Les modèles climatiques pour le profane

Par Judith Curry

Traduction : Scaletrans

Source

© Copyright 2017 The Global Warming Policy Foundation

A propos de l’auteur

Le professeur Judith A. Curry est l’auteur de plus de 180 articles scientifiques sur la météo et le climat et a reçu le Henry G. Houghton Research Award par l’American Meteorological Society en 1992.

Elle a récemment pris sa retraite du Georgia Institute of Technology où elle était professeur et titulaire de la chaire de l’École des Sciences de la Terre et de l’Atmosphère. Elle préside actuellement le Climate Forecast Applications Network.

Sommaire

Il existe un grand débat à propos de la fidélité et de l’utilité des modèles globaux du climat [GCM]. Ce débat a lieu dans la communauté des scientifiques du climat, car des scientifiques sont en désaccord avec l’importance à donner aux modèles climatiques par rapport aux analyses des observations. Les résultats des modèles climatiques sont aussi utilisés par les économistes, les agences de réglementation et les décideurs politiques. Par conséquent, les GCM ont été examinés à la loupe par une large communauté de scientifiques, ingénieurs, experts en logiciels, et philosophes des sciences. Ce rapport tente de décrire le débat autour des modèles climatiques pour un public éduqué mais non technique.

Lire la suite

Entretien avec William Happer (2/4) : la «crosse de hockey» et l’activité solaire

Entretien publié sur TheBestSchools

Traduction: Bernnard

Dans cette partie William Happer questionné par « TheBestSchools » donne son point de vue sur la crosse de hockey et le début des rapports du GIEC. Il nous parle aussi de l’influence de l’activité solaire sur le climat.

Lire la suite

Entretien avec William Happer (1/4) : Biographie, RCA, Température, Évènements extrêmes

Entretien publié sur TheBestScools

Traduction: Scaletrans

William Happer est professeur émérite de Physique Cyrus Fogg Brackett au département de physique de l’Université de Princeton. Membre depuis longtemps de JASON, un groupe de scientifiques délivrant au gouvernement US des avis indépendants concernant la science, la technologie et la sécurité nationale, Happer fut Directeur du Bureau Scientifique du Département de l’Énergie US en 1991-1993.

Mieux connu du grand public comme critique acerbe du “consensus” du GIEC sur le réchauffement global, il a fréquemment été appelé à témoigner en tant qu’expert devant diverses commissions du Congrès US à propos du réchauffement global (changement climatique). En 2015 il s’est trouvé au centre d’une nouvelle controverse impliquant une opération baptisée “sting” (piqûre) organisée par Greenpeace.

On peut trouver ici une liste des principales publications du Professeur Happer.

Lire la suite

Les renouvelables intermittents ne peuvent transformer favorablement le réseau électrique

Par Gail Tverberg

Source

Traduction Scaletrans

Beaucoup de gens espèrent que le vent et les panneaux PV vont transformer positivement le réseau électrique ? Est-ce vraiment possible ? Est-il vraiment possible que des renouvelables intermittents puissent générer une grande partie de la production électrique. De plus en plus, la réponse apparaît être la suivante : “Non, les coûts sont trop élevés et le retour sur investissement risque d’être trop bas.” Nous rencontrons déjà des problèmes de réseau majeurs, même avec une faible proportion d’électricité renouvelable intermittente : US, 5.4% de l’électricité consommée en 2015 ; Chine, 3.9% ; Allemagne, 19.5% ; Australie, 6.6%.

Lire la suite

Un record de chaleur malgré un soleil froid

Par Sebastian Luening, Frank Bosse et Fritz Vahrenholt

Traduction par Scaletrans.

Source

Introduction

Le 14 novembre 2016, Stefan Rahmstorf  (“Stefan”) du Potsdam Institue for Climate Inpact Research (PIK) a publié sur le blog climatique Realclimate un article intitulé “Record de chaleur en dépit d’un soleil froid”. Dans cet article il discute d’une prévision de température que nous avions d’abord publié en 2012 dans le livre “Die kalte Sonne”. Une traduction en anglais est sortie en 2013 sous le titre “The Neglected Sun”. Dans son post, Stefan Rahmstorf tente de démontrer que l’évolution du soleil ne correspond pas à celle de la température et n’a donc qu’un effet négligeable sur le climat. De plus, il affirme que notre prévision de température est essentiellement un échec. Lire la suite

Australie du Sud : le gâchis du rail alimenté par l’énergie éolienne.

Le chaos occasionné par cette  énergie laisse des milliers de voyageurs sur le carreau.

Traduction par Scaletrans, Source.

L’économie alimentée par le vent de l’Australie du Sud [ou Australie-Méridionale] en illustre le sérieux.

Dans la capitale, Adélaïde, durant deux jours de suite (28 et 29 avril) des milliers de malheureux voyageurs n’ont pu compter que sur eux-mêmes car des variations importantes de l’énergie éolienne ont démoli l’alimentation de sa ligne ferroviaire électrique Seaford/Tonsley.

Nous nous en remettrons brièvement à ce qui passe pour du journalisme en Australie du Sud pour avoir (comme d’habitude) la moitié de l’histoire.

 

Lire la suite

Le crépuscule du mouvement du changement climatique

Source

Traduction : Scaletrans
Par Judith Curry

Ne vous laissez pas avoir par la fanfare parisienne : le mouvement du changement climatique va se voir confronté à de gros problèmes.

Voici des extraits du long article intitulé Green Idols: Twilight of the Climate Change Movement écrit pour The National Interest par Mario Loyola.

Lire la suite

La Chaleur interne de la terre entraîne un écoulement rapide de la calotte et une fonte sous glaciaire au Groenland.

La chaleur interne de la terre, souvent négligée quand on parle du climat, n’est pas sans influence aucune sur les températures comme nous allons le voir. Merci à papijo pour nous avoir transmis ce texte.
la chaleur interne de la terre fond les glaciersLa lithosphère du Groenland a des fonds chauds qui remontent à son passé géologique lointain et provoque l’écoulement rapide de la glace et sa fonte sous-jacente.
Pour comprendre la calotte groenlandaise actuelle, les chercheurs doivent remonter loin dans l’histoire de la Terre. La lithosphère a des fonds chauds qui remontent à son passé géologique lointain et provoque l’écoulement rapide de la glace et sa fonte sous-jacente. Une zone d’anomalie traverse le Groenland d’est en ouest où le flux de chaleur actuel provenant de l’intérieur de la Terre est élevé. Grâce à cette anomalie, une équipe internationale de géophysiciens dirigée par Irina Rogozhina et Alexei Petrunin du GFZ [GeoForschungsZentrum] Centre Allemand de Recherches Géophysiques pourrait expliquer les observations obtenues par radar et forage de la calotte qui indiquent une fonte étendue sous la couche de glace et un glissement accru de la base de la glace depuis le sommet de la calotte du Groenland jusqu’à l’Océan Atlantique Nord.

Lire la suite

Le cycle du soleil basculé.

Voici 2 articles dont les liens ont été publiés sur le site consacré au soleil spacewheather.com à la date du 28 mars 2016.

Bernnard : « La météo spatiale » n’est pas sans influence sur celle de la terre comme vous allez le voir. Traduction par Scaletrans.

1  -Le soleil basculé.

Source

Par Madhulika Guhatharkurta et Tony Philips

Découvert il y a plus de 150 ans et minutieusement étudié depuis, le cycle du soleil est, d’une certaine façon, largement incompris.

Beaucoup de gens et certains scientifiques ont de l’activité solaire un point de vue simpliste et binaire. Le maximum solaire est une période active, marquée par des explosions massives et une météo spatiale dangereuse qui peut affecter les systèmes complexes sur Terre et dans l’espace, alors que le minimum solaire est une période de calme où il ne se passe presque rien.

Lire la suite