Combien d’Irma en 2100 ?

Je n’ai pas pu y échapper. Hier je suis tombé devant une télé allumée et un « expert » m’a regardé droit dans les yeux en m’affirmant que ces cyclones dans l’Atlantique, c’est de la faute au réchauffement. Mais le GIEC, lui il en dit quoi ?

Il fait des prévisions puisqu’on lui demande d’en faire. Voila, le nombre de cyclones de catégories 4 et 5 pourrait augmenter de 200% ou diminuer de 100%. avec une valeur la plus probable de +50%. Skyfall en coopération avec ses amis hackeurs russes s’est procuré les échanges ayant donné lieu à la production du rapport du GIEC :

_Bon les gars, le texte, personne ne va le lire, il nous faut une image.

_Oui, en couleur.

_Et des chiffres, il nous faut quantifier, on fait de la science.

_Il a raison, il faut que ce soit carré, avec une médiane et un intervalle de confiance à 66% comme c’est demandé dans les lignes directrices du rapport.

_Qu’en dit la littérature pour les projections en 2100, de combien ça augmente les cyclones de catégorie 4 et 5 ?

_Elle dit qu’on en sait rien.

_Tom K. veut un chiffre si tu veux conserver ton budget. A vos calculatrices les gars, vous avez 5 minutes.

_Alors Manu, c’est quoi la borne haute de nos prévisions ?

_+200,04 %, on peut arrondir à 200 %.

_Paul, la borne basse ?

_Hein ?

_La borne basse, c’est quoi ?

_Heu, -157%.

_T’es sur ?

_Je ne vais pas recommencer mes calculs !

_Mouais, t’as la marque de ton pavé numérique sur la joue gauche.

_C’est le jet lag, j’étais à un colloque à Miami hier.

_On arrondit à -100%. Pour le « best guess », on a qu’a faire une moyenne. 200 moins 100, je divise par 2, cela nous donne +50%. De toutes façons il nous faut une valeur positive si non on va être obligé de parler des sécheresses engendrées par le manque de cyclones et on a plus de place dans notre  chapitre.

_Au moins, avec une telle fourchette, on est sur de ne pas se tromper.  C’est torché, a plus les gars, je dois aller chercher ma femme à l’aéroport d’Honolulu.

A vrai dire, je ne peux pas garantir l’authenticité de ces échanges, mais pourquoi pas ?

AR5Cyclones2Tout aussi sérieusement, le GIEC nous dit que globalement le nombre de cyclones majeurs va augmenter, mais on ne sait pas vraiment ou. C’est pas dans l’hémisphère nord (« données insuffisantes »), ni dans l’hémisphère sud, c’est donc ailleurs (sur l’Oceanus Procellarum ?).

Ce qui est embêtant avec tout ça, c’est que le GIEC savait lors de l’AR4, et les médias l’ont cru, on fait tous des erreurs. Dans l’AR5, ils ne savent plus, mais ils n’arrivent pas à le dire.

Addendum : Voici la légende du graphique en question, un savant mélange de technique du doigt mouillé et de faux calculs qui font sérieux :

Projected changes in tropical cyclone statistics. All values represent expected percent change in the average over period 2081–2100 relative to 2000–2019, under an A1B-like scenario, based on expert judgement after subjective normalization of the model projections. Four metrics were considered: the percent change in I) the total annual frequency of tropical storms, II) the annual frequency of Category 4 and 5 storms, III) the mean Lifetime Maximum Intensity (LMI; the maximum intensity achieved during a storm’s lifetime) and IV) the precipitation rate within 200 km of storm center at the time of LMI. For each metric plotted, the solid blue line is the best guess of the expected percent change, and the coloured bar provides the 67% (likely) confidence interval for this value

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

94 Comments     Poster votre commentaire »

51.  dad | 10/09/2017 @ 20:55 Répondre à ce commentaire

Grand ouragan de 1780

Le Grand Ouragan de 1780 est le plus meurtrier des ouragans qui se sont produits dans l’Atlantique Nord. Wikipédia
Morts confirmés : + de 22 000
Vent maximal (soutenu sur 1 min.) : 320 km/h (200 mi/h)
Catégorie maximale : Ouragan catégorie 5
Date : 9 octobre 1780 – 20 octobre 1780
Zones touchées : États-Unis, Floride, République dominicaine, Porto Rico, Bermudes, Hispaniola, Petites Antilles

52.  dad | 10/09/2017 @ 20:58 Répondre à ce commentaire

Ouragan de Galveston
Cyclone tropical de 1900
Le 8 septembre 1900, l’ouragan de Galveston atteint le continent américain à la hauteur de la ville côtière de Galveston dans l’État du Texas. Ses vents atteignent une vitesse de 233 kilomètres par heure. Wikipédia
Vitesse des vents maximale : 233 km/h
Date : 27 août 1900 – 17 septembre 1900
Catégorie : Category 4 Hurricane
Vent maximal (soutenu sur 1 min.) : 233 kilomètres par heure (145 mi/h)
Morts confirmés : 6 000 à 12 000 directs; (8 000 le nombre le plus souvent mentionné)
Zones touchées : Cuba, République dominicaine, Porto Rico,

53.  the fritz | 10/09/2017 @ 21:26 Répondre à ce commentaire

dad (#52),
Conclusion: les ouragans ont toujours la même force , mais les victimes sont de moins en moins nombreuses : la société progresse

54.  Cdt Michel e.r. | 10/09/2017 @ 21:48 Répondre à ce commentaire

zorglub (#49),

Il est bon de rappeler l’existence de cette excellente chronologie des événements météorologiques souvent extrêmes.

Historical Weather Data

A Chronological Listing of Early Weather Events by James A. Marusek, describes historical weather events covering the years 1 A.D. to 1900 A.D. Currently this book is over 1,400 pages long and new material continues to be incorporated into this work daily. This chronology collects weather events from all over the world. It opens a door into the past.

Why is a chronological listing of weather events of value? If one wishes to peer into the future, then a firm grasp of the past events is a key to that gateway. This is intrinsically true for the scientific underpinnings of weather and climate.

http://www.breadandbutterscience.com/Weather.htm

Notez que ce PDF pèse environ 18 Mo.

55.  Nicias | 11/09/2017 @ 6:53 Répondre à ce commentaire

jdrien (#50),

Non, pas du tout. 0 mort, c’est pas très vendeur…

Il faut dire qu’à Cuba on ne rigole pas tous les jours :

Alors que l’ouragan approchait, des soldats cubains ont été dépêchés dans les villes côtières pour forcer les gens à évacuer

Pas de place pour le darwinisme dans les dictatures communistes, même les cons sont protégés contre la sélection naturelle.

56.  Nicias | 11/09/2017 @ 7:14 Répondre à ce commentaire

geoff Chambers (#45),

Your welcome.

Je n’ai pas d’infos particulières sur les Antilles, c’est beaucoup de lignes dans les détails de la CSPE et c’est chiant à lire.

A Saint Pierre et Miquelon, un petit peu plus au nord, une société locale qui y a construit des éoliennes y est en procès avec EdF. Cette dernière obtenu que les EnR ne dépassent pas 30% de la production pour préserver la stabilité du réseau. Du coup lorsqu’il y a trop de vent, EdF refuse d’acheter et c’est la faillite pour le producteur éolien.

En gros « l’autonomie énergétique » dans les petites iles fonctionne tant que vous avez un générateur diesel (ou qui tourne à la bagasse, résidus de canne à sucre qu’on brule) pour assurer l’essentiel de la production.

57.  lemiere jacques | 11/09/2017 @ 7:31 Répondre à ce commentaire

ce matin le treut sur europe 1

Un MONUMENT
çe ne dure pas longtemps ,quelques questions,.de mémoire
la première porte sur je crois l’intensité des cyclones
il ne répond pas et parle du climat en général
dans une suivante la journaliste affirme que les précipitation vont augmenter de 20%
le treut ne confirme ou n’infirme il change de sujet
et parle de mémoire du taux de CO2 qui augmente et qui change le climat
puis la journaliste enchaîne si la solution n’est pas de partir ( j’en ete arrivé à la conclusion que c’était le solution à laquelle toute personne qui écoute ces gens arrivent)
le treut parle de l’augmentation du niveau de lamer et dit des banalités dont il ne serait pas idiot d’enterrer les fils électriques que tampa est devenu une mégapole etc etc
et après je ne sais quelle intervention de la journaliste le treut apporte la grande information
on a des raisons de penser que la trajectoires des cyclones pourrait changer..

ça pourrait faire rire, on peut effectivement aller sur un forum et démontrer que cet interview est une monument de vacuité mais vous avez là des gens que auxquels vous prétendez apporter une contradiction étayée par des faits : POURQUOI????

Vous ne pouvez pas contredire le vide!!!!

58.  lemiere jacques | 11/09/2017 @ 8:32 Répondre à ce commentaire

lemiere jacques (#57), bon il y a quand même des scientifiques qui sont affirmatifs mann flannery suzuki jennifer lawrence ; léonardo di caprio ..

mais compte tenu que les journalistes ne vont pas vous écouter et se tourner vers les m^mes professionnels de la langue de bois,le seul espoir qu’on peut avoir est que les pairs de le treut lui mettent les points sur les i…compte là dessus…
vous allez convaincre ici un rare lecteur déjà sceptique car les croyants qui passent ici ne cherchent pas le débat ( certains ici non plus)..

Si un médecin ou un épidémiologiste parlait un tel langage ambigu aussitôt vous auriez une réaction des pairs..là rien….
Il y a une académie des sciences…ils sont sans doute « saisissables »…
bon j’ajouterais aussi que de regarder des papiers dits scientifiques sans recul ni s’être farci beaucoup d’autres papiers par avance n’est pas forcement une méthode sûre pour se faire une opinion…
j’ai un petit problème, en utilisant mon simple bon sens,à accepter qu’un « paleotempestologiste » puisse savoir compter les cyclones du passé avec une précision et une résolution temporelle suffisante pour en tirer des conclusions sur une évolution récente d »événements dont la variabilité et le faible nombre est notoire m^me d’un ignorant comme moi…un simple recueil historique des monstres qui ont marqué les esprits dans des périodes historiques me suffit..
La question est inverse .compte tenu de la variabilité et de la fréquence des cyclones, combien d’années d’observation faut il pour prétendre voir une évolution qui fasse sens?
Autrement dit, toute personne de bon sens pense en entendant un loustic fut il diplômé en statistique dire qu’UN événement dont les caractéristiques ont déjà été observées peut permettre de signer l’évolution d’une probabilité que la tête d’œuf se fout de la gueule du monde.

Pas besoin de donner ce papier à la journaliste qui interviouve le treut, tu lui demandes de relire les réponses de le treut et d’en faire une analyse critique, si il lui reste des neurones actifs..elle en tirera des conclusions et lui reposera des questions; peut être pourra aller s’adresser aux pairs de le treut qui sait on peut rêver…

Il apparaît gros comme une maison qu’on a un problème avec ce qu’on appelle la communauté scientifique qui accepte ( qui ne dit mot..) que l’on laisse se répandre de fausses informations..
vous imaginez pour les vaccins, pour les ondes em, etc…si des scientifiques tenaient des propos aussi vaseux que ceux de le treut??

59.  tsih | 11/09/2017 @ 8:58 Répondre à ce commentaire

Nicias (#55),

Cuba a appris à devenir très résiliante (crise énergétique et économique très grave après la chute de l’Union Soviétique) et dans ces domaines ( catastrophes naturelles, santé, besoins vitaux de la population) semble bien se débrouiller de façon exemplaire avec peu de moyens. La dictature communiste n’a pas eu que des effets négatifs.

60.  tsih | 11/09/2017 @ 9:17 Répondre à ce commentaire

Peut-être la naissance d’un nouveau cyclone en direct…
Une perturbation dans la zone de convergence intertropicale située actuellement par 12° 70′ N et 31° 70′ W dans l’ouest sud ouest des iles du Cap Vert est une possible candidate (30 % de chances dans les 48 h selon le Hurricane Center).

Carte des vents au sol

61.  lemiere jacques | 11/09/2017 @ 9:24 Répondre à ce commentaire

tsih (#60), peut etre ..30% d’après vous d’où sort ce 30%?
de données empiriques historiques?
de résultats de simulations à partir de la situations initiales?
d’avis d’experts météorologistes?

62.  tsih | 11/09/2017 @ 9:39 Répondre à ce commentaire

lemiere jacques (#61),

C’est comme toutes les prévisions météorologiques, un peu de tout ça, je suppose.
Leur site

63.  lemiere jacques | 11/09/2017 @ 9:51 Répondre à ce commentaire

selon météo france
On distingue ainsi trois classes de phénomènes cycloniques :
– si le vent est inférieur à 63 km/h, on parle de dépression tropicale,
– entre 63 et 117 km/h, c’est une tempête tropicale,
– au-delà de 117 km/h, on parle de cyclone
Je n’y connais absolument rien sur le sujet/ mais en lisant simplement quelques lignes
vous pourriez vous poser une question puisqu’iil existe une zone de flou entre la dépression tropicale et le cyclone autrement dit puisque’on ne peut pas classer avec certitude un objet en tant que cyclone ou tempête tropicale que signifie donc ce 30%!!!
la mesure des vents sans doute soutenu quelque part durant un temps arbitraire est forcement sujette à incertitude

M’est avis que ce 30% est similaire sans doute en moins pire au taux de prevision correcte du temps de météto france…

64.  patilleverte | 11/09/2017 @ 10:32 Répondre à ce commentaire

geoff Chambers (#45),
C’est quoi un « climatiseur basse consommation » ? Un déshumidificateur ? Un ventilateur ? Une termitière ?
Quelle honte anti écologique, il faut construire des bâtiments à ventilation naturelle… Enfin Yaka faukon…
Reste que les solutions de secours les plus performantes et fiables restent les groupes électrogènes fonctionnant aux fossiles (pourvu que Irma ne fasse pas demi tour pour venir se venger de ces émissions de CO2)
Désolé pour l’humour noir, mais comme dirait NHulot : « Que cela nous serve de leçon ».

65.  lemiere jacques | 11/09/2017 @ 11:14 Répondre à ce commentaire

tsih (#62), non mais je sais bien…
je dis juste qu’on se retrouve avec un pourcentage ,(qui laisse plutot à pense qu’il ne va pas y avoir de cyclone, non?) qui de prime abord semble être simple à définir mais qui à la réflexion ne l’est pas du tout…

j’invite à relire les édifiants écrits du giec avec les assertions à low confidence qu’un truc pas très bien défini se produise..euh….
Plein d’informations vides…
et attention ça ne veut pas dire que je pense que les prévisions du nhc sont inutiles, je dis juste que donner une information dont vous seul avez connaissez le sens précis est inacceptable en raison du fait que le nhc a besoin de financement et qu’ne conséquence il y a un biais naturel à affirmer qu’on sait plus de chose qu’en réalité…
et l’éthique bordel!!!
purée essayez de retrouver l’interview de le treut de ce matin. ( europe 1).. si ce n’est pas de l’enfumage servant à masquer son ignorance c’est quoi?
voila donc on a entendu 30% on part avec ça…ah ben oui dites donc..et puis..on réfléchit un peu…
Allons plus loin donc…est ce que pour donner une probabilité de formation de cyclone il faut avoir une réelle comprehension de quoi que ce soit?
vous voyez ou je veux en venir donner un pourcentage d’evolution sans le comparer à celui que vous donnerait une personne qui répond d’une façon qui ressemble à du hasard ne sert à rien!!!
nous sommes dans la saison où des cyclones se produisent …on peut préciser un peu des conditions..je sais que tant d’événements cycloniques se produisent durant cette période je peux donc calculer la probabilité d’émergence aléatoire de formation d’un cyclone que je peux integrer sur une période de plusieurs jours si le nhc me dit que telle situation peut évoluer en cyclone durant les jours à venir…ça donne combien ..je ne sais pas…
ainsi je peux vous « prédire si il va pleuvoir demain » (si j’ahibte le sahara proche de 0% et je fais aussi bien que météoalgérie!) avec le seul examen des données historiques météo sans m^me me soucier de la météo du jour aussi pour savoir si la météo en gros sert à quelque chose elle doit faire mieux que moi…
je ne dis pas ça pour vous d’ailleurs je sais que vous le savez..mais mettez vous à la place du pekin moyen..qui finance le nhc…

66.  lemiere jacques | 11/09/2017 @ 11:30 Répondre à ce commentaire

http://www.europe1.fr/societe/.....in-3432581

voila le treut interessant j’ai une mauvaise méroire

67.  chercheur | 11/09/2017 @ 11:46 Répondre à ce commentaire

On sent de la déception dans les commentaires sur Irma…

https://www.wunderground.com/cat6/ferocious-irma-pounding-florida-it-could-have-been-worse

Finalement, on constate que chez les adeptes du RCA, quand un cyclone fait des dégâts c’est à cause du RCA, mais quand il n’en fait pas c’est de la chance.

68.  lemiere jacques | 11/09/2017 @ 11:48 Répondre à ce commentaire

https://www.youtube.com/watch?v=_Kw2-Y3WG8c

le rapport de l’ingenieur..au début…

69.  Curieux | 11/09/2017 @ 16:54 Répondre à ce commentaire

tsih (#59),
Tout à fait, c’est une excellente introduction au Moyen Âge si cher à nos écolos.

70.  patilleverte | 11/09/2017 @ 20:23 Répondre à ce commentaire

chercheur (#67),
« Bur it could have be worse »
But the « worse » est encore à venir, rassurons-nous !

71.  geoff Chambers | 11/09/2017 @ 21:52 Répondre à ce commentaire

Traduit et posté à
https://cliscep.com/2017/09/11/how-many-irmas-in-2100/
Merci Nicias

72.  Paul Aubrin | 12/09/2017 @ 9:02 Répondre à ce commentaire

lemiere jacques (#65),
« voila donc on a entendu 30% on part avec ça…ah ben oui dites donc..et puis..on réfléchit un peu…
Allons plus loin donc…est ce que pour donner une probabilité de formation de cyclone il faut avoir une réelle comprehension de quoi que ce soit? »

Dans les discussions sur les statistiques historiques du nombre d’ouragans, on dit que l’on sait maintenant détecter des dépressions en haute mer qui croissent, puis qui s’évanouissent au bout de quelques jours.
On peut imaginer que 30%, c’est le ratio observé de perturbations de ce type qui au lieu de se dissiper grossissent jusqu’à devenir des ouragans.

Quant aux discours débités par les présidents de NGO et les climatologues attitrés dans les media au sujet des deux derniers cyclones, se sont des merveilles de déception manipulatrice.

73.  Roby W | 12/09/2017 @ 9:10 Répondre à ce commentaire

Nicias (#36), plus qu’un éventuel AR7, l’enjeu c’est le futur CMIP6.
Je n’ai d’information sur CMIP6 et son financement (le temps de calcul n’est pas gratuit).

74.  patilleverte | 12/09/2017 @ 10:13 Répondre à ce commentaire

Sans vouloir ni être cynique, ni « négationner » les destructions sur St Martin, quand je vois dans un même article la reprise du mantra « St Martin détruite à 95% », et juste une ligne après « 60% des habitations sont inhabitables », laissant supposer que les 40% restants sont habitables (quoique sans doute endommagées), ce qui est déjà considérable et vraiment « catastrophique ».
Parce que pour arriver aux 95% (ce qui ressemble furieusement à un rapport du GIEC), il faudrait que routes, infrastructures et végétation soient détruites à 125, 140 160 % ???

75.  Curieux | 12/09/2017 @ 10:28 Répondre à ce commentaire

patilleverte (#74),
Vous êtes trop modeste, voyons, c’est l’ile qui est entrain de couler !

76.  Roby W | 12/09/2017 @ 10:48 Répondre à ce commentaire

patilleverte (#74), +1 (x 0,95)

77.  Araucan | 12/09/2017 @ 14:17 Répondre à ce commentaire

patilleverte (#74),
D’ailleurs, NH a dit qu’il ne faudrait plus les habiter ! Huffpost …

78.  tsih | 12/09/2017 @ 15:19 Répondre à ce commentaire

Araucan (#77),

C’est comme au pied des volcans, de tout temps des benêts, tous fiers, brandissent la solution, il yaka faucon plus y habiter.
D’ailleurs, vu que la planète risque de prendre de nouveau tôt ou tard l’impact d’un très gros rocher errant dans l’espace et remettant ainsi périodiquement la pendule à zéro, les benêts, si on les laisse chercher encore un peu et devenir vraiment des ministres confirmés vont aussi finir par proposer la solution, il suffirait ne plus l’habiter et déménager.

79.  lemiere jacques | 12/09/2017 @ 19:19 Répondre à ce commentaire

Paul Aubrin (#72), non pas tout à fait ce dont je parlais c’est un 30% donnée par le nhc soit disant la probabilité pour que se forme un cyclone dans une zone donnée , j’ai pas pu faire de saisies d’ecran ..menu déroulant…
sinon votre remarque est bien sur vraie…m’affirmeraient ils de but en blanc nous observons une augmentation des cyclones ou une augmentationde leur intensité..que je ne les croiraient pas sans regarder ça de plus près… quand on regarde les stats historiques sur ceux qui sont documentés ayant touché les usa…on ne vois rien..et en plus des nombres ur les quels disserter sur une augmentation fait rire…

https://static.climato-realistes.fr/2017/02/09-noaa-cyclone-2-5001.jpg

mais bon…de toutes façons et c’est ce qui est drôle les sceptiques sont d »accord avec le giec car le giec la dessus est factuel..
On ne va pas parler des militants…
la question est toujours la m^me pourquoi la bande de zozos scientifiques qui racontent n’importe quoi sur le sujet ne se fait pas taper sur les doigts par le giec?
Les alarmistes sont des climato( gieco)scpetiques effrénés !!!!
Il ya aussi une catégorie qui est ambiguë..voir l’interview de le treut…il ne répond à rien..mais je suis certain d’une chose, la journalistes est confortée dans ce qu’elle raconte et pense ( tous aux abris) et j’ajoute que je ne veux pas imaginer la conversation qui peut ( moi aussi je peux dire peut) avoir eu lieu entre le treut et elle en off…ma bonne dame si vous saviez on pourrait être plus alarmistes mais on se ferait démentir par des sceptiques payés par big oil…

sur le sujet le giec ne conclut à rien et ne sait pas grand chose..et en tant que sceptique je pense qu’il minimise les incertitudes!!!!!!:

80.  Araucan | 12/09/2017 @ 23:18 Répondre à ce commentaire

tsih (#78),
Probabilité d’impact de gros caillou : 1 tous les 10 M d’années d’un km de diamètre …

81.  Astre Noir | 13/09/2017 @ 8:06 Répondre à ce commentaire

Dans le genre grand n’importe quoi, ce sondage en ligne du Figolo :

L’ouragan Irma est-il lié selon vous au changement climatique ?

L’avis des scientifiques, on s’en fout, ce qui compte vraiment, c’est l’avis de Madame Michu.
Prochain sondage : faut il modifier la loi de la gravitation?

82.  tsih | 13/09/2017 @ 14:26 Répondre à ce commentaire

Araucan (#80),

C’est encore beaucoup trop, on n’est jamais assez prudent. Surtout que la « solution » est facile à mettre en oeuvre…

En tout cas ,si on comprend bien NH, au moins pour les tremblements de terre, cyclones et éruptions volcaniques yaka ne plus habiter toutes les zones à risques: Une broutille à mettre en oeuvre.
C’est comme pour le réchauffement du climat: yaka arrêter de brûler des fossiles, toujours, rien qu’une broutille.

83.  lemiere jacques | 13/09/2017 @ 20:52 Répondre à ce commentaire

tsih (#82), pour saint martin de toutes façons la lutte contre le RCA qui exige l’arrêt d’utilisation des fossiles et par conséquent va entraîner la fin du tourisme ilien…est plus incitatif à s’exiler que les consequences du RCA…
bah non suis je bête avec les progrès des batteries…
On peut aussi construire une route solaire..

84.  lemiere jacques | 13/09/2017 @ 20:56 Répondre à ce commentaire

Araucan (#80), encore une probabilité je suis impressionné…

85.  Nicias | 13/09/2017 @ 21:09 Répondre à ce commentaire

tsih (#82),

yaka ne plus habiter toutes les zones à risques: Une broutille à mettre en oeuvre.

M51, 16 têtes nucléaires, cela ne prendrait que quelques minutes.
Il nous manque un dirigeant avec des couilles pour braver une opinion publique incapable de vision à long terme.

Vincent Courtillot peu après Fukushima, avait été chargé de produire un rapport sur le risque de tsunami en France. Dans les Antilles, on y coupera pas. Ce sera un carnage, dans mille ans ou moins, ou plus. Faut-il faire quelque-chose ? Une campagne de sensibilisation au risque ?

Dans le même genre, je me souviens d’un article sur un coin du côté de La Rochelle (à 100km près…), une sorte de polder gagné sur la mer au fil des siècles. Un ingénieur chargé de l’entretien des digues racontait qu’on ne pouvais pas les rehausser ad vitam æternam face au réchauffement. Il est clair que les populations locales (ici 100000 habitants) ne seront pas de son avis et il fera ce qu’on le paye pour faire, jusqu’à la lie si besoin, ce qui est loin d’être d’actualité.

L’homme occupe tout ce qu’il est « raisonnable » d’occuper, en dépit des avanies du temps. Un peu trop pour Hulot ou d’autres mais ce n’est pas eux qui décident.

86.  Araucan | 13/09/2017 @ 22:08 Répondre à ce commentaire

lemiere jacques (#84),
En fait, chiffres basés sur des fréquences passées ou des mesures pour des diamètres plus faibles !
Nicias (#85),
Alors , on vide Nice, Venise, le Japon, la moitié des USA à cause du super volcan du Yellowstone ( qui devrait bientôt redémarrer…), toutes les îles posées sur des volcans, Rome, les Puys, le Caucase, la Turquie,…. Tout cela est susceptible de bouger … Surtout si le RCA fait facteur aggravant… Je n’attends plus qu’un lien entre le tremblement de terre au Mexique et Irma … 😣

87.  jdrien | 13/09/2017 @ 22:41 Répondre à ce commentaire

Nicias (#85),

M51, 16 têtes nucléaires

c’est pas classé SD?

88.  Astre Noir | 15/09/2017 @ 13:50 Répondre à ce commentaire

Une belle tribune dans Libé de ce jour…
De la c..nerie pure, de la non coupée

89.  Ecophob | 15/09/2017 @ 14:27 Répondre à ce commentaire

Astre Noir (#88), quand on voit le CV de l’auteur, on ne s’étonne plus des conneries qu’il raconte. C’est là que l’on voit comment l’idéologie du RCA est bien entrée dans la tête des plus lettrés, abonnés à ces feuilles de chou (Libé, Le Figolo…), et comment ces mêmes journaux leurs ouvrent ensuite grand leurs portes.

90.  patilleverte | 15/09/2017 @ 20:13 Répondre à ce commentaire

Ne pourrait-on pas demander, poliment, à tous les ouragans, hurricanes et autres typhons, de contourner les zones habitées et de s’euthanasier en pleine mer ?
Je propose d’envoyer madame Marie Ségolène Royal(e), comme ambassadrice auprès du Comité des Ouragans Nocifs, ça devrait être dans ses cordes…

91.  patilleverte | 17/09/2017 @ 19:24 Répondre à ce commentaire

Et pour en revenir à l’interrogation du titre de cet article, « Combien d’Irma en 2100 »,
la réponse la plus scientifique que j’ai trouvé (c’est dire) est : « Un certain nombre ».
Ne me remerciez pas, je fais de la vulgarisation scientifique en direction des fainéants, enfin des sans-dents, non décidément je veux dire des citoyens.

92.  lemiere jacques | 18/09/2017 @ 9:42 Répondre à ce commentaire

Araucan (#86), ce qui n’est pas une probabilité …
la fréquence n’est d’ailleurs pas une indication pertinente quant à la nature aléatoire des impacts… je n’y connais rien, mais si on doit estimer une probabilité elle résulte de l’hypothèse qu’un certain nombre de machins que la trajectoire de la terre risque de croiser sont distribués de façon aléatoire dans l’espace..ou qu’ils ne le sont pas mais que leur trajectoires soit modifiée  » aléatoirement »..

en gros si il y a eu 10 impacts aléatoires en 5 millions d’années je ne me fais pas trop de bile..mais si ils on eu lieu avec une grande régularité et que ça tombe dans deux ans pile ( c’est pour illustrer..) ma foi…
et d’ailleurs puisqu’on peut les prévoir avec une quasi certitude un peu à l’avance..ce n’est pas l’impact qui est aléatoire..

je ne m’adresse pas à vous en disant (un peu à vous néanmoins puisque vous répondez à coté de la plaque au lei de dire ah oui t’as raison merde.:))cela j’utilise moi aussi très souvent des probabilités quand elles n’ont pas lieu d’etre…je ne suis en position de faire la leçon à personne…SAUF à ces ..de sites météorologiques qui communiquent toujours d’une façon que je trouve fallacieuse là dessus et accessoirement des machins politiques du giec…
les curieuses probabilités multiples de 5 ou de 10….
très souvent aussi dans le domaine médical ..

J’arrête avec les exemples…

continuons à dégoiser pour opinter combien la mise en forme a d’importance…
Observe t on une augmentation d’intensité des cyclones…?
cette formulation est ambiguë..pour observer une augmentation de l’intensité des cyclones il suffit que le dernier soit plus intense que l’avant dernier!!! et zou…
En climato…il faut reintepreter la question avant d’y répondre  » bien »

93.  Araucan | 20/09/2017 @ 22:34 Répondre à ce commentaire

lemiere jacques (#92),
Non mais c’est un estimateur de cette probabilité … On peut le discuter, mais au moins c’est basé sur des faits passés.
S’il y avait une régularité, on le saurait ( il y a de bons bouquins de vulgarisation sur les météorites !

94.  lemiere jacques | 20/09/2017 @ 23:57 Répondre à ce commentaire

Araucan (#93), oui , si on veut,à condition d’accepter au préalable l’hypothèse que c’est aléatoire … mais trop peu d’événements, à vrai dire , mais c’est en piochant du coté de l’origine des météorites qu’on pourrait me convaincre que c’est quasi aléatoire, imprédictible sans doute, pas la peine de continuer ce débat sans interet. D’ailleurs , ce sont les probabilités sur les sites météo qui me dérangent souvent..
c’est si difficile de dire on en a vu tant pendant tant d’années enfin bref…