Les deux voies de la politique

David Zaruck a choisi le camp de Monsanto et c’est un ancien lobbyiste de l’industrie chimique. Le vilain ! Il défend la science, des politiques raisonnables. On est loin du climat avec ces histoires de glyphosate, mais pas tant que cela. J’ai moi même pensé à publier une tribune de l’association européenne du charbon. C’est pas que je sois tant que ça favorable au charbon, c’est juste que les fanatiques en face, qui tiennent le haut du pavé, ce qu’ils proposent est insupportable. Lire la suite

Le Bangladesh « avale » la mer

Dans la flopée de rapports qui paraissent avant toute nouvelle COP, on a droit à celui d’Oxfam sur les « réfugiés climatiques ». Au sein de l’inventaire à la Prévert des catastrophes en cours et à venir, Oxfam a choisit de traiter particulièrement de la montée des eaux. Le rapport cite tout un tas de « statistiques ahurissantes », dont un des synonymes est « foutaises », et on a aussi une étude de cas sur le Bangladesh. Lire la suite

Entretien avec István Markó

Version originale d’un entretien de István Markó avec Grégoire Canlorbe dont des traductions ont été publié sur Breitbart et WUWT.

István Markó István Markó (1956 – 2017) était professeur et chercheur en chimie organique à l’université catholique de Louvain. Son nom est associé à celui de Kevin Lam pour sa contribution à la mise au point de la réaction de Markó-Lam. Il s’était fait le défenseur, dans plusieurs médias francophones sur internet, et lors de débats publics, d’un point de vue sceptique sur la question du réchauffement climatique lié à l’homme. Il avait également joint sa voix à celles de personnalités climato-sceptiques anglo-saxonnes et publié avec eux plusieurs articles sur Breitbart News. Lire la suite

Irma et le RCA

Par Araucan.

Le lien entre l’ouragan Irma ou Harvey et le réchauffement climatique a été fait à de très nombreuses reprise par les médias mais aussi par de nombreux experts, ou supposés, interviewés.

Je ne vais pas détailler ce que dit le GIEC, Nicias l’a très bien fait sur Skyfall. Pour résumer, pour le moment, il n’est pas possible de faire un lien entre un ouragan donné, sa force et le réchauffement climatique, que ce soit par l’examen des séries statistiques ou par le biais des déterminants des ouragans, puisqu’il n’existe pas à ce jour de modèle permettant de prédire le devenir d’un ouragan et sa force.

Mais parmi les personnes ayant accès aux médias, nombre ont allègrement sauté le pas. On pourrait alléguer que parmi eux, beaucoup ne sont pas des météorologues ou des climatologues, ou des lecteurs de la partie I des rapports du GIEC. Peut-être préfèrent-il lire la partie II ou le rapport pour décideurs, ou simplement ce qui est vulgarisé ici et là. Lire la suite

Judith Curry en reconversion

Claude C avait commencé la traduction d’un texte où JC expliquait les raisons de sa démission. Scalestrans m’a transmis la traduction finale.

La voilà:

Source

Par Judith Curry

Traduction Claude C et Scaletrans

 

À effet du premier janvier, j’ai démissionné de mon poste de professeur titulaire à Georgia Tech.

Avant de revenir sur un tas de sujets, laissez-moi d’abord répondre à une question qui peut vous avoir traversé l’esprit : je ne prévois pas de rejoindre l’administration de Trump (ha ha).

Techniquement, ma démission est une prise de retraite, puisque, étant au régime des enseignantes et enseignants de Georgia State, je dois me retirer de Georgia Tech pour obtenir ma pension (bien que je n’aie encore que 65 ans !). J’ai demandé le statut de professeur émérite.

Lire la suite

Produire avec de l’électricité éolienne ?

La fourniture d’électricité en Australie Méridionale est proche de ce que vous attendez dans une auberge de routards dans un pays du tiers monde.

Christopher Pyne, ministre australien de la défense.

Voici une nouvelle que j’attendais depuis des mois. La France (DCNS) a gagné un très gros contrat de vente de sous-marins en Australie. Les Australiens ont curieusement choisit de les construire à Adélaïde, la capitale australienne de l’énergie éolienne. Soit, mais l’industrie moderne, particulièrement de l’armement, a tout de même des exigences… Lire la suite

COP 22 : Les désastres naturels au service de la lutte contre le réchauffement

Par Rémy Prud’homme

La Banque Mondiale vient de publier (Novembre 2016) une étude intitulée « Unbreakable : Building the Resilience of the Poor in the Face of Natural Disasters ». Cette étude montre que ce sont les pauvres qui souffrent le plus des destructions causées par les désastres naturels. Ils vivent dans les zones les plus exposées. Ils n’ont pas les moyens de faire face aux conséquences des catastrophes, telles que la raréfaction des ressources, les maladies, la perte de leurs emplois, etc. Le rapport cherche à préciser les politiques à mettre en place lorsque les « catastrophes inéluctables » surviennent, en termes de prévention et de soutien. C’est une contribution utile, et sérieuse. Lire la suite

Une nouvelle menace

Un petit groupe de chercheurs a abordé ce qu’ils suggèrent être une nouvelle menace pour la lutte contre le changement climatique, le néo-scepticisme, où les gens croient que le changement climatique est réel, mais ne croient pas qu’il y ait quelque chose qui puisse être fait à ce sujet, en signant une lettre s’adressant aux adhérents du Policy Forum dans la revue Science. Les essayistes, Paul Stern du National Research Council, John Perkins du The Evergreen State College, Richard Sparks de l’université de l’Illinois et Robert Knox de l’université de Californie décrivent les idées derrière le néo-scepticisme, expliquent pourquoi ils pensent qu’il est dangereux et offrent quelques idées sur la façon de traiter des questions ou des préoccupations liées.

Lire la suite