Bistrot du coin 2018

Pour discuter de tout et de rien.

Le fil « bistrot du coin » permet de sortir du climat et sert de défouloir, les commentaires qui y sont envoyés ou écrits ne représentent pas la ligne éditoriale de skyfall autrement que parfois par coïncidence.
D’une manière générale les commentaires n’engagent que ceux qui les écrivent.

Suite du fil « bistrot » précédent.

1 281 Comments     Poster votre commentaire »

1251.  the fritz | 10/08/2018 @ 19:46 Répondre à ce commentaire

shayabe (#1240),
A voir la photo , ils me font pitié tous les deux ; Reeves se seraient contenté de l’espace Ok ; Ségolène de celle des autoroutes solaires OK

1252.  shayabe | 11/08/2018 @ 18:10 Répondre à ce commentaire

the fritz (#1251), Deux naufrages : la vieillesse pour Reeves. L’incompétence pour Royal.

1253.  AntonioSan | 12/08/2018 @ 7:31 Répondre à ce commentaire

shayabe (#1240), Pathetique en effet.

1254.  scaletrans | 12/08/2018 @ 9:05 Répondre à ce commentaire

Curieux (#1235),

Poiur le Goddard Institute, tapez Gavin Schmidt, vous aurez déjà une idée.
Désolé pour le retard, je suis un peu débordé.

1255.  AntonioSan | 12/08/2018 @ 9:16 Répondre à ce commentaire

La genealogie a trahi le batracien blum LOL

1256.  the fritz | 12/08/2018 @ 13:07 Répondre à ce commentaire

AntonioSan (#1255),
j’aime pas comprendre ; mais parfois j’y passe pas assez de temps crazy

1257.  papijo | 12/08/2018 @ 18:05 Répondre à ce commentaire

AntonioSan (#1255), the fritz (#1256),
J’ai pas compris non plus …..

1258.  AntonioSan | 12/08/2018 @ 18:19 Répondre à ce commentaire

Interessante analyse de Heller:

the fritz (#1256), La lumiere viendra, grasshopper…

1259.  AntonioSan | 12/08/2018 @ 19:14 Répondre à ce commentaire

papijo (#1257),

1260.  the fritz | 12/08/2018 @ 21:29 Répondre à ce commentaire

AntonioSan (#1258),
Comment ? Et les programmes de modélisations ne corrigent pas cette dérive ?

1261.  AntonioSan | 13/08/2018 @ 0:01 Répondre à ce commentaire

the fritz (#1260), Mieux Vautard que Tetard… rofl

1262.  Bernnard | 15/08/2018 @ 12:29 Répondre à ce commentaire

À propos de la chute du viaduc italien :
On se figure, à tort, que la résistance mécanique du béton ne varie pas beaucoup au cours des années.
Les éoliennes qu’on nous impose un peu partout reposent sur des socles en béton qui vont se dégrader sans aucun doute au fil du temps.
Une maladie du béton est identifiée depuis quelques années.
https://www.les-crises.fr/le-cancer-des-ponts/
C’est inévitable. On peut seulement en ralentir la progression.

1263.  jdrien | 15/08/2018 @ 13:53 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#1262), article intéressant et inquiétant, dommage qu’il ait jugé utile d’insérer cette phrase:

Nous le savons tous maintenant, le changement climatique impacte aussi nos sociétés, en augmentant le nombre de catastrophe naturelles : ouragans, tempêtes et inondations

1264.  the fritz | 15/08/2018 @ 14:40 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#1262),

Une maladie du béton est identifiée depuis quelques années.

La fin de l’éolien et la fin des rêves de André Génesseaux

1265.  amike | 15/08/2018 @ 15:26 Répondre à ce commentaire

jdrien (#1263), J’allais faire la même citation. C’est très gênant d’autant que Berruyer est statisticien.

Olivier Berruyer est actuaire (ingénieur statisticien – une “profession de référence en termes de gestion de risque dans la finance et l’assurance”. Diplomé de l’Institut de Science financière et d’Assurance et de l’EM-Lyon

: CV: florilège

Alors, de 2 choses smile , l’une : soit il calcule mal, soit il manipule pour se donner des arguments dans ses desseins politiques.

Voyez comment il utilise les pluies d’avril 2016 pour faire sa démonstration d’un changement climatique exceptionnel et par conséquent forcément provoqué par l’Homme… Ce serait crédible s’il tenait compte aussi des mois d’été plus pluvieux grâce aux orages, ou à la limite d’interprétation statistiques sur un mois d’avril borné et qu’il faudrait élargir aux mois contigus.

C’est un site intéressant, mais il faut savoir que si les interprétations qu’il donne ont tout de l’objectivité, il est plus prudent de les prendre comme orientées…

1266.  Araucan | 16/08/2018 @ 15:32 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#1262),
L’articlé est intéressant mais doit être complété par la lecture des commentaires : quasiment personne ne parle du RCA … Et les pbs de ponts ou de chaussées évoqués relèvent principalement du sel de déneigement ou de réactions chimiques liées aux différents usages du béton …
Sinon l’auteur de l’article n’est pas le tenancier du blog !

1267.  floyd | 16/08/2018 @ 16:26 Répondre à ce commentaire

Ce week-end je suis allé faire une randonnée en montagne avec un groupe et j’ai été assez sidéré de voir que les gens n’arrêtaient pas parler de la fin du monde. Chaque signe de changement est interprété comme une catastrophe, alors que la nature a toujours été soumise au changement. Comme tout le monde j’ai vu également que les glaciers reculent, mais je n’y vois pas automatiquement une catastrophe. Si on regarde l’histoire ils ont toujours reculer ou avancer. Il y a quelques siècles, dans une période appelée ‘petit âge glaciaire’ ils avançaient. Maintenant qu’ils reculent, c’est pour tout le monde le signe de la fin des temps ! Si on regarde dans le passé plus loin, lors de la dernière glaciation, une bonne partie de l’europe était recouverte de glace. Nos ancêtres qui n’avaient pas notre technologie, ont bien du survivre à des conditions, qui étaient bien plus extrêmes que maintenant.
A un certain moment, nous étions a plus de 2500 mètres sur un terrain rocailleux, et il n’y avait pas d’oiseaux. Cela a été interprété comme un signe de plus de la fin ! Je crois que malgré tout nous vivons dans une société privilégiée et que les gens ne savent pas de quoi ils parlent. Dans les pays où les gens subissent la guerre et la famine, les gens doivent parfois lutter tous les jours pour survivre et manger. Ces gens là peuvent bien parler de la fin du monde, alors qu’ici les gens mangent à leur faim et dorment bien au chaud dans leur lit. Ils ne vivent pas la fin du monde, mais répètent uniquement ce qu’ils voient tous les jours dans les médias.
Mais si on ose mettre un peu en doute la propagande des médias, on est obligatoirement dans le déni.
Quand nous sommes allés faire cette randonnée, nous avons utilisé les voitures et ensuite le téléphérique. Si vraiment la fin du monde est proche, il faut arrêter d’utiliser tous ces produits de la technologie. Il faut aussi arrêter la moto, les ordinateurs, qui sont de grands consommateurs d’énergie et encore plus les voyages en avion. Pour moi, ça c’est vraiment le déni

1268.  the fritz | 16/08/2018 @ 17:12 Répondre à ce commentaire

floyd (#1267),
Parfaitement résumé la mentalité actuelle ; l’absence d’esprit critique vis à vis de cette propagande journalistique et politique me surprend, alors qu’il n’est vraiment pas nécessaire d’être scientifique pour le faire ; il suffit d’un peu de curiosité

1269.  Claude C | 16/08/2018 @ 17:35 Répondre à ce commentaire

floyd (#1267), the fritz (#1268),
Tout autant que Fritz je suis sidéré par la dépendance des esprits au dogme… smile good
Bien analysé floyd…Comme vous, j’ai l’impression qu’une foule immense de « citadins » ou « néo-ruraux » qui découvrent la nature sur le tard ou par accident, par la randonnée et autres activités pépères, le font avec les a-priori inculqués par les médias qui les lobotomisent à longueur de journée…tout va mal…! Les anciens comme moi ne se sont jamais posé ce genre de question en randonné en forêt, en escalade en montagne, en navigation en mer…nous profitions tout simplement du plaisir de découvrir la nature qui nous le rendait bien et de côté là rien n’a changé, jusqu’à preuve du contraire…!yes
Sans oublié un paramètre important, la nature a toujours été hostile pour l’homme…ce que l’on oublie trop souvent…alors gaffe ! ne pas faire n’importe quoi ! dash

1270.  Claude C | 16/08/2018 @ 17:43 Répondre à ce commentaire

Claude C (#1269),
Je rajoute un élément important comme l’a souligné Fritz, non seulement un manque de curiosité mais aussi un manque évident de culture, tout simplement…! sad

1271.  douar | 16/08/2018 @ 19:28 Répondre à ce commentaire

floyd (#1267),
Je prends parfois des covoitureurs, alors là, je me lache, gentiment quand même: puisque c’est moi qui conduis, je peux me permettre quelques mises au point (alimentation, agriculture, espérance de vie…). De manière générale, mes covoitureurs sont plutôt reconnaissants d’avoir un autre son de cloche. J’ai de très bons commentaires, donc je pense que les messages ont dû passer good

1272.  Hug | 16/08/2018 @ 19:43 Répondre à ce commentaire

floyd (#1267),

Pour moi, ça c’est vraiment le déni

Nooon, ce qu’il faut, c’est manger bio, interdire le glyphosate et quitter EDF pour un fournisseur qui vous garantira des électrons « bio » aussi, car provenant d’éoliennes et de panneaux solaires, plutôt que de ces infâmes centrales nucléaires dont les déchets radioactifs transformeront nos descendants en affreux mutants pour des siècles et des siècles. crazy
De Gaulle avait raison, les français sont des veaux. sad

1273.  the fritz | 16/08/2018 @ 20:42 Répondre à ce commentaire

Hug (#1272),
J’adore votre esprit; est-ce que tout le monde saisi le deuxième degré ? good

1274.  jdrien | 16/08/2018 @ 21:44 Répondre à ce commentaire

Hug (#1272),

quitter EDF pour un fournisseur qui vous garantira des électrons « bio » aussi, car provenant d’éoliennes et de panneaux solaires,

ce qui est amusant, c’est que les électrons « agités » par n’importe quelle centrale ne dépassent pas le premier transfo et n’arriveront jamais directement chez vous!

1275.  scaletrans | 17/08/2018 @ 9:07 Répondre à ce commentaire

douar (#1271),

De mon côté, c’est auprès des visiteurs de mon musée minier que je tente de faire passer la bonne parole. Je ne peux pas dire si c’est à cause de ça ou de la qualité de la visite qu’ils partent contents (la visite dure plus de deux heures), mais j’aurai essayé. Des arguments d’autorité comme des dizaines d’années de traductions scientifiques et techniques peuvent aider…

1276.  Tamise | 17/08/2018 @ 9:19 Répondre à ce commentaire

Deux animateurs radio canadiens discutent du réchauffement climatique.

1277.  Tamise | 17/08/2018 @ 9:27 Répondre à ce commentaire

Toujours aucune preuve du réchauffement climatique selon le Gorafi blum

1278.  joletaxi | 17/08/2018 @ 11:24 Répondre à ce commentaire

floyd (#1267),

et ouais, ma petite plage où je jouais enfant est toujours à la même place, cela n’empêche nullement le gouvernement d’élaborer des mega projets pour se protéger de la montée des eaux.
Et le plus « marrant », c’est que quand vous le montrer, ils ne vous croient pas
Pareil pour les plastiques
j’ai trainé des lignes pendant des années en méditerranée(jamais rien pêché par contre) jamais eu la moindre paille, la moindre assiette en plastique, ou autre sac
par contre, des morceaux de filets, de cordages, oui
Et sur les plages des Saintes Marie de la Mer, en hiver, période où le Rhone devrait déverser des tonnes de plastiques divers, ben rien de particulier, sinon, toujours des filets, des cordages des seaux, bref, tout ce qui passe par dessus bord. et des débris végéteaux
mais rien n’y fait, il ne s’agit plus de réfléchir à partir de faits, d’observations, mais d’actions politiques, voire religieuses
c’est une époque vraiment curieuse

1279.  micfa | 17/08/2018 @ 11:43 Répondre à ce commentaire

joletaxi (#1278), Je connais Sète depuis 40 ans et je ne vois pas la mer monter d’un cm, ni les restos du port s’affoler outre mesure de la montée des eaux qui rappelons-le doivent arriver en Avignon en 2100 soit une hausse de 30m, d’après une prévision louf-dingue de Fanny Agostini sur BFM il y a déjà un an.

1280.  douar | 17/08/2018 @ 12:25 Répondre à ce commentaire

Tamise (#1277),
J’ai connu le Gorafi plus inspiré.
Ils ont repris les grosses ficelles des contempteurs des climato-réalistes, en espérant faire rire leur auditoire. Bref, un peu relou.

1281.  Murps | 17/08/2018 @ 12:35 Répondre à ce commentaire

Je pense que la plupart des plastiques qu’on pourra ramasser sur les plages ou en pleine mer dans certaines régions proviennent des pays ou il n’existe pas de ramassage d’ordures. En clair les pays en voie de développement.
A Calais, lorsque le vent souffle, on retrouve des paquets d’ordures coincés sur les jetées. Il s’agit en fait d’un coup de balai que le vent a donné sur des kilomètres de plages et non pas des cochonneries que les gens ont balancé de la jetée.

Quand j’étais môme, il y avait encore des « bateaux poubelles » qui déversaient les ordures de la ville de Dieppe au large. Etant gamin, je me souviens de cette odeur absolument abominable quand le truc passait à un quart de mille du voilier de mon père. La mer était alors parsemée d’ordures qui surnageaient sur des hectares, puis tout se dispersait.
Dieu merci ce genre de chose n’existe plus et pas besoin d’être écolo pour avoir le droit de le dire.