Énergie et politiques du climat


Pour discuter de nos vaillants efforts afin de décarboner l’économie.


Le rapport de l’académie des technologies sur la réglementation thermique 2012.


Ils sont contre les éoliennes :

Le site de l’EPAW, Plateforme européenne contre l’éolien industriel.

Stop these things (Australie, eng),  » We’re not here to debate the wind industry, we’re here TO DESTROY IT ! »

Le Plan Climat de Nicolas H.

 

 


10 213 réponses à “Énergie et politiques du climat”

  1. Bientôt on pourra faire les comptes et les responsables ne seront pas coupables bien évidement !

  2. Bernnard dit :
    3/07/2024 à 20:04 eh oui, les rêves écologistes se heurtent toujours à la réalité de la physique. Les gens n’ont toujours pas compris qu’on leur vend du rêve, qu’il n’y a qu’une technologie de batterie et qu’elle a des limites qui ne seront peut être jamais dépassées.

  3. Quand on refuse les leçons de l’histoire ce qui va arriver est inévitable. La voiture électrique à été essayée au début de l’aventure de l’automobile et l’électricité n’a pas été retenue. Ce n’est pas seulement parce que le pétrole était facile à exploiter mais aussi la faible densité énergétique des batteries était déjà évidente. C’est un mur incontournable théoriquement. Nous ne pouvons l’éviter avec nos connaissances actuelles.

  4. Bernnard dit :
    10/07/2024 à 12:49 C’est là que l’on se rend compte de l’ignorance des français qui l’on élue. La presse mainstream fait bien son travail. Qui sait qu’elle est la fossoyeuse du nucléaire et à l’origine des hausse des tarifs de l’électricité que tout le monde doit payer?

  5. Une défaillance d’éolienne en mer … ça ne risque pas de mettre le feu aux forêts ou récoltes alentour … par contre, ça peut libérer des tas de morceaux de fibres de verre enduites de résine extrêmement coupantes sur les plages durant la saison estivale ! Un exemple sur l’île de Nantucket (USA) – lien donné par WUWT – Traduction

  6. Extrait du portrait : « Portrait de Laurence Tubiana et des ses liens avec le WEF : en 2017, dirigeante de la Fondation européenne pour le climat (ECF). Il s’agit “d’une initiative philanthropique qui œuvre pour favoriser la transition vers la neutralité carbone”. En coulisses, il s’agit d’un distributeur semi-automatique de billets, alimentés à coups de dizaines de millions de dollars par les fondations américaines philanthropiques les plus sulfureuses pour financer des centaines d’ONG et leurs lobbyistes au Parlement européen en faveur de la “neutralité carbone”.  
    La machine, aussi complexe qu’opaque, est bien huilée. A la tête du réseau, nous retrouvons des fondations, essentiellement américaines, comme Hewlett-Packard ou Bloomberg (du nom de l’ancien maire de New-York et fondateur du groupe de presse éponyme, NDLR), et surtout les eugénistes de la Famille Rockefeller ainsi que Bill et Melinda Gates.   L’ECF redistribue alors, à travers un vaste réseau, cette manne financière à des ONG européennes. En 2021, selon un rapport d’activités, il est question de 1177 subventions, qui ont concerné pas moins de 713 organisations de la société civiles actives dans 7 domaines, dont la santé, l’agriculture, la finance et les transports. Le tout, à travers des circuits nébuleux et non transparents. »

  7. papijo dit :
    20/07/2024 à 13:38 ce qui est bien c’est qu’ils le font en toute transparence (apparente). Ce qui est délirant c’est que le grand public ne soit pas tenu au courant par les médias mainstreams.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *