Fil info de sceptiques 2016/1

Suite du Fil info de sceptiques 2015/3.

Ici, on parle du changement climatique, du climat, de la physique de l’atmosphère voire de la météo ou de sujets proches. Pas de recettes de couscous ou de propos sur le dernier smartphone.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

2 648 Comments     Poster votre commentaire »

2601.  Curieux | 15/05/2017 @ 17:18 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#2600),
Je dois mal m’expliquer, le contenu du débat est ce qu’il est point. Mais ce débat est sur une table officielle c’est l’énorme différence avec le débat climatique qui est officiellement interdit.

2602.  AntonioSan | 15/05/2017 @ 17:38 Répondre à ce commentaire

Curieux (#2601), La je comprends votre argument. Et en effet cela est exact. 😉

2603.  the fritz le testut | 16/05/2017 @ 10:55 Répondre à ce commentaire

Oleocène .org a visiblement été piraté

General Error

SQL ERROR [ mysql4 ]

Table ‘./oleocene/phpbb3_posts’ is marked as crashed and last (automatic?) repair failed [144]

An sql error occurred while fetching this page. Please contact an administrator if this problem persists.

2604.  Roby W | 16/05/2017 @ 17:51 Répondre à ce commentaire

De nouveaux scientifiques soutiennent le nouveau président.

Les frères Bogdanov étaient présents dimanche soir à l’Élysée pour un cocktail de l’amitié. Cédric Villani n’y était pas. Les échanges auraient pu être caustiques et relativistes, en même temps.

Jean Jouzel va nous manquer, et je le dis sans humour.

2605.  papijo | 16/05/2017 @ 17:53 Répondre à ce commentaire

Sur EIKE, un article qui reprend un passage d’un livre réédité  » (en allemand) dont la traduction du titre est: « D’un jeune délinquant qui a été confondu avec les meilleurs experts du climat dans le monde – Un GIEC exposé », dans lequel on apprend comment le GIEC sélectionne ses experts (un peu comme à l’ADEME: « Voici M. X. qui vient d’obtenir son diplôme de … et qui est depuis lundi dernier notre expert en …. »)
Source: en allemand et traduit en anglais très lisible (contrairement à la traduction en français !)

2606.  Hug | 16/05/2017 @ 18:14 Répondre à ce commentaire

papijo (#2605),
Il me semble qu’il s’agit de ce livre écrit par la journaliste canadienne Donna Laframboise en 2011.

2607.  papijo | 16/05/2017 @ 19:48 Répondre à ce commentaire

Hug (#2606),
C’est plutôt, d’après le texte, une version révisée et en allemand de ce bouquin. Mais je ne souhaitais pas particulièrement « vendre » ce bouquin, je voulais surtout attirer l’attention sur l’article de EIKE et ce qu’il dit de l' »expertise » du GIEC.

2608.  Roby W | 17/05/2017 @ 6:20 Répondre à ce commentaire

Cédric Villani soutient la théorie du RCA catastrophique

Il a déclaré le 15 mai :

Il faut donc renforcer l’Europe des sciences, mais aussi se lancer dans des grands projets comme la lutte contre le changement climatique, l’Europe numérique, l’Europe de la défense. Sur tous ces sujets, l’échelle nationale est devenue trop petite.

Les frères Bogdanov mis en avant, l’appui de C. Villani, et bientôt NH comme ministre ?

Nous (climato-realistes) avons scientifiquement tort, car nous sommes politiquement minoritaires. Comme disait Lénine, que faire ?

😥

2609.  Hug | 17/05/2017 @ 9:49 Répondre à ce commentaire

Je signale ce document récent de 156 pages. A lire d’un oeil critique pour ceux qui ont du temps (pas trop mon cas), c’est du mainstream : Le climat: sciences, doplomatie et solidarité.

2610.  jdrien | 17/05/2017 @ 14:11 Répondre à ce commentaire

Roby W (#2608), plutôt que se battre sur le plan de théorie sur RCA, il vaudrait mieux attaquer sur le volet économique. Il ne doit pas manquer de spécialistes non réfutables de la production et distribution de l’électricité pour expliquer au Président l’ineptie d’un trop grand développement des éoliennes et panneaux solaires qui aurait un impact négatif sur l’économie, corde qu’il devrait avoir sensible. Créer un collectif des électro-réalistes par exemple.

2611.  yvesdemars | 17/05/2017 @ 14:20 Répondre à ce commentaire

Roby W (#2608), jdrien (#2610), avec Nhulot ministre de la transition énergique et solidaire (sic)con firmé , on est mal barrés, achetez des bougies pour les longues soirées d’hiver

2612.  Roby W | 17/05/2017 @ 17:42 Répondre à ce commentaire

yvesdemars (#2611), électro-réaliste ?
La classe politique « communauté scientifique », quand elle a marché, c’était contre Trump et pour le RCA catastrophique, sans aucune allusion au papier de l’Académie sur les ENR.
Donc, aucun soutien à espérer de ce côté là. Quant aux vrais politiques, il ne changeront rien au concensus , ni de droite ni de gauche.

😥
Comme disait Alain Minc, c’est le cercle de la raison.

Je suis assez pessimiste. J. Attali, en faisant référence à Singapoure, disait que la question du gouvernement autoritaire et éclairé, allait être posée dans nos démocraties, pour lutter contre le RCA.

2613.  jdrien | 17/05/2017 @ 21:16 Répondre à ce commentaire

Roby W (#2612), je pensais plus à des ingénieurs qu’à des scientifiques,l’électricité, c’est plus de la technique et de la technologie que de la théorie. pas besoin de modèles, il y a des expériences grandeur nature.

2614.  Gilles des Landes | 17/05/2017 @ 21:24 Répondre à ce commentaire

Jean de Kervasdoué à DAX le 10 juin … http://www.bastiat.net/fr/agen.....-la-raison

2615.  Marco40 | 17/05/2017 @ 21:35 Répondre à ce commentaire

Science is settled il paraît….

Encore des paramètres à revoir :

La surface forestière mondiale est donc 9% plus importante qu’anciennement calculé !

2616.  Gilles des Landes | 18/05/2017 @ 6:37 Répondre à ce commentaire

Roby W (#2612), Attali qui a de bonnes solutions pour sauver la société

« Dès qu’il dépasse 60-65 ans l’homme vit plus longtemps qu’il ne produit et il coûte cher à la société. La vieillesse est actuellement un marché, mais il n’est pas solvable. Je suis pour ma part en tant que socialiste contre l’allongement de la vie. L’euthanasie sera un des instruments essentiels de nos sociétés futures. » (1981)

Par contre, on pourrait commencer par les politiques …

2617.  Marco40 | 18/05/2017 @ 6:54 Répondre à ce commentaire

Gilles des Landes (#2616), vu pour Jean de Kervasdoué, mais pas sûr que je puisse être là….snif!

Gilles des Landes (#2616), Attali : ce gars a un don! Ces idées, solutions, pronostics se sont révélés faux, mais il est toujours écouté par les différents présidents.

2618.  Roby W | 18/05/2017 @ 8:12 Répondre à ce commentaire

Gilles des Landes (#2616), source ?

2619.  Cdt Michel e.r. | 18/05/2017 @ 9:55 Répondre à ce commentaire

Roby W (#2618),
Cette citation d’Attali serait un « hoax » (canular en français) :
http://www.hoaxbuster.com/forum/attali

2620.  Roby W | 18/05/2017 @ 16:29 Répondre à ce commentaire

Roby W (#2618), merci.

2621.  scaletrans | 18/05/2017 @ 19:39 Répondre à ce commentaire

Cdt Michel e.r. (#2619),

Il l’a quand même dit, même s’il l’a démenti ultérieurement. Ce n’est donc pas un hoax, même s’il faut replacer ces mots dans leur contexte.

2622.  Cdt Michel e.r. | 18/05/2017 @ 20:26 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#2621),

C’est tout le danger des mots sortis de leur contexte :
« Donnez-moi six lignes de l’écriture d’un homme, et je me charge de le faire pendre. »

Le seul document précis que nous ayons à citer est un passage des Mémoires de Mme de Motteville (1621-1689), où il est dit, à propos du chevalier de Jars, compromis dans les intrigues contre le cardinal de Richelieu, et alors emprisonné à Troyes
« Laffemas avoit promis au ministre qu’il le tourmenteroit si bien qu’il en tireroit à peu près ce qu’il désiroit savoir, et que sur peu de mal il trouveroit les moyens de lui faire son procès selon les manières mêmes du cardinal, qui, à ce que j’ai ouï conter à ses amis, avoit accoutumé de dire qu’avec deux lignes de l’écriture d’un homme on pouvoit faire le procès au plus innocent, parce qu’on pouvoit sur cette matière ajuster si bien les affaires, que facilement on y pouvoit faire trouver ce qu’on voudroit. »
http://www.dicoperso.com/term/adb1aead5e60a2605b,,xhtml

2624.  Cdt Michel e.r. | 19/05/2017 @ 18:31 Répondre à ce commentaire

Gilles des Landes (#2623), Il y a deux noms de protocole à la suite dans votre lien et un double-point manquant.
h*p://https//blogs.mediapart.fr/hazies-mousli/blog/141014/ils-ont-dit-actes-i. Du coup Adresse introuvable.

Celui-ci fonctionne, je l’ai testé ;
https://blogs.mediapart.fr/hazies-mousli/blog/141014/ils-ont-dit-actes-i

2625.  Cdt Michel e.r. | 19/05/2017 @ 18:49 Répondre à ce commentaire

Gilles des Landes (#2623),
Merci pour ces citations dont certaines sont à méditer.
Celle de Poutine m’a beacoup plu.

Je maintiens que la citation d’Attali est citée de son contexte. Il faudrait au moins montrer toute la page du livre où il a écrit cela, c-à-d ce qui précède et ce qui suit

2626.  rpf | 20/05/2017 @ 18:06 Répondre à ce commentaire

Un débat, qui date d’un an, entre Remy Prud’homme et Martin Beniston « climatologue ».
Egalement présente, une militante pour la « justice climatique ».
La personne qui est censé être l’arbitre n’est pas favorable à l’un des débatteurs…

2627.  Sonis | 20/05/2017 @ 19:36 Répondre à ce commentaire

2623

Bonjour
Difficile d’accorder du crédit à Mediapart : les citations sont sans doute exacte mais certaine traduise le contraire de la pensée de l’auteur : regarder celle du Père Patrice Gouriee, connu pour ses interventions sur RMC comme « prête de gauche » sans doute tendance France insoumise : la citatation est complètement sortie du contexte : il devait dire cela pour caricaturer la pensée de ses opposants : on coupe et on le cite en lui attribuent cette pensée : c’est complètement malhonnête comme procéder : on reconnaît la Mediapart …..

2628.  lemiere jacques | 21/05/2017 @ 7:18 Répondre à ce commentaire

Sonis (#2627), oui…il en faut plus pour cerner ce que pense un homme, dès lors certaines citations sont exemplaires d’autres n’ont aucun interet… nous avons une police de la pensée qui ne pense pas et avec la quelle des gens comme jean marie le Pen qui maîtrisent la langue peuvent jouer.

Pendant ce temps là et parce que légitimement on essaye d’empêcher des assassins en puissance de tuer des innocents; il faut supporter des journalistes nous expliquer que la police a arrêté un type parce que il était « radical »…et qu’ il avait chez lui de quoi faire une bombe et des couteaux..bordel mais la police va m’arrêter aussi!!!
pendant ce temps là on vote pour des marcheurs, on applaudit à des nuits debout, des insoumis, on embastille des gens qui on dit  » je ne suis pas charlie »…

2629.  chercheur | 21/05/2017 @ 11:11 Répondre à ce commentaire

Le Pape va convaincre Trump de la réalité du changement climatique…

http://www.ansa.it/english/new.....f9b92.html

2630.  Roby W | 21/05/2017 @ 11:19 Répondre à ce commentaire

Une bonne analyse des jeux médiatiques autour du climat
Comby Jean-Baptiste, « Controverse et disqualification médiatique des « climato-sceptiques » en France », Hermès, La Revue, 2015/3 (n° 73), p. 31-38. URL : http://www.cairn.info/revue-he.....age-31.htm

C’est un article académique assez pertinent même si je n’adhère pas à la conclusion. L’article est derrière un paywall ; j’ai copié deux extraits et le résumé.

Les deux premiers développements de ce texte reviennent sur les conditions et modalités de l’engagement de journalistes, scientifiques, experts, hauts fonctionnaires et membres d’organisations écologiques pour expliquer comment s’est rapidement imposée une définition restrictive de la « controverse » permettant de consolider l’idée d’un consensus scientifique sur le climat. En se focalisant ensuite sur les façons dont cette conception est réaffirmée chaque fois que des voix dissonantes émergent, l’article soutient que les affrontements pour délimiter la « controverse » renvoient à une concurrence entre plusieurs légitimités. Dès lors qu’ils sont aux prises avec d’autres rationalités que la leur, les scientifiques des climats composent avec divers principes de légitimation qui peuvent les amener à faire valoir dans et pour le débat public les procédures et critères d’évaluation propres au jeu scientifique. La discussion se termine en interrogeant l’orientation politique d’une telle attitude.

Les scientifiques français des climats semblent toujours soucieux de choyer une reconnaissance étatique obtenue non sans peine (Guillemot, 2014). Cette inquiétude est entretenue par l’intense dénigrement des résultats du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) dans différents pays, en particulier aux États-Unis. Mais à la différence de ces contextes où l’emportent les « marchands de doute » (Oreskes et Conway, 2010) et où être pour ou contre la « lutte contre les changements climatiques » recoupe de profonds clivages partisans (Riley et Dunlap, 2011), il se développe plutôt en France un mouvement écologiste réputé fédérateur et au-dessus des partis. En 2007, le pacte écologique de Nicolas Hulot constitue d’ailleurs une sorte de point d’orgue de cet œcuménisme environnemental des organisations politiques.

Les curieux devront trouver l’article numérique depuis la bibliothèque d’une université (pas de copie sur sci hub cc). Bonne lecture ?

Résumé

Les controverses rythmant la carrière des problèmes publics mettent souvent en jeu des principes de légitimation concurrents. Les scientifiques n’étant pas en surplomb des batailles normatives qui agitent le monde social, ils participent à, et constituent même une ressource majeure dans cette compétition dont l’enjeu est de définir ce qui est audible, crédible et important. L’analyse sociologique de la fabrique d’un consensus climatique dans les médias généralistes français suggère ainsi que, même si elle est généralement présentée comme neutre, la parole publique des climatologues n’est pas apolitique. Celle-ci résulte en effet de logiques sociales qui l’amènent à servir certaines visions du problème plus que d’autres. Les scientifiques gagneraient alors à prêter attention aux éclairages des sciences sociales afin de maîtriser davantage les relations « science-société », c’est-à-dire, aussi, le sens politique de leurs participations aux débats publics.

2631.  Claude C | 22/05/2017 @ 6:19 Répondre à ce commentaire

De l’Académie Nationale de médecine: « Le syndrome des Eoliennes »
http://www.academie-medecine.f.....i-2017.pdf

2632.  Hug | 22/05/2017 @ 19:28 Répondre à ce commentaire

BREAKING NEWS: Al Gore récidive !
http://www.lepoint.fr/societe/.....526_23.php
Il a même monté les marches à Cannes avec la folle du Poitou ! Mwouarf.

2633.  Hug | 22/05/2017 @ 19:40 Répondre à ce commentaire

Hug (#2632),
Re-mwouarf: http://www.lci.fr/festival-de-.....52880.html

2634.  amike | 23/05/2017 @ 6:58 Répondre à ce commentaire

Dans la série des diva, voici Maud Fontenoy qui joue de l’effet de levier, en se servant de la réussite (médiatico scientifico écolo) du trou d’ozone, pour justifier in fine la lutte contre le RCA-CA (catastrophe et apocalyptique!) :
le trou se referme ! (comme d’habitude en avril)

Cet article est intéressant dans l’exposé des arguments de « preuves », sur la cause ou les conséquences totalement théoriques.

Je rappelle que l’abandon des HFC ne sera pas la même chose que pour les CFC puisqu’on n’a pas de Dupont piaffant avec un produit de remplacement. Et qu’il vaudrait mieux attendre le mois d’octobre pour se faire une idée de la vitesse du rétrécissement du trou.

2635.  Roby W | 23/05/2017 @ 8:04 Répondre à ce commentaire

Roby W (#2630), une confirmation !
Voir la réaction de Salon à cette tribune du NYT :

http://www.salon.com/2017/05/0.....-stephens/

https://mobile.nytimes.com/2017/05/04/opinion/climate-policy-ethanol.html

2636.  Nicias | 23/05/2017 @ 18:27 Répondre à ce commentaire

amike (#2634),

Je n’en suis pas sur mais il me semble que des têtes dirigeantes (Benoit et peut être Marie-France) de l’Association des C-R avaient rencontré Maud Fontenoy. C’est au pire une modérée.

J’ai lu l’article. Je ne suis pas du tout convaincu que le trou se referme. Pourquoi pas ? J’ai juste rien vu de convainquant à ce sujet. Elle parle d’un article de Science, qu’elle aurait lu. C’est quand même positif qu’elle s’intéresse à la science, même si c’est au travers de tabloïds scientifiques.

L’article ne parle aucunement de Trump ou de réchauffement climatique. C’est important. Ce n’est pas l’auteur d’un article ou d’un livre qui décide du titre.

Il est d’ailleurs bizarre ce titre. « Une » climatosceptique à la maison blanche ? Un lapsus ? mais lequel ?

2637.  Roby | 24/05/2017 @ 7:15 Répondre à ce commentaire

Une spécialiste du business vert carboné est nommée conseillère environnement du Président et du Premier Ministre :
https//fr.linkedin.com/in/diane-simiu-48933211

A suivre… l’Alliance improbable de la Finance (ennemie) et de l’Ecologie (gentille).
Scientifiquement, le débat est clos ; Cédric Villani l’a prouvé par sa candidature aux législatives avec l’investiture du parti du Président.

CQFD ?

2638.  Hug | 24/05/2017 @ 8:42 Répondre à ce commentaire

Roby (#2637),
Voir cette video pour mieux connaitre cette nouvelle conseillère.

2639.  volauvent | 24/05/2017 @ 10:18 Répondre à ce commentaire

Hug (#2638),

le discours est d’une pauvreté intellectuelle incroyable. Je ne suis pas sûr qu’elle tienne longtemps chez Macron avec de telles banalités.
Son « empreinte écologique » dit elle, est constituée à 50% des conséquences du changement climatique.
Je sais comment cela est calculé: on calcule la superficie supposée nécessaire en végétation pour « effacer » nos émissions et on la convertit en % de planète.
Même si on croit au RCA, c’est stupide.
D’ailleurs, si on consomme en un an ce que peut donner la planète en un an et demi, l’année suivante, on ne dispose plus que de 0,5, donc elle est consommée en 0,5/ 1,5 soit 0,3 ans, et l’année suivante, il n’y a plus rien à consommer.
Et cette dame a fait polytechnique! Sans doute les méfaits des maths modernes (ou post-modernes).

2640.  Hug | 24/05/2017 @ 10:29 Répondre à ce commentaire

volauvent (#2639),

Sans doute les méfaits des maths modernes (ou post-modernes).

Je pense que c’est simplement le fait que l’idéologie est plus forte que la raison.

2641.  douar | 24/05/2017 @ 11:19 Répondre à ce commentaire

volauvent (#2639),
Sur l’empreinte écologique, une analyse de Imposteurs

Même si elle fait l’X, elle défend d’abord son business, c’est humain.

2642.  Claude C | 24/05/2017 @ 14:07 Répondre à ce commentaire

volauvent (#2639), ça craint…!
Le chaînon manquant de l’environnement entre le Ministre Nicolas Hulot et l’Elysée se nomme Diane Simiu. Emmanuel Macron et Edouard Philippe ont innové. Pour la première fois, la conseillère environnement travaillera à la fois pour le Président de la République et le Premier ministre.

Très engagée dans la campagne du nouveau Président de la République, cette polytechnicienne (2003), diplômée de l’université de Berkeley (Californie) en génie de l’environnement (2004), a commencé sa carrière chez Veolia Water pendant quelques mois. Sa carrière a réellement débuté au département développement durable du cabinet Price Waterhouse Coopers (2005-2007) avant de rejoindre ICF International pour s’occuper du marché carbone.
Elle poursuivra ses activités liées à son expertise des quotas carbone à la direction générale de l’Energie et du climat du ministère de l’Ecologie en 2009, avant de prendre la tête du bureau des marchés carbone et de travailler sur l’énergie et le climat au niveau européen.
En avril 2014, elle était passée de l’autre côté de la barrière en devenant directrice des programmes chez WWF France. C’est donc une véritable spécialiste de l’environnement qui rejoint l’Elysée et Matignon. Une décision saluée par les défenseurs de l’écologie.

2643.  AntonioSan | 24/05/2017 @ 15:42 Répondre à ce commentaire

Claude C (#2642),

En avril 2014, elle était passée de l’autre côté de la barrière en devenant directrice des programmes chez WWF France. C’est donc une véritable spécialiste de l’environnement qui rejoint l’Elysée et Matignon. Une décision saluée par les défenseurs de l’écologie.

Une apparatchik verte.

2644.  Roby | 24/05/2017 @ 16:32 Répondre à ce commentaire

AntonioSan (#2643), Je vous l’avais dit.

Une recherche très rapide avec mon ami G (actualités) ramène le maronnier annuel sur la date d’épuisement des ressources non renouvelables (global footprint network).

2645.  Hug | 24/05/2017 @ 16:41 Répondre à ce commentaire

Ce soir sur France5 un documentaire potentiellement intéressant : Terre sous influences.
A priori, le réchauffement climatique devrait être traité.

2646.  Roby | 24/05/2017 @ 16:45 Répondre à ce commentaire

Hug (#2638), grandiose vidéo qui démontre l’émergence du vide quantique en politique.

Tout cela est bien politiquement correct. Si l’Apocalypse est devant nous, il faudrait alors revoir l’élevage. Mais le sujet est trop sensible. C’est ce que démontre le film http://www.cowspiracy.com/ . C’est un sujet qui gène beaucoup les fondations privées anglo-saxonnes comme le WWF !
😉
Difficile d’avoir une action politique cohérente sur des bases scientifiques foireuses.

2647.  Roby | 24/05/2017 @ 16:54 Répondre à ce commentaire

La dernière étude de l’IRIS sur les liens entre terrorisme et changement climatique.
A ce niveau d’indécence, je ne donne pas de lien.

2648.  douar | 24/05/2017 @ 17:18 Répondre à ce commentaire

Roby (#2646),
ça à l’air d’être du lourd, avec néanmoins, une impression de déjà vu: musique sourde angoissante, des feux de forêt (écobuage?) en boucle, des images accélérées visant à stigmatiser la vie trépidante occidentale.
Tout ça pour faire peur aux petits zenfants et âmes sensibles.
Troporrible 🙂