Énergie et politiques du climat

Pour discuter de nos vaillants efforts afin de décarboner l’économie.


Le rapport de l’académie des technologies sur la réglementation thermique 2012.


Ils sont contre les éoliennes :

Le site de l’EPAW, Plateforme européenne contre l’éolien industriel.

Stop these things (Australie, eng),  » We’re not here to debate the wind industry, we’re here TO DESTROY IT ! »

Le Plan Climat de Nicolas H.

 

 

6 863 Comments     Poster votre commentaire »

6851.  Bernnard | 19/09/2021 @ 14:30 Répondre à ce commentaire

fritz (#6850),
Oui et je suis d’accord. Je ne parlais que des GES corps pur composés et je ne considérais pas les mélanges. Effectivement dans ce cas, il faudrait faire intervenir toutes les liaisons possibles (par exemple les clathatres ) et les coefficients de solubilité qui dépendent des conditions de température et de pression.

6852.  papijo | 20/09/2021 @ 10:10 Répondre à ce commentaire

Les organisations écolos allemandes sont scandalisées ! Angela sabote la décarbonisation de la planète …
La très écolo-vertueuse Allemagne d’Angela se permet d’accorder en douce des garanties à des projets à l’étranger orientés vers les énergies fossiles, comme par exemple:
– l’usine pétrochimique de l’Amour en Russie orientale
– les canalisations NordStream 1 et 2
– le complexe de gaz naturel liquéfié Yamal LNG en Russie
– le terminal de gaz naturel liquéfié et la centrale à gaz Gas Natural Acu au Brésil
Lien: windmesse-de (traduction)

6853.  fritz | 20/09/2021 @ 11:58 Répondre à ce commentaire

Tient tient ; le débile est revenu; sur terre tout se transforme et le C finit en CO2 ; le problème , c’est qu’il y a plein de Roberts qui ne comprennent rien à la chimie , à la vie , le temps et la géologie et qui veulent nous assurer qu’on peut vivre avec des panneaux solaires et du vent

6854.  jdrien | 20/09/2021 @ 16:51 Répondre à ce commentaire

no comment unknw
11 000 turbines mais pas de vent : l’éolien britannique souffre d’une météo imprévue

la solution:le foisonnement:

L’idée est que, si on positionne intelligemment les sites éoliens et solaires sur une zone assez étendue (la zone UE par exemple), le risque qu’ils soient simultanément tous soumis à une météo défavorable est plus réduit.

mais il faudrait que la seule zone qui a du vent ou du soleil alimente tout le reste, et donc que chaque zone soit dimensionnée pour pouvoir tout alimenter – irréaliste dash

6855.  Michel Le Rouméliote | 20/09/2021 @ 17:19 Répondre à ce commentaire

jdrien (#6856), Bôôôaah ! Le problème est résolu : on met 250 000 éoliennes sous les alizés, dans l’océan Atlantique, on tire des câbles sous-marins jusqu’en Europe et voilà ! crazy

6856.  fritz | 20/09/2021 @ 18:31 Répondre à ce commentaire

Michel Le Rouméliote (#6857),
250000 ; c’est juste de quoi alimenter la France ….et encore ; moi je propose qu’on entoure la Terre d’un réseau de panneaux solaires satellisés , fabriqués avec de l’hydrogène et qui alimentent des pompes à chaleur rofl
C’est juste pour alimenter les neurones en déperdition de robeurre crazy

6857.  amike | 20/09/2021 @ 19:42 Répondre à ce commentaire

Michel Le Rouméliote (#6857), Croyez vous qu’une solution intelligente existe à un problème aussi bêtement posé ? laugh
fritz (#6858), Ah bin si sorry La Chine veut installer une station solaire géante dans l’espace d’ici 2050

PS: Y a un truc : Tout ce que font les Chinois est intelligent. yes
PS2: J’ai pris Numerama comme réf mais juste à cause de jdrien…

6858.  Murps | 20/09/2021 @ 20:05 Répondre à ce commentaire

fritz (#6853), je ne vois pas de qui ou de quoi vous parlez.
Sans doute un courant d’air…
jdrien (#6854), le foisonnement est l’argument de vente d’il y a quelques années.
Mais ça marche pô…
laugh

6859.  Bernnard | 20/09/2021 @ 21:22 Répondre à ce commentaire

Murps (#6858),
Le foisonnement ou bien la collectivisation des moments de pénurie de vent. smile

6860.  Demokratia | 20/09/2021 @ 23:03 Répondre à ce commentaire

amike (#6857),
La station solaire géante : Science & Vie présentait déjà le concept il y a 40 ans, avec transfert de l’énergie par micro-ondes vers la terre. Je pense que l’on prévoyait le truc pour vers l’an 2000. Ca a juste pris un peu de retard. Et à l’époque, ce n’était pas les chinois.
Le concept est intéressant, car les éoliennes, c’est bien, mais ça ne coûte pas tellement cher, donc on ne se fait pas tant d’argent que ça. Avec ce nouveau concept, on va pouvoir réclamer beaucoup plus d’argent et de beaucoup plus gros budgets de recherche et développement. Et en plus on peut garantir qu’il n’y aura pas d’intermittence, cela fonctionnera 24h/24h.

6861.  Bernnard | 20/09/2021 @ 23:53 Répondre à ce commentaire

Demokratia (#6860),
C’est séduisant ! Le problème est que les micro-ondes font vibrer les molécules d’eau.
Pour le coup il faudra bien évaluer les risques. Au delà de l’apport énergétique que ce projet apportera à l’ensemble du système terre/eau/atmosphère qui probablement sera plus faible que celui apporté chaque heure par notre soleil, il y a le risque lié au(x) faisceau(x) de transport énergétique (micro-ondes?) . On a intérêt à bien cerner ces risques (impact climatique par dissipation de la chaleur dans notre atmosphère humide) et éviter de croiser ce(s) faisceau(x).
http://vaucanson.org/php5/Accu.....-sur-l-eau

6862.  fritz | 21/09/2021 @ 9:07 Répondre à ce commentaire

Murps (#6858),
Eh oui; le courant d’air est passé et a disparu; quelqu’un a dû fermer la porte laugh

6863.  Demokratia | 21/09/2021 @ 9:09 Répondre à ce commentaire

amike (#6857),
Par contre, si on réfléchi à cette station solaire spatiale, au niveau énergétique, cela va renforcer le réchauffement de la planète. En effet, les panneaux solaires traditionnels récupèrent l’énergie que la terre reçoit déjà. Cette station là va récupérer de l’énergie qui normalement n’arrive pas sur terre et va l’y envoyer. On va donc augmenter le réchauffement de la terre, à due proportion de la puissance de la station. Le calcul montrera sans doute que c’est négligeable par rapport à l’énergie que la terre reçoit déjà (comme est négligeable la quantité de CO2 anthropique rejeté dans l’atmosphère par rapport au CO2 naturel), mais on peut au moins embêter les écolos avec ça, vu qu’en général ils n’ont aucune idée des ordres de grandeurs.