Bulletin du Collectif des Climato-réalistes n° 22

À LA UNE :

– Du rififi chez les climatologues à propos de la pause 

– La Chine aurait déjà atteint son pic d’émission de CO2

RIFIFI CHEZ LES CLIMATOLOGUES 

Stéphane Foucart croyait pouvoir nous annoncer en juin 2015 que la pause du réchauffement climatique n’était qu’un mirage. Dans un son dernier article Jacques Duran nous raconte comment cette question est en fait l’occasion d’un vif débat entre différentes équipes proches du GIEC  : une histoire en plusieurs épisodes, passée sous silence par les médias francophones.

SCIENCE MAIN STREAM

Publication du rapport sur les événements extrêmes

Une des conclusions de l’édition 2016 de ce rapport est que la science a beaucoup progressé dans ce domaine : jusqu’à présent on ne pouvait attribuer au changement climatique la survenance d’un événement singulier… Il est maintenant possible d’établir que le changement climatique lié aux activités humaines a influencé soit l’intensité soit la probabilité d’occurrence d’événements (ou types d’événements spécifiques).  Judith Curry  a commenté ce rapport dans son blog.

Hervé Le Treut : l’hiver très doux est l’effet conjugué de la variabilité naturelle et de l’effet de serre

Dans les Echos du   14 mars, un article de Hervé Le Treut  explique que l’hiver très doux qui se termine est l’effet superposé des fluctuations météorologiques rapides, imprévisibles au-delà de dix jours d’échéance, et la progression plus lente d’un réchauffement global lié en grande partie à l’augmentation des gaz à effet de serre.

Conférence de Anny Cazenave le 23 mars :  » Océans, glaces, niveau de la mer et climat « 

Anny Cazenave  animera le 23 mars une conférence au cours de laquelle elle expliquera que la hausse du niveau de la mer se poursuivra au cours du XXIème siècle, et même au-delà, à une vitesse qui dépendra de nos émissions futures de gaz à effet de serre.

Retarder l’élévation du niveau de la mer en pompant l’eau de mer dans l’Antarctique

Le Potsdam Institute for Climate Impact Research a publié le 10 Mars une étude examinant  la possibilité de retarder l’élévation du niveau de la mer par pompage d’eau de mer à la surface de la calotte glaciaire de l’Antarctique. Comme aurait dit le Professeur SHADOKO, « Il vaut mieux pomper même s’il ne se passe rien que risquer qu’il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas ».

TRANSITION ENERGETIQUE

Les propositions de la France pour fixer un prix au européen au carbone
Dans un récent communiqué, Ségolène Royal a indiqué que la transition énergétique  est une nécessité climatique, mais est aussi une formidable opportunité qui  devrait permettre de créer  350 000 emplois en France  et  d’accroître le PIB de 1,5%. En France la Taxe carbone existe depuis 2014 sous l’appellation de  Contribution Climat Energie (CCE)  qui fixe le prix de la tonne de CO2 à  22 euros en 2016 (30€50 en 2017) avec les résultats sur la croissance et l’emploi déjà perceptibles, comme chacun peut le voir.

Label « Transition énergétique et écologique pour le climat »

Ségolène Royal a dévoilé  le nom des deux auditeurs du label TEEC (Label Transition Énergétique et Écologique pour le Climat) devant être délivré aux produits financiers respectant des critères environnementaux et sociaux.  Il s’agit  de la société Novethic  filiale de la  Caisse des Dépôts (CDC)et d’Ernst and Young (EY pour les intimes).

La Chine a peut-être déjà atteint son pic d’émissions de CO2

Selon le Monde du 08 mars, Nicholas Stern (auteur du fameux rapport éponyme) estime que la Chine pourrait avoir atteint son pic d’émission de CO2 dès 2014 (et non pas comme initialement annoncé en 2030). The « London School of Economics and Political Science » estime que ce pic ne sera  atteint qu’en 2025, avec 5 ans d’avance.

LUTTE CONTRE LES ENNEMIS DE LA SCIENCE

Le Procureur Général des Etats- Unis étudie la la possibilité de poursuivre les « négationnistes » du climat

Selon breitbart.com, Mme Loretta Lynch Procureur Général  envisage  la possibilité de poursuivre les « négationnistes » du climat, comme l’avaient été sous la Présidence Clinton les industriels du tabac. La lettre d’information du 28 octobre  avait mentionné qu’une action de type RICO  lancée par un groupe de scientifiques  avait tourné court, l’un des principaux instigateurs de cette action, Jagadish Shukla se trouvant  impliqué dans une affaire de détournement de fonds public.

UNE HEURE POUR LA PLANETE 

le 19 mars , à 20h30 : 10ème édition de l’opération « Une heure pour la planète » ,

L’opération « Une heure pour la planète »  est une initiative du WWF : dans plus de 170 pays des monuments ou des sites célèbres seront plongés dans l’obscurité et chacun est invité à éteindre la lumière pendant une heure.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

32 Comments     Poster votre commentaire »

1.  USBEK | 18/03/2016 @ 8:35 Répondre à ce commentaire

La lettre d’information n°22 est publiée

2.  Sandra | 18/03/2016 @ 10:47 Répondre à ce commentaire

Oh youpie, merci de me rappeler la date et l’heure de cette débilité profonde. Je vais pouvoir ainsi allumer toutes les lumières, mettre en route lave-linge, lave-vaisselle et sèche-linge dès 20:30 tapantes, sans compter le four, le micro-ondes, le mixer, le plan de cuisson et, mince, c’est dommage, je n’ai pas de dynamo à faire tourner au fond du jardin ni de radiateurs électriques pour réchauffer les moineaux. J’aurai par contre une pensée émue (en fait, non, même pas) pour tous ces gogos correctement conscientisés qui vont s’éclairer à la bougie pendant une heure.

3.  Jojobargeot | 18/03/2016 @ 15:04 Répondre à ce commentaire

Sandra (#2), J’aurai par contre une pensée émue (en fait, non, même pas) pour tous ces gogos correctement conscientisés qui vont s’éclairer à la bougie pendant une heure.

Quoi? A la bougie? Bougie fabriquée avec le sous-produit satanique du pétrole qu’est la paraffine, vous n’y pensez pas malheureuse. Il faut leur dire qu’en allumant une bougie, ils font le jeu des pétroliers, ainsi cette année l’Europe arrivera enfin au niveau de la Corée du Nord en matière de non pollution lumineuse nocturne.

4.  joaquim | 18/03/2016 @ 16:38 Répondre à ce commentaire

Je reviens sur le remarquable travail de Jacques Duran sur les dissensions au sein de la NOAA au sujet de la « pause » (dont on ne parle guère dans notre presse).
Ce n’est pas rien, 2 thèses en provenance de la NOAA s’affrontent durement par revues Science et Nature interposée et ces 2 thèses franchement opposées sont « la doctrine officielle… ». Il y avait une pause, elle a disparu avant la Cop 21 et hop elle revient avec la procédure judiciaire engagée contre la NOAA.
Comme ils disent : « science is settled »…

5.  Gilles des Landes | 18/03/2016 @ 18:36 Répondre à ce commentaire

Sandra (#2), là, vous allez disjoncter ! Pas vous bien sûr, mais le compteur…

Mais vous faites malgré tout un geste pour la planète, car en agissant ainsi vous évitez les pics de baisse de consommation, qui obligent à exporter de l’électricité. Par contre pour la dynamo, c’est vous qui allez pédaler… donc mieux vaut faire appel à un bon groupe électrogène pour alimenter un halogène de 1000 watts.

Je procéderai de même chez moi histoire d’attirer les insectes dont raffolent les chauves-souris qui sont sous ma toiture (moi aussi je suis écolo !)

Pour les gogos/bobos, vous être gentille, on pourrait parler de lobotomisés…

6.  nivon | 19/03/2016 @ 14:50 Répondre à ce commentaire

 » Une heure pour la planète « . Après tout pourquoi pas.
Je me verrais bien faire un dîner aux chandelles….. Avec Sandra !
Climatiquement vôtre. JEAN

7.  CK66 | 19/03/2016 @ 17:51 Répondre à ce commentaire

Cela dit , 1 heure alors que l’Élysée est allumé 24h/24h … évidemment , je doute que ERDF lui envoie la facture !!

8.  micfa | 20/03/2016 @ 11:42 Répondre à ce commentaire

Ah si toutes les lumières scientifiques alarmo-réchauffistes et carbocentristes pouvaient s’éteindre ce serait une bonne chose pour la planète.

9.  Sandra | 20/03/2016 @ 12:14 Répondre à ce commentaire

@Jojobargeot: bon sang…! J’avais complètement oublié que la bougie était honnie! Merci de me rééduquer en la matière, afin que je conseille désormais à ces braves gens le charbon de bois… 😀

@Gilles des Landes: je vais recruter une colonie de hamsters pour pédaler dans ma dynamo.

@Nivon: dîner aux chandelles… Why not? 😉 Mais par pitié, pas de bio au menu!

10.  Bernnard | 20/03/2016 @ 12:42 Répondre à ce commentaire

Sandra (#9),

…je conseille désormais à ces braves gens le charbon de bois…

Pour eclairer? En plus des particules que ça rejette , mauvaise pioche ! 🙂
Des LED et pas de hamsters ( ça respire et ça rejette du CO2) et pas de pédalage ( ça respire aussi) pour les alimenter. Mauvais choix !
Des cellules photovoltaïques (Zut il faut les fabriquer et c’est polluant) !
Un moulin à vent? (il faut les fabriquer et ça fait du bruit).
Dites moi, quel est le bon choix qui n’a aucune incidence sur l’environnement ?
Un seul : Ne pas s’éclairer et vivre avec le soleil.

11.  CK66 | 21/03/2016 @ 15:44 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#10),
Habiter en Corée du nord .

12.  CK66 | 21/03/2016 @ 15:46 Répondre à ce commentaire

Oups , j’ai zappé le lien .

http://www.laterredufutur.com/.....hp?id=2505

13.  Polaris | 21/03/2016 @ 18:09 Répondre à ce commentaire

CK66 (#12),
Avec le développement durable et l’énergie renouvelable la France va être aussi un spot noir sur la carte du monde dans moins de 20 ans. Heureusement je ne serai plus là pour pleurer.

14.  Bob | 21/03/2016 @ 18:24 Répondre à ce commentaire

CK66 (#12),
C’est quand même de sacrés bons écolos, les Coréens du Nord. C’est ça qu’ils doivent viser, les verts et leurs émules…

15.  de soirs | 21/03/2016 @ 23:21 Répondre à ce commentaire

Il est tout de même dommage que ce site qui se veut climatoréaliste ait tendance à s’enfoncer dans un anti écologisme primaire. Pitié, restons raisonnablement scientifiques et laissons de côté les considérations pulsionnelles sur le bio, les verts ou autre. Le crédit des contenus de bonne tenue s’en trouve affecté.
Il est difficile de recueillir des données objectives ou des analyses neutres et rigoureuses. On finit toujours par tomber dans un « camp » ou l’autre. Navrant.
C’est comme si douter de la sensibilité du climat au CO2 impliquait d’adorer les pesticides, les OGM, de nier la disparition de pollinisateurs, d’oiseaux etc.
Alors qu’en fait, non.
On peut s’assoir sur les problèmes environnementaux et douter du réchauffement annoncé. Ou on peut être concerné par ces problèmes environnementaux et douter du réchauffement annoncé. On peut s’interroger sur toutes ces questions.
Mais patauger dans la boue des tranchées d’un camp ou de l’autre, bof.

16.  Murps | 22/03/2016 @ 0:38 Répondre à ce commentaire

de soirs (#15), les commentaires sont libres.
Nulle part ailleurs qu’ici vous ne trouverez de critiques fondées sur les mouvements écolos. Ces mouvements sont à l’origine de cette création sociale et politique qu’est le RCA.

Personne « n’adore » les pesticides, quant à la « disparition » des pollinisateurs ou des oiseaux, on attend autre chose que des affirmations gratuites ou des articles d’ONG.

C’est précisément contre les légendes urbaines que l’on lutte.

17.  Nicias | 22/03/2016 @ 6:56 Répondre à ce commentaire

de soirs (#15),

Il est tout de même dommage que ce site qui se veut climatoréaliste ait tendance à s’enfoncer dans un anti écologisme primaire.

Ce n’est pas le site. Ce sont des commentaires (nombreux).

laissons de côté les considérations pulsionnelles sur le bio, les verts ou autre.

Reste que les politiques prônées par les écolos posent un certains nombre de problèmes de cohérence.
Au vu du rendement du bio, a production égale, on doit raser nos forets. Donc on ne peut pas faire de la biomasse (source d’énergie faible émettrice de CO2) en grande quantité tout en faisant du bio.
Il faudrait parler, entre autre, du bio !

18.  jG2433 | 22/03/2016 @ 8:51 Répondre à ce commentaire

de soirs (#15),

s’enfoncer dans un anti écologisme primaire

[gras ajouté par moi]

Pour présenter mon point de vue, je m’appuie sur cet auteur :

Christian Lévêque. — L’écologie est-elle encore scientifique ? Éditions Quæ, 2013.

Extrait de la 4e de couv’ :

En partie instrumentalisée par les politiques, les mouvements de conservation de la nature et les économistes, l’écologie véhicule de nombreuses idées reçues.
Les écologues eux-mêmes perdent de vue que c’est avant tout une science de terrain et d’observation et alimentent le discours dramatisant sur l’avenir de la planète, croyant ainsi donner une légitimité à leur discipline. Dans ce contexte, l’écologie est-elle toujours une science ?

Ainsi donc, l’écologie se doit de rester une branche de la science du vivant.
À ne pas confondre avec l’écologisme qui n’est rien de plus qu’une idéologie que personne – que je sache – n’est obligé d’en suivre les préceptes…

Par ailleurs, bien malencontreusement, le terme écologie s’emploie, indistinctement et dans un grand flou, pour parler de science et/ou de politique…

19.  douar | 22/03/2016 @ 8:54 Répondre à ce commentaire

de soirs (#15),
Si vous voulez vous faire une idée sur les « pesticides », allez sur le site de l’AFIS.
Il y a de plus, un excellent dossier en kiosque sur le sujet-Sciences et peseudo sciences.

20.  jG2433 | 22/03/2016 @ 8:58 Répondre à ce commentaire

jG2433 (#18),
😳
Lien :
http://www.quae.com/fr/r2137-l.....ique-.html

21.  Hug | 22/03/2016 @ 9:46 Répondre à ce commentaire

jG2433 (#18),

Par ailleurs, bien malencontreusement, le terme écologie s’emploie, indistinctement et dans un grand flou, pour parler de science et/ou de politique…

Un écologue fait de l’écologie, un écologiste fait de l’écologisme.
En parlant sans cesse d’écologie quand on devrait parler d’écologisme, il y a un biais politico-médiatique trompeur qui a réussi à faire croire au grand public que les écologistes font de l’écologie et que leur propos sont basés sur de la science, alors que ce ne sont que des idéologues dont les propos sont la plupart du temps basés sur des idées reçues et des contre-vérités.
Alors entendre parler d’anti-écologisme primaire…mwouarf.

22.  miniTAX | 22/03/2016 @ 11:50 Répondre à ce commentaire

C’est drôle qu’on nous parle d’anti-écologisme primaire, jamais d’anti-fascisme primaire, pour sous-entendre que l’anti-fascisme c’est bien mais l’anti-écologisme c’est mal.

Pourtant, l’écologisme, c’est la même chose que le fascisme, juste en plus obscurantiste et hypocrite (les fascistes eux au moins croyaient au progrès technologique et ont la décence de ne pas avancer masqués). Même idéologie totalitaire, intolérante, raciste, malthusienne, anti-capitaliste. Mêmes méthodes de propagande et de mensonge basées sur la peur et la pseudo-science. Mêmes moyens par une concentration toujours croissante du pouvoir étatique pour tout réglementer, jusqu’à l’air qu’on expire. Mêmes conséquences atroces sur le genre humain (des millions de morts causés par la politique de retour vers la terre des Khmers rouges, des dizaines de millions de morts de malaria suite à l’interdiction du DDT, des territoires entiers fermés au développement et maintenu dans une misère crasse pour faire des parcs naturels…).

Donc non, l’anti-écologisme n’a rien de primaire et encore moins secondaire, ça relève du simple bon sens d’un réflexe de survie.

23.  Williams | 22/03/2016 @ 13:15 Répondre à ce commentaire

de soirs (#15),

Il est tout de même dommage que ce site qui se veut climatoréaliste ait tendance à s’enfoncer dans un anti écologisme primaire. Pitié, restons raisonnablement scientifiques et laissons de côté les considérations pulsionnelles sur le bio, les verts ou autre. Le crédit des contenus de bonne tenue s’en trouve affecté.
Il est difficile de recueillir des données objectives ou des analyses neutres et rigoureuses. On finit toujours par tomber dans un « camp » ou l’autre. Navrant.
C’est comme si douter de la sensibilité du climat au CO2 impliquait d’adorer les pesticides, les OGM, de nier la disparition de pollinisateurs, d’oiseaux etc.
Alors qu’en fait, non.
On peut s’assoir sur les problèmes environnementaux et douter du réchauffement annoncé. Ou on peut être concerné par ces problèmes environnementaux et douter du réchauffement annoncé. On peut s’interroger sur toutes ces questions.
Mais patauger dans la boue des tranchées d’un camp ou de l’autre, bof.

Comment cela, le site La Terre du Futur ne s’enfonce pas dans un anti écologisme primaire puisque des posts vont même dans l’écologie :
– comme ici : Nettoyage des oceans => http://www.laterredufutur.com/.....038;t=2140

– ou plein d’autres ici : http://www.laterredufutur.com/.....m.php?f=44 ou encore ici : http://www.laterredufutur.com/.....m.php?f=25

Puis bien sur il y a des personnes qui semblent être plus ou moins ecolo. que d’autres mais ceci est comme dans tout les sites.

Williams

24.  Ecophob | 22/03/2016 @ 13:46 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#22), excellent commentaire!

25.  jG2433 | 22/03/2016 @ 14:19 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#22),
Se souvenir, également, qu’en son temps, feu Jean-François Revel avait été systématiquement accusé d’ « anticommunisme primaire » par la bien-pensance de gauche.

26.  miniTAX | 22/03/2016 @ 14:53 Répondre à ce commentaire

jG2433 (#25), et avant Revel, on avait Raymond Aron, qui avait vu tout juste sur le communisme et bien avant tout le monde à une époque où le paradis soviétique faisait encore illusion. Sa pensée, comme celle de tous les grands libéraux, étaient profonde, clairvoyante voire prophétique.
Il était bien seul à se battre contre la horde de gauchistes de l’establishment qui servaient d’idiots utiles de Staline et qui arrivaient par l’effet de horde (rebaptisé de nos jours « le consensus » ou pour mieux encore impressionner le couillon « le consensus des experts ») à faire croire à la populace que « il vaut mieux avoir raison avec Sartre que tort avec Aron ».

27.  Bruno Chaumontet | 22/03/2016 @ 15:09 Répondre à ce commentaire

Nicias (#17),

Je suis d’accord avec Nicias.
Je pense que pour être crédible il faudrait éviter de stigmatiser.
Moi : je doute, je vais bientôt avouer : oui je suis un climato-sceptique.
Mon problème est comment faire partager mon doute ?
A mon avis ce n’est pas en insultant celui qui ne pense pas comme moi !
J’ai un véritable problème de communication.
J’aimerais que l’on réfléchisse à comment communiquer.

Bruno

28.  scaletrans | 22/03/2016 @ 17:51 Répondre à ce commentaire

Bruno Chaumontet (#27),

Nous communiquons comme nous pouvons, avec nos moyens, mais nous sommes des hommes et avons des sentiments. Devant la mauvaise foi si fréquente des thuriféraires du RCA, il nous arrive de perdre notre calme. Rien n’est parfait, et il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain… tout simplement.

29.  CK66 | 22/03/2016 @ 18:07 Répondre à ce commentaire

Williams (#23),
A priori , cela ne s’adressait pas à la  » Terre du futur  » mais bien à  » Skyfall  » .

30.  Christial | 22/03/2016 @ 18:42 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#22),

L’Histoire bafouille, on passe du rouge au vert.

Les Verts arrivés majoritairement au pouvoir, je crains que le côté sympa et bon enfant de certains écolos ne laisse la place à la pure idéologie fascisante.

On a vu et entendu les dérapages des Latour, Lepage et tant d’autres lors des délires de la COP 21, la soupape d’un État de droit respectueux de la liberté d’opinion ne tarderait pas à exploser.

31.  lemiere jacques | 22/03/2016 @ 19:04 Répondre à ce commentaire

Bruno Chaumontet (#27), ça c’est une vrai question; on doit taper où pour que le monstre qui se met en place s’effondre?..sur la « science », et affirmer qu’une théorie n’est pas de la science… sur les solutions stupides et anti humaines à des problèmes hypothétiques? j’en sais rien, je veux juste conserver ma liberté de penser ..

Mais c’est amusant autant que désolant, vous verrez quand des gens qui vous prennent pour un type » bien » se détourneront de vous dès lors que vous aurez fait part de votre scepticisme et fuiront littéralement le débat! ça vaut sont pesant de cacahuètes bio.
c’est trop horrible de se rendre compte qu’on a rien à répondre à un sombre crétin de climatoscpetique conspirationniste payé par big oil quand il met le doigt où ça fait mal.

32.  Williams | 22/03/2016 @ 22:02 Répondre à ce commentaire

CK66 (#29),

Ok, suite à ce que tu avais dis juste avant je croyais qu’il visait à la Terre du Futur comme il n’était pas trop précis du site qu’il visait.

Mais ici même je ne vois pas des commentaires contre l’écologie comme par exemple disant des points positifs des pesticides (tuant bp d’insectes et touchant aussi des hommes…), ou…

Williams