222 Comments     Poster votre commentaire »

101.  Philippe | 8/03/2020 @ 10:18 Répondre à ce commentaire

Pigouille (#100),
C’est François Gervais qui explique que la lente montée des eaux observée sur les marégraphes depuis 200 ans est due pour 80% à la dilatation des eaux sous l’effet du lent réchauffement séculaire (celui de 1700, qui fait sortir l’Europe du mini-âge glaciaire vers 1880) et seulement 20% résulte de la fonte de glaciers (montagnes, Groenland, Antarctique…).

Donc, oui, il me semble que la dilatation des eaux océanique – et donc la montée du niveau des mers – est un proxy plus fiable du réchauffement global que les prédictions à deux balles des modèles informatiques du GIEC qui font paniquer tout le monde…

Les graphiques des marégraphes mondiaux fournis par AntonioSan montrent partout – de Reykjavik à Montevideo – une pente très, très douce, qui reflète un réchauffement global très, très lent… Rien en tous cas qui justifie l’ « urgence » climatique et encore moins la « désobéissance civile » prônée par les agitateurs du groupuscule Extinction Rebellion…

Ph.

102.  Anti"sceptique" | 8/03/2020 @ 10:24 Répondre à ce commentaire

Oh!!! les autruches…

https://www.onml.fr/onml_f/fiche_complete.php?id_fiche=122&auth=NOK

103.  micfa | 8/03/2020 @ 11:35 Répondre à ce commentaire

Le PAG n’a pas été un « long glacier tranquille ». D’après Leroy-Ladurie, depuis son installation vers 1300 les séquences froides les séquences plus tièdes de durée variable ont alterné, une vingtaine. Les glaciers alpins ont connu des oscillations, des reculs et des avancées spectaculaires pouvant atteindre 1km. Par exemple recul de 1650 à 1750, avancée de 1750 à 1780, recul de 1780 à 1800, avancée maximale de 1800 environ à 1850, recul à partir de cette date qui est considérée comme la fin définitive du PAG. Depuis un lent réchauffement s’est mis en place, s’inscrivant dans une fluctuation plus longue (comme l’optimum romain ou médiéval) avec là aussi des séquences plus chaudes ou plus fraîches. Le problème c’est qu’on a commis l’erreur d’installer les premières stations météo et les suivantes dans des grandes métropoles (Paris par exemple) et que l’effet urbain sans cesse croissant vient perturber le signal. Je persiste à dire qu’il n’est pas possible d’évaluer de façon précise et objective (au 1/10ème de degré près) l’ampleur du réchauffement. Je crois aussi qu’il n’est pas possible d’évaluer la température moyenne de la planète, ni d’un continent, ni d’un pays, ni d’une région, ni d’un département et même pas d’une commune. Faire la moyenne de plusieurs stations ne peut pas donner une valeur fiable au dixième près. On ne peut que suivre l’évolution station par station à l’écart des zones urbanisées, l’Antarctique par exemple.

104.  joletaxi | 8/03/2020 @ 12:12 Répondre à ce commentaire

micfa (#103),

il y a une question qui me turlupine….

on a retrouvé des mammouths gelés debout sur place, avec encore le dernier repas dans l’estomac !
le changement climatique a du être brutal, … et long, pour que cela parvienne jusqu’à nous?
pourtant, depuis, on a connu des optima climatiques?
une explication?

105.  ppm451 | 8/03/2020 @ 12:27 Répondre à ce commentaire

joletaxi (#104),
il y a des animaux qui ont gelé très rapidement en tombant dans des lacs d’eau très pure, et en refroidissement rapide du fait d’une vague de froid hivernale.
Cela s’est produit encore il n’y a pas si longtemps, voir les « chevaux du lac Ladoga », et l’explication intéressante du phénomène de surfusion.

106.  joletaxi | 8/03/2020 @ 13:17 Répondre à ce commentaire

ppm451 (#105),
oui, j’ai vu pas mal d’explications sur la façon dont ils sont morts
il n’empêche que depuis, ils n’ont pas été exposés à des t° suffisamment élevées pour qu’ils soient retrouvés, alors que l’on a connu des épisodes d’optimum climatique?
mais je note que toutes les explications ont comme finalité de réfuter un brutal changement du climat,
vrai que si cela avait été le cas, on retrouverait beaucoup plus de carcasses,
Mais il se pourrait aussi que lors d’optima climatiques, beaucoup de carcasses ont été exposées et détruites, et que les rares subsistantes se trouvaient dans des endroits que la durée des optima n’ont pas suffisamment dégelé .
Les restes d’arbres exposés dans les glaciers posent le même problème?

107.  papijo | 8/03/2020 @ 17:36 Répondre à ce commentaire

Anti »sceptique » (#102),
Je suis entièrement d’accord avec vous. Les données thermométriques ne sont absolument pas fiables. En leur absence, les marégraphes donnent une bien meilleure image du réchauffement global. Le lien que vous donnez illustre parfaitement le fait que le réchauffement global a commencé vers 1900, avec un taux de CO2 inférieur à 300 ppm, et se poursuit jusqu’en 2020 avec un CO2 à 400 ppm, à un rythme pratiquement inchangé (l’article parle d’une accélération récente, mais des données plus récentes montrent qu’il n’en est rien – vous trouverez les données actuelles par exemple sur le site de la NOAA)

Le réchauffement causé par le CO2 est donc négligeable par rapport aux autres causes.

108.  Anti"sceptique" | 8/03/2020 @ 19:02 Répondre à ce commentaire

papijo (#107),

Mais bon sang, mais c’est bien sur … Dans le genre je raconte des idioties, vous faites fort sur ce site. En fait vous n’êtes même pas foutus de lire un article correctement alors que le tableau 1 est pourtant très explicite…

109.  phi | 8/03/2020 @ 20:54 Répondre à ce commentaire

Anti »sceptique » (#108),
Bah, sous forme graphique et avec tous les marégraphes, c’est beaucoup plus explicite :

https://www.pnas.org/content/pnas/early/2017/05/16/1616007114/F3.medium.gif

figure b, le trait rouge.

Alors ?
Qui raconte des idioties ?

110.  papijo | 8/03/2020 @ 21:55 Répondre à ce commentaire

Anti »sceptique » (#108), 4
Faut pas vous fâcher, voyons !
Nous avons la chance d’avoir près d’une dizaine d’années supplémentaires par rapport à votre tableau, profitons en !
Prenons St Jean de Luz:
– Votre tableau 1 dit: 2,10 mm/an de 1942 à 1996.
– La NOAA (qui se contente de recopier les données officielles au niveau mondial du PSMSL) donne de 1942 à 2017 1,52 mm / an
– Si les données de votre tableau sont exactes, il y a donc eu une forte décélération (et même une stagnation) du niveau entre 1996 et 2017
Autre exemple: Brest
– Votre tableau indique +3.0 mm/an de 1980 à 2004 pour une période de 24 ans
Pourquoi choisir ces dates ??? Pourquoi ne pas utiliser les données officielles publiées par le « PSMSL » (et recopiées par la NOAA) ?
Si je me réfère aux données du PSMSL, pour une période de même durée, de 1900 à 1924, on relève:
1900: 6936 mm
1924: 7024 mm
soit 3.67 mm / an en moyenne, soit plus que la valeur donnée par votre tableau pour la période actuelle !
Moralité: En vous « instruisant » sur un site « orienté écolo », vous êtes certain de vous faire manipuler ! Je ne vous demande pas de vous « instruire » sur un site climatosceptique (de toutes manières, ils n’ont pas les moyens de produire par eux-mêmes ce type de document), mais reportez vous aux « documents officiels », du moins tant qu’ils ne sont pas trop trafiqués comme c’est le cas pour les températures !
.

111.  Murps | 8/03/2020 @ 22:37 Répondre à ce commentaire

micfa (#103), chaque fois que j’avance ces arguments, on me regarde de travers.

112.  papijo | 8/03/2020 @ 23:22 Répondre à ce commentaire

Anti »sceptique » (#108),
Tiens, je vous avais dit qu’il était inutile de chercher des données sur les sites climato-sceptiques … j’avais tort !
Sur l' »accélération » de la montée des eaux, vous pourrez vous instruire avec cet article tout juste sorti de WUWT (traduction)

113.  scaletrans | 9/03/2020 @ 9:22 Répondre à ce commentaire

papijo (#112),

Autrement dit, et c’est l’évidence même, nous avons besoin de de données s’étendant sur de longues périodes, et le simple fait de réduire ces périodes alors que les données antérieures et postérieures à l’échantillon sont disponibles ressemble à une tentative de manipulation. Mais c’est une histoire vieille comme le débat (biaisé) sur le climat.

114.  Anti"sceptique" | 9/03/2020 @ 10:44 Répondre à ce commentaire

papijo (#112),

Si vous ne vous rendez pas compte du ridicule de vos assertions, c’est grave. Commencez donc par apprendre la définition du mot accélération et cherchez des sources moins farfelues que celles d’un masseur californien.. Quand je pense que vous osez appeler ça de la science, c’est à mourir de rire.

https://www.desmogblog.com/willis-eschenbach

Rien que le nom de Heartland Insitute me donne de l’urticaire… Dans le genre totalement pourri on ne fait pas mieux tout comme sa filiale allemande d’ailleurs.

https://www.desmogblog.com/heartland-institute

https://www.desmogblog.com/european-institute-climate-and-energy

115.  joletaxi | 9/03/2020 @ 11:50 Répondre à ce commentaire

Anti »sceptique » (#114),

gaffe les gars, voilà le coronantisceptique
ne pas s’approcher, porter une combinaison ad hoc,et surtout surtout bouchez vous le nez

116.  Michel Le Rouméliote | 9/03/2020 @ 12:08 Répondre à ce commentaire

Anti »sceptique » (#114), Arrêtez d’insulter vos contradicteurs SVP et essayez de débattre calmement des données qu’ils vous fournissent ! Votre énervement prouve la faiblesse de vos arguments, c’est tout !

117.  papijo | 9/03/2020 @ 12:58 Répondre à ce commentaire

Anti »sceptique » (#114),
J’ai comme l’impression que vous insultez tous ceux qui ne sont pas d’accord avec vous ! Ce n’est pas une solution, même pas dans la cour de l’école maternelle, et à fortiori ici !

Vous pouvez avoir des objections, on est là pour en discuter. Expliquez nous donc ce qui cloche ! Les sources de données ne sont pas fiables (j’en doute et en tout cas je n’en connais pas de plus objectives sur le sujet !) ?, Il y a une erreur de raisonnement ? … Comment voulez vous que le prochain lecteur qui viendra se renseigner ici soit convaincu s’il découvre que les écolos n’ont que des injures pour se défendre ?

118.  jdrien | 9/03/2020 @ 13:28 Répondre à ce commentaire

papijo (#117), DFTT

119.  Laurent Berthod | 9/03/2020 @ 14:49 Répondre à ce commentaire

Je ne sais si ce commentaire relève de ce fil ou du bistrot.

Au début, je pressentais qu’il ne sortirait que des catastrophes de la Conférence citoyenne sur le climat.

Aujourd’hui quand j’entend ce qu’en disent des participants ou animateurs ce n’est plus un pressentiment mais une quasi certitude.

Qu’en pensez-vous ?

120.  papijo | 9/03/2020 @ 15:29 Répondre à ce commentaire

Laurent Berthod (#119),
Un revenant !

121.  Anti"sceptique" | 9/03/2020 @ 15:31 Répondre à ce commentaire

papijo (#117),

Aucune insulte de ma part, juste un constat; on sait quand même ce que sont les climato »sceptiques » jusqu’à preuve du contraire…

122.  AntonioSan | 9/03/2020 @ 17:21 Répondre à ce commentaire

Anti »sceptique » (#114), Desmog est une officine cree par James Hogan, ancien chairman de la David Suzuki Foundation, stipendiee par Tides et autres fondations vertes. Nice try.
Je constate que vous ne contestez pas PSMSL
https://tidesandcurrents.noaa.gov/sltrends/plots/190-091_meantrend.png

123.  Pigouille | 9/03/2020 @ 17:40 Répondre à ce commentaire

Laurent Berthod (#119), la cata est devenue si intense que les sessions ne sont plus filmées.

124.  Anti"sceptique" | 9/03/2020 @ 20:10 Répondre à ce commentaire

AntonioSan (#122),

A propos du graphe que vous avez posté : même réponse que celle faite à papijo….

Auant à Desmog, il peut être ce que vous voulez ce qu’il dit est jusqu’à preuve du contraire totalement juste, on ne peut en dire autant de ce qui est balancé sur ce site où l’ignorance fait concurrence à la mauvaise foi et au déni……

Pour ce qui vous concerne, c’est : no comment !!!

[Anti-sceptique a subitement décidé de nous quitter après ce magnifique commentaire. Nicias]

125.  papijo | 9/03/2020 @ 21:11 Répondre à ce commentaire

Dernière nouvelle: Le soleil n’est plus responsable du réchauffement. Le papier de V. V. Zharkova publié par une revue du groupe « Nature » a été rétracté par l’éditeur. Les « réchauffistes » attendaient impatiemment la nouvelle semble-t-il (lire les commentaires – il est exceptionnel qu’il y ait des commentaires sur ce site !)
Lien: Phys.org (traduction)

126.  Laurent Berthod | 9/03/2020 @ 21:21 Répondre à ce commentaire

Vous avez une excellente mémoire. Félicitations. Et merci.
Heureux de me retrouver parmi vous.

127.  BenHague | 9/03/2020 @ 23:08 Répondre à ce commentaire

papijo (#124),
Papier rétractée avec raison … son raisonnement ne tenait pas la route .

128.  scaletrans | 10/03/2020 @ 8:59 Répondre à ce commentaire

BenHague (#127),
Effectivement. C’est plutôt le fil que Svensmark a commencé à tirer il y a plus de vingt ans qu’il faut continuer à suivre. Il faudrait des relevés suffisamment pertinents (durée) de la couverture nuageuse comparés aux doses de RCG reçues par la Terre.

129.  papijo | 10/03/2020 @ 11:27 Répondre à ce commentaire

BenHague (#127), scaletrans (#128),
Qu’est-ce qui cloche dans ce raisonnement (je ne connais pas la teneur du papier incriminé) ?

130.  the fritz | 10/03/2020 @ 13:06 Répondre à ce commentaire

Comprends pas qu’on puisse confondre cycle de Milankovitch et cycles liés à l’activité solaire ; c’est pareil pour ceux qui confondent climat et météo

131.  BenHague | 10/03/2020 @ 14:19 Répondre à ce commentaire

Le papier considerait que le Soleil et la Terre avait des mouvements independants autour du centre de gravité du Systeme solaire (le CoG du System Solaire n’est pas confondu avec le soleil ) . Du coup la distance Terre Soleil pouvait varier plus que ce que l’on pensait En fait Zarkhova s’est pris les pieds dans le tapis du fameux probléme á N-corps …
Le mouvement du Soleil autour du centre de gravité du systeme solaire est du au geantes gazeuses (Jupiter , Saturne , Neptune) mais la Terre , du fait de sa proximité du Soleil est affecté de la meme maniere et l’acceleration vu de la Terre et plus ou moins la meme que celle vue par le soleil .. ce qui veut dire que sa trajectoire est également affecté de la meme maniere .. ce qui veut dire que la distance Soleil – Terre ne varie que trés peu á cause de cet effet …. ce sur quoi tous les planetologues et specialistes du systeme solaire sont d’accord.
Quand on vient avec ce type d’annonce un peu extraordinaire , il vaut mieux bien verifier que l’on ne dit pas de betises ….

132.  MichelLN35 | 10/03/2020 @ 14:52 Répondre à ce commentaire

BenHague (#131),

Ne croyez vous pas que la réelle variation, non de la distance au soleil mais de la durée du cycle de rotation terrestre de 24h soit en relation avec l’effet des planètes massives sur le centre du système solaire ? C’est ce que j’avais cru comprendre au sujet des cycles de ~11 ans (9 à 14 dits de Schwabbe ??) ou 22 ans, qui sont plus ou moins longs et avec plus ou moins de taches solaires, ce qui serait corrélé à des périodes plus ou moins chaudes, sur notre planète. Voir en outre Charvatova si je me souviens bien et les cycles de ~178 ans liés aux incendies en Californie juste avant les périodes froides.

Il me semble bien que j’ai vu ces cycles signalés par l’ami Vincent Courtillot.

133.  Bernnard | 10/03/2020 @ 15:22 Répondre à ce commentaire

MichelLN35 (#132),
Les cycles d’activité du soleil font l’objet de plusieurs études. On essaie de bien les comprendre, car notre société devient vulnérable aux variations soudaines, chaotiques et parfois explosives qui ont lieu à la surface du soleil. Les projections de masses coronales peuvent avoir des conséquences sur les satellites dont tous les jours nous nous servons (communication, GPS, Météo..) des conséquences aussi sur le réseau de distribution électrique. J’ai la conviction que les retombées de l’amélioration des connaissances dans le « climat solaire » se concrétiseront aussi dans l’amélioration des connaissances du climat terrestre. Le soleil étant notre unique moyen de chauffage.
Pour ma part, je crois que les forces de marées internes dans le soleil (forces qui déplacent des masses énormes de gaz à l’état de plasma dans le soleil) contribuent à la variation de l’activité solaire. Ces forces sont dépendantes de la variation de la position du centre de gravité du système solaire par rapport au centre du soleil. Espérons que les études dans ce domaine ne seront pas rabotées.

134.  Bernnard | 10/03/2020 @ 15:55 Répondre à ce commentaire

the fritz (#130),
La prévision de l’activité solaire commence par la connaissance des grands cycles du climat (solaire) 22a , 11a… pour la météo( solaire) il faut affiner en trouvant le(s) bon(s) paramètre(s) à suivre. Et là l’homme n’intervient pas !

135.  papijo | 10/03/2020 @ 18:31 Répondre à ce commentaire

BenHague (#131),
Merci ! Si j’ai bien compris, tout est dans le « … ne varie que très peu …  »
A priori, cela est assez facilement calculable (du moins sur une durée « courte » de quelques siècles) et ne devrait pas donner lieu à polémique.

136.  jean nivon | 10/03/2020 @ 20:27 Répondre à ce commentaire

Laurent Berthod (#119), Pigouille (#123),
Cette convention citoyenne sur le climat me laisse perplexe :
150 citoyens ont été tirés au sort !?!? ….. Oui, bon, admettons.
Ils ont été « formés », — disons plutôt formatés — à l’enjeu climatique par des « experts »
Ces 150 pigeons se retrouvent donc dans la même situation que le gouvernement :
Ils savent que c’est le CO2, qui est l’unique responsable de la catastrophe climatique qui s’annonce ….. et que l’on attend toujours avec impatience ! Et qu’il faut donc réduire nos émissions de CO2, en utilisant le moins possible d’énergie fossile.
On connait donc le problême, on a la solution. Alors pourquoi réunir des pige……, je veux dire des citoyens pour leur demander quelles mesures il faut prendre ?
Je soupçonne le gouvernement d’accepter le deal pour faire plaisir aux écolos ( quelques % de plus pour les élections, c’est toujours bon à prendre ! ).
Mais nos dirigeants se rendent compte que la transition écologique censée nous sauver du climat, n’est pas viable : technologiquement, socialement, économiquement et écologiquement, la transition nous mène dans le mur !
Alors, ils demandent aux citoyens de faire le bouleau à leur place, sous prétexte de démocratie participative.
Si ça réussit, ce sera grâce à eux, car, précisément, ils ont mis les citoyens dans le coup !
Si ça échoue, et savent que c’est quasiment certain, ce ne sera pas de leur faute, ……. puisqu’ils ont mis les citoyens dans le coup, et que ces derniers n’ont pas su proposer les bonnes solutions !
Ils s’en sortiront la tête haute, quoiqu’il arrive !
Pîle, je gagne ; face, tu perds !
Climatiquement vôtre. JEAN crazy

137.  Philippe | 11/03/2020 @ 4:15 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#134),
En tous cas, on sait que pendant la décennie la plus froide du mini-âge glaciaire (« minimum de Maunder », 1680-1710), pendant 30 ans on n’observe quasiment aucune tache solaire.

D’ailleurs, l’expression « minimum de Maunder » ne se réfère pas à la froideur des températures, mais bien au minimum de taches solaires pendant cette période.

On connaissait les taches solaires à cette époque : Galilée les avait découverte vers 1611 et l’observatoire de Paris fondé par Louis 14 en 1667. Le relevé des taches solaires est très simple : on pointe une lunette astronomique vers le soleil et on projette le disque solaire sur une feuille de papier. Avec un crayon on marque l’emplacement des taches solaires sur la feuille.

La tentation est énorme d’incriminer cette absence de taches au froid sibérien qui régnait en Europe durant cette période…
Ph.

138.  Michel Le Rouméliote | 11/03/2020 @ 12:19 Répondre à ce commentaire

jean nivon (#136), Cette convention bidon sert surtout à affirmer que les « citoyens » ont bien réclamé le « Green Deal » de la commission européenne à 1000 milliards d’€ quand viendra le moment de mettre la main au porte-monnaie ! Et que le soi-disant président issu des urnes ne fait que se conformer à cette double volonté, venue d’en-bas et d’en-haut. Il n’ya plus de pilote dans l’avion…

139.  micfa | 11/03/2020 @ 18:28 Répondre à ce commentaire

Cette convention est un comité de salut public. C’est la terreur climatique qui va diriger le pays, la terreur verte.

140.  AntonioSan | 11/03/2020 @ 18:42 Répondre à ce commentaire

Michel Le Rouméliote (#138), Exactement… c’est une maniere de remplacer la vraie democratie par un simulacre.
Le Virus, c’est la repetition generale, comme le protocole de Montreal et les CFCs par rapport au global warming et l’UNEP/IPCC. En 2010 la Rockefeller Foundation publia un rapport redige en collaboration avec le Global Business Network de Peter Schwartz:

“During the pandemic, national leaders around the world flexed their authority and imposed airtight rules and restrictions, from the mandatory wearing of face masks to body-temperature checks at the entries to communal spaces like train stations and supermarkets. Even after the pandemic faded, this more authoritarian control and oversight of citizens and their activities stuck and even intensified. In order to protect themselves from the spread of increasingly global problems — from pandemics and transnational terrorism to environmental crises and rising poverty — leaders around the world took a firmer grip on power.

Il appelle cela « lock step ».
La loi climat n’est rien d’autre que ce totalitarisme utilisant le pretexte vert pour legitimer le controle.

141.  papijo | 11/03/2020 @ 21:22 Répondre à ce commentaire

Pour ceux qui recherchent des éléments pour démonter une argumentation écolo concernant le climat, WUWT a un article de Gregory Wrightstone qui défend un bouquin écrit par lui « Inconvenient Facts — The science that Al Gore doesn’t want you to know » (très complet, et … barbant … mais on n’est pas obligé de le lire d’une traite !)

Lien: WUWT (traduction)

142.  micfa | 12/03/2020 @ 11:14 Répondre à ce commentaire

Il paraît que l’Antarctique fond à vue d’œil. A partir des séries de températures moyennes annuelles disponibles sur plusieurs sites, voici l’évolution de la T° moyenne annuelle lissée sur 20 ans que j’ai calculée pour quelques stations dont j’ai pu récupérer les données (elles ne sont peut-être pas fiables à 100% mais quand même):

Respectivement en 1980 , 2000 , 2019 :

Dumont-d’Urville -10,9 | -10,9 | -11

Amundsen (Pole sud) -49 | -50,2 | -49,2

Halley -18,5 | -18,9 | -19,4

Syowa -10,8 | -10,8 | -10,7

Casey -9,2 | -8,9 | -9,1

Orcades -3,8 | -3,1 | -3,1

MacMurdo -17,3 | -15 | -16,1

Mis à part quelques fluctuations sans cohérence globale, je ne vois pas trop où est le réchauffement. Actuellement l’été se termine là-bas et il fait déjà -64° à Vostok, la banquise a commencé son embâcle le 22/02 et depuis quelques jours le rythme est de 100 000 km² par jour, ce qui est remarquable, alors que la moyenne pour cette période est de 50 000km² par jour. Evidemment, les médias et les réchauffistes ne l’ont pas remarqué, ils doivent prendre des antisceptiques pour éviter d’attraper le réalovirus.

143.  savoy | 12/03/2020 @ 11:40 Répondre à ce commentaire

142. micfa

antarctique : Dumont d’Urville

A l’issue de ce 11ème jour du mois de mars 2020, on peut dire que le froid se maintient à un niveau remarquable à DDU : la moyenne des températures minimales des 10 premiers jours a atteint -14,0°C, un record de froid pour la saison depuis le début des relevés à météo en 1956 ici. Le vent s’est certes un peu relevé ce mercredi, avec des rafales proches de 90-100km/h qui ont soufflé pas mal de neige et fait monter quelque peu les congères de la base, mais le temps était jusqu’hier plutôt calme, et souvent ensoleillé. Calme, soleil et froid, qui vont souvent ensemble ici, car ce sont les dépressions qui apportent souvent du vent fort et des nuages, de l’air moins froid, et de la neige. Certes, le froid est devenu assez vif assez tôt dans l’hiver, mais nous sommes en réalité à des températures tout à fait typiques de celles que l’on va relever durant les prochains mois, même s’il fera naturellement parfois plus froid encore.

http://francoisgourand.canalblog.com/

144.  Anecdote | 13/03/2020 @ 13:18 Répondre à ce commentaire

micfa (#142),
Même le GIEC reconnaît l’absence de réchauffement récent de l’Antarctique, c’est dire…

146.  JG2433 | 13/03/2020 @ 15:22 Répondre à ce commentaire

Murps (#145),
Et que c’est devenu difficile et dangereux, en raison de l’épidémie de coronavirus en cours, d’étudier le réchauffement climatique sur place !
En témoigne les complications que vivent les participants aux expéditions aux pôles :
https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-billet-vert/le-billet-vert-les-expeditions-scientifiques-sont-aussi-perturbees-par-le-coronavirus_3846281.html
P.S. : Une « scientifique » française, plus connue dans le milieu du showbiz que dans les labos, est en ce moment en Antarctique – où elle doit avoir du temps pour tenir compagnie aux manchots. sad
https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-billet-vert/le-billet-vert-les-expeditions-scientifiques-sont-aussi-perturbees-par-le-coronavirus_3846281.html

147.  Christial | 13/03/2020 @ 15:22 Répondre à ce commentaire

A écouter les médias – il y a peu le 20h00 de France 2, ou les documentaires, exemple une série sur la planète toujours sur France 2 – l’Antarctique de refroidit 5 fois plus vite que le reste de la planète.
Fake-news qui extrapole une augmentation localisée d’une région de l’ouest de l’Antarctique due à des modifications de courant.
Globalement la température de l’Antarctique n’augmente pas et à même tendance à refroidir depuis une quinzaine d’années.

148.  micfa | 13/03/2020 @ 17:43 Répondre à ce commentaire

JG2433 (#146),
Faudrait pas transmettre le virus aux manchots.

149.  AntonioSan | 13/03/2020 @ 18:32 Répondre à ce commentaire

Pendant ce temps il semble qu’un autre journaleux soit sur la rampe de lancement climat…

Lorsqu’il appartenait à la bande de Yann Barthès dans «Le Petit Journal» de Canal+, puis «Quotidien» sur TMC, Hugo Clément avait pour habitude de bousculer les responsables politiques à l’aide de son micro rouge. Désormais, il a décidé d’en tendre un plus vert afin de contribuer à la préservation de la planète. Après un numéro consacré aux océans, le reporter propose une nouvelle enquête de sa série documentaire «Sur le front». Ce mardi 17 mars, il s’intéressera en première partie de soirée à la fonte des glaciers. «Il y a une urgence particulière! Les glaciers de l’arctique régulent le climat. S’ils disparaissent, les conséquences seront dramatiques pour tout le monde, y compris en France», affirme le journaliste sur le plateau du «Buzz TV» (voir vidéo ci-dessus).

Sa carriere devrait etre assuree.

150.  andqui | 13/03/2020 @ 18:46 Répondre à ce commentaire

micfa (#148), ça c’est vrai, d’autant plus qu’ils ne peuvent pas éternuer dans leur coude, les pauvres…