Bulletin des climato-réalistes n° 58

 

– Des nouvelles de Jacques Duran

– La sécheresse en Californie mise à mal par les inondations

UN MESSAGE DE JACQUES DURAN

C’est un réflexe de nombreux climato-réalistes que d’aller régulièrement visiter le site Pensée Unique de Jacques Duran, qui est ce qui se fait de mieux en terme de science climatique réaliste. Or depuis quelques mois, il ne se passe plus rien sur le site, ce qui a inquiété de nombreux fidèles.

Jacques Duran est un homme discret, qui ne souhaite pas raconter sa vie sur internet. Il nous autorise toutefois a dire qu’il est actuellement souffrant, qu’il reprendra ses activités sur PU dès que possible, et enfin qu’il nous souhaite à tous une excellente année 2017.

SUR LA VAGUE DE FROID

La mémoire climatique des hommes est courte

« Vague de froid généralisée : jusqu’à -11 degrés cette semaine en France » titre L’Express du 16 janvier. Selon Météo-France, Paris a connu un hiver rigoureux tous les 2,34 ans en moyenne entre 1873 à 1960, et tous les 2,45 ans entre 1960 à 2012. Qui se souvient des hivers 2005-06 ou 2008-2009 ou encore de la vague de froid meurtrière en Europe lors de l’hiver 2012 ? Selon l’historien du climat Emmanuel Garnier, l’espérance de vie moyenne d’un événement anormal dans la mémoire des gens est de l’ordre de 2 à 5 ans.

Quand il fait froid, il convient de se couvrir

Est-ce parce que nous avons la mémoire climatique courte que Météo France nous abreuve de conseils infantilisants ? « Quand je sors je me couvre suffisamment… Je limite les efforts physiques… Si j’utilise ma voiture, je prends de l’eau, une couverture et un téléphone chargé et je me renseigne sur la météo… »

La faute au réchauffement climatique

On comprend l’embarras des chantres du réchauffement global lors de chaque vague de froid. C’est pourquoi quelques scientifiques dont ceux de l’Université Rutgers cherchent à imposer le paradigme dit « Warm Arctic, cold continent » selon lequel la fonte de la banquise arctique en été serait la cause d’un affaiblissement du vortex polaire qui provoquerait des hivers froids. Une théorie complaisamment relayée par l’Obs. Nul doute bien sûr qu’au prochain hiver chaud on se réjouira sur le thème « c’est donc la banquise qui se reconstitue ». Non ?

Vortex polaire – Oscillation arctique : un lien bien établi

Il est bien établi que le vortex polaire est lié à l’Oscillation arctique (AO) : lorsque l’indice AO est positif le vortex polaire est faible, et inversement. On dispose de longues séries de données (depuis 1950) montrant l’alternance régulière des phases négatives et positives de l’AO (avec une périodicité de quatre années).

L’Oscillation Quasi Bisannuelle : une question brûlante selon le laboratoire de météorologie dynamique

Balwin et al. avaient montré dès 2001 que cette situation en surface est liée à l’Oscillation Quasi Bisannuelle (QBO), un régime des vents dans la stratosphère qui changent de sens tous les 15 à 20 mois avec pour conséquence un renforcement du vortex polaire en phase positive (et inversement). Or l’alternance des phases positives et négatives de la QBO montre tout comme l’AO depuis 1955 une remarquable régularité (voir la courbe). C’est pourquoi des scientifiques du laboratoire de météorologie dynamique ont récemment écrit un papier estimant que la QBO devrait être intégrée dans le modèle climatique CMIP6  : « La QBO est un mode de variabilité dominant et assez prévisible, il serait dommage de s’en passer. Doit-on convaincre nos centres de recherches qu’il faut des modèles avec QBO pour CMIP6 ? »

Ségolène Royal : les EnR permettront d’éviter la pénurie d’électricité en France

France TV Info rapporte qu’à l’issue d’une réunion à l’Élysée, Ségolène Royal a déclaré que « malgré l’indisponibilité de six réacteurs nucléaires, il n’y aura pas de coupures d’électricité grâce à l »éolien et au solaire ». Dans un communiqué du 18 janvier, RTE informe factuellement que la consommation d’électricité du lendemain (19 janvier à 9h) atteindra 95,1 GW, qui seront couverts par 90,150 GW de production disponible, 4 000 MW d’importation et 1 000 MW d’effacement. Dans ces conditions RTE n’envisage pas pour le moment de recourir aux solutions exceptionnelles (interruption de la consommation de certains gros sites industriels). Donc, ça passe, mais c’est juste. Quant aux EnR, leurs contributions (environ 5%, un peu plus en journée grâce au solaire) peuvent être suivie en temps réel sur le site de la RTE.

CALIFORNIE : LA SÉCHERESSE MISE À MAL PAR LES INONDATIONS

Selon BFM TV, les précipitations particulièrement importantes en Californie pourraient marquer la fin d’un épisode de sécheresse longue de six ans. Roy Spencer nous offre sur son site deux éloquentes photos la NASA prise à 3 années d’intervalle (2014 et 2017) montrant le verdissement de la Californie.

De son côté, le site notalotofpeopleknowthat produit une courbe de la NOAA montrant qu’il n’y a pas d’hiver normal en Californie : simplement une alternance d’épisodes secs ou humides.

USA : À LA VEILLE DE L’INVESTITURE DE DONALD TRUMP

Selon le Daily caller, Rex Tillerson ancien patron d’Exxon et nouveau secrétaire d’État, a déclaré lors de son audition de confirmation devant le congrès que les États-Unis devraient garder un siège à la table des négociations sur le réchauffement climatique.

Vous aimez notre bulletin ? Vous souhaitez nous aider à diffuser le climato-réalisme dans la sphère francophone ? Rejoignez l’association et soutenez-nous !

Ce bulletin a été réalisé par les climato-réalistes.

Retrouvez-nous sur Skyfall, ainsi que sur notre page Facebook.

Pour nous contacter, cliquez ici.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

23 Comments     Poster votre commentaire »

1.  Usbek | 20/01/2017 @ 9:17 Répondre à ce commentaire

bulletin 58 en ligne

2.  volauvent | 20/01/2017 @ 9:45 Répondre à ce commentaire

En Allemagne, c’est pire qu’en France: pas de vent du tout. A la pointe du soir, ils ont eu à peine 5GW d’apport des éoliennes et zéro du solaire, pour une puissance installée de près de 90 GW. Le vent est même descendu à 1 GW lors de ces derniers jours. La quasi totalité de la puissance fournie cette semaine provient du nucléaire (ce qu’il en reste), du charbon, du lignite et du gaz.

3.  scaletrans | 20/01/2017 @ 11:20 Répondre à ce commentaire

Merci pour les nouvelles de Jacques Duran. Je lui ai mis un mot.

4.  the fritz le testut | 20/01/2017 @ 12:43 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#3),

’il nous souhaite à tous une excellente année 2017.

Merci à Jacques et on lui souhaite un prompt rétablissement , une meilleure année 2017 et un revoir rapide sur skyfall

5.  Roby W | 20/01/2017 @ 14:50 Répondre à ce commentaire

Emmanuel Garnier (historien).
Le texte que vous citez est intéressant. La citation complète est :

Emmanuel Garnier, « Les sociétés méditerranéennes à l’épreuve du climat 1500-1850 », Sud-Ouest européen [En ligne], 32 | 2011, mis en ligne le 27 avril 2015, consulté le 20 janvier 2017. URL : http://soe.revues.org/651 ; DOI : 10.4000/soe.651

Il a publié un livre ; voir la recension ci-dessous.

Jean-Louis Ballais, « Les dérangements du temps. 500 ans de chaud et de froid en Europe, Emmanuel GARNIER, 2010 », Physio-Géo [En ligne], Volume 5 | 2011, mis en ligne le 05 décembre 2011, consulté le 20 janvier 2017. URL : http://physio-geo.revues.org/2186

6.  AntonioSan | 20/01/2017 @ 17:15 Répondre à ce commentaire

the fritz le testut (#4), +100!

7.  patilleverte | 20/01/2017 @ 17:43 Répondre à ce commentaire

the fritz le testut (#4),
+++ également, mais d’abord un prompt retour… sur PU !

8.  patilleverte | 20/01/2017 @ 17:44 Répondre à ce commentaire

volauvent (#2),
Et pourtant ils n’ont pas « Marie-Ségolienne », eux (veinards !) 🙂

9.  patilleverte | 20/01/2017 @ 17:47 Répondre à ce commentaire

« Je suis tombé par terre
A cause de l’ère glaciaire
Le nez dans le ruisseau
La faute aux étés chauds
Inspiré (très versdemirlitonnement) du grand Victor Hugo

10.  Claude C | 20/01/2017 @ 17:55 Répondre à ce commentaire

Tous mes voeux de bon rétablissement à Jacques Martin et une bonne année 2017 avec son retour sur PU…!

11.  the fritz le testut | 20/01/2017 @ 21:15 Répondre à ce commentaire

Claude C (#10),
c’est Jacques Duran ou Jean Martin; mais on souhaite le meilleur aux deux
Fritz

12.  nivon | 20/01/2017 @ 21:33 Répondre à ce commentaire

J’ai du mal à croire que c’est grâce à l’éolien et au solaire qu’il n’y aura pas de coupures d’électricité pendant la vague de froid. Il y a peu de vent, peu de soleil, juste assez d’énergie pour allumer un briquet !
Si toute l’énergie que notre ministre met à nous sortir ses « ségolèneries » était utilisée à éviter la pénurie, il y aurait surproduction !
C’est une source d’énergie inépuisable, et renouvelable à chacune de ces déclarations !
Je souhaite un prompt rétablissement à Jacques Duran, et j’attends son retour bienvenu sur PU…. que je consulte régulièrement.
Climatiquement vôtre. JEAN

13.  volauvent | 20/01/2017 @ 21:35 Répondre à ce commentaire

patilleverte (#8),

Chez nous, seuls les politiques sont schizophrènes sur le sujet.
En Allemagne, c’est toute la population. (mais ça commence de changer)

14.  Rouffi42 | 21/01/2017 @ 0:01 Répondre à ce commentaire

Je souhaite un bon rétablissement à M Jacques Duran
Par ailleurs j’ai l’impression que cette vague de froid a été surmédiatisée car je n’ai rien trouvé d’exceptionnel dans les températures de ces derniers jours
-10 à saint etienne et 15 cm de neige en janvier c’est pour moi parfaitement banal

15.  AntonioSan | 21/01/2017 @ 0:05 Répondre à ce commentaire

Rouffi42 (#14), C’est peut etre afin de nous jouer la carte « renouvelable nous sauvant des coupures »…?

16.  Murps | 21/01/2017 @ 13:08 Répondre à ce commentaire

USA : À LA VEILLE DE L’INVESTITURE DE DONALD TRUMP

Oui mais ça y est ! on est au lendemain de l’investiture de Donald Trump.
Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il dit ce qu’il fait et qu’il fait ce qu’il dit, du moins à propos du climat.

Premièrement, la partie sur le changitude climatique à disparue d’un coup du site officiel de la maison blanche… Quel dommaaaaaaaaage !!!!

Quand on y réfléchit un peu plus de deux secondes, c’est tout de même ahurissant. Le RCA était un « phénomène majeur » qui occupait les discussions internationales depuis des années, un « danger mortel » pour les « générations futures », « enjeu considérable pour la survie de la planète »… et voila qu’il disparaît des objectifs politiques affichés de la plus grande puissance économique mondiale, comme ça, en l’espace de quelques minutes !!!
Avant, on allait tous mourir par nos fautes, notre consumérisme irresponsable…

A présent, le « problème » n’en est plus un aux yeux de l’administration Trump car

Deuxièmement, la nouvelle politique américaine va mettre en place un nettoyage des lois et des taxes climatiques inutiles :

President Trump is committed to eliminating harmful and unnecessary policies such as the Climate Action Plan and the Waters of the U.S. rule. Lifting these restrictions will greatly help American workers, increasing wages by more than $30 billion over the next 7 years.

et par une recherche pragmatique des ressources énergétiques bon marché dans le but d’améliorer le niveau de vie des plus pauvres.

The Trump Administration will embrace the shale oil and gas revolution to bring jobs and prosperity to millions of Americans. We must take advantage of the estimated $50 trillion in untapped shale, oil, and natural gas reserves, especially those on federal lands that the American people own. We will use the revenues from energy production to rebuild our roads, schools, bridges and public infrastructure. Less expensive energy will be a big boost to American agriculture, as well.

Finalement, l’absence de tact et d’élégance verbale du nouveau locataire de la maison blanche ne pèsent pas lourd à côté de ces décisions simples qui vont rapidement améliorer l’ambiance économique et sociale des classes moyennes américaines..

17.  chercheur | 21/01/2017 @ 14:03 Répondre à ce commentaire

Murps (#16),

Une petite précision factuelle. Comme je l’ai indiqué sur un autre fil, il n’y a pas que le changement climatique qui a été supprimé, c’est tout l’ancien site de la Maison Blanche qui a été effacé. C’est tout à fait normal après l’investiture d’un nouveau président.

Par contre, ce qui a été mis à la place de l’ancien site laisse augurer des changements fondamentaux. Va-t-il tenir sous les énormes pressions qui ne manqueront pas de tenter de le faire revenir dans le « droit chemin » pour éviter l’extinction de l’humanité? Wait and see…

18.  Christial | 21/01/2017 @ 14:04 Répondre à ce commentaire

Murps (#16),
Le climat politique change.
Les modèles n’avaient pas prévu ce changement, d’ailleurs ils ne prévoient pas grand chose qui ce soit effectivement réalisé.

19.  Claude C | 21/01/2017 @ 14:30 Répondre à ce commentaire

the fritz le testut (#11),
Je me suis mélangés les pinceaux…!

20.  Murps | 21/01/2017 @ 16:33 Répondre à ce commentaire

chercheur (#17), que ce soit tout à fait normal de refondre entièrement le site de la maison blanche lors d’une investiture, il n’y a aucun doute.
Ce que je signalais, c’était cet écart énorme entre Obama et Trump sur la perception du danger climatique et la vitesse à laquelle une politique peut changer.

Imaginez un décret qui comme ça, pouf-pouf, supprime l’obligation de rachat de l’électricité « verte » à un prix fixé (même en maintenant les anciens contrats…).
He bien, pouf-pouf, plus de développitude durab’…

21.  testut | 21/01/2017 @ 16:54 Répondre à ce commentaire

Claude C (#19),
C’est pas grave; s’il nous lit, cela lui rappellera des souvenirs

22.  chercheur | 21/01/2017 @ 17:45 Répondre à ce commentaire

Murps (#20),

Nous sommes bien d’accord.

J’ai pensé utile de faire cette précision parce que vous mettiez que « la partie sur la changitude climatique » avait disparu. Cela laissait supposer que le reste n’avait pas été supprimé…Les lecteurs peuvent ainsi penser que seul le changement climatique était visé.

23.  Murps | 21/01/2017 @ 20:08 Répondre à ce commentaire

chercheur (#22), précision utile.
J’y ajoute un petit dessin rigolo…