Énergie et politiques du climat


Pour discuter de nos vaillants efforts afin de décarboner l’économie.


Le rapport de l’académie des technologies sur la réglementation thermique 2012.


Ils sont contre les éoliennes :

Le site de l’EPAW, Plateforme européenne contre l’éolien industriel.

Stop these things (Australie, eng),  » We’re not here to debate the wind industry, we’re here TO DESTROY IT ! »

Le Plan Climat de Nicolas H.

 

 


10 201 réponses à “Énergie et politiques du climat”

  1. Hug (#10150),

    L’Europe, et plus globalement le monde, a atteint un point de non-retour

    Très amusant cette remarque de ce syndicat. Celui qui est un petit peu ouvert sur le monde comprend vite que seul l’Occident a atteind un point de non retour avec le climat. Le reste du monde pas du tout et ne se soucie guère du CO2, mais bien plus de son manque d’énergie. Pour des gens qui prétendent que le problème du climat est planétaire et que le salut dépend de tous, ils ont de sacrées oeillères !

  2. Bernnard (#10152),
    Le journaliste commence bien : « une puissance impressionnante avec plus de 2500 Nm de couple »
    Là on comprend tout de suite que l’on a affaire à un « spécialiste » laugh
    L’auteur se présente ainsi : « Je suis un véritable passionné de voitures électriques et un défenseur de l’environnement ». On dira en tout cas que sa passion pour l’automobile n’est pas dans la rigueur scientifique. On voit plus le militant défenseur de l’environnement……

  3. Le Rouméliote (#10154),
    Enarque titulaire d’une maitrise de droit…
    Je suis presque sûr qu’elle confond Watt et Watt.heure. no
    Quand il finit son article en écrivant que l’avenir de l’europe et des générations futures est en jeu, elle se rendra peut-être compte un jour que c’est elle et tous ses congénères qui forment « l’élite » qui auront mené l’europe et les générations futures dans le mur. bad

  4. Le Rouméliote (#10154),
    Enarque titulaire d’une maitrise de droit…
    Je suis presque sûr qu’elle confond Watt et Watt.heure. no
    Quand il finit son article en écrivant que l’avenir de l’europe et des générations futures est en jeu, elle se rendra peut-être compte un jour que c’est elle et tous ses congénères qui forment « l’élite » qui auront mené l’europe et les générations futures dans le mur. bad

  5. papijo (#10149), comprend pas. Normalement c’est le gouvernement qui impose les prix, les taxes et les moyens de production. Enfin du moins en Europe.
    unknw

  6. papijo (#10149), comprend pas. Normalement c’est le gouvernement qui impose les prix, les taxes et les moyens de production. Enfin du moins en Europe.
    unknw

  7. Murps (#10156),

    c’est le gouvernement qui impose les prix, les taxes et les moyens de production

    Les 3 plus gros actionnaires de Ausgrid sont l’état de Nouvelle Galles du Sud pour 49,6%, un fond d’investissement IFM Investors et un fond de pension APG Asset Management. Et ces 2 derniers tiennent certainement à ce que leur capital rapporte un peu d’argent, quoi qu’en pense le gouvernement … !
    Si 50,4% des actions d’EDF avaient appartenu à des privés, Ségolène n’aurait jamais pu couler la société en bloquant ses prix de vente et en augmentant ses coûts !

  8. Murps (#10156),

    c’est le gouvernement qui impose les prix, les taxes et les moyens de production

    Les 3 plus gros actionnaires de Ausgrid sont l’état de Nouvelle Galles du Sud pour 49,6%, un fond d’investissement IFM Investors et un fond de pension APG Asset Management. Et ces 2 derniers tiennent certainement à ce que leur capital rapporte un peu d’argent, quoi qu’en pense le gouvernement … !
    Si 50,4% des actions d’EDF avaient appartenu à des privés, Ségolène n’aurait jamais pu couler la société en bloquant ses prix de vente et en augmentant ses coûts !

  9. @papijo #33
    oui c’est artisanal mais sympa. 19000 euros serait le coût pour cette voiture hors du temps. Quel sera son avenir ?

  10. @ Bernnard
    Non, on en a pas besoin, il semblait presque certain dès le début que ce truc serait un échec. Comme (presque?) tout ce qu’a fait SR dans ce domaine.

  11. Zut, les écolos sont à plus de 5%, ils ne vont pas disparaitre du parlement européen.

  12. Ce qui est rassurant avec les écolos qui restent, c’est qu’ils n’ont pas compris pourquoi leur échec est si grand. Ils continuerons ainsi à s’enfoncer dans les profondeurs de l’oubli.
    Un des aspects intéressant de ce scrutin c’est que l’on parle très peut du climat ou de l’écologie dans les commentaires sur les résultats.

  13. L’article sur l’échec de la route solaire est tout de même intéressant, il conclu que l’on savait au départ que les chances de fonctionnement nominal étaient très faibles, mais que même dans ce cas c’était une absurdité économique…..
    Si discuter avec un hésitant du climat peut servir à quelque chose, ce cas-ci et cet article est peut-être un exemple intéressant à utiliser.

  14. @Demokratia:
    #38.On ne parle pas de climat ? Parce qu’il s’agit toujours de Pouvoir.
    #39.Bah, je suis pessimiste. A propos du chemin à vélo solaire d’un village allemand, les concitoyens ne semblaient que vouloir reprocher « un choix et une dépense inappropriés » au Bourgmachin, pas le gâchis, l’objectif absurde ou le but idéologique. Démonstration avec le muret à slogan construit en dur dont l’intérêt économique était évidemment ailleurs.

  15. Il est bien temps de se poser cette question !
    Les carburants synthétiques, E-Fuels : peuvent-ils alimenter tout le monde ? – Auto Journal

    https://www.autojournal.fr/environnement/carburants-synthetiques-e-fuels-peuvent-ils-alimenter-tout-monde-354336.html#item=1

    Depuis longtemps on sait bien qu’il est possible de faire des carburants synthétiques par la voie chimique ou biochimique, avec il est vrai de l’énergie.
    Mais on se perd en promouvant l’électricité renouvelable ou bien l’hydrogène… alors que seule compte de disposer d’une source primaire d’énergie électrique bon marché, pilotable et abondante. Et il y a qu’une autre source possible en dehors des fossiles organiques, ce sont les fossiles minéraux autrement dit le nucléaire.

  16. Vraiment trop fort ! Un journal nous annonce tout simplement qu’en 2030 on aura beaucoup trop de pétrole, alors même que la consommation aura encore augmenté (https://www.lesoir.be/594671/article/2024-06-12/le-monde-aura-trop-de-petrole-en-2030)
    Quand je pense à tous les cassandres qui annoncent depuis 30 ans qu’on aura plus de pétrole dans 10 ans ou que c’est sûr que le peak oil a été dépassé….
    Comme ils disaient, « science is settled »

  17. Je ne peux pas lire le détail de l’article, mais si ça se trouve, l’Agence table sur une augmentation conséquente du parc des voitures électriques, ce qui va donc engendrer une baisse de la demande de pétrole.
    Alors que les ventes de VE sont sur le déclin, pas sûr que ce scénario soit valide.

  18. @Andre: Je ne pense pas qu’ils soient capables de justifier çà par des éléments réels (Les VE, l’hydrogène ou la norme 2012 d’isolation,…).
    Ce sera soit des modèles tirés à l’exponentiel, soit des illustrations d’artistes.
    Ce jour, je croit que la recherche et la production de pétrole couvre tout juste la demande. Si les investissements sont freinés, le pétrole dispo suivra très vite à la baisse. Evidemment, la transition énergétique est un synonyme de pénurie.

  19. Vous connaissez peut-être la chaine youtube Voitures&Ingéniérie dont je trouve les videos en général très intéressantes.
    Je vous recommande tout particulièrement celle-ci : https://www.youtube.com/watch?v=0lfaAGTwJtI
    Le sujet porte toujours sur la voiture et notamment la voiture électrique mais ce n’est pas la technique qui est traitée mais la stratégie générale des constructeurs automobiles.
    C’est long, un peu plus d’une heure, mais vraiment passionnant ! Prenez le temps de l’écouter, ça vaut vraiment le coup.

  20. @Hug: Çà EUt valu. Les élections, c’était dimanche dernier.

  21. Devant le cirque actuel que nous impose les anciens hommes politiques et les nouveaux, il est à craindre que le bateau « France » coule.
    Personne ne propose un plan raisonnable.
    Personnellement je voterai si un parti s’engageait de demander aux écolos une démonstration sans ambiguïté de la nocivité du gaz carbonique en fournissant des vraies preuves scientifiques. Dans le cas contraire on retourne aux bonnes vieilles utilisations d’hydrocarbures fossiles ou synthétiques.
    En effet on ne décide pas d’un programme engageant la nation sur un coup de poker.
    Tous nos malheurs actuels trouvent leur sources dans le dogme du gaz carbonique qui chauffe.

  22. @ Bernnard dit : 16/06/2024 à 11:06
    « Tous nos malheurs actuels trouvent leur source dans le dogme du gaz carbonique »
    Je ne pense pas. Nos malheurs ont une cause plus profonde, le gaz carbonique est utilisé pour notre malheur, mais on aurait pu utiliser autre chose.
    Le problème me paraît beaucoup plus être dû à la collectivisation (qui vient en bonne partie de l’envie des gens les uns envers les autres) et la déresponsabilisation générale.

  23. @ Demokratia dit :
    16/06/2024 à 16:44
    La cause profonde, à mon avis est que l’esprit du « Club de Rome » qui est pour la réduction de la population mondiale est à l’œuvre et n’ayant pu rentrer par la porte il essaie la fenêtre.
    Et le gaz carbonique est le bon candidat pour cet essai.
    Comme on ne peut combattre un esprit il faut essayer de combattre l’outil.

  24. Les emplois verts … ça ne marche pas très fort !
    Un exemple avec GAMESA en Espagne (filiale de Siemens) – Traduction
    Extrait: « La division éolienne de Siemens Energy, Siemens Gamesa, prévoit de supprimer 4 100 emplois, soit environ 15 % de ses effectifs, a déclaré le directeur général de l’unité, Jochen Eickholt, dans une lettre interne au personnel … »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *