ClimateGate : Revue de presse

• • • • •

Le ClimateGate a donné un coup d'accélérateur de folie aux nouvelles sur le dossier du RCA ces derniers jours… accompagnées d'un silence assourdissant dans les médias français.

Svp, utilisez ce billet pour poster toutes les nouvelles importantes (ou moins importantes) afin de recentrer les autres fils de discussion. Vous pouvez également consulter l'excellent blog de Vincent Bénard pour une synthèse et un suivi plus poussé des événements.

Et voici 2 nouvelles explosives au 1 déc 2009, conséquences directes du ClimateGate :
  • Le leader du parti libéral australien Malcom Turnbul, partisan de la bourse du carbone, remplacé par Tony Abbott, un sceptique climatique, à la surprise générale
  • Phil Jones, le protagoniste principal du ClimateGate démissionne temporairement le temps d'une enquête indépendante
351.  andqui | 11/12/2009 @ 19:02 Répondre à ce commentaire

chria (#349),
Non, pas trop sympa! Cette emission, c’est un tournant et Jouzel a mangé son chapeau. Il a été conduit, pour que ne soit pas abordés des aspects très compromettants du climategate, à tenir un discours beaucoup plus ouvert qu’avant, et Courtillot lui a très habilement tenu la tête hors de l’eau.
Les deux autres étaient inexistants

352.  Marco33 | 11/12/2009 @ 19:03 Répondre à ce commentaire

Courtillot : j’adooooooorrrre!!!!

Visiblement, il s’est régalé à plusieurs moments, démontrant plusieurs fois de quel côté était l’intolérance, la suffisance voir la bêtise……………
Cabrol (moyen à mon goût) mais avec quelques remarques qui complètent Courtillot.
Jouzel pas forcément à l’aise, beaucoup plus réservé sur bien des points (retournement de veste à prévoir) même si Calvi l’aime bien….
J’ai bien aimé quand Courtillot a balancé : « Jouzel a fait un travail remarquable…., mais depuis dix ans, il ne fait plus de recherche, il est le porte-parole du GIEC » et VLAN !!!

Quand à l’autre larron : toujours hors sujet, nous parlant d’économie et de gestion des ressources, sans rapport avec le RCA !!!

Souvenez-vous les gars : il paraît que le débat est clos! HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA !!!!!!!!!!!

353.  maurice | 11/12/2009 @ 19:07 Répondre à ce commentaire

bien le débat ! courtillot s’est régalé et j’ai bien aimé son evocation de coustaud, hulot, tazieff aaaah

354.  chria | 11/12/2009 @ 19:12 Répondre à ce commentaire

andqui (#351),
Trop sympa = trop consensuel. Enfin pour moi… J’ai pas trop eu l’impression que Jouzel était mal. Il avait juste la mauvaise place. Ce qui est d’ailleurs très bien.

355.  Florent76 | 11/12/2009 @ 19:16 Répondre à ce commentaire

Marco33 (#352), Quand à l’autre larron : toujours hors sujet, nous parlant d’économie et de gestion des ressources, sans rapport avec le RCA !!!

Non, l’autre larron est au coeur du sujet également, car ce dont il nous parlait est la face immergé de l’iceberg « réchauffement climatique ». Tout cela vise bien à la gestion ou plutôt au contrôle des ressources s’agissant de nos pays.

Le réchauffement climatique est l’enrobage de tout ça : le problème c’est que si il s’est opportunément vérifié jusqu’en 1998, d’avoir tout misé là dessus pour construire une économie plus respectueuse de l’environnement va très vite poser problème et décridibiliser les scientifiques du climat à hauteur proportionnelle de l’importance qu’on leur a donné médiatiquement…

356.  Abitbol | 11/12/2009 @ 19:26 Répondre à ce commentaire

Dommage que Yves Calvi ne connaisse visiblement pas la réalité du Climategate… Au moins, il n’a pas pris parti, c’est déjà un bon point.
Est-ce que j’ai rêvé ou bien Jouzel a-t-il menti à propos de Lindzen qui a bien démissionné du GIEC en 2001 et qui n’a pas obtenu qu’on retire son nom des débats ?
J’aurai préféré avoir Minitax au côté de Courtillot (excellent et calme) à la place de Cabrol même s’il ne disait pas trop de bétises.

357.  Abitbol | 11/12/2009 @ 19:29 Répondre à ce commentaire

J’ai vu la question « Combien y a-t-il de spécialistes du climat parmi les 2500 scientifiques du GIEC ? » défilée en bas de l’écran à la fin de l’émission.
Elle n’a pas été posée…

358.  andqui | 11/12/2009 @ 20:12 Répondre à ce commentaire

Jouzel a répété à l’envie que le débat est ouvert: quelle nouveauté.
Il faut s’en réjouir et ne pas tirer sur l’ambulance.
Je crois que cet épisode est un tournant et nous le verrons bientôt.
Cabrol n’a pas été brillant sauf quand il a dénoncé les journalistes militants (et lui seul pouvait le faire) et il n’a pas été contredit par Calvi. En outre, je suis sûr que Calvi connait parfaitement la réalité du climategate (pas les algorithmes, bien sûr) surtout que ce n’est pas sorcier; il a été aussi loin qu’il le pouvait dans son évocation.
Sachons déguster et se lécher les doigts.

359.  andqui | 11/12/2009 @ 20:14 Répondre à ce commentaire

Ah, j’oubliais, la première question de téléspectateur était de moi (Pourquoi les tenants du RCA refusent-ils toujours le débat scientifique?) et j’en suis très fier.

360.  williams | 11/12/2009 @ 21:14 Répondre à ce commentaire

L’as tu fais par internet ou SMS, car pour la ène fois que je pose une question par internet lors d’un débat sur le climat ou une fois sur l’activité solaire voila que jamais ils ne l’ont posé ??

Williams

361.  Patrick | 11/12/2009 @ 21:22 Répondre à ce commentaire

williams (#360),
Apparemment ils ne prennent que les questions sms car il s’ agit d’ une émission d’ une société de production privée liée au groupe Lagardère (les journalistes invités viennent toujours d’ Europe1). Ils privilégient donc les rentrées d’ argent du sms.

362.  JG2433 | 11/12/2009 @ 21:32 Répondre à ce commentaire

@andqui (359)
J’ai vu l’affichage à l’écran de cette question, pensant un instant que celle-ci pouvait être la mienne… qui lui ressemblait assez. Ce n’était pas le cas.
Mais l’essentiel, c’est que votre formulation très pertinente et explicite ait pu « faire la une » !

363.  williams | 11/12/2009 @ 21:40 Répondre à ce commentaire

Patrick (#361),

Ah, ok Patrick. Cela m’aurait etonné, tout comme l’ont fais FR2 cette semaine je trouvais.

Ca montre comment ils sont. Car si c’est ainsi alors pas la peine de mettre une partie pour que les internautes puissent poser de question !

Williams

364.  Araucan | 11/12/2009 @ 23:02 Répondre à ce commentaire

Nb : si quelqu’un pouvait la mettre sur YouTube ou daily motion cela permettrait de garder la référence, sinon cela disparaît vite du site de Fr5 ….

365.  floyd | 11/12/2009 @ 23:20 Répondre à ce commentaire

J’ai fini de visionner l’émission C Dans l’Air. Je l’ai bien apprécié car pour une fois on a donné la parole à tout le monde, et pas seulement en invitant un sceptique pour justifier la cause des réchauffistes. Par contre je suis surpris de voir qu’on a pratiquement pas parlé du ClimateGate, alors que l’émission était basé sur cette affaire. En effet au début Jouzel a tout fait pour la minimiser et Courtillot, voulant montrer qu’il était au dessus de la melée, n’a pas voulu en discuter. Bref, pourquoi faire une émission sur ce scandale?!?!
Et puis le politiquement correct est toujours très présent. Tout le monde répète que le réchauffement soit prouvé ou pas, on doit de toute façon économiser nos ressources, car celles-ci sont limitées. Oui, et alors? Est-ce que c’est nouveau? Les ressources ont toujours été limités, cela n’a pas empêché l’être humain de trouver de nouveaux moyens pour les exploiter. On a pas attendu le 21ème siècle pour rechercher de nouvelles formes d’énergie!
De plus on sait très bien que dans le proche futur les énergies renouvelables sont loin de pouvoir fournir une part majoritaire de nos besoins en énergie. Sans parler que les pays pauvres vont continuer à utiliser de les énergies fossiles de façon croissante.
Alors dire que de toute façon nous allons vers une société verte, pour moi cela ne veut rien dire. Si on parle de diminuer la pollution, de mieux gérer les espaces verts, les déchets, etc, cela fait longtemps dans nos pays que nous avons commencé à traiter ces problèmes. On peut toujours faire mieux, mais la situation sur ce plan est tout sauf catastrophique dans nos pays.

366.  williams | 11/12/2009 @ 23:42 Répondre à ce commentaire

Araucan (#364),

Nb : si quelqu’un pouvait la mettre sur YouTube ou daily motion cela permettrait de garder la référence, sinon cela disparaît vite du site de Fr5 ….

Ceci serrait une exelente chose a faire car un tel débat ne va réavoir lieu pendant un bon moment !

Williams

367.  Curieux | 12/12/2009 @ 0:44 Répondre à ce commentaire

chria (#354),
Pas d’accord, le ton du débat, calme, et la très forte présence de Courtillot vont faire des ravages chez les indécis. Il a la gueule, les diplômes, le cursus. Il fut la victime et devient le chevalier blanc.
Gandalfe, fais gaffe !

368.  mica | 12/12/2009 @ 1:22 Répondre à ce commentaire

pourquoi il marmonne toujours dans sa barbe le Jouzel?? mdr…

PS: fallait le trouver le fil sur l’émmission d’aujourdhui…

369.  Woody | 12/12/2009 @ 1:25 Répondre à ce commentaire

GGGrrrr !!!

J’ai vu mes questions SMS défiler en bas de l’écran. J’en suis VNR.

Pourquoi réduit-on le Climategate, aux seuls emails, juste au mot « trick », alors que c’est le dossier qui contient les données et les commentaires qui est si juteux ?

Pourquoi Courtillot (qui doit le savoir) n’y met pas pas les pattes ?

Mystère, mystère !

Bonsoir à tous

370.  andqui | 12/12/2009 @ 4:30 Répondre à ce commentaire

williams (#360),
par internet

371.  Blanc Cassis | 12/12/2009 @ 7:47 Répondre à ce commentaire

C dans l’air de vendredi 11/12/09
http://bit.ly/6BXyD8

372.  Marco33 | 12/12/2009 @ 9:58 Répondre à ce commentaire

Florent76 (#355),
Objection : l’émission portait sur le Climategate!
Qui finalement a peu été porté dans l’émission….

On peut donc se poser cette question : donner ce titre pour donner l’impression qu’on en parle, alors que le débat c’est essentiellement porté sur la montée en puissance d’une divergence des raisons des variations récentes du climat.
Ainsi que sur l’intolérance des tenants de la pensée dominante contre ceux qui expriment un autre point de vu.

Un autre point soulevé par L. Cabrol (et c’est pour cela que je ne l’ai pas trouvé si mauvais finalement), c’est sur la dérive de plus en plus marquée et intolérable d’une caste qui croît détenir LA vérité et se DOIT d’instruire le pôvre peuple ignare et imbécile : les journalistes.

Rien que ce point mérite un débat sérieux.
Au passage, toujours sur ce point, les propos de V. Courtillot contre les pseudos journalistes scientifique du Monde et de Libé étaient excellent : bientôt des postes à pourvoir dans ces journaux?

373.  Myke | 12/12/2009 @ 10:18 Répondre à ce commentaire

Woody (#369),
Je comprends tout à fait l’attitude de Courtillot : cette grosse affaire se développe sans qu’il soit obligé d’en rajouter ; elle apporte la preuve de la rétention d’information qu’il dénonçait avant le Climategate, sans compter tout le reste. Au fond, il a beau jeu de se draper vertueusement contre un hacking où il n’est pour rien et qui en dernière analyse lui est utile (et qui en fin de compte peut être bénéfique à la « science climatique », qui sait ?).

374.  floyd | 12/12/2009 @ 10:45 Répondre à ce commentaire

Je me pose quand même la question de savoir pourquoi depuis si peu de temps on entend enfin la voix des sceptiques dans les grands médias (et c’était avant le ClimateGate). Je ne crois pas au hasard.
Est-ce qu’on préparerait une porte de sortie si Copenhague ne marche pas ou si les français refusent en bloc la taxe carbone?

375.  floyd | 12/12/2009 @ 10:48 Répondre à ce commentaire

En tout cas je ne pense pas que Courtillot soit totalement désintéressé par cette affaire, puisqu’il a cité les journaux anglo-saxons qui en avaient parlé. Par contre Jouzel qui parlent de dizaines de milliers d’emails, je ne crois pas qu’il a vraiment étudié l’affaire en profondeur! :roll:

376.  florent76 | 12/12/2009 @ 10:50 Répondre à ce commentaire

Marco33 (#372), Ce n’était peut-être pas les bons invités alors… Tout cela regarde l’Université concernée qui doit peut-être faire du ménage et peut-être même la justice.

Vincent Courtillot est et se comporte en chercheur géophycisien. Ce n’est pas à lui de démêler le vrai du faux dans toute cette histoire.

Jouzel était à mourir de rire en réclamant soudain plus de débats scientifiques, Courtillot lui a rappelé d’une part qu’il avait fait un travail remarquable comme scientifique avant le GIEC et qu’heureusement il n’en est que le porte-parole aujourd’hui et que d’autres part certains de ses collègues l’avait traité plus bas que Terre depuis dix ans pour avoir des thèses différentes. Concernant les journalistes, Vincent Courtillot a été plus clair encore en demandant à partir de quelle autorité et quel bagage scientifique ceux-ci se permettent de juger si un article publié en peer-view et donc reconnu par la communauté scientifique était vérolé ou faux. Tout est dit.

On peut espérer que ce coup de tonnerre du Climate-Gate permette de restaurer effectivement un vrai débat scientifique en climatologie dans le respect des thèses de chacun d’une part, et un traitement de l’information sans jugement de valeur non fondé par la presse d’autre part.

377.  maurice | 12/12/2009 @ 10:55 Répondre à ce commentaire

Marco33 (#372),

je suis en effet toujours effaré que personne ne s’insurge contre la désinformation pour ne pas dire propagande que pratique la presse généraliste sur ces sujets. Les medias font l’opinion, ils sont l’instrument conscient ou pas des politiques. On le constate d’ailleurs regulierement ce fut le cas lors du referendum constitution UE.

378.  floyd | 12/12/2009 @ 11:07 Répondre à ce commentaire

Marco33 (#372),

En parlant de journalistes militants, on a eu un exemple parfait dans l’émission C Dans L’Air, avec Calvi qui a montré dans toute l’émission sa sympathie avec Jouzel (‘je vous crois sur parole’, ‘je vous trouve sympathique’,etc..) et qui n’a jamais posé une question dérangeante sur ce scandale. Regardez les questions qu’il a posé sur cette affaire. En gros c’était : ‘Rassurez-moi, Jouzel, tout va bien dans le meilleur des mondes, et vous êtes tous des types honnêtes, n’est-ce pas?’ En plus on voit qu’il ne s’est absolument pas renseigné sur cette affaire. Quand Jouzel dit : le seul email sulfureux c’est quand Jones parle d’un trick, mais cela n’a rien de malhonnête, Calvi n’a rien trouvé à redire. Il aurait pu parlé de l’email de Jones ou il demande à ses collègues de supprimer tous les emails ou des programmes informatiques foireux avec des commentaires édifiants du programmeur. Alors oui j’ai quand même apprécié l’émission parce qu’on pouvait entendre les sceptiques, mais cette émission a quand même été la pour couler l’affaire du ClimateGate.

379.  florent76 | 12/12/2009 @ 11:14 Répondre à ce commentaire

floyd (#378), Ne t’inquiètes pas, la France n’est plus le centre du monde depuis longtemps ! Les anglo-saxons vont se charger de mettre tout ça au clair avec ou sans nous ! La France démontre simplement clairement qu’elle est ici à côté de la plaque et à côté de la vie démocratique (qui nécessite des contre-pouvoirs respectés et forts, une presse libre et indépendante) sous le régime de Sarkozy.

380.  andqui | 12/12/2009 @ 11:27 Répondre à ce commentaire

floyd (#378),
Je crois que c’était du second degré (j’en suis même sûr) et Calvi, patelin, connaissait son dossier.

381.  maurice | 12/12/2009 @ 11:55 Répondre à ce commentaire

je sus d’accord avec andqui, d’ailleurs j’ai trouvé le parallèle de Calvi consensus GIEC / consensus UMP ou PS assez savoureux (« il y a débat mais à la fin c’est la voix du chef qui est retenue »)

382.  Hieronim | 12/12/2009 @ 11:57 Répondre à ce commentaire

@floyd : Calvi a très bien mené sa barque afin de coller à l’intitulé de l’émission qui mettait clairement en « doute » les conclusions du CRU / Giec. C Dans L’Air commence enfin à rendre public la problématique de la sérénité dans le débat scientifique.

A ce sujet, il faudrait dans une prochaine étape que les médias rappelle un peu ce qui fait le fondement du scepticisme (pas le ‘groupe de pression’ actuel mais plutôt le principe en lui-même).

Il m’apparait donc clair que Jouzel (et plus largement le Giec) a été extrêmement critiqué et ce de manière très subtile.

A cet effet, Courtillot a été très impressionnant. Jouzel a perdu en crédibilité pendant que Courtillot gagnait sur tous les plans (fond, forme, recul,…). Ce dernier s’est posé dans un rôle de médiateur (il a lancé un nombre impressionnant de fleurs à son « ami » Jouzel qui a clairement été déstabilisé) et par ailleurs au niveau de la forme, je ne remercierai jamais assez la réalisation de l’émission qui, pendant que Courtillot ou Cabrol parlaient, faisait un plan de coup sur un Jouzel en train de commenter/s’énerver en grommelant.

Maintenant le soucis c’est que le discours de Jouzel (et dedits ‘réchauffistes’) change de manière imperceptible et tout aussi subtile. A tel point que je me demande si le public lambda sera capable de repérer cette ‘ouverture’ du débat (ce dont Courtillot s’inquiétait lorsqu’il rappelait ce dont Huet & Co. l’accusaient).

Vraiment impressionnant Croutillot… je pourrais faire une analyse détaillée de l’image qu’il a renvoyée (en adéquation avec le fond de son propos) tellement il a été convaincant. D’ailleurs, le seul truc que les puristes de la comm’ pourraient lui reprocher c’est peut-être parfois son excès d’enthousiasme face à sa performance : j’ai clairement l’impression sur certains plans qu’il se rend compte qu’il marque des points face à Jouzel.

383.  florent76 | 12/12/2009 @ 12:00 Répondre à ce commentaire

maurice (#381), 😉 Oui Calvi a été bon sur ce coup là et fait partie des journalistes que je respecte… Nul doute qu’il reviendra sur le climat et peut-être de manière plus incisive lorque le dossier sera plus important.

On a finalement pour l’heure mis que deux ou trois email en exergue, mais le tout forme un corpus qui fait sens et qu’il est tout aussi important d’étudier avec un peu plus de recul comme le montre le dernier article sur Skyfal de ce jour.

384.  Hieronim | 12/12/2009 @ 12:01 Répondre à ce commentaire

ps. pour Cabrol par contre… quand je l’écoute c’est comme si j’entendais un gars réciter ce qui se dit ici-même ou sur pensée-unique. J’ai du mal à lui trouver une légitimité par moment (je préfèrerais voir Minitax à sa place en fait :)).

385.  maurice | 12/12/2009 @ 12:11 Répondre à ce commentaire

@hieronim

la conclusion du débat a été révélatrice de ce qui a précédé: Jouzel croyait prendre en défaut Courtillot sur le facteur 10 sous estimé par le GIEC concernant la sensibilité climat à l’activité solaire en lui renvoyant un +10 sur d’autres facteurs, Courtillot très posément lui a alors fait remarquer que + ou – 10 , peu importe qui a raison c’est suffisament d’incertitude pour ne tirer aucune conclusion dans un sens ou dans l’autre mort de rire 😉

386.  Hieronim | 12/12/2009 @ 13:02 Répondre à ce commentaire

maurice (#385), et ce n’est pas le seul moment ‘jouissif’ du débat. C’était de l’arroseur arrosé en permanence.

Comme si Courtillot avait tout envisagé (et c’est le cas). Suffit de repenser à un plan de coupe (encore un) ou pendant que Jouzel prépare un argument, Courtillot tourne sur sa chaise (et quitte le face-cam c’est assez visible et c’est un peu l’excès de confiance qu’on pourrait lui reprocher -et encore c’est la petite bête) comme un type qui attend avec impatience que Jouzel lui tend la perche. Dont acte d’ailleurs…

387.  florent76 | 12/12/2009 @ 13:10 Répondre à ce commentaire

Hieronim (#386), Vincent Courtillot n’a même pas à forcer sa nature. C’est un scientifique et il agit comme tel. Dès lors qu’il a en face de lui quelqu’un qui n’use pas de précédures scientiques, il ne peut pas tenir au débat contradictoire. Jouzel n’est plus dans la posture d’un scientifique depuis 10 ans, c’est un porte-parole comme l’a rappelé Courtillot. CQFD, inutile d’en rajouter.

388.  maurice | 12/12/2009 @ 13:17 Répondre à ce commentaire

Jouzel a lui meme indiqué qu’il etait membre du politburo d’ailleurs smile

389.  yvesdemars | 12/12/2009 @ 14:23 Répondre à ce commentaire

IPCC and the trick: goog job Steve !!

390.  rageous | 12/12/2009 @ 14:25 Répondre à ce commentaire

Hieronim (#384),
C’est symptomatique, cette fois-ci Jouzel fait remarquer le déséquilibre entre les débateurs alors que précédemment, quand Cabrol était sérieusement minoritaire face à Pacalet et le même Jouzel, ça ne lui avait pas troué le cul cette fois là…
C’est un malin ce Courtillot, il flatte son collègue pour ses travaux remarquables, pour après le casser de n’être plus qu’un public-relation du GIEC, ça tue bien!

391.  JG2433 | 12/12/2009 @ 15:14 Répondre à ce commentaire

Article sur le site Rue 89 :

http://www.rue89.com/2009/12/1.....ues-129615

392.  floyd | 12/12/2009 @ 15:44 Répondre à ce commentaire

Une interview de Christian Gérondeau sur Copenhague et sur la diminution du CO2:
http://www.dailymotion.com/vid.....-guil_news

Une phrase qui montre le ‘fond du problème’ (si problème il y a) :

Qu’est-ce qu’on dit les chinois? Nous allons améliorer notre efficacité énergétique de 40% d’ici à 2020. Ca veut dire quoi 40%? Ca veut dire 3% par an, alors qu’ils ont une croissance économique de 9% par an. Cela veut dire que leur consommation d’énergie va augmenter de 6% par an

Il a rappelé que la chine construisait une à deux centrales à charbon par an. Alors quand j’entend tous les journalistes, dire que toute façon le monde va vers une croissance verte, je sais pas dans quel monde imaginaire ils vivent!

393.  Araucan | 12/12/2009 @ 15:50 Répondre à ce commentaire

floyd (#392),

Alors quand j’entend tous les journalistes, dire que toute façon le monde va vers une croissance verte, je sais pas dans quel monde imaginaire ils vivent!

Dans le monde virtuel créé par les représentations ou les espoirs de certains, qui ont réussi à faire avancer leurs idées ou rêves et notamment à le faire répéter urbi et orbi !

394.  dm75 | 12/12/2009 @ 16:02 Répondre à ce commentaire

Excusez-moi de vous communiquer seulement aujourd’hui l’info ci-dessous, mais je suis nouveau sur votre site et je viens seulement de découvrir cette rubrique.

Voici un extrait du journal de 12h30 de France-culture du 5 décembre.
« L’ONU a décidé de déclencher une enquête. Des milliers de courriers électroniques échangés entre les plus prestigieux chercheurs ont été victimes de pirates qui en ont publié des extraits sur la Toile pour faire croire que les scientifiques manipulaient les chiffres afin d’affoler les populations et de faire pression sur les hommes politiques. Qui manipule qui et pourquoi, l’enquête le dira peut-être. En tout cas ce climategate, comme certains le dénoncent déjà, montre à quel point la question est d’importance. »

N’est-ce pas mignon tout plein? Quant au prestige de ces chercheurs, on y verra plus clair dans quelques temps.

395.  Araucan | 12/12/2009 @ 17:09 Répondre à ce commentaire

dm75 (#394),

Voir là : http://skyfal.free.fr/?p=434

Mais c’est effectivement à ma connaissance, un des premiers médias « officiel » qui en fait état …
Maintenant, j’ai recherché sur le site de l’ONU un communiqué de presse : rien vu

Cela vient de là à l’origine : http://news.bbc.co.uk/2/hi/sci.....394483.stm

Sur le climat, j’ai trouvé cela (http://www.un.org/News/fr-pres.....08.doc.htm

Aujourd’hui, à l’occasion de la Conférence de Copenhague sur les changements climatiques, Michel Jarraud, le Secrétaire général de l’Organisation météorologique mondiale (OMM) a signalé que l’année 2009 risque de figurer parmi les 10 années les plus chaudes que la planète ait connues depuis 1850. Il a ajouté que depuis 1980, chaque décennie s’est avérée plus chaude que la précédente. Il a également souligné le fait que les concentrations de gaz à effet de serre sont plus élevées à l’heure actuelle qu’à n’importe quel autre moment des 800 000 dernières années.

http://www.un.org/News/fr-pres.....08.doc.htm
S’agissant de l’incident concernant le piratage informatique des échanges de courriers électroniques entre des scientifiques, Ban Ki-moon a clairement indiqué que rien n’avait été publiquement diffusé qui mette en doute le message scientifique de base portant sur les changements climatiques. Ce message est très clair et indique que les changements climatiques se produisent bien plus rapidement que l’on en a conscience, et que les activités humaines en sont la principale cause.

http://www.un.org/News/fr-pres.....10.doc.htm

Demain, le Secrétaire général enverra un message au « Sommet des alpinistes pour sauver l’Himalaya » qui se tiendra à Copenhague. Dans son message, il indiquera que la Conférence mondiale de Copenhague offre un espoir et appellera la communauté internationale à travailler ensemble pour sauver l’Himalaya. ! )

Pachauri s’est peut-être fait remoonter les bretelles …

396.  Marot | 12/12/2009 @ 17:26 Répondre à ce commentaire

Pachauri fait son beurre comme administrateur de la bourse du carbone de Chicago.

Corruption manifeste.

397.  brennec001 | 12/12/2009 @ 18:48 Répondre à ce commentaire

@392. floyd
Il a dit deux centrales pas semaine et non par an, ça me parait plus vraisemblable pour un pays qui compte plus d’1 milliard d’habitants.
@395. Araucan
il a dit l’année 2009 ou la décennie 2009? Parce que sur les courbes il apparait nettement que la décennie sera effectivement la plus chaude (rien d’étonnant puisqu’on sort d’un épisode glaciaire). Mais surtout parler de la décennie permet de laisser de coté le fait que la température stagne, ou même baisse.

398.  floyd | 12/12/2009 @ 18:56 Répondre à ce commentaire

brennec001 (#397),

Vous avez totalement raison, je me suis trompé.

399.  dm75 | 12/12/2009 @ 19:08 Répondre à ce commentaire

Ce qui m’a choqué dans cet extrait du journal de France-culture, c’est la formulation « pour faire croire que les scientifiques manipulaient les chiffres ».
J’ai le sentiment que la rédaction de FC a privilégié une approche accusatrice et partisane vis à vis de ceux qui ont mis les documents sur la place publique. On a voulu faire croire que de prestigieux (sic) chercheurs ont été victimes d’une machination. Ce n’est pas de l’information.

400.  andqui | 12/12/2009 @ 19:57 Répondre à ce commentaire

Je reviens sur C’dans l’air d’hier. A un moment, Jouzel a rappeler la mission du GIEC: « l’étude des fondements scientifiques du réchauffement climatique » et il s’est arrêté là et personne n’a réagi.
Or la mission du GIEC concerne le réchauffement… d’origine humaine et c’est explicite dans l’énoncé de la mission que lui a confiée l’ONU et les gouvernements.
Dès lors le GIEC n’est pas légitime à étudier ou faire étudier toute autre cause du réchauffement ni même à remettre en question celui-ci.
Ce biais énorme n’est à mon sens pas assez mis en évidence mais il est clair que le GIEC respecte à la lettre sa mission: quel sérieux!

Sorry, the comment form is closed at this time.