Produire avec de l’électricité éolienne ?

La fourniture d’électricité en Australie Méridionale est proche de ce que vous attendez dans une auberge de routards dans un pays du tiers monde.

Christopher Pyne, ministre australien de la défense.

Voici une nouvelle que j’attendais depuis des mois. La France (DCNS) a gagné un très gros contrat de vente de sous-marins en Australie. Les Australiens ont curieusement choisit de les construire à Adélaïde, la capitale australienne de l’énergie éolienne. Soit, mais l’industrie moderne, particulièrement de l’armement, a tout de même des exigences…

20 millions de dollars pour garder les lumières allumées

Par Simon Benson, paru dans l’Australien le 9 février 2017.

La crise de la sécurité énergétique de l’Australie-Méridionale (AM) a contraint le ministère de la Défense à commander pour 20 millions de $ un générateur de secours pour protéger la construction de sous-marins et de bateaux du gouvernement fédéral d’une valeur de 90 milliards de dollars.

Le plan a été révélé alors que l’AM était frappée par des délestages par roulement après que le gestionnaire local du réseau électrique a ordonné hier aux distributeurs d’électricité de couper le courant à leurs clients en raison « d’un manque d’approvisionnement disponible » [NdT : pour éviter l’effondrement complet du réseau, 90000 personnes touchées], alors que la température était de plus de 40°C.

Adélaïde, « éclairée » par une nuit sans vent avec trop de vent

Les responsables de la Défense ont commencé à élaborer un plan d’urgence pour construire un générateur de grande capacité en réponse à des préoccupations que le gouvernement de l’Etat d’AM ne pouvait pas garantir un courant fiable en raison de la dépendance de l’AM sur les sources d’énergie renouvelable intermittentes, principalement le vent.

La société danoise Odense Marine Technologies a été mandatée pour concevoir un groupe électrogène – très probablement alimenté au diesel – pour assurer la puissance au chantier naval Osborne Sud, qui emploiera 5000 personnes.

Il sera conçu pour fonctionner jusqu’à cinq jours par semaine comme une alimentation hors réseau pour atténuer les échecs à l’échelle de l’État, comme ceux de septembre et de décembre dernier [NdT : des black-out totaux, voir ici]. Une source de la Défense a indiqué que le ministère travaillait sur une estimation de coût de jusqu’à 20 millions de dollars, avant que les frais courants de stockage de combustible et de carburant soient pris en compte.

Le ministre fédéral de l’Industrie et de la Défense, Christopher Pyne, a déclaré hier que la crise électrique de l’AM était une menace pour l’industrie de la construction navale et que le gouvernement fédéral devrait payer pour l’approvisionnement de sa propre source d’énergie de secours.

« Donc, l’obsession massive que le Parti travailliste a avec l’énergie renouvelable … signifie qu’en AM, les contribuables australiens vont devoir payer des millions de dollars de plus », at-il dit. «La fourniture d’électricité en AM est proche de ce que vous attendez dans une auberge de routards dans un pays du tiers monde. »

Il semble que le ministère de la défense a été effrayé quand le gouvernement d’AM a dit à BHP Billiton d’acheter son propre générateur après que la panne de décembre ait forcé l’arrêt de son site industriel d’Olympic Dam.

La sécurité de l’approvisionnement n’était pas la seule préoccupation du ministère, la flambée des prix de l’électricité de l’État menaçant de hausser les coûts de construction à Osborne Sud. En juillet dernier, le prix du marché national de l’électricité pour l’AM est passé de moyennes d’environ 100$ le mégawatt.h à plus de 14 000 $/MWh pendant plusieurs heures, ce qui a mené à un prix moyen 60% plus élevée que le reste du pays.

« C’est un problème pressant », a déclaré M. Pyne à l’Australien. La construction devrait débuter pour neuf frégates l’année prochaine, suivie par les navires de patrouille offshore et le contrat de livraison de 12 sous-marins qui devrait débuter au début des années 2020.

«J’ai appelé le département et leur ai demandé si nous avions un plan d’urgence pour cela … que se passe-t-il avec les sous-marins et les frégates si nous ne pouvons pas fournir de l’électricité ? Et ce n’est pas seulement le coût du générateur, mais le coût du carburant et le coût du stockage du carburant sur le site ».

M. Pyne a indiqué que le département l’a informé qu’il avait commencé à travailler sur la commande de son propre générateur à la compagnie chargée de concevoir le nouveau chantier naval.

Le premier ministre d’AM Jay Weatherill a toujours nié que les pannes d’électricité avaient quelque chose à voir avec ses cibles d’énergie renouvelable et une dépendance importante à l’égard des sources d’électricité intermittentes.

Via STT.

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

283 Comments     Poster votre commentaire »

251.  tsih | 1/03/2017 @ 9:39 Répondre à ce commentaire

Cdt Michel e.r. (#249),

Oui, les prédécesseurs à l’UCL du Professeur Crucifix, à savoir Loutre et Berger racontaient déjà la même chose.

De toute façon, ils peuvent raconter tout ce qu’ils veulent, personne ne pourra vérifier, éventuellement les contredire et leur demander des comptes.

252.  Christial | 1/03/2017 @ 11:20 Répondre à ce commentaire

Cdt Michel e.r. (#249),

Un scientifique belge l’affirme: vu tout le CO2 qu’on rejette, la Terre va « sauter » la prochaine ère glaciaire

Merci qui ? Merci le CO2.

253.  papijo | 1/03/2017 @ 11:34 Répondre à ce commentaire

M_a_n_u (#238),

Le passage au bio n’est pas synonyme de famine.
Par contre, il est synonyme de changement de paradigme.

Manu, vous pouvez nous expliquer pourquoi alors les produits bio sont plus chers que leurs concurrents ? Si la production est la même, s’il y a moins de labours, moins d’engrais, moins de pesticides, moins d’herbicides, moins d’arrosages, qui se met les bénéfices dans la poche ?

Et au fait, je vois que vous avez oublié de répondre à ma question. On se chauffe comment en 2050 ?

254.  Hug | 1/03/2017 @ 11:58 Répondre à ce commentaire

Cdt Michel e.r. (#249),
Crucifix, c’est vraiment son nom ? 8)
L’UCL c’est là où Van Yperseele a répandu sa propagande réchauffiste.

Christial (#252),

Merci le CO2.

Oui, quand on sait qu’en période glaciaire, l’europe du nord et la canada sont sous la glace et qu’en France, il n’y a guère que sur la cote méditerranéenne que le climat est à peu près agréable…

255.  Cdt Michel e.r. | 1/03/2017 @ 12:55 Répondre à ce commentaire

Crucifix, c’est vraiment son nom

Quoi de plus normal pour être prof dans une université catho depuis des siècles !
Crucifix est un nom courant en Belgique francophone.

256.  tsih | 1/03/2017 @ 13:16 Répondre à ce commentaire

L’article (intéressant) du professeur Crucifix.

Et voilà le professeur Crucifix qui explique comment l’homme a tout perturbé, une fois.

257.  jG2433 | 1/03/2017 @ 13:57 Répondre à ce commentaire

Cdt Michel e.r. (#255),
À propos du Pr Crucifix…

Quoi de plus normal pour être prof dans une université catho depuis des siècles !

Un nom « prédestiné » ?…
Encore que la « prédestination » soit un concept théologique plutôt porté, pour ce que j’en sais, par les protestants.

258.  Hug | 1/03/2017 @ 14:03 Répondre à ce commentaire

Cdt Michel e.r. (#255),
C’est sûr mais en France où il y aussi aussi des écoles catholiques, je ne pense pas que ce mot soit aussi un nom.

Ce scientifique dit donc qu’on aurait déjà du commencer à entrer dans la prochaine glaciation. Mais qui sait si ça ne va pas commencer dans les années qui viennent ou dans mille ans (ce qui, à l’échelle géologique, est imminent).
Par ailleurs, ce professeur avait un collègue (André Berger aujourd’hui décédé si je ne me trompe) dans cette même université qui avait prédit en 2002 que la prochaine glaciation ne commencerait que dans 40.000 ans pour des raisons astronomiques. Extrait de la liste de ses principaux papiers ci-dessous :

7.BERGER A. And M.F. LOUTRE, 2002. An Exceptionally long Interglacial Ahead ? Science, 297, pp. 1287-1288. (303)

259.  M_a_n_u | 1/03/2017 @ 15:05 Répondre à ce commentaire

papijo (#253),
Pour le bio éthique, simplement parce que ça demande plus de travail manuel, et que l’on paye décemment les producteurs.

Pour le bio de supermarché, ça va effectivement plus dans la poche de la grande distribution.

C’est d’ailleurs un sujet d’étonnement réccurent :
– J’ai acheté un fruit bio c’est cher !
– Ha bon ? C’est la bonne saison pourtant ! Tu l’a acheté où ?
– Ben chez celui qui se dit le moins cher à la radio !
– Va voir dans une enseigne spécialisée bio.
– T’es fou j’ai pas les moyens

Alors que très souvent, en saison, les produits bio sont moins chers qu’en conventionnel…

260.  douar | 1/03/2017 @ 15:30 Répondre à ce commentaire

M_a_n_u (#259),

Affirmation gratuite.
Si c’était vrai, comment expliquer que les produits bio en saison seraient moins chers?
Le bio a des rendements moins élevés, et est gourmand en main d’oeuvre. Je ne vois pas par quel miracle il arriverait à des prix plus compétitifs que le conventionnel. Si c’était le cas, c’est à désespérer pour le producteur bio.

261.  Claude C | 1/03/2017 @ 16:03 Répondre à ce commentaire

M_a_n_u (#259),

Pour le bio éthique, simplement parce que ça demande plus de travail manuel, et que l’on paye décemment les producteurs.

Il ne faut pas se la jouer « bisounours » ça fait 50 ans que le bio est à la mode…je fais toujours mon potager ̶b̶a̶b̶a̶ bio depuis des dizaines d’années avec des résultats très aléatoires liés à la météo et aux attaques de divers prédateurs, mais ça m’amuse et je me contente des résultats…! je vais au marché du coin si j’ai raté une plantation !
le hic c’est que le bio intensif « ou industriel » aujourd’hui ça existe..! avec tous les labels AB et Cie qui certifient l’origine…!
Exemple pris au hasard sur le net, il y a des articles à la pelle et de sources différentes sur le même sujet:
http://tempsreel.nouvelobs.com.....ueuse.html

262.  Claude C | 1/03/2017 @ 16:14 Répondre à ce commentaire

tsih (#256),

L’article (intéressant) du professeur Crucifix.
Et voilà le professeur Crucifix qui explique comment l’homme a tout perturbé, une fois.

Il faut le crucifier…! bon je sors !!!

263.  andqui | 1/03/2017 @ 16:48 Répondre à ce commentaire

jG2433 (#257), J’ai vu la vidéo de Crucifix: ça vaut pas un clou!

264.  M_a_n_u | 1/03/2017 @ 19:05 Répondre à ce commentaire

douar (#260),

Faites l’expérience !

C’est aussi valable pour le lait, les produits vrac (riz, légumes secs, etc.).

Et faites attention : pour comparer, il voir le prix au kilo (ou au litre), pas au détail.

C’est comme ça que j’ai basculé dans le bio spécialisé. J’ai commencé par du discount bio, parce que c’était pratique pour moi.
Puis un magasin spécialisé bio a ouvert juste à côté. Je venais d’acheté du lait au discount J’ai comparé, et ma grande surprise, c’était moins cher dans le spécialisé. Là je pense que c’est l’arnaque les-gens-sont-près-à-mettre-plus-cher-dans-le-bio qui est à l’œuvre.

Je pense que la suppression des intermédaires y est pour beaucoup.

Dernièrement, je l’ai même vérifié pour les pastilles lave-vaisselle (mais ça n’est pas tout à fait le même sujet).

265.  Nicias | 1/03/2017 @ 19:42 Répondre à ce commentaire

On a un bistrot chez Skyfall qui sert du hors sujet, bio ou pas bio.
http://www.skyfall.fr/2016/03/.....oin-20161/

266.  Gilles des Landes | 1/03/2017 @ 22:09 Répondre à ce commentaire

Heureusement, des citoyens s’investissent … Dommage que je ne puisse pas les soutenir ! Si près de chez moi… Vivement la retraite !

267.  papijo | 1/03/2017 @ 22:20 Répondre à ce commentaire

M_a_n_u (#259),
Ce n’est pas ce que j’observe chez moi. Le producteur bio (spécial touristes !) vend ses légumes beaucoup plus cher que les autres producteurs !

Et au fait, en 2050, je me chauffe comment ?

268.  lemiere jacques | 2/03/2017 @ 8:03 Répondre à ce commentaire

M_a_n_u (#250), là encore vous ne comprenez pas le sens de la critique, je dis » le principe d’autoconsommation est antagoniste avec la construction d’un réseau ». de façon générale les intermittentes avec les conditions particulières qui leur sont données: achats obligatoire, tarif fixe etC, sont une force qui tendent à détruire le système tel qu’il est , pour le moment elle le parasitent et alourdissent les coûts; alors soit admettons que l’introduction des enr soit pour une raison « la chose à faire », pour aller vers un réseau qui n’emttrait pas de CO2 par exemple , vous devez néanmoins admettre qu ‘en l’état , ça fout le bordel et ça risque de provoquer ce que vulgairement on pourrait appeler un plantage..
LES ENR sont actuellement une plaie…et j’ajoute que le principe d’autoprodcution electrique n’est pas sans danger voire en contraction m^me avec les but qui pourraient justifier leur introduction, par exemple rendre les maisons autosuffisante en électricité peut d’abord conduire à un basculement vers d’autres formes d’énergies , vous remarquez que la nouvelle unité d’énergie que l’on nous présente pour voir les performances stupéfiantes des nouvelles installations de pv ou éolien est la consommation d’un foyer « hors chauffage »,j ‘avais l’habitude idiote de parler en joule ou kwatth, le message implicite ne serait il pas alors: plus question de se chauffer à l’électricité et donc, isolez si vous le pouvez ou chauffez vous au thermique…

l’éolien et les pv sont intermittents c’est un GROS problème et un système reposant sur eux conduit d’une façon ou d’une autre que ce soit les temps de production qui imposent les temps de consommation ce qui me semble t il ne peut conduire qu’à des bouleversements majeurs des habitudes de consommation..!!!
rappler les évidences mille fois…
Nous sommes dans la situation où un type vient vous expliquer pourquoi vous devez changer de voiture , vous lui demandez est ce plus cher ? il élude? est ce que ça marche aussi bien? il élude…l’argument massue semble être « c’est possible d’en changer » et « c’est bon pour le climat »… vous lui dites alors mais je roule comment en pratique…? eh bien e as tu vraiment besoin de rouler? est cela la richesse? tu risques de finir par avoir une voiture écomachin éthico-citoyenno-eco-responsable plus une voiture honteus ou tu prends un vélo et laisse ta voiture au garage… alors SI tu donne de la valeur à l’idée d’avoir une voiture écomachin éthico-citoyenno-eco-responsable tu te sens plus » riche » si tu peux le montrer ( si tout le monde a une rollex, aucun interet d’avoir une rollex), sinon tu es plus pauvre.

269.  lemiere jacques | 2/03/2017 @ 8:12 Répondre à ce commentaire

M_a_n_u (#259), très souvent…
une remarque pas de sa

270.  lemiere jacques | 2/03/2017 @ 8:12 Répondre à ce commentaire

M_a_n_u (#259), très souvent…
une remarque pas de salaire est ce un salaire décent?

271.  amike | 2/03/2017 @ 8:50 Répondre à ce commentaire

lemiere jacques (#268),

rappeler les évidences mille fois…

+1

272.  Hug | 2/03/2017 @ 11:57 Répondre à ce commentaire

lemiere jacques (#268),
Un seul L à Rolex.

273.  Cdt Michel e.r. | 2/03/2017 @ 12:51 Répondre à ce commentaire

Hug (#272),

Bravo, vous avez trouvé une faute dans le message de Jacques.
Rolex s’écrit effectivement avec un seul L quand il s’agit des montres pour bobo-m’as-tu-vu. Mais rollex existe aussi. Vérifiez avec une recherche Google…

Mon brave LibO, avec ses extensions Grammalecte et Linguiste, trouve quatorze fautes d’orthographe, dont certaines répétées. Et encore il ne les a pas trouvées toutes.

Je vous soumets une curiosité, bien connue des linguistes :

Sleon une édtue de l’Uvinertisé de Cmabrigde, l’odrre des ltteers dnas les mtos n’a pas d’ipmrotncae, la suele coshe ipmrotnate est que la pmeirère et la drenèire soit à la bnnoe pclae. Le rsete peut êrte dnas un dsérorde ttoal et vuos puoevz tujoruos lrie snas porlblème. C’est prace que le creaveu hmauin ne lit pas chuaqe ltetre elle-mmêe, mias le mot cmome un tuot.

Assez curieusement, vous arrivez à lire sans trop de peine ce texte complètement pourri.
Il explique pourquoi même quand on se relit, la tête dans le guidon, on ne voit pas toutes ses fautes.

274.  the fritz le testut | 2/03/2017 @ 13:11 Répondre à ce commentaire

Cdt Michel e.r. (#273),

C’est prace que le creaveu hmauin ne lit pas chuaqe ltetre elle-mmêe, mias le mot cmome un tuot

Et quand est-il pour uen prashe? ou un txete? ou un dsicorut ?

275.  Bernnard | 2/03/2017 @ 13:21 Répondre à ce commentaire

the fritz le testut (#274),
Même, Google sait reconnaître une recherche quand on modifie un peu l’ordre des lettres.

276.  Cdt Michel e.r. | 2/03/2017 @ 13:44 Répondre à ce commentaire

the fritz le testut (#274),
Pour les deux premiers, c’est facile: une phrase, un texte. Pour le dernier, je dirais un discourt (mais ce mot est fautif, en tant que substantif).
Dans le texte pourri, le contexte aide quand même à trouver le mot juste, celui qui fait sens.

Si vous voulez vous amusez à pourrir des textes, je vous donne l’adresse.
http://www.digipills.com/lettreinverse/
Conserver le sens du texte en mélangeant les lettres de chaque mot ->
Cesronver le sens du ttexe en mlnéaneagt les lreetts de cuaqhe mot
qui se lit sans gros problème, prouvant que notre cerveau a des possibilités qu’on ignore. Il n’analyse pas les mots lettre par lettre mais comme un tout. L’important est que la première et la dernière lettre restent en place.
Étonnant, n’est-il pas ?

277.  amike | 2/03/2017 @ 13:58 Répondre à ce commentaire

Cdt Michel e.r. (#276),

qui se lit sans gros problème, prouvant que notre cerveau a des possibilités qu’on ignore

Quelle est la différence avec l’écoute d’une personne dans un milieu bruyant ou qui mange ses mots ?
Notre cerveau « peut » parce qu’il le fait déjà…

278.  lemiere jacques | 2/03/2017 @ 21:23 Répondre à ce commentaire

Cdt Michel e.r. (#273), moi aussi je trouve beaucoup de fautes d’orthographe quand je me relis… je fais parfois une relecture façon survol si le texte est long ,pas pour corriger les fautes, ce dont je me fous, mais pour repérer des anomalies qui rendent la lecture impossible..mais je pars au boulot à 8 heures et quart en gros..
les fautes d’orthographe je m’en fous , je regrette de ne pas pouvoir exprimer ma pensée par paresse à écrire….
Par exemple je comprends que les réponses de manu toujours fuyantes sont un peu agaçantes, pour autant je suis choqué qu’on veuille l’exclure, qui voulez vous convaincre? vous même? manu est un excellent « client » pour montrer combien certaines idées absurdes ont fini par s’imposer dans l’esprit des gens à force de répétition sans doute.
On pourrait discuter de la l’idée fort innocente en apparence de manger des fruits et légumes de saison qui a énormément d’implications..
Le temps n’est est plus aux correcteurs d’orthographe .la transition énergétique c’est le passage aux énergies décarbonées…et pourquoi faut il des éoliennes car c’est la transition énergétique nous en sommes rendus là…. un discours orwellien peut être sans faute.

Au passage, ne pas relire n’est absolument pas un manque de respect du lecteur…juste un manque de respect pour l’orthographe. Pas important dans le contexte pour moi.

amike (#277), oui , la simple lecture n’est presque jamais une. tel mot est identifié avant d’être lu , certains mots sont anticipés et quasiment ignorés..

279.  Cdt Michel e.r. | 3/03/2017 @ 12:58 Répondre à ce commentaire

lemiere jacques (#278),

Je ne vous visais pas personnellement.

La faute signalée dans le nom de la Rolex n’empêchait pas du tout de comprendre votre texte. Je me fous des Rolex et je trouve parfaitement ridicule de porter une montre de plus de mille € à son poignet.

J’ai une Rodania qui m’a coûté 2500 BEF en 2000, environ 65 €. La précédente a duré plus de vingt ans, et je l’ai liquidée parce que le verre ne tenait plus.

Moi aussi, je n’attache pas d’importance aux fautes dans les commentaires parce qu’ils disparaissent vite dans les profondeurs des fils de discussion.
Ce n’est pas le cas des articles qui eux restent visibles longtemps et doivent aussi soignés que possible.

280.  Hug | 3/03/2017 @ 19:42 Répondre à ce commentaire

Cdt Michel e.r. (#279),
J’avais signalé la faute d’orthographe sur la prestigieuse marque suisse de façon pince sans rire 😉 .
Je n’ai pas de montre suisse et me suis longtemps contenté d’une casio à 25€…
J’en profite pour signaler une faute du Cdt Michel e.r. , lui non plus n’est pas infaillible 🙂

Ce n’est pas le cas des articles qui eux restent visibles longtemps et doivent être aussi soignés que possible

281.  papijo | 3/03/2017 @ 21:25 Répondre à ce commentaire

Le 100% ENR en Australie Méridionale, il y en a qui n’ont pas abandonné. La solution: « YAKAFOCON » sur Phys.org.

Il est là aussi rassurant de lire les commentaires. Là comme ailleurs, les rares écolos qui viennent apporter la bonne parole ont de grosses difficultés avec le consensus !

Question: les journalistes ne lisent jamais les commentaires pour s’informer ? ou sont-ils persuadés que seuls des imbéciles incultes peuvent ne pas admirer l’oeuvre d’un journaliste !

282.  lemiere jacques | 4/03/2017 @ 9:03 Répondre à ce commentaire

Cdt Michel e.r. (#279), non pas de problème, je suis effectivement coupable de négligence, sauf que je m’en fiche 🙂 ; la question de la forme n’est pas sans rejoindre celle du fond, à qui je m’adresse ( mal en ce qui me concerne) en commentant? à manu pas à vous .)Je le dis avec tristesse, mais je crois que le mal est fait, on a mis un système d’ idées absurde dans l’esprit des gens reposant sur des grands principes absolument vides de tout sens précis. Je suis désolé si je manque de respect à la personne Manu en le citant comme exemple de cette façon, mais il , plus exactement a façon d’argumenter sans jamais répondre que par une diversion, me semble exemplaire de ce qu’il y a à déconstruire chez les gens pour arriver à simplement leur faire voir que leurs certitudes sont erronées, non pas donc qu’ils ont tort , bien souvent je n’en sais rien, mais ils ne sont pas en situation d’avoir des certitudes.Il n’y a rien de plus dangereux que de penser que l’on croit est la vérité? je suis , question d’éducation, aussi choqué » que lui de voir des poubelles pleines de denrées consommables à côté de gens pauvres, mais la première conclusion que j’en tire c’est que nous produisons ses denrées!!! le problème est social pas « gaspillatatoire ».

283.  lemiere jacques | 4/03/2017 @ 9:05 Répondre à ce commentaire

lemiere jacques (#282), non seulement il y a des fautes mais il y a même des signes typographiques incongrus, savez vous que le rca en provoquant la dilatation des doigts est la cause de la majeure partie des coquilles que l’on voit dans les journaux?