Le Collectif des climato-réalistes en 2016

                                        Le Collectif des climato-réalistes en 2016

 

L’année 2015 a été celle de la fondation du Collectif des climato-réalistes. En quatre mois, beaucoup de choses ont été faites :

  • depuis le lancement le 1er septembre, plus de 400 personnes ont rejoint la liste de soutien, qui comporte par ailleurs 13 groupes et associations.
  • la pétition en faveur de Philippe Verdier a obtenu 20 000 signatures et une audience mondiale (par exemple ici).
  • notre bulletin hebdomadaire est diffusé à plus de 500 personnes.
  • la « contre-COP21 » du 8 décembre a rassemblé à Paris une bonne partie des climato-réalistes francophones les plus connus (voir les vidéos ici et ), et a fait du Collectif un groupe reconnu à l’étranger.

La COP21 a beau avoir accouché d’un accord vide de toute substance, nous ne devons pas baisser la garde : il y aura une COP22, il y aura des « initiatives » pour le climat, des « déclarations » angoissées, des « propositions » pour sauver la planète du réchauffement, de la « pédagogie » carbocentriste…

Pour continuer sur notre lancée et faire du Collectif un acteur de référence incontournable dans le débat sur le climat, nous avons besoin :

  • de soutien. Si on le répète si souvent, c’est parce que c’est vrai. Écrivez-nous pour faire gonfler la liste, que vous soyez un particulier (nom, prénom, profession, éventuellement adresse et site internet ou page Facebook) ou une structure (association ou groupe informel).
  • d’idées. Nous en avons quelques unes, ainsi que des projets dont nous vous parlerons bientôt, mais vos suggestions sont bienvenues.
  • de bras. C’est bien de dire « faudrait faire ça », mais c’est encore mieux quand il y a du monde pour le faire. Ceux qui sont prêts à donner un peu de leur temps sont invités à se faire connaître (en indiquant le type de choses que vous vous verriez faire). Tout type d’aide peut être utile, qu’elle soit ponctuelle ou régulière.

Bonne année à tous,

le comité d’organisation.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

85 Comments     Poster votre commentaire »

51.  WASTERLAIN | 26/01/2016 @ 10:53 Répondre à ce commentaire

@ Claude C
Courtillot, Gervais, je connais, mais Martin, Marko, Gérondeau, Rittaut ?
Serait-il possible de communiquer les liens URL qui permettraient de voir le conférences et/ou de lire leurs travaux ?
Merci.

52.  Claude C | 26/01/2016 @ 11:16 Répondre à ce commentaire

WASTERLAIN (#51),
« Martin » (pseudo) ou plutôt Jacques Duran a initié le site « Pensée unique »
http://www.pensee-unique.fr/auteur.html
Pour Itsvan Marko voilà une interview ADDE récente:
https://www.youtube.com/watch?v=vsbalRiRZrw
Christian Gérondeau comme Marko et d’autres sont intervenus récemment lors de la Contre COP 21
vidéo sur Skyfall: http://www.skyfall.fr/2015/12/.....tre-cop21/
Et Benoit Rittaud qui circule dans les parages a initié ce site:
https://mythesmanciesetmathematiques.wordpress.com/ et le collectif des climato-réalistes présent dans Skyfall.
pour les diverses conférences, elles sont faciles à trouver sur Youtube.
Voili voilou !

53.  Christial | 26/01/2016 @ 11:56 Répondre à ce commentaire

L’étude économique déjà citée sur un autre fil sur le « risque climat et le bilan coûts/avantages» de Vincent Bénard complète le volet scientifique et philosophique du Collectif.
A mon sens cette dimension économique devrait être l’objet de la communication du collectif, au même titre que la dimension scientifique ou de la réflexion épistémologique.

http://blog.turgot.org/index.p.....e-liberale

54.  JC Abbé | 27/01/2016 @ 17:16 Répondre à ce commentaire

On a beaucoup parlé des changements climatiques mais je regrette que l’on laisse de côté les conséquences qui vont résulter de la COP 21 en terme de politique énergétique (surtout en France) ; elles sont considérables et porteuses de lourdes inquiétudes. On peut difficilement ignorer cet aspect.
A titre d’exemple, je viens de lire que notre Royale Nationale venait de décréter que « la France refusera désormais toute nouvelle demande de permis de recherche d’hydrocarbures » (Ouest France, 21.01.2016). C’est proprement effarant et il est impossible de ne pas réagir, notamment au regard des larges possibilités offertes dans le secteur maritime (la France est la deuxième nation en terme de surface d’eaux territoriales).
Plusieurs Think Tank ont produit des documents pertinents mais je m’interroge sur l’utilité de réfléchir à des synthèses dans des domaines spécifiques ? Par exemple, la COP21 et le pape ont oublié de mentionner les questions de démographie pourtant majeures !
Soumis à discussion .. Je peux participer.

55.  Claude C | 27/01/2016 @ 17:42 Répondre à ce commentaire

JC Abbé (#54),
Lettre de l’amicale des foreurs et des métiers du pétrole à Ségo…:
http://www.foreurs.net/index.p.....;Itemid=59

56.  douar | 27/01/2016 @ 17:48 Répondre à ce commentaire

JC Abbé (#54),
Facile de jouer au mariole avec ce type de déclaration quand le baril de pétrole est à 30$.
A 100 $, on en reparle.

57.  scaletrans | 28/01/2016 @ 11:14 Répondre à ce commentaire

Christial (#53),

Et naturellement, le fameux R****t y est allé de sa petite déjection.Il a pour l’instant le dernier mot, quelqu’un pourrait-il ajouter quelque chose sans s’adresser directement à ce t***l ? Je ne tiens pas à le faire.

58.  Murps | 28/01/2016 @ 19:29 Répondre à ce commentaire

Claude C (#55), lu la lettre.
Les foreurs n’y vont pas de main morte et c’est tant mieux.

Malheureusement Flanby va remplacer la dinde technocrate incompétente par un curé aveugle et inculte…
On passera de Charybde à Scylla.

59.  Fred de la Terre du Futur | 28/01/2016 @ 21:27 Répondre à ce commentaire

Nous vous informons que la Terre du Futur continue à vous soutenir en publiant régulierement la lettre du collectif sur le site de TDF ainsi que les reseaux sociaux. Ainsi cela permet de diffuser au plus large des personnes cette précieuse lettre.

Bien amicalement

60.  JC Abbé | 28/01/2016 @ 21:41 Répondre à ce commentaire

douar (#56),
Serait il possible d’avoir la clé pour comprendre ce message ? Merci

61.  douar | 29/01/2016 @ 8:29 Répondre à ce commentaire

JC Abbé (#60),
Simplement, que c’est de la démagogie pure de la part de notre Ministre que de dire vouloir interdire les forages sur le territoire français quand le prix du baril est au plus bas.
Si le baril était à 100 $, je pense qu’elle aurait été plus prudente.
C’est de l’affichage, comme d’habitude.

62.  Gilles des Landes | 30/01/2016 @ 9:39 Répondre à ce commentaire

Fred de la Terre du Futur (#59), Merci en tout cas pour ce relais.

Votre dernier billet sur l’impact du volcanisme soulève une évidence que les réchauffistes ne veulent pas montrer.

Çà fait un bon moment que je pense moi aussi à l’utilité de mesurer l’apport effectif du volcanisme (y compris sous-marin) et d’évaluer son impact en termes de particules fines, gaz, températures, etc…

63.  scaletrans | 30/01/2016 @ 11:22 Répondre à ce commentaire

Gilles des Landes (#62),

Sans parler de l’influence du volcanisme dans l’accélération du vêlage des glaciers de l’Ouest Antarctique.

64.  Gilles des Landes | 31/01/2016 @ 9:27 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#63), En voici une illustration indirecte qui va plus loin que le vêlage : http://judithcurry.com/2016/01.....te-change/

65.  de Rouvex | 2/02/2016 @ 11:48 Répondre à ce commentaire

Gilles des Landes (#64), Yess…

66.  Bernnard | 2/02/2016 @ 12:00 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#63), Gilles des Landes (#64), de Rouvex (#65),
Voici un article qui date de presque un an et qui évoquait la possibilité de l’influence du volcanisme sous marin sur les grandes variations du climat.
http://www.notre-planete.info/.....imat-Terre

67.  scaletrans | 2/02/2016 @ 17:01 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#66),

Effectivement. Mais le commentaire tendait à promouvoir le rôle du CO2…
En tous cas, ce papier de Maya Tolstoï alimente des discussions animées: corrélation, causation and so on.

68.  Bernnard | 2/02/2016 @ 18:16 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#67),
Oui ! Ce qui montre bien que dés qu’on parle de changement climatique, on pense en premier lieu au CO2 (en dehors des poussières dans le volcanisme atmosphérique) alors que les volcans, ce sont aussi des flux de chaleurs qui peuvent être localement puissants !

69.  Murps | 3/02/2016 @ 10:45 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#68), localement, je ne dis pas, mais j’ai du mal à imaginer que les volcans, qui ne sont que des petits points chauds à l’échelle de la croûte terrestre pendant des périodes courtes puissent produire assez de chaleur pour influer le climat « global » (si cela à un sens d’évoquer un climat global).
Même les calculs savants qui évaluent la chute de température due à une explosion comme celle du Tambora ou du Mt St Helen ne peuvent pas être considérés comme autre chose que de la spéculation tant ces calculs de températures moyennes sont entachés d’approximations voire d’erreurs de mesure.

70.  Bernnard | 3/02/2016 @ 11:29 Répondre à ce commentaire

Murps (#69),
Regardez l’île de la Réunion résulte d’un point chaud. Un « petit » point chaud, c’est vrai, mais capable d’ériger une île à partir de -4000 m.
Le centre de la terre est chaud et c’est à mon sens une erreur de considérer, qu’à la surface de la croûte terrestre, le flux de chaleur provenant de ce centre soit uniforme dans le temps et l’espace, même s’il est globalement très faible par comparaison avec celui qui nous vient du soleil.
Oui, c’est le climat local qui est affecté. Mais El Niño est local et affecte le climat local et semble-t-il aussi le « climat global ».
Le flux de chaleur d’un El Niño est, peut-être, du même ordre que le flux de chaleur d’une intense remontée de magma ponctuelle. On manque de mesures fiables et on a tendance à répondre que ce n’est pas comparable. En tout cas, je m’interroge. Peut être que des spécialistes peuvent en dire plus ?

71.  Murps | 3/02/2016 @ 22:24 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#70),

Regardez l’île de la Réunion résulte d’un point chaud. Un « petit » point chaud, c’est vrai, mais capable d’ériger une île à partir de -4000 m.

Pas en une année mais sur des centaines ou des milliers d’années.
Autant dire que l’impact climatique c’est peanuts.

Le flux de chaleur d’un El Niño est, peut-être, du même ordre que le flux de chaleur d’une intense remontée de magma ponctuelle

Très très difficile d’évaluer un ordre de grandeur représentatif, au pif totalement je dirais que El Nino représente des énergies bien plus importantes, à cause de l’énorme volume d’eau concerné et surtout des chaleurs latentes en jeu.
On peut essayer des calculs à la louche mais je craint que cela ne soit pas très convaincant.

72.  Bernnard | 4/02/2016 @ 6:55 Répondre à ce commentaire

Murps (#71),

Autant dire que l’impact climatique c’est peanuts.

C’est à démontrer pour des périodes ponctuelles au niveau local.
Il a fallu du temps effectivement pour qu’une île émerge à partir de -4000 m. Je parle de flux ponctuels dans le temps et l’espace dans mon précédent post. (par ponctuel, je signifie une année ou deux et de centaine de km2 au moins)
On sous-estime les flux de chaleur tectoniques ponctuels, j’en suis persuadé mais je n’ai pas d’éléments.
Existe t-il des mesures significatives de ces flux ?
En juillet 1975, j’ai arpenté les flancs d’un nouveau volcan islandais, (l’Eldfell) en compagnie des Krafft, et j’ai était surpris de constater que pratiquement sur toute la surface du cône volcanique la chaleur résiduelle des cendres de surface (2 ans après la fin de l’éruption) était telle que la température des cendres approchait les 50°C ! et la toute nouvelle île de Surtsey (1963-67) était encore chaude.
Faire des calculs sans mesures, c’est comme donner un chiffre aux flux énergétiques de la terre sans les mesurer « sur le terrain ».
A ce stade, on ne peut rien affirmer.

73.  lemiere jacques | 4/02/2016 @ 7:40 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#72), il ne faut pas oublier qu’on parle de changement climatique, donc si le volcanisme ne change pas significativement pas de raisons claires de lui attribuer ceci ou cela . de toutes façons, loufoque ou pas , quand on comprendra les nino et plus généralement l’ensemble de variations peut être pas périodiques mais successives du climat ,.on pourra faire le malin ..en attendant les modèles ne rendent pas compte du climat réel, et c’est pour ça qu’on est là non?

Ceci dit il n’y a pas de raison sur le plan qualitatif de penser que des modifications climatiques ne peuvent pas entraîner voire être couplée à l’activité volcanique mais de combien???
Mais bon , je ne sais m^me pas la différence d’activité qu’il y a eu entre les périodes glaciaires et interglaciaires où les variations de contraintes sur la croûtes terrestre on du être plus importantes…et encore…si il ne s’agit pas seulement de la croûte mais des flux de magna en dessous et que ceux ci sont couplés à des variations par exemple astronomiques pour des raison subtiles…

Toujours pareil on a peine à décrire la situation dite équilibrée mais on spécule sur les variations induites par une perturbation..
Je me demande combien de gens maîtrisent bien tous les sujets… Je me contente de douter..

74.  Bernnard | 4/02/2016 @ 7:59 Répondre à ce commentaire

lemiere jacques (#73),

Je me contente de douter..

Oui le doute est salutaire dans ce domaine et souvent en science !

75.  Bernnard | 6/02/2016 @ 20:54 Répondre à ce commentaire

lemiere jacques (#73), Murps (#71),
J’ai regardé d’un peu plus prés les articles parus dans le passé qui traitent du volcanisme et des oscillations océaniques.
Voici 2 liens (il y en pas mal finalement).
http://wattsupwiththat.com/201.....t-on-enso/
http://www.climatechangedispat.....rming.html
Peut-être qu’une traduction serait intéressante ?

76.  scaletrans | 6/02/2016 @ 22:27 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#75),

Les deux ❓

77.  Bernnard | 6/02/2016 @ 22:33 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#76),
Pas forcément, celui de WUWT me semble pas mal. C’est le plus ancien cependant.

78.  scaletrans | 7/02/2016 @ 16:59 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#77),

C’est parti !

79.  Bernnard | 7/02/2016 @ 17:03 Répondre à ce commentaire

Merci , il date un peu mais il expose bien la chose.

80.  scaletrans | 7/02/2016 @ 17:38 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#79),

Peut-être que la sélection que quelques réponses pertinentes pourrait être ajoutée. Après tout, Watts a lancé la discussion.

81.  de Rouvex | 7/02/2016 @ 17:47 Répondre à ce commentaire

Cherchant chez Gervais des éléments sur le CO2, j’ai consulté les liens qu’on trouve sur Google, à savoir, outre ses conférences et interviews : http://www.lemonde.fr/sciences.....50684.html
plus argumenté : http://gblanc.fr/spip.php?article588
François Gervais a-t-il répondu (autrement qu’en quelques mots à la première critique ici : http://www.lemonde.fr/sciences.....50684.html), par écrit dans un article consultable sur le net ? Je n’ai pas trouvé.

82.  Bernnard | 7/02/2016 @ 17:50 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#80),
Oui, il y a des commentaires qui sont pertinents et méritent d’être signalés. Il y a aussi dans le texte un lien qui n’est plus valide, mais ce n’est pas essentiel.
Le tout est d’en discuter comme le dit Watt.

83.  de Rouvex | 7/02/2016 @ 17:52 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#80), Merci de vous y coller, ça m’intéresse oups çâ m’intêrêsse !

84.  acpp | 7/02/2016 @ 18:23 Répondre à ce commentaire

de Rouvex (#81),

ne serait-ce pas ce document:

http://www.kin152.org/climatol....._monde.pdf

commentaire de Ernest Jones 20/12/2015 – 18h31

85.  de Rouvex | 7/02/2016 @ 21:41 Répondre à ce commentaire

acpp (#84), Grand merci.