Bulletin des climato-réalistes n° 84

– La démission de Nicolas Hulot

– Après l’événement El Niño de 2015-2016, la planète refroidit

BONNES VACANCES M. HULOT

En annonçant sa démission lors de la matinale de France Inter mardi, Nicolas Hulot a déclaré : « Je ne veux plus me mentir, (…) j’espère que mon départ provoquera une profonde introspection, (…) que le gouvernement saura tirer les leçons de ma démission, (…) que le geste que je viens de faire sera utile, (…) après avoir tracé le chemin, le but ultime ». Nicolas Hulot a ainsi fait don de sa personne pour sauver la planète. Voici quelques sujets de réflexion à ce propos.

Sur l’urgence climatique

Nicolas Hulot dit avoir observé ce qui s’est passé cet été : « Nous avons perdu la main, la planète est en train de devenir une étuve ». Sans doute avait t-il en tête  une nouvelle étude internationale suggérant qu’un réchauffement même limité à 2°C est susceptible de provoquer l’emballement du climat et de transformer la terre en étuve. Un exercice de communication opportunément publié cet été, comme le montre cet article.

Or qu’a-t-on observé cet été ? Des vagues de chaleur dans certaines régions du monde (notamment dans l’ouest des États Unis et en Europe du Nord), des incendies en Californie, en Suède et en Grèce. Rien en vérité qui puisse indiquer qu’un basculement du climat soit en cours, comme l’explique Hacène Arezki sur le site meteo.org.

En réalité, après le puisant phénomène El Niño de 2015-2016, parfaitement naturel, la Terre se refroidit, comme le montrent clairement les courbes de la NOAA. Les dernières mesures satellitaires indiquent, quant à elles, que fin août l’écart de température par rapport à la moyenne 1981-2010 n’était que de +0,19 °C : on est loin de la poële à frire.

Sur le nucléaire

Nicolas Hulot a de nouveau fustigé l’énergie atomique, « cette folie inutile économiquement, techniquement, dans laquelle on s’entête ». Aussi est-on étonné d’apprendre par Les Échos du 30 août qu’une mission lancée par l’ex-ministre de la Transition écologique et son collègue de l’Économie préconise de construire six EPR à partir de 2025…

Sur l’Afrique

« On a infligé à l’Afrique un dérèglement climatique », a affirmé le ministre. Il n’est pas sûr que les 645 millions d’Africains qui n’ont pas accès à l’électricité partagent ses vues. Selon le Président de la Banque Africaine de Développement Akinwumi Adesina, l’Afrique doit développer son secteur énergétique avec ce qu’elle a, y compris donc… le charbon, dont certains pays (Mozambique, Botswana, Afrique du Sud, Zimbabwe) détiennent d’importantes réserves. D’autant que, selon une publication de Nature Climate Change, les politiques de lutte contre le changement climatique induisent un risque d’insécurité alimentaire bien plus important que les effets directs du changement climatique.

Sur l’agriculture

Nicolas Hulot s’est félicité de la réduction de notre « tropisme aux pesticides ». Mais comme le font observer certains agriculteurs, le retrait du glyphosate et des néonicotinoïdes est le fruit de pressions idéologiques dont les effets pervers ne tarderont pas à se manifester, notamment sur la maîtrise de l’IFT (Indice de fréquence traitement) qui est un des objectifs majeurs du plan Ecophyto. D’autant que d’énormes volumes de graines de soja et autres produits agricoles sont importés sur notre territoire après avoir été traités avec du glyphosate, comme le souligne la coordination rurale.

Sur les lobbies

« Qui a le pouvoir, qui gouverne ? » demande M. Hulot. Comme l’écrit L’Opinion, avec sa fondation Nicolas-Hulot et sa société commerciale Eole, le ministre s’est retrouvé dans la peau d’un  « lobbyiste lobbyé ». « Comme s’il était anormal que les politiques écoutent les représentants des intérêts particuliers, leur tâche étant de faire prévaloir, in fine, l’intérêt général », remarque d’ailleurs Jean-Pierre Chevènement dans une tribune au Parisien.

Une démission pour changer de système

«  On réanime un modèle économique marchand, cause de tous ces problèmes » se plaint M. Hulot qui veut « changer d’échelle, de paradigme, rompre avec le modèle dominant (le libéralisme)… la situation climatique ne s’accommodant pas des petits pas ».  Il veut donc un grand soir ! En cela il pourra compter sur le soutien de ces scientifiques engagés qui exigent rien de moins que la fin du capitalisme. M. Hulot n’a pas expliqué, en revanche, quelle forme de régime autoritaire il envisageait pour imposer cette rupture.

DES NOUVELLES DONT LES MÉDIAS NE PARLENT PAS

La banquise arctique se reforme très vite en cette fin d’été

Selon le site NSIDC, au 31 août l’étendue de la banquise en Arctique était d’approximativement 5,23 millions de km2, en progression par rapport à 2017, 2016 et 2015, chiffre très supérieur à celui des années creuses 2007 (4,67 millions de km2) et 2012 (3,73 millions de km2) à la même date. Il ne s’est pas trouvé un media français pour annoncer cette nouvelle.

Nouvel espoir pour les récifs coralliens

Une expérience menée par des scientifiques de l’université du Queensland (Australie) a montré que, malgré les récents épisodes de blanchissement, les récifs coralliens indonésiens sont remarquablement sains. Là encore, ne cherchez pas l’information en une des journaux français.

ACTIVITÉS DE L’ASSOCIATION

Les climato-réalistes à Porto les 7 et 8 septembre

La conférence « Basic science of a changing climate » qui se tiendra à l’université de Porto est organisée par l’Independent Committee on Geoethics. Les climato-réalistes y seront représentés par des exposés de François Gervais, Camille Veyres, Henri Masson et Benoît Rittaud.

Conférence de Richard Lindzen et Vincent Courtillot vendredi 19 octobre à Paris

L’association organise une matinée avec deux exposés présentés par deux des plus importantes célèbrités du climato-réalisme mondial. Les détails seront communiqués dans un prochain bulletin.

L’historien du climat Pascal Acot soutient les climato-réalistes

Historien du climat reconnu, Pascal Acot a été chercheur au CNRS pendant quelques quarante années. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages réputés dont Histoire du climat (Éditions Perrin). Il vient de prendre publiquement position suite à la parution du livre de Jean-Claude Pont (Le Vrai, le Faux et l’Incertain dans les thèses du réchauffement climatique, éd. Monographic, 2017), membre de notre comité scientifique. Voici la déclaration de Pascal Acot :

Les réserves que je pouvais avoir sur les thèses du GIEC se sont renforcées à la lecture du livre de Jean-Claude Pont. Je suis, en grande partie grâce à lui, devenu climato-réaliste. La rigueur intellectuelle de Jean-Claude Pont, et ses hautes exigences en matière de documentation et de références m’ont convaincu. Peu de gens ont osé aller si profond dans l’étude des tenants et aboutissants de ce grave sujet. Il fallait toute la compétence et le courage de son auteur pour publier un tel livre, que chaque personne aujourd’hui devrait lire avant de se permettre de se prononcer sur la question.

Médias

• Sous le titre « Une vérité qui dérange : le réchauffement climatique ralentit », la tribune des climato-réalistes d’abord publié dans Valeurs Actuelles a été republiée en une du site du magazine Causeur.

• Rémy Prud’homme a publié sur Contrepoints une réflexion sur ce qu’est la transition écologique : « La politique écologiste va-t-elle nous ramener aux années 40 ? »

• Dans un article publié sur lemontchampot, Jean-Pierre Riou montre qu’en ruinant son système électrique l’Occident ne semble pas avoir pris la mesure des conséquences de ce qui n’est rien de moins qu’un suicide collectif.

Dernières publications sur le site des climato-réalistes

La planète brûle t-elle ?
Le climat peut-il s’emballer ?
Fourier, Tyndall, Arrhenius et les autres..(un article de Pierre Beslu)
Il fait chaud en été, le climat se dérègle !
Lettre à mon député à propos de l’inscription de l’environnement et du climat à l’article 1er de la constitution
Les plages du monde ont gagné 33 centimètres par an au cours des 3 dernières décennies
Réchauffement global : les prévisions de James Hansen, 30 ans plus tard
Le rebond post-glaciaire, principale source d’incertitude pour la détermination de l’élévation du niveau de la mer
Pine Island: une source de chaleur volcanique active découverte sous le glacier
Dix ans pour sauver l’Antarctique… et le reste du monde !

50 Comments     Poster votre commentaire »

1.  Usbek | 5/09/2018 @ 12:44 Répondre à ce commentaire

Bulletin n° 84 en ligne

2.  Hug | 5/09/2018 @ 13:39 Répondre à ce commentaire

Le NSIDC est le national snow and ice data center américain. Ne pas confondre avec le Danish Meteorological Institue qui fait aussi un suivi satellitaire de l’étendue de la banquise arctique.

3.  Usbek | 5/09/2018 @ 13:59 Répondre à ce commentaire

Hug (#2),
Merci, j’ai rectifié

4.  douar | 5/09/2018 @ 14:10 Répondre à ce commentaire

 » (Le Vrai, le Faux et l’Incertain dans les thèses du réchauffemnet climatique) »
petite coquille

5.  Laurent de Angelis | 5/09/2018 @ 16:09 Répondre à ce commentaire

La démission de Mr Hulot est une des rares bonnes nouvelles de ces derniers temps.
Il s’agit non seulement d’un extrémiste, un véritable ayatollah de l’écologie (arrêt futur de l’automobile, du nucléaire, etc..)
… mais en plus d’un incompétent notoire, comme l’a souligné notamment Claude Allègre (qui lui est un véritable scientifique), rapportant qu’il était absolument effaré par le manque total de culture scientifique (et de culture tout court) du prétendu « plus populaire des ministres ».
Donc, des idées non seulement dangereuses, mais en plus fausses, puisque fondées… sur son ignorance crasse. Demandez à ce Monsieur ce qui s’est passé en matière climatique au Paléocène ou au Crétacé inférieur, il sera sans doute parfaitement incapable de vous répondre !
Des incompétents notoires à des postes de ministres, triste spectacle de la France d’aujourd’hui. Il rejoindra dans l’histoire le fameux Lyssenko, qui imposa en son temps des idées délirantes en matière scientifique en URSS au nom du socialisme soviétique…
Normal me direz vous, puisqu’en matière de réchauffement climatique, nous ne sommes plus dans le domaine de la science, mais dans le domaine de la croyance : l’important c’est d’avoir la foi !

6.  CK66 | 5/09/2018 @ 19:01 Répondre à ce commentaire

le NSIDC n’est absolument pas danois mais américain , il y a confusion avec DMI

7.  the fritz | 5/09/2018 @ 21:41 Répondre à ce commentaire

Laurent de Angelis (#5),

Demandez à ce Monsieur ce qui s’est passé en matière climatique au Paléocène ou au Crétacé inférieur, il sera sans doute parfaitement incapable de vous répondre !

Faut pas reculer si loin; demandez seulement à son successeur ce qui s’est passé dans les derniers 10 000 ans au temps des Mérovingiens, des Romains et des Gaulois , des Egyptiens

8.  NIVON Jean | 5/09/2018 @ 22:25 Répondre à ce commentaire

Combien y aura t’il de participants pour la marche pour le climat samedi 8 septembre ? Peut-on rester insensible à l’appel pathétique de Jean Luc Mélenchon ?

https://melenchon.fr/2018/09/05/video-samedi-8-septembre-marchons-pour-le-climat/

Pour ma part j’ai déjà marché mardi, pour PROFITER du climat : du soleil, une température douce, Ca fait réver, non ?

Climatiquement vôtre. JEAN

9.  the fritz | 5/09/2018 @ 22:57 Répondre à ce commentaire

NIVON Jean (#8),
Faut arrêter de marcher , c’est pas bon pour la planète ; déjà que la république est en marche , cela suffit; et puis ne mélanchons pas tout: l’économie , l’écologie cela ne se mélanche pas ; il faut faire un choix , la France ne peut pas rester soumise à ce dilemme

10.  NIVON Jean | 6/09/2018 @ 0:02 Répondre à ce commentaire

the fritz (#9),
Bravo pour les jeux de mots ! Je n’ai jamais réussi à en faire autant en une seule phrase.
Tout de même, ce n’est pas sérieux de plaisanter alors que des évènements climatiques tragiques se préparent.
…. Et si on allait marcher pour le climat samedi, pour se racheter ?
Climatiquement vôtre. JEAN

11.  Astre Noir | 6/09/2018 @ 10:50 Répondre à ce commentaire

NIVON Jean (#8),

Une marche pour le climat…
J’en conclus que ceux qui ne participerons pas sont contre le climat

12.  douar | 6/09/2018 @ 12:26 Répondre à ce commentaire

Suite à la démission de Hulot et un article les « lobbies », responsables de son départ, je me suis permis d’écrire à un grand quotidien national (abonné numérique) en indiquant que Hulot était lui même un lobbyiste patenté et que surtout, sa vision du monde était foncièrement totalitaire, Bruno Latour, un de ses gourous, mettant le devoir écologique avant la démocratie.
Et bien, surprise, j’ai été publié sans aucune modification.
Si cela peut en faire réfléchir quelque uns.

13.  micfa | 6/09/2018 @ 12:29 Répondre à ce commentaire

Depuis un an, je suis de très près l’extension des banquises à partir du site NSIDC qui donne chaque jour leur superficie, et je note l’extension correspondant à la même date d’autres années afin de comparer. Je me suis aperçu que début juillet les séries de données quotidiennes de 2017 et 2016 ont été modifiées et elles ont été augmentées, de ce fait les écarts avec 2018 se réduisent. Le minimum de 2017 passe de 4,636 millions de km² à 4,665 et celui de 2016 passe de 4,137 à 4,165. C’est pas énorme me direz-vous, mais de ce fait, l’année 2016 qu’on disait alors la plus faible après 2012, passe en 3ème position après 2012( 3,389) et 2007 (4,155) .La même opération a été faite pour l’Antarctique. Les autres années ne semblent pas avoir été modifiées. Si les banquises passées se mettent à augmenter dans les ordinateurs, c’est quand même préoccupant pour la crédibilité du site. Si quelqu’un peut me donner un éclairage sur ces corrections.

14.  Marco40 | 6/09/2018 @ 12:36 Répondre à ce commentaire

Astre Noir (#11), Moi, je suis seulement pour le climat méditerranéen…., je fais une demi-marche? laugh

15.  Hug | 6/09/2018 @ 14:23 Répondre à ce commentaire

micfa (#13),
Deux possibilités:
1. les corrections sont sincères et il n’y a rien à dire (il est probable que les données transmise par les satellites ne soient pas simplissimes à exploiter et qu’il puisse y avoir des erreurs dans leur traitement)
2. le trucage déjà dénoncé pour les températures (baisse des températures passées pour mieux faire apparaitre un réchauffement récent) commence à être appliqué aussi pour l’extension de la banquise

Une inversion de la tendance baissière de l’extension de la banquise (ce qui semble commencer à se produire même s’il faut attendre encore quelques années pour en avoir confirmation) serait une catastrophe pour les réchauffistes. L’option 2 me parait plausible.

16.  Hug | 6/09/2018 @ 14:31 Répondre à ce commentaire

douar (#12),
C’est lisible en accès libre sur le site internet ou c’est réservé aux abonnés ?

17.  douar | 6/09/2018 @ 15:02 Répondre à ce commentaire

Hug (#16),
non, courrier des lecteurs, version papier de La Croix mais je me cite smile

Nicolas Hulot était le représentant du lobby écologiste, en permanence en contact avec une myriade d’associations… et « on » accuse les lobbys du nucléaire ou agricoles d’avoir eu sa peau. Avez-vous réfléchi, ne serait-ce qu’une seconde, aux programmes de ces lobbys verts ? Fin du nucléaire, des produits phytos de synthèse, restriction des voitures… Mais c’est le gage d’une explosion des prix de l’énergie, de l’alimentaire, bref de la pauvreté à tous les étages, la ruine du pays, le retour à l’obscurantisme sous couvert de vertu. Quand les médias se rendront-ils compte du caractère totalitaire de cette vision du monde ? Quand des « intellectuels » comme Bruno Latour – proche de Nicolas Hulot – considèrent que l’«urgence écologique » doit passer avant la démocratie, personne ne bouge ? Paresse ou aveuglement ?

Bien sûr, je ne parle pas du climat et bien sûr, j’ai déjà eu droit à des remarques acerbes où tous les poncifs y passent. Le lobby pour la défense du « bien commun » est charitable, pas celui des sociétés privées, c’est la faute au libéralimse etc…

18.  Claude C | 6/09/2018 @ 17:24 Répondre à ce commentaire

la phrase de Nhulot

« Nous avons perdu la main, la planète est en train de devenir une étuve »

est d’une prétention incommensurable …! crazy

19.  Bernnard | 6/09/2018 @ 17:41 Répondre à ce commentaire

Claude C (#18),
Bah !
Une poêle à frire, une étuve, une rôtissoire…. Toujours cette volonté de faire peur ! Ils s’en nourrissent. On n’a pas fini de lire ou d’entendre ce genre de discours anxiogène.

20.  micfa | 6/09/2018 @ 18:11 Répondre à ce commentaire

Il n’y pas que la main qu’ils ont perdu, mais aussi la tête. Voilà maintenant que dans les débats télévisés sur le départ de Hulot et le remaniement, certains partis politiques tiennent le modèle économique libéral pour responsable du RCA, et nous disent qu’il est urgent d’en changer. On pourrait voir Mélanchon, Laurent, Besancenot, Royal (tenant en laisse un ours polaire) et ……Le Pen, Bay, etc… défiler côte à côte dans la marche pour le climat. rofl

21.  Hug | 6/09/2018 @ 18:48 Répondre à ce commentaire

Claude C (#18),
Pour se rafraichir, il peut maintenant aller prêter main forte à sa copine Ségolène vu qu’elle a deux pôles à s’occuper et qu’elle ne peut pas être au four (enfin plutôt au frigo) et au moulin en même temps.
Il pourrait nous faire une séquence émotion en allant à la rencontre des ours polaires ou en nageant au milieu des narvals de l’arctique ou bien une séquence frisson en passant un hiver austral au milieu des manchots
boast

22.  Marco40 | 6/09/2018 @ 20:25 Répondre à ce commentaire

micfa (#20), c’est juste la suite logique : les écolos sont pastèque. Vert dehors, rouge dedans. La chute du mur de Berlin a traumatisé la gauche, pas au point de remettre en cause leur diagnostic, mais les « solutions alternatives » , passées d’alternatives à durable, etc…
Le RCA leur est du pain béni!

23.  patilleverte | 7/09/2018 @ 12:01 Répondre à ce commentaire

Hug (#21),
Oui NHulot au milieu des manchots ou des « narvaux », ça le ferait (pour l’audience de TF1 et la vente de shampoings ?)
yes

24.  patilleverte | 7/09/2018 @ 12:05 Répondre à ce commentaire

Pour en revenir au présent bulletin, concernant les coraux, j’ai lu récemment un article parlant d’une solution pour tuer les étoiles de mer mangeuses de corail, ou quelque chose d’approchant.
Donc le RCA ne serait pas la (seule) cause de la disparition des coraux ?
Je ne sais plus quoi penser dash

25.  Marco40 | 7/09/2018 @ 14:45 Répondre à ce commentaire

patilleverte (#24), Pour « sensibiliser » et avoir du poids (donc une action de lobbyisme…mais chut, ça ne se dit pas) et espérer aussi quelques financements, la case « réchauffement climatique » est un passage obligatoire. Pour avoir lu cet article, de mémoire, cette étoile de mer proliférerait à cause du ….RCA bien sûr!

26.  zorglub | 7/09/2018 @ 16:30 Répondre à ce commentaire

patilleverte (#24),

Zut alors, ça va mieux en dépit du RCA !

Le récif corallien du Belize retiré de la liste du patrimoine en danger

http://www.europe1.fr/internat.....er-3694211

27.  amike | 7/09/2018 @ 17:24 Répondre à ce commentaire

zorglub (#26), Ils n’avaient rien à gagner en subvention et cela faisait fuir les touristes ? laugh

28.  rpf | 7/09/2018 @ 17:28 Répondre à ce commentaire

patilleverte (#24),

A propos du blanchissement des coraux, on peut s’instruire ici.

29.  JC | 7/09/2018 @ 20:26 Répondre à ce commentaire

Un futur ministre de l’écologie ?Je ne comprends pas que Macron n’y est pas pensé, il l’aurait adoré :
https://www.ladepeche.fr/article/2018/07/26/2842038-uyra-sodoma-la-drag-queen-ecolo-venue-d-amazonie.html

30.  patilleverte | 8/09/2018 @ 15:43 Répondre à ce commentaire

Marco40 (#25),
Ouf ! Me voici rassuré kiss

31.  patilleverte | 8/09/2018 @ 15:45 Répondre à ce commentaire

JC (#29),
En parler à Brigitte ?

32.  NIVON Jean | 8/09/2018 @ 19:44 Répondre à ce commentaire

Une réjouissante vision du RCA en 2030, en France :
http://www.liberation.fr/plane.....30_1677354
Vive la Science-fiction !
Catastrophiquement vôtre. JEAN

33.  Murps | 8/09/2018 @ 20:22 Répondre à ce commentaire

NIVON Jean (#32), à précieusement mettre de côté et à ressortir le moment voulu, si le journal en question n’est pas passé à la trappe à cause de la mondialisation et des vilains GAFA’s.

34.  AntonioSan | 8/09/2018 @ 20:25 Répondre à ce commentaire

NIVON Jean (#32), Au moins ce qu’il y a de bien dans ce papier d’Aude Massiot, c’est que 2030 c’est a peine dans 12 ans.
Ainsi les protagonistes seront donc en vie et il sera possible de leur faire avaler leur aneries.

35.  scaletrans | 8/09/2018 @ 21:21 Répondre à ce commentaire

AntonioSan (#34),

Faut pas rêver, Paul Erlich règne toujours sur ses admirateurs depuis sa chaire à l’université.

36.  AntonioSan | 9/09/2018 @ 20:31 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#35), Oui c’est vrai…

38.  Daniel | 10/09/2018 @ 16:51 Répondre à ce commentaire

La glace de mer de l’arctique ne coopère pas avec les prévisions climatiques catastrophiques.
Par Anthony Watts
https://wattsupwiththat.com/2018/09/10/arctic-sea-ice-not-cooperating-with-doomsday-climate-predictions/

39.  Hug | 10/09/2018 @ 17:58 Répondre à ce commentaire

Daniel (#38),
Tant mieux, mais pour le moment il n’y a « que » une stabilisation de l’étendue et du volume de la banquise arctique depuis une dizaine d’années. Espérons que ça va continuer et si possible repartir à la hausse dans les années à venir, mais pour l’instant rien ne prouve que ça ne peut pas repartir à la baisse. Il faut attendre de voir ce que ça va donner réellement dans les prochaines années.
Par contre, la 2ème année consécutive de regain non négligeable de masse glaciaire au Groenland, c’est plus gênant pour les réchauffistes. Bien sûr, pas un mot là-dessus dans nos merdia grand public.
https://realclimatescience.com/2018/08/greenland-gains-huge-amounts-of-ice-for-the-second-year-in-a-row/

40.  patilleverte | 11/09/2018 @ 11:06 Répondre à ce commentaire

Pierre Grandperrin (#37),
merci, je l’avais déjà lu.
désolé, ma réaction était surtout ironique !

41.  micfa | 11/09/2018 @ 12:14 Répondre à ce commentaire

On sait depuis longtemps que tous les trucs un peu bizarres sont dus au changement climatique sans en avoir aucune certitude. Pour le moment le seul effet que j’ai pu constater c’est son impact sur mon porte-monnaie quand je passe à la pompe, celui-là c’est une certitude et il deviendra de plus en plus préoccupant pour nos experts en économie, mais ils n’ont pas l’air de s’en soucier. smile

42.  ardeche07 | 11/09/2018 @ 18:11 Répondre à ce commentaire

Vu aux infos aujourd’hui, la famine mondiale est due au réchauffement climatique …
Ils imaginent même pas ce que serait la famine mondiale avec 5°C de moins lol
La famine est surtout due aux politiques, y a qu’a voir le Vénézuela.

43.  Roby W | 12/09/2018 @ 0:52 Répondre à ce commentaire

Bonjour,

Je continue à suivre les activités réalistes et je suis très heureux que Pascal Acot, dont j’ai lu « Climat : un débat dévoyé ? », rejoigne notre courant.

Comme vous l’aviez peut être deviné, j’étais mal à l’aise avec une politisation du réalisme qui ne serait que de droite, comme aux Etats-Unis.

La Terre n’est ni de droite, ni de gauche, mais sphérique en première approximation !

44.  Sonis | 12/09/2018 @ 16:55 Répondre à ce commentaire

Vous inquiétez pas, ce sera pour la prochaine fois : il a vraiment manqué de sens politique notre président, il avait là le candidat « idéal »

45.  Jacques F. | 18/09/2018 @ 20:45 Répondre à ce commentaire

@Marco40, si les verts sont bien des pastèques, le fruit a très mal vieilli. Il reste encore un peu de vert à l’extérieur et c’est plutôt du brun à l’intérieur.
Le fruit est pourri depuis pas mal de temps et certains ne s’en sont pas encore rendu compte… dash

46.  NIVON Jean | 18/09/2018 @ 22:25 Répondre à ce commentaire

Jacques F. (#45), S’il reste encore un peu de vert à l’extérieur, le vers, lui, est à l’intérieur !
Désolé, je n’ai pas pu la garder pour moi !
Climatiquement vôtre. JEAN

47.  jean luc thaniel | 19/09/2018 @ 17:17 Répondre à ce commentaire

Peut on prévoir le taux de croissance de notre pays dans 10 ans ?

NON , alors comment prévoir le climat a la fin du siècle !!

48.  the fritz | 21/09/2018 @ 12:42 Répondre à ce commentaire

jean luc thaniel (#47),

Peut on prévoir le taux de croissance de notre pays dans 10 ans

Vous vouliez dire  » décroissance  » crazy

49.  AntiHulot | 21/09/2018 @ 16:16 Répondre à ce commentaire

L’antarctique battait des records d’englacement en 2014 depuis le début des relevés. la baisse actuelle est due en partie sans doute au volcanisme sous marin très présent dans la région. L’arctique ne baisse plus et pas autant qu’annoncé par les extrémistes qui en 2007 nous annonçaient la disparition totale de la banquise d’été d’ici 2015…

Le forum Infoclimat, le plus lue malheureusement dans les pays francophone, se fait écho de cette baisse. Leurs intervenants sont devenus complètement dingue et ca ne parle plus que de réchauffement. Il n’y a plus la place au doute sur ce forum, c’est juste incroyable, le pire qui existe, pas une partie du forum n’est épargnée c’est devenue illisible.

Bon ils ont l’excuse de ne pas être tous scientifique et d’être entrainés par l »effet mouton », mais cela est encouragé par l’administration de ce site ainsi que leur modérateurs. Que cest triste de voir ça…

50.  micfa | 22/09/2018 @ 11:36 Répondre à ce commentaire

the fritz (#48), La seule chose qu’on peut prévoir avec certitude et sans modèles de prévision, c’est le taux de croissance des prix des carburants et des prix en général.