1 244 Comments     Poster votre commentaire »

951.  Pigouille | 20/05/2020 @ 9:16 Répondre à ce commentaire

andqui (#950), +1 s’il est un bon angle d’attaque contre Raoult, c’est son postmodernisme revendiqué. Jean dominique Michel a lui aussi une approche identique à Raoult critiquant les modèles prédictifs lorsqu’il expose les échecs de l’evidence based medecine et la non reproductibilité des publications.
Le débat postmoderne est réouvert avec un meilleur niveau que Bruno Latour et Aurélien Barrau. Chips et cacahouètes smile

952.  scaletrans | 20/05/2020 @ 9:35 Répondre à ce commentaire

Doit-on juger Raoult sur son post modernisme ou bien sur ses résultats dans le traitement du Covid ? Ce style de critique oblique me répugne.On oublie qu’il n’y a pas de traitement connu et sûr pour cette attaque virale, à part le sien (avec quelques variantes chez d’autres praticiens à travers le monde). Je trouve que le procès qui lui est fait par toute une camarilla comme particulièrement obscène dans ce contexte d’urgence.

953.  Curieux | 20/05/2020 @ 10:03 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#952),
+1
Incroyable ce pays, on a une épidémie à combattre et on « cause postmodernisme ».
Plus c… que c…

954.  douar | 20/05/2020 @ 10:53 Répondre à ce commentaire

Curieux (#953), +1

955.  douar | 20/05/2020 @ 11:17 Répondre à ce commentaire

Rebelote dans les Echos de ce jour:

Pollution : un confinement tous les ans pour atteindre les objectifs climatiques

Une étude publiée ce mardi dans « Nature Climate Change » donne le bilan précis du confinement. Du 1 er janvier au 30 avril, la mise à l’arrêt de l’économie a entraîné une baisse de 8,6 % des émissions mondiales de CO2. La baisse est encore plus marquée en France.

Et notre spécialiste:

Or, ces baisses extrêmes restent aujourd’hui « temporaires » et « ne reflètent pas les changements structurels dans les systèmes économiques, de transport ou énergétiques », pointe Corinne Le Quéré.

La climatologue recommande aux dirigeants mondiaux de « mettre en oeuvre des plans de relance économique qui aident également à atteindre les objectifs climatiques, en particulier pour la mobilité ». Elle propose par exemple, dans les villes et les banlieues, de « soutenir la marche et le vélo et l’adoption de vélos électriques ».

Finalement, ce type d’annonce prouve encore que les moyens pour arriver à des résultats hypothétiques, sont parfaitement irréalistes.
le vélo comme soluce… crazy

ça rejoint le papier de Rémy Prud’homme sur MM&M.

956.  BenHague | 20/05/2020 @ 11:54 Répondre à ce commentaire

Pigouille (#951),

« Si le professeur Raoult a la certitude que son traitement est le bon, que de temps perdu à refuser d’appliquer la seule démarche capable de convaincre la communauté scientifique ! Mais cela a un prix : renoncer à son idéologie postmoderne »

Ce qui est étonnant c’est que les faits ont donné raison á Raoult et invalide totalement la conclusion :

> La « méthode » / démarche scientifiques des puristes ( RCT etc etc) n’était pas adaptée ni au temps de l’épidémie ni á ses caracteristiques ( bcp d’asymptomatiques, faibles npmbre de cas sévéres ….) . Aucune étude permettant de valider ou d’invalider le traitement de Raoult dans le temps de l’épidémie n’a pu etre menée correctement. (voir le fiasco Discovery) . Donc les donneurs de lecons sont eux memes dans l’impossibilité de mettre en oeuvre leur méthode.

Raoult n’a jamais refuser d’appliquer cette démarche par idéologie mais par pragmatisme . Il a toujours dit :
Le temps de l’épidémie n’est pas celui de la Science officielle . La méthode officielle n’est pas adaptée aux maladies infectieuses ( entre autre pour des raisons éthiques)
Sa proposition fut la suivante : utiliser une methode scientifique differente qui améne un niveau de preuve moindre selon la Science officielle et mettre le poids de son expertise dans la balance.

Difficile de lui donner tort sur ce point . Les faits sont lá .

Maintenant la question de l’efficacité de son traitement est une autre question.

957.  Michel Le Rouméliote | 20/05/2020 @ 13:05 Répondre à ce commentaire

douar (#935), Et oui, « Les moutons ont peur du loup, mais c’est le berger qui les mène à l’abattoir », comme dit le proverbe ! smile

958.  the fritz | 20/05/2020 @ 14:50 Répondre à ce commentaire

douar (#955), Je me suis promené ce matin dans la forêt vosgienne et j’ai trouvé une explication à la constatation ; normalement en cette saison le CO2 atmosphérique diminue dans l’hémisphère nord à cause de l’assimilation chlorophyllienne des végétaux qui représente 90% des échanges annuels de CO2; la forêt vosgienne est dans un état lamentable , à cause des tempêtes hivernales et des scolytes qui déciment non seulement les forêts de sapins, mais commencent aussi à attaquer les pins
Tout le monde sait que si l’on ne retrouve que 50% du CO2 émis par l’homme dans l’atmosphère , c’est parce que le reste disparaît dans la mer fixé par les algues et dans la biosphère terrestre principalement les forêts nordiques
Ma conclusion , c’est que si on ne note pas de baisse du CO2 actuellement , c’est la faute au scolyte qui a tué le principal puits qui était l’épicéa vosgien laugh

J’espère que Curieux et JC vont réagir

959.  Herté07 | 20/05/2020 @ 17:24 Répondre à ce commentaire

Pour changer, une étude politique

960.  the fritz | 20/05/2020 @ 17:45 Répondre à ce commentaire

Herté07 (#959),
Waouh , 167 pages ; vous pouvez nous faire un résumé en 10 lignes ? rofl

961.  Michel Le Rouméliote | 20/05/2020 @ 17:52 Répondre à ce commentaire

Herté07 (#959), Aïe ! Aïe ! page 15, l’écologie et bien sûr le réchauffement climatique par la célèbre climatologue Isabelle Autissier…

962.  the fritz | 20/05/2020 @ 18:19 Répondre à ce commentaire

Michel Le Rouméliote (#961),
Oui , elle a le vent en poupe !

963.  scaletrans | 20/05/2020 @ 19:26 Répondre à ce commentaire

Arnaud Upinsky accuse
L’intérêt commence vers la 11° minute

964.  AntonioSan | 20/05/2020 @ 22:07 Répondre à ce commentaire

Curieux (#953), +1

965.  Pigouille | 20/05/2020 @ 22:19 Répondre à ce commentaire

Curieux (#953), l’épidémie est terminée, sans doute à cause de la saisonnalité dit Raoult. Reste à gérer la crise économique, induite par le confinement, induit par les prédictions bidons du modèle de l’Imperial College.
Si un temps de débat est possible, posons nous des questions sur le postmodernisme et aussi sur l’efficacité relative de l’EBM (faute à pas de chance?), sur les incertitudes des modèles informatiques, sur la non répétabilité des études, sur les crises répétées des etats d’urgence (coronavirus, climatique, h1n1, subprimes).
Qu’on accuse Raoult, que répondra t’il? Onfray lui a ouvert un canal mais il se dit qu’il partirait à Pekin. Ce serait dommage.

966.  Anecdote | 21/05/2020 @ 13:53 Répondre à ce commentaire

Bonjour,
Je me permets de vous faire partager une analyse synthétique de ma part à ce stade de l’actualité :

Alors que l’épidémie se tasse considérablement, commence le temps de la prise de recul et des analyses. Pour ma part, n’étant évidemment pas spécialiste du sujet mais motivé par ma curiosité, j’ai pris le temps de réfléchir à la situation imposée qui s’avère riche d’enseignements mais aussi d’inquiétudes pour l’avenir (lesquelles ne sont pas forcément/uniquement celles qu’on croit être).
Ce qui me stupéfie avant tout, c’est le parallèle étroit que l’on peut faire entre cette affaire du Covid19 et celle du réchauffement climatique récent. Je vous propose ici de vous en faire partager les analogies et les différences.

La complexité des phénomènes

Dans les deux cas, nous avons affaire à un même système complexe, à savoir l’atmosphère, qui répand d’un côté un virus, d’un autre côté de l’énergie calorifique. Il s’y ajoute d’autres systèmes complexes, d’un côté le corps humain (et celui des animaux etc.), et d’un autre côté les milieux naturels. Dans les deux cas, le phénomène est de portée mondiale et les incertitudes nombreuses.
Les discussions sur les causes potentielles du phénomène Covid19 vont bon train, elles sont autorisées. Dans l’autre cas, les causes du réchauffement climatique ne doivent pas être discutées officiellement. Dans les deux cas, il n’y aucune certitude en réalité.
Le traitement des deux sujets par les scientifiques présente des analogies importantes : Il y a une scission très nette entre, d’une part les spécialistes de terrain (souvent indépendants), réalistes et pragmatiques, qui se basent sur les observations passées (retour d’expérience des anciennes épidémies pour les uns, autres périodes de réchauffement pour les autres), et d’autre part les théoriciens et numériciens (souvent membres d’organismes d’Etat), éloignés du terrain, qui se basent sur des modèles très théoriques (généralement catastrophistes) et refusent toute remise en cause même pendant l’événement : Ainsi les tendances modélisées (réchauffement climatique et multiplication du nombre du cas de Covid) ont elles pris du plomb dans l’aile au fil du temps : D’une tendance exponentielle la prévision est passée à une augmentation linéaire puis un plateau avant, pour l’épidémie, d’admettre la baisse sensible (qui n’a pas eu lieu pour la température).

La propagande

Les prévisions alarmistes sont reprises telles quelles par les media, sans discussion, répandant massivement la peur parmi la population, toutes couches sociales confondues. La propagande est impulsée et renforcée par la multiplication des interventions des politiciens. Il est très difficile d’y échapper. Le message est monolithique, sans nuance, sans discussion possible. Aucun débat d’expert, qui permettrait de confronter des points de vue opposés, n’est toléré dans les media. Les deux sujets ont été rapidement décrétés objets de mobilisation générale, avec un ennemi principal bien identifié (le virus et le CO2) aux effets volontairement exagérés ou carrément créés (s’agissant du CO2), et des ennemis de la Cause (les « sceptiques ») qui n’acceptent pas la restriction de la liberté d’expression (C’est pourquoi en particulier les réseaux sociaux sont combattus par le gouvernement).
Politiquement, cette communication extrême, mise en place brutalement (Covid19) ou progressivement (réchauffement anthropique vs CO2), traduit dans les deux cas un renforcement du contrôle de la population dans les aspects les plus élémentaires de sa vie quotidienne (production et reproduction, consommation, déplacements, information, liberté d’expression, etc.), sans discussion sur les décisions concrètes (déni de démocratie). Ce processus veut agir sur le long terme : Le pouvoir l’inscrit dans la durée (le principe de précaution est devenu constitutionnel) et proclame clairement qu’après ne sera plus comme avant. Il y a donc bien une évolution forcée par la politique, s’appuyant sur des modèles théoriques.

Les nombreux perdants et les quelques gagnants

Les décisions prises sans discussion impactent fortement l’économie, par la réduction de la production, de la consommation et des déplacements, faisant ainsi souffrir des secteurs d’activité entiers (commerce, énergie, transports, tourisme, sport, culture, etc.) sans gain tangible pour la population (manques à gagner, impôts, chômage, pauvreté). Dans les deux cas, la décroissance est reconnue comme le nouvel objectif, ce qui constitue une première dans l’histoire de l’humanité. Evidemment, tous les pays ne marchent pas de concert sur ce point, ce qui va se traduire à terme par une régression économique accélérée de l’Europe occidentale en particulier.
Le coût induit par ces politiques basées sur la peur est exorbitant pour la plupart des gens à court et/ou long terme. Mais certaines minorités y gagnent beaucoup : Pour le Covid19, nombre de professionnels de la santé gagnent beaucoup à ce qu’un vaccin soit produit (d’où l’entretien nécessaire de la peur et le dénigrement des tentatives de traitement pas cher basées sur des observations de terrain) ; Dans l’affaire du réchauffement supposé anthropique, les énergies vertes sont particulièrement juteuses pour les professionnels travaillant dans ce domaine. Evidemment, dans les deux cas, des politiciens sont intéressés par ces gains (conflits d’intérêt) notamment au travers d’organisations inter-gouvernementales (OMS, GIEC).

La docilité stupéfiante de la population

Cet état des lieux inquiétant ne peut être complété sans souligner ce qui constitue sans doute le point le plus préoccupant, à savoir la docilité de la majorité de la population. Evidemment encouragée par les media, elle est aggravée par le manque d’instruction, préalable (à l’école) et actuel (défaut de curiosité). Ce comportement moutonnier de la plupart des gens est d’autant plus inquiétant qu’il affecte également des catégories socio-économiques supérieures censées être plus cultivées et donc mieux armées contre la propagande. En outre, cette dernière cause des dégâts psychologiques considérables dans un certain nombre d’esprits (notamment chez les jeunes) : dépression, dénigrement de soi-même (i. e. de la personne occidentale), tétanie (cf. aussi le syndrome de la cabane), régression (repli sur soi, refus de faire des enfants…), etc.

Un réveil nécessaire et urgent

Montrer que l’on pratique des gestes de bon sens (hygiène, consommation raisonnable) ne signifie pas que l’on cautionne la politique en cours. Dans une société de plus en plus scientifique et technique, la curiosité, la prise de recul, l’esprit critique et les discussions argumentées sont vitales pour notre liberté, notre santé et notre avenir. Un citoyen, même non spécialiste, a toute légitimité à discuter et si nécessaire contester ; Il ne faut pas le priver des moyens techniques et médiatiques disponibles pour le faire.
Le terme démocratie (du grec ancien δημοκρατία / dēmokratía, combinaison de δῆμος / dêmos, « territoire » (de daiesthai, « partager ») puis « peuple » (en tant qu’ensemble de tous les citoyens de la cité), et kratein (« commander »), désigne à l’origine un régime politique dans lequel tous les citoyens participent aux décisions politiques au moins par le vote. Il désigne aujourd’hui tout système politique dans lequel le peuple est souverain.

967.  the fritz | 21/05/2020 @ 20:54 Répondre à ce commentaire

Anecdote (#966),

La docilité stupéfiante de la population

C’est ce qui m’inquiète le plus ; j’étais persuadé que le jour du déconfinement les Champs Elysées seraient bloqués par les gilets jaunes ; nada
C’est vrai que les gilets jaunes c’étaient surtout des vieux – qui ne sont plus là peut-être – et c’est vrai que les jeunes que je côtoie encore sont plutôt dociles , ont pris deux mois de vacances et se sont préparés à la préretraite pour les plus vieux des jeunes
Macron a dit qu’on est en guerre et on n’a pas de masques , j’espère que quand le Blitz Krieg sera passé on aura des fusils
Il est impensable de restreindre la liberté de circuler pour des personnes saines et contrôlées saines et je pense aussi que la cohésion de l’Union Européenne en prendra un coup
En attendant les prochaines élections – on pourrait peut-être regrouper municipales et présidentielles en janvier prochain- portez vous bien et respectez les distances

968.  AntonioSan | 21/05/2020 @ 21:19 Répondre à ce commentaire

the fritz (#967), le premier acte de defiance, de resistance passive serait un boycott general du second tour des elections municipales. Le message serait implacable. La presse ne pourrait pas ne pas s’en faire l’echo.
Le desaveu complet.
Le peuple de France a-t’il encore le courage de rester chez lui quand on ne le lui ordonne pas?

969.  the fritz | 21/05/2020 @ 21:47 Répondre à ce commentaire

AntonioSan (#968),
+1

970.  ppm451 | 21/05/2020 @ 22:57 Répondre à ce commentaire

Anecdote (#966),
C’est un très bon exercice de mettre ses idées par écrit, cela permet de clarifier un problème et de structurer sa pensée. Je suis d’accord avec ce qui est synthétisé ; hélas, j’ai bien peur que le réveil ne se fera pas, je n’en vois aucun signe à court terme.
C’est bien dommage, ce serait notre seule voie de sortie : reprendre collectivement les choses en main, parce que personnellement, on se sent faire partie d’un ensemble.
Il semblerait que nous ne soyons plus en démocratie, et cette option ne nous serait plus possible…

972.  Demokratia | 22/05/2020 @ 8:58 Répondre à ce commentaire

AntonioSan (#968),
Permettez-moi une petite réflexion sur cette idée de boycotter les élections. J’entends souvent des gens dire qu’ils ne veulent pas cautionner « le système », ou que les partis sont tous pourris et qu’ils ne peuvent voter pour aucun ou que si tout le monde boycotte les élections, le pouvoir ne sera plus légitime.
Le problème de ce raisonnement, me semble-t-il, est que notre système éléctoral se fonde sur la majorité des votes exprimés. Si tout le monde boycotte les élections et que seul Macron vote, il sera élu et LEGITIME président de la France avec sa seule voix. Qui pourra le contester ? Tout recours devant le conseil constitutionnel ne pourra que confirmer son élection. Le monde politique en place se gardera bien je crois de contester la chose pour ne pas perdre son emprise sur le pays. La force publique devra bien soutenir le pouvoir en place. Un tel résultat ne pourrait changer les choses que si :
– soit le peuple descend dans la rue et à force de grèves obtient la démission du président et ? On vote de nouveau, retour à la case départ. Pour que cela change, il faudrait une révolution et je doute très fort que le peuple y soit prêt : on fait le révolution lorsque l’on a plus rien à perdre et/ou que l’on a faim. La France en est trop loin. Dans la réalité, j’ai fortement l’impression que même avec 15-20% de votants, les gens ne descendraient pas dans la rue.
– soit le président / son parti se trouve illégitime et il démissionne. Pensez-vous sérieusement qu’un président / parti comme les derniers ayant eu le pouvoir en France feraient cela ? Personnellement je n’y crois pas.
La seule chose à faire, c’est de voter le moins mal possible. Lorsque les partis en place comprennent qu’ils risquent de perdre le pouvoir, ils changent leur politique. Pourquoi vont-ils dans le sens du changement climatique ? Parce que les gens donnent leurs voix pour cela. L’exemple du parti vert allemand me paraît significatif. A partir des années 70 il a pris une place assez importante en Allemagne, mais n’a jamais gagné les élections. Il a seulement pu être participant minoritaire à partir de 1998. Pourtant sur cette période, tous les grands partis ont adoptés des politiques de plus en plus vertes, car ils avaient compris que sans cela, il allait perdre les élections.
Dans le cas de la France, je suis persuadé que si Macron/LREM était convaincus que Marine Le Pen pouvait réellement être élue à cause de son discours anti-migratoire, le parti deviendrai tout d’un coup anti-migratoire et le justifierai sans honte aucune. Mais actuellement personne ne croît réellement à une victoire de Marine Le Pen, donc il LREM ne se risquerait pas à une telle politique.
Il faut voter le moins mal possible !

973.  scaletrans | 22/05/2020 @ 9:38 Répondre à ce commentaire

AntonioSan (#968), Demokratia (#972),
Débat sans fin, auquel j’ai personnellement mis fin… définitivement

974.  Pimpin | 22/05/2020 @ 11:21 Répondre à ce commentaire

Demokratia (#972),
Le problème c’est que les Français n’ont pas encore compris comment se servir de leur bulletin de vote. Depuis plus de 35 ans ils votent pour la même politique qui donne les mêmes résultats qu’ils désapprouvent apparemment.
Ou alors ceux qui protestent régulièrement, par exemple les gilets jaunes, le personnel hospitalier, etc. … sont en fait ultra minoritaires. Ça m’étonnerait tout de même
Le problème est pourtant simple : lire les programmes, écouter les candidats, voir leur bilan s’il y en a et voter pour ceux qui sont les plus proches de nos idées.
L’ennui c’est qu’une grande majorité d’électeurs n’a pas le temps ou pas l’envie de faire ce travail. Alors ils s’appuient sur les discours des grands médias, les analyses des éditorialistes et autres faiseurs d’opinions qui les manipulent allègrement.
Vous avez cité Marine Le Pen, c’est la seule à proposer une autre politique. Mais les médias font tout pour la diaboliser, extrême droite, nazie, n’y connaît rien (disent ceux qui échouent) attention risques de guerre civile, etc. … La stratégie bien connue de la peur.
Et cerise sur le gâteau : de toute manière elle ne passera pas, personne n’y croit, etc. … Un défi à la logique, parce que si les électeurs votent pour elle, elle passera ! alors on leur explique que ce n’est pas la peine de voter pour elle parce que de toute façon elle ne passera pas !! vous suivez ? c’est idiot ? et pourtant les gens marchent, courent, se font avoir ! S’abstiennent, au cas où, s’en lavent les mains, et après viennent pleurer parce que rien ne change ! ou de travers !
Le jour où les électeurs décideront enfin de se prendre en main, d’aller s’informer à la source, d’arrêter de laisser d’autres penser à leur place, le jour où ils décideront enfin d’arrêter de se comporter comme des moutons ** alors les choses pourront changer.
**https://www.youtube.com/watch?v=MPUtm6jQmPE

975.  Daniel | 22/05/2020 @ 13:48 Répondre à ce commentaire

Pimpin (#974),
Le socialisme a conduit a un tas d’échecs économiques en France
Alors qui peut croire un instant que le national socialisme ( FN ) pourrait résoudre les problèmes ?

976.  Demokratia | 22/05/2020 @ 16:03 Répondre à ce commentaire

Pimpin (#974),
Je partage votre commentaire. Au delà de l’aspect endoctrinement des medias, le peuple français me semble victime d’une sorte de syndrome de Stockholm. J’ai participé à quelques séances du « grand débat » organsié par le gouvernement. Une chose m’a frappé : la longue liste des problèmes dont se plaignent les gens et dont ils accusent les pouvoirs publics d’en être responsables. Après cela, lorsque je leur suggérais que la solution serait peut-être de laisser les gens s’occuper eux-même de ces problèmes, sans que l’état ne s’en explique : Ah non, il faut que l’état fasse ceci, fasse cela, contrôle plus, interdise de….. On constate qu’une solution ne fonctionne pas, mais on en réclame encore plus (c’est le bonhomme de H16 qui demande plus de vitamine C pour sa jambe cassée 😉 ). A partir de là, difficile de faire changer les choses.

977.  JG2433 | 22/05/2020 @ 16:38 Répondre à ce commentaire

Demokratia (#976),

On constate qu’une solution ne fonctionne pas, mais on en réclame encore plus

Je pense qu’il doit s’agir de cette illustration :
https://www.team-aaz.com/up-pics/images/1590158174.jpg

978.  Floyd | 22/05/2020 @ 16:49 Répondre à ce commentaire

Pimpin (#974),

Quand on voit le retournement de veste de Marine Le Pen concernant le frexit et l’euro, je ne vois pas en quoi elle serait meilleure que les autres. Elle a regardé les sondages et elle s’est détournée des positions impopulaires, au lieu de défendre ses convictions. Vous pouvez analyser tout ce que vous voulez sur les politiques, mais au final quand ils sont élus ils n’appliquent jamais ce qu’ils ont promis.

979.  Hug | 22/05/2020 @ 16:53 Répondre à ce commentaire

Anecdote (#966),
Bonne analyse que je partage globalement.
On est en train de glisser doucement vers une dictature verte et la crise sanitaire a donné un coup d’accélérateur inattendu au processus. Les partisans et promoteurs de la dictature verte ne s’y sont pas trompés en sautant sur l’occasion pour accentuer la pression.

the fritz (#967),
Il faut solder en juin cette affaire des municipales pour donner le champ libre en septembre ou octobre prochain à des législatives. Si je pense que Macron devrait démissionner au vu de son lamentable bilan (crise des gilets jaunes, crise sanitaire et mise à terre de notre économie), il ne faut pas rêver, je pense même qu’il n’aura pas l’honnêteté de ne pas se représenter en 2022.
Par contre, ce qu’il doit au moins faire c’est prendre acte de l’échec de sa présidence sur ces 3 années et dissoudre l’assemblée.

Pimpin (#974),
Excellent ce berger ! smile

980.  Floyd | 22/05/2020 @ 16:58 Répondre à ce commentaire

Anecdote (#966),

La seule solution que je vois pour contrer cette docilité serait d’inculquer pendant l’éducation des enfants un esprit critique et la curiosité. Au lieu de cela on impose une idéologie et on veut avant tout de parfaits citoyens eco-resposables qui gobent tout.

981.  Pimpin | 22/05/2020 @ 17:58 Répondre à ce commentaire

Daniel (#975),
Quel bel exemple de réflexe conditionné !!! acquis à force d’écouter la propagande médiatique.
Quand vous entendez Le Pen vous régurgitez national socialisme tout comme le chien de Pavlov salivait au son de la sonnette. Votre voix est stérilisée, vous êtes devenu incapable de juger par vous même ce que propose ce parti.
C’est bien là le problème.

982.  Pimpin | 22/05/2020 @ 18:07 Répondre à ce commentaire

Floyd (#978),
Vous voyez, vous aussi vous vous contentez de répéter la propagande médiatique mot pour mot. Ce que vous dites n’est pas le fruit d’une réflexion à partir de faits. C’est un réflexe conditionné.
Non, MLP n’a pas retourné sa veste concernant le frexit et l’euro. Elle a donné toutes les explications nécessaires à chaque fois mais visiblement vous ne l’avez pas écoutée ! Frexit et euro ne sont que des moyens pour retrouver notre indépendance, moyens qu’il faut utiliser quand il faut comme il faut et pas à contre courant.
Les élections nationales et européennes sont différentes, elles ne permettent pas les mêmes actions, et que donc forcément les programmes sont différents, mais si vous n’avez pas écoutée vous ne pouvez pas le comprendre.
Rien ne sert de proposer un frexit lors d’une élection européenne puisque seule une élection nationale le permet. Le frexit était possible lors de la présidentielle et des législatives, les Français l’ont rejeté, il ne l’est pas pour l’européenne. Donc programme différent axé sur les possibilités offertes, pas sur des slogans stériles.

983.  Pigouille | 22/05/2020 @ 18:08 Répondre à ce commentaire

Si Renault va mal, c’est la faute à Carlos Ghosn, selon Philippe Martinez. La cgt est elle crédible ? Boursorama est il blacklisté au siège de Montreuil ?
https://www.rtl.fr/actu/politique/fermeture-de-4-sites-renault-en-france-martinez-tient-ghosn-pour-responsable-7800533766

984.  Floyd | 22/05/2020 @ 18:34 Répondre à ce commentaire

Pimpin (#982),

Chacun ses réflexes conditionnés et sa mémoire sélective. Avant elle n’arrêtait pas de répéter dans les interviews qu’il fallait sortir de l’euro parce que c’était le seul moyen d’avoir une politique indépendante et efficace, mais maintenant elle a totalement changé de position. Peut-être certains pensent qu’on a aucune mémoire, mais ce n’est pas mon cas. Je me souviens également qu’elle dénonçait ceux qui défendaient une autre Europe, car c’est un discours utopiste qui était tenu depuis de nombreuses années et qui était dénuée de tout fondement. La seule solution selon elle c’était de sortir de l’Europe et de l’euro.. Elle rappellait ceux qui défendaient l’union soviétique et la solution de plus de communisme pour régler les problèmes de ce système. Elle disait que c’était la même chose pour l’Europe. Maintenant elle défend qu’une autre Europe est possible :
https://www.europe1.fr/politique/marine-le-pen-une-autre-europe-est-possible-3640388.amp
Quelle foutage de gueule ! C’est vraiment prendre les gens pour des cons ! Comment peut on à ce point trahir ses convictions.

985.  Herté07 | 22/05/2020 @ 21:49 Répondre à ce commentaire

Une nouvelle étude sur plus de 96000 patients semble penché pour l’inefficacité de la chloroquine et ses dérivés avec ou sans macrolide.

986.  JC | 22/05/2020 @ 22:20 Répondre à ce commentaire

Herté07 (#985),
Bizarre dans ces études, plus personne ne mesure la charge virale au cours du traitement.

987.  Pimpin | 22/05/2020 @ 23:22 Répondre à ce commentaire

Floyd (#984),
Pourquoi ne comprenez-vous pas que les situations politiques évoluent et que c’est justement le travail des responsables politiques de s’y adapter ?
Sortir de l’UE et de l’euro était la meilleure solution possible lors des élections nationales, le RN avait prévu toute une procédure pour cela, avec un référendum.
Les Français n’en ont pas voulu, le Brexit tarde à donner des résultats, ce qui n’incite pas à le suivre, donc de toute évidence rien ne sert de s’acharner sur ce qu’il n’est pas possible actuellement. Il y a d’autres solutions pour aller vers le véritable but : l’indépendance nationale.
De plus, le nombre de souverainistes augmente régulièrement, donc il n’est pas idiot de penser pouvoir changer la politique de l’UE de l’intérieur alors que ce n’était pas envisageable avant.
Et vous n’avez pas compris non plus (vous n’avez pas écouté MLP, vous vous contentez des extraits soigneusement choisi du genre le lien que vous donnez) qu’il ne s’agit pas de plus d’Europe (en fait d’aggraver la politique menée) mais bien de moins d’Europe, c’est cela que cela veut dire une autre Europe, une Europe qui n’est plus un organisme supranational qui décide à la place des nations, mais d’un organisme au service des nations qui ne serait là que pour faciliter des relations sur des sujets ponctuels ou pas en fonction de l’intérêt de certains ou de tous les pays.
Il ne faut pas oublier qu’on est géographiquement en Europe et que les relations entre ses différents pays sont vitales.
Le but du RN c’est de retrouver une indépendance nationale, tout en se gardant la liberté de relations entre les différents pays. Pour cela il entend utiliser les moyens disponibles qui varient en fonction des circonstances. C’est à cela qu’on reconnaît aussi la responsabilité et les capacités d’un parti politique à s’adapter aux situations géopolitiques forcément variables.
Les moyens changent mais le but est toujours le même, encore faudrait-il que les électeurs arrivent à le comprendre, à ne pas se laisser abuser par la propagande anti RN, à vous lire qui répétez cette propagande sans la comprendre, ce n’est pas gagné.

988.  AntonioSan | 22/05/2020 @ 23:58 Répondre à ce commentaire

Herté07 (#985), ce n’est pas une etude, c’est une compil… tendancieuse de surcroit quant au choix de sa biblio, floutant ses propres regles en acceptant un pre-print posterieur a leur limite de date de publi pour les autres.

We searched MEDLINE (via PubMed) for articles published up to April 21, 2020,

14.Magagnoli J Narendran S Pereira F et al.
Outcomes of hydroxychloroquine usage in United States veterans hospitalized with COVID-19.
medRxiv. 2020; (published online April 23.) (preprint).

L’auteur bouffe a tous les rateliers…

MRM reports personal fees from Abbott, Medtronic, Janssen, Mesoblast, Portola, Bayer, Baim Institute for Clinical Research, NupulseCV, FineHeart, Leviticus, Roivant, and Triple Gene.

Comme pour l’alarme climatique, il y a toujours un papier suppose etre le fin du fin, par des auteurs au-dessus de tout soupcon, dans une revue de reference, et clouer le bec a tous les sceptiques, destine en fait surtout aux medias afin que ceux-ci ne se fatiguent plus a faire des recherches: une citation et hop, l’affaire est dans le sac.

Le Mascret du Figaro se fait revenir dessus.

989.  Daniel | 23/05/2020 @ 8:11 Répondre à ce commentaire

Pimpin (#981),
Je sais lire le programme économique de votre idole
Il est bel et bien d’inspiration nationaliste et socialiste !

990.  andqui | 23/05/2020 @ 8:14 Répondre à ce commentaire

Décidément, ce site tourne mal. C’est un ramassis de petits facho de sous- préfecture, ou plutôt de comptoir, qui confondent débat ouvert et argumenté sur des sujets de connaissance et prosélytisme politique délicatement orienté. Le dernier arrivé, le Pimpin, nous administre une leçon de MLP tout à fait odieuse.
Quand on fait le compte, il n’y a guère qu’une dizaine d’intervenants qui n’apportent plus rien, et il ne m’est pas agréable d’en faire partie. Donc, je quitte définitivement cet espace de non information et suggère aux modérateurs de se poser des questions.
Inutile de répondre, je supprime.

991.  scaletrans | 23/05/2020 @ 10:58 Répondre à ce commentaire

Un bon article accessible à tous dans France-Soir

992.  Pimpin | 23/05/2020 @ 11:22 Répondre à ce commentaire

Daniel (#989),
Ce n’est pas mon idole, et je suis certain que vous n’avez pas lu le programme.
Sinon expliquez en quoi il serait d’inspiration nationaliste et socialiste . Etant entendu que lorsque vous écrivez national socialisme c’est une référence directe au national socialisme d’Hitler, alors expliquez en quoi c’est la même chose, ce n’est pas parce qu’on trouve des mesures sociales et de protection nationale dans un programme que cela en fait le national socialisme d’Hitler.

993.  Pimpin | 23/05/2020 @ 11:25 Répondre à ce commentaire

andqui (#990),
Réponse typique d’un vrai fasciste qui n’accepte pas une opinion qui n’est pas la sienne, qui insulte et censure puis se débine.
Bravo ! Typique du conditionnement sévère de certains.

994.  micfa | 23/05/2020 @ 11:44 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#991),
Macron avait raison. On est bien en guerre, sauf que l’ennemi n’est pas le Covid mais le Pr Raoult, et cette guerre, mes chers compatriotes, la France va la gagner, au prix fort de 30 000 morts.

995.  amike | 23/05/2020 @ 12:43 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#991), Excellent, mais vous êtes trop discret ! acute
Je rappelle le titre :

Traitement du Professeur Raoult : le point sur les connaissances actuelles, étude par étude

et un extrait de sa conclusion :
les données concernant le faible taux de mortalité à Marseille, où une grande proportion de patients ont reçu le traitement, vont dans le même sens.

996.  Ecophob | 23/05/2020 @ 13:12 Répondre à ce commentaire

AntonioSan (#988), ce matin, la présentatrice du JT de fRance2 allié à fRance Info annonçait les résultats de cette étude, tout sourire au lèvres.

997.  joletaxi | 23/05/2020 @ 14:21 Répondre à ce commentaire

Ecophob (#995),
ah enfin, on y est
Veran va revoir le statut de la chloro,
il était temps
les gens tombent comme des mouches d’arrêt cardiaque,
les autres errent dans les rues, aveugles( heu c ‘était déjà le cas avant non?)
ils iront jusqu’au bout,
la possibilité que ce sont des crétins parfaits n’est pas à écarter d’emblée, toute autre supposition reste peu fiable

998.  Herté07 | 23/05/2020 @ 15:05 Répondre à ce commentaire

Ecophob (#996),
Le ministre réagit aussi suite à cette étude :
« Le gouvernement change de braquet sur la chloroquine. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a demandé samedi 23 mai au Haut Conseil de la santé publique (HCSP) de proposer « sous 48 heures une révision des règles dérogatoires de prescription » de divers traitements comme l’hydroxychloroquine, après la parution d’une étude pointant son inefficacité et même les risques pour les malades du Covid-19. »

999.  scaletrans | 23/05/2020 @ 19:22 Répondre à ce commentaire

joletaxi (#997), Herté07 (#998),
Je crois surtout qu’ils se font dessus à l’idée d’être traduits devant une juridiction pour refus de traitement. J’ai entendu dire qu’un certain nombre d’avocats travaillent sur ce dossier.

1000.  AntonioSan | 23/05/2020 @ 19:36 Répondre à ce commentaire

Herté07 (#998),

Olivier Véran
@olivierveran
Suite à la publication dans @TheLancet d’une étude alertant sur l’inefficacité et les risques de certains traitements du #COVIDー19 dont l’hydroxychloroquine, j’ai saisi le @HCSP_fr pour qu’il l’analyse et me propose sous 48h une révision des règles dérogatoires de prescription.
3:47 AM · 23 mai 2020

Pourquoi parler de revision quand l’analyse n’est supposement pas encore effectuee? A moins, bien sur, que cela ait ete plie bien avant et que face au fiasco Discovery, le papier du Lancet ait ete le plan B pretexte au tour de vis qu’ils ne pouvaient imposer avant, qu’ils auraient voulu imposer apres Discovery.
Le papier du Lancet etant bien biaise finalement comme devait l’etre Discovery.

andqui (#990), quel dommage, votre intuition sur le climat nous manquera. Mais qui sait, vos sorties dans le passe n’en furent pas, alors a bientot!