Bulletin des climato-réalistes n° 63

– Judith Curry : il est de plus en plus clair que les modèles surestiment le réchauffement

– Le sénat américain réduit les financements de la NASA consacrés au climat 

CLIMAT ET TEMPÉRATURES

Il est de plus en plus manifeste que les modèles surestiment le réchauffement

Dans un rapport intitulé « Les modèles climatiques pour le profane » publié par la Global Warming Policy Foundation (GWPF), Judith Curry déclare :

Il se peut fort bien qu’il soit impossible de faire des prévisions à long terme sur le climat – qui, après tout, est un système chaotique. Si tel est le cas, alors nous essayons sans doute de redessiner l’économie mondiale pour rien.

Un « graphique politique »

Sylvestre Huet ne s’en cache pas : la courbe des températures qu’il nous propose dans son article du 17 février est « politique » : s’appuyant sur les données GISS (Goddard Institute for Space Studies) de la NASA, il choisit comme période de référence les années 1880-1920, qui ont été marquées par un net refroidissement, faisant ainsi apparaître les années postérieures plus chaudes. Conclusion non moins politique du journaliste : le respect des objectifs de contenir le réchauffement à +2°C exigent des décisions beaucoup plus vigoureuses que celles prises lors de la COP21…

Les températures de la période 1980-2017 dopées par le refroidissement de la période 1945-1980

Le site climate4you fait de son côté observer que la période de référence du GISS (1951 à 1980) est affectée par la période froide de 1945-1980, provoquant mécaniquement un  grossissement des « anomalies » des années qui suivent, de sorte qu’il est difficile de décider si les températures de l’air de surface modernes augmentent ou diminuent.

Janvier 2017 : +0,30°C par rapport à 1979

En revanche les relevés satellitaires ont choisi comme origine des températures 1979 (année où les mesures satellitaires ont commencé) ce qui conduit à des anomalies de températures plus faibles que celles du GISS (et celles dites Hadcrut4 du UKMO) : +0,30°C en janvier 2017 comme indiqué sur le site de Roy Spencer.

Question subsidiaire : pourquoi donc les relevés satellitaires ont-ils si mauvaise presse chez les carbocentristes ?

QUI PEUT HONNÊTEMENT DIRE « THE SCIENCE IS SETTLED » ?

Telle est la question que pose François Gauchenot dans Contrepoints. Il remarque que s’il est un domaine où la recherche du scoop conduit à l’étouffement de l’esprit critique de la presse, c’est bien celui du climat. Comme l’aurait dit Pierre Dac, «il est encore trop tôt pour savoir s’il est trop tard» : les journalistes peuvent-ils encore choisir de faire passer la recherche de la vérité avant celle de l’audience ?

LE SENAT AMERICAIN RECENTRE LA NASA SUR SES MISSIONS ORIGINELLES

Selon les Inuits, excellent connaisseurs du climat, le changement climatique n’est pas dû aux activités humaines mais à un léger décalage de l’axe de rotation de la terre ; dans une vidéo publiée par le site nativepress.com ils lancent un « avertissement » à la NASA, que selon le site Sciencetimes l’agence spatiale américaine aurait pris très au sérieux.

ET c’est la même NASA dont le Sénat des États-Unis vient de réduire le financement consacré à la recherche sur le réchauffement climatique comme nous l’apprend le site spacepolicyonline. L’agence va donc se recentrer sur son métier de base : l’exploration spatiale. Qui s’en plaindra ?

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

La France se dote d’un cadre légal pour l’autoconsommation d’électricité

Environnement-magazine nous apprend que le Parlement a définitivement adopté le projet de loi sur l’autoconsommation d’électricité et la production d’électricité d’origine renouvelable, obligeant les gestionnaires de réseau à faciliter les opérations d’autoconsommation d’électricité.

Dans les Échos, Marc Boillot, Directeur de l’action régionale d’EDF, avertit de son côté que le réseau électrique qui joue un rôle d’assurance collectif est menacé par l’autoconsommation qui le prive de ses revenus.

Indice de performance climatique

Le site germanwatch.org fournit les résultats 2017 de l’indice de performance climatique par pays. La France y est classée comme bonne élève . En revanche, l’État dépenserait chaque année 13 milliards d’Euros en subventions allouées aux combustibles fossiles ! L’automobiliste dont environ les deux tiers de la facture de carburant correspondent à des taxes n’était pas au courant de l’existence de ces mystérieuses subventions. Rémy Prudhomme a déjà fait le point sur cette manne prétendue allouée aux fossiles.

NOS AMIS LES BÊTES

Les animaux accablés par le réchauffement climatique

Le site Lalibre.be fait état d’une nouvelle étude publiée dans Nature qui montrerait les effets alarmants du climat sur la faune mondiale. Les primates et les éléphants sont les plus susceptibles d’être touchés par le braconnage réchauffement climatique.

En Mongolie, les animaux meurent du froid

Selon Sciences et Avenir, la Mongolie est touchée par le « dzud », une vague de froid extrême qui entraîne la mort de milliers d’animaux : on a dénombré la mort de plus de 40 000 bêtes. la Croix-Rouge a lancé un appel à l’aide international.

BÊTISIER

Skier dans les Alpes : impossible en 2100 ?

Les Échos signalent une étude suisse avertissant que si les gaz à effet de serre émis dans le monde ne diminuent pas, le manteau neigeux des Alpes pourrait se réduire jusqu’à 70%. Sauf que dans une publication de Météo France figurent (page 13) les courbes de l’évolution de l’enneigement dans les Alpes Françaises entre 1958 et 2003, et que celles-ci ne montrent pas la moindre tendance baissière.

500 milliards de dollars pour sauver l’Arctique

Selon Wattsupwiththat, une équipe de l’Arizona State University a proposé de construire dix millions de pompes éoliennes pour extraire l’eau et la verser sur la surface de la glace, où elle gèlera plus rapidement. Coût du projet : 500 tout petits milliards de dollars.

 

Vous aimez notre bulletin ? Vous souhaitez nous aider à diffuser le climato-réalisme dans la sphère francophone ? Rejoignez l’association et soutenez-nous !

Ce bulletin a été réalisé par les climato-réalistes.

Retrouvez-nous sur Skyfall, ainsi que sur notre page Facebook.

Pour nous contacter, cliquez ici.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

24 Comments     Poster votre commentaire »

1.  rpf | 25/02/2017 @ 12:56 Répondre à ce commentaire

En revanche, l’État dépenserait chaque année 13 000 milliards d’Euros en subventions allouées aux combustibles fossiles !

Voila un ordre de grandeur … , qui me semble trés étonnant pour un état dont le budget est de l’ordre de 500 milliards d’euros.
Peut etre un excés de zéros ? (millions et non milliards)
Peut etre pour l’ensemble de tous les etats de l’ONU?

2.  Claude C | 25/02/2017 @ 13:36 Répondre à ce commentaire

Peut être un excès de zéros ? (millions et non milliards)

J’ai pensé la même chose…!

3.  oliv | 25/02/2017 @ 14:23 Répondre à ce commentaire

Concernant le rapport météofrance sur le climat alpin:
« Sauf que dans une publication de Météo France figurent (page 13) les courbes de l’évolution de l’enneigement dans les Alpes Françaises entre 1958 et 2003, et que celles-ci ne montrent pas la moindre tendance baissière. »

Problème de vue ou de mauvaise fois? Il y a une nette tendance baissière pour les différents massifs considérés à 1800 m et surtout 900m d’altitude. Aucune baisse à 2700m en effet. C’est cohérent avec l’augmentation des températures observée brutalement à la fin des années 1980 et tout début 1990, en plateau ensuite (peu de données exposées après 2006), sans tendance pour les précipitations.

4.  acpp | 25/02/2017 @ 14:30 Répondre à ce commentaire

rpf (#1),

Le texte anglais dit : 13 billion €.
C’est la traduction qui est mal faite, 13.000 au lieu de 13.

5.  AntonioSan | 25/02/2017 @ 16:42 Répondre à ce commentaire

Si habituellement un dzud survient une fois tous les 12 ans environ, le phénomène semble désormais se reproduire bien plus fréquemment, revenant tous les quatre ans. Parfois même, il se répète d’une année sur l’autre avec une intensité variable : une évolution que certains chercheurs imputent volontiers au changement climatique en cours.

CQFD, bien sur qu’il s’agit du changement climatique en cours… sauf qu’il s’agit, comme l’evolution des pressions le demontre, d’un refroidissement. C’est donc un Dzut alors! Merci Science & Avenir…

6.  AntonioSan | 25/02/2017 @ 16:45 Répondre à ce commentaire

Etonnant que Huet n’ait pas choisi les temperatures de 18 000BP comme reference… Allons encore un petit effort proselyte ou alors c’est Foucard qui apparaitra comme un vrai de vrai servant de la Cause…

7.  Cdt Michel e.r. | 25/02/2017 @ 17:11 Répondre à ce commentaire

acpp (#4),
Et le texte en allemand est :
 » Die Subventionen für fossile Energieträger belaufen sich jährlich
auf 13 Milliarden Euro …. »

Il y a la même erreur de traduction dans le chapitre Pays exemple : le Maroc.
« …, qui vise 32% moins d’émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030 à condition que le Maroc reçoive 35.000 milliards de dollars de soutien financier et technique,…

Quand on aime, on ne compte. C’est bien connu …

8.  Glacio | 26/02/2017 @ 10:58 Répondre à ce commentaire

Selon les Inuits, excellent connaisseurs du climat, le changement climatique n’est pas dû aux activités humaines mais à un léger décalage de l’axe de rotation de la terre ; dans une vidéo publiée par le site nativepress.com ils lancent un « avertissement » à la NASA, que selon le site Sciencetimes l’agence spatiale américaine aurait pris très au sérieux.

On comprend bien que la NASA et tous les astronomes du monde soient inquiets de l’immense découverte scientifique de quelques retraités Inuits : il faut d’urgence recalculer tous les paramètres des satellites pour coordonner les GPS et surtout faire atterrir Thomas Pesquet au bon endroit. On comprend aussi pourquoi plus aucun télescope ne fonctionne depuis quelques temps : ils ne savent plus comment pointer le nord céleste !

Non mais, les amis, comment arrivez-vous à publier une telle information sans tomber raide morts de ridicule ?

9.  jdrien | 26/02/2017 @ 11:56 Répondre à ce commentaire

Glacio (#8), c’est vous qui êtes ridicule de ne pas en voir l’humour

10.  Bernnard | 26/02/2017 @ 12:40 Répondre à ce commentaire

jdrien (#9),
Oui c’est à considérer sous l’angle humoristique (sans chercher une quelconque exactitude scientifique) d’autant plus que l’article parlant des Inuits et de leur « découverte » (Natives press) est récent et celui impliquant la NASA (The Science Time) date de 2 ans.
C’est donc juste une « information humoristique » qui date, qui disparait et resurgit par moment comme le monstre du Loch Ness.

11.  Murps | 26/02/2017 @ 16:17 Répondre à ce commentaire

Pourtant, les inuits, si proches de la nature, la connaissant et la pratiquant régulièrement. Ce peuple plein de sagesse écoloconsciente qui doit supporter les excès de notre société de consommation prédatrice.
Comment pourraient-ils se tromper ????
lol

12.  Claude C | 26/02/2017 @ 21:27 Répondre à ce commentaire

Murps (#11),
Il y a aussi le copain amazonien de Nhulot: https://fr.wikipedia.org/wiki/Raoni_Metuktire

13.  Gilles des Landes | 26/02/2017 @ 22:46 Répondre à ce commentaire

Claude C (#12), une grande gueule…

14.  Roby W | 27/02/2017 @ 16:18 Répondre à ce commentaire

Une pétition a été lancée aux USA, sur le RCA, par 300 scientifiques. Le Guardian fait du « fact checking » :

https://www.theguardian.com/environment/climate-consensus-97-per-cent/2017/feb/27/just-who-are-these-300-scientists-telling-trump-to-burn-the-climate

J’ai donc fact checké le fact checking. Et dès le premier exemple, je trouve des publications de ce géologue et ce que ne précise pas le journaliste, paléopalinologue. J’arrête là le fact checking au carré du Guardian qui fait du « Fake Fact Checking ».

Grandeur et misère du journalisme scientifique et/ou politique.

PS : et cela m’a pris un quart d’heure dans le train avec un téléphone à moins de cent euros.

15.  Roby W | 27/02/2017 @ 16:37 Répondre à ce commentaire

Roby W (#14), oups, le journaliste est de la bande 97% (Nucitelli, et al.)

Tout s’explique !

16.  Claude C | 27/02/2017 @ 16:39 Répondre à ce commentaire

Roby W (#14),
L’argumentaire de cette publication est déplorable….!

17.  scaletrans | 27/02/2017 @ 16:56 Répondre à ce commentaire

Roby W (#14),

Mais il y a des commentaires rassurants. J’avais juste envie de lui demander à quel âge il avait été opéré de la honte…

18.  Cdt Michel e.r. | 27/02/2017 @ 18:54 Répondre à ce commentaire

Le Grauniad se garde bien de dire qui a lancé cette pétition :
Richard Lindzen Petition to President Trump: Withdraw from the UN Convention on Climate Change

19.  Roby W | 27/02/2017 @ 19:31 Répondre à ce commentaire

Cdt Michel e.r. (#18), c’est dit par le Grauniad :

Finally, how about the person who appeared to orchestrate this letter, Richard Lindzen? Well, he may be best known for taking contrarian views on climate change that are not substantiated by the research, and being wrong on all of them. In fact, he has put forward multiple studies that were shown to be incorrect or questionable by his colleagues in the field.

20.  Cdt Michel e.r. | 27/02/2017 @ 20:44 Répondre à ce commentaire

Roby W (#19),

Anèfè, mais bien loin dans l’article, alors que logiquement quand on critique le travail de quelqu’un, on le nomme dès la début.
Ici on parle plus des signataires de la pétition que de l’auteur. J’y vois une volonté de dissimulation.

On sait que le Grauniad est franchement pro-réchauffiste.

21.  Roby W | 28/02/2017 @ 8:49 Répondre à ce commentaire

OUI, cet article est minable. Du très mauvais journalisme de très mauvaise foi. Le journaliste sait parfaitement que la paléo palinologie est une discipline importante pour la paléo climatologie. Et il dit que le 1er exemple n’est pas compétent car géologue.
Donc, l’auteur ment effrontément. Accessoirement, le journaliste est titulaire d’un PhD, ce qui ne lui donne pas un certificat d’honnêteté intellectuelle.

CQFD ?

22.  jean | 2/03/2017 @ 8:31 Répondre à ce commentaire

jdrien (#9), Bernnard (#10), Glacio (#8),

Je confirme que si c’est de l’humour c’est pas clair et si ce communiqué est destiné à être diffusé en dehors de ce site, il ne participera pas à la crédibilité des climatosceptiques. Comme vous avez une zone bêtisier, profitez en pour faire du nième degré à cet endroit et réservez l’espace des news aux news de valeur.

Mes 2 balles.

23.  the fritz le testut | 2/03/2017 @ 12:22 Répondre à ce commentaire

Roby W (#14), Cdt Michel e.r. (#18),
Une bonne nouvelle quand même: un dénommé Jacques Duran a signé la pétition

24.  Cdt Michel e.r. | 2/03/2017 @ 13:07 Répondre à ce commentaire

the fritz le testut (#23),

Est-ce que quelqu’un a des nouvelles de sa santé ?
La dernière mise à jour de son site date du 29 juillet 2016.