Le référendum maudit : les 4 premiers épisodes en accès libre

Par Benoît Rittaud (alias Ben).

Les autres épisodes du feuilleton devraient suivre petit à petit, L'Opinion ayant décidé d'en rendre gratuite la lecture quelques jours après parution.

Pour lire les quatre premiers épisodes, c'est ici :

Épisode 1 (La petite graine)

Épisode 2 (Les trois hôtes du Président)

Épisode 3 (L'éclair climatosceptique)

Épisode 4 ("Les générations futures, elles nous implorent")

En passant : aujourd'hui paraît l'épisode 9, dont je me plais à penser qu'il est sans doute le plus ignoble de tous.

86 Comments     Poster votre commentaire »

1.  Zendog | 14/08/2015 @ 9:36 Répondre à ce commentaire

Rien que le premier épisode me met en joie pour la journée, je le fais suivre à des amis. Félicitations, je vais lire la suite avec gourmandise.

2.  volauvent | 14/08/2015 @ 10:24 Répondre à ce commentaire

Le talent de Ben est indéniable. Ceci dit, je m’interroge sur la signification de cette parution pour le journal « L’opinion » qui est notoirement ultra-libéral et anti-gouvernemental.
Est ce juste un divertissement , ou juste une occasion de railler le gouvernement, ou une préparation pour la droite à un virage anti-écolo? Ou un message de climato-scepticisme?

Le principal problème de cette parodie est qu’elle est trop proche de la réalité. C’est le sujet lui-même qui le veut: le comportement des acteurs dans la réalité est tellement outrancier qu’il est difficile d’en rajouter.

3.  Murps | 14/08/2015 @ 10:53 Répondre à ce commentaire

volauvent (#2), oui j’abonde dans votre sens. Je suis ennuyé à l’idée qu’on assimile le climatoscepticisme au libéralisme car ce n’est pas le cas, du tout.
En revanche il ne fait aucun doute que le combat écologique est teinté d’un marxisme affirmé.

4.  Ben | 14/08/2015 @ 11:40 Répondre à ce commentaire

volauvent (#2), Murps (#3), les gars, le prenez pas mal, mais il faudrait vous réveiller. Ça vous arrive d’essayer de faire paraître une tribune climatosceptique dans un journal ? Si oui, vous devriez savoir toute la difficulté qu’il y a à y parvenir. Là, j’ai quinze jours de suite la page 8 d’un quotidien national qui a pignon sur rue, alors je ne vois pas de quoi il faudrait se plaindre. À moins bien sûr que vous ayez des entrées à Libé, ou au Monde, pour publier un feuilleton de ce genre…

5.  Bob | 14/08/2015 @ 12:02 Répondre à ce commentaire

Ben (#4),
Oui, Ben. Tout à fait d'accord avec toi.
Kudos, Ben !

6.  Jojobargeot | 14/08/2015 @ 12:28 Répondre à ce commentaire

Magistral. On s’y croirait. Maintenant je me demande si effectivement un référendum de la sorte pourrait être proposé aux citoyens français avec le risque pour le pouvoir en place de se prendre une épine format torpille dans la partie la plus intelligente de son anatomie. Comme le disait Einstein, pour réfuter une théorie une seule personne suffit. Or dans le cas qui nous concerne, une seule question suffit: Avez-vous une seule preuve scientifiquement établie que les rejets de CO2 d’origine humaine sont à l’origine du réchauffement climatique observé depuis le début de l’ère industrielle?

Une fois cette question posée, la seule réponse possible est oui ou non. Si oui montrez-là. Si non, fermez-là à tout jamais. Le consensus, je m’en fous. L’argument d’autorité, je m’en fous. Ce ne sont pas des preuves. Or comme pour la justice on ne peut condamner sans preuves le citoyen de maux qui en réalité n’existent pas, ou seulement dans la tête d’escrocs financiers ou politiques et ça, oui, c’est condamnable par la justice dans la mesure où le but final est l’enrichissement personnel ou public dans le cas d’un état en mal de finances sur le dos de ses contribuables.
Seul moyen de se sortir de ce cirque, faire appel à la justice. Mais bon, quand un hyper-président est capable de baisser son froc devant une poignée d’escrocs réfugiés à Tel-Aviv après avoir détourné près de 5 milliards d’euros avec une fraude à la TVA sur le marché du carbone et que l’ on y renonce pour sauver le trafic d’indugence mis en place par les gouvernements, on peut se mettre à douter de la liberté de la justice dans une affaire pareille.
Comme disait le regrêté Coluche: On reproche à ce ministre de mettre plus d’argent dans les prisons que dans les écoles. Une chose est sûre il ne risque pas de retourner à l’école, par contre en prison, faut voir. Et ça il faut le leur rappeler.

C’est toute cette mauvaise foi qui est très bien exprimée dans cette fiction, bravo Ben.

7.  Ecophob | 14/08/2015 @ 12:28 Répondre à ce commentaire

Ben (#4), complètement d’accord.

8.  douar | 14/08/2015 @ 12:32 Répondre à ce commentaire

Ben (#4),
Je pense effectivement que l’impact de ce feuilleton sera supérieur à celui des sites climato-sceptiques. Ceux ci sont nécessaires, mais restent destinés à un public averti.
L’Opinion est lu et c’est une formidable tribune. Ce journal a en outre, l’avantage d’être nouveau, assez éloigné dans sa ligne éditoriale, des journaux classiques français.
En tout cas, bravo.

9.  Monteils | 14/08/2015 @ 13:12 Répondre à ce commentaire

Merci à Ben de publier ce feuilleton
Rapellons que 99% des medias français sont des réchauffistes et que leurs forums sont cadenassés

10.  MichelLN35 | 14/08/2015 @ 16:58 Répondre à ce commentaire

Ben (#4),

Tout à fait très bien Ben. Qu’importe le flacon pourvu que l’information passe, elle finira bien par arriver à qui de droit et à faire le buzz comme on dit. Je pense qu’il y a une force certaine de la vérité et de la raison. Courtillot avait pu s’exprimer au moment de la bagarre dans Information Ouvrière, François Gervais dans l’association se référant à Laronche. L’Opinion me semble pouvoir toucher plus large. Connaissez-vous le tirage ?

Votre fiction témoigne d’un vrai talent littéraire, mes plus chaleureuses félicitations. Le fascicule pourrait-il être édité ensuite ?

11.  Thierry | 14/08/2015 @ 18:40 Répondre à ce commentaire

Bravo Ben, je le savais excellent vulgarisateur mais j’ignorais qu’il tenait une telle plume !!!
Je pense que les climatosceptiques sont plus nombreux qu’on ne le pense en général. J’écoute les conversations de mes collègues de travail à la pause café ou au restaurant d’entreprise : alors certes la plupart ont une formation technique et/ou scientifique mais plusieurs s’interrogent sur le fait que l’on puisse mesurer la température moyenne de la Terre au centième de degré près….

12.  scaletrans | 14/08/2015 @ 19:05 Répondre à ce commentaire

Je joins mes compliments à ceux qui précèdent. Vous réussissez là un coup remarquable avec ce talent littéraire que j’avais relevé dans votre premier bouquin.

13.  chacalou | 14/08/2015 @ 22:09 Répondre à ce commentaire

la taille de la banquise laisse les ours polaires de marbre, eux dont le nombre a été multiplié par quatre depuis les années 1950 et l’interdiction de leur chasse.

Carrément! Ca c’est une sacré exponentielle! 😉

14.  Thomas | 14/08/2015 @ 23:56 Répondre à ce commentaire

La suite c’est pour quand ?

15.  André | 15/08/2015 @ 0:07 Répondre à ce commentaire

A Ben !
Je joins mes éloges à tous ceux déjà exprimés. J’ai notamment admiré le « discours » de Hollande aux Français, on s’y croirait, plus vrai qu’aurait pu être un authentique ……..

16.  Murps | 15/08/2015 @ 11:36 Répondre à ce commentaire

Ben, vous vous êtes inspiré du thème de « l’engrenage » de C. Leblanc pour vous lancer là-dedans ?
En tout cas bravo pour le réalisme, on s’y croirait…

17.  Nathalie MP | 15/08/2015 @ 11:59 Répondre à ce commentaire

Murps (#3),
Bonjour,

il ne fait aucun doute que le combat écologique est teinté d’un marxisme affirmé.

Je dirais même qu’après la chute du mur de Berlin, qui a acté la déconsidération du marxisme dans sa version directe, le combat écologique en est l’habillage « cool sympa » avec le même objectif anti-capitaliste. De ce fait, l’espace disponible pour les climato-sceptiques ne peut guère se trouver ailleurs que dans des zones plus libérales.

18.  Nathalie MP | 15/08/2015 @ 13:02 Répondre à ce commentaire

Ben (#4),
Je suis bien d’accord avec vous. Pour atteindre le grand public, il faut forcément passer par ce genre de tribune qui permet d’élargir le champ. Si en plus l’excellent dessinateur de l’Opinion, KAK, pouvait faire une petite illustration, ce serait formidable.
Quant à votre feuilleton, il est passionnant (j’en suis au 3). Pour l’instant, FH, nos ministres et les deux conseillers ont l’air bien à l’aise en stratégie. J’attends la chute !

19.  the fritz | 15/08/2015 @ 14:31 Répondre à ce commentaire

Nathalie MP (#18),

Pour atteindre le grand public, il faut forcément passer par ce genre de tribune qui permet d’élargir le champ

Moi je trouve qu’il ne faut pas se disperser ; or je trouve que skyfall commence à faire de la concurrence à CONTREPOINTS; à chacun sa spécialité

20.  Ben | 15/08/2015 @ 16:03 Répondre à ce commentaire

Nathalie MP (#17), bonne analyse.

21.  pastilleverte | 15/08/2015 @ 16:20 Répondre à ce commentaire

Bien apprécié la visite de Courtillot (on s’y croirait) suivi du discours alarmo catastrophiste.
Un seul « reproche », je crois épisode 1 : « sauver la Planète » serait mieux que « sauver la Terre », qui, AMHA, fait un peu « fade »…
(Quant aux ours polaires, la réalité n’est-elle pas multiplié par cinq ?)

22.  Bob | 15/08/2015 @ 17:09 Répondre à ce commentaire

Nathalie MP (#17),
Bien d’accord aussi, Nat.
Et de l’aveu même de Naomi Klein, la nouvelle conseillère du Pape.

23.  Bob | 15/08/2015 @ 17:10 Répondre à ce commentaire

the fritz (#19),

Moi je trouve qu’il ne faut pas se disperser

C’est en général vrai mais disons qu’en ce moment et jusqu’en Décembre, les circonstances sont un peu « particulières ».

24.  acpp | 15/08/2015 @ 17:39 Répondre à ce commentaire

Bonjour!
J’ai tellement été intêressé par ces quatre épisodes que je me suis inscrit sur le site « lopinion.fr » en « Essai de 7 jours » pour lire les six épisodes suivants.

25.  Bob | 15/08/2015 @ 19:23 Répondre à ce commentaire

Nathalie MP (#18),
Nathalie, votre traduc de l'article de Solomon a été bloqué par la modération automatique (peut-être parce que trop long ? Je ne sais pas). Je l'ai récupéré et je vais le transformer en billet. A publier, s'il n'y a pas de réticence.Désolé si c'est un peu hors sujet ici.

26.  Murps | 15/08/2015 @ 20:25 Répondre à ce commentaire

Nathalie MP (#17), l’écologie actuelle est clairement devenu un substitut au marxisme avec des méthodes d’entrisme chères à Lambert.

On ne peut pas dire la même chose du fondamentalisme musulman, qui a supplanté les mouvements pan-arabes et « laïcs » de l’ère de la décolonisation.
Force est de constater qu’ils ont disparu après la chute de l’URSS.

27.  Nathalie MP | 16/08/2015 @ 13:19 Répondre à ce commentaire

Bob (#22),
Sur Naomi Klein : C’est rare, une personne qui admet aussi benoitement son constructivisme complètement hors-sol. Je vais peut-être même finir par lire son foutu bouquin, qu’on m’oppose en permanence, sur la stratégie du choc …. Merci pour le lien, je le stocke dans mes réserves.

28.  AntonioSan | 16/08/2015 @ 17:43 Répondre à ce commentaire

Nathalie MP (#17),

Je dirais même qu’après la chute du mur de Berlin, qui a acté la déconsidération du marxisme dans sa version directe, le combat écologique en est l’habillage “cool sympa” avec le même objectif anti-capitaliste. De ce fait, l’espace disponible pour les climato-sceptiques ne peut guère se trouver ailleurs que dans des zones plus libérales

Pardon, mais je crois qu’au contraire, c’est l’alliance parfaite d’un capitalisme bien connu, puissant et decide a garder la main, et d’un marxisme pur et dur qui seduit les idiots utiles. Les zones les plus liberales sont ambivalentes et peuvent aussi etre les plus repressives quant au climato scepticisme, puisque c’est au fond une doctrine de domination globale issue de ces zones. Hansen, apres tout bossait pour la NASA, pas vraiment le repaire de Che Guevara; le ballon d’essai des CFCs et du trou d’ozone et son protocole de Montreal n’a pas demarre en URSS…

N’oublions pas que pendant que ce tintouin planetaire et sa soupe ideologique nous sont servis 24/7/365 a nous occidentaux, et ce quelle que soit l’evolution climatique reelle, les memes tireurs de ficelles se positionnent afin d’accaparer les immenses ressources eurasiatiques, petrolieres, gazieres et minerales, et ce par une presence militaire dont l’empreinte carbone est le dernier de leurs soucis. Tout cela juste au cas ou, la Chine, l’Inde et la Russie ne seraient pas sensibles au chant des sirenes COP et decideraient de continuer leur developpement (Quand on ne peut pas annexer les ressources grace au leurre europeaniste -Bulgarie, Roumanie, Moldova, Balkans…, la musique devient rapidement militaire). La razzia africaine qui se transforme en un duel neo-colonialiste energetique entre les US et la Chine, evacuant la France et la GB doit aussi etre l’expression de l’epanouissement d’un monde vert…

Les climato-sceptiques sont toleres dans l’espace liberal pour le moment car l’Empire estime que sa propagande sera largement plus puissante et efficace que ces hurluberlus et car il y a bien longtemps que l’affaire a quitte le terrain scientifique. Le nombre paliera a la carence intellectuelle. Meme si l’opinion a ses doutes car a force de vouloir vendre a tout prix la cata climatique, les chalands se mefient. 2009 ne fut qu’une peripetie, probablement d’un scientifique qui en a eu marre de la malhonnetete intellectuelle, mais qui fut largement occultee par le dernier rapport du GIEC, ultime glacis de consensus et pseudo-science. Cette annee, on recolte les fruits de l’investissement catholique de 2013. On enrole le Pape et la curie pour semer la bonne parole, c’est dire que ces gens peuvent TOUT se payer, y compris un pontiffe ad-hoc. On comprend que Benoit XVI ait choisi de se la couler douce dans les jardins du Vatican…

Au fond c’est comme cette histoire d’installer des frontieres « intelligentes » dans les pays de l’espace Schengen. Cela fait high tech et serieux et c’est destine a nous rassurer, merci la presse. Pendant ce temps les memes bureaucrates s’emploient a imposer des populations issues des fiascos sociaux de leurs interventions militaires, de maniere virtuellement illimitee une fois le processus europeen mis en place, des gens certes en detresse mais dont on ne connait RIEN a venir s’installer a la charge des etats. En fait, comme les lois du renseignement, ces frontieres high tech ne servent a controler que… NOUS, nos idees et notre asservissement, et bien sur, verifier vos achats « hors-taxes ».

Mais vous le savez deja, contre tous nos maux, il faut… plus d’Europe bien sur, et verte, cela va de soi, et multi tout, bien evidemment, comme partout ailleurs dans le monde libre… sauf chez les mechants qui osent vouloir respecter leur culture, leurs traditions etc…

29.  the fritz | 16/08/2015 @ 17:59 Répondre à ce commentaire

AntonioSan (#28),
+1

30.  Jojobargeot | 16/08/2015 @ 19:04 Répondre à ce commentaire

AntonioSan (#28), +1

31.  chacalou | 16/08/2015 @ 19:30 Répondre à ce commentaire

pastilleverte (#21),

(Quant aux ours polaires, la réalité n’est-elle pas multiplié par cinq ?)

La réalité, c’est surement moins. Après chacun peut dire les chiffres qui lui font le plus plaisir du moment qu’on reste dans le registre de la fiction ça passe.

32.  Murps | 16/08/2015 @ 23:49 Répondre à ce commentaire

AntonioSan (#28), bof…

33.  Curieux | 17/08/2015 @ 10:26 Répondre à ce commentaire

AntonioSan (#28),

C »est une blague ?

car l’Empire estime que…

Mais votre « Empire » capitalo-libéral ne peut en être un puisqu’il n’a pas de tête (malgré son nom) à la différence de toutes les autres organisations sociales.
Plus exactement, il a créé des têtes jetables avec une date de péremption écrite dessus. Cool comme « Empire » !
Quand au tentatives dirigistes aux quelles vous faites allusions elles sont clairement dû à ce que le système capitalo-libéral n’a pas couper assez court les c…les des politiques en leurs laissant la pleines autorité sur les lois. Ce qui a permis à nos très très chers politiciens de se créer de petits paradis au seins de société qu’ils conduisent vers une paupérisation de plus en plus rapide.

34.  jean | 17/08/2015 @ 10:34 Répondre à ce commentaire

Murps (#3),
Il semble néanmoins que les climatosceptiques se retrouvent plus chez les libéraux que chez les socialisants, ce qui tendrait à démontrer que globalement les premiers sont un peu moins cons que les seconds.

35.  joaquim | 17/08/2015 @ 11:04 Répondre à ce commentaire

AntonioSan (#28)

Les climato-sceptiques sont toleres dans l’espace liberal pour le moment

Oui souvent, mais pas toujours et pas dans tous les pays…Pour le reste j’ai pas bien tout compris…

Curieux (#33)

société qu’ils conduisent vers une paupérisation de plus en plus rapide

Vous êtes sûr pour le coup de la paupérisation ? Il ne me semblait pas avoir vu beaucoup de paupérisation hors des pays en guerre ces dernières années…

Je pense que toute tentative de rattacher un mouvement climato-optimiste à une famille politique est une grave erreur…Faire un analyse politique objective des raisons qui poussent des partis à défendre le climato alarmisme est une chose. Dire que l’intelligence est ici ou ailleurs ne fait pas avancer le débat…Enfin il me semble…
Le plus utile restant d’attirer des personnes qui réfléchissent librement et honnêtement dans tous (enfin presque tous !) les horizons politiques.

36.  papijo | 17/08/2015 @ 11:17 Répondre à ce commentaire

joaquim (#35),
+1

37.  scaletrans | 17/08/2015 @ 11:26 Répondre à ce commentaire

AntonioSan (#28),

Ce que vous dites déborde un peu (beaucoup) de la question, mais sachez que j’approuve en grande partie ce que vous dites.

joaquim (#35),

Pas de paupérisation en Europe occidentale ? Mais où avez-vous la tête ? Même l’Allemagne est touchée.

38.  Curieux | 17/08/2015 @ 11:30 Répondre à ce commentaire

joaquim (#35),

Absolument certain. Regardez les autres systèmes,
pays sous institution religieuse (Islam, Hindouisme, etc)
Dictatures : Birmanie, Espagne sous franco, etc
Collectivisme : Nazisme, URSS, Cuba, Corée du nord, etc
Autoritarisme : Ancien régime (France) avec servage etc

Aujourd’hui la quasi totalité des pays se dirigent (parfois très lentement) vers une économie capital-libérale et quelques uns (rares) sont des pays libéraux.
Alors oui, la paupérisation se dévellope plutôt dans les pays en guerre.

39.  scaletrans | 17/08/2015 @ 11:47 Répondre à ce commentaire

Curieux (#38),

Caractériser l’ancien régime par sa période de servage est un peu réducteur, non ?

40.  Curieux | 17/08/2015 @ 14:36 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#39),

Voulez-vous dire un « détail » en quelque sorte ?

Au Moyen Âge, les paysans forment les neuf dixièmes de la population, et cela restera vrai jusqu’a la Révolution (pourquoi met-je une majuscule).

Je pense que nous n’avons pas le même sens du détail.

41.  AntonioSan | 17/08/2015 @ 16:35 Répondre à ce commentaire

Porter un regard critique sur l’Occident et sa manière de pousser ses pions ne signifie pas qu’on brandisse le petit livre rouge de Mao.

Curieux (#33),

Mais votre “Empire” capitalo-libéral ne peut en être un puisqu’il n’a pas de tête (malgré son nom) à la différence de toutes les autres organisations sociales. Plus exactement, il a créé des têtes jetables avec une date de péremption écrite dessus. Cool comme “Empire” !

Avouez quand meme que les « tetes jetables » n’en sont que la partie immergee de l’iceberg… Le choix meme des politiques qui se présentent à nos suffrages et leur marge de manœuvre réduite n’est pas une coincidence. A peu de choses près, ils disent tous la même chose et il serait intéressant de voir combien de temps ceux, rares, qui disent autre chose, continueraient à suivre leur discours si par hasard ils se trouvaient être aux commandes.
Quant au Moyen Age et la relation seigneur/paysans, je vous suggère de lire Jacques Le Goff…

jean (#34), Je pense que vous parlez a l’échelle du paysage politique français, qui vous me l’accorderez, est quand même bien restreint. Mais restons-y donc un peu: le clivage politique droite/gauche me semble de plus en plus inopérant au profit d’un clivage plus discret, parfois du non-dit, mais au fond du « même action ». Exemple: Batho PS et NKM UMP sont bonnet blanc et blanc bonnet. En politique de défense Mr. Sarkozy a réintégré l’OTAN et je ne sache pas que Mr. Hollande veuille nous en faire sortir, etc…

joaquim (#35), Lorsque je parlais de carence intellectuelle, je pensais a tous ces braves gens possédant au plus un « doctorat en telespectacle » convaincus de ce que leur raconte Jouzel ou autre pulpeuse miss météo. Cette masse est une arme redoutable puisqu’elle vote et les propagandistes du RCA l’ont bien compris.

42.  Curieux | 17/08/2015 @ 17:52 Répondre à ce commentaire

AntonioSan (#41),

Donc selon Le Goff le nombre de serfs ne représentait pas 90 de la population…
Que le Moyen Age ne soit pas la description sépulcral admise, c’est sans conteste (Il y avait, hé oui, l’optimum médiéval qui a bien arrangé les choses) mais de là à laisser croire que Le Goff aurait supprimer le servage, well, well, well.

Quand à votre vision complotiste qu’une minorité de capitalistes (des noms…) manipule nos pauvres politiciens c’est une blague aussi, on s’enrichi beaucoup plus dans un pays riche. Regardez dans quelle état sont nos démocraties, couvertes de dette et parfois en voie de paupérisation.

Le rasoir d’occam me souffle que si vous détenez le pouvoir et la loi, il ne faudra pas longtemps pour que ces détenteurs en fassent usage à leur grand avantage. Et comme ces hommes n’ont aucune nécessité de gagner de l’argent puisqu’ils le ponctionnent manu militari il ne faut pas être devin pour comprendre que l’histoire finira mal pour nous (les « citoyens »).

43.  scaletrans | 17/08/2015 @ 17:58 Répondre à ce commentaire

Curieux (#40),

A quelle date le servage a-t-il été aboli en France à votre avis ?

44.  de Rouvex | 17/08/2015 @ 18:05 Répondre à ce commentaire

joaquim (#35), Effectivement, si on prend les commentateurs de skyfall comme échantillon « représentatif » (!) des climato-réalistes, on voit un large spectre d’opinions politiques et économiques (et même religieuses, oups, je sors…) je dirais d’un « extrême » à l’autre !

45.  Curieux | 17/08/2015 @ 18:11 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#43),

Oh le coup du maitre d’école… de mémoire après la Révolution française.
Mais, bon dieu, ou voulez-vous en venir… réhabilité l’ancien régime et les rois de France ?
Ce n’est pas l’objet de mon post. Vos croyances sont les vôtres, pas les miennes. La question est, somme nous plus riches (en meilleures santé, avec plus de loisir, de meilleurs vêtement etc…) depuis que nous sommes entrés dans une époque libérale ou pas.

46.  de Rouvex | 17/08/2015 @ 18:12 Répondre à ce commentaire

Curieux (#42), ben non, le servage ne représentait pas 90 % de la population, c’est évident ! Les paysans, oui, peut-être. Mais les serfs n’en étaient qu’une petite partie, nombre de paysans étaient des hommes libres, propriétaires et fiers de leur état. Reprenez l’étude du Moyen-Age après l’an mil, vous verrez.

47.  de Rouvex | 17/08/2015 @ 18:16 Répondre à ce commentaire

Curieux (#45), Les maîtres d’école « laïque », peut-être, mais l’école avant était une prestation de l’Eglise et tout le monde y allait ! Pas jusqu’au bac, d’accord.

48.  Curieux | 17/08/2015 @ 18:49 Répondre à ce commentaire

de Rouvex (#46),
Derouvex, laissez tomber. Ou faites moi la lecture.
Votre post ressemble à du Chacalou.

49.  de Rouvex | 17/08/2015 @ 18:59 Répondre à ce commentaire

Curieux (#48), Désolé, que vous aimiez la grande Révolution française plus que l’Ancien Régime, c’est votre droit, mais ne prétendez pas que 90 % des Français étaient des serfs en 1789, personne ne vous prendra au sérieux. Idem à prétendre que l’école n’existe que depuis Jules Ferry …

50.  de Rouvex | 17/08/2015 @ 19:01 Répondre à ce commentaire

mes envois sont doublés, je ne sais pas pourquoi, mon ordi déconne, je crois.