L’utilisation d’éléments « À effet de serre »

ou

Comment éviter au maximum la déperdition de l’énergie thermique

Un gaz ou un quelconque élément à effet de serre c’est à dire capable d’absorber et de rayonner des infrarouges est perçu comme élément diabolique dans l’atmosphère car on l’accuse de favoriser un «effet de serre » qui en réalité n’existe que dans une serre fermée d’un toit.

Mais parlons de ces « serres » et plus précisément de panneaux fermés et alors on y découvrira une utilité.

Parlons du chauffage d’habitation

Quand on parle de l’énergie de chauffage qu’il est judicieux d’utiliser dans les logements individuels où on a le choix entre le gaz, l’électricité, bois, fioul et… les panneaux solaires.
Très souvent, on pense « pompe à chaleur » qui est une bonne solution. La puissance électrique nécessaire au fonctionnement doit être minimisée cependant.
Il faut se rendre compte que chauffer un espace d’habitation demande un apport de calories faible et de l’énergie « dégradée » est suffisante pour cette fonction.

De plus, cette forme d’énergie inonde l’environnement sous forme de rayonnements infrarouges divers, certes de manière hétérogène, qu’il faut concentrer et capter.

Il est inutile de faire de l’électricité pour chauffer de l’eau qui elle-même servira à chauffer un logement.

On peut rêver, mais le rayonnement IR que les êtres vivants génèrent est perdu, capté et concentré, il peut être utile pour éviter d’avoir froid.
Des panneaux peuvent transformer un faible rayonnement d’infrarouges en calories pour directement chauffer de l’eau ou autre fluide, et cela, avec un bon rendement. Des surfaces particulièrement étudiées contenant des molécules hautement excitables et dés-excitables (pas le CO2 !) par les infrarouges peuvent directement chauffer un fluide caloporteur approprié circulant. Des études pourraient ainsi allier l’isolation d’un appartement à la production d’eau chaude à des fins de chauffage.

Je ne sais pas si on en fait dans ce domaine.

Bien entendu, il y aura des pertes mais le minimum.
Demander de poser des panneaux photovoltaïques pour faire de l’électricité pour chauffer de l’eau est ridicule en regard des rendements.

S’il faut comparer, les panneaux thermiques conviennent mieux pour cette fonction de chauffage des lieux habités que les panneaux voltaïques.
Cet engouement pour une technologie photovoltaïque relativement sophistiquée est difficile à expliquer en comparaison de la rusticité du thermique et de ses performances.

Mais il faut bien créer et soutenir un marché …

Je suis conscient que ce commentaire sous forme d’article va créer je l’espère des réactions.

On ne peut pas emprisonner l’énergie, il y a des pertes tout comme on ne peut pas enfermer un rayon lumineux dans une sphère creuse sous vide à paroi interne  extrêmement réfléchissante. L’énergie va se dégrader inexorablement mais ce qu’on peut faire c’est d’allonger le temps de sa dégradation ce qui en fin de compte revient à améliorer l’isolation ou augmenter le plus possible la résistance globale au transfert énergétique et créer ainsi « un effet de serre » dans les logements.

PS. Juste au moment de publier ce petit article je suis tombé sur cette page récente.
https://www.neozone.org/innovation/il-invente-un-systeme-de-chauffage-ecologique-et-innovant-en-recuperant-la-chaleur-des-toitures-en-ardoise/

C’est dans ce sens que devrait se faire les « économies » d’énergie tant espérées actuellement

17 Comments     Poster votre commentaire »

1.  Bernnard | 29/09/2022 @ 15:34 Répondre à ce commentaire

A vous d’imaginer !

2.  papijo | 29/09/2022 @ 18:25 Répondre à ce commentaire

Bonne initiative de créer un nouveau fil … ça rappelle le Skyfall d’il y a quelques années !

Un aspect qu’il faut également mentionner, c’est que contrairement à l’électricité, la chaleur (à t < <100°C) se stocke très facilement et pour un coût minime ! On peut facilement chauffer son eau dans la journée, et prendre sa douche le soir avant d'aller se coucher, ou le lendemain matin ! Essayez donc de vous éclairer en cette saison après 20 h avec du photo-voltaïque !

Mais entre nous, de quoi aurait l'air un ministre de l'écologie qui se proposerait de subventionner un bidon d'eau chaude ou tiède ? Un ministre ou un président, pour sa communication, se doit de subventionner de la (soi-disant) high-tech … pas de la plomberie !

Pour une maison individuelle, cela ne serait pas évident à mettre en oeuvre, mais à l'échelle d'une ville, on peut même réaliser un stockage inter-saisonnier: utiliser le soleil d'été pour se chauffer en hiver ! (exemple / traduction / autres exemples 1 – en anglais et 2 – en anglais aussi)

4.  papijo | 29/09/2022 @ 19:11 Répondre à ce commentaire

papijo (#2),
Une étude de « l’Académie des technologies » concernant la possibilité d’appliquer la technologie du stockage saisonnier de chaleur à la France, mais … rédigée en anglais !

5.  Bernnard | 29/09/2022 @ 19:34 Répondre à ce commentaire

papijo (#4),
Dommage que ce soit en anglais !

6.  papijo | 29/09/2022 @ 20:17 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#5),
Puisque vous insistez … traduction Google sur le site Petit-fichier.fr

7.  Bernnard | 29/09/2022 @ 20:47 Répondre à ce commentaire

papijo (#6),
Merci ! Quelle rapidité !
J’ai de la lecture smile

8.  papijo | 30/09/2022 @ 8:45 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#7),
Il suffit d’utiliser l’onglet « Documents » de GoogleTranslate (que le document soit en anglais, allemand, chinois, corse, zoulou, hébreu ou plein d’autres langues) !

9.  Bernnard | 30/09/2022 @ 12:20 Répondre à ce commentaire

papijo (#8),
J’ai essayé à partir du document original téléchargé sur ma machine et aussi à partir du site web, et le retour me donne à chaque fois le document original ! Il doit y avoir un beugue. Utilisez le fil « aide technique  » pour une éventuelle réponse

10.  amike | 30/09/2022 @ 20:45 Répondre à ce commentaire

…à améliorer l’isolation …

Il y a 15ans, on avait un gros espoir dans l’aérogel de silice : pouvoir garder des masses à des températures extrêmement élevées (1000°C) sans perte pendant longtemps. Mais il semble qu’on n’ait guère progressé dans cette voie pour une généralisation du stockage de chaleur.
Encore une fois comme dans le nucléaire, la chaleur n’a guère été valorisée…

11.  Bernnard | 3/10/2022 @ 15:54 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#9), comme je suis têtu j’ai essayé de traduire le document en utilisant mon Android avec Chrome et j’ai activé la version pour ordinateur du navigateur Chrome pour utiliser Google Traduction. Ça fonctionne !
Décidément l’informatique m’échappe !

12.  Bernnard | 9/10/2022 @ 12:24 Répondre à ce commentaire

En ce moment, je suis occupé par ma production d’eau chaude sanitaire et je voudrais éviter le gaz qui me sert aussi de moyen de chauffage central.
Dans mes recherches à travers le Web je suis tombé sur cette arnaque:
Le chauffe eau « thermodynamique ». Je ne connaissais pas ! Et pourtant c’est répandu semble-t-il.
En gros, on chauffe l’eau par une pompe à chaleur en prélevant les calories à l’intérieur du logement !
Bien évidemment c’est votre chauffage central qui en réalité va chauffer votre eau sanitaire.
À ce compte là, un serpentin en dérivation et à l’intérieur du cumulus, assisté par une petite résistance électrique arrive au même résultat. ‘

13.  Demokratia | 9/10/2022 @ 13:05 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#12),
C’est un peu comme un collègue qui me disait l’autre jour que l’on pourrait « brancher une dynamo sur les roues de la voiture pour récupérer du courant ». Cela permettra sûrement de recharger la batterie et d’augmenter l’autonomie !

14.  joletaxi | 9/10/2022 @ 14:07 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#12),

https://french.alibaba.com/product-detail/vacuum-tube-hybrid-solar-collector-hot-solar-water-solar-water-heater-system-241453217.html?spm=a2700.wholesale.0.0.493a2e25e6TMsO&utm_source=pocket_mylist

il y a des tas d’offres, et c’est très performant, même avec un ciel couvert
la nouvelle technologie est très astucieuse

15.  Bernnard | 9/10/2022 @ 14:19 Répondre à ce commentaire

joletaxi (#14),
C’est effectivement sur cette voie que je m’oriente.
Je fais bien plus confiance au solaire thermique que photovoltaïque. Et revendre de l’électricité à EDF n’est pas un calcul sur lequel se baser pour une longue période de temps.
Mon projet avance et je consulte des entreprises.
Suivant les performances que je pourrai évaluer en fonctionnement je verrai à compléter mon installation pour me passer entièrement du gaz sauf pour la cuisine..

16.  papijo | 9/10/2022 @ 15:29 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#12),
En l’absence de gaz naturel, les cumulus à résistances sont interdits dans les nouvelles constructions. Il faut donc adopter un « chauffe-eau thermodynamique »(*). Il s’agit d’une pompe à chaleur qui prélève les calories de l’air extérieur pour les renvoyer sur le circuit d’eau chaude. Je n’ai pas de données sur la conso (si les résultats avaient été fantastiques, elle m’en aurait sûrement parlé !), mais à priori si en moyenne cela diminue la conso électrique, par contre par temps très froid, le COP n’est pas forcément supérieur à 1. (Dans ce cas, on consommerait plus que l’ancienne résistance, et la plupart des fournisseurs basculent le fonctionnement sur une résistance, par exemple ici Page 21/28 quand Text < -7°C)

La pompe à chaleur est soit « intégrée au ballon », si on veut garder tous les décibels pour soi, soit « bi-corps » avec un compresseur extérieur pour partager les décibels avec ses voisins !

(*) Il faut bien sûr une deuxième pompe à chaleur pour le chauffage de la maison !

17.  joletaxi | 9/10/2022 @ 16:35 Répondre à ce commentaire

papijo (#16),

oui mais… pour atteindre 65° pour ceux qui ne sont pas attirés par la légionellose , il faut une pompe à 2 étages, et le rendement final en patit inévitablement, même problème pour ceux qui installent une pompe à chaleur pour une installation fuel classique,les radiateurs ne sont pas dimensionnés pour travailler à 38 °
bref, toute cette agitation pour des fadaises
Il y a quelques années, j’avais proposé à mon fournisseur d’électricité de me raccorder selon la formule exclusif de nuit(en Belgique) pour alimenter des boilers de stockage.Le calcul, semblait rentable, mais les fluctuations du prix du fuel rendait l’opération spéculative.
Réponse du fournisseur, placer plutôt des panneaux solaires…..
Pourtant ,globalement, ce serait un moyen peu coûteux d’améliorer son chauffage, et en plus, d’une très bonne rentabilité pour le fournisseur
Mais ce n’est pas « in »