D’après un géologue allemand vétéran, le forçage de l’activité solaire dans les modèles doit être « considérablement augmenté »

Par P Gosselin le 8. Juin 2016. Traduction par Scaletrans.

Source

Le Docteur Sebastian Lüning. Photo Die Kalte Sonne.

Le Dr Sebastian Lüning géologue allemand et auteur de The Neglected Sun, a présenté sa Carte de la Période Médiévale de Réchauffement (PMR) au concours « 100 Projets pour le Climat » parrainé par le gouvernement français.

Dans le cadre de la campagne 100 Projets Pour Le Climat, la Ministre française de l’Environnement Ségolène Royal a créé une plateforme Internet qui a pour but de promouvoir les 100 initiatives citoyennes les plus innovantes pour le climat. Tout ceci fait partie de la Conférence de l’Environnement d’avril 2016 à Paris. Voir ici le contexte.

La remarquable carte climatique de la PMR de Lüning permet aux utilisateurs de cliquant sur l’un des nombreux drapeaux de la carte pour appeler les études qui examinent la PMR pour la zone correspondante.

S’il vous plait votez pour le projet du Dr Lüning ici

(Le bouton de vote est en bas à droite, cliquer sur “Crush”)

Les études montrent clairement que la PMR fut un phénomène global, et non limité à l’Atlantique Nord – comme certains scientifiques tentent de nous le faire croire.

INTERVIEW

J’ai posé quelques questions au Dr Lüning sur le projet et ses réponses fascinantes suivent :

Qu’est-ce qui vous amené à lancer le projet?

Le climat des 1000 dernières années est toujours étonnamment mal connu. Particulièrement la PMR (1000-1200) est en elle-même une clé analogue à comparer avec le réchauffement du 20ième siècle. Quelles zones se sont réchauffées et lesquelles se sont refroidies durant la PMR, et les raisons possibles. Le but du projet est de s’enrichir avec des cartes intégrant un grand nombre d’études qui ont trop souvent été ignorées jusqu’à maintenant.

Quelles surprises, s’il y en a, avez-vous trouvé ?

Au moins la moitié de toutes les études portent sur les variations hydro-climatiques. Les études avec des informations et des tendances de température sont moins fréquentes que je ne le pensais. A peu près 95% de toutes les études de température trouvent un réchauffement durant l’Optimum Médiéval. Néanmoins il y en a quelques unes qui trouvent un refroidissement. Dans la plupart des cas, le refroidissement est associé à des eaux de fonte de glaciers qui ont refroidi les fjords. Dans d’autres occurrences locales la direction du vent a changé et des remontées côtières ont amené des eaux plus froides à la surface. Il est très important de distinguer des tendances régionales des développements locaux et leurs origines.

A votre avis, le GIEC et les modèles ont-ils pris la PMR sérieusement en compte ?

Une fois l’acquisition de données et la cartographie complétée, j’examinerai de près le rapport AR5 du GIEC afin de mieux comprendre sa base de données et a prise en compte de celles-ci.

Pour l’instant, votre analyse montre-t-elle que la PMR était globale ?

Oui. En particulier la large répartition de la PMR en Antarctique fut étonnamment évidente. Il devient de plus en plus clair que la PMR ne se limitait pas à l’Hémisphère Nord. En dehors de la courbe de température, la PMR amena également des modifications hydro-climatiques majeures. Jusqu’à maintenant c’est le deuxième résultat clé de la cartographie. Les zones avec des tendances climatiques plus humides ou plus sèches peuvent être cartographiées, alors qu’elles n’étaient pas toujours systématiquement identifiées auparavant.

Pensez-vous que le GIEC doive revoir son appréciation de la PMR?

La PMR est déjà reconnue par le GIEC. En creusant le rapport AR5 on voit que les auteurs admettent que les modèles ne peuvent reproduire la quantité de réchauffement identifiée dans les études de cas. La nouvelle cartographie de la PMR permettra d’interpréter celle-ci de façon beaucoup plus détaillée. Cela permettra de comparer des pommes avec des pommes, et d’éviter de moyenner des régions comportant des tendances opposées, p. ex. en hydro-climat. Il sera plus facile de détecter les anomalies, les erreurs de données et les problèmes d’interprétation et de datation.

Quelles seraient les implications de vos conclusions sur les modèles ?

Il est fondamental que les modèles climatiques reproduisent le climat du passé avant d’être utilisés pour modéliser le climat du futur. Il est à noter que l’activité solaire durant la PMR était aussi élevée que durant la fin du 20ième siècle alors qu’elle a décliné considérablement durant le Petit Âge Glaciaire (PAG). Les résultats de la PMR globale permettront de calibrer les modèles de climat. Il est possible que le forçage radiatif (FR) de l’activité solaire doive être considérablement accru alors que le FR du CO2 doive être réduit concomitamment. Les modélisateurs du climat doivent accepter ce défi et s’ouvrir aux solutions pragmatiques, indépendamment des contraintes et implications politiques.

Il n’est pas étonnant que le forçage climatique du CO2 ait été significativement revu à la baisse durant la dernière décennie.

La science se confronte à la réalité, mais les politiques demanderont plus de temps.  » (NdT Les politiques ont un autre agenda que les scientifiques)

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

14 Comments     Poster votre commentaire »

1.  Nicias | 15/06/2016 @ 14:11 Répondre à ce commentaire

Ce serait bien qu’un climato-sceptique ramasse de « l’argent réchauffiste » (le notre en fait…). On peut peut-être l’aider en votant pour lui !

2.  Astre Noir | 15/06/2016 @ 14:42 Répondre à ce commentaire

je voudrais bien voter pour ce projet, mais je ne le trouve pas au milieu des 529 projets plus ou moins fumeux retenus
J’ai cherché avec le mot clé « carte climatique », mais je ne l’ai pas trouvé.
Avez vous un autre mot clé à suggérer ?

3.  Michel | 15/06/2016 @ 14:59 Répondre à ce commentaire

Uh hu… « page not found » Le projet ne rentrerait-il finalement pas dans les critères de sélection (action à proposer plutôt que documentation documentation scientifique) ? Je n’ose penser à de la censure 🙂

4.  Nicias | 15/06/2016 @ 15:54 Répondre à ce commentaire

J’ai écrit à Die Kalte Sonne pour savoir s’ils savent ce qui s’est passé. On est quelques uns à avoir eut le temps de voter…

5.  Jojobargeot | 15/06/2016 @ 16:26 Répondre à ce commentaire

La page de vote ne s’affiche pas. Hasard????

6.  Tamise | 15/06/2016 @ 16:59 Répondre à ce commentaire

Le lien « voir ici le contexte » renvoie sur cette page. Est ce bien normal ?

7.  Christial | 15/06/2016 @ 17:18 Répondre à ce commentaire

Il faut présenter des projets pour le climat.
La « Carte de la Période Médiévale de Réchauffement » étant un projet contre le climat, je ne serais pas plus étonné que cela qu’elle passe à la trappe.

8.  Nicias | 15/06/2016 @ 18:00 Répondre à ce commentaire

Tamise (#6),

Non, c’est corrigé.

9.  Nicias | 15/06/2016 @ 18:37 Répondre à ce commentaire

Christial (#7),

Il n’y a pas d’étape dans la procédure ou un projet « contre le climat » (si ça veut dire quelque chose…) passe à la trappe après avoir été soumis et a priori accepté par quelqu’un.
On soumet un projet et il est accepté ou non avant le 6 juin. Puis on vote.
http://100projetspourleclimat.gouv.fr/en/about

Est ce que le projet de Luning a été accepté par erreur ?
Aucune idée, on trouve tout et n’importe quoi dans les projets acceptés.

Je cite :

Continuing the momentum of COP 21, “100 projects for climate” aims to speed up the emergence of citizen-led initiatives to combat global warming.

Je vous laisse juge de savoir si une machine pour « réduire le volume de neige » peut être utile pour combattre le réchauffement.
http://100projetspourleclimat......ecodeneige
Il suffit juste de bien présenter le projet… et surtout de ne pas parler de cout d’opportunité.
On peut toujours voter pour cette machine rigolote à défaut d’être peu couteuse.
Ou pour un des nombreux projets des crèves la faim.

10.  CK66 | 16/06/2016 @ 5:06 Répondre à ce commentaire

Rendons a . César …. il est co-auteur de  » the neglected sun  » avec f . Vahrenholt et sont d’ailleurs régulièrement associés dans différents articles ( a retrouver sur leur blog ou sur notrickszone ) .

11.  yvesdemars | 16/06/2016 @ 15:47 Répondre à ce commentaire

P Gosselin a posté sur la censure ??? !!!!! infligée à ceux qui auraient voulu participer à son projet

http://notrickszone.com/2016/0.....oHSxq.dpbs

12.  Christial | 16/06/2016 @ 18:31 Répondre à ce commentaire

C’est que la police du climatiquement correct veille et surveille.

Un bon projet pour le climat est un projet qui ne remet pas en cause les cataclysmes dus au RCA mais qui permet à notre bienaimée représentation politique de sauver la planète ou, du moins, de la laisser habitable pour nos petits enfants.
La carte de la Période Médiévale de Réchauffement du diabolique Docteur Sebastian Lüning n’a donc que ce qu’elle mérite, la poubelle.

13.  Christial | 18/06/2016 @ 11:02 Répondre à ce commentaire

Fil « info des sceptiques »,
Bob (#673),

La proposition Luning (carte MWP) a bien été retirée parce « ne répond pas aux critères » qui sont de « lutter contre le RCA », nous dit la lettre du ministère adressée à Luning.
On s’y attendait. Le problème, ce ne sont pas les faits, Le problème c’est de se battre contre le climat, version canal pas historique.

14.  Parousnik | 27/06/2016 @ 21:33 Répondre à ce commentaire

On nous raconte tellement de sornettes… Ainsi par exemple nous payons très cher le matériel ultra perfectionné que les « scientifiques » ont besoin et résultat nous n’avons droit qu’a des bribes des découvertes quand elles ne sont pas classées secret défense et autres sobriquets… Nous e n sommes toujours au même point qu’a l’époque de la Terre plate…nous ne devons pas en savoir plus…POURQUOI ?