Conférence sur l’impôt carbone le 01/06

L’Impôt carbone : réponse à un vrai problème climatique ou initiative de nature  idéologique ?

Afin de répondre à cette question, l’Institut Turgot et l’Association des Climato-réalistes sont heureux de vous inviter à la conférence qui sera donnée le mercredi 1er juin de 19h30 à 21h30 à l’Assemblée Nationale, par :
 Bernard BEAUZAMY

«  L’ impôt carbone  » est le thème du dernier volume de son Livre Blanc qui en comporte déjà deux, «  La lutte contre le réchauffement climatique : une croisade absurde et coûteuse  » et « Conséquences sociales  »
Bernard BEAUZAMY nous expliquera pourquoi les tentatives de mise en oeuvre du marché du carbone à l’échelon européen ont échoué et ont été dommageables pour l’économie. Il nous éclairera, chiffres à l’appui, sur les dégâts économiques et sociaux qui ne manqueront pas d’être occasionnés par la future loi instaurant un prix du CO2.
Ancien élève de l’école polytechnique, professeur des Universités en Sciences Mathématiques de 1979 à 1995, il est le PDG et le fondateur de la société de Calcul Mathématiques ( SCM ).
Si vous désirez participer à cette réunion, veuillez faire parvenir votre réponse à l’association des climatoréalistes (collectifdesclimatorealistes@gmail.com ou utiliser le formulaire dans le menu).
En raison du renforcement des consignes de sécurité de l’Assemblée Nationale, ne pourront accéder à la salle de conférence que ceux, qui dans leurs réponses auront indiqué leurs lieux et dates de naissance et seront munis de leur carte d’identé ou de leur passeport.
Attention : clôture des inscriptions trois jours avant la date soit le 28/05

 

Marie-France SUIVRE                                                   Benoit RITTAUD
Déléguée générale Institut Turgot                                 Président Association des Climato-réalistes
PS : Il n’y a que 80 places.
PPS : Il y aurait environ 100 adhérents à l’association. Bravo et merci à tous.
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

43 Comments     Poster votre commentaire »

1.  Nicias | 20/05/2016 @ 18:49 Répondre à ce commentaire

pop

2.  Araucan | 20/05/2016 @ 23:05 Répondre à ce commentaire

Bravo !

3.  Abitbol | 21/05/2016 @ 19:57 Répondre à ce commentaire

Je ne serai pas en France le 1er juin, mais je recommande chaleureusement de lire le Livre Blanc et d’assister à cette conférence pour la qualité du contenu et l’humour de l’auteur et orateur.

4.  Murps | 22/05/2016 @ 9:55 Répondre à ce commentaire

Abitbol (#3), lecteur assidu de ses publications sur son site de la SCM, je regrette de ne pouvoir me rendre à Paris le 1er juin.
Y en a que pour les parigots…
🙁
Quelqu’un peut filmer ???
Une petite caméra posée sur un pied, cadrage et éclairage propre, avec le micro déporté vers le conférencier…

5.  volauvent | 22/05/2016 @ 10:46 Répondre à ce commentaire

Murps (#4),

J’apprécie beaucoup Beauzamy car c’est un des statisticiens/probabilistes le plus compétent que je connaisse.
Ceci dit, son style, au demeurant très drôle, dessert beaucoup sa crédibilité. Et je ne suis pas sûr qu’il connaisse bien les questions de fiscalité, d’empreinte carbone et d’économie en général pour aborder les points techniques fondamentaux qui montrent combien la fiscalité environnementale est une fausse bonne idée

6.  SUIVRE | 22/05/2016 @ 11:42 Répondre à ce commentaire

Murps (#4),
Ce sera filmé pour ceux qui n’auront pas pu assister, aucun problème, on ne veut pas garder cette conférence pour nous tout seul !!

7.  ecophob | 22/05/2016 @ 12:23 Répondre à ce commentaire

Il y a Elise Lucet qui nous prépare un Cash Investigation sur le sujet pour mardi 24/05. Il faudrait que la Task Force affute ses munitions pour contre-attaquer car il y aura certainement beaucoup à redire.

8.  Araucan | 22/05/2016 @ 13:19 Répondre à ce commentaire

SUIVRE (#6),
Merci !

9.  volauvent | 22/05/2016 @ 15:59 Répondre à ce commentaire

ecophob (#7),

Contre Elise Lucet il n’y a rien à faire; elle est portée aux nues par l’opinion publique et utilise des méthodes disons « spéciales » que vous, vous ne pouvez employer. Seules des actions juridiques pourraient ébranler son système, et encore…vous passeriez pour un méchant lobbyiste payé grassement par Exxon.

10.  Christial | 22/05/2016 @ 16:18 Répondre à ce commentaire

ecophob (#7),

Il y a Elise Lucet qui nous prépare un Cash Investigation sur le sujet pour mardi 24/05. Il faudrait que la Task Force affute ses munitions pour contre-attaquer car il y aura certainement beaucoup à redire.

Je ne pense pas que son émission est une attaque contre les climatosceptiques.
Elle est dirigée contre les multinationales celles qui, de ce que j’ai cru comprendre, réussissent le tour de force de gagner de l’argent en faisant du greenwashing.

Elle nous rendrait donc service en dénonçant ces entreprises qui surfent sur la la conduite écocitoyenne et les leçons de morale alors qu’elles n’ont rien à faire du climat et que leur finalité est bien celle de toute entreprise, faire du profit.
Attendons de voir, enfin pour ceux qui regarderons.

11.  Mano | 22/05/2016 @ 16:24 Répondre à ce commentaire

Abitbol (#3), Merci de m’avoir permis de connaître un nouveau comique, je me suis renseigné et j’en sais un peu plus sur l’animal, je souhaite à tous ceux qui veulent se payer une bonne tranche de rires de pouvoir participer au spectacle à guichets fermés du 1er juin (j’attends avec impatience son compte-rendu « critique »)

ecophob (#7), Merci pour l’information concernant Elise Lucet, ne pouvant me libérer le 1er juin je ne manquerai pas de regarder l’émission.

12.  Bob | 22/05/2016 @ 17:08 Répondre à ce commentaire

Christial (#10),

réussissent le tour de force de gagner de l’argent en faisant du greenwashing.

ça, ce n’est pas un tour de force.
C’est même devenu un sport national et international, très lucratif et particulièrement chéri des médias et des politiques.

13.  Hug | 22/05/2016 @ 17:12 Répondre à ce commentaire

Christial (#10), Bob (#12),
Tout à fait, voir la bande annonce de l’émission.

14.  volauvent | 22/05/2016 @ 17:27 Répondre à ce commentaire

Christial (#10),

Ayant été impliqué professionnellement dans le système de quotas européens, je doute que les journalistes d’E Lucet soient capables d’en saisir toute la complexité.
La situation absurde du système provient de la faiblesse de l’activité en Europe; Lafarge et Arcelor Mittal préféreraient avoir des commandes et ne pas vendre des quotas…qui d’ailleurs sont tombés à des prix ridicules.

Par contre, les véritables gagnants sont les escrocs qui ont fraudé sur la TVA, par suite de l’incurie des organismes en charge de gérer le marché (dont le département de la Caisse des dépôts chargé du Climat, dirigé à l’époque par l’inénarrable Christian de Pertuis.

15.  Bob | 22/05/2016 @ 18:01 Répondre à ce commentaire

volauvent (#14),
Je l’ai déjà dit mais j’avais trouvé que Lucet n’était pas mal du tout au moment de la grippe A et des milliards investis en pure perte par Bachelot.

16.  Hug | 22/05/2016 @ 18:31 Répondre à ce commentaire

Bob (#15),
H16 n’en dit pas que du mal: Lucet lucide ?

17.  Christial | 22/05/2016 @ 18:34 Répondre à ce commentaire

Bob (#15),
Lucet a des qualités mais tombent dans les travers, les facilités et les approximations de l’investigation à la recherche du scandale.
Quant à ses méthodes, elles passent parfois la ligne blanche.

En fait c’est le principe même de ces émissions qui recherchent le scandale plutôt que la vérité qui m’irrite.

18.  Bob | 22/05/2016 @ 18:47 Répondre à ce commentaire

Christial (#17),
Je n’en dirai pas plus sur Lucet. Je n’ai jamais vu qu’une seule de ses émissions. Celle dont je parlais ( sur la grippe A) et qui me semblait assez équilibrée.
Ceci étant, c’est un genre très délicat qui peut très facilement tomber dans le parti pris et la caricature.
A vrai dire, je m’abstiens de regarder la télé, autant que possible.

19.  Bernnard | 22/05/2016 @ 19:50 Répondre à ce commentaire

Bah! Payer pour du CO2 , payer pour du vent !
On n’a pas fini de voir des escrocs s’enrichir légalement ! C’est une « bulle » qui finira par éclater en enrichissant certains sans aucune contribution réelle dans l’économie. DU VENT !

20.  Nicias | 22/05/2016 @ 20:40 Répondre à ce commentaire

volauvent (#14),

La situation absurde du système provient de la faiblesse de l’activité en Europe;

C’est very likely.

Néanmoins, on a aussi mis en place des normes de construction, et ceci sous le lobbying de firmes (comme Lafarge ou Saint Gobains) intéressées par la ventes de leurs « nouveaux matériaux » non compétitifs, qui ont déprimé le marché de la construction en Europe et en France.

21.  Araucan | 22/05/2016 @ 21:00 Répondre à ce commentaire

volauvent (#14),
Cette histoire de quotas à été également mise en place pour
1taxer les entreprises,
2 Les calmer avec le système d’échange de quotas (bourse aux quotas)
3 leur permettre de financer les fameux mécanismes de développement propre de la convention climat.
Je suis d’accord avec vous, je crains qu’elle n’en saisisse pas la complexité ni les conséquences, mais qu’elle répète ce que les ONG lui ont dit, vu la bande annonce.

22.  Nicias | 22/05/2016 @ 21:04 Répondre à ce commentaire

Araucan (#21),

C’est un problème de théorie des jeux. Les entreprises ne sont pas dirigées par des imbéciles, mais la dynamique des comportements les condamne.

23.  Araucan | 22/05/2016 @ 21:10 Répondre à ce commentaire

Nicias (#22),
Plus précisément ?(fin de la phrase ?)

24.  Nicias | 22/05/2016 @ 21:34 Répondre à ce commentaire

Araucan (#23),

Il faut en revenir au reportage (à venir) de Lucet. Elle parle d’entreprises françaises mais surtout de leur comportement à l’international, pas en France.
Ces entreprises ont deux stratégies. En France (en Europe), elles sont « écologistes ». Elles ont une stratégie de montée en gamme sur des « nouveaux matériaux » plus chers, face aux chinois (ou autres, ce qui est important est d »écraser le concurrent, pas que la taille du gâteau augmente) Dans le tiers monde, elles polluent à mort. Elles tiennent compte dans tous les coups des priorités des opinions publiques locales.

25.  Araucan | 22/05/2016 @ 21:45 Répondre à ce commentaire

Nicias (#20),
Merci. Mais la situation absurde vient aussi que les hypothèses de ces machins reposent sur des invariants qui ne se réalisent pas : prix du pétrole, consentement à payer, bonne tenue de l’économie en Europe, … Je mettrais ma main à couper qu’aucune étude d’impact n’avait prévu ne serait-ce qu’une crise ou la stagflation, ….

26.  Nicias | 22/05/2016 @ 21:52 Répondre à ce commentaire

Araucan (#25),

Je mettrais ma main à couper qu’aucune étude d’impact n’avait prévu ne serait-ce qu’une crise ou la stagflation

La question est, peut on faire mieux avec un modèle du climat en input ?

27.  Araucan | 22/05/2016 @ 22:14 Répondre à ce commentaire

Nicias (#26),
Voici le texte de la directive de 2003 : pour ceux que cela intéresse la fiche d’impact est à la fin. http://eur-lex.europa.eu/legal.....38;from=EN
Les modèles climat ne sont pas en input. Ce qui rentre dans les modèles pour le système ETS, ce sont les prévisions du type : consommation d’énergies fossiles, émissions CO2 liées, éventuellement progrès technologiques (j’en doute) mais il faut bien un facteur pensée magique quelque part, évolution du prix du pétrole, effet supposé du système sur les émissions (pensée magique aussi), et de combien on va taxer le système.
Si les modèles économiques fonctionnaient, cela se saurait. Il n’y a aucune raison que ceux là soient l’exception. Il y a même des raisons pour que ceux ratent (on l’a vu depuis) car ils ont été faits pour justifier certaines options déjà décidées.

28.  volauvent | 22/05/2016 @ 22:42 Répondre à ce commentaire

Araucan (#27),

La question des modèles économiques qui fixent les objectifs de CO2 et la cible de prix de CO2 pour y arriver est à se tordre de rire;il y a 3 modèles qui s’emboitent comme des poupées russes, tous bourrés d’énormités. Ils doivent mettre en algorithmes le comportement des acteurs, les progrès techniques à venir… Ils ont été faits sans concertation avec les industriels. Il comportent plusieurs centaines de milliers de données en entrée, dont la mise à jour pose problème, si bien que parfois, même les données du passé y sont fausses.
Le principal modèle est détenu par l’université d’Athènes, qui refuse de donner son contenu. En réalité, plus personne ne sait ce qu’il y a dedans.

29.  Araucan | 22/05/2016 @ 23:10 Répondre à ce commentaire

volauvent (#28),
C’est pire que ce que je subodorais !
😞
Mais pas surprenant.
Pour ceux qui auraient du temps, il existe l’équivalent du FOI US pour demander l’accès au code et aux données !

30.  volauvent | 23/05/2016 @ 17:30 Répondre à ce commentaire

Araucan (#29),

Pour le modèle en question (appelé PRIMES) les Etats et la Commission ont essayé sans succès. L’université d’Athènes invoque le secret commercial: or, à ma connaissance, le seul client est l’UE, donc cela est payé par le citoyen et devrait être publique conformément à la convention d’ Aarhus.
Je pense qu’en justice, ils devraient s’exécuter. Mais je soupçonne l’UE de ne pas avoir trop envie de découvrir ce qu’il y a dedans.
Ces modèles servent à TOUTE la législation européenne: plafonds d’émission de SO2, NOx et CO2.

31.  ecophob | 23/05/2016 @ 19:12 Répondre à ce commentaire

Hug (#13), L’article de H16 dit quand même : « Dès lors, et toujours en toute sincérité, peut-être ne se rend-elle pas compte que ses enquêtes ressemblent à s’y méprendre à du journalisme d’opinion, et plus vraiment à du « journalisme de vérité » », je suis d’accord avec cette affirmation, et je serais vraiment surpris que cette bobo-écolo ne donne pas quelques coups de griffes, voire plus, aux thèses septiques, compte tenu de sa brillante émission passée sur les pesticides.

32.  Araucan | 23/05/2016 @ 22:43 Répondre à ce commentaire

volauvent (#30),
Pour la directive NEC en cours de discussion, c’est l’IIASA qui a fait les modèles …
http://www.iiasa.ac.at/

http://ec.europa.eu/environmen.....m#ceilings

Pas sûr que ce soit mieux…

33.  Araucan | 23/05/2016 @ 23:08 Répondre à ce commentaire

volauvent (#30),
Pour que cela intéresse :
http://www.energyplan.eu/other.....al/primes/

34.  volauvent | 24/05/2016 @ 9:12 Répondre à ce commentaire

Araucan (#32),

Non, la Commission a demandé à l’IIASA de calculer des scenarii de réduction des émissions AVEC RAINS dont l’IIASA est l’auteur..
PRIMES est la base technico-économique qui sert d’entrée à GAINS (pour le CO2) et à RAINS (pour les polluants.)
Par ailleurs, un modèle français, POLE, sert d’entrée partiellement à PRIMES. Je pense que POLE ( mené par une équipe grenobloise) est plutôt moins débile que PRIMES mais il n’est utilisé que partiellement.
En 2010, il était question de refaire un appel d’offre pour ces modèles, mais j’ai l’impression que tout continue comme avant.
L’autre problème de ces calculs est que juridiquement, ils ne peuvent utiliser que des données économiques officielles de l’Union Européenne. Or, la structure des bases de données a été faite dans un contexte douanier. Elle n’est pas adaptée à ce genre de calculs. De plus, les données sont loin d’être homogènes entre les Etats.

Toutes les réglementation globales de l’UE: CO2, SO2, NOx, Energie,poussières, sont donc basées sur des algorithmes invérifiables, probablement, pour certains, à coté du monde réel, et les données sont inadaptées, non homogènes et insuffisamment mises à jour.
Garbage in, garbage inside, double garbage out….

35.  Araucan | 24/05/2016 @ 22:07 Répondre à ce commentaire

volauvent (#34),
Ce qui peut laisser de quoi négocier, enfin si vous n’avez pas envie d’être un super méchant…

36.  miniTAX | 24/05/2016 @ 22:39 Répondre à ce commentaire

Garbage in, garbage inside, double garbage out….

volauvent (#34), dans le cas de l’arnaque planétaire du carbone, c’est plutôt PIPO : pognon in, poubelle out.

37.  volauvent | 25/05/2016 @ 10:18 Répondre à ce commentaire

Araucan (#35),

Oui mais quelle énergie il faut dépenser, parfois juste pour prouver l’évidence!

38.  Araucan | 25/05/2016 @ 23:02 Répondre à ce commentaire

volauvent (#37),
Oui, les modèles sont aussi des arguments d’autorité. Seule la Pologne a su aller jusqu’au bout.
Un point d’attaque serait d’obtenir que le Parlement se saisisse de cette question, lui qui aime tant la transparence : ces modèles, plus que ceux du climat, pèsent très lourd sur les décisions prises, en jetant dans l’arène des chiffres pas plus fiables qu’un pifomètre éclairé ….
Cela demande du temps mais cela pourrait nettoyer nombre de sujets. Mais bon, il faut trouver des parlementaires un peu coriaces….

39.  lemiere jacques | 26/05/2016 @ 7:37 Répondre à ce commentaire

Bob (#15),
sauf que elise lucet est une ardente défenseur du principe de précaution et que la grippe A… …
la critique est aisée…la grippe A est typiquement le changement de paradigme où le responsable politique ne met pas la santé publique en priorité mais son avenir politique…

40.  testut | 26/05/2016 @ 8:42 Répondre à ce commentaire

Nouvelle baisse du chômage en avril en France

Nouvelle baisse du chômage en avril en FranceEn savoir plus sur http://www.lemonde.fr/politiqu.....6WIqSI7.99
Qu’est-ce que cela va être en mai avec tous les intérimaires qu’il faudra embaucher pour remplacer les grévistes

41.  volauvent | 26/05/2016 @ 8:47 Répondre à ce commentaire

Araucan (#38),

Vous croyez que les représentants de l’industrie lourde n’ont pas essayé? Le Parlement européen est un ovni incontrôlable, les députés sont « hors sol » et leur élection n’est pas dépendante de la prospérité d’une région, ce qui permet toutes les surenchères. Ils sont pratiquement tous « écolos » quelque soit le parti car c’est un sujet qui leur paraît « ne pas manger de pain » . Enfin, la grande majorité n’a aucune notion de comment le monde réel fonctionne.

42.  Bob | 26/05/2016 @ 10:43 Répondre à ce commentaire

volauvent (#41),

Le Parlement européen est un ovni incontrôlable,

On le croit d’autant plus volontiers que notre pays (sans doute comme d’autres) a assez systématiquement redirigé vers les élections européennes, les politiques locaux jugés inutiles voire indésirables à l’échelle du pays. Bref, ceux qui « dérangent » e.g. Bové, Dati, Corinne L, Mélanchon, P. Durand, Morano, Joly)
Malheureusement, cela finit par avoir des conséquences.

43.  Araucan | 27/05/2016 @ 0:09 Répondre à ce commentaire

volauvent (#41),
Oui d’accord avec vous. Depuis Lisbonne, je les trouve juste un tout petit peu moins dingues mais la couche reste épaisse, j’en conviens.
Un autre pb est que les seuls qui bossent sont les allemands et les ecolos …
Sur ce sujet, il faudrait sortir un dossier qui permette à un député de se faire mousser : cela doit bien exister, non ?
Sinon, je maintiens : la directive sur l’accès à l’information.