Énergie et politiques du climat

Pour discuter de nos vaillants efforts afin de décarboner l’économie.


Le rapport de l’académie des technologies sur la réglementation thermique 2012.


Ils sont contre les éoliennes :

Le site de l’EPAW, Plateforme européenne contre l’éolien industriel.

Stop these things (Australie, eng),  » We’re not here to debate the wind industry, we’re here TO DESTROY IT ! »

Le Plan Climat de Nicolas H.

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

2 347 Comments     Poster votre commentaire »

2301.  phi | 4/08/2017 @ 16:28 Répondre à ce commentaire

Pour préciser. Les seules courbes de températures officielles sur le XXème siècle sont beaucoup trop bruitées pour permettre une attribution chiffrée. Elles n’excluent pas une sensibilité élevée mais ne la prouvent pas. Si les paléos ont une forme en canne de hockey, l’attribution du réchauffement récent au CO2 devient crédible, les modèles également dans la foulée. A l’inverse, s’il s’avérait qu’il n’y a pas de crosse, que le réchauffement récent n’est pas exceptionnel à l’échelle millénaire, la théorie ou au moins les hypothèses à la base des modèles seraient réfutés et les prédictions de réchauffement n’auraient plus aucune valeur.

2302.  tsih | 4/08/2017 @ 23:19 Répondre à ce commentaire

phi (#2301),

Oui Allègre, au lieu de prétendre que l’effet du CO2 est négligeable (on n’en sait trop rien justement), il lui suffisait de dire que la science n’a jusqu’ici aucun moyen sérieux de distinguer et séparer le « signal » ou l’effet du CO2 et la variabilité naturelle dans les observations. (Il me semble bien que c’est ce qu’a fait Courtillot, à juste titre, quelque part. )
Les scientifiques du climat n’ont pas de réponse et de solution à ça et ça démolit le discours catastrophiste puisque ça démolit tout test sérieux da la validité des modèles et toute détermination quantitative convaincante de la sensibilité climatique au doublement du CO2.
Là c’est une critique plus sérieuse, un peu comme ce qui est fait encore tout récemment dans ce blog et que j’avais déjà signalé.

2303.  rpf | 5/08/2017 @ 10:26 Répondre à ce commentaire

Parmi les signataires -organisateurs de la pétition anti Allègre (ici) figure en bonne place un certain B. Legras.
Son « travail » lui laisse du temps libre pour intervenir sur Skyfall où il s’autocite parfois.
Je conseille de relire le post (#2291),

2304.  the fritz | 5/08/2017 @ 13:11 Répondre à ce commentaire

rpf (#2303),
vous pouvez préciser ?

2305.  Hug | 5/08/2017 @ 18:02 Répondre à ce commentaire

Pauvre Nhulot, les sangliers du Var ne semblent pas avoir l’intention de participer à la 6ème extinction des espèces, les chasseurs sont débordés (mais la canicule fera peut-être aussi des ravages chez les sangliers comme elle doit – selon nos journaleux – en faire chez les humains ?) et Brigitte Bardot n’est pas contente. Dur dur d’être ministre de l’écologie…
http://www.lefigaro.fr/flash-a.....le-var.php

2306.  tsih | 6/08/2017 @ 10:08 Répondre à ce commentaire

Hug (#2305),

Les chasseurs sont débordés un peu partout et c’est tout simplement le succès de l’agriculture qui procure une table ouverte permanente aux sangliers extrêmement adaptables. Accessoirement la baisse du nombre de chasseurs bêtement vilipendés par les benêts « écologistes » n’arrange rien.
Et à quoi est dû le succès historiquement sans précédent de l’agriculture ? D’abord et avant tout à l’utilisation des combustibles fossiles qui permettent donc aux sangliers (comme à nous-mêmes) de proliférer.

2307.  7ic | 6/08/2017 @ 10:53 Répondre à ce commentaire

phi (#2301),

 » Elles n’excluent pas une sensibilité élevée mais ne la prouvent pas.  »

c’est à partir de combien une sensibilité élevée ?

Et comment une sensibilité élevée peut être possible vu que l’effet de serre n’existe pas ?

2308.  Murps | 7/08/2017 @ 12:09 Répondre à ce commentaire

7ic (#2307), la notion de « sensibilité » en climatologie a tout de la science pathologique.
C’est une construction intellectuelle, une spéculation vaguement plausible, mais en aucun cas le résultat d’un travail scientifique rigoureux basé sur la réalité des faits.

2309.  tsih | 7/08/2017 @ 12:15 Répondre à ce commentaire

c’est à partir de combien une sensibilité élevée ?

C’est à partir d’une valeur qui permet d’entuber les benêts et les effrayer.

2310.  BenHague | 7/08/2017 @ 14:34 Répondre à ce commentaire

tsih (#2306),

Le succes de l agriculture est aussi et surtout (de mon point de vu) lié à la chimie qui a permis de proteger les plantes de toutes sortes de pestes et qui leur a fourni egalement les éléments nutritifs pour une croissance optimisée

2311.  tsih | 7/08/2017 @ 18:59 Répondre à ce commentaire

BenHague (#2310),

Oui, mais la synthèse des produits phytosanitaires c’est justement aussi une chimie essentiellement basée sur les hydrocarbures fossiles.

2312.  Jojobargeot | 8/08/2017 @ 8:10 Répondre à ce commentaire

tsih (#2265), Pourquoi faire disparaître l’Optimum médiéval et le petit âge glaciaire des courbes de T°?
Pour ne pas pouvoir faire la relation entre les résultats des forages de Vostock et du Groenland dont les conclusions sont un décalage de 800 ans en moyenne et ce sur 600.000ans, entre hausse de la température et hausse du CO2 et aussi ignorer le dégazage du CO2 des océans, stocké pendant la période la plus froide de l’Histoire et qui est rejeté actuellement à cause du réchauffement qui a débuté au XIX ème siècle. Donc l’origine strictement humaine de l’augmentation de CO2 actuelle est, une fois de plus, une affirmation mensongère. La méthode de falsifier une courbe pour faire disparaître des événements pouvant avoir une influence naturelle sur le climat est symptomatique du néant scientifique sur lequel se basent les rapports du GIEC. Ce dernier ne pouvant, selon son statut, communiquer QUE sur le réchauffement anthropique, on comprend mieux ces manipulations et leur utilisation par les zélotes du GIEC et autres profiteurs de la paranoïa habilement entretenue. C’est digne de la propagande hitlérienne ou stalinienne, magnifiques références des actuels khmers verts. Voir mon post précédent pour constater que je n’ai pas besoin de forcer le trait à leur sujet.

2313.  tsih | 8/08/2017 @ 10:16 Répondre à ce commentaire

Jojobargeot (#2312),

Donc l’origine strictement humaine de l’augmentation de CO2 actuelle est, une fois de plus, une affirmation mensongère.

Non, sur ce point on ne peut strictement rien reprocher au rapport du GIEC. Personne ne nie que l’océan qui se réchauffe entre périodes froides et périodes chaudes relâche du CO2 dans l’atmosphère. Mais c’est quelques ppm sur le siècle passé ceci est bien négligeable devant ce (180 ppm) que rajoutent les émissions humaines à l’atmosphère et surtout devant ce que les océans simultanément absorbent comme CO2 à cause justement de ces émissions ! Ainsi le bilan global est (et très largement) une absorption nette de CO2 par l’océan depuis un siècle pour compenser (loi de Le Châtelier) la situation hors équilibre chimique ainsi créée par nos émissions.

2314.  tsih | 8/08/2017 @ 12:10 Répondre à ce commentaire

tsih (#2313),

Typo: C’est 120 ppm environ ajoutés.

2315.  Araucan | 8/08/2017 @ 20:48 Répondre à ce commentaire

tsih (#2306),
Outre la diminution du nombre de chasseurs, il faut ajouter aussi le fait de la mise en place des plans de chasse pour le sanglier … Et le nourrissage de ceux-ci. Et le fait que certaines zones sont chassées ou difficilement chassables (suburbain).
Par contre, je doute fort que le succès de l’agriculture soit directement à l’origine des pullulations de sangliers.

2316.  scaletrans | 8/08/2017 @ 21:13 Répondre à ce commentaire

tsih (#2313),

A moins que quelque chose ait échappé, l’origine humaine d’une part importante du delta de CO2 est indéniable… mais les effets se limitent à une augmentation notable de la croissance végétale, et rien d’autre…

2317.  BenHague | 8/08/2017 @ 21:38 Répondre à ce commentaire

Jojobargeot (#2312),

Ce qui etait mensonger c’ etait le film de Al Gore qui est une veritable honte : Afin d’ etayer son message , il a mis en parallele les courbe de temperature et de C02 sur les X derniers milliers d’ annees et il a clairement laissé entendre que la correlation entre la temperature et le C02 etait evidente et que donc c’ etait la preuve que le Rechauffement Climatique etait du au C02 … cette logique est bien sur erronée car dans un systeme naturel sans forcage , le C02 suit l’augmentation de temperature (degazage des oceans) et non l’ inverse . On peut egalement raisonnablement penser que le CO2 a en outre une retro-action positive ce qui entraine une transition assez rapide et marquée vers l’ etat d’ equilibre suivant .

Dans le cas actuel, different , on peut raisonnablement penser qu’ il y a un forcage de CO2 lié aux activités humaines.

La question a cent mille milliards de dollars , c’ est bien entendu quel est l ‘impact de ce forcage de C02 sur le climat et par effet de bords sur la population humaine …. Et , personnellement , je trouverais etrange qu’ un systeme aussi complexe que l’ atmosphere soit drivé par un unique parametre (la concentration d’ un gaz a l’ etat de trace).
On peut raisonnablement penser que le systeme « Terre » soit intrinsequement stable (sinon on serait deja une snow ball ou comme Venus depuis longtemps) et que ce Dirac de C02 soit amorti et nous amene dans un autre etat d’ equilibre proche (voir un retour a l’etat d’ equilibre actuel) . Il s’ agit bien entendu ici juste de consideration « avec les doigts » d’ ingenierie systeme .

Aujourd’ hui , je n’ ai rien vu de convainquant dans les papiers nous promettant l’ apocalypse … Pour moi , aujourd’hui , la reaction politique (COP1) est exagérée et surtout motivée par des opportunités politiques et economiques court-termistes ( je ne parle pas des fous de Dieu ecolo ….)

Relier l’ ensemble de ce qui se passe de mal dans le Monde ( guerre , diminution du nombre d’animaux , evenement meteo , epidemies …) a ce seul parametre releve , de mon point de vue , de la pensee magique (ou religieuse) …..

2318.  BenHague | 8/08/2017 @ 21:43 Répondre à ce commentaire

Araucan (#2315),

Dans le Sud Oust c’ est la grande tempete de 2000 qui a permis un pullulement des sangliers et du gibier en general en creant de veritables sanctuaires vegetaux innaccessible aux chasseurs … ( vous avez pas idée de l’ etat de certaines zones de la foret apres la tempete …)

2319.  Araucan | 8/08/2017 @ 22:14 Répondre à ce commentaire

BenHague (#2317),
Si, si !
Ce phénomène a été constaté pour d’autres tempêtes dont 1984 (Vosges) et 1999 .
En fait, il suffit que la pression de chasse diminue pour que le sanglier et le chevreuil voient leurs populations augmenter. (Cf la dernière guerre mondiale également).
Les parcs nationaux peuvent avoir le même effet.

2320.  scaletrans | 9/08/2017 @ 8:00 Répondre à ce commentaire

BenHague (#2317),

La prise en main par les politiques de la question climatique qui aurait du rester dans le domaine du scientifique s’explique par l’existence d’un agenda (mondialiste?).

2321.  amike | 9/08/2017 @ 8:05 Répondre à ce commentaire

BenHague (#2317),

On peut raisonnablement penser que le systeme « Terre » soit intrinsequement stable

Plus que stable : résilient (il résiste et réagit aux forçages pour revenir à une position d’équilibre).
Il suffit de penser au cycle des nuages : La chaleur provoque l’évaporation, qui fourni la formation des nuages : opacité au rayonnement, transport de masses de chaleur aux pôles… A l’inverse, le froid diminue l’évaporation, assèche le ciel, le rayonnement est plus fréquent, il finit par réchauffer et accumuler la chaleur latente de l’océan…

2322.  tsih | 9/08/2017 @ 9:10 Répondre à ce commentaire

Araucan (#2315), BenHague (#2318),

L’agrainage systématique et d’autres facteurs sont sans doute à mettre en cause ici ou là mais je ne vois pas comment les populations de sangliers ne profiteraient pas sérieusement des cultures. C’est la disponibilité de la nourriture qui à coté de la prédation détermine la taille d’une population d’animaux sauvages. S’ils ne disposaient que des fruits sauvages et des ressources de la forêt il y aurait sans doute moins de sangliers. C’est la seule espèce qui est comme nous omnivore, boulotte maïs, betteraves, pommes de terre, raisin etc et qui prospère ainsi. Ni le cerf ni le chevreuil (et encore moins le petit gibier de plaine) ne le font et sont en général plutôt défavorisés par les cultures actuelles et doivent être soumis systématiquement à plan de chasse
Dans la région de la partie Nord de la France que je connais un peu ( et où j’avais chassé moi-même pendant un temps) les Fédérations de Chasseurs Départementales payaient des centaines de milliers d’euros par an pour indemniser les agriculteurs.

2323.  BenHague | 9/08/2017 @ 9:21 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#2320),

Désolé , mais pour moi ca c’ est du complotisme .. Pour qu’ il y ait complot/agenda , il faut , a minimum, qu ‘il y ait competence … Or cette condition necessaire n ‘est pas remplie dans l’ immense majorité des cas … C’ est du pilotage a la petite semaine et des prises de position opportuniste dictée par des calendriers electoraux court terme ou bien des promesses de subventions ( et donc de pot devins) faramineuses pour les dirigeants du Tiers Monde …
Le fait que des groupes extremistes poussent a la roue ne fait pas pour autant qu’ il y a un agenda …. Quand a la fin du moteur thermique en 2040 , on verra …( ou plutot on ne verra pas …)

2324.  BenHague | 9/08/2017 @ 9:23 Répondre à ce commentaire

tsih (#2322),

Oui vous avez raison c’ est effectivement l’ element clé dans le cas des sangliers . Les autres elements ( diminutions des chasseurs, sanctuaires vegetaux …) sont plus des elements opportunistes amplifiant le phenomene

2325.  Ecophob | 9/08/2017 @ 11:58 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#2320), d’accord avec vous. On peut parler d’agenda mondialiste sans parler de théorie du complot. Il y a un accord tacite entre les grands financiers et les états, les premiers voyant une poule aux oeufs d’or avec les taxes récoltées par les seconds pour investir dans les renouvelables et autres lubies, les seconds voyant là un espoir de recréer de la croissance. S’ajoute à cela des scientifiques engagés pour « sauver la planète », des ONG qui rèvent d’un retour à l’âge de pierre et quelques idiots utiles comme Nhulot ou Lepage.
La science n’a que peu d’importance dans tout ça.

2326.  scaletrans | 9/08/2017 @ 20:31 Répondre à ce commentaire

BenHague (#2323),

Le mot valise complotisme a été inventé par les auteurs mêmes du/des complot(s).

2327.  Araucan | 9/08/2017 @ 22:59 Répondre à ce commentaire

tsih (#2322), tsih (#2322),
Les sangliers et les cerfs profitent des cultures,certes, mais je maintiens que l’accroissement des rendements agricoles n’est pas à l’origine de l’accroissemnt des populations de sangliers.
Un peu d’histoire : à la sortie de la guerre, les populations avaient explosé et l’agriculture commençait tout juste à se moderniser … Les tableaux de chasse étaient impressionnants et ce jusque dans les années 60. Dans les années 70, les populations s’effondrèrent : il y eut pour les cervidés des opérations de réintroduction, les réserves de chasse et la mise en place des plans de chasse. Les populations de cervidés ont remonté pour commencer à avoir des densités élevées dans les années 90. Sans plan de chasse, le sanglier remontait moins vite d’où les plans de chasse volontaires et l’agrainage en forêt, moyen supposé d’empêcher les sangliers d’aller dans les cultures.
La tempête de 1999 a notamment empêché la chasse dans de nombreuses zones pendant un à trois ans et les tempêtes en ouvrant les forêts a multiplié les gagnages ligneux, source de nourriture pour les chevreuils , de nourriture et de remise des sangliers. Les zones en régénération, moins bien explorées par les chiens, ont été multipliées. De plus, la pression de chasse a diminué : moins de chasseurs et aussi pour le chevreuil et cerfs, pas de réalisation complète des plans de chasse. Des battues administratives sont nécessaires parfois.
De plus, les chasseurs ne veulent pas voir baisser les populations et leurs congélateurs sont pleins : donc passé un certain niveau de population apparent, ils ne tirent pas plus.
Les premiers dégâts de gibier se font en forêt ( non indemnisés) et dans de nombreuses zones, sans solution , la régénération est arrêtée, l’engrillagement en forêt étant trop onéreux.
Ne pas oublier aussi que la forêt continue de s’étendre dans certaines zones et ce naturellement.
La forêt fournit de la nourriture toute l’année, herbes, tiges ou racines, graines accessoirement voire écorces pour le cerf et reste à la base de l’alimentation du grand gibier : sans l’effet tempête, et baisse de la pression de chasse, nous n’en serions pas à ce niveau de populations.
NB : en Bavière, les forêts du Land sont chassées par les forestiers, ce qui a résolu tous leurs problèmes.
NB : pour les populations de zones boisées, il est évident que le gibier va se nourrir sur les cultures beaucoup plus. Les chevrieuls descendant de ceux du Parc des Cévennes sont arrivés dans la vallée du Rhône et se régalent de vigne…
Et avant que le loup ait de l’effet ….

2328.  Araucan | 9/08/2017 @ 23:05 Répondre à ce commentaire

Ecophob (#2325), Ecophob (#2325),
Tout à fait d’accord, il y a convergence d’intérêts, plus rarement de motivation.
Et l’on organise de grandes foire où certains font de la politique, d’autres croient construire leur utopie, certains font du business, d’autres croient contrôler l’économie, certains y gagnent et les autres d’une manière ou d’une autre se font ou se feront plumer.

2329.  Murps | 9/08/2017 @ 23:21 Répondre à ce commentaire

Sans connaitre ces sujets aussi bien que certains ici, je peux vous dire que dans l’est var ou j’habite, les sangliers pullulent. Ils se baladent près des habitations sur Fréjus, St Raph, Puget…
La nuit on les croise sur les petites routes, par dizaines, ils mettent à sac les champs.
Et effectivement, un ami nous tanne depuis des semaines pour organiser une daube ensemble pour vider son congèl’. A l’ouverture de la chasse, il n’aura plus de place car qui va à la chasse…

2330.  tsih | 10/08/2017 @ 9:05 Répondre à ce commentaire

Araucan (#2327),

Je parlais juste du sanglier qui profite particulièrement de l’agriculture moderne et pas du reste du grand gibier. Et je ne voulais pas dire que c’est une question d’augmentation de rendements mais plutôt de l’évolution de la nature des cultures au cours du temps. L’intensification de la production agricole passe largement par le maïs, une plante C4 extrêmement productive. Des parcelles en prairies il y a encore 15 ans dans le département où je chassais sont maintenant labourées et semées en maïs. C’est très favorable au sanglier qui se fait une réserve de graisse à l’automne pour passer l’hiver et se reproduire tranquillement en décembre janvier et défavorable au petit gibier car il laisse les parcelles nues l’hiver et ne lui offre ni refuge ni nourriture pendant la mauvaise saison et surtout aux petits au printemps. Ce n’était historiquement pas le cas, en particulier au sortir de la guerre, où les céréales d’hiver ou les prairies occupaient. bien plus de place.
Après je suis essentiellement d’accord ce que vous dites. Les chasseurs ne réalisent pas forcément le plan de chasse ces derniers temps et quant au sanglier ils n’ont pas en général envie d’en tirer à la chaîne non plus. Ils en prélèvent pourtant des dizaines de milliers par an et par département.
Quant au cerf, j’ai l’impression d’assister à une réunion entre forestiers et chasseurs. Le cerf profite des « cultures » des forestiers oui et leur pose problème. Ils préféreraient qu’il n’y en ait pas et les chasseurs ne sont évidemment pas d’accord. Difficile équilibre à trouver. Mais comme vous dites le loup revient et va peut-être réconcilier un peu forestiers et chasseurs mais compliquer la vie des bergers…

2331.  papijo | 15/08/2017 @ 10:35 Répondre à ce commentaire

Yahoo-News à propos de la production de biocarburants à partir d’algues:

Simulations of microalgal biofuel production show that to approach the 10% of EU transport fuels expected to be supplied by biofuels, ponds three times the area of Belgium would be needed. And for the algae in these ponds to produce biofuel, it would require fertiliser equivalent to 50% of the current total annual EU crop plant needs. Ironically, such ponds would also need to be located near heavy industry which produces CO₂ to provide the level required by the microalgae for photosynthesis.

C’est pas grave, si on ne peut plus obtenir de subventions pour les carburants de 3ème génération, on va en obtenir encore plus pour des carburants de 4ème génération !

2332.  tsih | 15/08/2017 @ 10:44 Répondre à ce commentaire

papijo (#2331),

Au moins pour l’agriculture on connait la solution « neutre en carbone ».

Pas besoin de biofuels, il faut juste « diviser » la population par un facteur 10.

2333.  Bernnard | 15/08/2017 @ 10:53 Répondre à ce commentaire

tsih (#2332),
Des chevaux: ça respire et ça rejette du CO2 !

2334.  tsih | 15/08/2017 @ 10:59 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#2333),

Certes mais cela ne rajoute rien à l’atmosphère, ce n’est que celui que les plantes qu’ils mangent ont absorbé par photosynthèse les 12 mois qui précèdent.

2335.  Bernnard | 15/08/2017 @ 11:04 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#2333),
Je précise:
Ils consomment des « carburants » pour produire de l’énergie et du CO2, se nourrissant pas d’hydrocarbures mais d’herbe et y aura-il assez d’herbe pour les besoins mondiaux?
La seule solution: réduire le nombre d’humains sur terre!
Effectivement la division de la population humaine est inévitable dans ce cas.

2336.  Bernnard | 15/08/2017 @ 11:05 Répondre à ce commentaire

tsih (#2334),
Oui ma précision est partie trop tard ! 😊

2337.  tsih | 15/08/2017 @ 12:31 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#2335),

Effectivement la division de la population humaine est inévitable dans ce cas.

Oui, c’est exactement ce que signifie concrètement l’utopie des énergies renouvelables. C’est une conséquence incontournable de la physique et thermodynamique la plus élémentaire et cette physique est et doit être niée par ceux qui promeuvent cette utopie, soit disant au nom de la science et pour « sauver le climat ».

Ces benêts qui accusent ad nauseam les climatosceptiques de « nier la science » nient donc eux-mêmes allègrement la science. C’est très amusant.

2338.  Marco40 | 15/08/2017 @ 13:38 Répondre à ce commentaire

Araucan (#2327), Je suis un chasseur épisodique (et plutôt le plume) Et vu ce que coûte la chasse (et les campagnes anti-chasse donnant une mauvaise image du chasseur) , ce pourrait-il qu’ une des causes soit aussi un moindre prélèvement car moins de chasseurs?

2340.  BenHague | 15/08/2017 @ 16:23 Répondre à ce commentaire

tsih (#2337),

Non .. ce n’est pas « amusant’ …. L’ideologie promue par ces personnes se developpe de facon tres importante et touche toutes les strates de la société ( a l’exception des couches les plus populaires) . On peut meme dire aujourd’hui que le fer de lance est représenté par les CSP+ des grands centres urbains (symbolisé par NKM) qui ont pris le relais du classique cercle des enseignants / universitaires …
Ce n’est pas amusant car ils mettent en place briques par briques leur projet et qu’ils ont aujourd’hui le numero 2 du gouvernement …
Le grand tournant pour moi a été la fusion entre le Ministere de l’environnement et celui de l Énergie …

2341.  tsih | 15/08/2017 @ 17:16 Répondre à ce commentaire

BenHague (#2340),

Mettons alors que c’est « ironique », si ça vous convient mieux.
A mon avis il faut prendre du recul par rapport à tout ça et on ne peut pas y faire grand chose. Cela fera des dégâts mais n’ira probablement pas au bout, la réalité étant très têtue. Cela rappelle un peu l’idéologie communiste au début du siècle dernier qui a fait rêver puis déchanter un paquet de gens.
En tout cas, moi, je ne peux m’empêcher de m’amuser en constatant qu’on peut légitimement traiter les benêts réchauffistes de « négationistes », de « science deniers ».

2342.  Murps | 15/08/2017 @ 21:00 Répondre à ce commentaire

Cela fera des dégâts mais n’ira probablement pas au bout, la réalité étant très têtue.

Hélas, il n’est pas impossible que ça aille toute de même très loin, plus loin que ce qu’on voit actuellement. Une espèce de dictature verte acceptée par une majorité silencieuse

Vous voyez bien que tout se fait progressivement, par petites touches.
Pensez aux normes RT 2020 du bâtiment, au plan ecophyto 2018, au paquet énergie climat, aux nouvelles normes du contrôle technique automobile, et même simplement aux nouvelles voitures…
Pensez à Duflop qui voulait indexer la facture d’électricité sur la consommation : plus on aurait consommé plus le prix du kWh explose…
Pensez à Macron qui lutte contre le terrorisme avec un Grenelle de l’environnement.

Tenez, saviez vous cela ?
http://infodiesel.fr/

Si votre voiture Diesel a été produite après septembre 2014, vous êtes certainement concernés par la technologie SCR et donc par le produit AdBlue®. Reportez-vous au carnet d’entretien de votre véhicule ou contactez votre concessionnaire pour confirmer ce point.
Si c’est le cas, le dispositif SCR nécessite un appoint en AdBlue® régulier de votre part et tout particulièrement à l’apparition d’alertes sonores ou d’un voyant lumineux sur le tableau de bord. Il vous reste dès lors 2 400 kilomètres pour refaire le plein d’Adblue®.
Si vous n’effectuez pas l’appoint, le véhicule ne pourra redémarrer au terme des 2 400 km parcourus.

J’ajoute qu’avec les ordis sur les voitures récentes, le fait d’avoir des feux stops grillés par exemple bloquera le démarrage.
On pourra aussi détruire la carte grise d’une voiture qui n’a pas été réparée « comme il faut »… etc…

J’ai découvert ces joyeusetés en discutant avec mon garagiste qui avait identifié une panne sur ma voiture dont l’ordi bloquait des trucs à cause de deux ampoules grillées !!

2343.  papijo | 15/08/2017 @ 21:36 Répondre à ce commentaire

Murps (#2339),
Incendie de l’usine Paprec de Toulouse:
Pas étonnant !
Dans une usine d’incinération, le Ministère de l’Environnement qui n’aime pas l’incinération a prescrit pour les déchets:
– Un système de détection très performant
– Une protection coupe-feu tout autour de la fosse de déchets (par exemple: parois béton, portes « coupe-feu » …
– Un poste de conduite avec vue sur l’ensemble de la fosse avec également protection coupe-feu (en général pulvérisation d’eau sur la vitre)
– Maintien du bâtiment de la fosse à déchets en dépression
– Système redondant de lances anti-incendie avec injection de mousse
– Système d’évacuation des fumées en toiture résistant à la température de l’incendie
– Lances incendie (RIAs).
Evidemment, je n’ai jamais eu connaissance d’un incendie ayant conduit à l’utilisation de tout çà ! Quand on craint un départ de feu (en général suite à auto-inflammation) signalé par la présence d’une petite fumée, la consigne est de prendre la zone en question dans le grappin et tout balancer dans le four. La fosse étant surveillée 24 h/24, cette simple mesure suffit.

Au contraire dans les usines que le ministère veut « pousser » (compostage, méthanisation, tri), les impositions se limitent à un système de détection et quelques RIAs bien que les matières soient bien plus combustibles, qu’il n’y ait aucune surveillance permanente, que les bâtiments ne soient pas coupe-feu …
Ainsi, il y a quelques années, l’usine de Fos sur Mer a brûlé à partir de sa partie « compostage », et il suffit de chercher sur Google « Incendie Centre de tri » pour se faire une idée !

2344.  Bernnard | 15/08/2017 @ 22:21 Répondre à ce commentaire

Murps (#2342),
l’AdBlue est de l’urée dans l’eau à environ 35%.
La production industrielle d’urée (un solide blanc) se fait à partir de CO2 et d’ammoniac.C’est un procédé performant facile, maitrisé et peu onéreux
L’urine contient en moyenne 2% d’urée, il y a des impuretés mais elles sont négligeables.
C’est une ressource extrêmement commune qui ne devrait pas être vendue chère. Mais je fais le parie que cet « additif » ne sera pas bon marché
D’ailleurs, je me demande si en mettant de l’urine tel quel dans les gaz d’échappement comme additif cela ne marcherait pas! Si c’était ce cas je ne pense pas que ça s’ébruiterait.😁
Ce serait amusant de pisser dans un moteur pour éliminer les NOx 😄!

2345.  tsih | 16/08/2017 @ 0:42 Répondre à ce commentaire

Murps (#2342), Bernnard (#2344),

Si on remplit le réservoir d’AdBlue avec 100 % d’eau au lieu de 65 % d’eau l’ordinateur de bord voit-il la différence ?

On peut en douter, et en tout cas le moteur tournerait tout aussi bien et vous auriez niqué le système.

Et vous auriez probablement même paradoxalement vraiment fait quelque chose pour l’environnement car la production d’urée consomme pour être produite de l’énergie et de vilaines ressources fossiles !!! ( gaz naturel pour faire l’hydrogène et l’ammoniac, je crois) et le bilan global du machin est probablement clairement négatif… Amusant.

Et comme dit Bernnard si vous voulez faire encore plus pour l’environnement qu’avec l’eau du robinet vous pouvez toujours pisser dans le réservoir d’AdBlue.

2346.  Murps | 16/08/2017 @ 9:23 Répondre à ce commentaire

tsih (#2345),

Si on remplit le réservoir d’AdBlue avec 100 % d’eau au lieu de 65 % d’eau l’ordinateur de bord voit-il la différence ?

A essayer.
Avec un soupçon de colorant alimentaire, genre bleu patenté.

2347.  Hug | 16/08/2017 @ 13:14 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#2344),

Si c’était ce cas je ne pense pas que ça s’ébruiterait.😁

C’est sûr que faudrait pas compter sur écolos pour en parler, ça leur écorcherait trop la g… d’imaginer qu’on puisse réduire la pollution automobile aussi facilement et à si bon compte. Eux ils préfèrent miser sur les trucs voués à l’échec.