Le Bistrot à Corona


Pour discuter du Covid 19

Les données de Santé Publique France sur le Covid 19.

 


7 818 réponses à “Le Bistrot à Corona”

  1. Vous reprendrez bien un petit vaccin contre le Covid
    Il y en a qui n’aiment pas se faire vacciner … d’autres (ou plutôt un autre) se font vacciner 217 fois !
    Lien: medicalxpress.com (traduction)

  2. papijo (#7752),
    Pas d’atteinte au système immunitaire de cet homme multivacciné! Alors que d’autres auraient des défaillances avec une seule vaccination… On ne peut évidemment rien dire sur un seul cas, une cohorte évidemment bien insuffisante pour en tirer une conclusion épidémiologique. Tout ce qu’on peut dire c’est que nous sommes tous inégaux devant l’immunité. Et que cette constatation devrait rendre un peu plus prudents les uns et les autres dans leurs dénonciations péremptoires…

  3. Zagros (#7753),
    Oui ça me parait trop énorme comme truc.
    Avec toutes les pathologies que les gens développent entre 1 et 3 doses, c’est limite un fake. Ou alors il aurait eu tellement de chance qu’il aurait eu le placebo 200 fois? Si oui il peut jouer au loto.

  4. Andre (#7754),
    Bah, le grand père de mon épouse est décédé à 94 ans alors qu’il fumait plusieurs clopes tous les jours.
    Je n’en conclus pas que la cigarette, c’est bon pour la santé.
    Biais du survivant.

  5. Andre (#7754), c’est un fake, il traffiquait de faux certificats de vaccination, et pour se defendre, a dit que c’etait lui qui s’etait fait vacciner.

  6. Cyril (#7756),
    C’est plus acceptable ainsi.
    il n’empêche que nous sommes tous inégaux devant l’immunité, de la même façon que nous sommes inégaux devant les rayonnements ionisants.

  7. Zagros (#7757),

    nous sommes inégaux devant les rayonnements ionisants.

    De même que nous sommes inégaux devant nos rayonnant et puisant banquiers laugh

  8. fritz (#7758),
    Un prêtre et un banquier sont morts et arrivent au Paradis. Ils sont accueillis à la porte par Saint-Pierre, qui leur propose un moyen de transport pour se déplacer . Il donne au banquier une grande limousine blanche. Le prêtre , lui, reçoit un vélo. Le prêtre réagit : « Attends une minute, Pierre, tu donnes une limousine au banquier et à moi une simple bicyclette. Pourquoi donc? » Et Saint Pierre lui répond: « Nous avons beaucoup de prêtres au ciel, mais c’est la première fois que je vois un banquier arriver ici. »

  9. Andre (#7760),
    Ce fut une période durant laquelle la connerie, sinon la méchanceté, de certains humains a pu donner toute sa mesure.

  10. ppm451 (#7726),
    Une réfutation par Hélène Banoun ,ici
    Je ne comprends pas ce que peut dire des maladies et de leur transmission les statistiques sur des morts toutes causes, à part sur des maladies à très forte létalité comme Ebola.

  11. Herte (#7764),
    Je crois qu’ils ont comparé les statistiques de zones adjacentes et ont remarqué des disparités inexplicables, ce qui leur a fait émettre cette hypothèse d’anomalie de transmission. Hélène Banoun défends son savoir-faire ! je l’avais vue réagir à chaud et contester cette remarque lors d’un échange, et là elle réponds dans la forme avec ses arguments. A l’origine, c’est Denis Rancourt qui a relevé cette anomalie de transmission, et Pierre Chaillot ne voulait pas y croire ; puis Pierre a fini par admettre la démarche de Rancourt. Avec Hélène Banoun, je crois qu’ils ont tous des démarches rationnelles et justes dans leurs domaines ; peut-être que les outils et connaissances affinés d’aujourd’hui font que la compréhension du phénomène ne se simplifie pas, d’autant plus qu’une propagande s’ajoute sur fond de tests bidonnés et de données administratives tordues. Toujours est-il que l’année 2020 et sa « pandémie » de la mort-qui-tue n’a pas présenté de surmortalité significative, ce qui fait penser logiquement qu’il n’y a pas eu de transmission biologique, mais peut-être plutôt psychologique.

  12. ppm451 (#7765),
    On est loin d’avoir compris les mécanismes de contagion/transmission. La première étude sérieuse à l’aide de 100 volontaires (des soldats) a été faite aux USA en 1918 je crois. Aucune des multiples tentatives de transmission de la « grippe espagnole » aux volontaires sains avec des prélèvements effectués sur les malades (je vous passe les détails, surtout si vous venez de déjeuner) n’a donné de résultat: pas un seul malade chez les volontaires.

  13. scaletrans (#7766),
    Intéressant ! Il est possible que notre imaginaire garde l’idée tenace de petites bêtes qui sautent d’un individu à l’autre pour les infecter, qui plus est en faisant oeuvre d’intelligence pour choisir leurs victimes (selon un professeur de plateau télévisuel), et ne pas les flinguer trop vite pour pouvoir se répandre mieux, ce qui est très astucieux.
    Au siècle dernier, pour se prémunir d’attraper une chaude-pisse dans les pissotières publiques, certains ont émis l’idée d’interrompre régulièrement leur miction pour éviter que les gonocoques ne puissent remonter le jet continu, comme les truites remontent les rivières et cascades au Canada. Je pense que cette idée devait surtout en arranger certains pour se justifier, tout comme aujourd’hui Big Pharma appuie sur ces conceptions douteuses de la transmission pour vendre par exemple du Remdesevir très cher et très dangereux pour continuer à entretenir la conception qu’il faut tuer les petites bêtes installées dans les humains (renommées virus, pour faire plus scientifique) ; une autre voie pourrait être de renforcer le système immunitaire ds gens, mais il paraît que des populations en meilleur santé ne rapportent pas autant aux labos.

  14. La leçon suédoise du Covid-19 : il ne fallait pas confiner

    Le Covid-19 a déclenché une vague de confinements à travers le monde, contribuant à un grave ralentissement de l’activité économique. Les gouvernements ont réagi en adoptant des mesures budgétaires et monétaires expansionnistes. Nous comparons les résultats sanitaires et économiques de la Suède, généralement considérée comme une exception qui repose davantage sur des recommandations et des ajustements volontaires que sur des confinements stricts, avec ceux de pays européens comparables de l’OCDE. Nos résultats suggèrent que la politique suédoise de conseil et de confiance dans la population pour réduire volontairement les interactions sociales a été plutôt réussie. La Suède combine de faibles taux de surmortalité avec des coûts économiques relativement peu élevés. Lors de futures pandémies, les décideurs politiques devraient s’appuyer sur des preuves empiriques plutôt que de paniquer et d’adopter des mesures extrêmes faisant en définitive plus de mal que de bien.

    ppm451 (#7765), dans cette étude , sur la transmission:

    Le taux initial de surmortalité enregistré en Suède a été principalement observé dans les provinces qui bénéficiaient de vacances d’hiver au cours de la neuvième semaine de 2020. En raison de cette fête, certains Suédois se sont rendus dans les Alpes, où ils ont été exposés au coronavirus. Dans les autres provinces, la surmortalité était plus faible et suivait largement la tendance observée dans les autres pays nordiques (Andersson, 2022).

    et

    La seule sous-catégorie qui a une corrélation négative avec le taux de surmortalité est celle des restrictions sur les voyages à l’étranger. Les pays qui ont restreint les voyages à l’étranger dès le début ont enregistré un taux de mortalité plus faible au cours du premier semestre 2020 (Andersson, 2022). Cependant, cette corrélation négative disparaît au cours de l’automne 2020. La restriction des voyages à l’étranger a permis de gagner du temps, mais n’a pas empêché le virus d’atteindre le pays.

    Je pense que Denis Rancourt et Pierre Chaillot veulent faire dire plus de choses que les statistisques peuvent dire.

  15. Herte (#7768), juste pour le plaisir de critiquer,

    En raison de cette fête, certains Suédois se sont rendus dans les Alpes, où ils ont été exposés au coronavirus.

    donc, ils ont vécus différemment et ne sont pas statistiquement comparables à ceux qui sont restés (fondue savoyarde, vin d’Arbois, ou que sais-je encore..)
    ok, je sors smile

  16. jdrien (#7769),
    On nous dit que ce sont ceux qui sont allés dans les Alpes qui ont ramené le virus. On voit bien ici les méfaits de l’avion et le mal que les riches font au reste de la population. C’est pour cela qu’il faut taxer les riches et interdire l’avion laugh laugh Greta a raison laugh

  17. Puisque l’on découvre le déficit de 2023, à noter que rien que les tests PCR (sortis de leur domaine d’application défini par le créateur Kari Mullis et affublés d’un nombre cycles ahurissant) ont coûté plus de 8 milliards.

  18. A l’assemblée Bruno Lemaire dit que notre déficit budgétaire est en grande partie dû au Covid. Pourtant on nous avait bien dit qu’en soutenant l’économie on soutiendrait la croissance…Nos chers dirigeants auraient-ils réussi côté croissance (quoique) et merdé côté équilibre budgétaire (là c’est clair) ?

  19. Zagros (#7772), et il n’est apparu à personne que la BCE a autorisé la France et les autres, à creuser leurs déficits avec le covid, alors qu’elle préconisait la rigueur avant ?
    C’est maintenant que le piège se referme : la dette n’est plus soutenable et on est piégé… à moins de sortir de l’€ et de l’UE.
    Καλός ωρίσατε στην Έλλαδα! Bienvenue en Grèce !

  20. Zagros (#7774),
    Le pouvoir d’achat suisse n’a rien à voir avec le pouvoir d’achat français. Comparer les SMIC ou les salaires minimaux des différents pays n’a aucun sens en tant que tel.
    En plus tu dois payer ton assurance par exemple.

  21. La leçon suédoise du Covid-19 : il ne fallait pas confiner :

    Le Covid-19 a déclenché une vague de confinements à travers le monde, contribuant à un grave ralentissement de l’activité économique. Les gouvernements ont réagi en adoptant des mesures budgétaires et monétaires expansionnistes. Nous comparons les résultats sanitaires et économiques de la Suède, généralement considérée comme une exception qui repose davantage sur des recommandations et des ajustements volontaires que sur des confinements stricts, avec ceux de pays européens comparables de l’OCDE. Nos résultats suggèrent que la politique suédoise de conseil et de confiance dans la population pour réduire volontairement les interactions sociales a été plutôt réussie. La Suède combine de faibles taux de surmortalité avec des coûts économiques relativement peu élevés. Lors de futures pandémies, les décideurs politiques devraient s’appuyer sur des preuves empiriques plutôt que de paniquer et d’adopter des mesures extrêmes faisant en définitive plus de mal que de bien.

    https://qg.media/blog/laurent-mucchielli/la-lecon-suedoise-du-covid-19-il-ne-fallait-pas-confiner/

  22. Floyd (#7776),
    C’est un peu trop facile de dire après coup ce qu’il fallait faire. La seule chose sûre est que la France était mal préparée en terme de gestion de crise pour un problème sanitaire. Dans le nucléaire par exemple, on s’exerce en permanence à des exercices de crise. Ce n’est pas parfait mais ça limitera les conséquences le moment venu. Je préfère m’arrêter là car on pourrait en parler longtemps…

  23. Zagros (#7777),

    Les plans pandémiques n’avaient jamais prévu des confinements généralisés qui ne servent à rien, à part créer la panique et la dépression. De plus on n’avait jamais avant imposé à toute la population des pseudo vaccins sans les avoir tester pendant de nombreuses années. Sans parler de toutes les autres mesures délirantes (interdit de boire son café debout, masques obligatoires dehors, etc, etc).
    Ceux qui osent encore défendre la gestion du covid sont soit des gens totalement endoctrinés, soit des trolls…

  24. Zagros (#7777),
    Non, je ne pense pas que « c’est facile après coup ». Dès le tout début de la « pandémie », les chiffres ont montré que seules les personnes âgées étaient à risque. Confiner toute la population n’a jamais eu aucun sens. Vacciner tout le monde était donc également dénué de sens. L’obligation des masques était du même tonneau, tout a fait inutile et les informations pour le savoir étaient disponibles avant même que l’on ai des masques en quantité.
    Comme dit si bien Charles Gave, la fonction publique (et les gens qui y travaillent) veulent et sont habitués à la routine, aux choses connues, à l’évitement du risque. Espérer que ces personnes et cette organisation gèrent correctement une situation inconnue avec des risques et une utopie.

  25. Demokratia (#7780),
    Je plussoie sur les personnes âgées/à risque.
    Confiner n’avait aucun sens, et plusieurs personnes l’ont dit mais on a préféré croire McKinsey qui n’y connaissait rien.
    Vacciner était également complètement idiot, on ne vaccine pas en plein pic de pandémie.
    Quant aux masques, on savait très bien que ça ne servait à rien, plein d’études l’ont démontré, mais on a préféré encore suivre les cabinets conseils de mes deux ou autres médecins de plateau bardés de conflits d’intérêts (qu’ils sont censés déclarer, mais d’un coup, les obligations, on s’assoit dessus)
    Ou alors on a préféré suivre un plan à la noix en balayant d’un revers de la main les personnes qui n’étaient pas du même avis.
    Tiens, comme le réchauffement climatique d’ailleurs. Tiens comme pour la guerre en Ukraine.
    L’histoire se répète.

  26. Floyd (#7778), Demokratia (#7780), Andre (#7781),
    Je comprends très bien votre argumentation, et même je la partage. Mais alors comment peut-on expliquer le si peu de protestations au début des confinements? Est-ce un effet de sidération sur le public et les dirigeants ? C’est le sens de ma remarque sur l’impréparation du pays.

  27. Zagros (#7782),

    Les médias ont tout fait pour paniquer la population, et peu de gens ont l’esprit critique (Si j’étais méchant je dirais que nous vivons avec un peuple de moutons). Les habitués sur ce site en savent quelque chose. Beaucoup de gens n’ont aucune curiosité et ne veulent surtout pas se prendre la tête. Si le gouvernement impose des mesures, c’est obligatoirement pour notre bien (Macron malgré la maltraitance qu’il a imposé à la population a été réélu !!!) . On s’étonne de voir dans le passé les comportements absurdes des gens au cours de l’histoire, mais rien n’a vraiment changé. L’histoire se répète continuellement, avec des formes certaines nouvelles, mais le fond reste le même : la peur et la culpabilité contrôlent toujours les esprits. Avant c’était par l’entremise de la religion, maintenant c’est avec la « science » et l’écologie.

  28. Floyd (#7783),

    (Macron malgré la maltraitance qu’il a imposé à la population a été réélu !!!) .

    Bien répondu; on verra aux prochaines élections eurpéennes si les gens sont devenus plus intelligents unknw .

  29. L’expérience de Milgram est toujours d’actualité : pour une majorité de gens, une autorité qu’ils reconnaissent comme telle peut leur imposer pratiquement n’importe quoi, et ils l’acceptent.
    De plus les gens étant aujourd’hui loin de la nature et des conséquences directes de leurs actes, on ne voit pas vite les conséquences. Etre confiné, si on continue à vous payer et que vous avez toujours à manger semble relativement acceptable. Il y a 100 ans, un tel confinement aurait empêché la plupart des gens de manger, donc cela n’aurait pas duré longtemps….

  30. Un article de Martin Kulldorff ancien professeur de médecine à l’Université de Harvard https://www.city-journal.org/article/harvard-tramples-the-truth

    La devise de Harvard est Veritas, qui signifie vérité en latin. Mais, comme je l’ai découvert, la vérité peut vous faire virer. C’est mon histoire – l’histoire d’un biostatisticien de Harvard et d’un épidémiologiste des maladies infectieuses, qui s’accroche à la vérité alors que le monde s’est égaré pendant la pandémie de Covid.

    J’en partage la conclusion :

    La science ne peut pas survivre dans une société qui ne valorise pas la vérité et ne s’efforce pas de la découvrir. La communauté scientifique perdra progressivement le soutien du public et se désintégrera lentement dans une telle culture. La recherche de la vérité exige la liberté académique avec un discours scientifique ouvert, passionné et civilisé, avec une tolérance zéro pour la calomnie, l’intimidation ou le bannissement.

  31. Demokratia (#7786), c’est plus simple que cela : nous sommes dans un pays démocratique avec des élus et des textes de lois, quand un crétin de ministre décide de confiner, on ne va pas prendre les armes pour dire qu’on est pas d’accord. Donc, comme d’honnêtes citoyens que nous sommes, on applique la loi et on se confine.
    Faut juste pas revoter pour les mêmes après, à moins d’être un peu masochistes.

    Maintenant, je ne pense pas que le coup du confinement et du vaccin obligatoire repasserait aussi facilement…

  32. Murps (#7787),

    Il y avait quand même d’autres moyens de « résister ». Pour ma part : pas de vaccins, pas de tests, et pas de masques (avec certificat médical). Si seulement une majorité des gens n’avaient pas accepter de se vacciner, leur stratégie se serait effondrée beaucoup plus rapidement. Après je ne jette pas la pierre sur tout le monde. Je comprends que certains qui avaient une famille ont du aller se faire vacciner pour ne pas perdre leur emploi et assurer leur revenu. Par contre beaucoup l’ont fait juste pour voyager ou pour pouvoir aller boire un verre dans un café.

  33. Floyd (#7788),
    Pour ma part, vu mon âge et ma maladie, je me suis isolé + utilisé un ffp2 des le début de la pandémie. Mais mon cas n’était pas une généralité je comprends que les plus jeunes aient fait d autres choix.

  34. Je suis mauvaise langue concernant les responsables des mesures anti covid ( Macron en tête) mais c’était une mesure pour réduire les émissions de CO2 en vous cloisonnant à la maison; la suite fut le RCA; la suite sera le prix du fuel et de l’électricité ; et là cela sera plus efficace laugh

  35. Floyd (#7783), fritz (#7784), il ne faut pas oublier que la gendarmerie s’était transformée en milice et que dès qu’on s’allongeait sur une plage on avait le droit à une amende, voir plus si on protestait. Il ne faut pas oublier qu’il y avait des contrôles de passe sanitaire sur les pistes de ski…!

  36. Floyd (#7789), Sauf que ! Obliger les gens à se faire vacciner pour garder leur emploi au lieu de le faire pour des raisons de santé, cela s’apparente à un vice du consentement par abus d’autorité. Ça doit pouvoir se plaider. Il est interdit d’obliger quelqu’un à faire ce qu’il ne veut pas faire.

  37. Le 17 mars 2020, à compter de 14h, passe sanitaire obligatoire partout en France.
    Madame et moi, vers 14h30, nous sortons, à pied, pour faire quelques courses au supermarché de notre quartier, munis de nos « autorisations de sortie » dument remplis (motif : achats de nourriture ou quelqu’autre raison équivalente). Rues désertes… Sauf un binôme de la police municipale qui vient vers nous et nous demande de présenter nos « Ausweis » – avec respect d’une distance d’un mètre, s’il-vous-plait.
    Et ce reproche qui nous a été formulé : pour faire les couses, une seule personne aurait dû se déplacer… crazy

  38. JG2433 (#7795),
    Eh oui , il fallait un Ausweisspar personne, et pour le « mètre » il fallait tousser dessus avant de leur remettre laugh

  39. Ecophob (#7792),

    Comme j’habite en Suisse, j’avais la chance que les mesures soient bien moins restrictives qu’en France. Il était notamment toujours possible d’aller se promener sans restriction dans la nature.

  40. Ces gens qui soi-disant nous gouvernent peuvent nous confiner mais ne peuvent rien contre l’immigration massive. Chercher l’erreur.

  41. Andre (#7799),
    Ces « elites » autoproclamés mondialistes et immigrationnistes sont à chier (pardon je n’ai pas d autre terme).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *