Bulletin des climato-réalistes n° 53

contrecop22-small

LA CONTRE COP22 DES CLIMATO REALISTES

 Ouvertes à tous, ces deux journées de conférences et de tables rondes apporteront un éclairage alternatif sur la question du climat et les sujets sociétaux qui s’y rattachent : politique, économie, agriculture, industrie.
La Contre-COP22 donnera la parole à des invités prestigieux venus de France, Belgique, Canada, Allemagne et Suisse.
Claude Allègre, géophysicien, prix Crafoord 1986, membre de l’Académie des sciences et ancien ministre de l’Éducation nationale, nous fera l’honneur d’introduire ces deux journées.

Elle se tiendra :

Les 1er et 2 décembre 2016

à l’asiem, 6 rue Albert de Lapparent, Paris 7e

(Métro Duroc ou Segur)

(Cliquez ici pour un plan d’accès)

L’entrée est gratuite et ouverte à tout le monde.

Nous invitons celles et ceux souhaitant participer à nous le faire savoir par E-mail, en indiquant nom, adresse et numéro de téléphone.

PROGRAMME

(Cliquez ici pour télécharger le programme)

Jeudi 1er décembre

14h00-14h30 : Accueil des participants

14h30-14h45 : Ouverture de la Contre-COP22, par Claude Allègre, géophysicien, prix Crafoord 1986, membre de l’Académie des sciences, ancien ministre de l’Éducation nationale, et Benoît Rittaud, mathématicien, maître de conférences (université Paris-13), président de l’Association des climato-réalistes.

14h45-15h30 : «Compréhension et modélisation du changement climatique : questions encore ouvertes ?», par Vincent Courtillot, géophysicien, professeur émérite (université Paris-Diderot), membre de l’Académie des sciences.

15h30-16h15 : «Les objectifs irréalistes de la COP21», par Jean-Claude Bernier, chimiste, professeur émérite (université de Strasbourg), ancien directeur scientifique de la chimie au CNRS.

16h15-16h30 : Pause café.

16h30-17h00 : «Économie politique du changement climatique», par François Facchini, Docteur en sciences économiques, faculté de droit et sciences économiques Paris-1 Sorbonne.

17h00-18h30 : «Agriculture et environnement», table ronde animée par François Lucas, agriculteur, ancien membre du CESE, vice-président du syndicat agricole Coordination rurale, et Christian Buson, docteur en agronomie, chef d’entreprise, président fondateur de l’Institut scientifique et technique de l’environnement et de la santé.

Vendredi 2 décembre

9h00-9h30 : « L’optimum médiéval », par Sebastian Lüning, géologue, éditeur en chef du blog kaltesonne.de.

9h30-10h00 : « Les erreurs de mesure et de consolidation associées aux mesures de températures et de leurs proxies », par Henri Masson, docteur ingénieur en génie chimique, professeur émérite en gestion et techniques énergétiques et environnementales (université d’Anvers), professeur visiteur à la Maastricht School of Management et à la Business School Netherlands.

10h00-10h30 : Pause café.

10h30-11h00 : « +0,2°C d’ici 2100 vaut-il de sacrifier les bénéfices du CO? », par François Gervais, physicien, professeur émérite (université de Tours).

11h00-12h30 : «Transports et énergie», table ronde animée par Christian Gérondeau, ingénieur École polytechnique, et Jean-Pierre Bardinet, ingénieur circulation, responsable technique du GIFOP, directeur du centre de compétences WorldFIP, responsable des systèmes d’information à l’ADFP.

12h30-14h00 : Pause déjeuner.

14h00-14h30 : «Les coûts de la politique climatique», par Rémy Prud’homme, économiste, professeur des universités honoraire (université Paris-Est), ancien directeur adjoint de la Direction de l’Environnement à l’OCDE.

14h30-15h00 : «La climatologie officielle au crible de l’analyse sémantique. Morceaux choisis», par Jean-Claude Pont, docteur en mathématiques, ancien titulaire de la chaire d’histoire et de philosophie des sciences de l’université de Genève.

15h00-15h30 : «L’environnementalisme mondialisé après l’élection de Donald J. Trump », par Drieu Godefridi, docteur en philosophie, essayiste, fondateur de l’institut Hayek, chef d’entreprise.

15h30-16h00 : Pause café.

16h00-16h30 : « Nos futurs climato-réalistes sont à l’école », par Reynald Du Berger, géophysicien, université du Québec à Chicoutimi.

16h30-18h00 : « Les actions à mener », table ronde animée par Jacky Ruste et Marie-France Suivre.

18h00 : Clôture.

Le programme en version pdf.

REJOIGNEZ L’ASSOCIATION !

Vous aimez notre bulletin ? Vous souhaitez nous aider à diffuser le climato-réalisme dans la sphère francophone ? Rejoignez l’association et soutenez-nous !

Ce bulletin a été réalisé par les climato-réalistes.

Retrouvez-nous sur Skyfall, ainsi que sur notre page Facebook.

Pour nous contacter, cliquez ici.

178 Comments     Poster votre commentaire »

1.  Usbek | 29/11/2016 @ 11:43 Répondre à ce commentaire

Bulletin N° 53 publié

2.  AntonioSan | 29/11/2016 @ 17:17 Répondre à ce commentaire

Ca tombe bien, le Pape vient de s’exprimer:

« Jamais jusqu’à présent n’est apparue aussi évidente la mission de la science au service d’un nouvel équilibre écologique global », a déclaré le pape.

Barrez equilibre ecologique et remplacez par « ordre » et vous avez la mantra habituelle…

« Il revient avant tout aux scientifiques, qui travaillent indépendemment des intérêts politiques, économiques ou idéologiques, de construire un modèle culturel pour affronter la crises de changements climatiques et ses conséquences sociales », a-t-il insisté.

Le GIEC etant « GOUVERNEMENTAL » par definition, le pauvre 5-paires devra confesser son mensonge…

3.  Roby W | 29/11/2016 @ 18:07 Répondre à ce commentaire

J’espère que les interventions seront filmées et que l’on pourra avoir accès aux vidéos comme aux transparents.

4.  chercheur | 29/11/2016 @ 18:50 Répondre à ce commentaire

Patrick Pietquin définit le modèle culturel ainsi:

« Le modèle culturel constitue l’ensemble des principes premiers qui sont évoqués par une collectivité humaine pour fonder la légitimité des conduites attendues de ses membres. Il dit comment organiser la vie collective de manière à ce que les solutions qu’il apporte et les contraintes sociales qu’il implique garantissent à chacun le bonheur. Les principes qui l’habitent constituent la « réserve de sens » de la société : ils proposent les références qui permettent de dire ce qui est beau, bon, juste et vrai de dire, de faire, de penser, de sentir. Tous peuvent s’y référer pour déterminer ce qui est bien ou mal et se forger une idée plus ou moins précise de ce qui est considéré comme le bien collectif. »

L’idée de vouloir créer un modèle culturel que le peuple appliquerait s’apparente à vouloir créer une dictature. Il faut admettre qu’on en est pas loin quand les écolos demandent à judiciariser la critique du RCA.

5.  Murps | 29/11/2016 @ 22:15 Répondre à ce commentaire

Roby W (#3),

comme aux transparents

Des transparents de rétroprojecteurs ???

6.  Roby W | 30/11/2016 @ 14:25 Répondre à ce commentaire

Murps (#5), les fichiers PDF !

7.  AntonioSan | 30/11/2016 @ 17:31 Répondre à ce commentaire

chercheur (#4), Exactement. Et ce Pape sait tres bien de quoi il parle…

8.  the fritz le testut | 30/11/2016 @ 21:49 Répondre à ce commentaire

Roby W (#3),
Et que quelqu’un nous donnera des nouvelles de Jacques Duran

9.  Gilles des Landes | 1/12/2016 @ 6:49 Répondre à ce commentaire

Bonne contre-COP à toutes et à tous ; je pars au boulot dans le froid dû au dérèglement climatique, et penserai à vous, venus nombreux avec des véhicules polluants (CO2…) ou pire encore des diesel. Bon, prenez les transports en commun, même s’il y a plus de particules fines dans le métro qu’en surface (entendu hier aux infos ==> le fait de privilégier les transports en commun pour limiter/éviter la pollution).

10.  Marco40 | 1/12/2016 @ 8:54 Répondre à ce commentaire

Gilles des Landes (#9), Je « monte » sur Paris accompagner ma moitié pour son boulot, et donc je vais en profiter pour faire coucou de la part des Landes aux participants (même si je vais louper la moitié de l’AM, je devrais pouvoir assister à toute la journée du 2!)
Je vais, tel un groupie tenter de faire dédicacer « Ils s’imaginaient sauver le Monde » de Benoît. J’espère que Vincent Courtillot sera là le 2, car je ne pourrai pas être encore là au moment où il interviendra.
the fritz le testut (#8), C’est vrai que c’est un poil inquiétant : il y a eu plusieurs news et pas d’articles de sa part. J’espère qu’il n’a pas de pb de santé.

Sur Skyfall, ça s’échange, ça monte dans les tours, je ne suis pas toujours d’accord avec certaines interventions, MAIS qu’elle bouffée d’air frais dans ce monde pré-orwellien!!!!!

11.  pastilleverte | 1/12/2016 @ 9:30 Répondre à ce commentaire

Marco40 (#10),
« je ne suis pas toujours d’accord avec certaines interventions, »
dites vous, encore heureux !
Tant qu’on reste dans le « raisonnable », pour ne pas dire le « soutenable » smile

12.  7ic | 1/12/2016 @ 11:19 Répondre à ce commentaire

Marco40 (#10),

MAIS qu’elle bouffée d’air frais dans ce monde pré-orwellien!!!!!

Ce sont les élections récentes de Trump, de Fillon, et la droitisation du monde qui vous font dire ça ?

13.  jG2433 | 1/12/2016 @ 11:24 Répondre à ce commentaire

Contre-COP 22
L’Express en fait mention page 30 dans son n° 3413 semaine du 30.11 au 6.12.2016.

14.  Hug | 1/12/2016 @ 11:45 Répondre à ce commentaire

7ic (#12),
Fillon n’est pas (encore ?) élu. A ce jour, il a « seulement » réussi à être choisi par les sympathisants de droite pour être le candidat de la droite à l’élection du printemps prochain. Rien que de très normal pour un homme de droite.

15.  Nicias | 1/12/2016 @ 17:06 Répondre à ce commentaire

jG2433 (#13),

Merci du signalement.

16.  papijo | 1/12/2016 @ 19:35 Répondre à ce commentaire

jG2433 (#13),
Egalement sur France Inter ce matin / Planète Environnement. D’après ce qu’on entend, on pourrait en déduire que B Rittaud est sarkoziste, et de toute manière les « climato-réalistes » ne sont que des « climato-sceptiques » et ils ont tort, c’est Arrhénius qui l’a dit !

17.  Marco40 | 1/12/2016 @ 19:59 Répondre à ce commentaire

papijo (#16), jG2433 (#13), je suis arrivé à la contre Cop vers 17h, très gentillement accueilli par Benoit, et que j’ai pu voir très impliqué dans l’organisation (sans enlever le mérite aux autres smile )
J’ai pu saluer Vincent Courtillot et lui dire toute mon admiration pour ses excellentes prestations vidéos.
Vivement demain!
7ic (#12), Mon pauvre, vous êtes complètement hors sujet! Mais cela me permet de voir votre forte inquiétude : vivement que des élites auto-proclamées décident de ce qui est bien pour ces crétins de peuples…. hein?
Je vous rassure néanmoins : la montée des populismes m’inquiètent, mais c’est le résultat du mépris, de l’arrogance et du cynisme de dirigeants dont l’intérêt supérieur s’arrête à leur carrière.

18.  Gilles des Landes | 1/12/2016 @ 22:42 Répondre à ce commentaire

Marco40 (#17), super ! en tout cas, tu peux les rassurer sur notre « climat » : j’ai pu voir aujourd’hui les grues cendrées en étape migratoire et/ou hivernage … le temps n’est pas si détraqué que ça même si ça caillait un peu ! (mais va expliquer tout cela aux bobos des bureaux…). Demain, il fera plus chaud … ou plus froid… mais je peux garantir que ce sera un autre jour … peut-être un de ceux où certains commenceront à réfléchir…

19.  7ic | 1/12/2016 @ 23:45 Répondre à ce commentaire

Marco40 (#17),

Je vous rassure néanmoins : la montée des populismes m’inquiètent, mais

votre « mais » sous-entend que les sympathisants d’extrême droite et de droite n’ont aucune responsabilité dans leurs choix électoraux. C’est la faute des autres…

Et vous, vous pensez plus important de nier le changement climatique, que militer contre la montée des populismes. Ça a l’air de vraiment vous inquiéter, dites moi…

papijo (#16),
ce qui est certain, c’est que Rittaud n’est pas de gauche

20.  TL | 2/12/2016 @ 7:43 Répondre à ce commentaire

Pas la peine d’acheter et de lire la presse. Je vous fais d’avance le résumé de la contre COP:
Le climatoscepticisme français remercie Trump!
On les croyaient agonisant, mais non, contre toute évidence quelques farfelus autistes, défendent toujours le négationisme climatique. Ils sont même allé jusqu’à sortir Allegre de son placard!
Peu leur importe que la science climatologique apporte des preuves irréfutables des bouleversements climatiques en cours et son cortège de catastrophes présentes et à venir. Un quarteron de scientifiques (?), d’économistes et de lobbyistes de l’industrie à la retraite tentent un baroud d’honneur. Nul doute que la victoire de Trump ait galvanisée ce qui reste de ce mouvement antiscience du passé. Il incombe à la société civile, aux ONG, aux femmes et aux hommes politiques lucides, de combattre cet obscurantisme qui tarde à disparaître aidé en cela par la main visible du lobby des énergies fossiles et des mouvements politiques d’extrême droite
”.

Voilà, ça fait gager du temps.

21.  jG2433 | 2/12/2016 @ 8:30 Répondre à ce commentaire

TL (#19),
Voilà un résumé « qu’il est beau » (comme aurait pu le dire Coluche).

la science climatologique apporte des preuves irréfutables des bouleversements climatiques en cours

C’est catégorique…
Et pas la peine d’en dire plus, puisque tout le monde aura compris le sous-entendu : le « coupable », c’est l’homme !

22.  Marco40 | 2/12/2016 @ 9:13 Répondre à ce commentaire

7ic (#19), Je pense surtout que vous devriez cesser la psychologie de comptoir…
TL (#20), Ça sort d »où ce ramassis?
Gilles des Landes (#18), Allez, je repars pour une journée passionnante !
Je vous écris de l’amphi qui se remplit. Benoît installe une caméra, une deuxième est présente.
A part 2-3 « figures » connues médiatiquement, je me dis qu’il doit y avoir des pseudos skyfalliens à mettre sur certains visages 😉

23.  jean | 2/12/2016 @ 10:26 Répondre à ce commentaire

7ic (#19),

Et vous, vous pensez plus important de nier le changement climatique, que militer contre la montée des populismes

Personne ne nie la variabilité du climat, strawman à 2 francs (pour dire que vous employez des moyens dialectiques d’un autre siècle).

Pour ce qui est des populistes, je vous invite à regarder mélanchon hier au 20h00 de TF1 et vous comprendrez (peut-être …) que militer contre les populismes n’est pas antinomique avec la lutte contre la pensée unique du catastrophisme climatique.

24.  Christial | 2/12/2016 @ 10:46 Répondre à ce commentaire

7ic (#19),

Et vous, vous pensez plus important de nier le changement climatique, que militer contre la montée des populismes. Ça a l’air de vraiment vous inquiéter, dites moi…

Vous préférez dépenser 90 000 milliards de $ pour abaisser au mieux de 0,17°C la température et tant pis pour ceux qui crèvent de faim, qui meurent de maladies éradiquées chez nous, qui n’ont pas d’eau potable … ?

Vous voyez c’est simple d’utiliser vos méthodes en vous les renvoyant en boomerang.
Si le RCA relève assurément de la politique, Skyfall n’est pas un site pour débattre de tout sujet politique, ni faire de la morale à deux balles.
Sur Trump, aussi « populiste » soit-il , on peut espérer que grâce à son élection la science reprenne enfin ces droits en climatologie. Et si alors le réchauffement d’origine anthropique est avéré scientifiquement et conduit à des catastrophes alors je serais pour ma part le premier à faire mon mea culpa.
Mais je ne parierais pas 90 000 milliards de $ sur le coup, pas même un seul.

25.  jG2433 | 2/12/2016 @ 12:19 Répondre à ce commentaire

Marco40 (#22),
Dans le post de TL (#20), j’ai vu un « condensé » personnel de l’auteur se voulant « chambreur » de la presse et de ses tics – et non une citation d’un journaliste quelconque.

Christial (#24),
À propos de D. Trump, entre autres :
L’homme qui a prévu l’élection de Trump et la défaite de Juppé
Entretien avec le sociophysicien Serge Galam

http://www.causeur.fr/l%E2%80%.....41424.html

26.  the fritz le testut | 2/12/2016 @ 12:51 Répondre à ce commentaire

jG2433 (#25),
A propos de Galam , il doit être à la contre cop

27.  the fritz le testut | 2/12/2016 @ 13:00 Répondre à ce commentaire

7ic (#19),
7ic, vous êtes minable ; il n’y a plus de gauche ni de droite , il n’y a plus que des politiques qui creusent leur trou; confondre la science avec la politique vous discrédite d’office ; avec la fin des énergies fossiles pas chères et les problèmes que cela va causer dans les pays montant, vous devriez vous posez en candidat pour le prochain gouvernement

28.  Philippe | 2/12/2016 @ 13:17 Répondre à ce commentaire

L’accusation de populisme (prononcer avec un ton méprisant) est utilisée contre ceux qui osent s’intéresser au peuple, à ses problèmes, ses besoins, son opinion, et qui osent revendiquer une vraie application de la démocratie.

29.  volauvent | 2/12/2016 @ 14:26 Répondre à ce commentaire

Philippe (#27),

Vous avez en un sens raison; le terme populiste désignait initialement des courants politiques pas forcément anti-démocratiques, au départ (vers 1870 en Russie, plus tard en Amérique latine) mais il a été complétement dévié de son sens premier.
Je dirais plutôt que Trump et Mélenchon sont des démagogues :

« La démagogie est une notion politique et rhétorique désignant l’état politique dans lequel les dirigeants mènent le peuple en le manipulant pour s’attirer ses faveurs, notamment en utilisant un discours flatteur ou appelant aux passions. .. »

30.  jean | 2/12/2016 @ 14:41 Répondre à ce commentaire

Philippe (#27),
Là pour le coup on est hors sujet …

Vous vous trompez sur la définition du populisme que vous mettez à votre sauce en oubliant une de ses principales composantes qui est d’opposer le peuple aux élites. Mais bon, tout le monde n’a pas google pour vérifier ses définitions.

La chose remarquable ici c’est que vous illustrez parfaitement dans vos propos de défense du populisme, la partie manquante de votre définition : l’élite prononce ce terme d’un « ton méprisant ».

Et sinon rien à voir avec une quelconque application de la démocratie ou non ici.

31.  TL | 2/12/2016 @ 14:52 Répondre à ce commentaire

Marco40(#22)
Je suis fier de moi, ce ramassis semble plus vrai que nature. Je suis donc au niveau pour intégrer Libernation et l’Immonde!!!!!
Et sans faire la moindre étude journalistique, ce qui situe leur niveau.
Poisson d’avril en décembre….

32.  Nicias | 2/12/2016 @ 15:38 Répondre à ce commentaire

volauvent (#29),

Quand Hollande et Sego proposent un prix du carbone à 30€ pour fermer nos centrales au charbon, c’est pour « mener le peuple en le manipulant pour s’attirer ses faveurs, notamment en utilisant un discours flatteur ou appelant aux passions [écologiques] ». En plus c’est pas faisable, donc ils l’ont pas fait. Lorsque des centaines de députés européens et nos dirigeants votent pour qu’on aille à la COP21 obtenir un traité contraignant afin de maintenir la hausse des températures en dessous de 2°C voir 1,5°C, c’est de la démagogie. Et évidemment on a rien vu de tout ça. Le ministère de la développitude durable qui nous sort un scénario 100% EnR, c’est de la démagogie.
Je vois rien de mal a chercher à plaire aux électeurs, c’est normal dans une démocratie ou le peuple est souverain et les dirigeants au service du peuple.

Trump fait pareil que les autres. Mais ce qu’il propose, au moins en matière de climat et d’énergie est réaliste et faisable.

33.  Philippe | 2/12/2016 @ 16:51 Répondre à ce commentaire

jean (#30),
Opposer le peuple aux élites !! Mais qui sont les élites ?
Ceux qui détiennent le pouvoir !
Opposer, c’est quoi ? proposer une autre politique que celle qui est appliquée ?
Alors ce serait populiste de s’opposer à une politique avec laquelle on n’est pas d’accord ?
Ce serait populiste de demander au peuple son avis ?
Pour moi c’est juste la démocratie.
Parce que là, pour le coup on peut accuser les climato-sceptiques de populistes puisque par leurs interventions ils tentent d’opposer le peuple aux élites carbo-centristes !

34.  scaletrans | 2/12/2016 @ 17:05 Répondre à ce commentaire

Bon, les enfants, il y a le bistrot pour ça…

35.  jean | 2/12/2016 @ 17:46 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#34),

… les enfants …

Je t’emmerde. Tu te prends pour qui pour me qualifier de la sorte ?

36.  Christial | 2/12/2016 @ 18:33 Répondre à ce commentaire

jean (#35),

… les enfants …

C’était bon enfant, me semble-t-il.

37.  Murps | 2/12/2016 @ 18:36 Répondre à ce commentaire

S’il vous plait, le bistrot est adapté à ce genre de discussion, courtoisement, cela va de soi.

Merci.

38.  Bernnard | 2/12/2016 @ 19:09 Répondre à ce commentaire

Je ne sais pas si quelqu’un a entendu FI cet après midi, j’étais en voiture mais si vous voulez réécouter
Voici le lien:
https://www.franceinter.fr/emissions/le-moment-meurice/le-moment-meurice-02-decembre-2016
Tout est bon pour tourner en dérision la contre COP22.

39.  Roby W | 2/12/2016 @ 19:10 Répondre à ce commentaire

Des nouvelles de la contre COP ?

Coïncidence, la meta COP française (Future Earth France) se tenait au même moment à Paris !

40.  Tamise | 2/12/2016 @ 21:39 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#38)
Encore un qui clame haut et fort  » je suis pour le dialogue « ….mais sur la page internet de son émission, bizarrement on ne peut pas laisser de commentaire. C’est tellement plus confortable de railler l’autre à couvert.

41.  Tamise | 2/12/2016 @ 22:45 Répondre à ce commentaire

La moquerie permet d’éviter à bon compte tout débat et également de s’épargner l’effort d’une réflexion honnête sur les arguments de son interlocuteur.
Mais, après tout, il n’est sans doute pas payer pour ça.

42.  Jean | 2/12/2016 @ 23:19 Répondre à ce commentaire

Christial (#36),
condescendant

43.  Géd | 3/12/2016 @ 2:45 Répondre à ce commentaire

Tamise (#40),

bizarrement on ne peut pas laisser de commentaire

Eh oui, exactement comme sur le site pensée-unique de Jacques Duran où il est impossible de laisser le moindre avis. Encore un partisan du dialogue.

44.  Géd | 3/12/2016 @ 2:49 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#38),

Tout est bon pour tourner en dérision la contre COP22.

Comme avec l’Oréal, c’est parce qu’elle le vaut bien.

45.  ck66 | 3/12/2016 @ 5:35 Répondre à ce commentaire

Géd (#43),
Vous vouliez certainement lui opposer votre CV et votre légitimité omnipotente … à n’en pas douter , il en aurait frémi d’effroi et n’aurait qu’à s’incliner devant tant de science infuse que vous nous faites partager gracieusement sur skyfall .

46.  Philippe | 3/12/2016 @ 11:39 Répondre à ce commentaire

Je suis tombé sur cet article :
http://www.minurne.org/?p=8961
Quelqu’un sait où on peut trouver ces graphes aux échelles de couleur décalées ?
Juste pour vérifier …

47.  CK66 | 3/12/2016 @ 17:26 Répondre à ce commentaire

A Philippe . Là .( notez que la palette de couleur dépend du mois et de la moyenne de ses températures )
http://graphical.weather.gov/xml/
Puis cliquez dans Graphical ( bandeau de gauche ) ou utilisez le lien ci-dessous
http://graphical.weather.gov/

48.  Paul AUBRIN | 3/12/2016 @ 17:28 Répondre à ce commentaire

Géd (#43),

Eh oui, exactement comme sur le site pensée-unique de Jacques Duran où il est impossible de laisser le moindre avis. Encore un partisan du dialogue.

Calomnie. Je me souviens, au moins deux fois, lui avoir adressé un avis et avoir reçu une réponse courtoise et documentée.

49.  Géd | 3/12/2016 @ 19:53 Répondre à ce commentaire

Paul AUBRIN (#48),

lui avoir adressé un avis et avoir reçu une réponse courtoise et documentée.

Vous aurez certainement à cœur de nous montrer où, sur le site de Jacques Duran, on peut voir cette « réponse courtoise et documentée »…

Et si par « documentée » vous entendez faisant référence à des sources suspectes (les usual suspects) c’est-à-dire en provenance de sites climatosceptiques, alors comme on a l’habitude de dire ici, c’est direct poubelle.

50.  Géd | 4/12/2016 @ 1:59 Répondre à ce commentaire

ck66 (#45),

devant tant de science infuse

Vous vous méprenez et encore une fois vous m’attribuez (vous tous, pas vous uniquement) vos propres défauts et comportements idéologiques.

Je n’ai jamais prétendu avoir la moindre « science infuse », je ne fais que rapporter ce que disent les scientifiques que vous, de votre côté, vous ne cessez de dénigrer et insulter en les traitant d’imbéciles ou de charlatans tout juste bons à s’occuper du renouvellement de leurs budgets de recherche.

Ce n’est pas mon CV qu’il faut opposer à celui de Duran, c’est celui de tous les scientifiques qui, eux, bossent sur le climat, alors que votre chouchou n’a jamais rien publié sur le sujet durant sa vie active et occupe sa retraite à écrire des articles d’opinion sur un site qui ne fait référence qu’ici ou quelques autres blogs climatosceptiques.

Au fait, inclure Allègre en introduction de la contre-COP c’était bien vu, vous avez eu l’honneur d’un entrefilet dans l’Express, enfin c’est plutôt Allègre qui a eu cet honneur, mais bon, on vous a cité, j’imagine que ça a dû être une intense émotion pour vous (attention quand même à surveiller votre tension, quand on voit la moyenne d’âge on peut se faire quelques soucis)