686 Comments     Poster votre commentaire »

601.  the fritz | 16/06/2020 @ 16:21 Répondre à ce commentaire

JC (#600),
Enfin sur le très long terme, le taux de CO2 a chuté dans l’atmosphère terrestre.
Juste pour dire qu’il a déjà été aussi bas après le Carbonifère et les orogénies hercyniennes ; mais qu’il a toujours été la dernière roue de la charrette concernant les climats terrestres

602.  Michel Le Rouméliote | 16/06/2020 @ 18:24 Répondre à ce commentaire

Bon. En tant que non physicien, si je suis bien vos débat ci-dessus sur l’impact de nos émissions de CO2, on peut en conclure : 1 – que les émissions de CO2 suivent les températures et pas l’inverse, donc 2- on n’en a rien à battre de nos émissions de CO2 quant au « réchauffement » climatique et 3- On n’en trave que pouic de ce que peut bien fabriquer le CO2 dans l’atmosphère, en-dessous ou au-dessus… J’ai bon ou je dis encore des bêtises ? smile

603.  Bernnard | 16/06/2020 @ 19:46 Répondre à ce commentaire

Michel Le Rouméliote (#602),
Pour quelques uns ici, nous ne pouvons pas nous empêcher de faire des bilans que ce soit en matière (comme le CO2) ou en énergie à partir des chiffres qui sont publiés. C’est mon cas. Un reste de mon activité dans l’industrie. Il ne faut pas s’étonner qu’on essaie de compter les molécules de CO2 et de se demander d’où elles viennent et où elles vont. smile

604.  papijo | 16/06/2020 @ 20:57 Répondre à ce commentaire

Michel Le Rouméliote (#602),
Pour le §1, je dirais:
« les émissions teneurs de CO2 suivent les températures … mais pas que ! »
Les teneurs sont beaucoup plus influencées en premier lieu par la photosynthèse et la décomposition des végétaux (voir les variations annuelles), en deuxième lieu par les émissions anthropiques et enfin par les températures des océans

605.  Volauvent | 17/06/2020 @ 8:44 Répondre à ce commentaire

Michel Le Rouméliote (#602),

Grosses bêtises

606.  the fritz | 17/06/2020 @ 10:44 Répondre à ce commentaire

Michel Le Rouméliote (#602), papijo (#604), Volauvent (#605),
Bon , on s’amuse un peu
Pour augmenter les teneurs il faut bien des émissions quelque laugh part; c’est comme pour les odeurs

607.  JC | 17/06/2020 @ 13:16 Répondre à ce commentaire

the fritz (#606),
Dans le passé, sans la présence humaine, il y a toujours eu des variations du taux de CO2.
Donc effectivement il y a toujours eu des emissions venant de qqpart (quand le taux de CO2 augmentait) ou des absorptions allant qqpart (quand le taux de CO2 diminuait).
Parler de l’augmentation actuelle du taux de CO2 et la relier automatiquement et uniquement à l’Homme est un peu facile, même si l’Homme doit effectivement jouer un rôle dans tout ça.

608.  the fritz | 17/06/2020 @ 13:54 Répondre à ce commentaire

JC (#607),
Vous jouez à Humlum là ?

609.  Michel Le Rouméliote | 17/06/2020 @ 17:59 Répondre à ce commentaire

Volauvent (#605), OK, j’ai ma réponse. Je me contenterai des 10g/l de CO2 dans le champagne : https://www.podcastscience.fm/dossiers/2011/02/11/dossier-la-physique-des-bulles-de-champagne/ smile

610.  Hug | 18/06/2020 @ 11:56 Répondre à ce commentaire

Volauvent (#598),
Vous, et the fritz aussi, attachez trop d’importance aux carottes de glace.
Relisez Jaworowski (http://folk.uio.no/tomvs/esef/.....202007.pdf), les carottes de glace reflètent bien les variations du taux de CO2 atmosphérique, mais pas leurs amplitudes.
L’article mis en lien par papijo (#596), est intéressant, le graphique 2.1 est parlant ! Plus que les émissions anthropiques de CO2, je pense que c’est leur hausse continue qui est réellement susceptible de causer (au moins partiellement) la hausse du taux de CO2. A régime d’émissions anthropiques stables, dans la mesure où elles ne représentent qu’une faible part des échanges naturels, la nature retrouverait assez vite un équilibre.
Admettons qu’une certaine inertie du système ne permette pas encore de discerner un impact de la forte baisse mondiale des émissions anthropiques, mais si d’ici la fin de l’année, on ne détecte pas le moindre ralentissement de la hausse du taux de CO2, je deviendrai définitivement adepte de Salby et Humlum.

611.  Cdt Michel e.r. | 18/06/2020 @ 14:00 Répondre à ce commentaire

Hug (#588),

Ca montre que c’est la nature qui reste maître du jeu et régule l’équilibre global entre le CO2 dissout dans les océans (40.000 Gt de carbone) et le CO2 atmosphérique (800 Gt de carbone seulement).

Personne ne s’étonne de voir ces chiffres ronds, sans mesures d’erreur. Et comme par hasard leur rapport est exactement 50:1

De mes études de chimie à l’Unif de Liège, terminées en 1969, j’ai retenu qu’une donnée sans mentionner son erreur ce n’est pas très scientifique.
A moins que ce ne soient 40000 ±1000 Gt et 800±100 Gt, vu que ce sont des estimations à la grosse louche…

612.  amike | 18/06/2020 @ 14:55 Répondre à ce commentaire

Cdt Michel e.r. (#611), On peut ajouter les quantités de carbone que l’Homme peut extraire et envoyer dans l’atmo : 800Gt ! (dans le scénario du pire à l’échéance 2100)

613.  the fritz | 18/06/2020 @ 16:21 Répondre à ce commentaire

Hug (#610),
HUG, plus vous insistez , plus vous me décevez

A régime d’émissions anthropiques stables, dans la mesure où elles ne représentent qu’une faible part des échanges naturels

Confondre émissions anthropiques et échanges ne vous fait pas remonter dans mon estime ; nous remettons dans l’atmosphère ce que la biosphère a mis des centaines de millions d’années à fossiliser dans les sédiments ; cela ne demande pas plus d’explications

Vous, et the fritz aussi, attachez trop d’importance aux carottes de glace.

Faut dire cela à Monsieur Jouzel le grand patron des carottes de glaces et vice président du GIEC et prix Nobel qui nous annonce 55°C (pas tous les jours) en Alsace d’ici 2030
Sans doute il s’est limité à faire une règle de trois pour nous annoncer ce genre de catastrophe , mais comme vous dites et comme disent plein d’autres gens , il y a plein d’autres facteurs qui peuvent nous expliquer quelques pouièmes de degré C de plus en trois quatre années
D’ailleurs , puisque vous êtes un disciple de Humlum qui prétend que c’est l’océan profond qui chauffe la surface , comparez donc ce que nous envoie le flux géothermique par rapport au rayonnement solaire

614.  JC | 18/06/2020 @ 19:08 Répondre à ce commentaire

the fritz (#613),
Oui le flux géothermique c’est quasi rien (44TW = 0,09 W/m2) comparé aux 240 W/m2 (ou 174 000 TW) de rayonnement solaire albedo déduit.

615.  the fritz | 18/06/2020 @ 19:11 Répondre à ce commentaire

Hug (#610),

Vous, et the fritz aussi, attachez trop d’importance aux carottes de glace.

Je reviens sur cette affirmation qui me fait très mal ; la compréhension des climats est une histoire qui intègre bien plus que quelques centaines de milliers d’années ; je viens de lire un article sur WUWT
https://wattsupwiththat.com/2020/06/17/study-burning-coal-caused-the-permo-triassic-extinction/
Bien sûr c’est réservé à des géologues , mais pour vous résumer : des « « scientifiques « « vous montrent qu’en analysant les isotopes de Carbone de 8 échantillons de basaltes des trapps de Sibérie, ils vous prouvent que l’extinction biologique et le réchauffement à la limite Permien Trias est dû à la combustion de charbon ( Carbonifère) par ce volcanisme

our results show that coal combustion also liberated light carbon, contributing to the global warming and carbon-cycle disruption that characterized the Permo-Triassic mass extinction (e.g., Cui and Kump, 2015).

https://pubs.geoscienceworld.org/gsa/geology/article/doi/10.1130/G47365.1/587319/Field-evidence-for-coal-combustion-links-the-252

Ce qui est vraiment désolant , c’est que ces mêmes scientifiques ont publié cinq ans avant le contraire en mettant en cause le volcanisme bien sûr en oubliant évidemment la tectonique des plaques et la modification de la configuration terres / mers à la surface terrestre

the source of CO2 must have been significantly heavier than typical biogenic or thermogenic methane to explain the significant warming that occurred during and after the extinction event.

Cela démarre très mal

We model the carbon isotope record of the Permian-Triassic event in a novel way.

hhttps://watermark.silverchair.com/g47365.pdf?token=AQECAHi208BE49Ooan9kkhW_Ercy7Dm3ZL_9Cf3qfKAc485ysgAAAmgwggJkBgkqhkiG9w0BBwagggJVMIICUQIBADCCAkoGCSqGSIb3DQEHATAeBglghkgBZQMEAS4wEQQMiZMf_egCl8CXO5-cAgEQgIICG913iQ9bLDJ5SCPO4rfJWtJv3RIsx2sKunc6Sc6n9jcRl-rW3es2NAGAz_Z6_Rb8tY8XKqUOq5xA52Mik1sBWZ45Ku6smc5n82BKEAAPI73dT1LKXz7Ik1vKIIkJL3GrF0pv29q2FSXrIHyhWqF4HMUwRBCbV12j3nt-tkC9cOGKt3TB0fD0wNq7DwKCCLlRG8vGx5jdalMkjd6L608G0-F4DoqH08ufPJpnGM-h8XZKzEFJBGGGsdjn-qSjh2Sos8MDW7UwrBDY57KTBjfgh6DuJbX-OdiU8MIpGOzFj0nX8NHC_4PBiPbSBumQt0SCpIjKKkGPsr0YSnWHkZxTDusV4O__8j9OqdIyROhWr-KUM0rdMkIHsPZ8OSgjDlO7Nb5Jr7PDo2sS1c6kCxyvLmFG5gwG5iZJSp-ctT9xQwoCUURAcAMDJQhF0XERurt52k-3_pKkNqe22kvfEBMvkCRFuhARaOGReVfaZFS-G_LH2jXggqnmxk3IfrQ7-ZS6R1rFhq1Y3o8d4-TmkSLsmWg3637VjPxOvluCH306mCZwblrcfGSkyAbdswKndAMa6bZugV8Jh2IkDhzgH_mURXUJJhfidqsznluD1o79T4W8yHksDrYpv2-kcMq_fohhpFKV-sdnb6jG0_wXvb-CTkfSb1lWar3TjMSO31w3Zel47Q9-yKMgtxmhwLSGIic0mTrPsMtXKXiTi6Nb
ttps://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0031018213003969?via%3Dihub

616.  Murps | 18/06/2020 @ 23:08 Répondre à ce commentaire

the fritz (#615), faut avouer que cette histoire de charbon qui brûle à cause des volcans et fait grimper la température du globe semble totalement farfelue.
Je me demande quelle est l’allure du parcours professionnel des « scientifiques » qui pondent de tels scénarios.
Il faut toujours avoir de l’imagination en recherche scientifique mais de là à échafauder une telle fantaisie.
Déjà que le coup de la météorite de la crise KT est dur à avaler….

617.  amike | 19/06/2020 @ 11:01 Répondre à ce commentaire

Murps (#616), Ils parlent d’un dégazage de 6000 à 10000GT de carbone. Nous, braves petits humains, on en serait à 800GT à la fin du siècle avec une exploitation mondiale « business as usual », avec la peur d’un peak imminent.
Il y a du charbon, mais il n’y a pas que çà… A noter qu’il s’agit d’une période de 2 millions d’années.
A quelle température dégaze le calcaire ? Imaginez la malchance qu’un volcan apparaisse en pleine Champagne ! Que de bulles, que de bulles… laugh

618.  Bernnard | 19/06/2020 @ 14:34 Répondre à ce commentaire

amike (#617),

A quelle température dégaze le calcaire ?

À plus de 800 degrés
https://images.app.goo.gl/4f8P8AKzSw14ZDzdA

619.  the fritz | 20/06/2020 @ 18:03 Répondre à ce commentaire

Murps (#616),
Je n’ai jamais nié les météorites de la limite K/T ; mais les données isotopiques qu’on met en avant pour prouver la responsabilité des météorites peuvent aussi bien provenir des trapps indiens qui remettent en surface des fluides du manteau inférieur qui ne doivent pas être bien différents de ceux des météorites
Sinon , ignorer les changements de configuration terrestre et océanique de la surface vers la fin du Permien pour expliquer le réchauffement à la limite permien / trias par la combustion des charbons carbonifères par les trapps sibériens me paraît complètement farfelu

620.  Murps | 20/06/2020 @ 23:35 Répondre à ce commentaire

the fritz (#619), Je me suis mal exprimé. il y a sûrement eu une grosse météorite, mais c’est sa responsabilité dans la fin de l’ère secondaire qui m’a toujours paru bizarre.
Tant qu’on y est, on case une météorite par fin d’ère géologique. Comme des météorites, il en tombe tout le temps, et même des énormes sur des durées géologiques, on gagne à tous les coups.
Maintenant j’ai vu effectivement que tous ces éléments chimiques identifiés dans les strates pouvaient être attribués aussi à du volcanisme.
La théorie comme quoi une chute de météorite aurait des impacts majeurs sur le climat m’a toujours laissé de marbre. Trop ponctuel, trop spéculatif, improuvable en fait.

Je pense que c’est surtout les mouvements progressifs des plaques continentales à travers les différentes latitudes qui changent le climat : à 10 cm par ans une plaque bouge de 5 000 km en 50 millions d’années. Autant dire que les bestioles qui y vivent peuvent passer d’un climat tropical à polaire.
Si on ajoute les régressions marines, on doit pouvoir expliquer les grandes extinctions, pas besoin de causes exogènes.

Je ici suis complètement en dehors de mon champ de compétences.

Au fait, avez-vous vu ce truc rigolo ?
https://www.heidi.news/sante/covid-19-et-mauvaise-science-l-article-d-un-prix-nobel-de-chimie-menace-de-retrait

Bas les masques. Dans une lettre ouverte, une quarantaine d’experts demandent le retrait d’un article publié le 11 juin dans la revue PNAS. Les auteurs, spécialistes en chimie atmosphérique, prétendent avoir montré que les masques sont la seule mesure vraiment efficace contre l’épidémie et que Covid-19 se transmet surtout par aérosols. Ils comptent parmi eux l’illustre chimiste Mario Molina, nobélisé en 95 pour ses travaux sur la couche d’ozone. Ses contempteurs dénoncent une méthodologie bâclée et des conclusions mal étayées.

la couche d’ozone abîmée par les CFC, voila encore un truc qui me laisse dubitatif…

621.  Araucan | 20/06/2020 @ 23:39 Répondre à ce commentaire

the fritz (#619),
Et l’iridium ?

622.  Pigouille | 21/06/2020 @ 7:45 Répondre à ce commentaire

Murps (#620), lorsqu’un continent dérive de 5000km, vous pouvez vous attendre à ce que sa biodiversité évolue doucement en se conformant au gradient latitudinal de biodiversité. En outre vous aurez aussi des phases intensives de recomposition par sélection naturelle quand se forment des îles et des jonctions, le grand échange faunique interaméricain est une bonne illustration.

Mais pour expliquer les extinctions de masse, il me semble nécessaire d’invoquer des forces d’ordre tellurique. Météorites, volcanisme, magnétisme, super-intelligent shade of the colour blue? 😉

623.  JC | 21/06/2020 @ 8:16 Répondre à ce commentaire

Araucan (#621),
L’iridium : c’est avec ce métal rare qu’on fait les pointes des stylos plumes, ça m’a toujours étonné.
Pour la météorite de la limite KT on a retrouvé l’emplacement du cratère donc une bonne idée de ce qui a été projeté dans l’atmosphère et les conséquences sur la baisse de luminosité, sans compter les effets immédiats destructeurs (embrasement…)

624.  the fritz | 21/06/2020 @ 9:50 Répondre à ce commentaire

Araucan (#621),
https://leblob.fr/archives/extinction-des-dinosaures-lhypothese-de-la-meteorite-t-elle-vecu
http://iramis.cea.fr/ComScienc.....icle1.html

Les volcans de point chaud éjectent des cendres à haute altitude et riche en iridium : ex Kilauea à Hawaï et Piton de la Fournaise à l’île de la Réunion et qui est à l’origine des trapps du Deccan quand l’Inde a passé par dessus lors de sa remontée vers le Nord et avant de heurter l’Asie pour former l’Himalaya
On pourra trouver dans le premier lien un sceptique qui ne remet pas seulement en cause les pronostics catastrophistes du GIEC, mais refuse aussi à la météorite du Chicxulub la responsabilité entière de la couche d’iridium et la disparition des dinosaures

625.  François | 21/06/2020 @ 19:05 Répondre à ce commentaire

Vincent Courtillot a écrit plusieurs livres sur le volcanisme de trapp, le dernier est une pure merveille: « Nouveau voyage au centre de la terre », où il parle des extinctions massives.

Un argument fort est que chaque épisode paroxysmique (lié à une montée le magma depuis le manteau inférieur) correspond à une extinction massive, mais pas les météorites géantes à part celui du Mexique.

Mais je suis sur que beaucoup d’entre vous l’ont lu (il y étale sans vergogne son climato-réalisme!)

626.  the fritz | 21/06/2020 @ 20:47 Répondre à ce commentaire

François (#625),
Merci pour votre commentaire ; n’hésitez pas à venir plus souvent

627.  Marco40 | 21/06/2020 @ 22:25 Répondre à ce commentaire

François (#625), Il y a plusieurs vidéos passionnantes (mais la qualité du son est moyenne) sur son cheminement vers le climato-réalisme. Son exposé sur la partie géologique, sa clarté, donne envie de reprendre des études scientifiques!!!
Je suis sûr qu’un documentaire Courtillot/Rittaud, expliquant leur démarche, toutes les erreurs, approximations voir mensonges, serait passionnant!!!!

628.  Christial | 22/06/2020 @ 11:33 Répondre à ce commentaire

Je passe sur les délires écolo-citoyens du nième machin électoral inventé par Macron.
Après les lavages de cerveau à répétition de la propagande médiatique et les ONG qui tenaient le stylo, il ne fallait pas s’attendre à moins.
Vive la décroissance joyeuse dans l’opulence pour tous, la santé et la préservation des moustiques.
Mais pas plus qu’avec le gouvernement , il nous est indiqué le seul chiffre qui nous importe en matière de réchauffement climatique : combien de ( fraction de millièmes de ) degrés en moins que si l’on n’avait pas fait ??

629.  Patrique | 22/06/2020 @ 12:22 Répondre à ce commentaire

Visiteur très épisodique et béotien, je pose 2 questions :
Pourquoi ne met-on pas des thermomètres sur la lune ?
Des climato-réalistes ont-ils été auditionnés à la convention citoyenne pour le climat ?

630.  acpp | 22/06/2020 @ 12:53 Répondre à ce commentaire

Patrique (#629),
première question, éléments de réponse dans ce papier de willis eschenbach:
https://wattsupwiththat.com/2012/01/08/the-moon-is-a-cold-mistress/

631.  acpp | 22/06/2020 @ 13:02 Répondre à ce commentaire

acpp (#630),
autre papier que je viens de découvrir de willis eschenbach:
https://wattsupwiththat.com/2020/02/13/fun-with-lunar-temperatures/

632.  the fritz | 22/06/2020 @ 13:26 Répondre à ce commentaire

Patrique (#629),

Des climato-réalistes ont-ils été auditionnés à la convention citoyenne pour le climat ?

On vous a dit que cette convention était formé par un échantillonnage représentatif de la population française ; alors comment introduire un climato réalistes dans ce groupe laugh

633.  JC | 22/06/2020 @ 13:34 Répondre à ce commentaire

the fritz (#632),
Echantillonnage bien fait (âges variés, conditions sociales variées, ethnies variées…) sauf qu’ils étaient tous d’accord entre eux !

634.  JC | 22/06/2020 @ 14:00 Répondre à ce commentaire

Et oui, dès qu’il fait chaud maintenant en France l’été, on a des pics de chaleur !
https://www.msn.com/fr-fr/actualite/meteo/la-france-va-conna%C3%AEtre-son-premier-pic-de-chaleur-de-lann%C3%A9e/ar-BB15NvHJ?OCID=ansmsnnews11

635.  AntonioSan | 23/06/2020 @ 1:44 Répondre à ce commentaire

Anne Laure Fremont se fait reluire à Verkhoïansk

Bien evidemment on nous ressert la peninsule antarctique en fevrier (ete austral) afin de faire croire que c’est general… Quelle agitprop.
https://climatereanalyzer.org/wx_frames/gfs/ds/gfs_nh-sat3_t2anom_1-day.png
https://climatereanalyzer.org/wx_frames/gfs/ds/gfs_nh-sat3_prcp-tcld-topo_1-day.png

Advection d’air chaud deplace par des descentes d’air froid de part et d’autre…

636.  Araucan | 23/06/2020 @ 22:50 Répondre à ce commentaire

the fritz (#624),
Merci !

637.  François | 23/06/2020 @ 23:58 Répondre à ce commentaire

the fritz (#626),
Marco40 (#627),
Merci de votre accueil
C’est vrai que je ne commente pas souvent mais je viens régulièrement.
Un livre de lui qui m’avait fait aimé la géophysique et son intrication avec l’histoire de la vie: « La vie en catastrophe », pas encore de polémique climatique, mais déjà la météorite versus le volcanisme. Avec lui, on se sent intelligent!

638.  Marco40 | 24/06/2020 @ 7:33 Répondre à ce commentaire

JC (#633),Je n’ai rien trouvé sur la répartition des opinions politiques sur ces 150 objets de manipulations………

639.  Murps | 24/06/2020 @ 8:12 Répondre à ce commentaire

De toutes façons, cette assemblée a tout d’un comité de Salut Public, pas élus, pas experts : pas compétents, pas légitimes.
Quand je pense qu’on parle de « lutter contre la bête immonde ». Le totalitarisme n’est pas là où l’on croit

640.  papijo | 24/06/2020 @ 8:31 Répondre à ce commentaire

Le dernier record de température à Verkhoyansk en Sibérie … n’est même pas un record !
Lien: WUWT (traduction)

641.  Christophe | 24/06/2020 @ 14:22 Répondre à ce commentaire

Aujourd’hui j’ai vu un article risible ou ils se parjurent: https://www.leparisien.fr/societe/pic-de-chaleur-pourquoi-il-a-fait-12-c-de-plus-a-paris-qu-en-banlieue-dans-la-nuit-24-06-2020-8341059.php En gros ils avouent que le bétonnage est une cause, donc il est clair que les stations météos phagocytées par l’urbanisation ne reflètent pas le monde réel….

642.  papijo | 24/06/2020 @ 21:24 Répondre à ce commentaire

Pourquoi certains nouveaux modèles version CMIP6 chauffent trop …. ce serait la faute aux nuages (l’hypothèse que ce serait plutôt la faute aux modélisateurs n’est pas envisagée !)
Lien: phys.org

Autre info: les manchots Adélie sont opposés à la lutte contre le changement climatique !
Les manchots avec nous !
Lien: phys.org aussi !

643.  papijo | 24/06/2020 @ 21:26 Répondre à ce commentaire

papijo (#642),
Traductions: Lien 1, Lien 2

644.  JC | 24/06/2020 @ 22:51 Répondre à ce commentaire

Merci. J’aime bien la phrase :
« Les interactions nuage-aérosol sont à la pointe de notre compréhension du fonctionnement du système climatique , et c’est un défi de modéliser ce que nous ne comprenons pas« , a déclaré Meeh »l.

645.  Icelake | 25/06/2020 @ 9:40 Répondre à ce commentaire

Le « pic de chaleur » aura duré 2 jours et une incroyable propagande avec, tout en surfant sur le soit disant record « au nord du cercle arctique », en réalité une station qui connait la plus grande amplitude du monde avec 105 degrés entre le record de froid et e chaud.

Sinon l’anticyclone des acores va etre bien eloigné des cotes pour ce debut juillet, signe des été maussades ou les dépressions circulent dans un zonal mou d été avec des temperatures de septembre, de l’humidité, des coups de chauds à l’avant de fortes dégradations orageuses. mais c est tellement plus intéressant d’annoncer un été caniculaire et d’en faire les gros titre

simplement avec les changements radicaux dans le pacifique et au niveau de équateur atlantique (fort refroidissement des eaux, nina à venir) par rapport à la demie decennie 2015/2020 folle ou s’est mélé pdo positif et nino record, tout ce la est terminé. place à la fraicheur maintenant d’origine naturelle comme le fut la periode chaude de puis 2015

646.  Philippe | 26/06/2020 @ 20:10 Répondre à ce commentaire

En France, une action citoyenne veut interdire les voitures de collection…
26/06/2020 | Maxime Pasture
https://gocar.be/fr/actu-auto/actualite/en-france-une-action-citoyenne-veut-interdire-les-voitures-de-collection?utm_source=lesoir&utm_medium=widget_outbrain&utm_campaign=crossmedia&obref=obnetwork
Par curiosité, ou si vous voulez des yeux grands écarquillés, on vous recommande d’aller faire un tour sur la plateforme en ligne française « Convention citoyenne pour le climat ». Nous y avons retrouvé nombre d’idées pour diminuer de 40% les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 en France mais qui, souvent, riment avec interdiction.

Dans les faits, cette convention est rédigée et constamment mise à jour par 150 citoyens français représentatifs de la population. Mais une plateforme est ouverte en ligne afin que tous les Français puissent s’exprimer et donner des idées dans le but de réduire les émissions de gaz à effet de serre au plus vite.

« Des armes de collection »

Parmi celles-ci, nous avons épinglé la réflexion suivante : « À terme, la circulation des automobiles de collection devrait être interdite. Celles-ci doivent être traitées comme les armes de collection et être passivées. Elles représentent un danger contre la planète et doivent être considérées comme telles. Cela peut se faire soit en les immobilisant définitivement (soudure des parties mobiles) ou en remplaçant leur moteur par un système non-polluant. L’élimination des automobiles de collection diminuera en outre la fascination pour l’automobile, la moto, etc. »

Nous vous laissons le soin d’interpréter ces propos à votre manière mais rappelons quand même à l’auteur de ces propos, « Jassifun », que la production d’un « système non-polluant » demande très souvent une dépense en CO2 et qu’il faut bien observer d’où vient la source de recharge d’une voiture électrique qui, elle aussi, peut être très fortement émettrice de CO2…

Lien vers la convention : https://contribuez.conventioncitoyennepourleclimat.fr/processes/se-deplacer/f/9/

647.  Jojobargeot | 26/06/2020 @ 20:48 Répondre à ce commentaire

Philippe (#646), Je vais me faire l’avocat du diable, les voitures non équipées de catalyseurs ne rejettent pas de CO2 mais du CO, monoxyde de carbone toxique pour le monde animal. Mais comme nos khmers verts font la chasse au CO2, je ne vois pas donc pourquoi il devraient s’attaquer au patrimoine automobile de collection. A moins qu’ils reconnaissent que le CO2 n’est pas un polluant, comme tous les participants de ce fil de discussion le savent, mais que la grande majorité des citoyens ignorent à force de propagande quotidienne. Il est plus que temps de rappeler que le CO2, c’est la vie et non pas la mort comme les « sachants », j’exècre ce néologisme, à la solde du terrorisme vert et de l’état taxateur, font tout pour le faire croire.

648.  Jojobargeot | 26/06/2020 @ 21:19 Répondre à ce commentaire

Icelake (#645), Cette amplitude de 105° est presque ce que l’antilope Saïga est capable de supporter 108°. Comme quoi, la nature à su s’adapter. J’ajoute que si l’Homme a pu sortir de sa zone de confort, la ceinture intertropicale, c’est uniquement en faisant appel à son cerveau, en se fabriquant des habits. Juste encore une piqûre de rappel aux véganes, sans peaux de phoques, sa viande, sa graisse, ses os et la consommation de poissons gras, les inuits n’auraient jamais pu survivre sur la banquise. Je serais pour la déportation forcée des véganes dans la ceinture intertropicale, ne serait-ce que le fait de se chauffer sous nos latitudes avec du pétrole ou du gaz, car ce sont des combustibles issus d’animaux morts, il faudrait le leur rappeler une bonne fois pour toute. Et en plus ça fera de la place pour ceux qui la quittent pour venir se geler les miches en France.

649.  papijo | 26/06/2020 @ 22:23 Répondre à ce commentaire

Un coup d’éclat de Nicolas Hulot qui date un peu (janvier 2020), mais il ne me semble pas qu’il avait été signalé à l’époque
Liens: EnergieClimat.net, Non-Stop Zapping.com

650.  AntonioSan | 26/06/2020 @ 22:43 Répondre à ce commentaire

Philippe (#646), C’est bien connu ce sont les autos de collection qui polluent a grande echelle.
Ces eco-fascistes sont une plaie.