212 Comments     Poster votre commentaire »

201.  Curieux | 21/01/2018 @ 14:09 Répondre à ce commentaire

the fritz (#200),

Pour la vapeur d’eau , c’est bien sûr un autre problème et elle diminue fortement au sommet de la troposphère

J’ignorais, donc seul le CO2 peut rayonner pleinement vers l’espace… et refroidir l’atmosphère ! (à contrario de H2O)
Décidément l’effet de serre, quelle blague.

202.  the fritz | 21/01/2018 @ 15:34 Répondre à ce commentaire

Curieux (#201),
Je ne comprends pas bien votre remarque : une molécule de GES renvoie statistiquement des photons de plus grandes longueurs d’onde aussi bien vers le haut que le bas ; je ne vois donc pas pourquoi seul le CO2 pourrait rayonner vers l’espace

203.  Araucan | 21/01/2018 @ 16:30 Répondre à ce commentaire

the fritz (#200),
C’est mieux quand c’est expliqué ! 👍

204.  Curieux | 21/01/2018 @ 20:19 Répondre à ce commentaire

the fritz (#202),
C’est simple, les GES rayonnent dans toutes les directions et les photons sont quasiment tous interceptés sauf… ceux qui sont émis en haut de la troposphère et vers l’espace qui ne peuvent plus l’être, ceux donc émis par le CO2. Le CO2 refroidie l’atmosphère, CQFD

205.  the fritz | 21/01/2018 @ 23:03 Répondre à ce commentaire

Curieux (#204),

Le CO2 refroidie l’atmosphère, CQFD

Mais bien sûr ; au-dessus de 6000 m cela refroidit, en dessous de 6000 m cela réchauffe , tous les enregistrements le prouvent
http://images.remss.com/msu/msu_time_series.html
On appelle cela l’effet de serre , qui bien sûr respecte les lois de la thermodynamique

206.  Curieux | 22/01/2018 @ 13:44 Répondre à ce commentaire

the fritz (#205),
Bien entendu tout le monde le sait mais…
Mais il est (presque) le seul à rayonner vers l’espace, la vapeur d’eau diminuant fortement. Cette constatation conduit aussi à conclure que plus il y aura de CO2, meilleur sera le refroidissement.
D’autre part il ne s’agit pas d’un effet de serre qui est un blocage de la convection dont l’origine est un réchauffement de l’air par conduction suite à l’absorbtion de l’énergie solaire par les parois (le sol) de la serre.
Désolé d’être puriste, mais le débat public actuel n’est pas scientifique mais idéologique donc basé sur une phraséologie de type publicitaire.

207.  papijo | 22/01/2018 @ 17:53 Répondre à ce commentaire

Curieux (#206),

il est (presque) le seul à rayonner vers l’espace, la vapeur d’eau diminuant fortement.

Là, j’ai du mal à comprendre.

Si H2O est en faible proportion dans la haute atmosphère, cela signifie pour moi qu’il n’y a aucun obstacle au rayonnement direct de l’H2O des basses couches vers l’espace (sauf aux fréquences d’absorption communes H2O et CO2 ou autres). Une diminution de l’absorption par H2O dans la haute atmosphère devrait augmenter la part de rayonnement émis par H2O vers l’espace par rapport à CO2 (car le rayonnement H2O est émis à plus haute température que le rayonnement CO2) ?

208.  Bernnard | 22/01/2018 @ 18:24 Répondre à ce commentaire

Curieux (#206), papijo (#207),
On parle abusivement (à mon avis) de refroidissement par le CO2 et/ou l’eau.
Il serait plus juste de dire que ces gaz évitent un réchauffement dans la mesure où on ne connaît pas la vitesse de réchauffement et la vitesse de refroidissement. Je pense qu’elles sont égales. Le problème est de connaître le niveau thermique moyen atteint à l’égalité des vitesses.
Je ne voudrais pas trop activer le bidulator !

209.  Bernnard | 22/01/2018 @ 18:38 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#208),
Pour moi ces GES ammortissent les variations thermiques et d’autant plus efficacement que leurs concentration est élevée mais en aucun cas ils réchauffent.

210.  phi | 22/01/2018 @ 18:49 Répondre à ce commentaire

papijo (#207),

Oui, bien entendu, vous avez parfaitement raison. Les GES refroidissent d’ailleurs la troposphère quelque soit l’altitude : leur bilan radiatif dans l’IR est toujours négatif, plus d’émission que d’absorption. Le chauffage est assuré par la convection alors que seules les GES peuvent évacuer l’énergie de l’atmosphère.

211.  Curieux | 22/01/2018 @ 18:57 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#209),
+1
Mon premier post était plutôt d’ordre comique, un gaz à réchauffement qui devient le seul à refroidir l’atmosphère… cool, non ?

212.  the fritz | 22/01/2018 @ 19:11 Répondre à ce commentaire

Curieux (#211),

Mon premier post était plutôt d’ordre comique

Je pense que le deuxième l’est encore plus , parce que je pensais que vous parliez de l’atmosphère

D’autre part il ne s’agit pas d’un effet de serre qui est un blocage de la convection dont l’origine est un réchauffement de l’air par conduction