1.  DM | 7/06/2007 @ 14:50 Répondre à ce commentaire

Si on libère dans l’atmosphère en 1 ou 2 siècles du CO2 qui a été naturellement accumulé sur des millions d’années, ce n’est pas sans conséquences.

2.  Curieux | 7/06/2007 @ 15:06 Répondre à ce commentaire

Pourquoi ?

3.  the fritz | 7/06/2007 @ 15:08 Répondre à ce commentaire

On en a accumulé 20000 fois plus ; alors ce que l’on déstocke revient dans les ordres de grandeurs du stockage géologique, petrole et kérogène confondus

4.  DM | 7/06/2007 @ 15:27 Répondre à ce commentaire

100 000 000 d’année pour le pétrole, contre 20 000 * 200 ans = 2 000 000 d’années.

5.  miniTax | 7/06/2007 @ 15:47 Répondre à ce commentaire

#1 que l’homme soit une espèce de plus de 6 milliards avec une espérance de vie qui frise 70 ans (pas beaucoup d’animaux qui font pareil), qu’on pompe dans les nappes phréatiques vieilles de milliers d’années, qu’on défriche et qu’on plante des villes tentaculaires ou des monocultures de milliers d’hectare ce n’est pas sans conséquence non plus sur le climat. Sans parler des événements cataclysmiques comme des chutes de météorites géants qui mettent la terre sens dessus-dessous pendant des milliers d’années.
Et pourtant, le débat est centré sur les GES, tu ne trouves pas ça bizarre ?

Ah oui, ça y est, c’est parce que ça permet de désigner LE coupable: l’homme et son « gaspillage » d’énergie. Bah oui, c’est un vieux procédé, ce qui est nouveau, c’est qu’on fait passer ça pour de la science. 😉

6.  the fritz | 7/06/2007 @ 15:48 Répondre à ce commentaire

Sauf que les périodes de formation des roches mères représentent une toute petite partie de ces 100 000 000 années

7.  miniTax | 7/06/2007 @ 15:53 Répondre à ce commentaire

#2, DM a sans doute peur que les arbres poussent trop à cause d’un excès de CO2. Hausse de la productivité primaire nette des forêts de 2 à 8% en moins de 10 ans! C’est affreux, les plantes vont finir par nous engloutir 😉

8.  miniTax | 7/06/2007 @ 15:57 Répondre à ce commentaire

Au fait, j’attends que DM me donne son ordre de grandeur sur la part de la vapeur d’eau dans l’effet de serre TOTAL et ensuite, celle du CO2. J’attends toujours… 😈

9.  Curieux | 7/06/2007 @ 15:58 Répondre à ce commentaire

@ DM

100 000 000 d’année pour le pétrole, contre 20 000 * 200 ans = 2 000 000 d’années

Oh putaing… la Nature à pris des cours de calcul !

10.  Blackhorn | 7/06/2007 @ 16:13 Répondre à ce commentaire

Si tout ceci s’avère vrai( le refroidissement )( ce que je pense être vrai), j’espère avoir des explications (GEIC, état français, les médias,…) pour nous avoir bourrée le crane de conneries, et surtout de ne pas avoir parler de ce que dissent des opposants au RG.

11.  DM | 7/06/2007 @ 16:35 Répondre à ce commentaire

@miniTAX
J’ai déjà donné des explications, citations, liens montrant l’interaction entre les 2, on a parlé de la durée de vie de la vapeur d’eau comparé au CO2 et de leur rôle respectif.

@Curieux
J’ai fait des études sup en science, je ne sais pas pour toi, mais je pense avoir le minimum dans le domaine (sans compter les concours en cours de philo de multiplication de tête de nombres à 2 ou 3 chiffres le plus vite possible).
Tu n’as vraiment pas grand chose à dire..

@Blackhorn
La réciproque sera vraie.
Pour ma part, même si je penche d’un coté je ne veux pas trop me mouiller sur les prévisions. Les prévisions ca marche plus ou moins bien (plutot moins que plus).
En tout cas, sur la courbe du cycle solaire, ca ne semble plus se suivre.

12.  Curieux | 7/06/2007 @ 16:47 Répondre à ce commentaire

@ DM #11

J’ai déjà donné des explications, citations…
mais pas la réponse à l’ordre de grandeur sur la part de la vapeur d’eau dans l’effet de serre TOTAL et ensuite, celle du CO2 (Je t’ai déjà posé la même duestion et tu… n’y as toujours pas répondu !)

Les prévisions ca marche plus ou moins bien (plutot moins que plus)
Voilà, enfin une parole sensée !

je ne veux pas trop me mouiller
Dommage la plage c’est pas mal !

13.  the fritz | 8/06/2007 @ 14:07 Répondre à ce commentaire

79. DM | 7/06/2007 @ 9:38
@Abitbol
Où sont les ères glacières ? Là où c’est au plus bas ? (12 °)
Dans ce cas pourquoi ne sommes nous pas en période glacière d’après le shéma ? Echelle trop petite ?

@Curieux
J’ai fait des études sup en science, je ne sais pas pour toi, mais je pense avoir le minimum dans le domaine (sans compter les concours en cours de philo de multiplication de tête de nombres à 2 ou 3 chiffres le plus vite possible).
Tu n’as vraiment pas grand chose à dire..

DM,
je t’ai peut-être offensé en te suggérant de lire des livres de base en climato après avoir lu ta réponse à Abitbol ci-dessus; mais après avoir lu ta réponse à Curieux je suis un peu perplexe: ou tu te fais passer de temps en temps pour plus demeuré que tu ne l’est, et ce n’est pas fair play vis à vis de tes interlocuteurs, ou alors tu l’es vraiment et fourbe en plus

14.  Charles II | 8/06/2007 @ 15:03 Répondre à ce commentaire

Les mentalités évoluent :

http://www.naturavox.fr/articl.....ticle=1009

http://www.naturavox.fr/articl.....rticle=997

A moins que Natura Vox soit financée par les pétroliers …

15.  DM | 8/06/2007 @ 15:09 Répondre à ce commentaire

@The fritz
Je réponds parfois vite (d’où dans mes questions les réponses), mais même en ce qui concerne le shéma, ce n’est pas évident car on est largement en bas même si ca remonte et qu’on manque de précision.

Ensuite, comme je l’ai dit, sur un site sceptique je vais présenter des arguments pro-GIEC que je trouve pertinent, et inversement sur les sites politiquement correct. Au final je penche coté GIEC avec tout de même une certaine méfiance.

Enfin, à plusieurs reprises vous avez affirmé que je ne répondais pas alors que mes réponses, avec citations, liens etc.. étaient bien là mais n’étaient, soit pas relevés, soit pas compris.

16.  DM | 8/06/2007 @ 15:13 Répondre à ce commentaire

@Charles II
Sur le lien :

Que signifie vraiment une « température moyenne » (c’est elle qui devrait augmenter) à l’échelle de la Terre ? Comment faire une « moyenne » entre les climats océaniques, la sècheresse brûlante des climats désertiques, l’humidité brûlante des climats tropicaux, les climats tempérés, les climats polaires et l’eau du bain de bébé ? N’additionne-t-on pas sans complexe des carottes et des navets ?

Est-ce que, par exemple sur la Lune la « température » est de -150° côté ombre, et de +150° en plein soleil, on peut en déduire qu’il y fait zéro degré et que l’on pourrait se balader sur notre satellite avec un simple bon anorak ?

Je ne trouve pas cette remarque pertinente.
Le fait de connaître la moyenne ne nous dit rien sur une zone en particulier.
En thermodynamique, si un système fermé voit sa quantité de chaleur totale augmenter, ca ne dit rien sur telle ou telle zone du système. On parle d’un système instable ou dynamique, sinon un système laissé tel quel fini par avoir une température homogène.

17.  DM | 8/06/2007 @ 15:16 Répondre à ce commentaire

Une bonne comparaison qui illustre une discussion que nous avons eu :

« Que penser de ces « savants » qui prétendent nous dire le temps qu’il fera dans 30 ou 50 ans (100 ans parfois) alors que nos météorologues sont généralement incapables de prédire le temps qu’il fera ce week-end ? »

Erreur de raisonnement dès le départ. Il ne faut pas confondre météorologie et climatologie. La météorologie utilise des modèles à maillage resserré qui permettent des prévisions fiables à court terme, mais qui dépendent énormément de la mesure des conditions initiales (théorie du chaos). La climatologie, elle, joue sur cette imprévisibilité en en retirant « les grandes tendances ». Pour faire un parallèle, mesurer la taille d’un cadre avec un double-décimètre est pratique et fiable, mais mesurer la distance entre deux villes avec ce même ustensile est long, peu pratique, et cause d’erreur par la multiplication des mesures. Par contre, mesurer une telle distance avec un compteur kilométrique est relativement fiable, si on tient compte de la marge d’erreur. Mais cette même marge interdit de mesurer le cadre précédemment cité..

18.  Charles II | 8/06/2007 @ 15:23 Répondre à ce commentaire

@DM

Mon propos n’est pas d’apporter des arguments nouveaux avec ces liens. Les articles ne contiennent aucun argument scientifique.
Il s’agit uniquement de montrer que, même du côté vert, des questions commencent à se poser et certains se demandent s’il n’est pas temps de quitter le navire du catastrophisme avant de perdre leur crédibilité.

19.  philippe | 8/06/2007 @ 15:30 Répondre à ce commentaire

@Charles II

+1

20.  DM | 8/06/2007 @ 16:19 Répondre à ce commentaire

C’est effectivement étonnant de voir ce genre d’article sur un site qui s’appelle naturavox.
Je ne connais pas ce site, mais pour laisser passer ca c’est qu’ils ne sont pas extrêmes..

21.  miniTax | 8/06/2007 @ 16:23 Répondre à ce commentaire

La climatologie, elle, joue sur cette imprévisibilité en en retirant “les grandes tendances”.

#17 Ce n’est pas parce qu’on « retire les grandes tendances » que ça veut dire que pour autant que les grandes tendances sont moins imprévisibles. Entre les grandes tendances que la climatologie actuelle fait ou a fait et les grandes tendances qu’on observe, il y a un sacré écart, tout simplement parce que le climat est lui aussi chaotique que la météo, seulement à des échelles de temps plus longues, c’est tout. Sous-entendre que parce que les modèles météos ne fonctionnent pas au delà de 7 jours que les modèles climato feraient mieux au delà de 7 ans, c’est une « démonstration » a contrario qui ne démontre RIEN. Si la climato doit démontrer qu’elle a un « skill » dans ses prévisions, c’est avec des preuves, des résultats, des indicateurs de ce skill, pas par simple opposition à la météorologie.

Prend n’importe quelle courbe de température et fait un lissage sur 1 mois, 1 an, 10 ans ou 100 ans. A AUCUN moment, tu ne trouveras une tendance prévisible. A aucun moment, le climat a été stable. A aucun moment, il y a équilibre.

Tant qu’on ne sait pas prévoir el Nino, les oscillations océaniques, la durée et l’amplitude des cycles solaires, tant qu’on connaît pas la réaction de l’océan ou de la végétation terrestre face à un changement de température ou à un enrichissement en CO2 atmosphérique, tout ce qu’on prévoit comme tendance, ça relève de la lecture de marc de café. Alors, il faut arrêter de se raconter des histoires avec de vagues banalités et des parallèles foireux pour faire croire qu’on parle science.

Comme dira Freeman Dyson qui est quand même une pointure en matière de modélisation physique, les gaz à effets de serre pour expliquer le climat, c’est la queue qui remue le chien.

22.  DM | 8/06/2007 @ 16:34 Répondre à ce commentaire

Tu as fournis toi même 2 type de courbe : à courte et très grande échelle. La grande échelle ne donne qu’une moyenne et ne représente pas les étapes intermédiaires.
Même si les modèles prévoient une courbe moyenne à la hausse, ca ne veut pas dire que certaines années ne pourront pas être froides.

Sinon les gaz à effet de serre ce n’est pas pour expliquer le climat, mais une modification d’un paramètre : la température.

23.  miniTax | 8/06/2007 @ 17:50 Répondre à ce commentaire

Sinon les gaz à effet de serre ce n’est pas pour expliquer le climat, mais une modification d’un paramètre : la température.

Bla bla. Tu ne m’as toujours pas dit ce que la hausse de l’effet de serre due aux émissions humaines sur 1 siècle représente en pourcentage par rapport à l’effet de serre TOTAL. Tu brasses du vent. 😡

24.  Murps | 9/06/2007 @ 0:05 Répondre à ce commentaire

#21
…/… « Prend n’importe quelle courbe de température et fait un lissage sur 1 mois, 1 an, 10 ans ou 100 ans. A AUCUN moment, tu ne trouveras une tendance prévisible. A aucun moment, le climat a été stable. A aucun moment, il y a équilibre. …/… »

Oui.
C’est une propriété « d’autosimilarité  » de ces courbes.
On peut leur trouver une dimension fractale et c’est souvent une signature possible du chaos.

Cordialement.
Murps.

25.  the fritz | 9/06/2007 @ 13:21 Répondre à ce commentaire

20. DM | 8/06/2007 @ 16:19
C’est effectivement étonnant de voir ce genre d’article sur un site qui s’appelle naturavox.
Je ne connais pas ce site, mais pour laisser passer ca c’est qu’ils ne sont pas extrêmes..

66666—————————————

LU sur Naturavox
6666666666666——————————-
———
> Le scepticisme de la NASA sur le réchauffement climatique
par DM (IP:xxx.x5.173.187) le 8 juin 2007 �� 15H25

Scepticisme. —
Pourquoi la courbe du cycle solaire s’arrête t-elle avant 2000 ?

Sur une courbe que j’ai pu voir ici: http://www.mps.mpg.de/images/p

La courbe de température ne suis PLUS le cycle solaire..

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | Signaler un abus

—————————————-Putaing cong–
la terre est peuplée de DM

26.  DM | 12/06/2007 @ 8:04 Répondre à ce commentaire

@The fritz
Tu ferais un mauvais enquéteur.
Je ne connaissais pas Naturavox avant cet article, trouvé avec google bien sur.

27.  DM | 12/06/2007 @ 8:36 Répondre à ce commentaire

@MiniTAX
Désolé mais j’ai été absent quelques jours.
Sinon je n’ai pas la réponse car je n’ai pas la science infuse.
Sur les quelques recherches que j’ai pu effectuer je n’ai pas vu de réponse non plus. Par contre j’ai fourni quelques idées sur le processus global.

28.  the fritz | 12/06/2007 @ 11:31 Répondre à ce commentaire

DM # 26
N’empêche que le 8 JUIN à 16h 19, tu ecris » je ne connais pas ce site » alors que tu y a posté à 15h25
De plus , si tu ne connais pas ce site, je ne vois pas comment tu peux le juger et le critiquer;
Mais il y a des gens qui n’ont pas besoin de beaucoup d’arguments pour émettre des critiques

29.  DM | 12/06/2007 @ 11:43 Répondre à ce commentaire

#28
Ce n’est pas en lisant 1 ou 2 articles d’un site qu’on peut prétendre le connaitre.
Si un site écolo met des documents de ce type, c’est tout de même étonnant.

30.  the fritz | 12/06/2007 @ 14:04 Répondre à ce commentaire

Je ne sais pas si tu as bien saisi; mais tous les écolos sont des alarmistes; je pense qu’ils sont maso, aigris, et très souvent je me demande s’ils ne souhaitent pas l’arrivée rapide de toutes les catas annoncées par le GIEC et autres voyants qui les manipulent, tout cela pour pouvoir mieux hurler avec les loups.

Ils n’ont pas les pieds sur terre, confonde pollution et RC et croire un seul instant aux elucubrations du G8 sur la réduction des GES relève de l’angélisme:il n’y a qu’à ecouter les slogans « travailler plus pour gagner plus » et on a tout compris

Ceci dit tu trouves de tout sur ce site , ce qui montre que c’est encore une fois de la discussion de comptoir; tu trouves même Luc de Gaia qui attendait impatiemment le détachement d’un bout de banquise pour alimenter les news de son site

31.  DM | 12/06/2007 @ 14:29 Répondre à ce commentaire

Certains écolos sont extrêmes mais je ne pense pas qu’ils soient tous comme ca. Et au moins ils s’efforcent de respecter l’environnement, la nature.
Croire que la pollution n’aura aucun impact sur notre environnement et même sur notre climat relève également de l’extrémisme.

32.  Curieux | 12/06/2007 @ 17:03 Répondre à ce commentaire

@DM

Et au moins ils s’efforcent de respecter l’environnement, la nature.

« S’efforcent » seulement, voilà le pb des écolos bobos parisien !

« Croire que la pollution n’aura aucun impact sur notre environnement et même sur notre climat relève également de l’extrémisme. »

Pour info l’O2 est un pur dechêt de la vie originel et des plantes, parfaitement toxique pour la TOTALITE des cellules vivantes… et nous sommes là ! Dans ton sens, alors vive la pollution !

33.  nicolas | 12/06/2007 @ 17:14 Répondre à ce commentaire

Ou alors on aussi mentioner la petition: bannir l’oxyde de dihydrogene.
En effet ce produit chimique est utilise par les industries nucleaires petrolieres, on le retrouve maintenant dans les mers les lacs, la nourriture pour nos enfants, et le pire de tout il s’agit du plus gros contributeur a l’effet de serre.

Bannissons l’eau!

34.  Curieux | 12/06/2007 @ 17:26 Répondre à ce commentaire

Ah ! bannir l’eau, excellente idée !

Donc plus d’eau ni O2 !

Bon les baleines vont encore faire la gueule…

35.  Curieux | 12/06/2007 @ 18:16 Répondre à ce commentaire

@ Tous, une petit info à propos de DM.

Visiblement son site fétiche est  » http://gristmill.grist.org/skeptics  »
Titre « How to Talk to a Climate Skeptic », j’en ai déjà parlé, mais ici il s’agit du sommaire. On y découvre la source de l’inspiration de DM, du copier-coller devrais-je dire.

2 points interréssant :
– Les alarmistes, pour se défendre ont besoin d’un « petit livre rouge », mauvais présage pour eux.
– Le site est un chef d’œuvre de désinformation et d’approximation pour ne pas dire pire.
Exemple au hasard :
Objection: Clouds are a large negative feedback that will stop any drastic warming. The climate models don’t even take cloud effects into account.
Answer: All of the atmospheric global climate models used (…) by the IPCC take the effects of clouds into account.(… 15 lignes plus loin) The ultimate contribution of clouds to global temperature trends is highly uncertain.

Ils sont vraiment au bout du rouleau !

36.  DM | 13/06/2007 @ 8:05 Répondre à ce commentaire

Ce n’est pas parce que je cite un extrait d’un site que je suis forcément d’accord avec tout le contenu du site..
Je n’ai pas de « site fétiche ».
Et pour la pollution, attendez par exemple d’être allergique, d’avoir de l’asthme et de ressentir la pollution à pleine gorge en ville lors des jours chauds (particules) et vous verrez si la pollution est plaisante.
De même le plomb dans les peintures, des mares qui ont disparu par chez moi à cause des déchets déposés par les agriculteurs du coin etc..

37.  Curieux | 13/06/2007 @ 8:27 Répondre à ce commentaire

@ DM

L’allergie apparait-être une conséquence de l’hyper-propreté (sous-utilisation des défenses immunitaires qui se retournent contre l’hôte), donc vive la pollution !

Les peintures au plomb sont interdites depuis des dizaines d’années, avant même ta naissance !

Les mares ont disparu parceque la terre a été utikisée par les paysans (salaud de paysan !) pour te nourrir toi, tes frères et parents.

38.  Curieux | 13/06/2007 @ 8:37 Répondre à ce commentaire

@ DM

« Je n’ai pas de “site fétiche”. »

En fait, tu as raison, la page « How to Talk to a Climate Skeptic » est strictement « climatque ».

Toi ça a l’air bien plus grave… tu hais nos sociétés modernes !

Comme elles ne sont pas prêtes de mourrir, bienvenue en enfer !

39.  DM | 13/06/2007 @ 8:59 Répondre à ce commentaire

Je te réponds tout de même rapidement sur l’allergie :
C’est une légende urbaine l’histoire de l’hyperpropreté, sauf, peutêtre, pour les nouveaux-nés.
Perso je suis né à la campagne, pas d’eau chaude, et même si je n’étais pas sale je n’étais pas regardant.
Le plomb est donc bien un polluant à dose indésirable et au mauvais endroit.
Pour la mare à laquelle je pense n’a pas servi à grand chose, c’est une pature, dans la région (Avesnois, nord) ce sont essentiellement des patûres. Non c’est de la négligence et les rainettes ont disparu et les grenouilles vertes j’en ai vu 1 en 10 ans..
C’est sur on peut vivre sans grenouille smile

Et pour la société moderne, je profite du modernisme (PC, internet, voiture 16s et GPL, GPS, LCD etc..), je ne suis pas un amish.. Je ne suis pas un écolo non plus. J’aime juste la nature et je n’ai pas confiance dans l’homme.

40.  Curieux | 13/06/2007 @ 10:10 Répondre à ce commentaire

@ DM

« Perso je suis né à la campagne »
Je ne parle pas de toi (désolé, tu n’es pas le centre du monde) mais de population, la prévalence des allergies augmentent avec le niveau d’hygyène.

Le plomb… tout comme le radon ou l’arsenic ! Ce sont des produits pur Nature.

Sur une pâture ? alors, la mare existe toujours et, pour tes rainettes, ce ne peut mêmes pas être les pesticides.

« et je n’ai pas confiance dans l’homme« , et oui, bienvenue en enfer !

41.  DM | 13/06/2007 @ 10:41 Répondre à ce commentaire

Rien de certain dans le domaine des allergies et de l’hygiène :
http://www.allergique.org/spip.php?article219
Dans tous les cas on parle d’extrêmes (toujours mauvais les extrêmes).

La mare n’existe plus depuis que le fermier y a mis ses déchets (pneus etc..), ni d’autres aux alentours.
Autre chose : la diversité des papillons a également beaucoup chuté par rapport à mon enfance (je n’ai pas compté mais entre rien et quelques papillons on peut faire la différence).

42.  Curieux | 13/06/2007 @ 11:57 Répondre à ce commentaire

@ DM

« La mare n’existe plus depuis que le fermier y a mis ses déchets »

Alors commentaire précédent (il faut lire DM…) je ne parle pas de toi (désolé, tu n’es pas le centre du monde). Les mares ont disparu parceque la terre a été utilisée par les paysans (salaud de paysan !) pour te nourrir toi, tes frères et parents.

Autre chose : la diversité des papillons a également beaucoup chuté par rapport à mon enfance

Je ne sais pas quel âge tu as, mais en 1970 la population mondiale est de 2,5 Md et au jourd’hui 6,5 Md en route pour 9 Md. Alors, on supprime qui ? tous les humains ou un peu (beaucoup) de papillons ?(cf mes précédent post, il faut lire et comprendre DM…).

43.  DM | 13/06/2007 @ 12:14 Répondre à ce commentaire

Je me cite :

des mares qui ont disparu par chez moi à cause des déchets déposés par les agriculteurs du coin

Et tu réponds :

Sur une pâture ? alors, la mare existe toujours et, pour tes rainettes, ce ne peut mêmes pas être les pesticides.

Et je réponds :

La mare n’existe plus depuis que le fermier y a mis ses déchets (pneus etc..), ni d’autres aux alentours.

Et tu reréponds :

Alors commentaire précédent (il faut lire DM…) je ne parle pas de toi (désolé, tu n’es pas le centre du monde). Les mares ont disparu parceque la terre a été utilisée par les paysans (salaud de paysan !) pour te nourrir toi, tes frères et parents.

Je crois que tu as un problème de communication là..

Et non je ne suis pas le centre du monde, j’aime parler de ce que je vois.
Et pour les commentaires sur les paysans, j’ai parlé d’1 fermier pas de tous les paysans (et ce fermier, est particulièrement courageux et a réussi à s’en sortir), je ne crache pas non plus sur mes origines.

44.  Curieux | 13/06/2007 @ 14:44 Répondre à ce commentaire

@ DM

Le problème DM c'est que tu digresse constament et que, pour faire simple ;), ma première réponse que tu cite en 4, parce que je te la répète là, convient à ta réponse 2 mais qu'as ta réponse 1 je préfère ma réponse que tu cite en 2. #####

Pour t'aider ma réponse cité en 4 et la reprise du post #40 smile.

45.  DM | 14/06/2007 @ 13:19 Répondre à ce commentaire

Vapeur d’eau = 95% des gaz à effet de serre => part dans le réchauffement ?
http://www.realclimate.org/ind...../#more-220

46.  DM | 20/06/2007 @ 8:09 Répondre à ce commentaire

Ca va vous plaire :

La recrudescence des cyclones dans les Caraïbes serait cyclique
12-06-2007

D’après certains spécialistes qui ont reconstitué l’histoire des tempêtes sur les Caraïbes depuis 270 ans , l’augmentation des ouragans violents sur l’Atlantique depuis une dizaine d’années serait ‘’normale’’.

Depuis 1995, de plus en plus de tempêtes tropicales se transforment en ouragans sur l’océan Atlantique Nord. La saison exceptionnelle de l’année 2005, marquée par les passages de Katrina ou de Rita, a relancé le débat sur les relations entre le réchauffement climatique et l’intensification des ouragans. Cependant, la tendance observée depuis une bonne décennie est peut-être plus un retour à la normale après une période d’accalmie que la traduction des changements climatiques, selon des chercheurs.

Faute de disposer de registres antérieurs à 1950 sur la fréquence des ouragans sur l’Atlantique, l’équipe de Johan Nyberg (Geological Survey, Uppsala, Suède) a foré des échantillons de coraux dans le nord des Caraïbes pour reconstituer un historique des tempêtes. Les chercheurs se sont concentrés sur deux facteurs majeurs de la formation des ouragans : les températures à la surface de l’océan et les cisaillements verticaux du vent. Ces cisaillements se produisent lorsque les vents qui soufflent à différentes altitudes n’ont pas la même force ni la même orientation. De forts cisaillements verticaux freinent ou empêchent la formation d’un ouragan.

Sachant que la densité des coraux dépend des précipitations, qui elles-mêmes sont liées à la force des cisaillements du vent, Nyberg et ses collègues ont pu reconstituer la fréquence des ouragans depuis 270 ans. Vers 1730 les ouragans violents étaient très fréquents et leur nombre a progressivement décru à partir des années 1760, expliquent les chercheurs dans la revue Nature, atteignant un niveau très bas dans les années 1970 et 1980.

Ces années auraient-elles été exceptionnellement calmes et les 15 dernières années ‘’normales’’ ? Il faudra beaucoup d’autres échantillons pour le prouver, estime James Elsner, (Florida State University, USA). Le nord des Caraïbes n’a peut-être pas toujours été le chemin favori des ouragans comme aujourd’hui, souligne le géographe, et l’étude d’un grand nombre de «paléo-stations» climatiques est nécessaire pour avoir une vision complète de ce passé climatique agité.

Source: Nature

http://www.catnat.net/content/view/6575/90/lang,/

47.  miniTAX | 20/06/2007 @ 12:11 Répondre à ce commentaire

Oui, bof, que l’intensité et la fréquence cyclones n’aient rien à voir avec le réchauffement climatique, ce n’est nouveau pour personne s’intéressant un tant soit peu à la question.
Ce n’est pas sur ce blog qu’il faut poster cette mauvaise nouvelle pour l’industrie de l’alarmisme.

48.  DM | 27/06/2007 @ 9:52 Répondre à ce commentaire

Pour revenir sur la part du CO2 dans le stockage de chaleur, en comparaison avec la couche de vapeur d’eau :
http://www.realclimate.org/ind...../#more-455

Vous noterez également qu’ils récusent la notion de miroir renvoyant les rayons. Même si, à titre personnel, je ne trouve pas l’analogie totalement fausse.

49.  Curieux | 27/06/2007 @ 12:14 Répondre à ce commentaire

@ Dm

Je ne sait pas si il faut encore parler avec toi cf ton post#36, fil « Du climat Lorrain ».

Sur l’article de Realclimate (que j’ai lu en diagonale), je suis abasourdi de lire ceci :

« So, if a skeptical friend hits you with the « saturation argument » against global warming, here’s all you need to say: (a) You’d still get an increase in greenhouse warming even if the atmosphere were saturated, because it’s the absorption in the thin upper atmosphere (which is unsaturated) that counts »
Realclimate étant généralement sérieux.

Le problème dit de qu’il nomme bien improprement « saturation » n’a rien à voir avec ce qui est décrit là. A 380 ppm de CO2, l’atmosphère terrestre est complètement opaque aux rayonnement infra-rouges dans les (3) longueurs d’ondes interceptés par le CO2.
Ce n’est donc pas un problème de saturation de l’atmosphère en CO2, mais d’absence de rayonnement à intercepter.

50.  maurice | 2/07/2007 @ 13:15 Répondre à ce commentaire

Encore un blog visiblement agacé par le RC et sa cohorte de manipulations.

http://onmarchesurlatete.over-blog.fr/

Sorry, the comment form is closed at this time.