Énergie et politiques du climat

Pour discuter de nos vaillants efforts afin de décarboner l’économie.


Le rapport de l’académie des technologies sur la réglementation thermique 2012.


Ils sont contre les éoliennes :

Le site de l’EPAW, Plateforme européenne contre l’éolien industriel.

Stop these things (Australie, eng),  » We’re not here to debate the wind industry, we’re here TO DESTROY IT ! »

Le Plan Climat de Nicolas H.

 

 

4 796 Comments     Poster votre commentaire »

4751.  Anecdote | 20/02/2020 @ 14:27 Répondre à ce commentaire

Le mythe éolien commence à craquer :
https://www.europe1.fr/societe/eoliennes-on-ne-peut-plus-au-nom-de-lecologie-detruire-le-cadre-de-vie-de-nos-concitoyens-plaide-fabien-bougle-3950634
Pour la première fois dénoncé jusqu’au sommet de l’Etat (pas évident à imaginer il y a quelques années – comme quoi les gueulantes du terrain sont utiles).
Très mauvais pour l’éolien terrestre.
L’éolien off-shore suivra.
Mais quel scandale et quel gâchis…
Remarque : on ne fait que suivre d’autres pays (USA, Espagne, Allemagne, etc.)

4752.  Hug | 20/02/2020 @ 17:12 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#4750),
la décision gouvernementale de fermer à horizon 2022 toutes les centrales à charbon est aussi une idiotie.
Les normes européennes sur les émissions polluantes des centrales thermiques ont déjà amené EDF à fermer plusieurs centrales plus ou moins rentables qu’il n’aurait pas été intéressant de moderniser en conséquence, et ce sans impact sur notre consommation car la nouvelle usine d’enrichissement d’uranium mise en service en 2012 à Tricastin qui consomme 50 fois moins d’électricité que l’ancienne (qui mobilisait les 2/3 de la production des 4 réacteurs de la centrale nucléaire voisine) a permis de compenser la baisse de production liée à ces fermetures.
Mais les centrales subsistantes (Cordemais près de Nantes, Le Havre et Gardanne) adaptées aux normes environnementales ne polluent presque plus et conservent leur utilité (et même plus), notamment celles de Cordemais et Gardanne qui alimentent des régions qui importent beaucoup d’électricité. Celle de Cordemais notamment est vitale pour l’approvisionnement de la Bretagne à tel point que EDF est en train de l’adapter pour pouvoir continuer à l’utiliser avec un combustible composé à 80% de biomasse et 20% de charbon. Mais le coût du MWh produit passerait à plus de 100€/MWh, donc il n’est pas sûr qu’EDF prolongera longtemps son utilisation. Les bretons seraient bien inspirés d’envisager l’achat d’un générateur électrique dans les années à venir.
Pour couronner le tout, les cendres et le gypse récupérés de la combustion du charbon sont recyclés pour la fabrication du ciment et du plâtre, donc on n’importera plus de charbon, mais il faudra importer du cendres et du gypse… dash
Tout ça pour réduire de quelques pouyèmes insignifiants nos émissions de CO2… no

4753.  Ecophob | 20/02/2020 @ 19:20 Répondre à ce commentaire

Anecdote (#4751), il y a une pétition à signer ici, si vous voulez que ça aille plus vite! Malheureusement le nombre de signataires reste assez faible.

4754.  Cyril | 25/02/2020 @ 13:03 Répondre à ce commentaire

énergie nucléaire :
la secrétaire d’état, Emannuelle Wargon a affirmé sur Cnews que « la moitié des prélèvement bruts d’eau en France était destinée au refroidissement des centrales nucléaires ».
Cela me parait énorme, quelqu’un a-t-il des informations à ce sujet ?

Corollaire de cette affirmation pour le journaliste moyen : cette eau est définitivement perdue pour la planète, c’est pour ça que l’agriculture manque d’eau et tout le monde va mourir de soif en France …

4755.  Marco40 | 25/02/2020 @ 13:36 Répondre à ce commentaire

Cyril (#4754), j’ai déjà entendu ce genre d’affirmations sous-entendant une disparition définitive. Il y a quelques semaines j’avais répondu à un gars s’exprimant ainsi. Je lui ai balancé : « Et alors? » Outré il devient tout rouge et rigolard j’enchaîne en disant « pfuittt, elle disparaît l’eau? » Et comme il n’était pas entièrement lobotomisé, il a compris sa bêtise et c’est repris….. Mais combien pensent réellement que l’eau est « gaspillée », perdue….. Triste époque

4756.  douar | 25/02/2020 @ 14:24 Répondre à ce commentaire

Marco40 (#4755),
C’est le concept bien connu du « Peak water » qui a été dépassé en 2019, le 28 janvier à 8h15 d’après unétude laugh

4757.  JG2433 | 25/02/2020 @ 14:28 Répondre à ce commentaire

Marco40 (#4755),

Mais combien pensent réellement que l’eau est « gaspillée », perdue…

Leur suggérer de lire, par exemple :
Jean de Kervasdoué et Henri Voron.— Pour en finir avec les histoires d’eau – L’imposture hydrologique, Plon, 2012.
4e de couverture :

La vision apocalyptique sur le manque d’eau est, pour l’essentiel, totalement infondée. La réalité est plus heureuse et la vérité empirique à l’opposé des lieux communs.

L’imposture, c’est, d’abord, de ne pas chiffrer la ressource en eau et d’affirmer, sans preuve et sans vergogne, le manque d’eau, les sécheresses à venir, les consommations irresponsables, la nécessité de ne pas gaspiller le  » précieux liquide  »
L’imposture, c’est de culpabiliser les  » consommateurs  » pour  » économiser  » quelques litres d’eau, alors que coulent sous leurs yeux, chaque seconde, des milliers de mètres cubes qui vont se perdre en mer.
L’imposture, c’est de laisser croire que l’eau domestique est  » consommée  » alors qu’elle est recyclée, notamment en France où elle retourne pour l’essentiel au milieu naturel après épuration.
L’imposture, c’est d e feindre d’ignorer que les racines des végétaux ne descendent jamais jusqu’à la nappe phréatique.
L’imposture, c’est d’opposer à la construction des barrages, alors qu’ils bloquent des crues ravageuses, valorisent leur énergie et protègent les populations de l’aval.
L’imposture, c’est d’annoncer des guerres de l’eau qui n’auront pas lieu.

https://www.amazon.fr/Pour-finir-avec-histoires-deau/dp/2259216102

4758.  joletaxi | 25/02/2020 @ 16:31 Répondre à ce commentaire

Cyril (#4754),

j’ai, entrevu ce débat…. qui ne pouvait avoir lieu, on ne débat pas avec une enclume

la seule question:
comment des cintrées pareilles ont pu être mises à la tête de la gestion énergétique du pays?
ah oui, on a eu la chabichou du Poitou
on a même eu Cresson

on est mal barré

4759.  Cyril | 25/02/2020 @ 16:46 Répondre à ce commentaire

JG2433 (#4757),
Il y a bien une triple imposture de Mme Wargon :
1 – laisser croire aux ignares et aux journalistes (c’est parfois les 2 en même temps) que l’eau de refroidissement est « perdue »
2 – laisser penser que nos centrales ont besoin de la moitié de l’eau utilisée (c’est ce que je comprends par « prélevé) en France l’est pour le refroidissement des centrales. Ce chiffre me parait faux
3- laisser penser que seul le nucléaire « réchauffe l’eau des cours d’eau » et donc la planète : toute énergie utilisée en voit une partie dissipée en chaleur, selon le rendement du procédé. On pourrait s’amuser à faire des comparaisons.

4760.  Hug | 25/02/2020 @ 17:30 Répondre à ce commentaire

Cyril (#4754),
C’est vrai, c’est même 60% semble-t-il: https://fr.wikipedia.org/wiki/Eau_de_refroidissement_des_centrales_thermiques
Mais 90% de l’eau prélevée est restituée (à une température plus élevée).
Mais curieusement on ferme la seule centrale qui prélève de l’eau dans un cours d’eau qui n’est pas vraiment français (il est seulement frontalier de la France sur une faible part de son linéaire)…
C’est donc que ce prélèvement massif d’eau n’est pas un problème environnemental, sinon on aurait privilégié nos cours d’eau.

4761.  papijo | 25/02/2020 @ 18:32 Répondre à ce commentaire

Hug (#4760),
Manifestement, l’auteur de l’article de Wikipedia était certainement écolo, mais absolument pas thermicien ! … on ne confond pas condenseur et condensateur !
Sinon, si je ne me suis pas planté:
Pour produire 1 kWh avec un rendement de 33.3%, on rejette 2 kWh, soit 1720 kcal (= 2 x 3600 / 4.185). Pour évacuer cette chaleur:
– en circuit ouvert (centrales de bord de mer sans tours de refroidissement), avec un dT de 6°C (= 6 kcal/lit), il faut: 287 litres d’eau (= 1720 / 6). Pour une centrale de 1 GW: 287 000 m3/h. Ces quantités sont rejetées au milieu naturel, c’est à dire à la mer (ou estuaire de la Gironde !)
– en circuit (presque) fermé (centrales de bord de rivière avec tours de refroidissement). Dans ce cas, le refroidissement se fait surtout par évaporation. Un litre d’eau correspond à environ 580 kcal, donc pour évacuer 2 kWh, il faut 3 litres d’eau (= 1720 / 580, environ 100 fois moins que dans le cas précédent !). Pour une centrale de 1 GW, il faut donc évaporer 3000 m3/h d’eau (rejetés à l’atmosphère). Le prélèvement sera un peu plus élevé, autour de 5%: une petite partie de l’eau est évacuée à l’atmosphère entrainée par le panache sous forme de gouttelettes, une autre partie est retournée au fleuve (purges de déconcentration).

NB: Si on le voulait (si on avait les moyens), on pourrait faire des centrales pratiquement sans consommation d’eau en utilisant des aéroréfrigérants « secs » (genre « radiateur de voiture »), avec une perte de rendement (au pifomètre autour de 10%, j’ai pas fait de calcul). Par exemple, pour des considérations « environnementales », et électorales (les électeurs qui n’y connaissent rien auraient peur du panache de la tour de refroidissement), et surtout parce que de l’argent on en a (c’est le con-tribuable qui paye !), on impose en France à toutes les usines d’incinération de déchets de fonctionner ainsi !

4762.  Murps | 25/02/2020 @ 19:18 Répondre à ce commentaire

papijo (#4761), Pas mieux.
J’ajoute que la centrale soit nucléaire ou non ne change rien à l’histoire.
Le rendement thermodynamique de Carnot c’est pour n’importe quelle centrale thermique, qu’elle soit charbon, gaz, fioul… ou nucléaire.

4763.  Murps | 25/02/2020 @ 19:20 Répondre à ce commentaire

Un excellent article d’un ancien élève de l’Ena, qui propose… de la supprimer.
Il faut signer où ?
https://www.contrepoints.org/2020/02/25/365050-reforme-de-lena-le-veritable-conservatisme-qui-tue-la-france

4764.  Ecophob | 26/02/2020 @ 18:42 Répondre à ce commentaire

Murps (#4763), Oui, excellent article, à diffuser largement.

4765.  Nicias | 26/02/2020 @ 20:24 Répondre à ce commentaire

Cyril (#4754),

« la moitié des prélèvement bruts d’eau en France était destinée au refroidissement des centrales nucléaires ».

Les mots sont soigneusement choisis. Tout est dans le « bruts ». Cela rappelle les graphiques de Trenberth avec ses « flux bruts » de rayonnement infrarouge. Ou alors ceux qui parlent de flux naturels de CO2 de 100Gt dans les échanges avec l’atmosphère pour raconter qu’on y est pour rien. Dans les trois cas on sort un chiffre sans intérêt alors que c’est le flux net qui est important, et il est quasiment nul.

4766.  the fritz | 27/02/2020 @ 13:40 Répondre à ce commentaire

Cyril (#4754), Nicias (#4765),
Tout le monde sait que la fumée qui sort des centrales nucléaires c’est du CO2 et pas de la vapeur d’eau laugh

4767.  Marco40 | 27/02/2020 @ 15:58 Répondre à ce commentaire

the fritz (#4766), Il y avait un pourcentage alarmant (60%?) de jeunes qui pensent que les centrales nucléaires produisent du CO2.
A ressortir et marteler sans cesse comme démonstration éclatante du degré de manipulation de la jeunesse par des collectivistes décroissants.

4768.  Michel Le Rouméliote | 28/02/2020 @ 15:25 Répondre à ce commentaire

the fritz (#4766), Mince ! Je croyais que c’était les employés d’EDF qui faisaient cuire des merguez… laugh

4769.  Pigouille | 4/03/2020 @ 18:15 Répondre à ce commentaire

Frans Timmermans et Ursula von der Leyen viennent de divulguer le projet de loi climat de la commission européenne. Il s’agira d’atteindre la neutralité carbone en utilisant la meilleure science possible, c’est à dire le Livre Qui Rend Fou publié par le Giec, et aussi la méthode des actes délégués, c’est à dire la moins démocratique des réglementations de l’UE. Avec les actes délégués, la commission européenne fixera autoritairement des objectifs aux Etats membres sans que ceux ci puissent les contester. Des sanctions s’appliqueront aux récalcitrants.
https://www.ft.com/content/709ef7ea-5a31-11ea-a528-dd0f971febbc

4770.  Hug | 5/03/2020 @ 16:34 Répondre à ce commentaire

Pigouille (#4769),
J’ai pas lu mais j’ai téléchargé le lien posté sur le fil « Bistrot du coin » (mais qui avait sa place ici) concernant le projet de loi, je vais lire à tête reposée.
C’est bien dans la lignée de gens tellement intoxiqués par la climastrologie giecquienne qu’ils ne se rendent même plus compte qu’ils sont en train de mettre en place des lois qui vont ruiner l’économie européenne et leurs propres administrés. sad
Article à lire qui montre à quel point tout ça devient délirant:
https://www.lepoint.fr/politique/emmanuel-berretta/loi-climat-comment-greta-thunberg-a-eclipse-ursula-von-der-leyen-04-03-2020-2365803_1897.php

4771.  Pigouille | 5/03/2020 @ 17:50 Répondre à ce commentaire

Hug (#4770),

Avant d’adopter un acte délégué, la Commission consulte des experts désignés par chaque État membre.

Voila une belle consécration pour le staff du giec qui accède de facto aux rênes du pouvoir technocratique en toute illégitimité.

4772.  Araucan | 7/03/2020 @ 20:34 Répondre à ce commentaire

Pigouille (#4771),
Ça n’est pas encore voté ce truc …

4773.  Michel Le Rouméliote | 8/03/2020 @ 18:46 Répondre à ce commentaire

Araucan (#4772), Mais ça va l’être au plus tôt !

4774.  Araucan | 9/03/2020 @ 23:48 Répondre à ce commentaire

Michel Le Rouméliote (#4773),
On verra … Les pires seront au Parlement européen…

4775.  papijo | 18/03/2020 @ 21:45 Répondre à ce commentaire

Les allemands nous montrent la voie en matière d’électricité … mais, c’est celle à ne pas suivre !
Sur ce graphique de « agora-energiewende.de » vous voyez le solde import / export d’électricité, et également le prix du MWh … et il devient très facile de comprendre pourquoi il faut être très très riche pour obliger ses voisins à vous acheter (à prix négatif) de l’électricité « verte » ! Le graphique montre également pourquoi les allemands freinent autant sur les renouvelables ! (la production des renouvelables sur la période est ici, avec des pointes qui correspondent bien sûr aux pics à l’export)

4776.  Christial | 22/03/2020 @ 16:27 Répondre à ce commentaire

Article de Jancovici

https://www.transitionsenergies.com/jancovici-transition-energetique-france/

4777.  Pigouille | 22/03/2020 @ 17:18 Répondre à ce commentaire

Christial (#4776), l’entretien au Point (paywall) est accessible ici:
https://medium.com/@jmj.fanpage/jean-marc-jancovici-le-temps-du-monde-fini-commence-18-03-2020-cbded3e98b28
Pas grand chose de neuf.

4778.  the fritz | 22/03/2020 @ 18:45 Répondre à ce commentaire

Christial (#4776), Pigouille (#4777),
Janco, je le trouve de mieux en mieux
Il est contre les éoliennes et le photovoltaïque , pour le nucléaire et critique le scandale de la fermeture de Fessenheim ; il est pic huiliste et avertit les gens que la décroissance nous guette si nos dirigeants continuent de mener leur politique désastreuse concernant la transition énergétique ; et il n’a pas honte de citer Emmanuel Macron en première ligne
La seule chose qu’on peut lui reprocher c’est son adhésion au RCA, mais il le met de moins en moins en avant dans ses interviews ; pressent-il une corrélation négative entre CO2 et température pour les années à venir ?
smile

4779.  the fritz | 22/03/2020 @ 18:55 Répondre à ce commentaire

the fritz (#4778),
Je remets ce lien que j’ai d’ailleurs peut-être trouvé sur skyfall
https://fr-fr.facebook.com/jesuisleclimat/videos/657406395004263/

4780.  scaletrans | 22/03/2020 @ 21:10 Répondre à ce commentaire

the fritz (#4779),
Il n’y a pas à dire, c’est un bon communicant.

4781.  Hug | 22/03/2020 @ 21:40 Répondre à ce commentaire

the fritz (#4779), scaletrans (#4780),
Il est trop bon en fait. Au point d’en devenir presque méprisant.
Pour des non scientifiques (cas de la plupart des élus auxquels il s’adresse), qui peuvent avoir du mal à suivre, ça peut-être contreproductif.
Mais bon, ça reste écoutable au contraire de l’autre illuminé hélicologiste qui comme d’autres Tartuffes tel Jouzel récupère à son tour la crise sanitaire pour se faire mousser: https://www.bfmtv.com/actualite/hulot-sur-bfmtv-on-assiste-a-un-passage-de-cap-de-l-humanite-1880140.html
Beurk

4782.  Murps | 22/03/2020 @ 23:33 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#4780), c’est un clown et un affairiste.

4783.  Pigouille | 23/03/2020 @ 0:49 Répondre à ce commentaire

Murps (#4782), +1 JMJ fait son business en vendant des bilans carbone certifiés aux entreprises et aux administrations et des études d’expert pour décérébrer les jeunes en leur faisant réciter les psaumes des rapports du giec. En tant que clown, il est ma foi bien marrant, faut reconnaitre. smile

4784.  Murps | 23/03/2020 @ 15:54 Répondre à ce commentaire

Pigouille (#4783), yep. Ce type – X telecom – donc avec les mêmes compétences que moi en climatologie, a monté sa boîte de conseils bidons en greenwashing. Il commercialise du vent.
Il passe ensuite à la télé comme « expert indépendant spécialiste du climat et de la production d’énergie ».
Clown.
Affairiste.
Et en plus lorsqu’il présente ses âneries sous forme de powerpoints niveau lycée à la représentation nationale, il est plongé dans les conflits d’intérêts jusqu’au cou.

Relisez – avec gourmandise – la lettre de Marcel Leroux qui lui est adressée.
https://forums.infoclimat.fr/f/topic/44446-lettre-de-jancovici-a-arte/

4785.  scaletrans | 23/03/2020 @ 16:39 Répondre à ce commentaire

Murps (#4784),
Elle vaut la peine d’être rediffusée. Comment se fait-il que ce soient les meilleurs qui s’en vont les premiers ?

4786.  jdrien | 23/03/2020 @ 16:46 Répondre à ce commentaire

Murps (#4784), Là où malheureusement aujourd’hui, l’actualité contredit Leroux, c’est quand il écrit:

le lobby du « global warming » ne va pas faire illusion encore bien longtemps.

4787.  Michel Le Rouméliote | 23/03/2020 @ 17:57 Répondre à ce commentaire

Murps (#4784), Un plaisir de fin gourmet !
On ne peut pas s’empêcher de faire un parallèle entre l’ostracisme dont a été victime Marcel Leroux et celui dont est victime Didier Raoult.
Le parallèle entre la morgue d’un Jancovici et celle de la nénette infectiologue vue aux informations de France Nœud à 13h est assez stupéfiant.

4788.  the fritz | 23/03/2020 @ 18:31 Répondre à ce commentaire

Etre climatosceptique est dangereux et irresponsable

Murps (#4784), scaletrans (#4785),
J’ai déjà dit X fois que Jancovici que j’ai rencontré il y a 20 ans à l’IFP et avec qui j’échange de temps en temps des mails quand j’approuve ou désapprouve ses commentaires dans les médias , qu’il a deux facettes, l’une concernant les problèmes énergétiques que j’approuve et l’autre concernant ses positions sur le réchauffement climatique que je désapprouve et c’est vrai qu’il s’est assis sur ce sujet pour faire sa place dans le précédent .
Marcel Leroux dont je ne remets pas du tout en doute les compétences en météorologie , fait beaucoup référence à Yves Lenoir dans la lettre à Jancovici que vous citez ; j’ai bien sûr lu le bouquin de Lenoir « climat de panique » que j’avais beaucoup apprécié , mais malheureusement il y a quelque chose qui a dû se passer dans la tête de ce personnage qui est devenu antinucléaire ( lire la comédie atomique ) et anti climatosceptique

https://www.jcvignoli.com/blog/2010/etre-climatosceptique-est-dangereux-et-irresponsable

Car si le climatosceptisme s’impose auprès du grand public, les conséquences, à n’en pas douter, pourraient être dévastatrice.

Alors pour en revenir à Jancovici , peut-être comme je l’ai écrit dans mon post précédent , il mettra la pédale douce sur les questions climatiques comme sans doute les futurs gouvernements , par contre je ne peux pas m’expliquer les revirements de Yves Lenoir à qui a fait référence Marcel Leroux

4789.  Marco40 | 23/03/2020 @ 20:08 Répondre à ce commentaire

the fritz (#4788), S’il est en activité, il fait comme beaucoup : pour pouvoir travailler et garder son budget, bêler avec les moutons…. Rappelez-vous Jacques DURAN, obligé de prendre un pseudo à une époque où c’était encore bien moins grave de se déclarer « climato-sceptique »….

4790.  the fritz | 23/03/2020 @ 20:56 Répondre à ce commentaire

Marco40 (#4789),

S’il est en activité

C’est juste un sondage : vous ne connaissez pas Jancovici?

4791.  Marco40 | 23/03/2020 @ 22:15 Répondre à ce commentaire

the fritz (#4790), je ne parlais pas de Jancovici. Mais de Y. Lenoir.
De ce que j’ai pu voir et lire de ce personnage (Jancovici ) une extrême arrogance…. même si je partage son point de vue sur les questions énergétiques.

4792.  BenHague | 23/03/2020 @ 22:23 Répondre à ce commentaire

Jancovici est un immonde connard humainement d’une malhonnêteté intellectuelle incroyable . Mais effectivement ses calculs « coin de table » pour detruire l’absurdit des eolienne et PV sont exacts …

4793.  Murps | 23/03/2020 @ 23:23 Répondre à ce commentaire

BenHague (#4792), j’ai utilisé des termes un poil plus policés, mais en gros, c’est ça.

4794.  the fritz | 24/03/2020 @ 11:05 Répondre à ce commentaire

«Notre président et son gouvernement ne donnent aucune preuve qu’ils disposent d’une vision structurée et cohérente sur ce sujet» (la transition énergétique ) «A part faire des grands discours sur le «défi climatique», il n’a pas mieux compris les réels enjeux que ses prédécesseurs, et notamment que l’énergie est le sang de la société moderne.»

Non , ce n’est pas Claude Allègre qui a dit cela acute

4795.  JG2433 | 28/03/2020 @ 10:13 Répondre à ce commentaire

Coronavirus : la production d’électricité s’organise pour tenir le coup
[…]
L’électricité, indispensable pour nombre d’activités (à commencer par les hôpitaux) est considérée comme d’importance vitale par le gouvernement. Avec une difficulté : contrairement au gaz ou au pétrole, elle ne se stocke pas et doit être produite en temps réel.

https://www.sudouest.fr/2020/03/28/coronavirus-la-production-d-electricite-s-organise-pour-tenir-le-coup-7369586-10861.php

[L’électricité] ne se stocke pas et doit être produite en temps réel.

Manque la mention : ce qui n’est pas assuré par les EnRi !
(Il ne faut pas trop en demander à l’AFP quand-même…)

4796.  amike | 28/03/2020 @ 10:37 Répondre à ce commentaire

JG2433 (#4795),

doit être produire en temps réel

L’AFP connait son métier : Usage d’un jargon technique plutôt qu’un banal « à la demande » qui pourrait induire un doute.