se mouille pas…

Plus pluvieux au nord de la France, plus sec au sud. Telles pourraient être les conséquences du dérèglement climatique pour la météo hexagonale. «Le problème est que, dans les modèles climatiques, il y a une incertitude sur la limite nord-sud de l’ordre de… 1 000 kilomètres», sourit Vazken Andréassian, hydrologue et directeur adjoint scientifique de l’Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture (Irstea)

(…)

Or si la hausse des températures est responsable de l’avancée de la fonte des neiges, il est plus complexe d’établir un lien entre réchauffement climatique et épisodes pluvieux. Certaines projections climatiques anticipent même… un assèchement du Bassin parisien, tandis que d’autres pensent que son climat ressemblera davantage au climat d’Europe centrale, où le Danube est volontiers en crue en été. Et l’hydrologue de résumer ainsi la question du lien entre réchauffement climatique et crues franciliennes: «Il est justifié d’être suspicieux. Mais cela peut aussi être l’effet du hasard.»

7.  CK66 | 4/06/2016 @ 5:53 Répondre à ce commentaire

Pour ceux que cela intéresserait , Valérie Masson Delmotte a publié sur sa page FB un article de son cru sur la relation inondation vs rca en date du 2 juin .
J’en ai extrait :  » l’effet de serre , dû aux activités humaines , réchauffe les océans et les températures de surface …  »
Feu !! Partez !

8.  lemiere jacques | 4/06/2016 @ 8:06 Répondre à ce commentaire

mais faut être franc, à part une poignée d’irréductibles propagandistes, on entend moins ce genre de conneries, mais on peut être aussi pessimiste et penser que si les médias ne le disent pas c’est que ça va de soi.

9.  Claude C | 4/06/2016 @ 8:30 Répondre à ce commentaire

La question posée par Jean-jacques Bourdin qui recevait sur RMC le 3/06 son emminence NHulot
: peut on attribuer les inondations récentes en Ile de France au réchauffement climatique…?
voir + ici: http://www.bfmtv.com/mediaplay.....26974.html

10.  amike | 4/06/2016 @ 8:54 Répondre à ce commentaire

CK66 (#7), Où est le problème ? 🙂 Moi, chaque matin, je chauffe mon bain de cette manière : Le chauffe serviette à 30°, baignoire remplie d’eau et quelques temps plus tard, l’eau est parfaitement à température grâce à l’air ambiant !

On est dans la continuité du délire, la recherche du premier bouc émissaire à qui faire porter toute la responsabilité des choses sans le moindre recul. Ainsi : la confusion entre les prédictions à 50ans et des événements exceptionnels mais normaux dans leur fréquence.

11.  Gilles des Landes | 4/06/2016 @ 9:59 Répondre à ce commentaire

Météo France apporte son expertise dans un dernier article (cf sur le site MF) ; je vais essayer de faire plus tordu que MF (j’ai mis en gras certains termes) :

Quid du changement climatique ?
Il n’est pas possible d’attribuer ce type d’événement (uniquement) au changement climatique. Il s’agit d’événements rares, qui sont principalement la conséquence d’une situation météorologique particulière.
Cependant, on peut se demander si le changement climatique (la perturbation anthropique du climat) est susceptible de modifier la probabilité d’occurrence d’un tel événement. Nous ne disposons pas d’étude spécifique sur la France. En revanche le consensus issu notamment du dernier rapport du GIEC (Groupe Intergouvernemental d’Experts sur le Climat), indique une intensification des épisodes de fortes précipitations dans un climat plus chaud.

En gros : il n’y a pas de lien (a priori) … Mais on interroge sur l’éventualité d’un lien, même si on n’a aucune donnée sur le sujet… Quoi qu’il en soit le Saint GIEC montre ce lien (… dans un climat plus chaud … donc, conclusion logique, le climat n’est pas « plus chaud » aujourd’hui »hui … donc il n’y a pas de lien…)
Amen

12.  AlterEgo | 4/06/2016 @ 11:16 Répondre à ce commentaire

testut (#2), puisque vous en êtes à la semantique je peste à chaque fois que j’entends l’expression « lutter contre le réchauffement climatique ». La logique voudrait qu’on dise plutôt « lutter pour que l’homme n’influence pas le climat ».

13.  Christial | 4/06/2016 @ 11:30 Répondre à ce commentaire

Jouzel contre Jouzel, inondations contre sécheresse, qui gagnera ?
Réponse : les tenants du catastrophisme à géométrie variable, la seule constante étant que c’est la faute à l’Homme et au CO2.

14.  Christial | 4/06/2016 @ 11:33 Répondre à ce commentaire

AlterEgo (#12),

« lutter pour que l’homme n’influence pas le climat »

A mon avis pas besoin de lutter bien fort.
Par contre qu’il soit présumer coupable, oui, et il lui faudrait de bons avocats pour s’en sortir.

15.  Pastilleverte | 4/06/2016 @ 12:20 Répondre à ce commentaire

Christial (#13), Christial (#14),
Et je constate que sur le dernier rapport du DD d’une grande compagnie aérienne franco-batave dont je tairais le nom (…), la « Lutte contre le changement climatique » ne fait plus partie des 4 priorités du DD.
Du temps où j’y sévissais encore (et dans le DD comme dernier poste, personne n’est parfait), j’en avais fait la remarque à la grande prêtresse en charge de la coordination/rédaction finale dudit rapport.
Étant désireux de garder ma place encore un petit peu, j’avais, (hypocritement ?), suggéré de remplacer par : « Agir contre les conséquences des changements climatiques », mais sans aucun succès.
Faut dire qu’une compagnie aérienne a beaucoup de péchés à se faire pardonner, et se doit donc de battre sa coulpe, car elle émet plein de diaboliques GES, CO2… mais aussi H2O et quelques autres; En effet, quand on brûle 1T de kérosène, on émet 3,15T de CO2, du H2O,(je n’ai plus en tête les émissions correspondantes de H2O), des NOx et quelques HC imbrûlés.

16.  Charly | 4/06/2016 @ 16:20 Répondre à ce commentaire

A entendre: l’excellente intervention d’Emmanuel Garnier sur France Inter hier matin (3 Mai à 8h20). Il faut visionner aussi la video car la tête des personnes sur le plateau vaut le détour lorsque E. Garnier précise que ce qui est exceptionnel, c’est le faible nombre de crues de la Seine au 20ième siècle. On y apprend aussi que 30% des crues de la Seine (au passage bcp plus importante que celle actuelle) ont eu lieues en Mai Juin.
http://www.franceinter.fr/emis.....el-garnier

17.  Bob | 4/06/2016 @ 17:01 Répondre à ce commentaire

Charly (#16),
Je ne le trouve pas sur votre lien ???

18.  Usbek | 4/06/2016 @ 19:22 Répondre à ce commentaire

Charly (#16), Bob (#17),
L’intervention d’Emmanuel Garnier n’apparaît pas dans la retransmission (je l’ai pourtant entendue lors du direct )
Voyez vous une explication ?

19.  Bob | 4/06/2016 @ 19:27 Répondre à ce commentaire

Usbek (#18),

Voyez vous une explication ?

J’ai peur que oui. Ils préfèrent les lumières comme l’ancien PDG de l’UNEF…
Mais venant de France-Inter, on n’est pas trop étonné. Garnier, ça faisait tache.

20.  AntonioSan | 4/06/2016 @ 20:18 Répondre à ce commentaire

Usbek (#18),
http://www.franceinter.fr/emis.....el-garnier

Si j’ai pu l’ecouter a partir de 5 minutes sur la video…

21.  Usbek | 4/06/2016 @ 20:42 Répondre à ce commentaire

AntonioSan (#20), Bob (#19),
J’ai ré-écouté la retransmission in extenso, pas d’Emmanuel Garnier, j’ai la berlue ?

22.  Yannix | 4/06/2016 @ 21:23 Répondre à ce commentaire

Pastilleverte (#15),

En effet, quand on brûle 1T de kérosène, on émet 3,15T de CO2, du H2O,(je n’ai plus en tête les émissions correspondantes de H2O)

Le double du CO2: 6,3 tonnes de H2O. Sachant que c’est là le principal « gaz à effet de serre », vous imaginez bien de combien de « crédits carbone » vous devrez vous acquitter pour « payer votre dette à la planète » et nous rendre notre ciel plus bleu qu’après votre passage ! 🙂

23.  Gilles des Landes | 4/06/2016 @ 23:02 Répondre à ce commentaire

Magdelaine a encore frappé avec un inventaire à la Prévert des conséquences du RC(A). J’ai laissé un bref commentaire … quoi dire de plus ? http://www.notre-planete.info/.....s.php#comf allez-y, défoulez-vous, il y a du boulot… Et par curiosité, lisez les commentaires…certains valent leur pesant de cacahuètes !

24.  testut | 5/06/2016 @ 0:05 Répondre à ce commentaire

Gilles des Landes (#23),

Magdelaine a encore frappé

Que faire sur ce site ?

25.  Yannix | 5/06/2016 @ 5:57 Répondre à ce commentaire

testut (#24),
Troller

26.  Gilles des Landes | 5/06/2016 @ 8:38 Répondre à ce commentaire

testut (#24), c’est intéressant de voir les arguments avancés par les pro-RC(A), et leur perception par les adeptes…

27.  CK66 | 5/06/2016 @ 10:31 Répondre à ce commentaire

Gilles des Landes a écrit :  » J’ai laissé un bref commentaire  »
Supprimé par la modération !! ( provocation ; troll )

28.  Imaz-Aizpurua | 5/06/2016 @ 10:53 Répondre à ce commentaire

Gilles des Landes (#23),

Gilles des Landes le 04/06/2016 à 22:54
Message supprimé par la modération le 05/06/2016 à 00:04.
Motif : provocation (troll).

Yannix le 05/06/2016 à 04:36
Message supprimé par la modération le 05/06/2016 à 09:58.
Motif : propos ou ton irrespectueux.

http://www.notre-planete.info

JAIA

29.  Cdt Michel e.r. | 5/06/2016 @ 11:25 Répondre à ce commentaire

Gilles des Landes (#23),

J’ai laissé un bref commentaire

qui a été vite supprimé comme venant d’un T***.

30.  Yannix | 5/06/2016 @ 18:44 Répondre à ce commentaire

Imaz-Aizpurua (#28),
Pas grave. Je viens juste de leur en remettre une couche.

31.  Yannix | 5/06/2016 @ 20:38 Répondre à ce commentaire

Apparemment, le dernier (pseudo=Tintin) est passé…

32.  Araucan | 5/06/2016 @ 22:14 Répondre à ce commentaire

Yannix (#31),
Le mien aussi… 🙂

33.  Gilles des Landes | 5/06/2016 @ 22:34 Répondre à ce commentaire

CK66 (#27), Imaz-Aizpurua (#28), Cdt Michel e.r. (#29), Vive la démocratie ! J’en ai rajouté une couche… Pourtant ma première « ponte » n’était pas agressive ! Mais, là je suis un peu agacé.

34.  CK66 | 6/06/2016 @ 5:05 Répondre à ce commentaire

Ça devient un sport national de modérer a tout va sur les sites pro-rca , étant moi-même modérateur sur un site , je peux affirmer n’avoir jamais supprimé ou modéré un seul post affichant des convictions autres que les miennes ou de celle du site , bien au contraire il en va de la santé intellectuelle d’accepter le débat contradictoire .

35.  Cdt Michel e.r. | 6/06/2016 @ 6:03 Répondre à ce commentaire

Gilles des Landes (#33),
Les derniers commentaires ont aussi été supprimés et cette fois sans aucune justification.

36.  lemiere jacques | 6/06/2016 @ 7:23 Répondre à ce commentaire

il faudrait peut être créer un site, mur de la honte de la modération, om sont rassemblés des commentaires supprimés.

37.  Gilles des Landes | 6/06/2016 @ 7:30 Répondre à ce commentaire

Cdt Michel e.r. (#35), effectivement… mais je risquais le bannissement !
Je récidive avec ce post à l’instant :

Cessons de se focaliser sur un seul problème non avéré scientifiquement : le réchauffement climatique anthropique. Des problèmes bien plus graves sont dus à l’Homme, et l’on en voit aujourd’hui les conséquences, telles ces inondations qui sont essentiellement liées à l’aménagement du territoire.
Pour le reste, le climat évolue, et il serait bon de regarder derrière nous pour comprendre pourquoi l’Optimum médiéval (dont il est prouvé qu’il fut une période plus chaude qu’actuellement)n’a pas conduit à une catastrophe mondiale ? Entre autres (nombreux) faits avérés…
Source : notre-planete.info, http://www.notre-planete.info/.....uences.php

Voyons s’il survit !

38.  Jojobargeot | 6/06/2016 @ 8:01 Répondre à ce commentaire

A 7h56, il y est toujours. Me suis dépêché de l’approuver, peut-être que ça le bloquera.
Autre possibilité, le modérateur dort encore et sortira ses p’tits ciseaux de censeur mesquin après le café matinal, bio et équitable bien évidemment, la gauche caviar à les moyens.

39.  hervé | 6/06/2016 @ 12:09 Répondre à ce commentaire

Il faudrait savoir une fois le GIEC prédit des grandes sécheresse à cause du réchauffement et maintenant il prévoit des inondations à cause du réchauffement ,ce n’est pas très sérieux! Chaque fait divers méterologique est pris en compte par les réchauffistes pour en faire tout un batacaisse. On vit vraiment maintenant dans un monde de toquets!

40.  nivon | 6/06/2016 @ 14:45 Répondre à ce commentaire

Hervé (#39)
Il faut les comprendre ces pauvres Réchauffistes; ils ont une idéologie, une religion, à défendre !
Donc, une canicule, c’est le RECHAUFFEMENT climatique.
une vague de froid inhabituelle ou le retour du soleil après la pluie ( si, si, ça arrive ), c’est le DEREGLEMENT climatique.
Des hivers plus doux, des étés plus frais, ou autres phénomènes météo, c’est le CHANGEMENT climatique.
Bref, quoiqu’il arrive, ils auront toujours raisons !
Ils n’ont pas compris, ou plutôt ne veulent pas comprendre, qu’un phénomène météo quelconque ne peut pas être lié à un quelconque changement climatique, et encore moins à une origine naturelle ou Anthropique de ce-dit changement !
…..Du moment que ça rapporte financièrement…..!
Climatiquement vôtre. JEAN

41.  amike | 6/06/2016 @ 15:28 Répondre à ce commentaire

nivon (#40), Au départ, les experts disent que la fréquence ou l’amplitude des phénomènes météo exceptionnels montera, « selon les modèles ».
Puis, les politiques, journalistes et autres lobbys utilisent tout chiffre à la hausse pour trouver une corrélation et in fine causalité.

Exemple classique : Le montant des dégâts augmentent donc c’est la preuve du réchauffement climatique ! Sauf qu’on ne tient pas compte de l’augmentation des populations…

Le problème original, c’est qu’on a voulu se désintéresser du cycle de l’eau dans la situation d’un réchauffement, ni même savoir s’il n’en était pas la cause…

42.  Murps | 6/06/2016 @ 15:54 Répondre à ce commentaire

Ces sont précisément ces justifications ad-hoc et à posteriori qui sont la marque d’une pseudo-science.
J’ai du le dire et l’écrire de nombreuses fois, mais l’époque que nous vivons fera le bonheur des historiens et sociologues, avec cette question lancinante : comment des démocraties à base humaniste et industrielle développées ont pu en arriver là…

43.  Pastilleverte | 6/06/2016 @ 17:54 Répondre à ce commentaire

Yannix (#22),
Aïe aïe aïe… et dire qu’on a malgré tout eu plusieurs années de suite des récompenses comme les meilleurs (dans leurs domaines) pour le DD !
Comme quoi, y’a pas que le très très très vilain CO2 (et son complice plus discret le DHMO) dans la vie… soutenable !
(Et merci pour l’info).

44.  Pastilleverte | 6/06/2016 @ 17:59 Répondre à ce commentaire

Gilles des Landes (#23),
Lecture rassurante, sereine, apaisée… merci de m’envoyer d ‘urgence une corde en bon chanvre (bio) pour me pendre, car je n’ose pas essayer de me gazer au CO2 🙂

45.  Hacène | 6/06/2016 @ 23:18 Répondre à ce commentaire

À propos de la disparition de l’intervention d’Emmanuel Garnier dans le 7/9 de France Inter.
J’ai appris ce passage de l’historien à la radio ici même cet après-midi, ainsi que sa disparition. J’ai vainement cherché sur le web, aucune trace. J’ai fini par posé la question sur la page Facebook de France Inter, sur le post dédié aux inondations le 3 juin. Pas de réponse, mais le lien qui était donné a été changé. Il aboutissait à un extrait sur le sujet en annonçant Julliard, Haziza et Garnier, mais on ne pouvait entendre ce dernier. Désormais, c’est toute l’émission que l’on peut écouter, avec Emmanuel Garnier. C’est ici : http://www.franceinter.fr/play.....ay=1296253 à partir de 1:45:et-des-poussières.
Coïncidence ou conséquence de cette simple question, je ne sais…

46.  CK66 | 7/06/2016 @ 17:58 Répondre à ce commentaire

Perso , j’ai eu une réponse qui m’a laissé sur le c-l concernant le RCA et plus précisément le réchauffement des océans par l’effet de serre ( cher à VDM ) . Je faisais remarquer que 99 % de l’énergie- chaleur des océans provenaient du soleil et que le reste se partageait , dans l’ordre , avec la géothermie du plancher océanique , du transfert atmosphère-océan via contact et par l’IR radiatif ( pour moins d’un micron de l’épaisseur totale de la colonne océanique ) et il m’a été répondu que : les 99 % on s’en fout puisqu’ils étaient là avant l’apparition du RCA !!!

47.  amike | 7/06/2016 @ 20:56 Répondre à ce commentaire

CK66 (#46),

les 99 % on s’en fout puisqu’ils étaient là avant l’apparition du RCA !!!

Réponse normale dans leur logique.
Pour eux :
– le climat était équilibré depuis des millions d’années,
– et le réchauffement est par sa vitesse unique et catastrophique
donc, seule l’évolution marginale compte …
Quant aux minima ou maxima de l’histoire, ils sont soit normaux et inoffensifs car très lents, soit équivalent à des phénomènes météo : locaux , exceptionnels (volcans) mais surtout temporaires … donc rien à voir avec le climat !

48.  papijo | 10/06/2016 @ 23:06 Répondre à ce commentaire

hervé (#39),

Il faudrait savoir une fois le GIEC prédit des grandes sécheresse à cause du réchauffement et maintenant il prévoit des inondations à cause du réchauffement ,ce n’est pas très sérieux!

Un article « scientifique » (et en anglais en plus !) pour prouver au monde entier que les dernières pluies (en attendant la prochaine sècheresse) sont indubitablement dues au CO2: Lien Phys.org.

49.  lemiere jacques | 11/06/2016 @ 8:41 Répondre à ce commentaire

la preuve pas LES modèles devient parfois la preuve par LE modèle…

on nous dit toujours LES modèles sont bons , jamais le ou des modèles sont bons ..autrement dit quand des modèles et pas les modèles prédisent telle variation ça ne veut, dans la simuloscience, rien dire du tout …