Bulletin des climato-réalistes n° 38

À LA UNE :

– Hommage à Marcel Leroux

– Contre-COP22 les 12-13 novembre  

HOMMAGE À MARCEL LEROUX

Un hommage aura lieu le 27 août prochain à l’occasion du 78e anniversaire de la naissance de Marcel  Leroux (décédé le 12 août 2008) à Lully (Haute Savoie), son village natal.

Marcel Leroux, était professeur en climatologie à l’université Jean Moulin Lyon III, et directeur du Laboratoire de Climatologie, Risques, Environnement (CNRS). Il était un climato-sceptique convaincu. Lors d’un séminaire à l’Académie des Sciences le 5 mars 2007, il disait :

Cette focalisation, par défaut, sur l’effet de serre, est révélatrice de l’état de la discipline climatologique. En dépit de progrès considérables dans l’observation (par le satellite notamment) et dans le traitement (informatique), la discipline est dans une impasse conceptuelle depuis une cinquantaine d’années. Les modèles, en particulier, ne rendent pas compte des mécanismes véritables de la circulation générale, pourtant responsable de la transmission des changements climatiques.

MICHEL ONFRAY SUR LE CLIMAT

Le cycle de conférences « Une brève encyclopédie du monde » de Michel Onfray est retransmise sur France Culture les samedis de juillet. A la fin de l’une d’elles (voir à 1h23), répondant à une question, Michel Onfray donne un point de vue intéressant sur la COP21, Emmanuel Leroy-Ladurie, Philippe Verdier… et les Climato-Réalistes.

CLIMAT

2016 ne sera pas l’année la plus chaude

C’est le pronostic de  Roy Spencer : du fait du refroidissement rapide de la troposphère moyenne (une chute de 0,37 °C en 2 mois), 2016 ne sera probablement pas l’année la plus chaude enregistrée.

Absence de cyclones dans le Pacifique Nord Ouest : un record historique

Selon le Joint Typhoon Warning Center, aucune tempête tropicale n’a été observée dans le Pacifique Nord Ouest pendant 200 jours consécutifs (entre le 17 décembre 2015 et le 3 juillet 2016). C’est le plus long record en 66 ans d’archives.

Pas d’accroissement des émissions de méthane en Alaska malgré l’augmentation des températures

Selon une publication de la revue Geophysial Research Letters, trois décennies de mesure par la NOAA sur le versant nord de l’Alaska ne montrent aucun signe d’accroissement à long terme des émissions de méthane liées à la fonte du pergélisol.

Quand le climat joue au yo-yo au Sahara

Le National Geographic du 8 juillet montre deux photos prises au même endroit dans le Sahara à deux années d’intervalle : rocaille et épineux sur la première photo, tapis de fleurs et de plantes sur la deuxième. Reflet d’un dérèglement climatique extrême, selon  l’ethnologue Romain Simenel pour qui, qu’il pleuve ou que la sécheresse sévisse, c’est toujours la faute au réchauffement climatique. Les photos de l’ethnologue seront exposées à l’occasion de la COP22 à Marrakech.

La durée des périodes interglaciaires expliquée

Une récente publication dans Geosciences Frontiers attribue à un système de rétroaction impliquant le CO2, la poussière et l’albédo les longs intervalles de temps séparant les périodes interglaciaires que la théorie de la précession de Milankovitch ne parvenait pas à expliquer. Selon les auteurs, le mécanisme proposé est simple, robuste et complet et ses éléments clés sont bien étayées par des preuves empiriques.

DOCTO-CLIMATISSIMO

Deuxième conférence mondiale sur la santé et le climat

L’OMS et le gouvernement français ont organisé conjointement la deuxième Conférence mondiale sur la santé et le climat les 7 et 8 juillet 2016 à Paris : Objectif : «Créer des sociétés plus saines grâce à la mise en œuvre de l’Accord de Paris». Selon Purepeople cela a été l’occasion pour Ségolène Royal et la Reine d’Espagne Letizia, ambassadrice spéciale de la FAO, d’afficher leur complicité. Connaissance des énergies rapporte les propos historiques des deux femmes : « Désormais, dans les conférences climat, le sujet santé soit intégré à toutes les politiques » a déclaré Ségolène Royal. « Pourrons-nous nourrir neuf milliards de personnes d’ici au milieu du siècle… alors que le climat change de manière si négative ?« , s’est gravement interrogée la reine Letizia. Consacrant un article à cet événement, L’Humanité du 8 juillet titre pour sa part : « Le réchauffement climatique et la spéculation sont les vecteurs de l’insécurité alimentaire« …

Très exactement 506 décès attribuables au réchauffement climatique anthropique pendant la canicule de 2003

L’université d’Oxford rapporte une étude publiée dans Environmental Research Letters, selon laquelle les modèles ont permis de déterminer qu’à Paris, 506 décès sur un total de 735 sont dus au changement climatique d’origine humaine. L’impact du changement climatique a été moins sévère à Londres, avec un supplément de 64 décès sur un total de 315. « Nous en sommes maintenant au stade où nous pouvons identifier le coût pour notre santé du réchauffement climatique anthropique » a fièrement déclaré le Dr Daniel Mitchell auteur principal de l’étude. Ces calculs morbides prennent-ils en compte l’effet d’îlot de chaleur urbaine ? Selon Météo France, celui-ci « peut atteindre sur l’agglomération parisienne une dizaine de degrés, en particulier lors des épisodes caniculaires. Ainsi, en 2003, des écarts de 8°C ont été relevés entre le centre de Paris et les zones rurales d’Ile-de-France. »

L’AAAS SE TIRE UN BALLE DANS LE PIED

L’AAAS (American Association for the Advancement of Science) a publié la lettre écrite par 31 organismes scientifiques « non partisans » qui a été adressée aux membres du congrès américain pour réaffirmer la réalité du changement climatique causé par l’homme et la nécessité de réduire les émissions de gaz à effet de serre. « L’AAAS s’est tiré une balle dans le pied » selon la climatologue Judith Curry, qui estime que cette déclaration est « un abus flagrant d’autorité scientifique en faveur de décisions politiques spécifiques. »

AGENDA

Journées  « New Dawn of Truth » les 8 et 9 septembre

L’Independent Committee on Geoethics  organise 2 journées  « New Dawn of Truth » (La vérité se fait jour). Précédant la COP22, ces deux journées auront lieu les 8 et 9 septembre au University College de Londres. Détails et programme disponibles sur London-conference-2016.

La Contre-COP22 de l’Association des Climato-Réalistes se tiendra les 12 et 13 novembre à Orléans

Save the date ! Le programme des réjouissances est en cours de préparation.

REJOIGNEZ L’ASSOCIATION !

Vous aimez notre bulletin ? Vous souhaitez nous aider à diffuser le climato-réalisme dans la sphère francophone ? Rejoignez l’association et soutenez-nous !

Ce bulletin a été réalisé par les climato-réalistes.

Retrouvez-nous sur Skyfall, ainsi que sur notre page Facebook.

Pour nous contacter, cliquez ici.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

26 Comments     Poster votre commentaire »

1.  Usbek | 14/07/2016 @ 12:32 Répondre à ce commentaire

Lettre d’info N° 38 en ligne

2.  AntonioSan | 14/07/2016 @ 18:31 Répondre à ce commentaire

L’hommage a Leroux, c’est chaque jour, a chaque image satellite illustrant la circulation atmospherique.
Pour Onfray, le probleme est qu’il n’a aucune formation scientifique et donc ne peut pas en connaissance de cause juger de la validite d’un argument de cette nature. Le bref echange radiophonique illustre parfaitement ce probleme. En revanche d’un point de vue philosophique, il a bien sur raison de pointer du doigt l’absence de debat societal ou bien l’illusion d’un debat societal ou tout est deja decide.
Le professeur Stephen F. Cohen, emerite a Princeton et NYU en etudes russes n’en dit pas davantage en ce qui concerne l’absence totale de debat dans la presse americaine sur la politique exterieure du pays.
Plus pres de chez nous, un homme politique qui pretend vouloir nos suffrages en 2017 nous a assure que le risque de desintegration de l’union europeenne etant reel a travers un vote negatif en France -les sondages ad hoc s’etant ensuite empresses de montrer que 61% des francais ADORENT l’union…-, il n’organisera jamais de referendum sur le sujet.
Onfray a donc raison: on pense pour nous et notre seul role est de valider cette pensee de notre approbation servile.

3.  testut | 14/07/2016 @ 18:44 Répondre à ce commentaire

Une récente publication dans Geosciences Frontiers attribue à un système de rétroaction impliquant le CO2, la poussière et l’albédo les longs intervalles de temps séparant les périodes interglaciaires

on notera que dans le titre de l’article ne figure pas le CO2

Modulation of ice ages via precession and dust-albedo feedbacks

En fait le CO2 est la troisième roue de la charrette ( mais il fallait bien le mentionner pour publier ), le principal responsable étant l’albédo; en effet pendant les cycles de Milankovitch , le rayonnement solaire reçu par la Terre ne varie pour ainsi dire pas; ce n’est que sa répartition à la surface qui change et ceci explique la variation d’albédo surtout sensible dans l’hémisphère Nord
Un calcul de coin de table vous permettra de montrer que sur les 5 ou 6° C de réchauffement entre le Würm et la période préindustrielle la diminution de l’albédo en prend 4°C à sa charge

4.  AntonioSan | 14/07/2016 @ 19:32 Répondre à ce commentaire

Les photos de l’ethnologue seront exposées à l’occasion de la COP22 à Marrakech.

On se doute que celui-la ne loupera pas l’orgie climatico-mondialiste.
Une cle de reponse aux affirmations alarmistes de « l’ethnologue empa(té)thique »…
http://ddata.over-blog.com/xxx.....lienne.pdf

Et en particulier:
http://ddata.over-blog.com/xxx.....iennes.pdf

5.  testut | 14/07/2016 @ 20:01 Répondre à ce commentaire

testut (#3),
Ah merde , désolé pour les adeptes du principe qu’une moyenne de température mondiale est une ineptie , ce qui est développé sur un autre fil
http://www.skyfall.fr/2016/07/.....stes-n-36/
Mais , je suppose que la plupart des gens admettent qu’il faisait plus froid quand les glaciers des Alpes arrivaient à Genève, ou quand la calotte arctique couvrait l’Allemagne du Nord ; ou simplement quand la Seine ou la Tamise gelait pendant les hivers
Après, les dixièmes ou centièmes de degré Celcius , on s’en tape

6.  Parousnik | 14/07/2016 @ 20:03 Répondre à ce commentaire

Quelque chose d’important se passe en Ukraine…et comme les médias de masse n’en parle pas…
http://reseauinternational.net.....r-la-paix/

7.  testut | 14/07/2016 @ 20:56 Répondre à ce commentaire

Parousnik (#6),
Il se passe tout le temps quelque chose d’important dans le monde ; ce qui est étonnant , c’est que les médias n’en parlent pas ; je préfère de loin qu’ils nous excitent avec le climat qu’avec la prochaine guerre mondiale avec Poutine ou en mer de Chine

8.  scaletrans | 14/07/2016 @ 21:22 Répondre à ce commentaire

Parousnik (#6),

Ça m’intéresse aussi, mais sur le Bistrot SVP

9.  Roby Walrus | 15/07/2016 @ 20:06 Répondre à ce commentaire

AntonioSan (#2), +1

Pour Onfray, le probleme est qu’il n’a aucune formation scientifique et donc ne peut pas en connaissance de cause juger de la validite d’un argument de cette nature. Le bref echange radiophonique illustre parfaitement ce probleme. En revanche d’un point de vue philosophique, il a bien sur raison de pointer du doigt l’absence de debat societal ou bien l’illusion d’un debat societal ou tout est deja decide.

« Science is settled ! » « L’empire de la vérité » ?

10.  lemiere jacques | 15/07/2016 @ 22:10 Répondre à ce commentaire

Roby Walrus (#9), je ne suis pas d’accord du tout , le propre d’un argument scientifique c’est accessible à tous… ce n’est pas forcement facilement accessible mais on doit TOUJOURS pouvoir comprendre un argument que se dit scientifique car il doit reposer sur la logique et les faits.
la formation scientifique vous permet juste de comprendre plus vite, de lire mieux le jargon le cas échéant … mais on remarque que des tas de gens qui ont une formation scientifique ont accepté la théorie du rca jusque qu’au moment où ils ont fait l’effort d’aller voir de plus près un certain nombre de faits. courtillot curry …il suffit juste d’avoir une confiance excessive dans quelques procédures pourtant bien humaines et faillibles …
la formation scientifique ne vous met pas à l’abri de grand chose et souvent ça vous rend incapable de dire simplement je ne comprends pas plus que vous même si je crois mieux savoir définir ce que j’ignore.
Et il y aurait beaucoup de chose à dire que la définition d’une « formation scientifique »… reste que accepter de penser qu’il existe une formation scientifique qui rende plus apte à saisir l’essence d’un argument qui se dit scientifique fait le lit de l’argument d’autorité.. j’ai raison car j’ai une formation scientifique meilleure que la votre j’ai même un papier qui en fait foi….

un argument est scientifique si il repose sur la logique et l’examen des faits, tout le monde peut donc le comprendre, point barre.

11.  lemiere jacques | 15/07/2016 @ 22:12 Répondre à ce commentaire

AntonioSan (#2), oh? une image satellite vous illustre la circulation atmosphérique…???
quel type d’image?
vraie question d’ignorant…les pires…

12.  scaletrans | 16/07/2016 @ 10:48 Répondre à ce commentaire

lemiere jacques (#11),

Le mieux est de lire les ouvrages fondamentaux de Marcel Leroux; c’est… fondamental !

13.  jdrien | 16/07/2016 @ 11:34 Répondre à ce commentaire

lemiere jacques (#11), vous pouvez par exemple aller voir :

14.  lemiere jacques | 16/07/2016 @ 13:43 Répondre à ce commentaire

jdrien (#13), non, c’est de a foutaise et du baratin..et comme à l’habitude quand vous posez une question simple sur leroux, je dois lire tout leroux … bon sang répondez aux questions!!!! …. à vrai dire, en ce qui me concerne cet hommage et avec je présume une acceptation des explications physiques de leroux signe l’arrêt de mon soutien au mouvement climato réaliste….comme pour la pétition verdier je refuse d’etre solidaire de cela…d’autant p^lus que je ne sais pas à quoi vous rendez hommage au juste…
Alors si un adepte de leroux veut répondre à mes questions il est bien venu , en voici deux…
la premiere question qui me vient à l’esprit quand on me parle d’antyciclowne mobile (on s’amuse comme on peut) est comment diable peut on définir le mouvement d’un anticyclone entre deux instants? j’ai déjà posé cette question élémentaire …qui me semble assez important quand on développe une théorie de la circulation alternative…

La seconde quel test objectif pourrait invalider les dires de leroux sur le déplacement des masses d’air.????..je ne vois pas trop ..

si vous me répondez de lire tout leroux..allez aux fraises. et remballez aussi tout argument d’autorité..

je reste sceptique bien sur mais si le scepticisme implique de rendre hommage à tout ceux qui critique le giec pour quelque raison que ce soit je ne suis pas d’accord.
et attention …que leroux mette le doigt sur un truc pertinent ici ou là n’est pas question…

15.  lemiere jacques | 16/07/2016 @ 13:55 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#12), ,oh sans blague et vous avez donc lu les ouvrages de leroux alors quelle information utile en avez vous tiré qui vous permette par exemple de préfère le lerouxisme à une simple modélisation pour prévoir la météo de demain…
et si leroux vous permet juste décrire le passé avec des amp à quoi ça vous sert, je le fais très bien moi même en invoquant qui dieu les martiens ou les francs maçons…

Il n’y a qu’un test à toute prétendue détermination de causalité c’est la prédiction.

16.  jdrien | 16/07/2016 @ 14:20 Répondre à ce commentaire

lemiere jacques (#14), le mieux quand on se pose des questions sur un sujet, c’est de remonter à la source, non? On ne vous demande pas d’adhérer aux thèses de Leroux, mais simplement de vous informer, libre à vous d’en penser ce que vous voulez.

17.  AntonioSan | 16/07/2016 @ 17:50 Répondre à ce commentaire

lemiere jacques (#11), Je ne vous le fais pas dire…
Allez, regardez cette succession d’images satellite vous montrant non pas « les theories de Leroux » mais la bonne vieille realite de la circulation en basse couche. C’est justement cette realite que Leroux a si bien decrite. Vous le sauriez si vous aviez pris la peine de le lire.
Et quand effectivement on a lu, on sait reconnaitre ce que l’on voit sur une image satellite.

la premiere question qui me vient à l’esprit quand on me parle d’antyciclowne mobile (on s’amuse comme on peut) est comment diable peut on définir le mouvement d’un anticyclone entre deux instants? j’ai déjà posé cette question élémentaire …qui me semble assez important quand on développe une théorie de la circulation alternative…

Et l’on peut peu visiblement… Regardez encore l’animation satellite, ces masses d’air se deplacent des poles vers l’equateur, vous savez… le vent sur votre visage burine de vieux loup de mer, non?
Allez on va vous aider:
http://www.dwd.de/DE/leistunge.....l?nn=16102
Vous pouvez gracieusement visualiser la meme image au cours du temps, durant les 24 heures precedentes, par increment de 3 heures. Choisissez un point fixe, un archipel des mers du sud par exemple, et regardez comment les masses d’air se deplacent au dessus de ce petit paradis. Repetez l’operation sur quelques jours et les symptomes agressifs devraient disparaitre… Libre a vous ensuite, d’en noircir d’equations les pages de votre journal intime.

La seconde quel test objectif pourrait invalider les dires de leroux sur le déplacement des masses d’air.????..je ne vois pas trop .

.
La, on esperait qu’apres tant de rodomontades, vous en proposiez justement un, d’autant que la realite des deplacements decrits par Leroux est confirmee par les animations satellite montrant que ces masses d’air atteignent l’equateur -contrairement au modele de Mr. Le Treut qui les fait s’arreter a 30 degres de latitude- la tache s’avere ardue… Pire, la lecture de Leroux que vous vous refusez depuis tant d’annees maintenant, vous aurait permis d’apprecier le detail des observations et mesures qui sous tendent son argumentation.
Donc bien du courage et n’oubliez pas de nous faire part de vos decouvertes…

18.  testut | 16/07/2016 @ 18:33 Répondre à ce commentaire

lemiere jacques (#14),
Si vous lisez aussi mal que vous écrivez , je ne me pose pas de questions pourquoi vous ne comprenez rien
Mais , bon , il faut des gens comme vous pour encore vivre ce blog

19.  testut | 16/07/2016 @ 18:34 Répondre à ce commentaire

testut (#18),

encore vivre ce blog

encore faire vivre ce blog

20.  Mano | 17/07/2016 @ 14:16 Répondre à ce commentaire

lemiere jacques (#14), je dois dire que vous remontez sérieusement dans mon estime !

Vous êtes ici sur un site de pseudo-science et vous êtes peut-être en train de vous en rendre compte.

Cependant je dois vous mettre en garde, car vous allez vous attirer les foudres de qui-vous-savez, et malgré vos questions pertinentes ne vous attendez pas à trouver des réponses dignes de les satisfaire.

21.  Curieux | 17/07/2016 @ 15:01 Répondre à ce commentaire

Mano (#20),
Oh ! aussitôt que ça p*e, les coprop***ges accourent. 😉

22.  testut | 17/07/2016 @ 21:49 Répondre à ce commentaire

Mano (#20),

Vous êtes ici sur un site de pseudo-science

Mano, on admet ici des gens comme Lemière qui sont aussi inculte que vous ; mais n’empêchez pas les rares scientifiques de communiquer et d’échanger des idées , ce qui ne doit pas vous arrivez souvent

23.  scaletrans | 17/07/2016 @ 22:06 Répondre à ce commentaire

Curieux (#21),

+1

24.  scaletrans | 17/07/2016 @ 22:14 Répondre à ce commentaire

lemiere jacques (#15),

Ça m’étonne de vous que vous entamiez cette « querelle d’allemand » sur un sujet que vous feriez bien d’approfondir. D’autant plus que les prévisions permises par l’étude des AMP ne permettent pas de prévoir le climat futur, mais d’améliorer les prévisions météo.

25.  Parousnik | 21/07/2016 @ 1:19 Répondre à ce commentaire

«  » »Quand le climat joue au yo-yo au Sahara » » »
S’il y a des fleurs qui poussent de temps en temps au Sahara c’est que déjà des fleurs ont poussé là et qui est du aux tribulations de la météo qui n’est pas une constante universelle…et évidemment les serviteurs des théories mensongères du Giec se servent de ce genre d’événements pour y faire croire. Heureusement qu’ici et ailleurs il y a des gens qui pensent…

26.  saumon | 21/07/2016 @ 10:22 Répondre à ce commentaire

Bonjour
Juste une petite information. Sur votre page, dans les liens vers les sites francophones parlant de climatologie, il y a le site Sciences2 qui est désormais fermé. L’inerarrable Huet serviteur sans limite du rechauffisme et du GIEC vient de faire sa réapparition dans le journal « Le Monde ».
http://huet.blog.lemonde.fr/
Salutations