Le Bangladesh « avale » la mer

Dans la flopée de rapports qui paraissent avant toute nouvelle COP, on a droit à celui d’Oxfam sur les « réfugiés climatiques ». Au sein de l’inventaire à la Prévert des catastrophes en cours et à venir, Oxfam a choisit de traiter particulièrement de la montée des eaux. Le rapport cite tout un tas de « statistiques ahurissantes », dont un des synonymes est « foutaises », et on a aussi une étude de cas sur le Bangladesh.

Dans les régions côtières, la hausse du niveau des mers couplée à de puissants cyclones tropicaux et à des tempêtes d’une intensité accrue poussent les communautés à quitter leurs habitations et leurs terre.

Je ne reparlerai pas des cyclones, ou si peu. Par contre illustrer le problème de la montée des eaux par le Bangladesh, c’est périlleux, je ne vais pas cracher sur l’occasion.

Nous avons tout perdu. La mer a tout avalé.

C’est le témoignage bouleversant d’une habitante de l’ile de Kutubdia raporté par Oxfam. Frappée par un cyclone en 1991, l’ile est submersible et sa superficie diminue avec la montée des eaux. Dans les années 1960, l’île avait une superficie de 60 km2, on est tombé à seulement 25 km2 aujourd’hui.

L’article Wikipédia nous dit lui qu’on en était à 216 km2 au début des années 90 et 93 km2 aujourd’hui. C’est pas clair, que la superficie des bancs de sable change dans un estuaire, c’est par contre pas nouveau.

On a le cas de l’ile voisine de Lohachara. Première ile habitée « victime du réchauffement climatique », elle était au début des années 90 complètement submergée. En 2007, défiant les lois de la montée des eaux, elle était réapparue.

En 1970, un cyclone frappe très durement le Bangladesh (500000 morts). Au passage, au lieu de détruire une ile, il fait injure aux traditions : l’ile de South Talpatti apparait. D’abord en croissance,  elle est annoncée disparue en 2010 à cause du réchauffement climatique.

Il faut bien sur s’accommoder des caprices de la nature, et encore plus des actions de l’homme. Construction de barrages, destructions de la mangrove, on ne manque pas de facteurs pour expliquer tout cela. Après avoir été mis en avant dans les gros titres, le réchauffement climatique n’est présenté que comme l’un des facteurs causal par les scientifiques.

En tous cas la menace de la montée des mers ne fait que s’aggraver. Le Bangladesh est un pays en croissance. Croissance démographique et économique, mais pas seulement. Situé aux convergences de plusieurs fleuves, les deltas déversent dans la mer des km3 de sédiments. C’est donc aussi un pays dont la superficie s’accroit.

Les photos satellitaires révèlent un fait dramatique, chaque année, le Bangladesh avale 20 km2 de mer. Au cours des 50 prochaines années, c’est pas moins de 1000 kmde terres nouvelles gagnées sur la mer qui seraient menacées par la montée des eaux.

Tous les ans 32 km2 de terres disparaissent avec leurs « réfugiés climatiques ». Avec 800h/km2, c’est 26000 « réfugiés climatiques » tous les ans. Parallèlement 52 km2 de terres sont gagnées sur la mer (ou le fleuve). Ces « char land » sont fertiles et en conséquences attirent les futurs « réfugiés climatiques ». On a pas fini d’en entendre parler.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

31 Comments     Poster votre commentaire »

1.  Nicias | 4/11/2017 @ 19:42 Répondre à ce commentaire

Le rapport parle aussi des Kiribati mais j’ai pas le temps.

2.  papijo | 4/11/2017 @ 20:25 Répondre à ce commentaire

Nicias (#1),
Quelques données « officielles » des marégraphes du coin:
Chittagong A

Charchanga:

Hiron Point:

Accès à partir du site de pmsl.org

3.  jG2433 | 4/11/2017 @ 20:37 Répondre à ce commentaire

[…] que la superficie des bancs de sable change dans un estuaire, c’est par contre pas nouveau.

Un exemple dans ma région, datant de 2009 :

Une île encore méconnue des cartes est apparue à 2,7 kilomètres du phare de Cordouan […]
Au large de Royan, un banc de sable de 3 à 4 mètres a surgi au-dessus de la mer.

http://www.maxisciences.com/d%.....t4055.html

4.  Dioex | 4/11/2017 @ 23:11 Répondre à ce commentaire

Terrifiant la montée des eaux qui ne montent plus depuis 2 ans….

http://kaltesonne.de/wp-conten.....oelle2.png

Il y a 5000 ans le niveau des mers était 3 mètres au dessus des valeurs actuelles et de nos jours il faudrait avoir peur de se noyer dans un verre d’eau à cause d’un changement climatique sans précédent…

5.  Cdt Michel e.r. | 5/11/2017 @ 11:10 Répondre à ce commentaire

Voici l’article d’où provient le graphe cité par Dioex :
http://diekaltesonne.de/hat-di.....-begonnen/

Bonne traduction en anglais par Google 

Traduction en français plutôt correct par Google :

Le refroidissement global a-t-il commencé?
– Catégories: Général , Nouvelles / Événements
26 octobre 2017 | 07h30

Du Dr. Dietrich E. Koelle

Après avoir atteint le maximum de température du cycle de 1000 ans au cours des deux dernières décennies, une phase de refroidissement globale renouvelée est attendue, comme cela a été régulièrement le cas au cours des 8000 dernières années. Pourquoi les cycles climatiques naturels auraient-ils soudainement abandonné leur activité? On s’attend à ce que dans les 400 prochaines années, une baisse d’au moins 1 ° C au niveau qui s’est produit il y a 500 ans au Moyen Age (également connu sous le nom de LIA = Little Ice Age). Les nouvelles du marasme de l’élévation du niveau de la mer, ainsi que l’augmentation inattendue des masses de glace dans l’Arctique et au Groenland, soulèvent des soupçons que le nouveau réchauffement climatique aurait pu commencer.
– Les chutes de neige du Sahara septentrional (sic) en mai 2017 ont été les plus importantes en 32 ans.
– Les superficies de glace de mer ont augmenté plus fortement qu’en mai 2017 par rapport à l’année précédente en un seul mois depuis le début des relevés en 1979.
– La puissante calotte glaciaire du Groenland reste à un niveau record en mai 2017: de début septembre 2016 à fin mai 2017, le bilan massique de la glace du Groenland avec un surplus d’environ 700 milliards de mètres cubes n’a jamais été aussi élevé!
[…]

Lire la suite

Une seule mauvaise traduction saute aux yeux :
Die Schneeflächen auf der Nordhalbkugel (NH) waren im Mai 2017 so groß wie seit 32 Jahren nicht mehr.
Les chutes de neige du Sahara septentrional en mai 2017 ont été les plus importantes en 32 ans.
Lire : Les chutes de neige dans l’hémisphère Nord en mai 2017 ont été les plus importantes en 32 ans.

6.  joletaxi | 5/11/2017 @ 11:50 Répondre à ce commentaire

tous ces marronniers m’ont tellement énervé que j’ai abattu le marronnier à l’entrée de la propriété, vrai qu’il était lui aussi ch…t

sinon, de mon analyse très documentée et peer(doyenné bien sur) rewied , je constate que ma petite plage où j’ai joué enfant, et où ma grand mère me disait avoir aussi joué est toujours très exactement à la même place,ce que confirme un papier de Morner sur l’évolution en mer du Nord.

Les wallons qui comptaient sur la montée des eaux pour se débarrasser des « flamins » devront trouver autre chose.
De toute façon ,ce qui se passe ailleurs, on s’en tape, moi je consomme local, et avec le marronnier qui vient de tomber(victime collatérale du RCA), j’ai de la sciure en pagaille pour faire caca

7.  Christial | 5/11/2017 @ 11:50 Répondre à ce commentaire

OXFAM, « le pouvoir citoyen contre la pauvreté ».
Pas besoin d’aller au delà de l’en-tête de leur site pour situer leur niveau de rigueur scientifique. Juste bon à attraper les gogos de journalistes et les politiciens en recherche de bons clients achetés à coup d’argent public.

8.  amike | 5/11/2017 @ 13:48 Répondre à ce commentaire

Cdt Michel e.r. (#5),

Nordhalbkugel

Et pourtant, ce n’est pas difficile à traduire !
joletaxi (#6),

j’ai de la sciure en pagaille pour faire caca

N’oubliez pas de récupérer également les feuilles où siègent les micro organismes assimilateurs !

9.  Lallier | 5/11/2017 @ 15:48 Répondre à ce commentaire

#5 Cdt Michel e.r.

Le traducteur deepl (https://www.deepl.com/translator) donne une traduction très proche de la vôtre

10.  patilleverte | 5/11/2017 @ 17:08 Répondre à ce commentaire

Le Bengladesh est trè symptomatique de toutes les « bêtises » que l’on peut dire sur le RC(A).
C’est effectivement un pays « naturellement » soumis à des aléas météo extrêmes (aka typhons), avec une densité de population élevée et spécialementt en bord de mer, une population globalement pauvre, et comme dit dans l’article une destruction des mangroves protectrices.
Comme c’est le débouché de grands fleuves himalayens on y assiste au « ballet » des îles qui naissent, disparaissent, re apparaissent etc.
C’est donc presque « trop facile » de voir ses habitants comme des victimes (et la preuve) du RC(A), et, tant qu’on y est les « réugiés climatiques », il en faut bien, puisqu’on arrête pas de tout seriner qu’il y en a(ura) des millions « si-on-n’agit-pas-de-toute-urgence », comprendre si on installe pas des moulins à vent et des panneaux PV (chinois de préférence).
Malheureusement (ou heureusement .), ce pays est bien loin de chez nous, et n’est pas le plus visité par les touristes européens !

11.  lemiere jacques | 6/11/2017 @ 9:31 Répondre à ce commentaire

patilleverte (#10), oui et pour ces raisons, c’est même exemplaire de ce qui se passe de déplorable avec le rca..
Vous pouvez raconter des conneries si elles vont dans le sens de la théorie sans que les scientifiques qui défendent cette théorie ne vous reprennent.

Pour le reste…à partir du moment où les éléments de langage du catastrophisme climatiques sont délibérément ( à mon opinion) ambigus comment s’étonner du déluge de conneries.

Le réchauffement climatique est parfois le réchauffement du climat et parfois la théorie du réchauffement du climat par le CO2…

12.  lemiere jacques | 6/11/2017 @ 9:43 Répondre à ce commentaire

au fait papa c’est quoi un réfugié climatique
en gros les réfugies climatiques sont

Ce sont des personnes ou groupes qui sont forcés de quitter leur lieu de vie temporairement ou de façon permanente à cause d’une rupture environnementale (d’origine naturelle ou humaine) qui a mis en péril leur existence ou sérieusement affecté leurs conditions de vie.

purée si vous bougez vos meubles de jardin à cause que votre salaud de voisin à construit un mur qui vous zy bouche le soleil ma foi vous entrez dans la définition non?

EN filigrane de tout ce qui est vert c’est: rien ne doit changer et pour cela tout doit changer…

Il faut refuser les éléments de langage verts, transition energetique réfugié climatique tout ça ne veut rien dire , on ne peut pas avoir raison en discutant avec eux. le but est le moyen qui justifie le but…

13.  Didier | 6/11/2017 @ 19:01 Répondre à ce commentaire

« …soulèvent des soupçons que le nouveau réchauffement climatique aurait pu commencer. »
Ce ne serait pas plutôt « le nouveau refroidissement climatique aurait pu commencer ». ?

14.  Didier | 6/11/2017 @ 21:04 Répondre à ce commentaire

Cdt Michel e.r. (#5),

« …soulèvent des soupçons que le nouveau réchauffement climatique aurait pu commencer. »

Ce ne serait pas plutôt « le nouveau refroidissement climatique aurait pu commencer ». ?

15.  Cdt Michel e.r. | 7/11/2017 @ 2:12 Répondre à ce commentaire

Didier (#14),
En effet.
J’avoue ne pas avoir lu attentivement toute la traduction en français.
Après avoir parcouru rapidement l’original en allemand et lu la traduction en anglais, j’en avais tout doucement mon compte.

16.  ungh | 10/11/2017 @ 22:22 Répondre à ce commentaire

Bonjour
Petit passage intéressant dans l’émission Un jour dans le monde du 07 novembre sur France Inter ; vers la 30e min.
https://www.franceinter.fr/programmes/2017-11-07
Point sur une étude de la géographe Virginie Duval de l’université de la Rochelle qui vient couler ces intox anxiogènes sur la disparition des petites îles.
Je cite la journaliste  » il n’y a pas de signe annonciateur d’une disparition potentielle de ces îles sous l’effet de l’élévation du niveau de la mer » !
Citation à apprécier dans le contexte du reportage.

17.  Nicias | 11/11/2017 @ 14:40 Répondre à ce commentaire

ungh (#16),

Anny Cazenave, la grande spécialiste française (et mondiale) des satellites et de la montée des eaux avait eut à mon souvenir le même genre de propos. Je la cite de mémoire « l’influence du réchauffement climatique sur le trait de côte français n’est pas discernable ».

18.  idrolix | 11/11/2017 @ 16:02 Répondre à ce commentaire

Bonjour
un article indiquant que les iles du Pacifique ne sont pas englouties par la mer, car elle se rechargent avec les sédiments coralliens. C’est lorsqu’il y a des digues que ça se passe mal. Encore une fois, c’est la modification des côtes par l’homme qui pose problème.

https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/climat/les-petits-atolls-du-pacifique-resistent-a-la-montee-de-l-ocean_118008

19.  Murps | 11/11/2017 @ 18:01 Répondre à ce commentaire

idrolix (#18), votre pseudo laisse entendre que vous auriez certaines compétence en… hydraulique.
Est-ce le cas ? Vous n’êtes pas obligé de répondre, je ne suis pas policier.
😉

20.  lemiere jacques | 13/11/2017 @ 8:25 Répondre à ce commentaire

idrolix (#18), quandon dit résiste à la montée des eaux….

21.  lemiere jacques | 13/11/2017 @ 8:38 Répondre à ce commentaire

lemiere jacques (#20), de toutes façons ce sont des discussions assez stériles, le giec m^me doit dire un truc du genre… vous allez voir ce que vous allez voir..en 2050 là ce sera clair…
D’ici là…tous les mignons experts réchauffantes invités dans les médias …se contentent de pointer que telle catastrophe est exemplaire de ce qui risque d’arriver… m^me si certes on ne peut pas attribuer avec certitude ou m^me si certes ce n’est pas ce qui est à l’oeuvre ici…blah blah…
La science au conditionnel…le treut excelle dans ce registre…il franchit très rarement la ligne au contraire de jouzel.

comment répondre à des gens qui ne vous affirment fondamentalement rien.

22.  patilleverte | 14/11/2017 @ 11:03 Répondre à ce commentaire

ungh (#16), Nicias (#17), j
J’avais déjà signalé plusieurs fois l’excellent travail de Virginie DUVAT (et non pas DUVAL), notamment dans son livre « Catastrophes Naturelles ? ».
Pour résumer, c’est une scientifique, qui a la chance de travailler avec une équipe multi disciplinaire, et qui ne cherche pas à se mettre en avant sur des sujets connexes à sa spécialité (le climat, au hasard, suivez mon regard… sans jeu de mots.
Je pense qu’elle pourrait être une « Climato réaliste », même si elle a aussi un budget à trouver et à gérer…

23.  Idrolix | 14/11/2017 @ 14:57 Répondre à ce commentaire

Murps (#19) (désolé, ce n’est pas cliquable car je n’ai aucun bouton pour se référer à un commentaire…)

Bonjour,
mon pseudo vient du fait que j’affectionne les Citroën à suspension hydropneumatique (quels tapis volants!) qui sont de vieilles voitures polluantes rejetant d’énormes quantités de gaz satanique. Donc aucune compétence en hydraulique des fleuves ou autre.

24.  Nicias | 14/11/2017 @ 15:15 Répondre à ce commentaire

Idrolix (#23),

C’est la flèche noire à droite de l’heure dans la bande bleu en haut de chaque commentaire.

25.  Idrolix | 14/11/2017 @ 16:00 Répondre à ce commentaire

Nicias (#24),

OK, merci pour le renseignement, j’ai saisi. Mais il me semble que tout à l’heure, j’avais l’heure sans la flèche (ni les boutons « Gras », « italiques »…
Bref, ça marche maintenant et je tache de retenir la leçon.

26.  Nicias | 14/11/2017 @ 21:05 Répondre à ce commentaire

Idrolix (#25),

Vous pouvez aussi copier l’adresse du lien du commentaire qui est derriere l’heure, l’avantage est qu’il fonctionne quel que soit l’endroit ou vous écrivez et pas seulement cette page.

Vous êtes sous firefox dernière version ?

27.  ungh | 14/11/2017 @ 22:44 Répondre à ce commentaire

patilleverte (#22),
Désolé pour le Duval au lieu de Duvat… c’est mon côté réchauffiste, j’apprécie les rafraichissements anisés sur les terrasses ensoleillées aux températures méditerranéennes 😉

28.  Idrolix | 15/11/2017 @ 14:43 Répondre à ce commentaire

Nicias (#26),

Bonjour, je suis sous Firefox 56.0.2. Je ne vois pas d’adresse du lien après l’heure, je n’ai que la flèche noire. Mais en cliquant sur l’heure du commentaire, le navigateur se positionne sur le message et je peux copier l’adresse du lien dans la barre du navigateur (www.skyfall.fr/2017…) qui fait référence à ce commentaire.
Merci pour cette nouvelle trouvaille, mais on pollue un peu le post avec mes problèmes (méconnaissances) techniques.

Cordialement

29.  Christial | 15/11/2017 @ 18:22 Répondre à ce commentaire

Idrolix (#28),
Clic droit, pas gauche.

30.  jG2433 | 15/11/2017 @ 19:21 Répondre à ce commentaire

Idrolix (#28),
Une simple suggestion complémentaire…
En haut de la page d’accueil de Skyfall, s’affiche un bandeau où vous trouverez dans « Pages techniques », entre autres, un fil dédié « Aide technique »
http://www.skyfall.fr/aide-technique/
Des réponses à certains de vos questionnements pourraient le cas échéant s’y trouver.
Vous pourriez aussi utiliser ce fil pour solliciter et obtenir des éclaircissements dont vous auriez en pratique besoin, sans que cela vous donne alors le sentiment d’ « encombrer » tout autre fil de discussion.

31.  patilleverte | 16/11/2017 @ 12:20 Répondre à ce commentaire

ungh (#27),
Pas de problème, et un et deux et trois (pastis) 🙂