Bulletin des climato-réalistes n° 70

– Emmanuel Macron lance le pacte mondial pour l’environnement 

– Les éoliennes impactent les espèces d’oiseaux protégées

CANICUL BENITS

Selon Météo France pour rencontrer  un épisode de canicule analogue à celui que nous venons de connaître en juin, il faut remonter à 2005 et 1976. La belle affaire ! Guillaume Séchet a recensé trente épisodes caniculaires entre 1850 et 2006 dont août 1911 l’un des mois les plus chauds de l’histoire et 1947 (40°C à Paris les 27 et 28 juillet, record absolu depuis 1873). Emmanuel Leroy Ladurie indique qu’au dix-huitième siècle siècle les canicules pouvaient se répéter plusieurs étés consécutifs : ainsi les années 1705, 1706 et 1707, et le « couple brûlant » (sic) des années 1718 et 1719 « avec sauterelles africaines jusqu’au Languedoc ».

QUOI DE NEUF AUX PÔLES ?

Arctique : stabilité des températures estivales, augmentation de l’épaisseur des glaces

Remarquable stabilité des températures arctiques en été, grande variabilité en hiver et cela depuis le début des observations (1958).  Richard Lindzen avait commenté : « au vu du comportement des températures estivales, le CO2 n’est pas, de manière évidente, un facteur déterminant ». Il neige plus qu’il ne fond au Groënland, d’où une augmentation spectaculaire de la masse de glace de surface en 2016 et 2017 par rapport au niveau moyen de la  période 1990-2013.

 Antarctique : la régression de la banquise a été causée par de violentes tempêtes.

Le site wattsupwiththat fait état d’une étude selon laquelle la régression de la banquise Antarctique s’explique par une série de tempêtes sur l’océan Austral survenues à la fin de 2016. « Rien n’indique qu’il s’agisse d’autre chose que de variabilité naturelle, cela met en lumière l’extrême variabilité du climat de l’Antarctique » indique John Turner l’auteur principal de l’étudie publiée dans Geophysical Research Letter.

IMPACT DES ÉOLIENNES SUR LES OISEAUX

Selon un rapport publié par la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) plus de 80 % des cadavres retrouvés sous les éoliennes appartiennent à des espèces protégées.

EMMANUEL MACRON HÉROS DU CLIMAT

L’Élysée lance le site makeourplanetgreatagain.fr

Ce site (en anglais) développé selon Le Monde en quatre jours pour un coût de 22 000 euros invite les chercheurs américains à venir travailler en France. Emmanuel Macron leur promet 1,5 million d’euros pour s’installer dans notre pays. Selon la revue Science qui a consacré un article à cette affaire, certains scientifiques français pensaient que le site était un faux. La plupart d’entre eux y voient d’avantage une campagne de communication qu’un engagement à lutter contre le changement climatique. Anthony Watts quant à lui interpelle les chercheurs américains :  «Qu’attendez-vous? ».

Le pacte mondial pour l’environnement : un nouveau truc dans le machin

Fruit d’une coopération « de 80 juristes de 40 pays», ce texte rendrait obligatoire » les droits et les devoirs des citoyens et des Etats face à l’environnement.  Selon France 24 le président français s’est engagé à porter le projet devant l’ONU dès septembre prochain et a déclaré : « Sur la base de cet avant-projet de pacte mondial pour l’environnement, je m’engage, non pas simplement à venir faire un discours, (…) mais à agir ».

BÊTISIER

Les 100 délires climatiques de Belgotopia

Compilation de 100 délires climatiques par l’éditeur du site Belgotopia.  Un exemple extrait de Slate « Le réchauffement climatique causera la naissance d’une majorité de filles ». Il en reste quatre-vingt-dix-neuf !

Les restrictions à l’avortement sont la cause fondamentale du réchauffement climatique.

C’est le point de vue exprimé par la féministe Gloria Steinem : « Si nous n’avions pas systématiquement obligé les femmes à avoir des enfants…pendant les 500 ans du patriarcat, nous n’aurions pas de problème de réchauffement climatique » a-telle déclaré.

ACTIVITÉS DE L’ASSOCIATION

97% de scientifiques d’accord avec la théorie du dérèglement climatique ? Euh… c’est un peu plus compliqué qu’il y paraît

Sur Atlantico.fr Christian Gérondeau indique que des chercheurs ont étudié les 11 944 publications sur le climat parues entre 1991 et 2011. Les résultats publiés en 2013 montrent que près de 66% des publications n’expriment pas d’avis, ni positif, ni négatif sur le réchauffement climatique.

Le site des climato-réalistes 

Retrouvez les trois derniers articles publié sur le site de notre association :

Fonte des glaciers de l’antarctique : réchauffement climatique ou variabilité naturelle ?
La précision millimétrique des observations satellitaires est-elle crédible ?
L’élévation du niveau de la mer : un empilement d’incertitudes

PUBLICATIONS

Max Falque : Propos écologiquement incorrects, (disponible sur Amazon)

Michel Gay : Au diable les énergies renouvelables ! (disponible sur Amazon)

Michel de Rougemont  : Réarmer la raison (disponible sur Amazon)

Ce bulletin a été réalisé par les climato-réalistes.

Retrouvez-nous sur notre site ainsi que sur Skyfall, ainsi que sur notre page Facebook.

Pour nous contacter, cliquez ici

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

15 Comments     Poster votre commentaire »

1.  Usbek | 30/06/2017 @ 14:08 Répondre à ce commentaire

Bulletin n° 70 publié

2.  scaletrans | 30/06/2017 @ 15:59 Répondre à ce commentaire

Le Bêtisier ! Stratosphérique !!!!!!!!

3.  Hug | 30/06/2017 @ 16:17 Répondre à ce commentaire

En ce qui concerne les pôles:
. La stabilité de la température estivale en arctique est liée à la chaleur latente de fusion de la banquise. S’il y a excès de chaleur par rapport à la moyenne, cet excès est absorbé par une fonte accrue de la banquise. Dans le cas contraire, la fonte est ralentie. In fine, la température atmosphérique reste stable un peu au-dessus de 0°C. Ce phénomène a déjà été discuté sur skyfall dans un passé pas très lointain.
s
. La baisse de l’étendue de la banquise antarctique est apparue de manière assez brutale au cours de l’été 2016. Depuis le déficit de surface de banquise est resté stable. Voir le site du NSIDC: http://nsidc.org/arcticseaicen.....ice-graph/
La thèse de la météo particulière avec advection de masses d’air chaud (de manière similaire à ce qui a été constaté l’hiver dernier au pôle nord) est effectivement la plus convaincante.
Voir le site du NSIDC: http://nsidc.org/arcticseaicen.....ice-graph/

4.  AntonioSan | 30/06/2017 @ 16:45 Répondre à ce commentaire

Temperature satellitaires: RSS corrige a 140%…

La fraude est endemique.

5.  scaletrans | 30/06/2017 @ 18:07 Répondre à ce commentaire

AntonioSan (#4),

C’était dans l’air depuis plus d’un an, et c’est exactement ce qu’avait prédit Roy Spencer.
De même, on n’a pas reparlé de ce qu’avait soulevé (je crois), le Dr Varenholt: la variation positive (+0.9°C) lors du passage aux thermomètres digitaux. Il me semble que Gervais a montré un graphe à ce sujet lors d’une de ses conférences.

6.  chercheur | 30/06/2017 @ 23:43 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#5),

Oui, c’est la seule raison qui puisse expliquer la brusque montée des températures entre 1985 et 1988.

7.  Astrolabe | 2/07/2017 @ 8:42 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#5),

Ah la théorie du complot, elle fera toujours des adeptes.

Au fait combien de fois Spencer et son acolyte ont été obligés de revoir les leurs à la hausse car elles étaient (comme toutes les mesures *on devrait dire calculs* satellitaires) bourrées d’erreurs et de biais ?

8.  Curieux | 2/07/2017 @ 9:21 Répondre à ce commentaire

Astrolabe (#7),
Alors tsih toujours aussi méprisant ? Toujours dans l’ignorance des utilisateurs d’astrolabe ?
Quel m’as-tu-vu, quelle culture de gueux !

9.  Astrolabe | 2/07/2017 @ 10:25 Répondre à ce commentaire

Curieux (#8),

Vous, vous feriez un très mauvais flic.. Je n’ai absolument rien à voir avec tsih, je ne suis en aucune manière climato-sceptique. Maintenant libre à vous de croire ce que vous voulez, ça ne m’empêchera pas de dormir.

A propos de Spencer et des bais d’UAH, vous avez ça
http://journals.ametsoc.org/do.....12-00131.1

et plus récemment ceci :

http://journals.ametsoc.org/do.....-16-0121.1

10.  the fritz le testut | 2/07/2017 @ 11:45 Répondre à ce commentaire

Astrolabe (#9),

je ne suis en aucune manière climato-sceptique

Non sans blague !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

11.  Curieux | 2/07/2017 @ 12:32 Répondre à ce commentaire

the fritz le testut (#10),
Comme Tsih (même si ce n’est pas lui…), ni culture ni humour.

12.  tsih | 2/07/2017 @ 14:21 Répondre à ce commentaire

Curieux (#11),

Sacré Curieux !

Toujours aussi futé !

13.  nivon | 3/07/2017 @ 16:46 Répondre à ce commentaire

« National Géographic », revue réchauffiste par excellence, nous gratifie, dans son dernier numéro ( juillet 2017, N°214 ), de 2 articles de propagande : « Si l’Antarctique fondait….. » ; et : « Changement climatique : 7 choses à savoir. »
Bien entendu les « choses à savoir », vont toutes dans le sens de la Pensée Unique, initiées par nos prophètes !
Il n’est pas rare non plus d’avoir des allusions au RCA, dans des articles qui n’ont, à priori, rien à voir avec le sujet.
Bonne propagande à tous.
Climatiquement vôtre. JEAN

14.  delperbe | 7/07/2017 @ 14:18 Répondre à ce commentaire

Les mesures du Ministre HULOT pour réduire les émissions de Co2 et sauver la planéte (sic) sont dérisoires et trés coûteuses pour notre économie et notre pouvoir d’achat.
En effet les émissions de Co2 de la France sont trés faibles, en raison du poids du nucléaire.
Selon les statistiques du Global carbon Atlas , en 2015, les émissions par pays sont les suivantes en MT CO2:
CHINE 10537
USA 5414
ALLEMAGNE 798
FRANCE 340

A l’echelle mondiale on voit que les efforts de la France n’auront pratiquement au cun impact sur les émissions de Co2 à l’echelle de la planéte, alors que l’on aura dépensé des milliards en vain et défiguré notre paysage avec des dizaines de milliers de moulin à vent.
De plus l’origine anthropique d réchauffement climatique reste à démontrer

15.  lemiere jacques | 29/07/2017 @ 7:41 Répondre à ce commentaire

delperbe (#14), et c’est ce qui fait la différence entre un type réellement soucieux de l’environnement et un écologiste,pour ces derniers les problèmes ( hypothétiques) ne servent qu’à justifier les « solutions »..la transition energetique est tellement écologique!!! que la transition écologique soit! que les éoliennes se lèvent! que le nucléaire meure! que le commerce soit local! que l’agriculture soit bio! amen.
démontrez à un écologiste que vous êtes au moins que lui soucieux que les choses » s’améliorent » et démontrez lui qu’il ignore si ce qu’il propose est réellement un « progrès « , il mettra fin à la conversation d’une façon ou d’une autre.
je connais peu de problèmes simples, savoir si par exemple le commerce local conduit à une diminution de la consommation d’énergie fossile n’est pas trivial, surtout quand on sait que le moindre de changement a des répercussions secondaires..un écologiste s’en fout,pour lui,moins de camions sur la route …
quant à l’art de l’amalgame…il est porté à des sommets…
« nous allons donner une alimentation plus saine et de meilleure qualité à nos enfants…en passant au bio… » ok ok..question : quels avantages en terme de santé publique et de nutrition peut on attendre d’un passage d’une nourriture conventionnelle à une nourriture bio??? personne ne le sait…toute schoses égales par ailleurs les rapports que j’ai vus sur le sujet semblent indiquer que c’est au mieux epsilonesque…par contre..le coût est sans doute plus élevé..
« la vraie assertions est ‘ on va augmenter le prix des repas de la cantine pour passer au bio, pourquoi? parce que «