La France doit-elle réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 30 % d’ici à 2020 ?

La crise a succédé au changement climatiue dans les grands titres des journaux mais la diplomatie verte poursuit ses objectifs ainsi que la recherche de la transition vers une économie moins consommatrice de carbone. La lutte contre la changement climatique est inscrite dans le Traité de Lisbonne. Voici les positions françaises en vue du prochain Conseil de juin où il sera décidé si l'Union européenne poursuit sa fuite en avant dans sa stratégie d'exemplarité (passage à 30 % de réduction des GES en 2020 ou non).

• • • • •

(Source)

L’accord de Copenhague, qui couvre près de 90 % des émissions mondiales de GES, prévoit que les différents pays devaient (à titre individuel ou de manière conjointe) publier avant la fin du mois de janvier 2010 soit leurs engagements de réduction à 2020, soit les différentes actions qu’ils envisageaient. Plus d’une centaine de pays couvrant près de 80 % des émissions ont d’ores et déjà répondu (1). L’Union européenne est restée sur sa ligne en annonçant qu’elle réduirait ses émissions de 20 % et qu’elle porterait cet objectif à 30 % en cas d’efforts comparables des autres pays développés. Le débat est néanmoins vif entre les différents pays de l’Union, comme l’a montré la réunion informelle des ministres de l’Environnement de Séville en janvier : la Commissaire européenne à l’action pour le climat, ainsi que certains pays, envisagent un chiffre de 30 % grâce notamment à l’achat de quotas dans d’autres pays et à la prise en compte des actions liées à l’utilisation des terres et à la lutte contre la déforestation (2). Cette question sera à l’ordre du jour du Conseil européen de juin.

La présente note situe les efforts de la France dans ce contexte et rappelle la position particulière qu’elle occupe par rapport à d’autres pays comme les États-Unis. Elle analyse également les conséquences probables de la crise sur la demande en énergie et les émissions de CO2 à l’aide du modèle NEMESIS. Elle tente, enfin, une évaluation des efforts supplémentaires à consentir par la France pour passer de – 20 % à – 30 %, et cherche à estimer les effets sur l’activité, l’emploi et la compétitivité, des investissements prévus par le Grenelle de l’Environnement.

1.  volauvent | 24/05/2010 @ 10:52 Répondre à ce commentaire

A ma connaissance, ce n’est pas la position actuelle du gouvernement français; cette note est plutôt destinée à lui ouvrir les yeux.

2.  julien | 24/05/2010 @ 11:13 Répondre à ce commentaire

Des mesures qui vont surtout pénaliser l’économie et produire du chomage… Les principales firmes de l’économie verte sont en allemagne/chine donc c’est des cadeaux pour eux.

Si il s’avère que le CO2 n’a pas un impact significatif sur le climat en plus, ca ne changera pas grand chose sur cette planète…

L’avenir est sombre… sad

3.  Scaletrans | 24/05/2010 @ 11:34 Répondre à ce commentaire

julien (#2),

Regardez comme les chevaux Chinois, Indiens, Brésiliens… et même Américains courent vite! Évidemment, nous avons des boulets aux pieds… et on nous en rajoute!

4.  Murps | 24/05/2010 @ 12:01 Répondre à ce commentaire

Blablablablablablablabla indigeste.

Et puis cette phrase

Si tous les Français intègrent la nécessité de lutter contre le changement climatique et adoptent un certain nombre de gestes simples pour réduire leur consommation d’énergie ou pour éviter d’utiliser leur voiture quand ils ont d’autres moyens de transport à leur disposition, la valeur du carbone sera naturellement moins élevée.

Est-ce possible de ne pas « intégrer la nécessité de lutter contre le changement climatique » ?
J’ai pas envie de financer cette hystérie par mes impôts.
Le prix de la tonne carbone, j’en ai rien à cirer !

Centre d’Analyse Stratégique ! Mes fesses oui !
Comment peut-on débiter un tel volume d’âneries « prospectives » avec tant d’assurance ?
Encore un organisme qui produit plus de papiers qu’il ne résout de problèmes. !

Effectifs du Centre d’analyse stratégique : 175 emplois temps plein (dont 45 agents au Cepii )

Quelle a été la plus-value de cette danseuse ? Quelles ont été ses réussites, ses pronostics exacts ?
Ca vaut bien les IUFM. Virez-les !

5.  Araucan | 24/05/2010 @ 12:34 Répondre à ce commentaire

volauvent (#1),

Pas sur, vu le contexte, cela l’aidera certainement à tenir un discours du type

: regardez, on a fait un gros effort avec le Grenelle 2, l’économie verte est au cœur de notre politique économique et l’on n’a pas d’autre levier que de jouer sur les ménages ou le secteur des transports, hyper concurrentiel.
Pour les ménages on ne va pas y toucher (cf taxe carbone, opinion, élections présidentielles dans deux ans, crise) et pour le reste, on compte que les hypothèses vont marcher (investissements verts, R&D =>emplois verts et conso vertes avec économies d’énergie).

Donc le -30 % pas d’actualité (et pas d’effort des autres BASICs et USA …)
Mais nous restons très engagés dans la lutte contre le RCA (cf le Grenelle), bien sûr !

6.  volauvent | 24/05/2010 @ 13:36 Répondre à ce commentaire

Araucan (#5),

Si on lit la note du CAS, en terme politique et diplomatique c’est un niet catégorique sur les moins 30%; mais évidemment, le CAS ne peut le dire aussi brutalement, sachant qu’il y a un fort courant dans le gouvernement pour accepter ces moins 30%.

Et je trouve que notre ami Murps devrait donner un peu plus dans la nuance; il se défoule peut être mais ce n’est guère productif pour le blog.

7.  Araucan | 24/05/2010 @ 14:04 Répondre à ce commentaire

volauvent (#6),

1ere phrase : disons, un ministère pour accepter ces 30 %, je pense … L’autre devrait être plus réservé …

2nd phrase : OK avec vous, cela n’aide pas vraiment et surtout cela évite de trop réfléchir sur comment est fait le discours en place, en laissant de fait aux pros-RCA un semblant de modération et de compromis face à ceux qui refusent en bloc, alors que l’approche de ce papier peut être discutée sur de nombreux points.

Ce papier m’a en fait surtout frappé, en ce qu’il continuait à faire de l’économie verte et de l’économie carbone, le moteur de sortie de crise (le seul espoir de la sortie de crise). Or il ne me semble pas que l’économie verte ait une part aussi forte dans l’économie nationale (sous réserve de lister de ce que cela recouvre exactement et de la tendance à en augmenter la surface statistique) et que les perspectives des autres composantes ont également toute légitimité à être étudiées et à bénéficier de la R&D ou de la formation professionnelle.

Revue du site sur Climat
http://www.strategie.gouv.fr/r.....0&y=0

8.  Murps | 24/05/2010 @ 16:04 Répondre à ce commentaire

volauvent (#6), non, pas du tout.
Je ne me défoule pas et appelons un chat un chat.

Ce papier est un monument d’inutilité et de gaspillage.
Il transforme des problèmes purement techniques en divagations politiques et philosophiques.

La véritable question que devrait se poser les « experts » de ce Centre d’Analyse Stratégique c’est « A quoi sert donc cette économie verte ? quelle plus-value sociale représente-t-elle ? quels sont les gains en terme de sécurité sanitaire ? en termes de création de richesses et de services pour le bien de tous ? quels coûts pour la collectivité européenne pour quels gains ? »

Vous rendez-vous compte qu’on est en train de définir une politique d’économisation du carbone sous prétexte que celui-ci changerait le climat en provoquant des catastrophes ?

Ce n’est pas moi qui suis excessif.
Ce sont ces beaux Messieurs du Centre d’Analyse Stratégique qui feraient bien d’afficher leur bon sens et leur indépendance d’esprit plutôt que de produire ce qu’on leur demande.

A quoi sert un tel organisme si les réponses aux questions sont dictées par la politique générale de la france ?
Autant laisser le politique prendre seul sa décision, ça reviendrait moins cher.

Ou mieux vaudrait un panel indépendant façon « Cour des Comptes » ou les gens écrivent ce qu’ils pensent sans l’imposer aux décideurs.
Ca serait plus sain.

Mais dites moi franchement : que pensez vous qu’il restera de cette « note de veille » dans les mois à venir ?

Cordialement,
Murps

9.  Dodo | 24/05/2010 @ 18:44 Répondre à ce commentaire

Si vos neurones miroir fonctionnent correctement, vous ne devriez pas vous écarter de la pensée du groupe…

10.  pastilleverte | 24/05/2010 @ 18:48 Répondre à ce commentaire

Ces beaux messieurs, comme dit Murps, ne sont que des technocrates, et ils font, mal peut être, leur boulot de technocrate.
Ah si, au moins on prenait une fois pour toute le problème sous l’angle de l’épuisement des ressources fossiles pour l’énergie.
Certaines matières premières s’avèrent peut être moins en péril qu’annoncé à tout bout de champs.
Supposon, mais, pour le pétrole par exempla, les ressources non conventionnelles, trucs bitumineux et offshore en eau-très- profonde, ne sont pas sans présenter quelques vrais risques éologiques, nest-ce pas Mr BP ?
Alors qu’un développement lourd, multinational et multiscientifique (et surout pas Intergouvernemental, n’est-ce pas Mr GIEC), de la recherche dans les différentes pistes d’énergies « renouvelables », en intégrant bien l’ensemble des aspects économiques, sociaux et environnementaux, en prenant le temps qu’il faut pour démarrer sur des générations I déjà bien avancées, maybe, maybe serait plus intelligent.
Pour le financement, « yaka » prendre le fric « détourné » par les « climatologues de la pensée unique tendance GIEC-à-tout-prix », et/ou les sommes échangées dans les bourses de l’air chaud (dit aussi droits à polluer) et/ou une taxation des photos de YAB (lol).
Et quand je dis ENR, j’y intègre bien entendu toutes les améliorations techniques permettant une efficacité énergétique encore meilleure.
Bref rien de nouveau mais forte accélération sur toutes ces pistes.
Et si en plus ça permet de réduire les émissions de CO2 en France, en Europe et dans le monde entier (priorisons les enjeux !) , Amen, Alleluia (enfin on s’en f…. complètement), si ça peut faire plaisir à quelques techocrates…

11.  Murps | 24/05/2010 @ 19:11 Répondre à ce commentaire

pastilleverte (#10), en fait je pense que ce « billet » du centre d’analyse stratégique n’a rien d’une analyse stratégique.

C’est simplement une tentative de justification technique d’une petite remise en question de cet objectif imbécile de -30% d’émission de CO2.

Ce qui me déplait tant, c’est l’absence de courage (ou de lucidité…) politique de Matignon sur ce sujet.
Pourquoi ne pas annoncer directement la conclusion plutôt que de chercher à la justifier après coup en se noyant sous des tonnes d’explications alambiquées ?

En plus en terme « d’analyse stratégique » ça se pose là ! On peut pas faire plus tordu, plus long et moins bien présenté.
Moi qui pensait naïvement que ce qui se conçoit bien, s’énonce clairement étoussa…

12.  Araucan | 24/05/2010 @ 19:15 Répondre à ce commentaire

Murps (#8),

A quoi sert un tel organisme si les réponses aux questions sont dictées par la politique générale de la france ?

Exactement à cela ! A emballer la position d’un vernis d’étude …
(Disons plutôt que si les conclusions avaient été différentes, elles n’auraient pas été publiées à cet endroit …)

13.  Gilles Helger | 24/05/2010 @ 22:13 Répondre à ce commentaire

Si même  » les échos »
En tant que membre de la société civile et « honnête homme » sans idée préconçue sur le sujet, j’ai tenté de comprendre et d’apprécier la démarche et les conclusions du Giec sur le changement climatique…..

J’en suis sorti étonné de la fragilité des conclusions du Giec et par contraste frappé du poids des décisions publiques qui ont été prises sur une base aussi fragile.

http://www.lesechos.fr/info/an.....le-co2.htm

14.  Patrick Bousquet de Rouvex | 24/05/2010 @ 22:23 Répondre à ce commentaire

Dodo (#9), de quel groupe ?

15.  Araucan | 24/05/2010 @ 22:43 Répondre à ce commentaire

Gilles Helger (#13),

Article assez complet …

16.  Robert | 24/05/2010 @ 22:50 Répondre à ce commentaire

Nous avons déja délocalisé nos GES en Chine tout en sacrifiant nos emplois, on aurait mieux fait de payer une taxe carbone.

17.  Abitbol | 24/05/2010 @ 23:03 Répondre à ce commentaire

Robert (#16),

Nous avons déja délocalisé nos GES en Chine tout en sacrifiant nos emplois, on aurait mieux fait de payer une taxe carbone.

Qui ça nous ?
C’est une maladie des chauffards de parler pour les autres ?

18.  Robert | 24/05/2010 @ 23:10 Répondre à ce commentaire

Abitbol (#17)

Qui ça nous ?

Vous, moi les autres… Vous n’avez rien de fabriqué en chine chez vous? votre pc, votre télé, etc….

19.  Murps | 24/05/2010 @ 23:17 Répondre à ce commentaire

Araucan (#12), eh bien vous voyez que je ne me « défoule pas »…
Araucan est également de de mon avis.
smile

20.  Araucan | 24/05/2010 @ 23:21 Répondre à ce commentaire

Murps (#19),

Je n’en doutais pas le but était que vous l’exprimiez de manière plus explicite ! laugh

21.  Abitbol | 24/05/2010 @ 23:26 Répondre à ce commentaire

Robert (#18),

Je n’ai rien demandé aux chinois… j’ai un Mac fabriqué en Irlande… et je n’ai rien délocalisé… Qu’est-ce que tu veux prouver ?

22.  Pierre-Ernest | 24/05/2010 @ 23:31 Répondre à ce commentaire

pastilleverte (#10),
L’épuisement des ressources fossiles, c’est un problème seulement pour les non-chimistes.
Pour les chimistes, le problème ne se pose pas vraiment. En effet, ils savent, en principe qu’on dispose d’ores et déjà de tout ce qu’il faut pour les remplacer. Seulement, il y a une contrainte : il faut développer vraiment le nucléaire, seule source d’énergie capable de produire tout ce dont l’humanité a et aura besoin pour des millénaires.
Mais les carburants liquides, me direz-vous ?
Pas vraiment de problème, tout est expliqué ici.

23.  julien | 25/05/2010 @ 0:10 Répondre à ce commentaire

En tant que membre de la société civile et « honnête homme » sans idée préconçue sur le sujet, j’ai tenté de comprendre et d’apprécier la démarche et les conclusions du Giec sur le changement climatique…..
J’en suis sorti étonné de la fragilité des conclusions du Giec et par contraste frappé du poids des décisions publiques qui ont été prises sur une base aussi fragile.

Bienvenue au club…

Malheureusement pour qui a une formation scientifique relativement poussée, une lecture du rapport du GIEC ne peut pas bien tenir.. Les bases scientifiques sont incroyablement faibles pour les milliards et les sacrifices demandés « pour la planète ». De plus, toutes les publications qui lient un lien entre le CO2 et le réchauffement de la planète commencent a vieillir, la plupart des publications récentes se penchent sur l’impact du soleil sur le climat.

J’étais plutot écolo avant, mais quand on va chercher l’information par soi même on devient décu et sceptique vis à vis de tout ca..

Bref..

24.  Robert | 25/05/2010 @ 0:27 Répondre à ce commentaire

Abitbol (#21)

Je n’ai rien demandé aux chinois… j’ai un Mac fabriqué en Irlande… et je n’ai rien délocalisé… Qu’est-ce que tu veux prouver ?

Mon pauvre garçon, vous êtes bien naïf. Etes vous bien certains de la provenance de tous les composants de votre Mac? La batterie de votre portable par exemple d’où vient elle? J’ ai un magnifique appareil photo Canon EOS un bon tiers des composants est fabriqué en Chine. Vêtements, chaussures, DVD etc… Jusqu’aux légumes surgelés…

25.  Abitbol | 25/05/2010 @ 0:47 Répondre à ce commentaire

Mon pauvre Robert, le problème est que je n’en ai rien à foutre de la provenance de tous les composants de mon Mac…
Je répète, tu essaies de prouver quoi ? Qu’ai-je délocalisé ? Sois plus précis…

26.  Mac | 25/05/2010 @ 0:54 Répondre à ce commentaire

Abitbol (#21), je travaille dans l’industrie des semi-conducteurs. Ma société fournit des composants pour Apple, fabriqués en Chine ou à Taiwan. Je confirme donc que même lorsqu’ils sont assemblés ailleurs qu’en Chine, les ordinateurs Mac contiennent énormément de pièces manufacturées en Chine.
Pour savoir où a été fabriqué votre Mac : http://www.coconut-flavour.com.....index.html

27.  Abitbol | 25/05/2010 @ 1:40 Répondre à ce commentaire

Mac (#26),

Et je te confirme que ça me laisse de marbre…

28.  Mac | 25/05/2010 @ 9:40 Répondre à ce commentaire

Abitbol (#27), c’est bien ce qu’il me semblait : dire n’importe quoi, que ce soit vrai ou faux, pourvu que ce soit dit. Un peu comme les étudiants Trotsko ou Mao de ma jeunesse.

29.  Abitbol | 25/05/2010 @ 10:33 Répondre à ce commentaire

Mac (#28),

Que veux-tu que cela me fasse, franchement, qu’une partie des éléments de mon mac soient fabriqués en Chine ? Et que peux-tu y faire, toi, gros malin ?
Je le répète une dernière fois, qu’est-ce que c’est censé prouver ?

La première intervention de Bob postulait que NOUS délocalisons nos GES, comme si NOUS (les français lambda) avions par nos actions directes, une influence quelconque sur la marche du Monde…
Apple est une boîte américaine créée en 1976 par deux types dans un garage. Elle vend depuis longtemps aux consommateurs du monde entier. C’est quoi l’alternative française ? Tu peux me préciser la marque d’ordi française qui peut m’offrir le même service ? Désolé, je ne fais pas partie des quelques français qui ont tué l’informatique nationale à la fin des années 70 pour favoriser CII Honeywell Bull avec le succès qu’on lui connaît…

30.  Robert | 25/05/2010 @ 10:42 Répondre à ce commentaire

Abitbol

C’est pas bien de faire l’autruche.

La première intervention de Bob postulait que NOUS délocalisons nos GES, comme si NOUS (les français lambda) avions par nos actions directes, une influence quelconque sur la marche du Monde…

Qui consomme? Qui est l’acheteur en fin de parcours? Nous, tous autant que nous sommes avons largement participé à la perte de nos emplois.

31.  Abitbol | 25/05/2010 @ 10:53 Répondre à ce commentaire

Robert (#30),

C’est encore moins bien de faire le mariole.
Qui t’oblige à consommer ? Pourquoi tu ne gardes pas ton fric pour enfouir du CO2 dans ton jardin crâne d’oeuf ?
Et de la perte de quel emploi parles-tu ? Tu fabriquais des ordis ? Tu es au chômage ?

32.  Murps | 25/05/2010 @ 11:13 Répondre à ce commentaire

Abitbol (#31), doucement Abitbol, il n’est pas nécessaire d’être désobligeant avec Robert.

Le fait est que on ne peut pas tout fabriquer nous même, on fourgue bien nos Airbus, nos TGV, nos fromages, nos pinards…
Et effectivement la provenance des composants électroniques de mon électroménager me passe au dessus à un point qui donne une idée de l’infini.
Et je ne vous parle pas de ces calculs délires de bilan carbone appliqué aux fraises du Chili qui me font bondir par leur inutile bêtise !

Alors le problème existentiel de la délocalisation des GES, vous pensez si ça me touche.
Mon seul souhait serait qu’on revienne aux fondamentaux, à savoir l’Homme, la paix dans le monde, la prospérité, la qualité de vie, les emplois, une place pour chacun dans un village planétaire élargi.

33.  Abitbol | 25/05/2010 @ 11:24 Répondre à ce commentaire

Murps (#32),

Robert a le raisonnement d’un gosse de 5 ans (bien que j’en connais de plus smarts à cet âge) et il croit, malgré tout, que son avis à une quelconque importance… dans ma famille, on m’a appris que les enfants se taisent quand les adultes parlent entre eux, alors je ne suis pas désobligeant… je fais juste de l’éducation.

34.  Robert | 25/05/2010 @ 11:25 Répondre à ce commentaire

tout frais, même le luxe délocalise.

http://chinanews.free.fr/Dossiers_speciaux_12.htm

Nos airbus et TGV sont bourrés de composants mase in China itou.

35.  Abitbol | 25/05/2010 @ 11:36 Répondre à ce commentaire

Murps (#32),

Bob et consort ne font que répéter ce qu’ils entendent de la bouche de Laurence Ferrari à la messe tous les soirs… Mais bon, ils proposent quoi ??
Des emplois verts ? Mouaaahhhh !

36.  Robert | 25/05/2010 @ 11:47 Répondre à ce commentaire

Abitbol

A part insulter les gens, que savez vous faire?

37.  Marc-T | 25/05/2010 @ 11:53 Répondre à ce commentaire

Hors sujet , mais j’utilise le dernier billet pour cette info : Un gros pavé dans la mare sur un média grand public : de Laurent CABROL il y a quelques minutes sur France INFO, il explique le climategate, il soutient CA, Il enfonce le GIEC, Phil Jones et un certain « Mike » … , il enfonce les signataire de la pétition à Valérie PECRESSE. A écouter sur france-info.com, reportage « tout et son contraire » de 11 h 10. Surtout, ne ratons pas la suite de l’interview à 13h40. Notre débat, qui parfois tourne en rond entre personnes convaincue (à part ROBERT) va peut-être connaitre enfin une vraie audience. Génial ce Laurent C. ,je ne sais pas s’il a un pseudo sur ce Blog.

38.  Abitbol | 25/05/2010 @ 12:12 Répondre à ce commentaire

Robert (#36),

Poser des questions auxquelles tu ne sais pas répondre…

39.  Clem | 25/05/2010 @ 12:16 Répondre à ce commentaire

Marc-T (#37),
Si vous ne voulez pas attendre, L. Cabrol ici (les 3 liens en bas).

40.  Abitbol | 25/05/2010 @ 13:54 Répondre à ce commentaire

REPONSE A LA QUESTION :

Climat: Berlin veut une pause dans la réduction des émissions de CO2 de l’UE

BRUXELLES – L’Allemagne est opposée à la demande de la Commission européenne d’augmenter à 30% la réduction des émissions de gaz à effet de serre de l’UE pour 2020, a annoncé mardi à Bruxelles le ministre de l’Economie Rainer Brüderle.

« Je trouve que c’est raisonnable de faire une pause » en raison de la crise économique, a expliqué M. Brüderle à son arrivée à Bruxelles pour une réunion des ministres en charge de l’Industrie.

Il a annoncé qu’il y aurait mardi « une déclaration commune avec la France » sur cette position.

« Cela n’apporte rien à la protection de l’environnement, si nous avançons unilatéralement en Europe, après l’échec de Copenhague », a expliqué le ministre allemand en évoquant les risques de délocalisations d’emplois vers d’autres régions du monde.

« Dans des temps difficiles, il faut se fixer des priorités », a jugé M. Brüderle.

http://www.romandie.com/ats/ne.....crvoco.asp

41.  Murps | 25/05/2010 @ 14:30 Répondre à ce commentaire

Marc-T (#37), je veux pas casser l’ambiance mais ça fait un petit moment que notre Cabrol national se bat contre cette histoire de réchauffement.

Il a même sorti un bouquin il y a quelques mois « Climat : Et Si La Terre S’en Sortait Toute Seule ? ».

Anecdote : lorsqu’il l’a présenté dans une émission TV, il a croisé l’ami Hubert Reeves, qui lui est « réchauffiste » et « philosophe » façon « Paul et Virginie ».
Je crois qu’en coulisses, Reeves l’a traité « d’inconscient ».
smile

42.  Marc-T | 25/05/2010 @ 17:00 Répondre à ce commentaire

@Murps, D’accord, je m’emballe toujours un peu vite, d’ailleurs à 13h40, ils ont plus parlé de sa carrière que de RCA. Cela dit, si j’ai bien compris Laurent Cabrol sort un nouveau bouquin pronant une écologie non catastrophiste.
Ce qui me plait surtout c’est que c’est lui la bonne référence pour la ménagère de moins de 50 ans, pour l’électeur moyen. Ce genre de relai d’information a beaucoup plus d’impact que MMr. BELOUVE et RITTAUD ou même que Claude Allègre sur l’électeur moyen. Ce qui nous ramène au sujet du jour, il a aussi dit ce matin qu’un quart d’heure d’émission de CO2 en Chine mettait à néant une année n’importe quelle mesure de réduction d’émission de CO2 en France du genre nouvelles réduction de la vitesse sur les routes. Il a aussi fustigé la taxe carbone. Un gentil présentateur ex-gendre idéal, ex-présentateur de variétés ex-vedette de télé-achat, avec sans doute plus de 20 ans de météo à la télé ou la radio, donc très bon spécialiste du climat pour les masses. Peut-être un tournant dans les médias, sauf si il se fait censurer par ses collègues.
Allez, je la ressors : Los scepticos unidos jamas seran vencidos !

43.  Pierrel | 25/05/2010 @ 17:05 Répondre à ce commentaire

Marc-T (#42),
« Escépticos » en castillan correct.
J’adhère. 😆

44.  Murps | 25/05/2010 @ 17:36 Répondre à ce commentaire

Bon.
Laurent Cabrol est l' »anti Evelyne Dhéliat »…

Ca fait comme qui dirait, une moyenne.
smile

45.  piloteman | 25/05/2010 @ 18:12 Répondre à ce commentaire

Pince-mi et pince-moi sont dans un bateau. Le frêle esquif commence à prendre l’eau de toute part alors Pince-mi décide qu’il est temps de mener des actions « courageuses » et « ambitieuses », remettre en question notre mode de vie de nantis . »Jettez les reserves de nourriture à l’eau et mettez les gilets de sauvetage. Agitez les pieds, cela sera bon pour vos muscles et la souffrance délivre du mal ». Pince-moi, décide qu’on devrait commencer à construire un nouveau bateau et si possible plus efficace, plus rapide et plus solide que le précédent. Il aide le développement tandis qu’on tire les derniers bords sur la vieille barcasse.
A quoi riment tous ces échanges carbone et de plans digne de l’union soviétique de la pire époque. Qu’attendons nous pour mettre le paquet sur la fusion nucléaire et l’hydrogène. Il me semble qu’à travers l’histoire la part que les peuples ont dépensé en nourriture et en énergie est directement liée à leur niveau de vie . En enchérissant les deux pour de magnifiques raisons écologiques on taille un boulevard à la misère .. mais il parait que la misère est kitch maintenant, c’est tendance même.

46.  miniTAX | 25/05/2010 @ 19:22 Répondre à ce commentaire

en fait je pense que ce “billet” du centre d’analyse stratégique n’a rien d’une analyse stratégique.

Murps (#11), c’est normal ! Pour la petite histoire, le « centre d’analyse stratégique », c’est la nouvelle étiquette en novlangue de l’ex « machin » étatique » dénommé Commissariat Général du Plan » chargé de dresser des plans quinquénaux pour gouverner la Franchouillie. Si si véridique, ils ont juste changé d’enseigne en s’apercevant après la chute du Mur que leur raison-d’être même fait tache, pour pouvoir continuer à enfumer le moutontribuable en se payant avec son fric ! Eh oui, pour ce qui de l’inflation de bidulators énarchiques parasites et très souvent nuisibles, rien ne perd, rien de se retire, tout se recycle.

La liste de « plans » (rien que ce nom me fait frissonner) foireux qu’ils ont à leur actifs est aussi longue qu’un dimanche sans pain. On peut citer par exemple l’Agenda de Lisbonne (une idée géniale que l’énarchie française a réussi à refourguer à l’Europe entière) ou le critère de convergence (max 3% de déficit, 60% de PIB de dette, fait avec la complicité des bureaucrates allemands il est vrai), avec le résultat qu’on sait.

Non content d’avoir copieusement tout foiré à 5 ans, ils s’avisent maintenant de faire des plans anazelyses stratégiques à 10 voire 30 ans. Ce pays est foutu (copyright h16) !

47.  Araucan | 25/05/2010 @ 21:48 Répondre à ce commentaire

CO2 : tout augmente !

http://fr.news.yahoo.com/4/201.....953f5.html

La Commission ne veut pas/plus passer à 30 % de réduction des GES : elle a fait ses comptes et vise le plus sur

http://fr.news.yahoo.com/4/201.....5ae06.html

48.  Laurent Berthod | 25/05/2010 @ 22:28 Répondre à ce commentaire

Ah, là, là, si le pauvre Coluche était encore de ce monde, qu’est-ce qu’il nous aurait fait rigoler en paraphrasant cette note remplie de sophismes, de contradictions, d’oxymores, d’apories, de sottises et de courbettes devant ceux qui nous gouvernent.

Lui, il nous aurait démontré magistralement, en trois questions et trois réponses, que le roi Borloo est nu !

49.  Laurent Berthod | 25/05/2010 @ 22:30 Répondre à ce commentaire

Et, Kempf, alors ! Il n’en aurait fait qu’une bouchée ! Et depuis longtemps, encore !

50.  Laurent Berthod | 25/05/2010 @ 22:34 Répondre à ce commentaire

piloteman (#45),

mais il parait que la misère est kitch maintenant, c’est tendance même.

Non, non, vous vous trompez ! Vous voulez sans doute parler de la décroissance ! 😉

Sorry, the comment form is closed at this time.