Bistrot du coin 2018

Pour discuter de tout et de rien.

Le fil « bistrot du coin » permet de sortir du climat et sert de défouloir, les commentaires qui y sont envoyés ou écrits ne représentent pas la ligne éditoriale de skyfall autrement que parfois par coïncidence.
D’une manière générale les commentaires n’engagent que ceux qui les écrivent.

Suite du fil « bistrot » précédent.

981 Comments     Poster votre commentaire »

951.  lemiere jacques | 17/06/2018 @ 9:35 Répondre à ce commentaire

lemiere jacques (#950), en réalité.. il faudrait être capable de déterminer froidement les conditions de circulation qui font que le nombre de morts est « optimum » compte tenu des avantages tirés de l’existence d’un trafic de véhicule à vitesse rapide…
on peut pas faire…
sinon…regarder le nombre de morts sur la route, sans tenir compte des avantages de la route m^me, est absurde et peut être contre productif… vous avez dit charbon, pétrole? nucléaire, pesticide? écologie? vous avez dit susciter l’émotion…ce qui se voit et ne se voit pas…

952.  shayabe | 17/06/2018 @ 10:09 Répondre à ce commentaire

Dérèglement climatique sur la planète Mars smile

953.  Hug | 17/06/2018 @ 10:27 Répondre à ce commentaire

lemiere jacques (#951),
A propos de limitation de vitesse sur les routes. Gros dossier sur ce sujet dans le JDD d’aujourd’hui. Il y a une interview du professeur Claude Got (en accès payant sur internet mais j’ai la version papier) dont je retranscrit la fin:

Quel est votre prochain combat ?
Baisser la vitesse sur les autoroutes, qui permettra de réduire le nombre d’accidents et aussi de diminuer nos émissions de CO2 de façon à respecter les engagements pris lors de la COP21 à Paris en 2015. Ce ne sera pas facile mais pas non plus impossible, à condition de faire œuvre de pédagogie. Une fois bien expliquée, une contrainte devient raisonnable.

L’accidentalité sur les autoroutes (moins de 500 morts/an) est dérisoire rapportée aux nombre de km parcourus et très peu liée à la vitesse mais à l’inattention et l’assoupissement. Et la référence au CO2 et à la COP21, c’est le pompon.
Si encore il avait dit que ça permettrait de réduire nos importations de carburant et donc notre déficit commercial avec l’étranger, on aurait pu admettre à la rigueur, mais là je n’ai plus de doute désormais sur la nature profonde de ce monsieur qui jusqu’à présent me semblait mesuré et objectif.
Comme les écolos, c’est un petit dictateur partisan d’imposer toujours plus de contraintes au nom d’une idéologie.
Et la limitation à 80km/h sur le réseau secondaire, dont il est le principal promoteur, et dont on ne peut nier qu’elle diminuera un peu l’accidentalité m’apparait encore plus agaçante.

954.  JC | 17/06/2018 @ 10:53 Répondre à ce commentaire

En ce qui concerne le nombre de morts sur les routes, la vitesse n’est pas le seul élément et vraiment pas le principal avec nos limites actuelles qui sont raisonnables. Les accidents sont dus surtout aux prises de risque (lors du doublement, conduite avec fatigue, avec alcool ou drogue, mauvais jugement dans un virage…). Dernièrement un accident très grave dans mon coin : le gars responsable avait… parkinson… et conduisait… résultat, il est mort et a tué une une famille, et sa femme grièvement blessée.

955.  Hug | 17/06/2018 @ 11:11 Répondre à ce commentaire

JC (#954),
Mais la vitesse est le seul paramètre qu’on peut contrôler à grande échelle et de manière permanente avec les radars fixes…
Et pour un Etat en proie à des déficits permanents, la sécurité routière est de plus en plus incontournable pour maximiser les recettes fiscales.

956.  Ecophob | 17/06/2018 @ 12:00 Répondre à ce commentaire

Hug (#953), Got fait partie de ces spécimens d’idéologues méchants, frustrés et bornés que l’on conserve précieusement dans les ministères car ils vont dans le sens de la politique que l’on souhaite appliquer. Une politique qui permet de remplir les caisses de l’état, sans les vider, et de détourner l’attention médiatique d’autre sujets bien plus importants mais dont on ne veut pas parler.

957.  Le Rouméliote | 17/06/2018 @ 12:01 Répondre à ce commentaire

chercheur (#941), Cornecul ! Je ne savais que j’étais un criminel de masse ! Mais je crois bien que mon pépé qui avait fait la guerre de 14 avait raison quand il disait qu’aujourd’hui (c’était dans les années 60 déjà !) il y a plus que des dégénérés. On en a vraiment ras la marmite à fondue de tous ces ayatollahs qui nous interdisent un petit jaune avant le match de l’OM, un coup de rouge du côté de Volnay ou de Pommard avec le rôti du dimanche, une petite mirabelle ou un garlaban pour faire glisser et un cigare pour finir. Ce qui ne nous empêche pas, avant le repas ou après avoir digéré et évacué, d’aller prendre sa bagnole pour aller visiter mémé ou passer ses vacances dans des coins sympas vers l’Albanie ou la Grèce tout en émettant du gaz satanique. On s’en bat l’œil de leurs statistiques foireuses ! D’ailleurs, il faudrait leur interdire les tableurs Excel…
In medio stat virtu, selon l’adage latin. On est assez grand pour savoir ce qu’on a à faire : profiter des bonnes choses de la vie sans exagérer ! Et dire que c’est les mêmes qui veulent dépénaliser le cannabis qui fait des ravages depuis des années parmi la jeunesse (un mort dans ma famille, des dizaines d’élèves que j’ai eus, soit en hôpital psychiatrique, soit dans un établissement médico-social, soit avec des suivis sociaux parce qu’ils sont devenus plus ou moins clodos…!). dash

958.  JC | 17/06/2018 @ 12:43 Répondre à ce commentaire

Tout à fait Rouméliote.

par contre en ce qui concerne les recettes de l’état : ils vont privatiser la française des jeux qui apporte pourtant du pognon à l’état. Je me demande s’il y a une logique dans les prises de décision de l’état. Je pense plus à des décisions où l’incompétence est reine.

959.  chercheur | 17/06/2018 @ 19:08 Répondre à ce commentaire

volauvent (#942),

Suivant votre réponse, je pense que vous n’avez jamais demandé à vos copains qui savent: est-ce qu’avec une radio pulmonaire on voit si quelqu’un fume, même beaucoup? Il me semble que vos copains qui savent vous ont parlé des gros fumeurs qui ont de gros problèmes…Le problème justement, c’est que tous n’en ont pas.

Le tabac et l’alcool sont la première cause d’excès de mortalité en France. Depuis que les femmes ont commencé à fumer, leur taux normalisé de cancer du poumon augmente, et depuis que les hommes ont commencé d’arrêter, leur taux a tendance à stagner. En tout cas, moi c’est ce que je vois sur les stats de l’INVS.
Il y a évidemment un temps de latence assez important entre le changement de comportement et ses résultats.

Je ne peux qu’être satisfait de vous voir admettre que les taux de cancer chez les hommes stagne et non plus baisse comme vous l’affirmiez précédemment.

Donc, nous somme bien d’accord, le taux chez les hommes ne baisse pas. Sachant que le pourcentage de fumeurs a commencé à baisser dans les années 60, soit il y a près de 60 ans, et fortement baissé à partir de 70, soit depuis 50 ans, je dois donc en déduire que le temps de latence dont vous parlez doit être supérieur à 60 ans. On doit donc encore attendre afin de voir les véritables effets de la baisse du nombre de fumeurs sur les cancers du poumon. Ca ne vous choque pas?

Par contre, pour les femmes, ce n’est pas la même histoire. Leur taux augmente depuis 1980. Donc chez les femmes, on attend pas, effet direct de la hausse du nombre de fumeuses. Vous remarquerez que je considère comme acquit la hausse du nombre de fumeuses alors qu’en réalité, elle stagne depuis une cinquante d’années.

Si je résume, quand le nombre de fumeur baisse, il est normal que le taux de cancer du poumon ne baisse pas. Par contre quand le nombre de fumeur augmente, il est normal que le taux de cancer du poumon augmente. Là, il me semble utile que vous donniez des explications à ce phénomène très étonnant digne de la science-fiction.

Je mentionne une fois de plus, que mon propos n’est pas de dire que fumer ne pose aucun problème de santé. Ce serait ridicule. Mes analyses ne concernent que le cancer et ses causes. Si j’ai particulièrement étudié le cas des cancers du poumon, c’est parce qu’il est emblématique. En affirmant que le tabac était la cause de ce cancer, on a perdu un temps considérable dans la compréhension du cancer en général car on a estimé qu’il suffisait de ne plus consommer certains produits pour l’éradiquer. Le cancer, c’est une seule cellule à un moment donné qui au moment de sa division se met à dérailler et cela sur des milliards de cellules qui se divisent en permanence dans le poumon par exemple. Si au moins des millions de cellules se mettaient à dérailler suite aux attaques permanentes d’un produit toxique. Mais non, il n’y a en qu’une. Si on ajoute à cela que cette cellule n’existait certainement pas quelques jours avant qu’elle déraille, on peut se demander comment on a pu continuer aussi longtemps à croire que au mirage de la suppression du tabac pour éradiquer le cancer du poumon. Vous pouvez supprimer la tabac comme tous les produits dits cancérigènes, il y aura toujours autant de nouveaux cancers.

960.  JC | 17/06/2018 @ 19:50 Répondre à ce commentaire

Oui, mais là ça va pas chercheur. Vous dites d’un côté qu’on ne peut rien tirer des corrélations et autres données chiffrées et là vous venez de faire votre démonstration à partir des mêmes données que vous dénigrez.
le problèmes des statistiques que vous soulevez, c’est que autant on peut comptabiliser le nombre de cancer du poumon et de la gorge, autant on peut difficilement comptabiliser le nombre de fumeurs. de plus il ne faut pas oublier que la population française a fortement augmenté en qques années ainsi proportionnellement le taux de fumeurs (/ à la population) peut baisser alors qu’en fait le nombre de fumeur augmente.

Le pouvoir cancérigène des fumées de cigarettes a été testé sur les cellules. dans la théorie actuelle d’apparition des cancers, les cellules accumuleraient des mutations jusqu’à ce que certaines viennent abîmer des gènes du contrôle cellulaire. Il y a certes les mutations spontanées qui ne dépendent pas de l’environnement externe mais il ya aussi les mutations induites par des substances cancérigènes. Inspirer tous les jours pendant des années des fumées nocives tout en ayant des mauvaises prédispositions génétiques, et voilà que le mal a de grandes chances de s’installer.

961.  the fritz | 17/06/2018 @ 22:30 Répondre à ce commentaire

chercheur (#959),

on peut se demander comment on a pu continuer aussi longtemps à croire au mirage de la suppression du tabac pour éradiquer le cancer du poumon

Vous faites erreur ; vous auriez dû dire  » on peut se demander comment on a pu continuer aussi longtemps à croire au mirage de la suppression du CO2 pour éradiquer le réchauffement climatique  »
là oui je vous aurais cru , mais apparemment c’est cuit
Excusez , je me suis permis de faire une correction dans votre citation

962.  chercheur | 18/06/2018 @ 0:58 Répondre à ce commentaire

JC (#960),

Difficile de vous répondre. Je pense que vous n’avez pas très bien compris que je ne parle pas en nombre de cancers mais en taux par 100 000.

Dans un précédent commentaire, vous avez indiqué que l’on connaissait les gênes qui font qu’un individu qui va fumé va systématiquement avoir un cancer. Là vous indiquez qu’il a de grandes chances. Vous indiquiez aussi que si on ne les possède pas, on peut fumer toute sa vie sans avoir de cancer.

Merci de m’indiquer le nom de ces gênes afin que je sache si je les ai. Je m’étonne que cette recherche ne soit pas proposé à tout le monde pour savoir s’il peut fumer ou pas. A moins naturellement que vous n’ayez pas bien compris le résultat des recherches que vous mentionnez…

963.  chercheur | 18/06/2018 @ 1:10 Répondre à ce commentaire

the fritz (#961),

Même cause, le conditionnement à outrance, mêmes effets.

Ce qui est amusant, c’est que concernant le climat les sceptiques sont très attentifs pour repérer la moindre incohérence des adeptes du RCA. Par contre les mêmes ne voudront pas voir les incohérences sur ce qui est dit sur le rapport entre le tabac et le cancer du poumon.

965.  chercheur | 18/06/2018 @ 18:31 Répondre à ce commentaire

the fritz (#964),

Je vais vous présentez les choses autrement.

Imaginez que l’on soit capable de visualiser toutes les divisions cellulaires dans les poumons. A 20 ans, vous êtes candidat à une expérience scientifique avec d’autres individus. Le but est de savoir si en ingérant un produit x, ce produit va perturber la division cellulaire des cellules de vos poumons sachant que si tel était le cas, cela n’aurait aucune conséquence sur votre santé

Vous commencez à ingérer ce produit. Après 20 ans, vous constatez que rien ne se produit, malgré des milliards de milliards de divisions cellulaires. Elles continuent à se diviser normalement comme si de rien n’était. Pour les autres candidats, même résultats. On vous demande de continuer l’expérience. Un jour après quarante années d’utilisation et d’autres milliards de milliards de divisions cellulaires, vous constatez qu’une seule division cellulaire a été perturbée. De plus vous constatez aussi que d’autres candidats n’avaient jamais eu tout au long de leur vie aucune perturbation dans les divisions de leurs cellules malgré l’ingérence du produit x.

Doit-on considérer qu’après des milliards de milliards de tentatives, un seul résultat positif dans certains cas et aucun dans d’autres est un signe d’efficacité du produit X à perturber la division cellulaire des cellules de poumon? Il me semble qu’on ne peut que conclure que ce produit X est totalement inefficace pour perturber la division cellulaire des cellules des poumons.

966.  JC | 18/06/2018 @ 19:15 Répondre à ce commentaire

Gène de prédisposition au cancer du fumeur :

967.  chercheur | 19/06/2018 @ 11:46 Répondre à ce commentaire

JC (#966),

L’expression « pouvant avoir », ne correspond pas, pour le moins, à ce que vous avez affirmé sur le sujet. Depuis longtemps déjà, quand je lis ce type d’expression, je considère l’information comme sans intérêt.

968.  JC | 19/06/2018 @ 20:19 Répondre à ce commentaire

chercheur (#967),
C’est ce qu’on appelle des gènes de (faible ou forte) prédisposition en lien comme toujours avec l’environnement.
Un gène de prédisposition est un des multiples paramètres pouvant faire apparaitre un type de cancer (par exemple).
Posséder un de ces gènes et favoriser le mauvais environnement qui va avec (fumer par exemple, augmente fortement les risques. Il n’y a rien de bien compliqué à comprendre.

969.  jdrien | 19/06/2018 @ 20:42 Répondre à ce commentaire

pour changer de sujet, je vous propose cette séquence sur l’avenir des éoliennes good

970.  scaletrans | 20/06/2018 @ 11:44 Répondre à ce commentaire

jdrien (#969),

C’est le rêve !

971.  the fritz | 20/06/2018 @ 19:57 Répondre à ce commentaire

On est au bistrot ; on peut rigoler ; sans doute avez vous vu la version corrigée concernant cette erreur qui en dit long; je n’ai pas encore lu la suite, sauf si vous m’indiquez d’autres vannes de cette sorte

Article de Michael Shellenberger
Paru dans Forbes le 11 juin 2018
If Nuclear Power Is So Safe, Why Are We So Afraid Of It ?

Traduction de Michel Gay
Le 19 juin 2018
N°378

De nombreuses études dans des revues scientifiques de haut niveau révèlent que les réacteurs nucléaires sont de loin le moyen le plus sûr de produire de l’électricité fiable. Pourquoi alors suscitent-ils une telle peur ?

L’association historique des centrales nucléaires avec les armes nucléaires n’y est pour rien. Pendant les deux premières décennies après le bombardement de Fukushima et Nagasaki au Japon, l’énergie nucléaire pour la production d’électricité a reçu un accueil plus enthousiaste qu’effrayé.
n esta

972.  Cdt Michel e.r. | 21/06/2018 @ 2:09 Répondre à ce commentaire

the fritz (#971),

Dans l’article de Contrepoints, il n’est point question de Fukushima et Nagasaki.

P.S. : Je suis né juste avant la première explosion nucléaire (essai Trinity dans le désert du Nouveau Mexique). Quand les Américains ont lancé leur première bombe sur Hiroshima le 9 août 1945 j’avais 4 semaines… M’en souviens pas.

973.  Cdt Michel e.r. | 21/06/2018 @ 4:42 Répondre à ce commentaire

Cdt Michel e.r. (#972),
Oupsss! L’article a été corrigé avant que je ne le lise.

974.  AntonioSan | 21/06/2018 @ 19:29 Répondre à ce commentaire

Le Rouméliote (#957), Le Trudeau dans son oeuvre de decervellement collectif vient d’autoriser l’usage du cannabis, applicable en octobre 2018…
Juste un an avant l’election… Si second mandat, cocaine is next!

975.  the fritz | 21/06/2018 @ 19:34 Répondre à ce commentaire

AntonioSan (#974),
Moi j’adore le cannabis; cela ne me viendrait pas à l’idée de le fumer

976.  the fritz | 21/06/2018 @ 21:18 Répondre à ce commentaire

sont pas beaux tous les deux
http://www.leparisien.fr/polit.....1481423567
Le président de la République, Emmanuel Macron, et le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, le 20 juin 2018, à Plevenon. AFP

978.  the fritz | 22/06/2018 @ 15:51 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#977),
Je commence à être gavé

979.  Ecophob | 22/06/2018 @ 19:19 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#977), c’est absolument effrayant. Sur un truc comme ça, le collectif ne peut pas rester les bras croisés. Il faut rédiger une lettre type à adresser aux députés, lancer une pétition sur MesOpinions.com ou je ne sais quoi d’autre.

980.  the fritz | 22/06/2018 @ 19:26 Répondre à ce commentaire

Bouxwiller
Débat sur la transition énergétique. Mardi 26 juin. Attac Vosges du Nord organise un débat sur le thème de la transition énergétique, le mardi …
Pour lire cet article, vous devez être abonné à l’une de nos offres web ou papier et vous connecter sur votre compte dna.fr avec votre identifiant et mot de passe habituels.

Si jamais il y avait un lecteur de skyfall dans le coin et qui n’est pas abonné aux DNA (heureusement ma sœur m’a averti ), je serais heureux de le retrouver à cette présentation; je pense que je connais le présentateur qui en a déjà pris plein la …. quand il est venu débattre sur le RCA; et quel qu’il soit il en prendra autant mardi le 26 à huit heure du soir à la salle des assoc

981.  patilleverte | 23/06/2018 @ 12:25 Répondre à ce commentaire

jdrien (#969), scaletrans (#970),
YAPLUKA recycler tout ça…
laugh