Lancement d’une « task force » climato-réaliste

par le Collectif des climato-réalistes

« 2015 année la plus chaude », « les pôles fondent de plus en plus vite », « les climatosceptiques stipendiés par les lobbys »… voilà des gros titres réguliers de la presse. Pour remettre les pendules à l’heure à chaque fois que nécessaire, le Collectif souhaite constituer une « task force » qui réponde sur Skyfall de façon rapide et argumentée aux lieux communs et aux exagérations climatiques un peu trop généreusement dispensés par nos grands médias.

Nous lançons donc un appel à tous ceux qui sont disposés à consacrer un peu de temps à cette task force pour lui permettre de remplir cette lourde mission. Il s’agit :

1) De repérer très régulièrement, sur les journaux, radios ou émissions TV que vous avez l’habitude de lire ou d’écouter, tout discours alarmiste sur le climat ainsi que les politiques projetées pour y faire face, et leurs conséquences.

2) De rédiger, références et éléments à l’appui, une réponse circonstanciée (pas forcément longue) qui permette à chaque citoyen de se forger un avis en pleine connaissance de cause.

Le point 2 ne découle pas nécessairement du point 1 (le point 1 existe d’ailleurs déjà en partie sur le «  fil info des sceptiques  » de Skyfall).

Si vous pensez pouvoir répondre positivement à cette attente, adressez nous un courrier à collectifdesclimatorealistes@gmail.com

176 Comments     Poster votre commentaire »

51.  Gilles des Landes | 18/02/2016 @ 22:32 Répondre à ce commentaire

Nicias (#46), J’ai toujours dit que mes billets sont du « domaine public ». Bien sûr je ne suis pas scientifique, mais contribue à mon humble niveau à vulgariser comme je le peux le « débat ».

Il faudrait que ceux (et celles) qui ont des compétences fassent un effort pour répondre de façon plus systématique aux médias, voire cherchent à organiser des conférences.

Tous les débats qui se tiennent sur Skyfall mériteraient un tant soit peu de vulgarisation pour être accessibles au grand public.

Mais cela ne règlerait pas l’accessibilité à l’information, qui doit passer nécessairement par un site Internet, Facebook, twiittt… etc. Là, je ne suis pas compétent !

52.  Christial | 19/02/2016 @ 9:30 Répondre à ce commentaire

de Rouvex (#49),

Non, je ne crois pas, merci de ne pas chercher à me contredire mais j’ai mis un émoticône.

53.  Duramen | 19/02/2016 @ 10:10 Répondre à ce commentaire

Je viens de passer plusieurs jours dans un pays européen, accompagné d’un chercheur émérite travaillant à l’INRA depuis plusieurs décennies.
Contrairement à ce que je craignais, nous avons évoqué la COP 21. Je suis resté sur le c.l !!!
Cet éminent chercheur m’a dit textuellement : » Après la COP 21, j’ai cherché à me procuré le texte de son contenu. J’ai eu beaucoup de difficultés. La COP 21 est une coquille vide !!!
Ma journée a été merveilleuse.
Duramen

54.  7ic | 19/02/2016 @ 13:07 Répondre à ce commentaire

testut (#47),

Le niveau monterait de façon régulière depuis l’Holocène…
Inexorablement…

Petit rigolo… A raison de 3,3 mm/an actuellement, ça nous donnerai 16 mètres pour les 5000 dernières années , la ou les reconstructions donnent en gros 1 mètre et presque 7 mètres depuis 2000 ans, là ou elles donnent zéro…

Christial (#42),

si vous cherchiez vraiment à comprendre, je doute que vous seriez ici à plein temps…

55.  jdrien | 19/02/2016 @ 13:16 Répondre à ce commentaire

7ic (#54),

Petit rigolo… A raison de 3,3 mm/an actuellement, ça nous donnerai 16 mètres pour les 5000 dernières années ,

Cela prouve simplement que le chiffre de 3,3mm/an est faux smile

56.  phi | 19/02/2016 @ 14:37 Répondre à ce commentaire

7ic,

La montée du niveau marin s’amorce au début du XIXème siècle et la progression est linéaire depuis 1850. Ce comportement est une énigme assez extraordinaire car si le niveau a bien une composante thermique, donc proportionnelle aux températures, la principale est stérique et proportionnelle à l’intégrale temporelle des températures de surface. Autrement dit, la progression observée est compatible avec une température grossièrement constante depuis le milieu du XIXème siècle et incompatible avec un réchauffement significatif au XXème siècle.

Il est donc absurde d’appuyer la thèse d’une année 2015 la plus chaude sur ce phénomène.

57.  Christial | 19/02/2016 @ 18:16 Répondre à ce commentaire

7ic (#54),

Un débat policé n’est pas possible avec vous. Sur un site où vous êtes un peu isolé, personne n’a lancé d’invective à votre égard malgré la loi du nombre. On aurait souhaité la réciproque.

Sur le « régulier » depuis l’holocène de Testut, il faisait d’évidence allusion au sens de la pente, au sens de monotone pour une fonction, et non d’une pente absolument constante depuis 12000 ans. Ne caricaturez pas pour chercher à ridiculiser.

Pour ce qui me concerne, je prendrai volontiers connaissance de sites carbocentristes sérieux scientifiquement. Donc pas les sites pour sectes vertes, non merci.

58.  testut | 19/02/2016 @ 18:27 Répondre à ce commentaire

7ic (#54),
Merci pour le petit rigolo; je vous conseille de taper sur le lien suivant
https://www.google.fr/?gws_rd=ssl#q=transgression+marine+holoc%C3%A8ne
puis de regarder les deux premières images
Images correspondant à transgression marine holocène
Je n’ai jamais dit que le niveau de la mer est monté de 16 mètres depuis 6000 ans , ni que celui-ci augmente de 3, 3 mm par an actuellement ; peut-être que l’homme est entrain de chambouler tout ceci ; mais avouez que les deux courbes allaient en sens inverses depuis maintenant 8000 ans et que c’est un signe évident qu’il doit y avoir d’autres facteurs que les facteurs stériques et massiques dans l’augmentation du niveau marin ; mais on attend de vous de nous donner la responsabilité de chacun

59.  phi | 19/02/2016 @ 19:10 Répondre à ce commentaire

testut (#58),
Comme c’est le taux d’élévation qui est proportionnel à la température, les deux courbes peuvent parfaitement être antagonistes, nul besoin de chercher d’autres facteurs pour l’expliquer (même s’il y en a). On voit d’ailleurs assez bien cette relation taux-température sur ces deux graphiques.

60.  testut | 19/02/2016 @ 19:24 Répondre à ce commentaire

phi (#59),
Bon, si cela vous plait pas vous allez sur
https://en.wikipedia.org/wiki/Sea_level_rise#/media/File:Post-Glacial_Sea_Level.png
et puis sur
https://www.skepticalscience.com/10000-years-warmer.htm
et les taux , dérivées et autres astuces mathématiques et statistiques , je n’en ai rien à cirer

61.  phi | 19/02/2016 @ 20:13 Répondre à ce commentaire

testut (#60),
Faut pas vous énerver. Mais c’est sûr que sans math ni stats, on ira pas très loin.

62.  Bernnard | 19/02/2016 @ 20:46 Répondre à ce commentaire

testut (#60), phi (#61),
Gardons notre calme : les maths et les stats sont des outils indispensables, mais comme tous les outils, ceux qui les utilisent doivent les maîtriser et bien connaitre leurs limites, et là, j’ai un doute ! C’est bien pourquoi il faut garder un esprit critique et bien regarder avec ses 32 yeux, comme dirait Nicias, ce qui est publié.

63.  testut | 19/02/2016 @ 23:01 Répondre à ce commentaire

phi (#61),
Pourquoi , les données brutes cela vous emmerde ? Moi c’est plutôt toutes les données traficotées qui m’emmerdent

64.  7ic | 20/02/2016 @ 8:17 Répondre à ce commentaire

testut (#58),

Accrochez vous, vous allez lire un raisonnement très difficile: Mettez un glaçon dans votre grenadine, vous verrez qu’il fond pas instantanément. Il faut un petit peu de temps avant qu’il disparaisse. Et même, encore plus fou: quand la grenadine autour du glaçon se refroidit, ça continue à fondre. C’est fou hein ?

65.  de Rouvex | 20/02/2016 @ 16:21 Répondre à ce commentaire

de Rouvex (#49), Christial (#52), oups ! J’avais cru lire 1997 !! Ce que je suppose juste… ?

66.  de Rouvex | 20/02/2016 @ 16:24 Répondre à ce commentaire

Gilles des Landes (#51),

voire cherchent à organiser des conférences.

Au fait, vous êtes bien partant pour en faire une en Corrèze un jour ou l’autre, comme demandé il y a quelque temps ?

67.  Christial | 20/02/2016 @ 18:22 Répondre à ce commentaire

de Rouvex (#64),

oui, c’est vraisemblable. Il faudrait corriger le pdf. (j’ai copié-collé)

68.  Ecophob | 21/02/2016 @ 9:53 Répondre à ce commentaire

Si quelqu’un est abonné à Atlantico, il y a un article sur l’étendue des glaces arctiques à démonter. Il faut être abonné pour laisser un commentaire.

69.  testut | 21/02/2016 @ 10:05 Répondre à ce commentaire

On peut abandonner toutes nos luttes contre le RCA; la solution est trouvée

On February 17, 2016, a 350-day commercial test of a one megawatt heat plant based on Andrea Rossi’s E-Cat was completed. The event must be considered historic since it’s the first time an industrially useful amount of energy is produced over such a long time from this kind of yet unexplained radiation-free nuclear reaction—LENR or Low Energy Nuclear Reactions.

To be clear, the report from the one-year trial, which has been controlled by a major independent third party certification institute, will be released only in about a month, and until then no official information is provided on the test result. However, multiple sources have told me that the test has been successful.

Earlier, some sources having visited the test plant told me that the COP, Coefficient of Performance, i.e. the ratio between output power and input power for control, was in the range 20—80, meaning that the heat plant was consuming 12—50 kW while producing 1 MW—the average consumption of about 300 Western households, including electricity, space heating, water heating and air conditioning.

I have also been told that the total amount of fuel—mostly harmless elements such as litium, hydrogen and nickel, according to Andrea Rossi’s granted patent on the technology—was in the range of tenths of grams. And supposedly the charge has never been changed during the year. On the other hand, after one year’s run, the reactors are now being recharged for further operation.

All this might be confirmed by the third party institute, that has been controlling the heat plant 24/7 with video cameras.

The test has been undertaken by Andrea Rossi and his US industrial partner Industrial Heat, and according to Rossi, commercialisation of similar industrial heat plants will be initiated as soon as possible, provided that the result is positive. Industrial Heat has acquired the right to produce and sell E-Cat based technology in, as far as I have been told, North, Central and South America, China, Russia, Saudi Arabia and the United Arab Emirates.

New Energy World Symposium, NewS.

Needless to say, the consequences of such an energy source for the world will be huge. And the consequences for industry, finance and society is also the focus of the New Energy World Symposium or NewS, which will be held in Stockholm, Sweden, on June 21, 2016, provided that the report from the test is clearly positive.

So, now we all wait for the report. Personally, however, I will put the champagne on ice. Now

Pierre Clauzon (un ancien des RNR)

70.  Bernnard | 21/02/2016 @ 10:16 Répondre à ce commentaire

Ecophob (#67),

… l’Arctique n’a pas encore livré tous ses secrets à la science.

La science n’est pas « seettled » pour l’arctique et pour toute la planète ! On ne sait même pas la racine du phénomène d’El Nino dont on dit qu’il influence les températures du monde entier . Alors …

71.  Bernnard | 21/02/2016 @ 10:31 Répondre à ce commentaire

testut (#68),
la réponse est sur le fil info des sceptiques.
http://www.skyfall.fr/2015/12/.....ent-148281

72.  Gilles des Landes | 21/02/2016 @ 11:17 Répondre à ce commentaire

de Rouvex (#65), On pourrait en parler de vive voix ? (et dans un premier temps par mail pour échanger nos n° de tél) Voir contact ici http://www.affaireclimatique.fr/contacts.html

73.  Gilles des Landes | 21/02/2016 @ 11:50 Répondre à ce commentaire

phi (#59), <img src=" » />

Source : D’après K.-E. BEHRE, Probleme der Küstenforschung, Bd.28, Isensee-Verlag, Oldenburg, 2003
http://co2climate.e-monsite.co.....table.html

EN GROS : hausse moyenne sur 3000 ans : 0,10 m/siècle (soit grosso-modo les valeurs marégraphiques actuelles) ; valeurs extrêmes : 0,80 m/siècle.

74.  phi | 21/02/2016 @ 20:01 Répondre à ce commentaire

Gilles des Landes (#72),
Qu’en concluez-vous ?

75.  Marco40 | 22/02/2016 @ 21:01 Répondre à ce commentaire

Gilles des Landes (#73), Sympa de s’être croisé même si c’était trop court!
On « papotera » peut-être plus le 5 mars ;))

En tous cas, très intéressant votre partie : pas trop technique (les autres intervenants s’adressaient à un public plus qu’averti à mon goût).
J’ai appris pas mal de choses, notamment que la main de l’homme est plus que présente dans la « nature » landaise!
A bientôt très vite!

76.  Ecophob | 22/02/2016 @ 21:30 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#70), peut être, mais l »article est de Jean Claude Gascard, le manager de Tara. Vous imaginez son objectivité !

77.  7ic | 22/02/2016 @ 21:38 Répondre à ce commentaire

Gilles des Landes (#73),

Merci pour le lien. J’ai appris beaucoup de choses comme par exemple que le niveau des océans avait ralentit depuis 2003 ou que la banquise arctique se reconstituait puisqu’elle était supérieure en 2010 par rapport à 2003, « année du début des mesures satellitaires ».

78.  7ic | 22/02/2016 @ 21:43 Répondre à ce commentaire

Est ce que Gilles des Landes peut faire partie des petits soldats de la « task force » s’il vous plait et continuer à donner des liens ?

79.  Gilles des Landes | 23/02/2016 @ 7:18 Répondre à ce commentaire

7ic (#78), Oui, je ne cesse de le faire en fonction de mes disponibilités.
Voyez par exemple sur le site l’Affaire climatique (clic sur mon pseudo)

80.  jdrien | 23/02/2016 @ 12:24 Répondre à ce commentaire

Gilles des Landes (#73),

Montée des eaux : le rythme s’accélère dangereusement

Les médias relaie cette dépêche de l’AFP
http://www.lesechos.fr/industr.....202317.php

81.  Claude C | 23/02/2016 @ 14:04 Répondre à ce commentaire

jdrien (#80),
Il faut leur rappeler l’histoire du Doggerland il y a plus de 20 siècles (120m de hausse), côté réchauffement anthropique, ils peuvent aller se rhabiller…!
https://fr.wikipedia.org/wiki/Doggerland

82.  testut | 23/02/2016 @ 14:13 Répondre à ce commentaire

Claude C (#81),
Ce serait pas plutôt 200 siècles ?

83.  Claude C | 23/02/2016 @ 14:34 Répondre à ce commentaire

testut (#82),
Ben oui….! « confused »

84.  7ic | 23/02/2016 @ 23:21 Répondre à ce commentaire

testut (#47),

Je ne suis pas particulièrement fan du site en question, mais il y a un lien vers le papier:
Du travail tout neuf, pour alimenter cette conversation de comptoir sur l’évolution du niveau des océans durant les derniers millénaires….

85.  lemiere jacques | 24/02/2016 @ 7:35 Répondre à ce commentaire

judith curry en parle aussi
https://judithcurry.com/2016/02/23/is-sea-level-rise-accelerating/
et un rappel vers la figure de l’ipcc

86.  testut | 24/02/2016 @ 9:18 Répondre à ce commentaire

7ic (#84),
De mieux en mieux, des prévisions pour 10 000 ans !

87.  Christial | 25/02/2016 @ 9:19 Répondre à ce commentaire

jdrien (#80),
7ic (#84),

Une accélération de la montée du niveau des océans à partir du 19è siècle et attribuée, par un raccourci que j’ai du mal à saisir, au RCA.
Dans les courbes mises en corrélation, je ne crois pas avoir vu celle du CO2.

L’effet qui précède la cause, j’ai toujours un peu de mal à l’admettre.

88.  phi | 25/02/2016 @ 11:53 Répondre à ce commentaire

Christial (#87),
Il y a vers 1850 un concours de circonstances. C’est le début de l’utilisation massive du charbon et le commencement du recul généralisé des glaciers qui signe un brusque réchauffement climatique.

Il n’y a évidemment pas de lien entre le charbon de 1850 et le réchauffement mais tous deux concourent à l’augmentation du taux de CO2 atmosphérique.

L’élévation du niveau des océans débute également vers 1850 comme conséquence de l’élévation des températures.

Au premier degré, il n’y a pas d’autre lien logique.

Exactement comme pour les inter-glaciaires, se pose ensuite la question d’une éventuelle amplification du réchauffement par l’effet radiatif du CO2, ici, aussi d’origine anthropique.

L’hypothèse n’est pas absurde mais problématique pour deux raisons :

1. Un effet amplificateur du CO2 nécessite l’existence d’un mécanisme limitatif complexe et inconnu qui autorise le retour observé des périodes glaciaires.

2. A ce jour et contrairement à ce que presque tout le monde croit, il n’y a aucun lien théorique établi entre taux de CO2 et températures de surface. Le lien utilisé par les climatologues provient d’une astuce de calcul pratiquée dès l’origine dans les modèles purement radiatifs de l’atmosphère. Elle dicte un comportement absurde à la convection que l’on ne sait pas modéliser.

89.  micfa | 26/02/2016 @ 11:51 Répondre à ce commentaire

Voici ce qu’on peut lire sur le site de Météo France : « Les données quotidiennes les plus anciennes présentes dans la base nationale datent de 1688 (Observatoire de Paris), la plupart des données disponibles sont postérieures à 1960. Ce recul de quelques décennies est trop court pour porter un diagnostic sur l’évolution du climat en France. Le nombre de longues séries d’observations météorologiques, de bonne qualité et de plus de 60 ans, est encore insuffisant. »
Pourtant à MF on n’hésite pas à parler de changement climatique, de nous dire que l’hiver 2015 est le plus doux depuis 1900, que 2015 a été l’année la plus chaude depuis le début des observations alors qu’ils nous disent qu’il y avait pas assez de données disponibles avant 1960. Il doit y avoir deux sortes de sciences à MF : celle de la rigueur et de l’objectivité qui part de 1960 et celle d’avant 1960 qui doit se baser sur les dires des grand-pères et des grand-mères des météorologues.

90.  jeanl | 27/02/2016 @ 8:09 Répondre à ce commentaire

Il doit y avoir deux sortes de sciences à MF : celle de la rigueur et de l’objectivité qui part de 1960 et celle d’avant 1960 qui doit se baser sur les dires des grand-pères et des grand-mères des météorologues.

Je dirais plutôt deux sortes d’informations : la bonne pour un petit cercle d’initiés et qui ne doit pas en sortir (oui je sais, cela s’appelle aussi un secret); la mauvaise pour tous les autres. Ce n’est pas vrai que de la climatologie, loin de là! Aujourd’hui, avoir la bonne information est devenu un des critères principaux, peut-être le principal, pour séparer les hommes; avec la bonne information, vous avez accès à tout, y compris la richesse. Les autres serviront de dupes (et il en faut beaucoup).

91.  de Rouvex | 27/02/2016 @ 10:35 Répondre à ce commentaire

jeanl (#90), on vous accuserait de conspirationnisme pour moins que ça !!!

92.  Christial | 27/02/2016 @ 10:57 Répondre à ce commentaire

micfa (#89),

Voici ce qu’on peut lire sur le site de Météo France : « Les données quotidiennes les plus anciennes présentes dans la base nationale datent de 1688 (Observatoire de Paris), la plupart des données disponibles sont postérieures à 1960. Ce recul de quelques décennies est trop court pour porter un diagnostic sur l’évolution du climat en France. Le nombre de longues séries d’observations météorologiques, de bonne qualité et de plus de 60 ans, est encore insuffisant. »

La France est un pays arriéré, qui sort juste du tiers-monde sur le plan des sciences car, au niveau mondial, le GIEC est capable d’avis quasi-définitifs à 95%.

93.  jean l | 28/02/2016 @ 6:17 Répondre à ce commentaire

de Rouvex (#91),
Probable, en effet.

94.  lemiere jacques | 28/02/2016 @ 9:09 Répondre à ce commentaire

jeanl (#90),
ou comment justifier son salaire, à quoi sert une science qui vous dit je ne sais pas, je ne peux pas savoir, on a une quantité inouïe d’articles sur comment la science doit communiquer en cas d’incertitude et on lit très souvent des scientifiques disant , que compte tenu de l’urgence ( en réalité de la conviction de ces scientifiques qu’il y a urgence), parler de l’incertitude est néfaste pour mettre en place des politiques.

consensus , conviction, robustesse des modèles tout ça , ce n’est plus de la science, on est dans le principe de précaution…la catastrophe n’est pas prouvée, c’est l’absence de catastrophe qui n’est pas prouvée!!!
Prouve loi donc qu’il n’y aura pas de réchauffement catastrophique dans 100 ans!!!
Prouve moi donc que telproduit chimique ne produira pas de conséquences dans 100 ans…
Quoi répondre ????
Il est amusant de penser que complètement ignorant, nous aurions pu dire, une catastrophe climatique comme une longue période glaciaire est possible, quelle mesure devons nous prendre pour être capable de l’éviter?

95.  Gilles des Landes | 2/03/2016 @ 22:37 Répondre à ce commentaire

Là, Cathy Lafon m’a agacé : http://maplanete.blogs.sudoues.....46632.html
Petit commentaire gentil de ma part…

96.  AntonioSan | 2/03/2016 @ 22:52 Répondre à ce commentaire

micfa (#89), C’est comme pour les guerres mondiales… On attend que les temoins directs disparaissent et on re-ecrit l’histoire en fonction du paradigme actuel, et de la a ce que Guillaume II ou Adolphe aient ete des negationistes du rechauffement climatique…

97.  Claude C | 2/03/2016 @ 22:56 Répondre à ce commentaire

Gilles des Landes (#95),
Depuis votre passage les commentaires sont fermés….lol

98.  de Rouvex | 2/03/2016 @ 23:13 Répondre à ce commentaire

Claude C (#97), et on ne peut trouver le vôtre, ni aucun autre ??!!

99.  Gilles des Landes | 3/03/2016 @ 7:04 Répondre à ce commentaire

Claude C (#97), apparemment, le commentaire que j’ai fait est resté…
(Bien reçu votre courrier)
de Rouvex (#98), vous pourriez peut-être inviter Cathy pour faire une conférence chez vous ? elle est charmante (tant qu’elle n’écrit pas…)

100.  lemiere jacques | 3/03/2016 @ 7:24 Répondre à ce commentaire

http://www.lepoint.fr/environn.....5_1927.php
ou la mort des pingouins
ça peut occuper la task force, mais c’est vider la mer avec une cuillère, on a une population de scientifiques coupable de silence qui appuie une masse de journaliste militants … la mayonnaise a pris…