De la Validité des données de température globale de surface NOAA, NASA et Hadley CRU

&

De la Validité des Conclusions sur le Risque lié au CO2 par l’EPA

 Abrégé du Rapport de Recherche

Dr. James P. Wallace III, Dr. Joseph S. D’Aleo, Dr. Craig D. Idso

June 2017

SOURCE

Traduction : Scaletrans

I. RÉSUMÉ

Le but de cette recherche était d’examiner si les données de la Température Moyenne Globale de Surface (GAST) produite par la NOAA, la NASA et HADLEY, sont des estimations suffisamment crédibles des températures moyennes globales pour servir à la modélisation climatique et à l’analyse politique. La pertinence de cette recherche réside dans le fait que les trois soi-disant Chaînes d’Évidences dans les Conclusions de l’EPA sur le Risque lié au GES/CO2 se basent sur les données GAST pour être une représentation valide de la réalité.

Lire la suite

Véhicule électrique et émissions de CO2

Un récent rapport du Ministère de la développitude durable évalue les bénéfices du véhicule électrique. Nous nous intéresserons ici principalement au bilan CO2.

Une batterie de 24kWh c’est 6 tonnes de CO2 contre 38 tonnes émises pour un véhicule conventionnel à essence sur toute sa durée de vie.

Après prise en compte des pleins d’électrons nécessaires pour rouler, le bilan est favorable en terme d’émissions de CO2 pour tout mix de production électrique qui émet moins de 864g/kWh produit. L’Allemagne taquine les 500 grammes et la Pologne les 800. Lire la suite

Ours polaires, faits et mythes.

On a fait croire aux enfants qu’il ne reste que quelques centaines d’ours polaires,  mais l’implacable message sur les ours polaires condamnés (par la faute de l’homme) est heureusement faux. Il est temps qu’on révèle la vérité aux jeunes.

Voici donc les bonnes nouvelles qu’on doit apprendre aux enfants: les ours polaires n’ont jamais été menacés d’extinction à cause d’un réchauffement global anthropique. Il y a effectivement davantage d’ours polaires qu’il y en avait il y a 50 ans, et la population globale est d’une taille respectable, en dépit du fait que la banquise d’été ait atteint des niveaux ayant dû, selon les prévisions, mener à la catastrophe depuis 2007. Lire la suite

Un sondage très peu important

Cet été pendant qu’on était à la plage, le Pew Research Center a publié un sondage, un de plus, mondial. Le PRC est un institut de sondage, un vrai je veux dire, pas une entreprise commerciale qui produit des sondages pour de l’argent.  C’est des vrais scientifiques et ils sont financés par des dons, ce qui n’a aucune incidence sur le résultat final, cela ressemble énormément à un sondage. Lire la suite

L’héliothermomètre et l’effet de serre

J’ai reçu par courriel un « document pédagogique » parait-il produit par la MAIF dont c’est le cœur du métier :

FICHE 8 – FICHE TP – UNE EXPÉRIENCE SUR L’EFFET DE SERRE QUE DES ÉLÈVES POURRAIENT FABRIQUER EUX-MÊMES

L’idée qu’il y a derrière l’expérience proposée est de montrer qu’un des arguments favoris des climato-sceptiques est erroné.

Les climato-sceptiques disent souvent :

« L’absorption des infrarouges par l’atmosphère est déjà quasi-totale (dans les longueurs d’onde en jeu pour l’effet de serre). Donc rajouter du CO2 ne peut rien changer. »

Si la première phrase est parfaitement correcte, la déduction qui en est faite est fausse et c’est ce que l’expérience veut montrer.

L’expérience proposée, c’est celle qu’a réalisée Horace-Bénédict de Saussure, célèbre naturaliste suisse e la 2ème moitié du 18ème siècle : il voulait voir si le soleil chauffait autant à toute altitude alors que la température décroissait fortement avec l’altitude. Il a donc construit une sorte de serre (en fait le principe même des panneaux pour chauffe-eaux solaires modernes) il a appelé son dispositif un héliothermomètre, pour mesurer la chaleur reçue du soleil.

Voici le schéma de son dispositif :

[…]

Lire la suite

Une pénurie d’ouragan

Lorsque l’on fait des prévisions, dame Nature vous met parfois un coup de pieds au cul. Ainsi lors de son dernier rapport, les climatologues du GIEC nous avais gratifié dans l’urgence d’un chapitre (« box ») sur « la pause ». Ironiquement, l’hystérie actuelle autour du réchauffement et des ouragans qu’il est sensé aggraver a été précédé de peu d’un rapport américain sur le climat farci d’un chapitre (« box ») traitant lui de la pénurie d’ouragan touchant les USA. Lire la suite

Le dur combat des sécheresses contre la pluie

Amike faisait remarquer dans un commentaire que les sécheresses estivales étaient précédées d’un déficit de pluie hivernal. Cela m’a remémoré un dimanche très chaud et ensoleillé que j’avais passé dans une sorte de festival alter. J’y avait rencontré un climatologue qui travaillait sur le plateau de Saclay avoisinant, celui des Jouzel, VMD, Bard … etc … et nous avions parlé de sécheresses. Lire la suite

Si Exxon avait écouté l’ORTF

Dès 1979, le pétrolier connaissait les effets des énergies fossiles, mais prétendait le contraire vis-à-vis du grand public

Exxon savait dès 1979 nous apprend M. Foucart dans le Monde. Vous vous rendez compte Mme Michu ? Dès 1979, ils savaient ! Et Total, ils ont appris quand que l’effet de serre existait ? Imaginez le PDG de Total qui allume son poste à galène pour écouter le journal du midi en janvier 1959. Il entend alors Philippe Diolé lui parler de réchauffement climatique ainsi Lire la suite

Croire que le CO2 contrôle le climat c’est à peu près comme « croire à la magie »

L’article original a été publié par Merion West

SOURCE

Traduction: Camille Veyres et Scaletrans

Par Richard Lindzen, le 25 avril 2017

Le professeur de science de l’atmosphère Richard Lindzen du MIT suggère que beaucoup de déclarations concernant le changement climatique sont exagérées et inutilement alarmistes.

Lire la suite

Effets Indirects du Soleil sur le Climat Terrestre

Traduction: Scaletrans

Source

par Mike Jonas

And what might they be?” – Dr. Leif Svalgaard

Je suis depuis longtemps amèrement désappointé de l’attitude à la fois bornée et biaisée du GIEC et de nombre de scientifiques du climat, par laquelle ils acceptent d’emblée de fallacieux effets indirects de réchauffement climatique par le CO2 (les “rétroactions”) tout en trouvant un monceau d’excuses pour ignorer la possibilité d’effets indirects de la part du soleil. Par exemple, dans l’AR4, 2.7.1 ils disent “des résultats empiriques depuis le TAR ont étayé la marque d’un forçage solaire du changement climatique” mais rien n’existe à ce sujet dans les modèles, parce qu’il y a “débat”, ou que cela “demeure ambigu”, etc, etc.

Dans cet article, j’examine la littérature scientifique sur de possibles effets indirects du soleil sur le climat, et suggère une façon raisonnable de les regarder. Ceci pourrait aussi répondre à la question de Leif Svalgaard, bien qu’il soit peu probable qu’il ignore quoi que ce soit de ce qui est cité ici. Il est à peu près certain que tout dans cet article est déjà apparu sur WWUT ; le but est de le présenter dans un seul article (désolé qu’il soit si long). Je fournis quelques liens sur les travaux de gens comme Jasper Kirby, Nir Shaviv et Nigel Calder. Pour ceux qui ont le temps, ces travaux sont intéressants à lire en totalité.

Lire la suite