Des ingénieurs ?

Il y a 6 mois de cela, j'ai assisté à des réunions où l'administration se demandait quoi faire de ses ingénieurs. Si, si, la question se pose. Un des points clefs était d'avoir des gens qui comprennent les développements scientifiques nouveaux (et pour les anciens, il y a encore du travail …). Manifestement, certains voyaient mieux le climat dans 100 ans que le rôle de l'administration dans 10 ans. Les comités d'experts ne feraient-il pas tout ? Il faut croire que cela laisse certains insatisfaits : c'est un début. Araucan.

• • • • •

La France a besoin de scientifiques techniciens

142 Comments     Poster votre commentaire »

51.  Cdt TSM JCl Michel e.r. | 1/12/2013 @ 22:02 Répondre à ce commentaire

The Fritz (#50),

Chacun est libre de ses opinions… même si je ne les partage pas.

Je vous invite quand même à parcourir les pages suivantes :
The Anti Wikipedia Resource
Wikipropaganda On Global Warming (CBS News)

52.  douar | 2/12/2013 @ 10:06 Répondre à ce commentaire

J’étais à la remise de diplôme d »une « prestigieuse école » d’un de mes enfants. Nous avons eu le droit à une nouveauté puisque un des intervenants, en remettant un prix spécial, a parlé de « débordement climatique auquel nous assistons ».
J’ai remarqué des applaudissements nourris des jeunes diplômés, et à l’inverse, très faibles de la part des parents présents.
ça doit être l’expérience…

53.  Bob | 2/12/2013 @ 10:24 Répondre à ce commentaire

douar (#51),
ça ne se passait pas à la Mairie de Paris ?

54.  douar | 2/12/2013 @ 11:12 Répondre à ce commentaire

Bob (#52),
non, Toulouse

55.  The Fritz | 2/12/2013 @ 12:42 Répondre à ce commentaire

douar (#51),
Douar, il faut en dire un peut plus

56.  douar | 2/12/2013 @ 14:19 Répondre à ce commentaire

The Fritz (#55),
A SupAéro, où comment on essaie de se donner bonne conscience en calculant des bilans carbone…pour essayer de faire oublier qu’on est là pour faire des avions, en autres… Enfin, se donner bonne conscience, c’est beaucoup dire, c’est surtout de ne pas se couper des aides publiques qui ont tendance à se raréfier.

57.  pastilleverte | 2/12/2013 @ 15:58 Répondre à ce commentaire

douar (#56),
« Débordement » (climatique, allons bon, l’intervenant ne savait-il pas que le mot politiquement correct est
« Dérèglement » climatique…
Il mériterait qu’on le dénonce au KGB (Klimatik Gross Bureau)

58.  Bob | 2/12/2013 @ 16:12 Répondre à ce commentaire

pastilleverte (#57),
Il faudrait d’abord qu’il nous explique ce qui a « débordé » des fluctuations naturelles, selon lui.

59.  AntonioSan | 2/12/2013 @ 17:01 Répondre à ce commentaire

douar (#56), Sup Aero a malheureusement ete de longue date inflitree par le rechauffisme.

Des 2006 les Cassou, Planton, Le Treut, et l’indecrotable Jancovici etc… ont sevi la bas avec des conferences a la gloire de Mann et de son Hockey Stick…

C’est triste en effet de voir des elites enbrigadees dans cette affaire…

60.  The Fritz | 2/12/2013 @ 18:10 Répondre à ce commentaire

douar (#52),
Les jeunes diplomés , ils applaudissent tout ce que dit le maître qui leur distribue des prix
Je pense que le maître voulait parler du typhon hayian en parlant de débordement ; mais s’il n’a rien dit à ce propos , je trouve obscène d’applaudir
On aurait aussi pu penser que par débordement climatique il pense aux excès de com, que ce soit par des climato sceptiques ou des pros GIEC et que cette climato mania commence à gaver le monde
En fait , on peut penser ce que l’on veut

61.  Murps | 3/12/2013 @ 11:11 Répondre à ce commentaire

A l’occasion je posterai une ou deux images extraites du bouquin de géographie de ma fille qui est en seconde.
En gros, le bouquin en question est une plaquette EELV/ONU dédiée à la développitude durable et à l’écolo marxisme.

J’ai été atterré en le découvrant ; pire que ce que j’imaginais, ça m’étonne que personne n’ai encore réagi, d’ailleurs.

62.  JG2433 | 3/12/2013 @ 11:54 Répondre à ce commentaire

Murps (#61),
Est-ce un hasard si…

« La France décroche totalement dans les performances de ses élèves sur dix ans, affirmait Vincent Peillon, le 10 octobre dernier. Sur un certain nombre de compétences, cela devient dramatique. Ce n’est pas seulement la lecture. Ce sont les mathématiques. […] »

Tout comme les matières scientifiques, probablement.

http://www.atlantico.fr/pepite.....15652.html

ça m’étonne que personne n’ai encore réagi

Si, si ! l y en a au moins une, de réaction… 😈
Entendu sur France-Inter – infos de 8h :
Philippe Mérieu* sera chargé d’étudier le problème.

* qui deviendrait ainsi pompier pyromane… 👿

63.  Laurent Berthod | 3/12/2013 @ 13:30 Répondre à ce commentaire

JG2433 (#62),

Une des raisons des mauvais résultats de la France sur laquelle Pisa met le doigt, c’est l’indiscipline. Confier le problème au chantre du Il est interdit d’interdire et de la spontanéité de la construction de la connaissance c’est effectivement jeter de l’huile sur le feu !

64.  François | 3/12/2013 @ 13:36 Répondre à ce commentaire

JG2433 (#62),
“La France décroche totalement dans les performances de ses élèves sur dix ans »

Évidemment! Je suis sûr que dans son questionnaire orienté, Pisa ne pose aucune question sur les grèves, les manifs, la contestation ou le soutient aux clandestins… Comment voulez vous que l’élève Français moyen tire son épingle du jeu?
Ah, les observateurs ont bien raison de dire que Pisa c’est truqué et pas adapté à la modernitude…

65.  Bernnard | 3/12/2013 @ 13:48 Répondre à ce commentaire

Tout de même cette enquête Pisa mélange les villes et les pays! Curieuse méthode.

66.  AntonioSan | 3/12/2013 @ 16:45 Répondre à ce commentaire

Murps (#61), et cela commence en CE2… de la propagande developitude, recyclage, comme le disait Pascal Bruckner dans le debat avec Ben, la douche et non le bain etc…

67.  Anecdote | 3/12/2013 @ 19:22 Répondre à ce commentaire

DURAMEN 45 (#36),
Il faudrait un site affichant clairement la motivation de la recherche de la vérité, et donc le souci d’actualisation propre à cette recherche, et offrant explicitement plusieurs niveaux de lecture (mettons 3 : pour internautes pressés et novices, intéressés et scientifiques, passionnés et connaisseurs).

68.  Laurent Berthod | 3/12/2013 @ 21:55 Répondre à ce commentaire

Laurent Berthod (#63), François (#64),

L’explication est moins a chercher dans les grèves que dans une attitude mentale générale commune en France. Vous la trouverez dans le dernier livre de Finkielkraut. C’est lumineux. C’est déjà dans Hobbes.

69.  papijo | 3/12/2013 @ 22:28 Répondre à ce commentaire

François (#64),

“La France décroche totalement dans les performances de ses élèves sur dix ans”

Évidemment! Je suis sûr que dans son questionnaire orienté, Pisa ne pose aucune question sur les grèves, les manifs, la contestation ou le soutient aux clandestins…

J’ai du mal à suivre !

70.  François | 4/12/2013 @ 8:56 Répondre à ce commentaire

papijo (#69),
 » J’ai du mal à suivre !  »

Simplement que si, au lieu de s’intéresser aux capacités à lire, écrire, calculer, comprendre, utiliser les connaissances (pour faire simple), Pisa faisait un classement sur la capacité à s’indigner, manifester, faire grève et descendre dans la rue pour des causes douteuses, nos lycées et universités seraient champions toutes catégories…

Bref, on ne peut pas être bon partout…

71.  scaletrans | 4/12/2013 @ 10:18 Répondre à ce commentaire

François (#70),

😆
En fait, ce n’est pas drôle quand on y réfléchit…

72.  papijo | 4/12/2013 @ 10:42 Répondre à ce commentaire

François (#70),
Personnellement, j’ai plutôt l’impression que les grèves, manifs, …. sont beaucoup moins suivies que dans ma jeunesse quand j’étais lycéen (dans les années 60). Quand il y avait une grève, c’était près de 100% de participants, maintenant, ce n’est plus le cas !

73.  François | 4/12/2013 @ 11:44 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#71),

Non, ce n’est pas drôle

papijo (#72),

Vous avez sans doute raison, mais il y en a presque chaque semaine ce qui compense… Et puis, la grande mode, maintenant, c’est de bloquer un établissement de 3000 élèves avec 30 emm..; ce qui fait qu’avec 1% de grévistes, personne ne travaille, pas besoin de 100% de participants.

74.  Nicias | 4/12/2013 @ 11:47 Répondre à ce commentaire

Quelqu’un a sous la main la méthodologie du Pisa ?

75.  pastilleverte | 4/12/2013 @ 11:53 Répondre à ce commentaire

JG2433 (#62),
il y a aussi le dénigrement systématique des « bons élèves », dans pas mal d’établissements, et pas que dans les villes/banlieues/quartiers dits « sensibles ».
Et puis afficher « Education » qui plus est nationale, n’est-ce pas un élément de plus pour décourager/démotiver/déresponsabiliser certains parents , dans ce domaine (l’éducation) où l’école devrait être le complément de la famille, et pas le contraire ?
Sauf, effectivement à « éduquer » les enfants par bourrage de crane sur les questions prétenduement « écologiques », dont le climat mais pas que.

76.  Bob | 4/12/2013 @ 12:55 Répondre à ce commentaire

pastilleverte (#75),
Je persiste. Le choix d’appeler ce ministère, « ministère de l’instruction publique » qui a été en vigueur jusqu’en 1932 était, AMHA, plus intelligent et moins déresponsabilisant pour les parents.

Je suis vieux jeu sans doute mais je pense que l’éducation relève, en premier, des parents.
Le problème est que beaucoup ont plus ou moins démissionné et que d’autres ne sont pas en mesure de l’assumer.

77.  MichelLN35 | 4/12/2013 @ 16:36 Répondre à ce commentaire

Bob (#76),

J’abonde dans votre sens, c’est ce que voulait Condorcet suivi par Ferry contre Le Pelletier de St Fargeau et Robespierre, suivis par tous les ministres ou secrétaires d’Etat depuis 1932 (Jean Zay et E. Hériot).

C’est depuis longtemps une revendication de la Libre Pensée. Je pense aussi que dans cette droite ligne les principes de gouvernement par la vertu, l’éthique et la morale sont les pires qui se puissent choisir, c’est en prétendant les suivre que se perpètrent les crimes les plus abominables.

La politique doit s’occuper de l’UTILE, la morale et l’éthique du BIEN et du BON, la science du VRAI. Le mélange des genres est toujours mauvais et toujours au détriment de la démocratie.

J’écris en ce moment un petit article sur ce sujet.

78.  pastilleverte | 4/12/2013 @ 18:27 Répondre à ce commentaire

Bob (#76),
Certes certes, mais la période de « vivre ensemble » étant assez élevé à l’école, « l’accompagnement » de l’éducation (mais pas nationale…) ne m’y semble pas inutile.
Et d’accord aussi avec MichelN35 sur les conséquences de la « bien pensance ».

79.  pastilleverte | 4/12/2013 @ 18:28 Répondre à ce commentaire

pastilleverte (#78),
élevée bien sur

80.  iamrune | 4/12/2013 @ 21:32 Répondre à ce commentaire

Bonsoir,

il y a lontemps que je suis ce blog en étant à peu près d’accord sur ce qui est rapporté (sauf bien sûr les dérives ultra libérales de certains). Grosso modo, j’ai à peu près la même opinion que papijo sur pas mal de sujets.

Là ou j’ai du mal à comprendre certaines interventions sur ce blog, c’est l’amalgame que font certains entre une opinion raisonnée sur la climatologie et libéralisme (voir ultra-libéralisme, voir plus), comme si les « libéraux » étaient les seuls à avoir une once d’intelligence ?

D’un point de vue politique, je suis plutôt (voir même carrément) à gauche, ce qui ne m’empêche pas de critiquer les décisions environnementales qui sont actuellement prises

Une question que je me pose réellement: certains d’entre vous pourraient-ils laisser tomber leur casquette de [RH retraité| Prof retraité| Cdt (??) retraité| chercheur retraité| etc…] pour débattre sans argument d’autorité et surtout sans parti pris politique? l’ultra-libéralisme suinte des propos d’environ les 3/4 des intervenants.
Mais ça n’est pas le sujet: on parle de climatologie (pas de gaz de schiste ou de nucléaire), non ?

81.  Cdt TSM JCl Michel e.r. | 4/12/2013 @ 22:14 Répondre à ce commentaire

iamrune (#80),

C’est quoi un « RH » ? N’étant pas français mais belge, je ne connais pas tous les abréviations et acronymes dont les Français usent et abusent.

Un Cdt TSM c’est un capitaine-commandant des Troupes du Service Médical. C’est le plus haut grade d’officier subalterne en Belgique. Ce grade n’existe pas en France.

82.  scaletrans | 4/12/2013 @ 22:31 Répondre à ce commentaire

iamrune (#80),
Quand on traite de climatologie, on est amené naturellement à aborder les questions d’énergie.
Par ailleurs, je ne vois pas où vous voyez des arguments d’autorité; sur ce site vous rencontrez aussi bien des interlocuteurs ayant une formation peu poussée que des gens très capés: vous seriez surpris de ce que recouvrent certains pseudos, et pourtant, on ne rencontre ici aucune morgue, seulement de temps en temps un peu de manifestations d’indignation face à un certain niveau de bêtise et de mauvaise foi; la « sainte colère  » ça existe et c’est recommandable.

83.  iamrune | 4/12/2013 @ 22:43 Répondre à ce commentaire

Désolé, j’ai fait une liste à la Prévert: RH pour « Relations Humaines », le corps le plus honni dans ma branche 😉 Je n’avais aucune idée de ce que voulait dire « Cdt ».

Loin de moi l’idée de brocarder telle ou telle profession : je trouve simplement que beaucoup de participants à ce blog mettent en avant leurs opinions politiques (qui ne correspondent pas forcément aux miennes), alors que le sujet n’a strictement rien à voir avec une orientation droite/gauche.

Pourtant, le débat est « relativement » simple : devons-nous croire ou non aux prévisions du GIEC ?
Est-ce que la « science » doit s’ingérer dans la politique ? (+ 2 ou 3 débats supplémentaires, mais sans évoquer un « c’était mieux avant » ou parler du stalinisme pour dire que ce qui vient de gauche est forcément négatif)

84.  The Fritz | 4/12/2013 @ 22:49 Répondre à ce commentaire

iamrune (#80),
Presque d’accord avec tout, sauf que j’aime quand même savoir à qui j’ai affaire quand je parle climatologie : si l’on veut être un tant soit peu pédagogue , il faut connaître le degré de connaissance de son interlocuteur; mais en général , si le discours est honnête, au bout de trois quatre échanges de posts , le problème est résolu.
Par contre ignorer le problème énergétique , c’est ignorer les motivations profondes qui ont entraîné les climatologues dans leur mésaventure et leurs excès pour défendre la « CAUSE »; mais il est vrai qu’on pourrait ignorer cet aspect et remettre le CO2 au rang des autres variables du système climatique ; mais ce n’est pas tout à fait le but poursuivi par le GIEC

85.  Murps | 4/12/2013 @ 22:49 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#82), je plussoie.
Et d’ailleurs tous les intervenants ne sont pas des « ultra libéraux » loin s’en faut. Maintenant, il est vrai que vous ne rencontrerez que peu « d’altermondialistes écolos branche dure » si cette espèce existe.

François (#73), etpapijo (#72)

Non, ce n’est pas du tout une bonne analyse, ce sont des idées toutes faites.
Cela fait des années que j’enseigne et il est vrai que les grèves sont de moins en moins suivies dans les salles des profs. A la dernière je ne sais même pas si les collègues étaient au courant qu’il y avait un mot d’ordre, mots d’ordres de grèves qui ne sont pas à mon sens plus nombreux qu’il y a 20 ans.
Le drame du Mammouth, cela tient en trois maux : bureaucratie soviétique verticale, clientélisme syndical et politique, idéologie.
Conséquences : collège unique, politisation des programmes, pédagogogie, baisse des exigences, statut de l’enseignant fossilisé, paupérisation, déconsidération, chute des recrutements… etc…

Mais les pires sont les bureaucrates philosophes : ils nous rendent la vie impossible par leur absence de pragmatisme et d’humanité.

86.  iamrune | 4/12/2013 @ 22:53 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#82),
Ah j’ai vu comment répondre à un commentaire.

Rassures-toi, j’ai parfaitement compris quel est le niveau des intervenants: très élevé pour la plupart d’entre eux, c’est évident à la lecture.

D’où mon « chagrin » que cela soit gâché par certaines interventions purement « politiques ».
L’amalgame qui est fait entre politiques énergétiques et climatologie est le fait des écologistes: cela ne devrait pas être un débat ici.

87.  Clem | 4/12/2013 @ 23:02 Répondre à ce commentaire

iamrune (#80),

Là ou j’ai du mal à comprendre certaines interventions sur ce blog, c’est l’amalgame que font certains entre une opinion raisonnée sur la climatologie et libéralisme (voir ultra-libéralisme, voir plus), comme si les “libéraux” étaient les seuls à avoir une once d’intelligence ?

Je doute qu’un tel raccourci ai pu être fait. smile
Après, le fait est que, les libéraux étant, par nature, très méfiant envers tout ce qui vient de l’Etat (des états) et des organismes internationaux divers qui vivent de l’argent des gens, ils étaient naturellement les mieux placés pour se rendre compte les premiers de l’arnaque et surtout d’en faire état.
(je ne sais pas si j’ai répondu à votre question, sinon, précisez-là. 😉 )

pour débattre sans parti pris politique? l’ultra-libéralisme suinte des propos d’environ les 3/4 des intervenants.
Mais ça n’est pas le sujet: on parle de climatologie (pas de gaz de schiste ou de nucléaire), non ?

Si vous suivez ce blog, vous n’êtes donc pas sans ignorer la forte coloration politique de tout ceux qui tiennent à bout de bras cette farce. 😉
Maintenant sur le fond vous avez raison dans le sens ou tout le monde est le bienvenue ici.

88.  iamrune | 4/12/2013 @ 23:17 Répondre à ce commentaire

The Fritz (#84),
Pourquoi ne pas dissocier le problème énergétique du problème climatique ?

Le premier relève de la société civile, le second relève, disons : de notre capacité à s’indigner devant un mensonge?

Je lis avec intérêt tout ce ce qui concerne le second problème ici-même, mais je suis loin d’être d’accord avec la plupart des intervenants concernant le premier problème.

89.  papijo | 4/12/2013 @ 23:32 Répondre à ce commentaire

Clem (#87),

Si vous suivez ce blog, vous n’êtes donc pas sans ignorer la forte coloration politique de tout ceux qui tiennent à bout de bras cette farce.

Désolé, mais je crois que « cette farce » a été autant soutenue par les partisans de la droite que par ceux de la gauche. C’est quand même des gouvernements de droite qui ont promu vigoureusement en France et aussi en Allemagne cette vaste fumisterie !

90.  Murps2 | 4/12/2013 @ 23:36 Répondre à ce commentaire

iamrune (#88),

Pourquoi ne pas dissocier le problème énergétique du problème climatique ?

Je pense qu’il n’y a pas plus de problème énergétique que de problème climatique.
Où voyez vous un problème énergétique ?
On manque d’électricité ? de pétrole ?
Si vous n’êtes pas un fan de Malthus et du site terresacrée.org, vous ne pouvez pas voir de « problème énergétique ». A moins d’avoir la tête farcie d’âneries écolos.

91.  The Fritz | 4/12/2013 @ 23:42 Répondre à ce commentaire

iamrune (#88),
Dites le clairement , vous êtes un climato-sceptique , mais écologiste , peut-être même décroissant , pichuileux sans doute ; je suis comme vous , mais pas décroissant et je m’indigne devant le mensonge et la gabegie énergétique des énergies renouvelables , tant que le baril n’est pas à 200 dollars ; vaudrait mieux dépenser les sous des éoliennes et panneaux PV à faire de la recherche sur la filière thorium

92.  iamrune | 4/12/2013 @ 23:48 Répondre à ce commentaire

Murps2 (#90),
Murps2 = Murps ou pas ? 😉

Si, il y a un problème indéniable de futur énergétique; pas maintenant bien sûr, mais dans disons 30-50 ans; il faut prendre des orientations (fusion/fission nucléaire ? gaz ? autre ?) qui engageront les générations futures.

Mais je répète que ce débat ne devrait pas avoir lieu ici (visiblement, nous ne sommes pas d’accord sur ce sujet, alors qu’on pense tous les deux que le GIEC essaie de nous escroquer)

93.  Clem | 4/12/2013 @ 23:53 Répondre à ce commentaire

papijo (#89),
Absolument, mais vous avez remarqué je n’ai mentionné ni gauche ni droite, l’étatisme étant également partagé !

94.  iamrune | 4/12/2013 @ 23:56 Répondre à ce commentaire

The Fritz (#91),
Ah non, pas vraiment écologiste; disons que je suis dans une « incertitude de gauche » (plutôt PCF que FDG ceci dit).
D’accord sur les mesures énergétiques que je trouve aberrantes (il semblerait que les gouvernements impliqués cherchent à se défiler, ce qui est plutôt une bonne chose)

95.  Bob | 5/12/2013 @ 0:07 Répondre à ce commentaire

iamrune (#94),
Croyez moi, vous n’êtes pas le seul plutôt à gauche ici. Loin de là.
Je ne suis pas étonné qu’il y ait des sceptiques au PCF ou apparenté. Il suffit de visiter leurs forums pour en trouver et c’est plutôt rassurant.
L’idée que les climato-sceptiques sont tous des ultra-libéraux est une chimère parmi d’autres. En fait, il y a un peu de tout chez les climato-sceptiques parce qu’à la base ça relève plus d’une analyse scientifique que politique.
Je ne comprends pas vos remarques sur « les casquettes ». On ne voit que très rarement, voire jamais, des gens étaler leur pédigrée sur ce forum. La plupart le cachent.

96.  Murps | 5/12/2013 @ 0:22 Répondre à ce commentaire

iamrune (#92), oui c’est moi. le 2 est une faute de frappe.
Bob (#95), je pense même qu’on a beaucoup d’anti-écolos parmi les intellos traditionnels du PCF.

En ce qui me concerne, je ne suis rien politiquement, et tiens fermement à le rester. Je défend juste une certaine idée de la science et de l’honnêteté intellectuelle mise à mal par la mode de la réchauffitude.

97.  iamrune | 5/12/2013 @ 0:28 Répondre à ce commentaire

Bob (#95), Non , je n’ai jamais pensé que d’être sceptique impliquait d’être ultra-libéral.
Mon propos initial, c’est juste de pointer le fait que certains dans ce blog confondent les deux positions (exemple: ne pas pouvoir poster un commentaire sur un article sans évoquer la gabegie du gouvernement socialo-stalinien).

On devrait pouvoir rester « neutre » sur la position politique comme dans le blog de Judith Curry (quoique des fois les commentaires sont vraiment priceless dans son blog)

Pour les « casquettes », c’est du « deviné »: quand quelqu’un commence à étaler des équations, bon, on a une petite idée de son activité 😉

98.  iamrune | 5/12/2013 @ 0:39 Répondre à ce commentaire

Murps (#96),
Oui, mais se méfier des idées recues; pas de pro/anti écologie au PCF (ou assimilé), juste du pragmatisme; en l’occurence, pas de partisans (ou peu) de la décroissance ^^

99.  M.Shadok | 5/12/2013 @ 2:45 Répondre à ce commentaire

iamrune (#94),

(plutôt PCF que FDG ceci dit)

Pourtant, il a bel et bien été prouvé expérimentalement que le communisme ne fonctionnait pas (du moins chez les hominidés)…

Bon, OK, je sors : pas de politique ici, c’est vrai 😉

100.  The Fritz | 5/12/2013 @ 9:19 Répondre à ce commentaire

M.Shadok (#99),
C’est vrai pour quelqu’un qui ne voulait parler que de climat , pas d’énergie et surtout pas de politique, il a vite fait de faire dévier les discussions

    

  • Derniers commentaires
novembre 2013
L M M J V S D
« Août   Déc »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930