Climathon, semaine 26 : bac option climat

Par le jury du climathon

Galvanisée par la splendide victoire de Najat Vallaud-Belkacem au championnat de printemps, l'Éducation nationale française continue sur sa lancée avec un sujet de bac physique-chimie de spécialité dont l'exercice 3 est d'une rare qualité intellectuelle. et qui emporte donc la victoire lors de cette semaine 26.

Avant d'y venir, donnons quelques éléments de contexte. Cet exercice spécifique pour les élèves de spécialité est une "résolution de problèmes",  dans laquelle l'autonomie de nos "jeunes" (© Éducation nationale) doit être mise en valeur. Il s'agit d'un truc très à la mode actuellement d'un dispositif pédagogique novateur tout spécialement prisé en physique-chimie. Ledit "jeune" n'a strictement rien à connaître (il ne faudrait quand même pas exagérer l'intérêt de l'apprentissage à l'école). La seule chose à savoir faire est une règle de trois, ce qui devrait convenir pour l'étude des prophéties prévisions scénarios du GIEC.

La neutralité de l'exercice se repère dès le début avec une image aussi scientifique que sobre, et dont la légende montre bien que l'énoncé est purement factuel et n'a rien à voir avec une honteuse propagande subliminale.

Bac2015Image

Le début de l'exercice est un chef-d'œuvre de dissimulation des données quantitatives issues des observations de présentation lucide des périls qui nous menacent :

HausseMerCNRSQuel besoin y aurait-il, en effet, de signaler que la hausse actuelle ne montre aucune accélération depuis un siècle ! Si ce n'est pour faire peur avec le Déluge, à quoi cela servirait-il de faire de la science, on se le demande…

L'énoncé lance ensuite le fameux argument "Si ma tante en avait", aussi inusable qu'efficace pour effrayer les foules avec des chiffres imaginaires projections (le site signalé en référence indique qui il convient de féliciter) :

FonteAntarctiqueÀ propos de projections, le sujet ne retient évidemment que le scénario le plus inquiétant, sinon ce ne serait pas drôle. L'inculture pitoyable des auteurs du sujet La nécessité de simplifier les choses auprès de lycéens angoissés fait que le sujet évoque des "prévisions", alors qu'on le dit et on le répète depuis des années : le GIEC ne fait pas de prévisions, seulement des projections (ce qui change tout, à ce qu'il paraît). Et les auteurs du sujet en sont même à ignorer ce que signifie le GIEC (pour mémoire : "Groupe d'experts Intergouvernemental sur l'Évolution du Climat") :

BacPrevisionGIEC

Une fois de plus, les pages "Planète" du Journalderéférence s'illustrent cette semaine par leur enthousiasme bienvenu suite à une décision de la justice néérlandaise de contraindre l'État à réduire ses émissions de gaz à effet de serre. Interviewant sur cette décision (évidemment qualifié d'"historique", c'est bien le moins que puissent faire les pages "Planète") le "spécialiste en droit de l'environnement Laurent Neyret" qui lui sert pour l'occasion de monsieur Loyal, Le Monde, toujours à la pointe, réussit l'exploit de ne pas se poser une seule fois la question de la séparation des pouvoirs, accueillant cette judiciarisation du politique comme une excellente nouvelle. Évitons en effet de demander à Montesquieu ce qu'il en aurait pensé, et vive le gouvernement des experts, car de toute façon "la démonstration des juges n'a rien d'idéologique", nous rassure pleinement Laurent Neyret. On peut en revanche lui reprocher d'avoir ajouté que "Même si la décision de La Haye est infirmée en appel, elle aura montré qu'il est possible d'alerter un État et de l'obliger à agir". Allons, cher monsieur Neyret, un peu d'optimisme, que diable ! On risquerait de penser, sinon, que tout ça n'est qu'une pitoyable mascarade la justice ne serait pas à la hauteur de sa noble et nouvelle mission de sauver la planète et accessoirement que les plaignants se seraient livrés à une honteuse instrumentalisation de la justice ne seraient pas suffisamment motivés pour poursuivre.

Un tribunal d'inquisition indépendant qui, la Bible les rapports du GIEC sous le bras, juge de la vertu climatique d'un État… Demain, il s'occupera des entreprises… Après-demain, ce sera le tour des citoyens… Ah, quel beau monde on nous prépare !

115 Comments     Poster votre commentaire »

51.  volauvent | 2/07/2015 @ 8:07 Répondre à ce commentaire

simple-touriste (#49),

Par moment, on aurait dit une parodie des Monty Pithon, tellement ils en rajoutaient, surtout la « titulaire de la chaire de développement durable » du CNAM…dont personne n’a jamais entendu parler jusque là.

52.  miniTAX | 2/07/2015 @ 8:49 Répondre à ce commentaire

Dans le cas en question et à la grande différence du RCA, l’enquête de Lucet se situait “après”, c’est à dire que tout le monde (et même ceux qui avaient oublié le flop mexicain) avait pu constater que ces médecins avaient eu complètement raison contre les experts de l’OMS;

Bob (#46), laissez tomber Bob, Lucet est une escrologiste, option obsédée des multinationales et de la conspiration du grand Kapital. Si vous la revoyez bien, vous verrez que tout son verbiage est cousu de fil blanc sur ces mêmes thèmes.
Il n’y a rien à en tirer, sauf peut-être un décryptage à la Pravda : prenez ce qu’elle raconte et dites-vous que la vérité est tout l’inverse, comptez ce qu’elle ne dit pas et dites-vous que c’est là que sont les faits.

53.  the fritz | 2/07/2015 @ 11:24 Répondre à ce commentaire

ardeche07 (#47),
http://forums.infoclimat.fr/to.....me-siecle/

1859, — Le mois de juillet 1859 est, dans toutes les régions de la France, le mois qui a eu la plus forte moyenne thermique du 19eme siècle. Les maxima ont atteint des valeurs voisines de 36° à Paris,- Tours et Lyon, de 37° à Marseille et de 41° à Montpellier;

1870, c’est dans le Centre et le Midi qu’on observe des maxima particulièrement élevés : 37° 8 à Toulouse, 38° 6 à Lyon, 39° 7 à Saint-Martin-de-Hinx (Landes), 41°2 à Poitiers. En 1874, le thermomètre atteint 36° 0 à Vendôme et 37° 6 à Paris; il reste au-dessus de 30° pendant quatorze jours à Paris et dix-neuf jours à Angers. En 1876, on enregistre dix-sept jours à température supérieure à 30° à Paris et vingt-trois jours à Angers.

1881. — Très fortes chaleurs dans toute la France, en particulier dans le Nord, le Centre, l’Est et le Sud : on note en juillet 35° 0 à Lille, 38° 4 à Paris, 38° 7 à Nantes, 40° 5 à Toulouse, 41° 0 à Montpellier. Les maxima dépassent 30° au cours de. vingt-huit journées à Marseille, trente-cinq à Bordeaux et trente-huit à Perpignan.

1892. — Août est remarquablement chaud dans le Centre et le Sud-ouest : dans ces dernières régions, les maxima de ce mois dépassent en général 40°.

1904. — Le maximum absolu de l’année a été noté : a. Le 17 juillet avec 36° 9 à Paris, 39° 0 à Angers, 40° 0 à Arcachon, 41° 0 à Charleville ; b. Le 18 juillet avec 39° 3 à Tours, 40° 6 à Rennes ; c. Le 19 juillet avec 40° 8 à Brive, 42° 9 à Montpellier. A Marseille, on a enregistré quarante-deux journées durant lesquelles la température maxima a dépassé 30°.

1911. — C’est la seule année de toute la série d’observations de Paris dans laquelle le maximum de température a dépassé 35° en chacun des mois de juillet (35° 7), août (36° 5) et septembre (35° 8). Au total, on compte pendant cet été trente-deux journées à Paris et cinquante-trois journées à Marseille où le maximum a dépassé 30°. Le thermomètre a atteint 39° 4 à Châteauroux, 39° 5 à Limoges, 39° 8 à Nîmes et Montpellier, 40° 1 à Aix-en-Provence.

1923. — C’est au mois d’août de cette année que dans le Centre, le Sud et le Sud-ouest de la France ont été notés les maxima de température les plus hauts qui aient été encore observés dans notre pays. Le 8 ou le 9 août, suivant les régions, le thermomètre a atteint 40° 3 à Clermont-Ferrand, 40°,5 à Cahors, 41°,1 à Bourges, 41°,4 à Angoulême, 41°,6 à Nîmes, 42°,2 à Châteauroux et Carcassonne, 43° à Castres, 44° à Toulouse. La sécheresse de cet été fut fort préjudiciable aux vignobles du Midi.

1933. — Les derniers jours de juillet et la première quinzaine du mois d’août sont particulièrement chauds. Pendant cette période le thermomètre atteint 36°,2 à Tours et Paris, 36°,3 à Nantes, 36° 8 à Bordeaux, 36°,9 à Bourges, 37° à Montélimar, 37° 2 à Marseille, 38°,7 à Perpignan, 38°,9 à Toulouse, 39°,3 à Nîmes, 40°,1 à Montpellier. Au total, pendant cet été, on a compté vingt-six jours à Bordeaux, vingt-sept à Toulouse, trente-trois à Marseille, quarante-deux à Montélimar et cinquante et un à Nîmes pendant lesquels le maximum a dépassé 30°.

1945 – Dans le Midi, les températures moyennes du mois de juin ont dépassé la normale de 2 à 3° : pendant ce mois, les maxima ont atteint 42° 0 à Montpellier, 37° 8 à Toulouse et 36° 1 à Lyon. En juillet, on a noté 38° 2 à Toulouse, 38° 0 à Lyon, 37° 0 à Tours, 36° 6 à Paris et 35° 0 à Nancy.

1947 – A la sécheresse sont venues s’ajouter des chaleurs anormalement fortes jusqu’au 15 septembre; la température moyenne mensuelle d’avril à septembre a dépassé la normale de 1° à 3° (août et septembre). A la fin de juin et de juillet et au début d’août, le thermomètre s’est élevé à des valeurs absolues constituant un record pour de nombreuses stations : 39° 8 à Paris-Saint-Maur; 40° 4 à Paris-Montsouris, 39° 6 à Paris-Le Bourget, 40° 1 à Chartres, 40° 4 au Mans, 41°4 à Tours, 40° 8 à Poitiers, 40° 2 à Châteauroux, 43° 0 à Mont-de-Marsan, 41° 9 à Toulouse (Observatoire), 41° 0 à Agen, 40° 4 à Bordeaux-Floirac, 39° 9 à Pau, 41° 1 à Clermont-Ferrand (observatoire), 40° 6 à Lyon-Saint-Genis-Laval, 38° 6 à Strasbourg (ville). A Paris-Saint-Maur, d’avril à septembre, la température moyenne a été à peu près équivalente à la normale de Carcassonne.
A Paris-Saint-Maur, le nombre de jours de grande chaleur (T* > 30° 0) est le plus grand de la série : 39 (précédent maximum : 32 en 1911) ; celui de très grande chaleur (Ta; S* 35° 0) : 8, dépasse un peu celui de 1911 (sept jours). A Nantes (observatoire), Besançon, Bordeaux-Floirac, ces nombres de jours sont plus élevés en 1911 qu’en 1947.

Mais le mot vient du latin et les Grecs ont déjà avoir dû chaud aussi; aujourd’hui c’est pas pour les mêmes raisons

https://fr.wikipedia.org/wiki/Canicule#.C3.89tymologie

54.  scaletrans | 2/07/2015 @ 17:54 Répondre à ce commentaire

simple-touriste (#49),
Ils parlent d’intelligence et ils n’en ont même pas un échantillon sur eux (© Coluche)

55.  Gilles des Landes | 2/07/2015 @ 19:05 Répondre à ce commentaire

the fritz (#53), J’ai commis récemment un article sur les grands incendies des Landes (1937 – 1949) en montrant le lien étroit avec les sécheresses (les vraies, pas les canicules…). Je le placerai sur mon site à parution (je mettrai également l’article initial, car il y a eu un peu « d’élagage »…)

56.  miniTAX | 3/07/2015 @ 17:51 Répondre à ce commentaire

Un bon candidat au Climatcon cette semaine avec la dite canicule, Cloclo Barthelone et sa « déréglementation » du climat (on sait bien que pour un socialaud, n’importe comment, une déréglementation, c’est mal, forcément). C’est un digne héritier de Michel Roccoard, alias papy-poêle-à-frire, notre star national du porno climatique.
H16 s’est fendu d’un billet sur le champion : http://www.contrepoints.org/20.....t-le-93xit

On voit bien que lorsqu’on parle de transition énergétique, eh bien là on voit ce que pourrait redonner ce dérèglement de la planète avec heu des pics de heu chaleur de plus en plus importants, une dérèglementation du climat avec toutes les conséquences que cela peut avoir. »

57.  Bob | 3/07/2015 @ 17:59 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#56),
+1 !

dérèglementation du climat

Ah, elle est trop bonne celle-là. Il fallait l’inventer.
Il fait du Ségotella qui se mélange les crayons avec le vocabulaire. Il devait vouloir dire « le déréglement du climat ». Stupide aussi mais moins marrant.
C’est probablement un lapsus révélateur. Ces gens-là ne pensent qu’à réglementer. Tout et n’importe quoi. Y compris le climat !

58.  miniTAX | 3/07/2015 @ 18:48 Répondre à ce commentaire

Ces gens-là ne pensent qu’à réglementer.

Bob (#57), vous êtes bien injuste, ils ne pensent « qu’à » réglementer.
Ils pensent à taxer aussi et surtout, c’est la partie la plus fun.

59.  simple-touriste | 3/07/2015 @ 21:39 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#52),
« prenez ce qu’elle raconte et dites-vous que la vérité est tout l’inverse »

N’importe quoi!

Elle dit que l’OMS est corrompue, ça parait assez clair. Elle dit que la grippe « porcine » était une fumisterie, c’est difficilement contestable.

Elle dit que l’Etat nous a enfumé concernant le Bugaled Breizh (même si elle n’est même pas capable de retenir le mot « kiosque » après qu’on lui ait donné 3 fois la définition), c’est sans doute vrai aussi.

Bon, elle a sans doute un patron  » ment » qu’elle ressort à chaque fois, mais même une aiguille de boussole peinte indique parfois le Nord magnétique.

(*) une multinationale qui n’est pas Greenpisse évidemment

60.  Hug | 3/07/2015 @ 22:31 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#58),
Réglementer pour justifier leur salaire, taxer pour pouvoir se le verser.

61.  pastilleverte | 3/07/2015 @ 22:45 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#56), Bob (#57),
Il voulait sans doute parler de la chaotitude du climat, mais il a eu peur que l’EX se fâche ?

62.  lemiere jacques | 4/07/2015 @ 8:38 Répondre à ce commentaire

simple-touriste (#59),
non lucet se place dans la position non pas d’une journaliste objective mais d’une militante, ce qui n’est pas un problème quand on annonce la couleur…
On peut toujours déplorer son usage d’un vocabulaire ambigu voir vide de sens ,son absence totale de relativisation ,ainsi au hasard de mes souvenirs:
elle déplore l’optimisation fiscale..tout en faisant la promotion de l’optimisation fiscale sans s’en rendre compte…
elle parle de vague de suicide à france telecom sans regarder les taux de suicide ni leur évolution historique.
elle parle sans arrêt de produits de qualité…c’est quoi un produit de qualité????
elle reprend le terme emprunt toxique…
elle considère que le commerce équitable a fait la preuve de son efficacité en nous montrant des gens qui produisent des produits équitables..
elle considère que montrer une femme atteinte du cancer de la thyroïde et qui se souvient que la gorge lui piquait le jour de l’accident de Tchernobyl est une preuve des conséquences sanitaires en france…
je me rappelle l’avoir vu faire l’éloge de la politique de l’air de la ville de Grenoble avec des chiffres de pollution avant après qui laissaient pour le moins dubitatif..

je ne la vois pas tous les jours…et à chaque fois que je la vois, j’entends un truc qui me fait tiquer.

c’est une militante écolo…quand on sait ça on peut toujours s’amuser à déterminer le moment où elle affirme que son opinion est la vérité.
C’est une caricature de biais de confirmation.
Elle a raison de temps en temps?? Heureusement pour elle.

63.  Bob | 4/07/2015 @ 10:14 Répondre à ce commentaire

lemiere jacques (#62),
Oups ! En effet, si Lucet ressemble au portrait que vous en faites, effectivement, elle n’est pas mon copine !

64.  Gilles des Landes | 4/07/2015 @ 12:05 Répondre à ce commentaire

Christophe Magdelaine, toujours candidat : http://www.notre-planete.info/.....illet-2015

C’est la conclusion qui constitue son meilleur atout :

Des canicules de plus en plus fréquentes avec le changement climatique

Selon une étude de l’agence météorologique anglaise (Met Office), le réchauffement climatique en cours multiplie par dix le risque d’étés extrêmement chauds en Europe, alors que le risque était seulement doublé il y a dix à quinze ans. Résultat : des épisodes caniculaires comme 2003 risquent d’être très banals à la fin du siècle…

Rappelons que la France a déjà essuyé plusieurs vagues de chaleur remarquables ces dernières décennies, avec une augmentation de leur fréquence depuis les années 1980 :

65.  the fritz | 4/07/2015 @ 17:06 Répondre à ce commentaire

Gilles des Landes (#64),
Franchement , ayant fréquenté son site pendant des années , et ayant affronté le personnage dans des discussions , cela lui ferait un plaisir immense d’être lauréat du climatronc , il ne mérite pas cela

66.  CK66 | 4/07/2015 @ 17:49 Répondre à ce commentaire

the fritz (#65),
D’autant que ce monsieur pratique la censure modération à outrance bon et escient .

67.  williams | 4/07/2015 @ 17:53 Répondre à ce commentaire

Le problème c’est que bp passent toujours d’une extrémité à une autre pour parler du réchauffement de la Terre et en profitent des intempéries pour ceci comme de cette canicule comme certain d’entre vous on pu le voir dans C dans l’air, etc.

Pour les 2 étés précédents qui n’ont pas eu de canicule et dont 2012 à eu un mois de juin frais et humide puis 2013 un mois d’août très frais et humide, là ils en n’ont pas tellement parlé puisque cela va à l’encontre du réchauffement de la Terre et certain ont préféré parler d’autres pays etc.

Williams

68.  williams | 4/07/2015 @ 17:56 Répondre à ce commentaire

CK66 (#66),

Il n’y a pas de modération dans son forum quand on voit certaines personnes qui passent leur temps à y venir pour critiquer, parler sans respect,… à la majorité des personnes !

Williams

69.  Bob | 4/07/2015 @ 18:09 Répondre à ce commentaire

CK66 (#66),
Et moi qui me demandais où était passé le Roro.
J’ai la réponse : toujours bon pied et mauvais œil avec zéro argument. Je l’imagine avec une tête d’atrabilaire à la Philipulus.
Finalement, plutôt à plaindre.
williams (#67),
Oui, Williams, ces gens ont la mémoire très courte et les étés pourris récents ont été oubliés. Pourtant, il y en a beaucoup qui n’ont pas rigolé avec leurs dernières grandes vacances en pullover sous le parapluie.

Ce qui est rigolo finalement, c’est que dès qu’ils le peuvent, et surtout à la retraite, les gens se précipitent vers le Sud (ou en Floride pour les USA) où on sait que la moyenne des températures est de plusieurs degrés supérieure à celle du Nord, c’est à dire pour subir des réchauffements que même le GIEC n’a pas osé projeter.

De fait, le réchauffement climatique, les gens aiment ça.

70.  the fritz | 4/07/2015 @ 18:58 Répondre à ce commentaire

williams (#68), CK66 (#66),
En tout cas , quand j’y allais c’était , prémodération , modération et exclusion; alors peut-être a-t-il changé de politique pour que son blog ne parte pas en quenouille

71.  Gilles des Landes | 4/07/2015 @ 19:43 Répondre à ce commentaire

williams (#67), Vous allez aimer cela, enfin la Vérité, toute la Vérité sur le climat de Paris et surtout sur les prédictions. Et comme c’est MF qui propose le livre, ça doit être sérieux … http://www.meteofrance.fr/actu.....ue-a-paris

72.  the fritz | 4/07/2015 @ 23:10 Répondre à ce commentaire

williams (#68),
Christophe Magdelaine le 15/05/2014, 13:02 4 D’accord 2 Pas d’accord
Brrr : merci de lire l’article et de suivre les sources avant de lancer votre troll. En cas de récidive, vous serez censuré puis banni du site.

73.  Bob | 4/07/2015 @ 23:29 Répondre à ce commentaire

Un grand vainqueur du Climathon, difficile à surpasser, dans ses œuvres.
Pour la postérité.

74.  the fritz | 4/07/2015 @ 23:35 Répondre à ce commentaire

Bob (#73),

De Valery Giscard à Lionel Jospin, en passant par Michel Rocard, François Hollande, Edouard Balladur, Laurent Fabius, Ségolène Royal, Dominique de Villepin, Alain Juppé, Jacques Chirac, il est difficile de dénicher un ministre qui ne soit pas issu de cette institution. lien
http://www.agoravox.fr/actuali.....nes-131591
Zut , Juppé aussi; on ne sera pas bien avancé

75.  AntonioSan | 5/07/2015 @ 0:07 Répondre à ce commentaire

Bob (#73), C’est du lourd… 😉

76.  Jojobargeot | 5/07/2015 @ 14:49 Répondre à ce commentaire

Bob (#73), Et c’est un site russe.
Quand je disais que Poutine se foutait totalement du RCA et que son empathie envers Merkel sur le sujet ne devais être qu ‘une pointe de cynysme, imaginant l’Europe se tirant un chargeur de tokarev dans les deux pieds.
Maintenant, il tourne au ridicule le climatologue « normal » et en bon joueur d’échec il pousse son fou.

Magistral!

Certains vont me haïr, mais j’en suis à un stade où je suis heureux d’avoir tort et triste d’avoir raison. Me pardonneront-ils ce crime de lèse majesté?

77.  the fritz | 5/07/2015 @ 15:12 Répondre à ce commentaire

Jojobargeot (#76),
Etes vous sûr que ce n’est pas CANTELOUP qui est à l’œuvre ?

78.  Jojobargeot | 5/07/2015 @ 22:37 Répondre à ce commentaire

the fritz (#77), Malheureusement pas.

79.  Hug | 6/07/2015 @ 13:30 Répondre à ce commentaire

Bob (#73),
En tapant « Hollande » sur le moteur de recherche de ce youtube russe que je ne connaissais pas, je suis tombé sur ça.
Les bras m’en tombent !…
Pauvre France. 😥

80.  Jojobargeot | 7/07/2015 @ 6:48 Répondre à ce commentaire

Hug (#79), Hé bé c’est du joli. On comprend mieux pourquoi la France est fille ainée de l’Eglise par contre c’est inquiétant au pays de Descartes de s’apercevoir que l’obscurantisme de cette dernière devrait encore avoir de beau jours devant lui et que le message papal y trouvera un solide auditoire aussi assidu qu’incapable de mettre en doute le délire de leur chef spirituel.
Même si TF1 est une chaine que j’ignore, je n’aime pas la publicité entrecoupée d’émissions pour lobotomisés heureux de l’être, je lui trouve l’utilité de renvoyer une image de crétin patenté en la personne du français moyen. Mais sait-il qu’on se fait du fric en se foutant de sa gueule? Même pas.

81.  Gilles des Landes | 7/07/2015 @ 7:29 Répondre à ce commentaire

Hug (#79), excellentissime…. Perso, je pensais que c’était Saturne (ça tourne !), mais bon… ce n’était pas dans les propositions…

La conclusion commentée est très vraie, et l’on devrait questionner de la même façon nos politiques sur leur « culture climatique » ou même seulement météorologique.

82.  scaletrans | 7/07/2015 @ 12:19 Répondre à ce commentaire

Jojobargeot (#80),
Évitez de tomber dans les clichés les à propos de l’Église, Galilée et tout ça. Aux temps où l’Église avait encore de l’influence, la science était un peu mieux respectée qu’aujourd’hui, ce qui n’est plus le cas, ni de sa hiérarchie (preuve en est cette « encyclique » consternante) , ni des pouvoirs civils. C’est fatigant de se voir resservir Galilée ad nauseam, alors que si l’on connaît bien cette histoire, rien ne peut être reproché au pouvoir ecclésiastique qui a fait preuve de retenue face à un monsieur qui ne pouvait apporter aucune preuve de sa (juste) intuition et qui s’est montré extrêmement insolent, y compris vis à vis du pape qui pourtant le protégeait. Et il en est de même pour tant d’autres racontars.

83.  scaletrans | 7/07/2015 @ 12:25 Répondre à ce commentaire

Jojobargeot (#80),

crétin patenté en la personne du français moyen

Non, je suis persuadé qu’ils sont sélectionnés selon le QI le plus bas et l’inculture la plus complète. De tels crétins ne peuvent représenter la moyenne des français, je peux le croire.

84.  scaletrans | 7/07/2015 @ 12:26 Répondre à ce commentaire

Je ne peux 😳

85.  Hug | 7/07/2015 @ 13:27 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#83),
Malheureusement ils ne sont pas sélectionnés selon leur QI. Pour moi, c’est la preuve de l’échec scolaire. Pas l’échec scolaire individuel que l’EN prétend vouloir combattre en tirant le niveau général vers le bas, mais l’échec global de l’EN dans sa mission de donner à tous les français l’instruction de base minimale pour en faire un peu plus que des veaux. Et au vu de l’évolution récente (ce climathon de la semaine 26 et celui remporté par NVB en semaine 6), ça ne va pas en s’améliorant.

86.  papijo | 7/07/2015 @ 14:01 Répondre à ce commentaire

Hug (#85),
A l’époque du service militaire, il y avait une « sélection » d’après le QI. En tant qu' »officier instructeur », je me suis vu affecter la section des « cancres », (en fait la plus facile … les gars, pas plus idiots que les autres, sont prêts à vous suivre partout et en toutes circonstances, sans discuter, persuadés par la société que si vous êtes « instruits », … vous savez !). Une bonne moitié était incapable de lire, les autres ânonnaient péniblement. La plupart avaient pourtant appris à l’école (jusqu’à 14 ans à l’époque), puis n’ayant plus l’occasion de pratiquer, chez eux ou au boulot, avaient oublié en l’espace de 5 ou 6 ans !

L’éducation nationale de l’époque n’était certainement pas plus performante qu’aujourd’hui, et il n’y avait pas le prétexte des immigrés qui feraient baisser le niveau. (Il reste tout de même le problème de savoir comment ces gars aujourd’hui âgés de 62-63 ans peuvent arriver à « survivre » quand on leur demande pour la moindre formalité de se rendre sur un site internet !)

87.  Bernnard | 7/07/2015 @ 14:15 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#83),
Le pire, ce sont les 56 % du public présent dans le studio qui disent par leur vote que c'est le soleil qui gravite autour de la terre ! Ce n'est pas un individu isolé.
3 explications :
– C'est une bonne représentation du niveau de connaissances du français moyen
– On a sélectionné dans le public que des bas niveaux de QI.
– L’émission est scénarisée pour faire durer un pseudo suspense, ce qui indique que l'on prend les téléspectateurs pour des imbéciles.
J'espère que c'est la 3ième explication. En tout cas, je ne regarde pas ce type d’émission.

88.  scaletrans | 7/07/2015 @ 21:24 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#87),
En tous cas, le spectacle d’une telle nullité me rend littéralement malade.

89.  ppm 451 | 7/07/2015 @ 21:41 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#87),

C’est la première option qui est la bonne. Les Américains, eux, sont à 25% à penser que le Soleil tourne autour de la Terre. C’est consolant ? je sais pas

90.  simple-touriste | 8/07/2015 @ 6:33 Répondre à ce commentaire

ppm 451 (#89),
C’est dans la plupart des cas une question de point de vue.

Très peu de gens sont capables d’expliquer en quoi c’est physiquement faux.

91.  lemiere jacques | 8/07/2015 @ 8:34 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#87),
le soleil tourne autour de la terre si on veut…exemple qui m »agace..

la description classique du mouvement des planètes est juste beaucoup plus aisée dans un référentiel lié non pas au soleil et encore il ne faut aller dans le détail.
Ce qui revient à dire que en physique classique un référentiel lié au soleil est plus proche d’un référentiel galiléen.

Et du point de vue d’un terrien qui naturellement se choisit comme référentiel , le soleil tourne autour de la terre… Si je comprends bien vous vous moquerez d’un personne qui vous décrit tout mouvement d’un objet par rapport à lui car IL n’est pas un bon choix de référentiel.
Cette façon quasi autoritaire d’aborder la question est néfaste et il ne permet pas de comprendre pourquoi la notion de référentiel galiléen posait un petit problème quasi philosophique.

Imaginez un instant que seul le soleil et la terre existaient dans l’univers…. comment choisirez vous un référentiel absolu pour décrire le mouvement.
Ou bien d’ailleurs si vous êtes un objet unique dans l’univers comment pouvez vous « savoir » si vous tournez su vous même ou pas?
C’est une question fondamentale.

En pratique, la description du mouvement est plus simple ( si on y regarde pas de trop près ) dans un référentiel heliocentré ou centré sur le centre de masse de quoi au juste ça ne justifie en rien l’interdiction de considérer que le soleil tourne autour de la terre…

Quand on prétend parler de la description d’un mouvement le préalable est la définition d’un référentiel.
donc on peut dire que dans un référentiel lié à la terre il est ÉVIDENT que soleil tourne autour de la terre et c’est indubitable ,oups pour les autres planètes c’est alors « moins simple ».

je suis désolé mais cela m’horripile au plus haut point.
Non désolé, le soleil tourne autour de la terre ou la terre tourne autour du soleil c’est à l’appréciation des personnes.

Il faut dire le mouvement des planètes du système solaire est plus simplement décrit dans un référentiel centré sur le » soleil ».

92.  Bernnard | 8/07/2015 @ 9:29 Répondre à ce commentaire

lemiere jacques (#91),
Oui, je suis d’accord il faut préciser: dans un référentiel héliocentrique défini comme tel, le soleil ne tourne pas autour de la terre.

Il est impossible dans l’absolu de définir un centre immuable de l’univers. Des expériences avaient été tentées pour “voir” dans quel sens absolu se mouvait la terre dans l’espace en mesurant la vitesse de la lumière venant de l’espace dans toutes les directions. Cette vitesse a été trouvée invariable ce qui a été l’occasion pour Einstein de développer la relativité restreinte.

Dans le cas de l’émission, le présentateur aurait dû dire: dans le système solaire, quel est l’un de ces 4 objets qui tourne autour de la terre ? pour être précis

93.  ppm 451 | 8/07/2015 @ 11:13 Répondre à ce commentaire

Vous avez tous raison, et c’est bien le contexte qui détermine la réponse à apporter. Par exemple, si je devais planter un arbre qui va devenir très haut, je parlerai de soleil qui tourne et qui risque de faire de l’ombre chez le voisin, dans quelques années. Je réfléchirais bien en terme de « soleil qui tourne ». Je pense que la plupart des sondés qui répondent comme cela sont dans un contexte qui leur est propre, et que l’on ne connaît pas d’emblée.

Dans le contexte du jeu télévisé, il n’y pas 2, mais plusieurs objets célestes : on est obligé de se placer dans une référence extérieure à ces objets, pour dire qui tourne par rapport à qui. Sinon on se plante, puisque l’interlocuteur peut vous opposer qu’il a choisi d’être dans une autre référence (il a le droit smile )

Et dans le contexte de 2 objets, surtout Terre et Soleil, il y a un gros piège : cette question n’est pas tellement astronomique, mais culturelle ! depuis que notre civilisation a été changée de fond en comble (quand cette question s’est posée pour la première fois), on ne peut plus ignorer que c’est la Terre qui tourne…

94.  Murps | 8/07/2015 @ 11:56 Répondre à ce commentaire

ppm 451 (#93), ouais m’enfin au-delà de ces considérations épistémologiques, par ailleurs pertinentes, savoir que la terre tourne autour du soleil est un élément basique de culture générale.
Ne pas le « savoir », est tout de même la marque d’une ignorance crasse.

En plus, rigoureusement, deux corps gravitent autour de leur centre de gravité.
Le fait que le barycentre du système terre-soleil soit pratiquement au centre du soleil fait que effectivement on peut affirmer… etc…

95.  Hug | 8/07/2015 @ 12:08 Répondre à ce commentaire

Pour se consoler, on peut toujours se dire que des gens apparemment érudits restent partisans du géocentrisme

96.  pastilleverte | 9/07/2015 @ 11:52 Répondre à ce commentaire

Hug (#95),
Ah non, pitié, je ne suis pas (dans tous les sens du terme) ce pseudo « catholicisme », et encore moins si on se réfère à la signification du mot grec, qui veut dire « universel »…

97.  pastilleverte | 9/07/2015 @ 11:53 Répondre à ce commentaire

pastilleverte (#96),
le mot grec étant katolicos (an alphabet latin…)

98.  de Rouvex | 9/07/2015 @ 12:46 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#87), les gens dans le studio ont envie de le faire perdre, car ils sont furieux de ne pas avoir été sélectionnés, aussi ils lui donnent le bâton pour se faire battre et lui, couillon, l’attrape à pleines mains !

99.  Jojobargeot | 9/07/2015 @ 13:16 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#82), Il est vrai qu’il s’était obstiné, mais ce n’est pas tant le rapport de l’église à Galilée qui me chagrine, c’est le fait qu’il a fallu des siècles de sa part pour admettre une vérité scientifique qui allait, à leurs yeux, à l’encontre du dogme. Certes ils ont eu le temps de peser le pour ou le contre et concernant le RCA, il n’aurait pas été inutile aussi de prendre du temps pour avoir plus de recul.
Mais les temps sont à la com. et tous le monde y va de sa réflexion, même si certains raisonnent (résonnent) comme de cloches.

100.  de Rouvex | 9/07/2015 @ 13:29 Répondre à ce commentaire

Jojobargeot (#99), je ne suis pas sûr qu’il ait fallu des siècles à l’Eglise pour accepter l’héliocentrisme mais récemment, c’est la repentance qui a été mise en branle. Le Mea culpa est une pratique fondamentale du catholicime, ne l’oublions pas. D’ici que le Pape se rende compte de son erreur, on aura droit encore à une repentance du successeur…