L’Arctique se réchauffe

Par George Nicolas Ifft,

En date du 10/10/1922 le Consul américain à Bergen, Norvege, a envoyé le rapport suivant au Département d’Etat à Washington, DC.

L’Arctique semble se réchauffer. Des rapports de pécheurs, chasseurs de phoques et d’explorateurs qui naviguent dans les mers qui entourent le Spitzberg et l’Arctique de l’Est indiquent tous un changement radical des conditions climatiques et de hautes températures jamais vues dans cette partie du monde. Lire la suite

Dépôts de poussière sur les calottes glaciaires: un mécanisme de terminaison des âges glaciaires ?

 Dépôts de poussière sur les calottes glaciaires: un mécanisme de terminaison des âges glaciaires ?

Par Donald Rapp

SOURCE

Dans un récent article, Ellis et Palmer (2016) ont proposé que le dépôt de poussière sur les calottes glaciaires géantes, réduisant ainsi leur albédo, fut un facteur principal de la terminaison des Âges Glaciaires durant les 800.000 dernières années.

Contexte

L’origine et les causes des Âges Glaciaires quasi périodiques durant les 800.000 dernières années est un sujet fascinant qui a capté l’attention de nombre de scientifiques. Des centaines d’articles ont été publiés, et un consensus s’est constitué selon lequel un facteur clé est le modèle dit de Milankovitch sur l’ensoleillement variable des hautes latitudes nord en raison d’oscillations de l’orbite terrestre. Bien que ce modèle corresponde assez bien en général aux données des carottages de glace et de sédiments, il y a quand même quelques exceptions et déviations notables. La chose la plus difficile à expliquer est la terminaison des Âges Glaciaires et pourquoi ils prennent fin si rapidement. Lire la suite

Effet de serre en Antarctique

L’augmentation de la surface de la banquise antarctique est souvent présentée comme gênante pour l’orthodoxie climatique. En fait si les modèles prévoient bien une augmentation des températures plus importante qu’ailleurs en Antarctique (surtout à très long terme) et si la majorité des modèles prévoient une diminution de la banquise, il est possible de simuler une augmentation transitoire de la banquise à cause de l’augmentation du gradient de température entre l’Antarctique et les latitudes avoisinantes ; dans un premier temps, l’antarctique se réchauffant plus faiblement.

On peut aller beaucoup plus loin et refroidir l’Antarctique avec du CO2, mais de manière très faible. Il n’est pas vraiment question d’expliquer l’évolution des températures en Antarctique avec le forçage négatif de 0,1W/m2 calculé plus bas. Voici un extrait de la thèse d’Holger Schmithusen signalée par judith Curry.

Nicias

Lire la suite

Les archives des indices d’extension des banquises Arctique et Antarctique face aux températures mesurées et modélisées

Par Nicola Scafetta et Adriano Mazzarella*

Traduction, Scaletrans.

Résumé :

Nous étudions ici les archives sur l’étendue des banquises Arctique et Antarctique fournies par le National Snow and Ice Data Center (NSIDC). Ces archives révèlent un comportement climatique inverse : depuis 1978, l’indice d’extension de la banquise Arctique a décru, ce qui veut dire que la région s’est réchauffée, pendant que l’indice d’extension de la banquise Antarctique a augmenté à un rythme significativement plus élevé que dans les décennies précédentes ; Autrement dit, l’extension des banquises des deux régions a connu une accélération positive. Lire la suite

Météo France fait du « cherry picking »

Par Nicias.

Dans ses actualités, Météo France a publié un article intitulé « Banquise arctique : la plus faible extension hivernale depuis 1979. »

Conformément au titre on y apprend que :  » Selon le National Snow and Ice Data Center (NSIDC), la valeur moyenne de l’extension du mois de mars 2015 (14,39 millions de km2) est la plus faible depuis le début des relevés satellite en 1979. »

Il y a plusieurs institutions qui calculent la surface de la banquise arctique. Par exemple l’Arctic ROOS et l’OSI SAF, deux organismes européens. Aucun des deux ne calcule un record en mars 2015, alors pourquoi choisir les résultats de la NOAA américaine ?

Lire la suite