Météo des banquises 2010 et plus …


Comme tous les étés, c'est le sujet de l'été ! Fondra, fondra pas ? Voici tous les graphiques pour suivre le lent feuilleton de tous les étés … Merci à WUWT !

• • • • •

Mise à jour du 07/09/2010

Dernière mise à jour des prévisions faites sur la banquise arctique (Source).

Prévisions

Mise à jour du 13/08/2010

Voici un graphique qui donne des prévisions officielles : soyez attentifs entre le 15 et le 25 septembre, période où probablement ce minimum sera atteint.

Prévisions banquise arctique 2010

 

 

Nb: Libération parle de moins de 4 M de km2 () sans nous préciser s'il s'agit de surface (area) ou d'étendue (extent). Mais bon, là il n'y a pas consensus manifestement …

• • • • •

Arctique.

JAXA AMSR-E Extension de la glace de mer -15% ou plus –

NSIDC Extension de la glace de mer arctique -15% ou plus –


1 399 réponses à “Météo des banquises 2010 et plus …”

  1. yvesdemars (#1299),

    Le trafic aérien étant en augmentation régulière les cas d’aéroports dont le trafic baisse sont rares et en moyenne le biais des températures est croissant….

    C’est évident, mais il y a aussi d’autres facteurs que le traffic. Il y a aussi les artefacts d’implantation.

    Dans certains cas, l’implantation va avoir un effet direct de liaison trafic-température. En voici un, extrême, où le thermomètre est situé en bout de piste, exactement dans l’axe des réacteurs …

    … c’est l’aéroport de Rome. La puissance (pas démontrée réchauffante dira warm avec le plus grand aplomb) des réacteurs augmente d’année en année, et on a peut-être aussi agrandi la piste un jour … sans aller jusqu’à pousser la route.

    Il paraît évident qu’une analyse serrée de l’enregistrement de température permet sûrement de compter les avions qui décollent.

    Dans d’autres, comme celui de l’aéroport de carefree (marrant, « carefree » veut dire « sans souci » … je vois !…) que je montre plus haut (PapyJako (#1273)), le déterminant sera peut-être la fréquence des barbecues réalisés dans le local situé juste en dessous … qui est plus visible sur cette vue :

    et il y a aussi le changement résultant de l’asphalte bien noir brillant manifestement tout neuf du parking.

    Quand je pense à tous ces bigots qui nous font un plat avec leur « albedo », il y a des coups de goupillon qui se perdent.

  2. jean l (#1297),

    Fait !

    Marot (#1300),

    Et il n’y a pas qu’un seul avion qui dessert les Congo , qu’ils soient Brazzaville ou Kinshasa (d’ailleurs quelles séries y-a-t-il sur ces deux pays ?)

    PapyJako (#1283),

    Pour l’exemple avec piscine et barbecue de temps en temps, puis la piscine, on a peut-être ce qui se passe avec la glace du coté de l’arctique : la température demeure constante à cause de l’évaporation … Ah non cela ne marche pas ? smile

  3. Warm, suivant toutes ces preuves que tout le monde vous montre c’est à ce demander pourquoi vous ne voulez pas reconnaître la réalité si c’est bien la climatologie (scientifique et non politique) qui vous interesse ! !

    Williams

  4. Il ne suffit pas de dire que le thermomètre de mon four ne mesure pas la température de mon séjour … Il faut …comment dites vous ? … le prouver 😆

    Il ne suffit pas non plus de dire qu’allumer un briquet sous un thermomètre va le réchauffer. Il faut …comment dites vous ? … le prouver 😆

    Il ne suffit pas, bien sûr, non plus, que des “scientifiques” :

    Vous exemples n’ont aucun rapport.

    Vous voulez dire que l’effet d’un briquet sous un thermomètre c’est comme celui d’un avion à quelque centaine de mêtre ? Restons sérieux… si tel est le cas, ce serait facile à démontrer: mettez un thermomètre qui enregistre en continu à côté du thermomètre de référence que vous pensez contaminé, et regarder les fluctuations de T en temps réel. Expérience tellement simple qu’aucun sceptique n’a jamais réalisé ! Franchement, ce serait pas la preuve dont vous rêvez ? Pourquoi on a pas d’info la dessus avec les allumés dans votre genre ?? A votre avis ?

    Et encore vous entretenez la confusion entre décalage de la mesure (biais constant), et réchauffement sur le long terme (tendance). La température au sommet d’une montagne est plus fraîche qu’en pleine, et pourtant les 2 peuvent se réchauffer au même rythme.

    Non, tout cela ne suffit pas … pour en déduire que leurs résultats sont certainement biaisés 😆 … encore faut-il … comment dites vous ?… le … prouver ?… 😆

    Vous n’avez aucune mesure, ni sur l’effet directe à court terme, et encore moins à long terme là où c’est réellement la centre du débat. Vous avez des hypothèses, c’est tout. Et pourtant beaucoup d’expérience serait réalisable par des amateurs. Le simple fait que l’on ne voit aucune des ces expériences est un signe que l’effet n’est pas du tout celui que vous escomptez.

  5. ui parle de GISTEMP ? Je te parle de GHCN V3 tout beau tout neuf de la NOAA que tu as cité toi-même pour Kimberley, la soi-disant station rurale continue et de longue durée.

    On parle de GISTEMP depuis le début. Arrêtez de changer de sujet.

  6. Par ailleurs, je note avec intérêt la déclaration de warm, dont je demande l’inscription au procès-verbal : “le réchauffement a commencé il y a 30 ans, c’est à dire en 1980″. Cela va simplifier les débats futurs.

    Dans le débat, on est parti sur une base de 30ans parce que cela correspond à l’air des satellite qui peuvent servir de point de comparaison. Cette période courte est plutôt en votre faveur, parce que je ne vous demande pas de reconstruire l’histoire des stations sur 100ans, mais juste sur 30-40ans, là où il y a eu le réchauffement le plus fort. C’est sur cette période qu’un effet « station » doit être le plus facile à démontrer. Mais bon, vous ne voulez rien démontrer du tout, vous voulez discréditer les scientifiques.

    En effet, ce dont warm nous bassinait jusqu’à présent, c’est du réchauffement des 150 dernières années, “sans précédent” dans l’histoire de la terre.

    Ce qui est “sans précédent”, ce sont
    – les avions,
    – les tarmacs bitumés d’éroports,
    – les 4×4 de 450 cv à 12 cylindres,
    – Les parkings pour les loger
    – les climatiseurs,
    – Les piscines privées,
    – Les barbecues en famille au bord de la piscine ou ailleurs,

    Vous n’avez aucune mesure de l’évolution de ces paramètres sur les 30-40 dernières années pour chaque station. Vous n’avez que des hypothèses et des a priori. Vous n’avez même pas une évaluation de l’effet direct. Déjà je vous ai montré que les minima journalier augmente plus vite que les maxima journalier, ce qui contredit l’hypothèse « avion » ou « voiture », à moins que vous vouliez nous faire croire que les avions décollent plus la nuit et que le jour !

    et, j’allais oublier l’essentiel, également “sans précédent”, la brillante intelligence de warm, pour avoir découvert tout seul que mettre un de ces machins à proximité d’un thermomètre qui ne demandait rien à personne … avait pour effet de … le refroidir.

    Et pourtant.. c’est bien ce que l’étude de Menne montre.. Mais il y a une explication logique, qui se trouve simplement dans le changement des instruments et des heures de mesures de la température au fil du temps. Cet effet masque largement les effets locaux. Si vous lisiez les articles que je montre, ça aiderait smile

  7. Dans le débat, on est parti sur une base de 30ans parce que cela correspond à l’air des satellite qui peuvent servir de point de comparaison. Cette période courte est plutôt en votre faveur, parce que je ne vous demande pas de reconstruire l’histoire des stations sur 100ans, mais juste sur 30-40ans, là où il y a eu le réchauffement le plus fort. C’est sur cette période qu’un effet “station” doit être le plus facile à démontrer. Mais bon, vous ne voulez rien démontrer du tout, vous voulez discréditer les scientifiques.

    Il ne doute de rien : qui est ce on qui débat ?
    « l’air des satellite » « pauvre hère de satellite(s) »
    ou l’ère des imbéciles heureux qui n’ont rien à demander et ferait mieux de lire ceux qui savent au moins s’exprimer…
    De quel réchauffement le plus fort parle-t-il ? Plus fort par rapport à quoi, à quand ?? Mystère et boule de gomme !

    warm pourrait simplement faire l’expérience de mettre un thermomètre dans une rue de St Germain des Prés et un autre à 40 km au sud de Paris et comparer les mesures. De faire la même chose, en comparant la température entre l’aéroport de Toulouse-Blagnac et 10km plus loin dans les champs…

  8. On parle de GISTEMP depuis le début. Arrêtez de changer de sujet.

    Warm (#1306), on n’avait pas parlé de GISTEMP « depuis le début », on avait parlé du GHCN (souviens toi de tes prétendues « 2 stations africaines, continues et de longues durée » soi-disant trouvées automatiquement par l’algo de clearclimate), alors ne mens pas aussi effrontément.
    Le GISTEMP est venu après, avec une tonne de tes autres liens HS, notamment ceux sur GHCN V3 où tu t’es mitraillés les pieds avec tes affirmations stupides sur l’UHI, et maintenant, tu me reproches de changer de sujet, alors arrête un peu ton foutage de gueule.

    Mais treve de diversion, je réitère ma demande, en me basant sur TON propre lien (mais l’as tu regardé ton lien, au fait ?) : tu nous expliques la raison de corriger à la hausse (comme par hasard !) Kimberley, une station prétendument rurale et CONTINUE (dixit Warm) par un palier de 0,6°C vers 1970 ? Une bonne vraie raison bien massue hein! et non une excuse bidon sortie de ton chapeau comme dab.

  9. Dans certains cas, l’implantation va avoir un effet direct de liaison trafic-température. En voici un, extrême, où le thermomètre est situé en bout de piste, exactement dans l’axe des réacteurs …

    Estes-vous sûr que c’est un bout de piste ? J’ai des doutes, je ne reconnais pas le balisage d’un bout de piste..

    … c’est l’aéroport de Rome. La puissance (pas démontrée réchauffante dira warm avec le plus grand aplomb) des réacteurs augmente d’année en année, et on a peut-être aussi agrandi la piste un jour … sans aller jusqu’à pousser la route.

    Et vous avez des preuves de tout ça ? ça ne devrait pas être difficile à trouver, style des refroidissements massif le jour des grèves (ça doit exister en Italie, non ? ), qui ne corresponde pas à des baisses dans des stations avoisinantes. Des preuves, des trucs concrets, quoi.. vous restez au niveau des hypothèses. Déjà je ne suis même pas sûr que cette station soit dans le GHCN, vous avez la tendance pour cette station ?

  10. warm pourrait simplement faire l’expérience de mettre un thermomètre dans une rue de St Germain des Prés et un autre à 40 km au sud de Paris et comparer les mesures. De faire la même chose, en comparant la température entre l’aéroport de Toulouse-Blagnac et 10km plus loin dans les champs…

    Mais arrêtez ! Vous confondez encore un décalage continu et un réchauffement ! ça n’a RIEN à voir. La rue de St-Germain a beau être éventuellement 4-5 degré plus haut que celle à 40km de Paris, le réchauffement peut être de 0.2 degré par an pour les 2 stations !

    Bon dieu, mais c’est pas possible d’être bouché à ce point !

  11. on n’avait pas parlé de GISTEMP “depuis le début”, on avait parlé du GHCN (souviens toi de tes prétendues “2 stations africaines, continues et de longues durée” soi-disant trouvées automatiquement par l’algo de clearclimate), alors ne mens pas aussi effrontément.

    On a parlé de GISTEMP qui utilise les données NON HOMOGENEISEE de GHCN, justement pour éviter ce genre de discussion. Alors arrêtez avec votre hors sujet. On sait très bien que ce genre d’ajustement vous fâche, mais ce n’est pas la question, on a toujours discuté de donnée non homogénéisée !

  12. Il n’y a personne pour faire de la vrai science ?

    C’est pas très compliqué de tester des trucs… par exemple sortir toutes les bonnes stations USHCN de surfacestations.org, de calculer la tendance sur 40ans, puis de faire la même chose avec les mauvaises stations. Vous devriez avoir 0 réchauffement dans la première catégorie, et +xxx dans la deuxième catégorie.. non ? Encore une hypothèse… que vous ne testerez pas, parce que ce n’est pas la science qui vous intéresse, c’est votre idéologie négationniste.

  13. Mais arrêtez ! Vous confondez encore un décalage continu et un réchauffement ! ça n’a RIEN à voir. La rue de St-Germain a beau être éventuellement 4-5 degré plus haut que celle à 40km de Paris, le réchauffement peut être de 0.2 degré par an pour les 2 stations !

    Bah non patate !
    Moyenne annuelle pour Paris Montsouris : 12 degrés entre 1971 et 2000.
    Brétigny sur Orge : 10,9 degrés entre 1971 et 2000.

    Différence entre les deux (Paris est 40 bornes plus au nord) = 1,1 degré plus chaud pour Paris sur 30 ans.

    Comment tu expliques ça warm ?

    J’attends !

  14. Abitbol (#1315),

    Non, vous continuez à ne rien comprendre…

    Un cas désespéré….

    Le RÉCHAUFFEMENT climatique, vous savez ce que ça veut dire ?

  15. On a parlé de GISTEMP qui utilise les données NON HOMOGENEISEE de GHCN

    Warm (#1313), il n’y a que toi qui continue d’affirmer ce genre de débilité, malgré toutes les preuves contraires qu’on te montre. Bref, le bug dans ton logiciel est congénital.

    repeat
    __ gistemp= NON homogenised;
    until Warm==dead

    Encore une hypothèse… que vous ne testerez pas, parce que ce n’est pas la science qui vous intéresse, c’est votre idéologie négationniste.

    Venant d’un mec qui affirme qu’il y a deux « stations africaines continues de longue durée », que le code et les données sont dispo et qui est incapable de faire le moindre calcul par lui-même pour prouver ses dires malgré des dizaines de demandes insistante, ça ne manque pas de sel.
    Ceci dit, l’histoire que c’est la différence entre stations de qualité et stations pourries serait une « hypothèse non testée », c’est encore un mensonge stupide de ta part. C’est déjà testé par Watts et c’est en cours de publication avec Pielke Sr, après un travail sérieux et exhaustif de QC et non un plagiat éhonté comme le papier de Menne que tu brandis sans évidemment avoir lu.

  16. Warm (#1313),

    On a parlé de GISTEMP qui utilise les données NON HOMOGENEISEE de GHCN,

    Hansen, qui est le patron du GISS, qui décide des résultats à obtenir, et en déduit les méthodes à appliquer, doit avoir de bonnes raisons d’utiliser la version homogénéisée de CHCN. En tout cas, c’est ce qu’il écrit.

  17. Warm (#1314),

    Il n’y a personne pour faire de la vrai science ?

    Dit-il en revenant à une de ses marottes: les tendances…
    Ralala… le comique de répétition, ça fonctionne… 😉

    Je vais donc te le répéter (même si ça tombera dans ton oreille, donc dans celle d’un sourd…)…. la mesure des anomalies de températures globales ne peut pas être juste un prétexte à mesurer des tendances… ou cela revient à faire primer l’hyptothèse sur la mesure…
    La première des choses est d’abord de mesurer correctement cette anomalie (si c’est possible, ce dont je doute fortement)…. et ensuite seulement à en faire l’analyse fréquentielle…
    Tu ne peut pas justifier que la « mesure est bonne », juste parce que tu retrouve grosso-merdo la tendance, c’est un non sens…

    On a toujours été d’accord sur le fait qu’il y a eu un réchauffement au XXième siècle. Ce n’est pas parce qu’après moultes bidouilles (ou pas) tu trouve ce réchauffement dans les mesures que ces bidouilles sont justifiées, ni même que le jeu de mesure est correct, représentatif et suffisamment précis pour oser dire qu’on sait mesurer ce réchauffement au dixième de degré prêt.
    ça c’est exactement l’inverse de la démarche scientifique…

    Dans tous les cas, il faut d’abord mettre le paquet sur la mesure, s’assurer de la représentativité, être sur de maitriser les diverses erreurs (et de savoir les quantifier), et ensuite seulement, non seulement tu sera content de retrouver ta tendance (ou pas d’ailleurs… mais dans ce cas, tu aura une remise en cause, ce qui serait une véritable avancée scientifique), mais en plus tu pourra faire une vraie étude sur les fréquence du second voire du troisième ordre, ce qui permettra peut-être de consolider des hypothèses sur des mécanismes du climat….

    Le problème…. c’est que justement aujourd’hui tu a que dalle….
    Aucune des centaines d’études que tu peut trouver dans diverses publications (exemple: Evaluation de la représentativité spatiale des stations météorologiques par la cartographie des champs thermiques autour de celles-ci à partir des images NOAA-AVHRR – A. Viau, J. Vogt et F. Paquet – Publications de l’Association Internationale de Climatologie – 1998) n’est prise en compte pour réaliser un vrai bilan de représentativité, et encore moins un bilan d’erreur.
    Aucun des nombreux rapports (disponibles à l’OMM) sur les sources d’erreur ayant entaché nativement la saisie des données circulant par le GTS, et les archives constituées à partir de ce flux, ne sont pas non plus prises en compte.
    Certes, cela serait un boulot immense, et sans doute peu utile (la conclusion logique serait sans doute d’abandonner toute idée d’utiliser des enregistrements de stations météo sol comme « données climatiques précises »), mais ce n’est pas en se cachant les yeux, et en se bouchant les oreilles sur la qualité des mesures que l’on fait de la science.

    La physique sans mesures précises, c’est tout juste bon pour les jeux videos (et encore, il y en a qui sont plutôt sérieux…)

  18. Warm (#1316),

    C’est toi qui ne veut pas comprendre…

    Brétigny sur Orge, temp. moyenne annuelle en 1953 = 10,7°
    Melun ……………. temp. moyenne annuelle en 1953 = 10,6°
    Paris Montsouris, . temp. moyenne annuelle en 1953 = 10,7°

    Brétigny sur Orge, en 2000 = 11,8°
    Melun ………………………. = 11,8°
    Paris Montsouris ………….. = 12,9°

    Je répète ma question : Que fais-tu de la différence de 1,1° entre Paris et sa Banlieue ?
    La température des trois villes étaient les mêmes à 0,1° près en 1953… Pourquoi Paris a-t-elle gagnée 1,1° en un demi siècle par rapport aux deux autres ? Quelle est ton explication si tu en as une ?????????

    L’effet de RECHAUFFEMENT urbain, tu sais ce que ça veut dire ?

  19. Warm (#1312),

    Mais arrêtez ! Vous confondez encore un décalage continu et un réchauffement ! ça n’a RIEN à voir. La rue de St-Germain a beau être éventuellement 4-5 degré plus haut que celle à 40km de Paris, le réchauffement peut être de 0.2 degré par an pour les 2 stations !

    Bon dieu, mais c’est pas possible d’être bouché à ce point !

    Il me semble que le problème, c’est que certaines stations situées à l’origine à 40 km de la rue St Germain se retrouve aujourd’hui au pied d’une tour et que cela pourrait affecter les comparaisons historiques…

    Suis-je bouché ?

    D’autre part, je ne suis pas sûr que si on enlevait toutes les stations urbaines ou contaminées par des sources de chaleur artificielles, on arrive aux mêmes courbes de « réchauffement » moderne.

  20. Warm (#1314),

    C’est pas très compliqué de tester des trucs…

    Avec tout le fric qu’on paye pour entretenir les « scientifiques » du climat, il faudrait, qu’en plus, on fasse leur boulot ?

    par exemple sortir toutes les bonnes stations USHCN de surfacestations.org, de calculer la tendance sur 40ans,

    Il n’y a guère c’était un siècle, plus récemment 30 ans, maintenant c’est 40 ans … Serait-il envisageable que vous fassiez entre vous, les warm, des réunions de coordination d’équipe, ou alors que vous vous nommiez warm1, warm2, warm3 … warmx. (ou alors warmapapa, warmamama, warmibull, warmicon …). Cela faciliterait le débat.

    Sinon, puisque vous pensez que c’est « facile », vous pourriez le faire, ça nous ferait des vacances.

  21. Warm (#1311),

    Estes-vous sûr que c’est un bout de piste ? J’ai des doutes, je ne reconnais pas le balisage d’un bout de piste..

    La seule chose sur laquelle vous n’avez auun doute est la probité scientifique de James Hansen ?

  22. Warm (#1311),

    Déjà je ne suis même pas sûr que cette station soit dans le GHCN, vous avez la tendance pour cette station ?

    1) N’est-il pas étrange que vous ne me le demandiez QUE pour cette station là, alors que je vous ai bombardé coup sur coup avec des stations pourries à propos desquelles vous n’avez pas bronché …

    2) Si vous voulez avoir des informations sur la station météo de l’aéroport de Rome, pourquoi ne pas le demander à un membre de votre équipe ?

    Vous êtes payé pour cela, non ?

  23. Abitbol (#1320),
    Qu est sense montrer votre exemple ? Que en dehors du 1.1º du a l effet urbain propre a Paris, il reste quand meme 1.1º d augmentation a expliauer entre 1953 et aujourd hui ? Mais en fait vous allez encore plus loin que le GIEC 😉

  24. Brétigny sur Orge,
    population 1954 : 4759
    population 2009 : 23165
    plus la commune accolée aujourd’hui de Plessis-Paté où se trouve la station météo
    population 1954 : 396
    population 2009 : 3921

    aérodrome militaire, en 1953 moteurs à hélices, 2009 réacteurs.

  25. Laterjuju (#1325),

    Mon exemple est sensé montrer que la température de Paris est surévaluée d’au moins 1 degré aujourd’hui par rapport à d’autres mesures régionales (elles aussi de + en + biaisées vers le haut) à cause de l’effet d’îlot urbain.
    Ce qui ramène la température moyenne actuelle de Paris (utilisée pour fabriquer la temp. moyenne globale des amis truands de warm) à son niveau des années 1930-1940. Laquelle était déjà sûrement surévalué à cette époque par le dit effet, mais plus légèrement…
    Ce qui annule purement et simplement le fameux réchauffement anthropique du GIEC 😉

  26. Abitbol (#1327), pour connaître les recettes de la tarte température flambée, il suffit de regarder la base GHCN, pour la France. Rien que du très classique des tourneurs/ajusteurs de la FARCE. Pour obtenir une bonne flambée vous pouvez soit
    – Virer tout ancien réchauffement comme pour PARIS/LE BOURGET : d’une tendance nulle sur les données brutes, la FARCE obtient pile poil un réchauffement de 1,1°C, les commanditaires au GIEC sont contents et la science aux chiottes.
    – Ne jamais tenir compte de l’effet de chaleur urbaine (encore le Bourget), mais en parler sérieusement pour tromper le couillon.
    – Refroidir le passé et réchauffer le présent (Pic du Midi)
    – Saloper une série de bonne qualité (Mont Aigoual)
    – Coller deux bouts de courbes totalement inexploitables et tirer une droite (qui montre un réchauffement, bien sûr) : LILLE
    – Faire un dosage discret de tous les secrets de chef ci-dessus.

    Si avec ça, vous n’arrivez pas à faire une bonne tambouille climatique, c’est que vous ne méritez vraiment pas le prix Nobel de la Paix du GIEC.

    Pour ceux qui ont le coeur bien accroché, regardez jusqu’au bout toutes les stations françaises (Id pays = 615) : ftp://ftp.ncdc.noaa.gov/pub/da…..tnplots/6/ , il y en a seulement 41, pas la mer à boire. On constate qu’il n’y a pas une seule station continue sur 1 siècle, sauf Nantes (qui montre un refroidissement ces dernières années !). Et ces « données de haute qualité » (dixit le GHCN V3), c’est pour la France, pays inventeur du système métrique, alors on frémit à l’idée de ce qu’il y aurait pour la Mongolie Intérieure ou l’Amazonie.

    Bon appétit !

  27. miniTAX (#1317),

    On a parlé de GISTEMP qui utilise les données NON HOMOGENEISEE de GHCN

    il n’y a que toi qui continue d’affirmer ce genre de débilité, malgré toutes les preuves contraires qu’on te montre. Bref, le bug dans ton logiciel est congénital.

    Je le répète une fois de plus: GISTEMP utilise le GHCN non ajusté… Je le répéterai tant que vous répéterez le contraire, qui est faux:

    http://data.giss.nasa.gov/gist…..stemp.html

    Basic data set: GHCN – ftp://ftp.ncdc.noaa.gov/pub/data/ghcn/v2
    v2.mean.Z (data file)
    v2.temperature.inv.Z (station information file)

    le v2.mean c’est la base de donnée non homogénéisée. La version homogénéisée s’appelle v2.mean.adj

    ftp://ftp.ncdc.noaa.gov/pub/da…..ure.readme

    The three raw data files are:
    v2.mean
    v2.max
    v2.min

    The versions of these data sets that have data which we adjusted
    to account for various non-climatic inhomogeneities are:
    v2.mean.adj
    v2.max.adj
    v2.min.adj

  28. Ceci dit, l’histoire que c’est la différence entre stations de qualité et stations pourries serait une “hypothèse non testée”, c’est encore un mensonge stupide de ta part. C’est déjà testé par Watts et c’est en cours de publication avec Pielke Sr, après un travail sérieux et exhaustif de QC et non un plagiat éhonté comme le papier de Menne que tu brandis sans évidemment avoir lu.

    On attend avec impatience, avec le code source, et tout, bien évidemment. Menne je l’ai lu, mais pas vous, visiblement…

    http://www1.ncdc.noaa.gov/pub/…..al2010.pdf

    Watts lui même n’a rien trouvé à redire sur les résultats, sauf que d’après lui, 43% des stations ce n’est pas assez… histoire de renvoyer aux calendes grecques ces propres conclusions.

    « Annual average CONUS maximum and minimum temperature anomalies (with respect to the 1971–2000 mean) calculated using (c) maximum and (d) minimum unadjusted temperatures
    from good and poor exposure sites (dashed lines are based on the set of stations whose ratings were verified
    by NOAA NWS;); »

    Menne utilise les données de surfacestation pour séparer les « good siting » des « poor siting »… Il n’y a aucune homogénéisation sur les données.

  29. D’autre part, je ne suis pas sûr que si on enlevait toutes les stations urbaines ou contaminées par des sources de chaleur artificielles, on arrive aux mêmes courbes de “réchauffement” moderne.

    Eh si… Déjà vérifé. Mais bon, sur skyfall on est imperméable aux preuves smile

  30. Virer tout ancien réchauffement comme pour PARIS/LE BOURGET : d’une tendance nulle sur les données brutes, la FARCE obtient pile poil un réchauffement de 1,1°C, les commanditaires au GIEC sont contents et la science aux chiottes.

    Le GHCN a décider d’une limite comme date de début pour ses données. Vous arrivez à vivre normalement, à force de voir des complot partout ? Vous vérifiez tous les soirs si Al Gore n’a pas posé de bombe sous votre oreiller ? smile. A part ça, la série du Bourget a l’air suffisament bonne pour ne pas avoir été homogénéisée pour la version « adj » du GHCN (qui n’est pas utilisée par GISTEMP smile ).

    Et je rappelle que l’homogénéisation ne se fait pas selon le bon vouloir d’un « sbire du GIEC », mais selon un algorithme précis. En l’occurence, il s’agit de comparer une série avec les 20 séries les plus corrélées dans un rayon de 1500km.

  31. Watts lui même n’a rien trouvé à redire sur les résultats

    Warm (#1330), arrête de mentir comme un porc. Watts a écrit plusieurs billets pour montrer à quel point le papier de Menne est du cherry picking et les conclusions traffiquées. Il suffit d’aller sur son site pour trouver tous les détails, notamment sur ce que tu appelles gratuitement « données NON homogéinisées » (qui est en fait déjà homogéinisée) vu que tu n’as pas la moindre idée de ce que tu racontes.
    Donc en disant « qu’il n’a rien trouvé à redire », tu mens et tu sais très bien que tu mens et on a LA PREUVE que tu mens.

    Le GHCN a décider d’une limite comme date de début pour ses données.

    Warm (#1333), woaw, alors là, c’est encore collector !!!! Et quelle est cette limite de date, stp ?

    A part ça, la série du Bourget a l’air suffisament bonne pour ne pas avoir été homogénéisée pour la version “adj” du GHCN (qui n’est pas utilisée par GISTEMP smile ).

    A part ça, tu racontes surtout n’importe quoi ! Le Bourget est une des stations qui a subi le plus de discontinuités en France, à cause de l’aéroport et de l’urbanisation galopante qui l’entoure. Prétendre gratuitement qu’il n’a pas besoin d’être corrigé de l’effet urbain, c’est une stupidité sans nom. Mais on n’attend pas moins de toi, on a déjà vu pour la station de Kimberley (et évidemment, toujours aucune réponse warmiesque sur Kimberley, après au moins 5 demandes).

  32. Cinq messages d’affilée.

    Ça le démange, ça le gratte très fort ou est-ce une douleur intense ?
    Non miniTAX, ce ne peut pas être une simple fumette de mauvaise qualité, aucune moquette fumée ne pourrait provoquer cela.

    Allergie ? furoncle mal placé ? crampe nocturne ?

    Hou la la, que nous sommes inquiets.

  33. miniTAX (#1334),

    arrête de mentir comme un porc. Watts a écrit plusieurs billets pour montrer à quel point le papier de Menne est du cherry picking et les conclusions traffiquées.

    Ah ? et il n’a pas publié d’article ou de réponse dans JOURNAL OF GEOPHYSICAL RESEARCH ? Si il y a réellement « bidouillage », le journal aurait du accepté cela. Watts a-t-il fait la démarche ?

    Il suffit d’aller sur son site pour trouver tous les détails, notamment sur ce que tu appelles gratuitement “données NON homogéinisées” (qui est en fait déjà homogéinisée) vu que tu n’as pas la moindre idée de ce que tu racontes.

    je cite Menne:

    « The two types of stations were then treated as separate
    subnetworks for calculating different estimates of the average
    annual CONUS maximum and minimum temperatures. Such
    estimates were calculated using both the unadjusted and adjusted (homogenized) monthly temperatures
     »

    les données USHCN sont bien disponible dans les 2 versions, comme celle du GHCN:

    ftp://ftp.ncdc.noaa.gov/pub/da…..readme.txt

    Et encore mieux, dans le même dossier vous pouvez trouvez les données de l’article de Menne2010, 2 fichiers qui contiennent la liste des stations selon leur classification « surfacestations ».

    Donc en disant “qu’il n’a rien trouvé à redire”, tu mens et tu sais très bien que tu mens et on a LA PREUVE que tu mens.

    Celui qui ment c’est Watts ou vous même… Il n’y a à mon avis rien de le billet de Watts sur l’article de Menne qui dise que Menne a utilisé des données ajustées uniquement (en fait, il a utilisé les 2). Dans son billet, Watts parle de l’homogénéisation de USHCN, mais il ne dit pas que cela concerne les résultats non-homogénéisés de Menne ! Il essaie d’induire en erreur le lecteur en lui faisant croire à demi-mot que Menne n’a utilisé que des données homogénéisées, mais ce n’est pas le cas: c’est écrit dans l’article, et toute les données sont dipsonible pour refaire les calculs de Menne. Et depuis février, aucune réponse à l’article n’a été publiée…

  34. miniTAX (#1334),

    Le GHCN a décider d’une limite comme date de début pour ses données.

    Warm (#1333), woaw, alors là, c’est encore collector !!!! Et quelle est cette limite de date, stp ?

    Au temps pour moi, vous avez raison: le pourquoi de l’abandon des données du Bourget avant 1800, c’est parce qu’il n’y a pas assez de stations dans un rayon de 1500km pour procéder à une comparaison et donc à une homogénéisation: les données sont donc abandonnées (mais elles restent dans la base « raw » utilisée par GISTEMP).

    Peterson en parle dans l’article original sur GHCN v2

    http://mileniolba.ufpa.br/ppca…..erview.pdf

    « The homogeneity-adjusted version of GHCN includes
    only those stations that were deemed homogeneous
    and those stations we could reliably adjust to make
    them homogeneous. Therefore, the homogeneityadjusted
    GHCN dataset is smaller than the original data
    version and the earliest data in the homogeneityadjusted
    time series is 1850. »

  35. A part ça, tu racontes surtout n’importe quoi ! Le Bourget est une des stations qui a subi le plus de discontinuités en France, à cause de l’aéroport et de l’urbanisation galopante qui l’entoure. Prétendre gratuitement qu’il n’a pas besoin d’être corrigé de l’effet urbain, c’est une stupidité sans nom. Mais on n’attend pas moins de toi, on a déjà vu pour la station de Kimberley (et évidemment, toujours aucune réponse warmiesque sur Kimberley, après au moins 5 demandes).

    Ce n’est pas ce que dit la comparaison avec 20 stations de références:

    ftp://ftp.ncdc.noaa.gov/pub/da…..nomaly.gif

    Il n’y a pas d’importante discontinuités dans le signal…

    Sinon, il est possible que cette station ait besoin d’un ajustement pour l’effet urbain, mais ce n’est pas le but de l’homogénéisation !

    GISTEMP fait un ajustement pour l’effet urbain (en prenant comme référence des stations rurales, et en ajustant la tendance), alors que le GHCN adj homogénéise pour les disconitnuité (stations de références rurales et urbaines sans distinction, et décalage continu).

  36. Ah ? et il n’a pas publié d’article ou de réponse dans JOURNAL OF GEOPHYSICAL RESEARCH ? Si il y a réellement “bidouillage”, le journal aurait du accepté cela.

    Warm (#1336),
    Ah parce que les journaux se soucient de la qualité des données et des papiers en « science » climatologique, maintenant ? Ha ha, la bonne blague. T’es un sacré comique toi !

    je cite Menne:

    “The two types of stations were then treated as separate
    subnetworks for calculating different estimates of the average
    annual CONUS maximum and minimum temperatures. Such
    estimates were calculated using both the unadjusted and adjusted (homogenized) monthly temperatures”

    Menne est un plagiaire des données de Watts, on en a de multiples PREUVES de sa malfaisance, il suffit de chercher son nom sur le site de WUWT pour voir tous les billets qui démontrent comment il a pillé sans autorisation les données des autres et fait du mensonge par omission pour faire une conclusion prédéterminée.
    Ce billet-ci en particulier montre très bien comment il a comparé des données homogénéisées aux données homogénéisées pour essayer de faire croire que les stations pourries donnent la même tendance que les stations de bonne qualité, ce qui rendrait incrédule même un débile profond. Le fait que tu n’aies toujours pas compris et que tu parles de l’homogénéisation comme si c’était une opération unique (alors qu’il y a plusieurs « ajustements », clairement expliqué dans le lien) démontre que tu n’as pas la moindre idée de ce que tu racontes, comme dab. Expliquer ça à un charlatan comme toi, c’est aussi utile qu’essayer de mouiller la tête d’un canard.

    Au temps pour moi, vous avez raison: le pourquoi de l’abandon des données du Bourget avant 1800, c’est parce qu’il n’y a pas assez de stations dans un rayon de 1500km

    Tut, tut, n’essaie pas de te défiler piteusement en sortant d’autres foutaises de ton chapeau. Ton affirmation loufoque comme quoi « le GHCN a décider (sic) d’une limite comme date de début pour ses données « , ce n’est pas qu’une simple erreur due à l’inattention ou à l’ignorance. C’est carrément une affabulation délibérée pondue sur le ton de la vérité-si-je-mens destiné à tromper. Cela démontre une fois de plus ta crapulerie.

  37. Ah parce que les journaux se soucient de la qualité des données et des papiers en “science” climatologique, maintenant ? Ha ha, la bonne blague. T’es un sacré comique toi !

    Vous avez raison la science on la trouve sur WUWT ou skyfall ! smile smile

    Menne est un plagiaire des données de Watts, on en a de multiples PREUVES de sa malfaisance, il suffit de chercher son nom sur le site de WUWT pour voir tous les billets qui démontrent comment il a pillé sans autorisation les données des autres et fait du mensonge par omission pour faire une conclusion prédéterminée.

    Pillé sans authorisation des données librement disponible sur le net ? Et Menne remercie Watts dans son article:

    The authors wish to thank Anthony Watts and the many volunteers at surfacestations.org for their considerable effortsin documenting the current site characteristics of USHCN stations.

    Donc, si je vous comprends bien, quand Ph. Jones du CRU rechigne à envoyer ses données à d’autres, c’est un crime abominable, mais pour Watts, c’est normal, lui il a le droit de retenir des données ?

    Ce billet-ci en particulier montre très bien comment il a comparé des données homogénéisées aux données homogénéisées

    Non, il ne montre strictement rien de celà…

    il montre un graphique

    http://wattsupwiththat.files.w…..#038;h=368

    qui n’est pas dans Menne2010 !

    Menne a utilisée des données non-homogénéisées (et aussi les homogénéisées, du reste). C’est noir sur blanc dans son article, les données sont disponible pour refaire ses calculs. Je vous ai donné le lien vers les « readme » des données USHCN

    A cette date, le journal n’a pas publié de lettre à l’éditeur qui a prouvé le contraire. Fin de l’histoire.

  38. Pour les fans de la crosse de hockey et autres affirmations du même genre, une étude multirégionale et multiproxys :

    un article de Ljungqvistde l’univ de Stockholm

    Dans la conclusion, on lit que :

     »

    The presently available palaeotemperature proxy data records do not support the assumption that late 20th century temperatures exceeded those of the MWP in most regions, although it is clear that the temperatures of the last few decades exceed those of any multidecadal period in the last 700–800 years. »

    ainsi que :

    « Exceptional warming in the 10th century is seen in all six regional reconstructions.
    Assumptions that, in particular, the MWP was restricted to the North Atlantic region can be rejected. »

    Peuchère !!!
    Pourtant Michael Mann nous l’avait affirmé..

  39. Bob (#1341),

    Un commentaire sur la fig 1. de l’article ? smile

    Et sur la conclusion ?

    Although, from the regional reconstructions presented here, it seems doubtful if the late 20th century warming exceeded the medieval one in the Northern Hemisphere, much more data
    are needed to draw firm conclusions in this matter.

  40. Warm (#1329),

    Je le répète une fois de plus: GISTEMP utilise le GHCN non ajusté… Je le répéterai tant que vous répéterez le contraire, qui est faux:

    A unseulclic d’ici, sur le site de GISS soi-même, n’importe qui peut vérifier …

    C’est la page GISS qui offre l’accès aux données de stations de GISS.

    Le paragraphe « Download Station Data » offre, dans un menu déroulant, trois versions. La première est :

    raw GHCN data+USHCN corrections

    les deux suivantes sont les deux étapes de données bidouillées Hansen.

    Les entrées considérées par GISS ne sont donc pas, au moins aux dires de GISS, les données brutes GHCN. Ce qui prouve :

    – Soit que GISS raconte n’importe quoi
    – Soit que l’équipe warm raconte n’importe quoi
    – Soit n’importe quelle combinaison, avec des facteurs arbitraires en fonction des circonstances, des deux hypothèses précédentes.

    Et, de toutes les façons, que les données soient un peu bidouillées par USHCN avant d’être torturées par GISS, on en a quoi exactement à cirer ?

  41. PapyJako (#1344),

    Bah oui, GISTEMP utilise USHCN ajusté pour les USA: on a déjà discuté de cela il y a fort longtemps… pourquoi toujours revenir la dessus ? Les analyses GHCN se font en excluants les USA, mais ça ne change rien vu que les USA ce n’est pas un grande partie du globe:

    http://clearclimatecode.org/no-us-temperatures/

    Et, de toutes les façons, que les données soient un peu bidouillées par USHCN avant d’être torturées par GISS, on en a quoi exactement à cirer ?

    Effectivement rien si on s’intéresse à l’évolution de l’anomalie de température globale.

  42. PapyJako (#1344),

    Je vous renvoie ici:

    http://www.skyfall.fr/?p=594&cp=2

    je disais au mois d’août (#71)

    Non: pour le calcul de la température moyenne globale, seul le raw GHCN est utilisé. Pour les températures US, le USHCN est utilisé en input, parce que le GISS est tenu de donner une évaluation de température pour les USA… Mais ça n’a aucun poids pour l’évaluation globale (pour preuve, les autres reconstruction sont identiques avec que du GHCN…). Et si vous n’êtes pas content de celà, rien n’empêche de refaire les calculs sans USHCN avec le CCC, une reconstruction indépendante de GISTEMP en python.

  43. PapyJako (#1344), Warm (#1345),

    on a déjà discuté de cela il y a fort longtemps… pourquoi toujours revenir la dessus ?

    Mais c’est vrai, ça !… pourquoi toujours revenir dessus ?… GISS déclare utiliser, comme données d’entrée, les

    raw GHCN data+USHCN corrections

    La source d’origine GISS déjà expliqué plus haut. Si on ne peut même plus croire ce que dit Hansen, qui est forcément un scientifique honnête, où va-t-on ? 😈

  44. A cette date, le journal n’a pas publié de lettre à l’éditeur qui a prouvé le contraire. Fin de l’histoire.

    Warm (#1340), la seule fin ici, c’est celle de ta religion réchauffiste, mon petit bigot affabulateur et il n’y a que les fidèles de ton église de climatologie qui ne s’en aperçoivent pas.

  45. la seule fin ici, c’est celle de ta religion réchauffiste, mon petit bigot affabulateur et il n’y a que les fidèles de ton église de climatologie qui ne s’en aperçoivent pas.

    Comme d’hab’ ! quand vous n’avez plus rien à dire sur le fond, vous anonnez votre credo de négationiste paranoïaque….

  46. Warm (#1349), Warm (#1342),

    ce qui peut aussi se traduire il n’est pas prouvé que les températures du MWP étaient inférieures à celles d’aujourd’hui, il faudra plus de données