Énergie et politiques du climat

Pour discuter de nos vaillants efforts afin de décarboner l’économie.


Le rapport de l’académie des technologies sur la réglementation thermique 2012.


Ils sont contre les éoliennes :

Le site de l’EPAW, Plateforme européenne contre l’éolien industriel.

Stop these things (Australie, eng),  » We’re not here to debate the wind industry, we’re here TO DESTROY IT ! »

Le Plan Climat de Nicolas H.

 

 

4 191 Comments     Poster votre commentaire »

4151.  Hug | 21/05/2019 @ 17:16 Répondre à ce commentaire

Il y a les discours (ou plutôt la propagande) et puis, il y a la réalité:
https://www.rtl.fr/actu/conso/energies-le-renouvelable-delaisse-au-profit-du-petrole-du-gaz-et-du-charbon-7797672432

4152.  papijo | 21/05/2019 @ 17:52 Répondre à ce commentaire

Hug (#4151),
Les commentaires font plaisir !

4153.  micfa | 24/05/2019 @ 11:13 Répondre à ce commentaire

Certains candidats aux élections européennes veulent taxer le kérosène. En voilà une idée qui va sauver la planète. Les compagnies vont peut-être supprimer des vols au lieu d’augmenter le prix des billets, il y aura moins d’avions dans le ciel et moins de CO2 émis. Et peut-être même que tous les avions du monde entier viendront faire le plein en France pour remercier ce vertueux pays exemplaire en écologie. laugh C’est une manne financière qui va tomber dans les caisses de l’état sans compter les milliers d’emplois que ça va créer car il faudra importer beaucoup plus de pétrole, le raffiner et même rouvrir les puits que Hulot a fermés. Votez pour eux. laugh laugh laugh

4154.  the fritz | 24/05/2019 @ 11:46 Répondre à ce commentaire

Hug (#4151),
lu ce commentaire
Citoyendumonde_1999

Les seules énergies qui ne font pas chauffer la planète: eau, vent et soleil

Faut lui répondre ; ah mais c’est andqui le premier commentateur
Heureusement que le soleil chauffe l’eau pour faire de l’hydroélectricité et l’air pour faire du vent
C’est effarant le niveau des gens qui osent discuter de ces sujets , même s’ils sont passés à la fac

4155.  savoy | 28/05/2019 @ 10:19 Répondre à ce commentaire

LE NUCLÉAIRE EST UNE SOLUTION POUR “L’ÉCOLOGIE SCIENTIFIQUE” SELON L’AIE

https://lenergeek.com/2019/05/28/nucleaire-ecologie-aie-birol/

4156.  Murps | 28/05/2019 @ 20:40 Répondre à ce commentaire

savoy (#4155), l’écologie aurait besoin de solution ?
Et si on est pas écologiste ???

4157.  the fritz | 28/05/2019 @ 21:13 Répondre à ce commentaire

Murps (#4156),

Et si on est pas écologiste ???

On pédale dans la choucroute kiss

4158.  Daniel | 29/05/2019 @ 21:47 Répondre à ce commentaire

La hausse des prix de l’électricité provoque des étincelles

Le PDG d’EDF et le président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, ont souligné le poids des taxes. Le ministre de l’Écologie a riposté en mettant en cause la dérive des coûts chez l’énergéticien.

http://www.lefigaro.fr/conjonc.....s-20190529

Le PDG d’EDF, Jean-Bernard Lévy, et le président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, ont souligné le poids des taxes. Le premier en mode suggestif – «il faudrait peut-être réfléchir à moins taxer l’électricité puisqu’elle n’émet pas de CO2» – le second en mode agressif – «l’État s’en met plein les poches».

4159.  scaletrans | 30/05/2019 @ 8:00 Répondre à ce commentaire

Daniel (#4158),

La dérive des coûts chez l’énergéticien

– Acharnement post Fukushima sur la « sécurité » (ou la notion qu’on s’en fait chez les perturbés du principe de précaution)
– Obligation d’acheter au-dessus du prix du marché de l’électricité intermittente et de la considérer comme prioritaire sur le réseau.
– Nécessité d’entretenir des centrales non rentables parce que tournant au ralenti pendant la production d’électricité intermittente pour prendre le relai lorsque le vent tombe.
– Nécessité d’adapter le réseau pour faire face aux dangereuses fluctuations et à construire des lignes de raccordement.
– Obligation de vendre à bas prix du courant à de la concurrence artificielle qui en profite pour prendre des parts de marché alors qu’elle ne produit rien (ou si peu).
– Acharnement de l’ASN sur Flamanville, retardant de façon éhontée la mise en service (Le premier EPR construit en Chine avec l’assistance d’EDF et d’AREVA est déjà relié au réseau depuis près d’un an).
– Gestion catastrophique d’EDF et d’AREVA par des dirigeants incapables nommés pour des raisons politiques.
Comment voulez-vous qu’EDF ne soit pas obligé de reporter ces surcoûts insupportables sur le consommateur ???

4160.  Bernnard | 30/05/2019 @ 8:25 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#4159),

Le premier EPR construit en Chine avec l’assistance d’EDF et d’AREVA est déjà relié au réseau depuis près d’un an

Deux maintenant !

Pendant ce temps là chez nous on crève de peur ! 😢

https://www.contrepoints.org/2019/05/30/345619-reacteur-nucleaire-epr-et-de-deux

4161.  Hug | 6/06/2019 @ 13:53 Répondre à ce commentaire

https://energieetenvironnement.com/2019/06/03/la-chine-se-reoriente-vers-le-vehicule-a-hydrogene/
J’aime bien le commentaire final…smile

4162.  scaletrans | 6/06/2019 @ 15:44 Répondre à ce commentaire

Hug (#4161),

À terme, il se peut que la voiture à essence l’emporte par défaut.

J’en suis persuadé. Globalement, même on doit passer par la distillation du charbon, cela restera avantageux par rapport à toutes les autres technologies.

4163.  the fritz | 7/06/2019 @ 18:55 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#4162),
On remettra en route les mines d’Autun

4164.  the fritz | 11/06/2019 @ 11:08 Répondre à ce commentaire

http://rage-culture.com/aureli.....roissance/
J’ai lu en diagonale, mais cela à l’air pas mal

4165.  scaletrans | 11/06/2019 @ 15:56 Répondre à ce commentaire

the fritz (#4164),

« Ils misent sur l’effondrement de la société industrielle au cours de la transition écologique ».

Voilà !

4166.  the fritz | 11/06/2019 @ 17:31 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#4165),
J’ai lu un peu mieux le papier , comme quoi , il faut toujours passer un peu de temps , et j’ai répondu ceci au correspondant de STA qui a transmis le papier

> Techno prêtre (le rédacteur du papier ) est un de vos amis chez SAUVONS le CLIMAT?
> J’ai trouvé que le papier commençait bien , mais quand il s’attaque aux pétroliers je trouve qu’il déraille complètement ; d’abord parce qu’il surestime sans doute les réserves de fossiles avec disons un coup de production abordable, et ensuite parce que les pétroliers ne sont pas contre le nucléaire ; peut-être que ce seront eux et pas l’état qui arriveront à développer le nucléaire du futur ; mais ce que je ne supporte pas dans ce papier , c’est l’utilisation du prétexte du RCA pour élaborer cette stratégie du futur énergétique de la planète

4167.  papijo | 11/06/2019 @ 20:26 Répondre à ce commentaire

La compagnie américaine (utility) « Pacific Gas & Electric » en redressement judiciaire a obtenu un jugement l’autorisant à « renégocier » (comprendre « annuler ») certains contrats ENR parmi les plus onéreux. Evidemment, les producteurs ne vont pas lâcher le magot facilement et vont faire appel de cette décision (et les cabinets d’avocats impliqués vont gagner beaucoup d’argent !). Quoi qu’il en soit, les capitaux vont hésiter avant de se placer sur des contrats réputés « sans risques » … Malheureusement, chez nous, c’est l’état qui gère le système, et une faillite d’EDF ne nous épargnera pas de payer jusqu’au bout !
NB: Cette même société est également accusée d’être à l’origine des incendies qui ont détruit la ville de Paradise et causé 85 morts. Même si le jugement est confirmé, cela ne suffira pas à la sauver !
Source: WUWT, traduction

4168.  papijo | 12/06/2019 @ 20:05 Répondre à ce commentaire

L’hydrogène, ça ne pollue pas (parait-il), mais quand ça pète, ça fait du bruit !
En Norvège, une station service qui délivrait de l’hydrogène explose (2 automobilistes blessés suite à l’explosion de leur air-bag provoquée par l’explosion de la station). Par précaution, les stations vendant de l’hydrogène ferment en Norvège, Danemark … pour (peut-être) plusieurs mois !
Liens (traduits en français): Ingenioren, NRK

4169.  the fritz | 12/06/2019 @ 20:14 Répondre à ce commentaire

papijo (#4168),
Comment ils fabriquent leur hydrogène ?

4170.  jdrien | 12/06/2019 @ 20:17 Répondre à ce commentaire

papijo (#4168), j’aime biensadsur NRK)
«  »L’hydrogène est très facilement inflammable, mais il n’est pas toxique, dit Grimstad. » »
je suis rassuré smile

4171.  Bernnard | 12/06/2019 @ 21:26 Répondre à ce commentaire

the fritz (#4169), papijo (#4168),
En Norvège il y a le choix:
Dans l’ordre à mon avis:
-L’électrolyse de l’eau (en Norvège l’hydroélectricité est abondante) . pour une station le long d’une autoroute pourquoi pas?
-Le vapoformage de pétrole et/ou gaz naturel (Je pense qu’en Norvège c’est le cas) mais peu imaginable en station
-La gazéification du bois (Il y a du bois en Norvège), je ne pense pas que ce soit cette technologie pour la même raison que ci-dessus
– Enfin la thermolyse de l’eau pourrait être réalisée dans une petite unité mais c’est plus délicat à mettre en œuvre que l’électrolyse.

4172.  the fritz | 12/06/2019 @ 21:30 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#4171),

Le vapoformage de pétrole et/ou gaz naturel

Je ne sais pas ce que c’est le vapofromage smile ; mais faut être taré de transformer du pétrole directement utilisable en Hydrogène en perdant les deux tiers de l’énergie potentielle

4173.  papijo | 12/06/2019 @ 22:20 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#4171),
J’ai d’abord fait la traduction en anglais, et là ils disent que c’est un « brine tank » qui a explosé (ce passage – je ne sais plus où – est incompréhensible en français). Je pencherais donc aussi pour l’électrolyse !

4174.  Bernnard | 12/06/2019 @ 22:38 Répondre à ce commentaire

the fritz (#4172), papijo (#4173),
Il faut croire qu’il y a des pays qui ne savent pas quoi faire de leur électricité !

4175.  Bernnard | 12/06/2019 @ 22:40 Répondre à ce commentaire

the fritz (#4172),
Effectivement! Ils ne savent pas faire des bilans énergétiques. L’énergie (électrique) est le cadet de leurs soucis.

4176.  Bernnard | 12/06/2019 @ 22:43 Répondre à ce commentaire

the fritz (#4172),

le vapofromage

Avec du vin ça doit être pas mal ! blum
Mais j’ai aussi fait une erreur. je voulais écrire « vaporeformage ». Quand on écrit sur un écran d’un Android avec un clavier virtuel…

4177.  papijo | 17/06/2019 @ 20:54 Répondre à ce commentaire

Signalé sur EIKE, un article du Berliner Morgenpost: « Les nouveaux e-bus de Berlin ne peuvent fonctionner qu’une demi-journée »
Ils ont prévu d’en avoir 140 d’ici l’an prochain, à un prix compris entre 600 et 900 000 € (c’est des Mercedes !)
Ces nouveaux bus électriques ont tout pour plaire aux écolos: ils coûtent 3 fois plus cher que les bus diésel, font 6 fois moins de kilomètre par jour et partent vraisemblablement beaucoup plus vite (5 fois, 10 fois ???) à la casse !
Cette histoire me fait penser à ce que m’avaient dit des collègues allemands: « Chez nous, il y a autant sinon plus de corruption qu’ailleurs, mais la différence, chez nous, on n’en parle pas ! »

Source: Berliner Morgenpost et: traduit en « français »

4178.  papijo | 17/06/2019 @ 21:10 Répondre à ce commentaire

the fritz (#4169),
Explosion d’une station service d’hydrogène. Comment est fabriqué l’hydrogène ?
J’ai la réponse: par électrolyse sous pression (et c’est un stockage à 1000 bars qui a fui et explosé)
Source (traduite): ing.dk (voir le petit schéma d’implantation)

4179.  Bernnard | 18/06/2019 @ 7:59 Répondre à ce commentaire

papijo (#4178),
L’hydrogène est très mobile, et les atomes (et molécules) très petits. Cela a pour conséquence la diffusion aisée de cet élément à travers la structure ordonnée de beaucoup de métaux d’autant plus rapide que la pression est élevée. Il est très difficile (mais c’est possible tout de même.) d’éviter les pertes à cause des fuites. J’ai personnellement expérimenté ça en faisant de nombreuses hydrogénations catalytiques sous pression importante dans des « bombes » de 10 litres en fer de 5 cm d’épaisseur fermées par de nombreux écrous (une dizaine de mémoire) serrés avec une clé dynamométrique. Il n’y a pas de joint. La zone de contact est conique.

https://www.hellopro.fr/images/produit-2/5/1/1/autoclave-de-laboratoire-et-cellule-haute-pression-autoclave-reacteurs-standardsbolted-closure-5874115.jpg
De manière générale stockage et manipulation de l’hydrogène se font à l’air libre.
La zone d’explosivité de l’hydrogène dans l’air est étendue et l’ hydrogène s’accumule sous les plafond des locaux où il est stocké ou utilisé . Une toute petite étincelle et c’est l’explosion. l’hydrogène est un gaz dangereux !

4180.  scaletrans | 18/06/2019 @ 8:49 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#4179),

Je me demande si le stockage dans des réservoirs en composites sous une pression de 300/400 bars tels qu’installés dans des voitures expérimentales (ou des bus !) est bien sérieux.

4181.  Bernnard | 18/06/2019 @ 8:57 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#4180),
Il faut partir du principe qu’une fuite d’hydrogène est sûre à 100%. Dans ces conditions la seule sécurité réside dans la fiabilité
et le réglage des sondes, du système électronique, de l’alarme et de l’efficacité de la ventilation.
Je crains que dans l’avenir le monde va (ré) apprendre ce qu’est l’hydrogène.

4182.  papijo | 18/06/2019 @ 10:37 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#4179),
Un gaz « explosif » ou non plus léger que l’air est à mon avis moins dangereux qu’un gaz « inerte » plus lourd que l’air. Dans ma vie professionnelle, je me suis trouvé confronté à des « incidents » heureusement sans suite (évanouissements et collègues intervenus rapidement pour mettre les victimes en lieu sur) mais qui auraient pu mal tourner, dans 2 cas avec du gaz de haut-fourneaux (CO + CO2 + N2) et dans un autre cas avec du « gaz de compostage bio » (air + CO2).
Par contre, j’ai travaillé avec des plus légers que l’air (gaz naturel, gaz de cokerie) et là, pas de problème, en cas de fuite, tout part aux petits oiseaux (évidemment, je n’avais pas de plafonds étanches !)
Un des gaz les plus dangereux est l’oxygène à fortes concentrations: beaucoup de corps s’enflamment spontanément et brûlent violemment: poussières, corps gras, etc. et cette combustion se propage à tout matériau combustible, y compris l’acier !
Pour l’hydrogène, je n’ai pas pratiqué … mais je sais qu’il y a le problème de la porosité et un acier d’aspect parfaitement sain peut se révéler poreux, même à l’air ! (j’ai eu le cas sur des tubes en acier réfractaire de 8 mm d’épaisseur environ … l’air à 1 ou 2 bars fuyait comme si le tube était en papier buvard, et pourtant, à l’examen « cristallo » tout semblait normal !)

4183.  Bernnard | 18/06/2019 @ 10:54 Répondre à ce commentaire

papijo (#4182),
C’est surtout sa large plage d’explosivité dans l’air qui rend l’hydrogène dangereux. C’est pour cette raison que toutes les manipulations que j’ai eu à faire avec ce gaz, je les ai faites à l’air libre avec pour seule protection un toit léger (pour la pluie) et pas de murs ainsi qu’un détecteur de concentration.
Malgré cela j’ai eu quelques frayeurs au moment des purges d’autoclave.
Mais c’est vrai qu’il file heureusement directement dans la stratosphère.
Avec l’oxygène c’est effectivement son pouvoir oxydant qui est à craindre et il est plus lourd que l’air. Il faut impérativement éviter les matériaux combustibles à son contact. Il est d’autant plus oxydant que sa concentration (et donc sa pression partielle) est élevée.

4184.  the fritz | 18/06/2019 @ 12:00 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#4183),
Bien pire que l’hydrogène , le monoxyde de dihydrogène
http://affaireclimatique.fr/Pire%20que%20le%20CO2,.pdf

4185.  Bernnard | 18/06/2019 @ 12:23 Répondre à ce commentaire

the fritz (#4184), laugh

4186.  Marco40 | 18/06/2019 @ 15:08 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#4181), La catastrophe du zeppelin Hindenburg est un exemple de ce qui pourrait arriver (et encore, il n’a pas à proprement explosé)

4187.  scaletrans | 18/06/2019 @ 16:02 Répondre à ce commentaire

A propos de la bouse royalement financée sur la catastrophe de Tchernobyl, Vladimir Orlov met son grain de sel et développe des hypothèses sur les « accidents ».
A discuter. J’y vois déjà un bémol, la France n’a abandonné la surgénération que sous pression politique.

4188.  MPh | 18/06/2019 @ 16:51 Répondre à ce commentaire

Bonjour à tous.
Cela fait longtemps que je suis vos différents fils qui m’ont beaucoup appris.
Si je me décide à intervenir, c’est à propos du post 4187 de Scaletrans.
Mon pédigrée, c’est 39 ans dans le nuc et dans ses affaires de coeur. De 1975 à 2014. J’ai donc vécu en quelque sorte en direct les catas de TMI2, Tcherno et Fuku.
La lecture du lien vers V. Orlov m’a laisser bouche bée: non pas à cause de la partie sur la série de Tchernobyl (que je n’ai pas franchement envie de voir), mais pour la suite: ce gars n’y connait rien et fait de la théorie du complot à fond la caisse! Avec de tels amis, pas besoin d’ennemi….

4189.  douar | 18/06/2019 @ 16:58 Répondre à ce commentaire

MPh (#4188),
surtout, d’après ce que j’entends, la série n’est pas trop mal faite.
Et c’est surtout une charge contre la mal gouvernance de l’époque soviétique.

4190.  Hug | 18/06/2019 @ 17:22 Répondre à ce commentaire

MPh (#4188),
Oui, ce texte est très complotiste.

4191.  MPh | 18/06/2019 @ 17:27 Répondre à ce commentaire

douar (#4189), Effectivement, c’est de la mal gouvernance, symptôme d’une organisation ultra centralisatrice. Les opérateurs étaient des ‘pousse-boutons’. Ils avaient avant arrêt un test à faire. Ils ont pris du retard, et pour faire ce test malgré tout, ils ont déconnectés des sécurités et fait entrer le réacteur dans une zone d’instabilité et de divergence. Dont ils ignoraient l’existence, car « ils n’avaient pas à savoir » mais à respecter les procédures.
Le réacteur est devenu surcritique, a surchauffé et a explosé (explosion de vapeur). Le graphite a ensuite pris feu, ce qui a aggravé le bazar… D’autant plus que ces réacteurs n’ont pas d’enceinte de confinement comme les nôtres.
Comme le gars qui avec son Sukhoï a descendu un Boeing 747 quelques années plus tôt: il a respecté lui les procédures, il n’avait pas à se poser de question.
PS: j’écris de mémoire. Mais Wiki devrait pouvoir confirmer.