Climathon, semaine 31 : belles courbes et belles plantes

par le jury du Climathon.

Il fallait bien que les compétiteurs soufflent un peu après un début de championnat d'été aussi engagé. Le fléchissement aoûtien profite ainsi à une compétitrice qui évolue plutôt en catégorie amateur : Fanny Agostini, de BFM TV, remporte le titre de vainqueur de la semaine 31 du climathon avec cet opus d'une série de vidéos indispensables sur le climat à l'approche de la COP21. Destinée à nous enjoindre de ne pas confondre météo et climat, la vidéo commence par quelques secondes de minauderies de la présentatrice particulièrement en ligne avec son propos scientifique. D'un caractère extrêmement technique, la vidéo rebutera peut-être quelques spectateurs mal préparés, mais la rigueur intellectuelle est à ce prix. La talentueuse Fanny Agostini a bien besoin d'une minute 39 pour nous expliquer que la météo n'est pas le climat. Car attention, c'est du sérieux : la météo, c'est ce qui vous est annoncé comme temps pour le lendemain (ici, vidéos en surimpression de la même Fanny Agostini minaudant devant la caméra présentant la météo), tandis que le climat est "une tendance beaucoup plus longue d'évolution" (sic). Tentant bravement une image suggestive pour faire percevoir ce distinguo au bon peuple, la présentatrice nous explique que confondre météo et climat est un peu comme confondre "une classe et un élève" : la classe progresse mais pas notre élève (rassurez-vous, ce n'est que "temporaire"), lequel est donc néanmoins "emporté par la progression du groupe". Toute la puissance de la pédagogie au service du sauvetage de la Terre, avec en digne conclusion une courbe de température globale pour laquelle "y a pas d'doute : elle monte".

La courbe en question se trace d'abord sur un fond noir et sobre :

FannyAgostini1

Il semble que la courbe soit celle d'HadCRUT4. Curieusement, le tracé a l'air de commencer vers 1912, comme on peut le voir à l'aide de WoodForTrees :

WFT1912

On ne peut s'empêcher de penser qu'il est un peu dommage de ne pas nous montrer les données d'avant, qui montraient une tendance intéressante à l'absence de réchauffement. Comme la courbe du fond noir s'arrêtait vers 1990, on aurait eu une courbe un peu platounette, n'était une petite montée finale (dont Fanny Agostini aurait sûrement pu nous rappeler qu'elle ne comptait pas puisque pour parler de climat il faut, nous rappelle-t-elle, des tendances sur 30 ans).

WFTTotal

La suite de la vidéo ne nous montre qu'un bout "final" de la courbe. D'abord ceci, commenté en "ça monte" par Fanny Agostini et centré sur le super-El Niño de 1998 :

FannyAgostini2

À la toute fin de la vidéo, la courbe échoue à atteindre 2015, s'arrêtant probablement vers 2010. L'échelle des ordonnées est telle que la hauteur totale de l'écran doit royalement correspondre à une amplitude de 0,2°C. Les abscisses commençant vers 1989, on n'aura aucun doute sur la tendance séculaire terrifiante de +1°C, et on ne risque pas non plus de voir de plateau malvenu par une bête mise en perspective.

FannyAgostini3

Les accessits de la semaine

Le Grand Effort National pour Pas plus d’deux d’grés est aussi illustré cette semaine par ce très bel article publicitaire du Figaro qui signale que des restaurateurs respectueux de l’environnement se sont réunis en l’association Bon pour le climat. Une vidéo nous présente ce concept révolutionnaire : sur un fond d’ardoise présentant le tarif (28 euros pour plat-dessert : eh oui, le Sauvetage de la Planète a un coût), le Président de l’association, restaurateur dans le VIe arrondissement de Paris, explique qu’il s’approvisionne localement (certainement en produits cultivés dans le Jardin du Luxembourg), qu’il « favorise les végétaux par rapport aux protéines animales » et qu’il respecte les saisons. La trouvaille dont il est très fier est la « fontaine à eau » : au lieu de transporter des bouteilles à travers la France, cette fontaine située dans son établissement fournit de l’eau directement. On n’avait rien vu de plus novateur depuis l’invention de l’eau courante et du robinet.

Bien sûr les « outils disponibles sur le site de l’association » ne se fabriquent pas tout seuls, aussi les restaurateurs sont-ils invités à déposer leur obole (100 euros par an) pour bénéficier du logo de l’association. Pas bégueule, Bon pour le climat est aussi prêt à soulager les particuliers de 10 euros annuels pour « les inciter à faire la même chose chez eux ».

L’article du Figaro précise que l’association, créée en avril, compte « une trentaine » d’adhérents (au 1er août, on en trouve exactement 20 sur le site de l’association, mais « une trentaine » est une approximation parfaitement légitime de 20) et espère 400 à 500 en décembre. Admettons qu’il y ait eu un restaurateur fondateur en avril, ils sont 20 en juillet, cela correspond à une suite géométrique de raison mensuelle 2,71 : le jury du Climathon peut d’ores et déjà annoncer que l’objectif sera atteint dès novembre et qu’il y aura 2947 membres de l’association en décembre.

Les lecteurs du premier épisode du Référendum maudit paru aujourd'hui lundi dans le journal L'Opinion se réjouiront peut-être de cette confirmation de son contenu qu'ils liront dans cet article du Parisien. Le jury du climathon, quant à lui, ne peut que déplorer que le Parisien n'ait pas profité de l'occasion pour faire la leçon et se soit contenté d'un exposé factuel. Si les journaux se mettent à être neutres, où va-t-on ?

56 Comments     Poster votre commentaire »

1.  Anecdote | 3/08/2015 @ 18:39 Répondre à ce commentaire

Je suis stupéfait.
Le restaurateur et président de l’association « Bon pour le climat » est… l’un de mes cousins.
Probablement on se voit trop rarement.
Je vais lui envoyer un courriel.

2.  H. | 3/08/2015 @ 19:24 Répondre à ce commentaire

Bonjour,

En attendant, la c…, pardon la fonte des glaciers continue à progresser: http://www.lemonde.fr/planete/....._3244.html (et nous ne sommes qu’à la mi-2015).
Le Monde, le célèbre quotidien de référence (de la fonte des glaciers, pas la c…) donne la caution sérieuse indispensable à cette affirmation.

Bonne soirée

3.  miniTAX | 3/08/2015 @ 19:50 Répondre à ce commentaire

Rappelons aussi à ces ignares de journaleux qui collent à tort et à travers l’estampille NASA pour se donner un semblant d’autorité que la « NASA » ne produit aucune donnée en climatologie. Il suffit d’aller sur la page de la « NASA » même pour le constater : « Graphs and tables are updated around the middle of every month using current data files from NOAA GHCN v3 (meteorological stations), ERSST v4 (ocean areas), and SCAR (Antarctic stations) ».

Rappelons aussi que cette fumeuse « NASA » n’est en fait que le GISS dirigé par l’arch-FARCEUR activiste anti-carbone James Hansen puis maintenant par son fidèle sbire Gavin Schmidt qui avait avoué que son officine consacre moins de 1,5 emploi à plein temps à torturer compiler les données du GHCN pour créer sa propre version de la température globale GISTEMP notoire pour ses ajustements loufoques dont on peut deviner sans peine le sens.

Et enfin, l’on notera le comique de la chose : nos réchauffistes en sont réduits à l’argument d’autorité de la « NASA », une agence… de l’espace, pour donner un semblant de crédibilité à la température… de surface mesurée par un réseau de capteurs qui ferait même rire un météorologue amateur du tiers-monde (80% des stations concentrées sur le seul territoire US qui fait à peine 3% de la surface du globe, pas une seule station rurale continue pour toute l’Afrique, pas une seule série continue pour toute l’Amérique du Sud, nombre de stations divisé par 3 depuis les années 80, températures du passé ajustées en permanence…). On aurait pu penser que « la NASA » aurait eu l’idée d’utiliser au moins la température par satellite, non ? Bah non !

Mais hé, c’est la « science » climatologique.

4.  Murps | 3/08/2015 @ 22:28 Répondre à ce commentaire

On dira ce qu(on veut mais en matière de com’, la climatologie c’est top.
Et puis chez nous, on a des météorologistes de télévision drôlement sexy…

Quand on pense que chez les anglo-saxons, on embauche des « gradués » en science du climat, gradués qui peuvent être chauves si ça se trouve, ou barbus…
Moi je sais ce que je préfère regarder…
Et toc !

5.  AntonioSan | 3/08/2015 @ 23:20 Répondre à ce commentaire

BFM TV:

La maxime « je ne crois que ce que je vois » ne fonctionne pas en climatologie, et pour cause: le climat et la météo, ce n’est pas du tout la même chose. L’un concerne le temps qu’il fait au jour le jour, tandis que l’autre est une étude sur une longue durée, qui permet entre autres de faire le constat des évolutions du climat à travers le temps. Dans cet épisode, Fanny Agostini vous explique la différence entre météo et climat pour mieux comprendre la crise climatique.

Fanny Agostini précise pour ceux qui auraient encore un doute:

Pour le climat c’est un petit peu comme ca, il y a les soubressauts meteos, des extremes chauds des extremes froids, mais malgre tout une tendance d’ensemble qui evolue et qui emmene les evenements meteos un a un vers une augmentation de la temperature

Pour rappel, citons Marcel Leroux dans l’intro de La Dynamique du Temps et du Climat 2008:

Le but essentiel de cet ouvrage est donc de préciser, de la manière la plus simple possible en ne retenant que les phénomènes essentiels : comment fonctionnent les échanges méridiens, comment varie l’intensité de la circulation générale, comment se produit et se distribue spatialement le temps et notamment comment migrent les structures pluviogènes. Ces connaissances de base (que tout véritable climatologue doit maîtriser), sur les mécanismes réels des phénomènes météorologiques et sur les processus de transmission des modifications climatiques, sont nécessaires pour analyser et comprendre l’évolution climatique à toutes les échelles d’intensité, d’espace et de temps. Il s’agit en résumé de préciser et d’expliquer la dynamique du temps et du climat, au temps passé et présent, pour être en mesure d’esquisser le scénario vraisemblable dans lequel s’inscrit le proche futur.

En fait « dans cet épisode, Fanny Agostini [nous expliquait] la différence entre météo et climat pour mieux comprendre la crise climatique des compétences médiatiques… 😉

6.  miniTAX | 4/08/2015 @ 9:44 Répondre à ce commentaire

La température de la « NASA » (aka GISS), constamment changeante et donc totalement inutilisable : http://realclimatescience.com/.....mate-data/
Ces clowns ne sont pas fichus de nous dire la température des années 1930 ou 60 mais ils prétendent nous dire la température à la fin du siècle !

7.  Joaquim | 4/08/2015 @ 15:39 Répondre à ce commentaire

Pour moi, ce n’est pas Fanny Agostini qui doit être couronnée, mais la chaine BFM TV qui l’emploie.

J’ai vu le remarquable sujet de la charmante Fanny Agostini sur BFM dans lequel elle nous assénaitdisait au sujet du réchauffement climatique d’origine anthropique : « il n’y a pas de débat ».
Bon, là au moins le problème était posé et résolu scientifiquement.
Faut dire que s »il y avait débat sur le sujet, ça se saurait !

Ensuite elle nous annonçait une élévation d’environ 1° depuis…( avec une précision toute scientifique)… « une centaine d’année… ».
Quand les pessimistes annoncent 0,7° sur 130 ans.
1° sur 100 ans ou 0,7° sur 130 ans, c’est pareil à… 58% près.

Aucun mot sur le mystérieux « hiatus » des années 2000, mais pourquoi compliquer les choses…

J’ai été curieux, j’ai voulu en savoir plus sur le background de Fanny Agostini. J’ai découvert qu’elle était totalement légitime dans le domaine climatique, puisqu’elle à fait une année de préparation à Sciences-po à Clermont Ferrand (visiblement une préparation sans suite puisque son CV ne mentionne pas de diplôme de Sciences-po ou d’autre diplôme universitaire).
Elle a obtenu par la suite un « diplôme en 2 ans » de présentatrice radio au studio école d’issy les Moulineaux (recrutement niveau bac avec frais de scolarité de 7600€ par an…)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Fanny_Agostini
On apprend également qu’elle a été conseillère municipale sur une liste soutenue par le parti socialiste à la Bourboule (sans aucune ironie, son engagement local est tout à son honneur, mais là n’est pas la question)
Quand on sait que Laurent Fabius a reçu tous les présentateurs météo TV(que du beau monde !) quelques jours avant pour leur expliquer les enjeux de la réunion COP 21…On comprend mieux ce » billet d’information » qu’une chaine d’information sérieuse ne laisserait pas passer à l’antenne.
http://www.lefigaro.fr/politiq.....atique.php

8.  Scaletrans | 4/08/2015 @ 20:31 Répondre à ce commentaire

On comprend mieux ce” billet d’information” qu’une chaine d’information sérieuse ne laisserait pas passer à l’antenne.

Le problème, c’est, qu’en France du moins, il n’y a pas de chaîne d’information sérieuse. Pas de journal non plus d’ailleurs.

9.  Murps | 4/08/2015 @ 22:07 Répondre à ce commentaire

Joaquim (#7), avec le RCA ce genre de CV famélique sur le plan scientifique permet de se la péter à peu de frais…
Dans le même style il y a Radanne

10.  de Rouvex | 4/08/2015 @ 22:40 Répondre à ce commentaire

Joaquim (#7), sur Facebook, la donzelle s’expose en parlant d’année du climat : torride ?

Les tournages ont commencé pour cette grande année du climat ! Objectif : apprendre, comprendre et surprendre! Le sommet sur le climat à Paris c’est dans 6 mois! Je vous donne rendez-vous tout l’été !

Mielcarek!https://www.facebook.com/216110251800058/photos/pcb.825430550868022/825430007534743/?type=1&theater
Au lieu de faire des pizzas comme sa famille, elle a trouvé le truc ! Elle mérite sa tarte à la crème.

11.  Gilles des Landes | 5/08/2015 @ 7:56 Répondre à ce commentaire

Des volontaires ? https://secure.avaaz.org/fr/save_the_date_rb_loc_fr/?bvPXtib&v=62874

J’aimerais connaître le nom du scientifique qui a « craqué »… si vous avez une idée…

12.  the fritz | 5/08/2015 @ 8:58 Répondre à ce commentaire

Gilles des Landes (#11),

212 707 ont signé. Aidez-nous à atteindre 200 000

Faudrait qu’ils commencent à savoir compter; mais leur bidule semble avoir du succès ; cela grimpe à vue d’oeil

13.  Astre Noir | 5/08/2015 @ 9:42 Répondre à ce commentaire

Murps (#4),

Madame Murps est au courant de vos relations avec Fanny Agostini ?

14.  Astre Noir | 5/08/2015 @ 9:49 Répondre à ce commentaire

@ Ben :

Il n’y a même pas 20 adhérents à Bon pour le climat, mais seulement 15, plus 5 restaurants qui ne sont pas adhérents, mais qui proposent seulement des plats « bon pour le climat »

15.  Bob | 5/08/2015 @ 10:23 Répondre à ce commentaire

the fritz (#12)
Avaaz (assoc activiste alter mondialiste) a réalisé une foultitude de pétitions de ce genre, à l’échelle mondiale, dans le passé, qui toutes semblent très bien marcher (quoique sur 7 milliards d’habitants…). Les résultats sur le terrain sont beaucoup moins évidents.
cliquer sur un site ne coûte rien. Se déplacer et manifester…
D’autre part, il leur est loisible de recycler les vielles listes sur des bandeaux défilants pour appâter le client …

16.  Nick de Cusa | 5/08/2015 @ 13:17 Répondre à ce commentaire

Pas d’antiaméricanisme, Obama le mérite pour l’épisode 32.

17.  Hug | 5/08/2015 @ 13:46 Répondre à ce commentaire

Dans le magazine Marianne du 31/07 au 06/08, un article écrit par une dénommée Aline Richard sur les océans qui deviennent gluants ! Acidification et explosion (on est bien dans la croissance exponentielle) du nombre de méduses à cause du réchauffement des océans.
Ça vaut son climathon.
J’essaierai de donner quelques extraits ce soir.

18.  Bernnard | 5/08/2015 @ 14:07 Répondre à ce commentaire

Hug (#17),

… une dénommée Aline Richard

Je pense qu'il s'agit de la directrice de rédaction du magazine " la Recherche".
Elle aurait dit: « Être journaliste avant d’être scientifique ».
Tout un programme !

19.  Astre Noir | 5/08/2015 @ 15:59 Répondre à ce commentaire

Hug (#17),

Dans le même genre catastrophiste, dans Télérama de cette semaine, un article qui explique qu’à cause du réchauffement climatique, la barrière de corail est en train de disparaître, et avec elle, des centaines de milliers d’espèces…
Le niveau monte !
Moi aussi, j’essaierai de donner des extraits demain matin

20.  pastilleverte | 5/08/2015 @ 16:10 Répondre à ce commentaire

Gilles des Landes (#11),
Belle photo en illustration de la mer d’Aral (?), où la main de l’homme peut mettre le pied depuis que des pratiques agricoles extensives et excessives ont fini par le mettre à sec.
une bonne nouvelle : c’est l’Homme le coupable
Une mauvaise nouvelle : le « réchauffement » climatique n’a rien à y voir
(Misère !)

21.  pastilleverte | 5/08/2015 @ 16:14 Répondre à ce commentaire

Astre Noir (#19),
Ah ben non, faudrait savoir, ce sont les résidus de crème solaire qui détruisent le corail (d’après la Nième étude « scientifique »…)
http://actualites.nouvelobs.co.....D-20150805
et je réitère mon # 20
Une bonne nouvelle : c’est l’Homme le coupable etc… (voir juste au-dessus pour les plus paresseux des yeux)

22.  Gilles des Landes | 5/08/2015 @ 16:24 Répondre à ce commentaire

pastilleverte (#21), Bon, il faut recadrer tout ça, et la CDC vient de le faire avec un admirable (…) livret expliquant tout (et n(importe quoi) sur le RCA. A en voir le nombre de rédacteurs, cela fait un bon paquet de candidats pour le climathon, va falloir faire le tri ! http://www.cdcclimat.com/Sorti.....ml?lang=fr
Pour ceux qui ont le temps et qui supportent les inepties…

23.  Bernnard | 5/08/2015 @ 17:02 Répondre à ce commentaire

pastilleverte (#21),

Le niveau élevé de péroxyde d'hydrogène qui est issu de la transformation du dioxyde de titane au contact de l'eau,

Une réaction inconnue !
C'est mensonger. Il ne peut pas se former d'eau oxygénée et TiO2 ne se transforme pas, c'est un minéral stable avec, c'est vrai, une grande surface spécifique.
Tout au plus il permet des réactions par photocatalyse à sa surface, dans l'eau. En fait il permet la décomposion du péroxyde d'hydrogène de cette manière mais il n'en forme pas !
Quant aux composés chimiques organiques des crèmes solaires ce sont des absorbeurs d'ultraviolet comme des benzophénones qui ont une faible toxicité.

24.  Bernnard | 5/08/2015 @ 17:21 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#23),
Ah c’est vrai!
J Bové n’aime pas le dioxyde de titane !
http://leplus.nouvelobs.com/co.....ocive.html

25.  H. | 5/08/2015 @ 17:36 Répondre à ce commentaire

Bonsoir,

Les US ont peut être bien des défauts mais parfois, je leur envie leur parlement (Chambre des représentants et Sénat): « 18 Juin 2015 : Le climatologue John Christy témoigne devant le Comité sur les Ressources Naturelles de la Chambre des Représentants US au sujet des prises de position de la Maison Blanche. En bref, le message de Christy est simple :  » Voici ce que nous disent les observations factuelles. Elles contredisent les modèles numériques utilisés par les climatologues et le GIEC ainsi que les affirmations du Conseil de la Maison Blanche sur la Qualité Environnementale. » « (http://www.pensee-unique.fr/news.html#christy) et « 16 Mai 2015 : La climatologue Judith Curry met en garde la chambre des représentants US au sujet de la politique climatique du Président Obama » (http://www.pensee-unique.fr/news.html#indc)

Chez nous, ça tient plus de la bergerie et des moutons à la mode d’Orwell.

Bonne soirée

26.  de Rouvex | 5/08/2015 @ 17:49 Répondre à ce commentaire

Gilles des Landes (#11), Pour que signer soit un acte qui engage, chaque signataire devrait se voir refuser pendant un an l’accès aux énergies fossiles : plein d’essence interdit à la pompe, livraison de fuel suspendu, etc. ça les ferait réfléchir avant de signer…

27.  Gilles des Landes | 5/08/2015 @ 22:56 Répondre à ce commentaire

de Rouvex (#26), on peut rêver … désolé, mais ceux qui signent, à mon avis – très humble – , se foutent de toute forme de « déontologie »….

28.  Hug | 5/08/2015 @ 23:19 Répondre à ce commentaire

Hug (#17),
Voilà donc quelques extraits de cet article intitule « Pourquoi les océans deviennent gluants ».
Ça commence par l’acidification, rien de nouveau on est dans du classique:

Un animal qui se dissout vivant dans l’eau…L’image est cauchemardesque, mais le problème sous-jacent est bien réel : les mers sont en train de devenir de plus en plus acides.

En cas de hausse de la concentration du CO2 dans l’atmosphère, la chimie de l’eau de mer se transforme. En se dissolvant, le gaz carbonique forme instantanément des ions bicarbonates accompagnés d’ions hydrogène H+, acidifiants. Ce processus fait alors baisser le potentiel hydrogène (pH) de l’eau de mer. Ce paramètre mesure l’acidité d’une solution : a partir de 7, niveau réputé neutre, s’il augmente, cela signifie que l’acidité décroît (on parle alors de solution basique), et à l’inverse s’il diminue, la solution est acide.

On appréciera la manière subtile employée pour parler d’acidité dans le cas de pH>7…


Alors qu’en est-il à l’heure actuelle ? Depuis la fin du 19ème siècle, la quantité de CO2 dans l’atmosphère à augmente de 30% et les températures des eaux de surface se sont élevées de plus de 0,5*C. Le pH des eaux de surface s’est abaissé de 0,1 unité depuis 1970. Passer de 8,2 a 8,1 , ça n’a pas l’air de grand-chose, pourtant rapporte à la concentration en ions H+, cela marque une augmentation de 25% de l’acidité des eaux ! Si rien n’est fait pour limiter les émissions de CO2, le pH devrait encore baisser et passer à 7,8 d’ici à 2100.

Du déjà vu et commenté sur skyfall, ensuite c’est le couplet classique sur les coraux et animaux à coquille qui vont pâtir de cette « acidification » pour finir par la nouvelle blague:

Si poissons et bêtes à coquille sont fragilisés, les organismes gluants, eux, prospèrent. En France, chaque baigneur, en méditerranée ou sur les plages de l’océan à la mer du nord, l’aura remarque : les méduses pullulent, chaque année davantage pour certaines espèces.

La montée en puissance des méduses n’a rien de naturel. C’est bien la sur pêche qui en est le premier responsable puisque leurs prédateurs majeurs (thon rouge, espadon) sont très appréciés par les pêcheurs. De plus les méduses profitent des transports internationaux et voyagent dans les cales des bateaux affrétés pour la pêche intensive pour investir de nouveaux territoires. Enfin ces animaux affectionnent nos déchets polluants. Par exemple, elles se servent des débris plastique et de matériaux qui flottent entre deux eaux, étouffoirs à poissons et à tortues, comme des sortes d’ancres à larves de futurs bébés méduses. Autant de facteurs qui laissent supposer l’explosion du nombre de méduses dans les mers du globe au cours des prochaines années.
La fréquence des blooms (phénomène spectaculaire ou la reproduction des méduses s’accélère et les animaux se regroupent en essaims longs de parfois 200m, tentacules étendus capturant toute la nourriture disponible) est telle que certains auteurs évoquent une prochaine « gélification des océans », favorisée par les changements climatiques. Une soupe peu ragoûtante, pauvre en oxygène, ou prospéreraient les gélatineux parmi les bouts de plastique…Signes avant-coureurs, la multiplication des printemps chauds et humides qui se traduisent en été par des épisodes de plus en plus nombreux de prolifération de la méduse Pélagia noctiluca en méditerranée. Le réchauffement global modifierait également la distribution des espèces ; il étendrait ainsi l’habitat des méduses tropicales les plus toxiques pour l’homme vers des latitudes tempérées. Enfin un lien existerait entre la baisse du pH et la prolifération des méduses, même s’il est nécessaire de rester prudent en raison du faible nombre d’études sur le sujet.

Comme d’hab c’est du conditionnel vu que ça tient probablement plus de fantasmes de journaleux en quête de sensationnel que d’études sérieuses.

29.  Bernnard | 6/08/2015 @ 9:07 Répondre à ce commentaire

Hug (#28),
Article à poubelliser sans regret. C’est typique d’une journaliste qui se mêle de science !
Gluant: keszako, parlerait-elle de viscosité terme plus approprié ? Et dans ce cas a t-elle des chiffres?
Et je ne parle pas de tout le reste, on a beaucoup parlé ici de ce fantasme de l’acidification des océans. En voulant vulgariser la journaliste étale son inculture scientifique.

30.  miniTAX | 6/08/2015 @ 11:29 Répondre à ce commentaire

Hug (#28), Il faudrait leur coller un procès au q à tous ces diseuses de bonnes-aventures es-cata et autres prophètes de malheur. Il y en a marre de ces crétins qui font sonner l’alarme incendie à longueur de journée en toute impunité.

Le délit de fausse alerte, c’est deux ans de prison et 30.000 € d’amende. Il faut bien qu’ils payent un jour pour faire cesser cette vaste FARCE planétaire.
Tiens, et si on commençait par Jouzel, pour l’exemple. Je veux cotiser à un procès contre ce marchand de trouille en chef.

31.  Nick de Cusa | 6/08/2015 @ 12:34 Répondre à ce commentaire

Oh la, Fanny Agostini ne veut pas s’en laisser compter par Obama et vise le doublé !

http://www.bfmtv.com/planete/l.....05757.html

Je pense que Barack gagne quand meme, du fait de la puissance dont il dispose.

32.  Tsih | 6/08/2015 @ 15:13 Répondre à ce commentaire

Nick de Cusa (#31)

La pasionaria ânonne même sans sourciller qu’un climat plus chaud c’est plus de tempêtes et d’ouragans plus forts assurés.

Un peu comme Jouzel, mais lui il sourcille encore un peu quand même, car il sait bien que dame Nature refuse jusqu’ici obstinément de se plier à ces divagations soi-disant considérations théoriques.

33.  Tsih | 6/08/2015 @ 16:26 Répondre à ce commentaire

Ah j’oubliais à propos des considérations théoriques sur la fréquence des ouragans…

34.  Bass17 | 6/08/2015 @ 16:57 Répondre à ce commentaire

Dans la rubrique de la charmante Fanny on trouve maintenant « Peut on croire le Giec? » Impatient de visionner ce chef d’œuvre d’impartialité parce que là çà ne veut pas marcher !
Sinon la semaine Obama devra trouver son vainqueur dans tous les « pros » du climat réchauffement qui en ont profité pour vendre leur soupe dans les médias. Et à l’approche de la « Conference Of Paris » (si si encore un gentil lecteur de prompteur a osé) c’est à celui qui se montrera le plus.

35.  joaquim | 6/08/2015 @ 17:51 Répondre à ce commentaire

Nick de Cusa (# 31)
Il semble que Fanny Agositini reprenne l’argument culpabilisant déjà avancé par Laurent Fabius selon lequel l’activité cyclonique se développe en raison du réchauffement climatique, argument qui contredit pourtant les observations…
Cette affirmation est également en contradiction avec les conclusions du rapport AR5 du GIEC qui indique : « Globalement, il y a une faible confiance dans l’attribution des variations de l’activité des cyclones tropicaux à une influence humaine. »
cf http://www.pensee-unique.fr/news.html#typh

Il est certain que Fanny Agostini en sait plus que le GIEC sur ce sujet. Dommage qu’elle ne nous fassent pas bénéficier de ses sources !

Sinon il est très mignon son petit sujet à Fanny, on croirait un joli travail d’étudiant en première année de DUT « communication par l’image »…

36.  lemiere jacques | 6/08/2015 @ 18:27 Répondre à ce commentaire

Hug (#28), faut pas oublier la caulerpa taxifolia…rappeler ce que les experts racontaient il y a un certain temps…Tsih (#33), bof…des considérations théoriques…je présume qu’on peut trouver le contraire

37.  Cdt Michel e.r. | 6/08/2015 @ 21:16 Répondre à ce commentaire

Bass17 (#34),

Pour les masos, voilà Peut-on croire le GIEC.
Après avoir subi la voix criarde de la donzelle récitant trop vite sa prêche, j’ai commis l’erreur d’ouvrir une page sur 01Net et, horreur, la voix revient m’agresser.
Je me suis précipité sur le bouton de mon clavier multimédia pour couper le son. La supporter pendant 2 minutes, ça passe encore. Mais deux fois de suite, c’est trop pour mes oreilles sensibles.

Vivement décembre 2015, ça ira mieux après le FLOP21.

DEG (Delendum est GIECum)

38.  joaquim | 7/08/2015 @ 11:14 Répondre à ce commentaire

#Bass 17,
bel exemple de sophisme dans cette vidéo « peut-on croire le GIEC ? », ça valait vraiment le coup de faire un « sujet » de haute volée sur une chaine d’information nationale !

Que nous dit ce petit clip ?
« 1-Le GIEC est un ensemble de scientifiques totalement sérieux et irréprochables. Le GIEC -les gentils- explique que l’homme est responsable du réchauffement climatique.
2-D’autres personnes, des « climatosceptiques » -les méchants- (en l’occurrence ici des sénateurs républicains américains) ne sont pas d’accord avec la thèse du GIEC.
3-Puisque le GIEC est composé de scientifiques, ceux qui ne sont pas du GIEC -les méchants- ne sont pas des scientifiques, donc pas légitimes ni crédibles… »
Ouf, c’est les gentils qui gagnent !

« Soyons sérieux » dit en conclusion cette diplômée de la « prestigieuse école (payante) des présentateurs radio d’Issy les Moulineaux », seuls les scientifiques sont légitimes, donc seul le GIEC est légitime. Les politiques et les journalistes (sous entendu les méchants qui ne sont pas d’accord avec le GIEC) ne sont pas légitimes dans ce domaine »

Mais quid de la légitimité des (jeunes et plutôt jolies) présentatrices radio diplômées de l’école (payante) d’Issy les Moulineaux ?
Et bravo à BFM-TV de laisser les enfants jouer avec le matériel !
(Au fait, est-ce que toutes les informations traitées par la chaine sont de ce niveau ?)

39.  Zendog | 7/08/2015 @ 12:13 Répondre à ce commentaire

« Le GIEC est un ensemble de scientifiques totalement sérieux et irréprochables. » Pour ceux qui lisent l’anglais, je conseille les deux enquêtes très fouillées de Donna Laframboise sur le « sérieux » du GIEC et surtout de celui qui a conduit le GIEC, Rachanda Pachauri. Il y a de quoi s’étonner ou même s’indigner.
On se demande bien pourquoi il n’existe aucune traduction en français pas seulement des livres de Laframboise mais aussi de tous les ouvrages « sceptiques » qui existent dans le monde anglo-saxon. Cela ressemble à de la censure et cela fonctionne bien puisque dans l’émission d’avant- hier, C Dans l’air, Radanne a pu affirmer sans sourciller qu’il n’y avait quasiment plus de climato sceptiques dans le monde !!!

40.  Cdt Michel e.r. | 7/08/2015 @ 18:27 Répondre à ce commentaire

Zendog (#39),

dans l’émission d’avant- hier, C Dans l’air, Radanne a pu affirmer sans sourciller qu’il n’y avait quasiment plus de climato sceptiques dans le monde !!!

Et pourtant, What consensus? Less than half of climate scientists agree with the IPCC “95%” certainty
Quel consensus ? Moins que la moitié des climatologues sont d'accord avec les "95 %" de certitude du GIEC

Voir l'article pour les détails.

41.  Cdt Michel e.r. | 7/08/2015 @ 18:49 Répondre à ce commentaire

De la même veine sur Climat de Terreur,
Les 97 % des climatologues ne font en fait que 47 %

D’après un article du 29 juillet 2015 sur le site Fabius Maximus par Judith Curry

En mars – avril 2012, l’Agence néerlandaise PBL Netherlands Climate Assessment Agency a réalisé une étude portant sur 6 550 scientifiques du changement climatique. L’étude a été publiée sous le nom “Scientists’ Views about Attribution of Global Warming” (Opinions des scientifiques sur les cause du Réchauffement Climatique) par Bart Verheggen et al. le 19 août 2014 dans Environmental Science and Technology (peer-reviewed).

En avril 2015, les même auteur ont publié un rapport plus détaillé (utilisé dans cet article).
[…]

42.  Bass17 | 8/08/2015 @ 12:38 Répondre à ce commentaire

joaquim (#38), Enfin visionné, et je peux dire que je n’ai pas été déçu, un vrai bon petit soldat ! Je m’inquiète quand même de voir bientôt des procès en hérésie et de voir des sites comme Skyfall passer au bucher de la censure.

43.  Hug | 8/08/2015 @ 19:19 Répondre à ce commentaire

Zendog (#39),
J’ai été voir la fiche wiki de Radanne. Voici qu’on lit à la fin, c’est tout récent:

Dans l’émission C dans l’Air du 5 août 2015, Pierre Radanne, parle de négationnisme à propos de ceux qui doutent encore du réchauffement climatique et de ses causes.[1] ce qui les met dans le même camps que ceux qui nient le génocide contre les juifs, les tziganes ou les arméniens.

« ce qui les met dans le même camp… » c’est pas parce que Radanne le dit qu’on est effectivement dans ce camp 😡
Un moyen de protester auprès de wikimerdia ?

44.  AntonioSan | 8/08/2015 @ 21:22 Répondre à ce commentaire

Zendog (#39), Radanne a raison: tout le monde sait que le climat change… 😉

45.  AntonioSan | 8/08/2015 @ 21:25 Répondre à ce commentaire

Zendog (#39), Quant a C dans l’Air, Obama premier president vert, on se doute bien que personne ne cherche a connaitre l’empreinte carbone de l’OTAN depuis sa presidence…

46.  Bernnard | 8/08/2015 @ 22:43 Répondre à ce commentaire

Hug (#43),

Un moyen de protester auprès de wikimerdia ?

Bah! wiki n’est pas réputé pour être impartial et honnête dans ses affirmations !
C’est une jungle et formuler une protestation oui, mais à qui ?
On peut se lancer dans une joute, ouvrir une discussion, mais sans risque d’être entendu.
En principe, pour équilibrer les propos, il faudrait juste mettre un lien sur la page de Radanne renvoyant à une autre page de wiki lui-même mais bon !

C’est une organisation opaque: Un article à lire.

47.  Ecophob | 9/08/2015 @ 12:16 Répondre à ce commentaire

Hug (#43), Je pense qu’il faudrait au contraire conserver ces propos bien au chaud et porter plainte pour diffamation contre Radanne. Ce serait un moyen de le faire tomber. Comme ils tiennent le haut du pavé dans les merdia, ces gens là sont tellement sûr de leur bon droit qu’ils ne se rendent plus compte de ce qu’ils disent.

48.  Esteld | 9/08/2015 @ 14:06 Répondre à ce commentaire

Hug (#43), Allez voir l’historique de le page de Pierre Radanne sur Wiki.

49.  Bernnard | 9/08/2015 @ 14:26 Répondre à ce commentaire

A propos de Radanne sur Wiki:
La partie incriminée par Hug a été supprimée semble t-il hier.

50.  Bernnard | 9/08/2015 @ 14:32 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#49),
D’après l’historique ça a été supprimé pour la cause « d’assimilation infâme ».