Jour : 30 avril 2010

  • Une discrète avancée du solarisme

    par Benoît Rittaud L’un des points faibles du climato-scepticisme est qu’il a du mal à faire rêver. Face à la tragédie splendide d’une humanité toute-puissante qui provoque sa propre chute par inconscience et égoïsme, quelle belle histoire les sceptiques ont-ils à raconter ? Le discours se bornant à affirmer que l’Homme n’est pour rien dans…